30 janvier 2017

1967 - LE CYCLISME, SON ACTUALITE (1° semaine de février)

IL Y A 50 ANS DANS LE GRAND SUD-OUEST

30.01 au 5 février 1967

- Le CA Créon prépare aussi sa saison 1967. En effet, lors de sa grande réunion, Max Viaud a présenté ses couleurs où il sera aidé par Frédéric Truand au secrétariat et Serge Moulin à la trésorerie. Dans le peloton Créonnais on retrouvera Marcel Lopez, Christian Fauquey, Gilbert Bastide, JP Nossit, Patrick Guimberteau, Robert Estèbe, Hugues Paoletti chez les 1° et 2° catégories plus une douzaine d’éléments dans les autres catégories.
- Aux deuxièmes samedis cyclistes de Bordeaux, plus de 70 coureurs ont participé aux épreuves. Chalmé (SAM Bordeaux) s’adjuge la Médaille Bordelaise. Puis le Béglais Barbe remporte l’élimination des séniors, Aso (Parentis) l’individuelle toutes catégories et Mourgues (SAM Bordeaux) la vitesse cadets.
- Le Tour 1967 prendra son départ à Angers mais d’ores et déjà on lorgne l’étape du 20 juillet entre Bordeaux et Limoges après avoir accueilli la veille les rescapés de l’étape Pau-Bordeaux.
- Jean Minvielle (CC Navarrenx) domine et remporte le 16° cyclo-cross de Blanquefort ceci devant Gabillet (Villemur) et Parenteau (Nersac).

CREON

Daniel_Barjolin_27_ans (téléchargez le PDF)

IL Y A 50 ANS DANS LE PERIGORD
LA SAISON 1967 SE DESSINE AU CCP

- Fin janvier, début février et on pense déjà à la prochaine saison cycliste. L’autre soir deux jeunes parlaient de faire des sorties histoire de ne pas être trop rouillés lors de la reprise des entraînements. Déjà oui, on en reparle et il y a au CCP une bonne phalange d’ambitieux rêvant de pédaler sur les routes. Bien sur il y aura d’abord la grande réunion annuelle, ce banquet annuel qui vient toujours après l’assemblée générale. Samedi 18 février sera une date marquante. Et puis pour les dirigeants il y aura l’assemblée régionale à Bordeaux et une réunion locale est prévue le 15 pour les inscriptions au repas. On se promet le 18 une soirée de liesse, avant de reprendre le vélo et d’observer alors le régime de rigueur pour trouver rapidement la bonne forme.
- A cette dernière réunion une présence féminine pouvait paraître insolite pour les profanes, mais seulement pour eux. Il s’agissait de Mme Gauthier qui fait partie à part entière justement du CCP et qui le printemps venu, opère activement au sein de la société. Elle est aussi à l’aise à une table de contrôle que dans une voiture suiveuse ou à l’arrivée. Et au besoin, elle devient infirmière bénévole si un jeune est accidenté...

réunion CCP 1967

Les coureurs et dirigeants du CCP en réunion, à gauche Mme Gauthier.

VELO DORDOGNE – 1967/5° SEMAINE © BERNARD PECCABIN
D’autres actualités de Dordogne cycliste sur http://la-dordogne-cycliste.allmyblog.com/

Posté par Bernard PECCABIN à 14:11 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


29 janvier 2017

SAINT-AULAYE (course disparue)

UN BEAU PALMARÈS

Pas dunlop 63

Claude Hue vainqueur du Pas Dunlop en 1963 à Saint-Aulaye

 - Saint-Aulaye a été durant les années 60 une place forte du cyclisme avec notamment un club dans ce chef lieu de canton, le Saint-Aulaye Vélo-Club cher au président Talder. Il y a eu aussi de nombreuses épreuves, dont le prix des vendanges qui détenait une forte dotation. Faut dire que Saint-Aulaye appartient au vignoble du Cognaçais (voir carte sur le lien), même si à l’extrême limite, il n’a que des bois ordinaires. Il y a eu aussi des cyclo-cross, des prix pour les jeunes, un Pas Dunlop, des traversées du Tour de la Dordogne et même du Tour de France.

Palmarès connu : 1948 André Bramard (Asptt Bordeaux), 1949 Gabriel Pérez (UC Arcachon), Claude Mousseau (VC Nontron), Lacoste (CA Ribérac) Prix des jeunes.
1950 Jacques Vivier (CA Ribérac), 1951 Jacques Vivier (CA Ribérac), 1952 François Gourmelon (RC Mussidan), Henri Losmède (CA Ribérac) prix des jeunes, Valentin Huot (CC Bergerac), 1955 Daniel Walryck (Pédale Faidherbe), 1956 Georges Dupré (EC Foyenne), Raoul Vivensang (VC Hendaye) Bordeaux-Saint-Aulaye, 1957 Maurice Bertrand (Asptt Bordeaux) cyclo-cross, Daniel Dihars (Asptt Bordeaux), 1958 Yves Viecelli (UV Limousine) cyclo-cross, Alain Desplat (UV Limousine), 1959 Maurice Bertrand (Asptt Bordeaux), Yvan Bordier (CC Périgueux) prix d’automne.
1960 Maurice Bertrand (Asptt Bordeaux) cyclo-cross, Christian Ducamp (CC Marmande), passage du Tour de France, 1961 Lasjaunias (CC Périgueux), Roger Tabanou (CC Lindois), Pineau (SA Bordelais) prix des jeunes, Max Laville (Le Bouscat), 1962 Louis Melchior (CC Lalinde), Victor Melchior (CC Lindois) 4° catégorie, Robert Verdeun (Bordeaux) prix du SAVC, Pierre Priat (Montbéliard) prix des jeunes du SAVC, André Onfroy (Stade Bordelais), Bordier (Bordeaux) cadets, 1963 Claude Hue (CC Périgueux) Pas Dunlop, Palet (Nersac), Francis Duteil (CC Périgueux) cadets, 1964 Labrousse (Nersac), Patrick François (La Couronne) cadets, 1965 Francis Dubreuil (Nontron), Luis Ocana (Stade Montois), Jean-Jacques Blancheton (EC Foyenne), Elsy Jacob (Luxembourg), A. Bellanger (prologue régional dames), 1967 passage du Tour de France, 1969 Alain Buffière (Pédale Nontron).
1973 Jean-Marie Valade (EC Foyenne), 1974 Jean-Marie Valade (EC Foyenne), 1975 Patrick Audeguil (Tonneins), 1977 Bernard Bodin (CC Lalinde), 1978 Mondory (CC Lalinde), Morosi (La Brède), Alain Loubiat (Ribérac), 1979 Philippe Avezou (Bègles).

1993 Saint-Aulaye

Eric Jacouty vainqueur du prix des vendanges en 1993 (Saint-Aulaye)

1982 Pascal Mauvillain (CC Bernos Beaulac), 1983 Ludovic Turpin (VC Arédien), Raymond Maingot (VC Marrans), 1984 Bernard Brillouet (UC Montaigu), 1985 Joël Salvette (CC Périgueux), 1986 Thierry Chamouleau (CC Périgueux).
1990 Alain Buffière (Pédale Faidherbe), 1991 Nicolas Labrousse (EC Ribérac), 1992 Denis Bégout (Asptt Périgueux), 1993 Eric Jacouty (EC Ribérac), passage du Tour de la Dordogne, 1994 Alain Gendreau (Guidon Pellegruen), 2005 Sébastien Texeira (VC Buguois), 2006 Damien Beaune (VC Cubzac), passage du Tour de la Dordogne, 2007 et 2008 passage du Tour de la Dordogne, 2011 Antoine Magnol (CC Périgueux) minimes, Jamaïque Dumon (Le Fouilloux) cadets.

VELO DORDOGNE - SAINT-AULAYE - © BERNARD PECCABIN
D’autres actualités de Dordogne cycliste sur http://la-dordogne-cycliste.allmyblog.com/

Posté par Bernard PECCABIN à 16:50 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

28 janvier 2017

LETTRE A JEAN-RENÉ

Cher Jean-René,

- Voilà sept ans déjà que tu es parti pour l’éternité. Je ne sais pas si de là-haut tu vois ce qui se passe sur notre bonne vieille terre, mais en sept ans, je peux te dire que tu ne reconnaitrais plus le cyclisme que tu as quitté. Il a tellement évolué par rapport à notre époque, que sans doute tu ne t'y retrouverais plus aussi bien... Pour nous, mon cher Jean-René, 2009 a été ta dernière saison avant que tu ne fermes les yeux définitivement le 28 janvier 2010. Il y avait alors encore une bonne centaine de courses et même plus dans ta belle Dordogne. Aujourd’hui, il y en n’a plus que la moitié et avec si peu d’engagés... Je ne te dis pas le désarroi des organisateurs face à cette situation qui fait mal à notre cyclisme. Tu es parti peu après les décès de Jean-Michel Pays et de Bernard Roy qui ont du t’accueillir au paradis. C’était la saison où Jean Mespoulède avait gagné le Tour de la Dordogne sous le maillot du Cyclo-Club Marmandais, club pour lequel tu avais été licencié animateur. Ta dernière course a été le Championnat d’Aquitaine de cyclo-cross à Guitres gagnée par Sébastien Lapouge (UC. Artix). Puis depuis, te voilà à Saint-Barth ! Je fais un peu d’humour car toi Jean-René tu savais nous en servir… Bien sur Saint-Barth, ce n’est pas l’île paradisiaque des Antilles, mais le patelin de la Double, à savoir Saint-Barthélémy de Bellegarde, là tu as été inhumé dans ce qui est devenu ta dernière demeure.

jrv 1

- Au cours de la saison 2010, tu nous as vraiment manqué, notamment dans les prix des fêtes des villages que tu animais. Guy Lapébie nous a quittés à son tour mais je pense que tu as du le rencontrer là-haut. Il n’y a pas eu de faits extraordinaires si ce n’est que cette année Jean Mespoulède a outrageusement dominé chez les élites. On ne t’a pas vu à Javerlhac, Bassy, Saint-Médard, Douzillac et encore moins à Beaussac où le Cum’s a gagné. La fête n’était plus la même sans toi et c’est là qu’on a compris que tu t’étais barré définitivement. D’ailleurs à Montpon, la nocturne est devenue le "Souvenir Jean-René Villechanoux". Un moment où on a pensé encore très fort à toi, notamment tes amis du SA Mussidan, ton dernier club où tu étais licencié. L’ancien pro Médéric Clain a d’ailleurs gagné cette épreuve commémorative, la première du nom…
- En 2011 et au mois de juin, Marino Vérardo est venu te rejoindre, mais ça tu le sais encore, à l’instar de Lucien Sautier ! Une saison qui a vu Stéphane Reimherr dont tu admirais son panache triompher au Tour du Piémont Pyrénéen. Mais c’est encore Jean Mespoulède qui inscrit son nom à la première place du classement élites du comité régional. Dans notre Dordogne, il ne s’est pas passé grand chose si ce n’est qu’Alexis Guérin valeur montante de Marmande a gagné le prix du muguet à Saint-Astier, dont tu as connu et commenté de nombeuses éditions. Mais c’est Anthony Langella, le Marmandais que tu aimes bien, qui a remporté ton souvenir emblématique en nocturne à Montpon.

JRV2

- Lors de la saison 2012, Stéphane Reimherr est devenu une fois de plus notre chef de file chez les élites. Et c’est Mickaël Szkolnick qui a gagné la nocturne de Montpon où ta mémoire a été une fois de plus honorée, un peu comme on se recueille chaque année le 11 novembre...
- 2013 n’a pas atteint les sommets. Mais ta ville de Mussidan a organisé une manche de Coupe de France de DN3 sous l’égide du SA Mussidan. Comble de bonheur, c’est Yoann Soubes du CC Périgueux-Dordogne qui a signé ce jour là une belle victoire. Et puis Raymond Boisseau de Mensignac est parti lui aussi la-haut voir comment sa Valentin Huot évoluerait…
- Un an après (2014), ce même Cyclo-Club Périgueux-Dordogne s’adjugeait la Coupe de France des clubs avec un Arnaud Labbe et un Jean Mespoulède très conquérants. Cerise sur le gâteau, le Tour de France est passé trois jours en Dordogne et s’il en manquait un à cette fête, c’est bien toi, mon cher Jean-René. D’autant plus qu’un chrono a traversé Villamblard, commune dont tu surnommais "les Baléares", allusion à cette contrée reposante que tu comparais à cette cité balnéaire… Et puis il y a eu aussi le décès d’Henry Gouly, que tu as bien connu à Saint-Astier… puis Jean Mespoulède a triomphé lors de ton souvenir à Montpon.

JRV 3

- 2015 voit le retour de Stéphane Reimherr au club de Trélissac, club qui roule en DN3. Sacré Reimherr qui malgré son âge remporte la dernière manche de la Coupe de France, un gros fait d’arme qui t’aurait comblé de bonheur. Les années se suivent et ne se ressemblent pas, car après Mespoulède et Guérin, voilà Mickaël Larpe des Girondins de Bordeaux qui occupe la première place des classements FFC. Pour parler d’autre chose, as-tu vu là haut Marcel Le Goguic l’ancien speaker de Saint-Alvère qui nous quittés, tout comme ton ami Christian Grimald qui montait ta sonorisation dans le Mussidanais… ?
- 2016, rien de neuf mais de nombreux malheurs ! D'abord on a en Dordogne une formation dans le style de celle de Dominique Arnaud : le Team Cycliste Périgord 24. Et puis il y a eu la victoire de Pierre Créma au Tour des Landes. Je t’en parle, car lui aussi est au SA Mussidan. Ton club a connu d’ailleurs une année noire avec le décès d’un jeune coureur tué à l’entraînement sur la route à Saint-Front de Pradoux où tu avais résidé au cours de ta vie… Puis Jacques Martin a eu de gros soucis de santé, si bien qu’il a passé la main au SA Mussidan avant de s'en aller te rejoindre voilà quatre jours à peine, mais là on est déjà en 2017... Entre toi l'homme du micro, Grimald la sonorisation et Jacques l'organisateur, c'est le cyclisme Mussidanais qui a été décapité. Sais-tu que c’est à Montpon et en mémoire de ton souvenir que Stéphane Reimherr a gagné sa dernière course de sa longue carrière ? Et puis il y eu aussi le décès de Florent Sentucq que tu as également connu. Tué en compétition comme un soldat en opération, c’est triste ! Et  ensuite, c’est notre Dominique Arnaud qui a été vaincu par le crabe et que tu avais vu gagner en amateur en 1977 à Saint-Médard de Mussidan. Même Francis Duteil a été emporté par cette saloperie de maladie en octobre, alors que mon épouse Geneviève (avec qui tu as tant rigolé en écoutant ces bêtises made in Périgord), se bat aussi contre ce fléau, qui nous offre des jours pas faciles à vivre.
- Mussidan c’est toute ton histoire, ta vie, ta jeunesse avec une pensée pour le marché paysan qui se déroulait sur la petite place toute en pente à l’ombre du gros chêne maintes fois centenaire. Je sais que tu étais un vrai Doublaud et tu en étais fier. Fier de sortir de cette région boisée qui trainait sa mauvaise réputation datant du Moyen-âge. Une région inhospitalière, des zones marécageuses, bref une zone infréquentable si l’on se fie aux quelques écrits. L’occupant allemand y était nombreux pendant la guerre, à la recherche des maquisards qui avaient choisi cette zone des plus reculée pour établir des camps comme celui de Vitrolles chez toi, à Saint-Etienne de Puycorbier, là où tu es né. Je sais que tu en as chié dans ta jeunesse, mais il y avait les moments sacrés, celui des courses où vers tes dix printemps tu partais applaudir Raymond Chaminaud, le Doublaud de Saint-Jean d’Ataux, puis plus tard, les coureurs de ton Mussidan et du Racing Club où tu as été licencié.

jrv 4

- L’actualité aujourd'hui c’est toujours la guerre en Syrie ! Toi qui t’es payé l’Algérie, tu connais la musique, même si tu étais devenu depuis un pacifiste. La France a payé un lourd tribu contre le terrorisme avec des attentats qui ont fait plusieurs dizaines de morts. Et puis chez nous Sarko s’est fait jeté par Hollande qui sera relevé à son tour, je ne sais par qui... Les politiques on les aime de moins en moins, on les raille dans les réseaux sociaux, un truc que tu n’as pas connu si ce n’est dans ses balbutiements. En sept ans, c’est fou ce que la téléphonie et internet ont évolué. Aujourd’hui, mon cher Jean-René, les gens marchent dans la rue comme des automates, en lisant leur smartphone… On s’en sert pour envoyer des courriels, des SMS, filmer, prendre des photos, échanger sur les réseaux sociaux, lire la presse, faire ses courses, voire de GPS ou encore pour chercher une âme sœur. A travers plein d’applications on va tout faire, si bien que ça va détruire plus de trois millions d’emplois. Les gens sont ultra connectés, stimulés par leur sonnerie qui parasitent les relations et écourtent les conversations. Tu vas chez des amis, ils sont tous après cet objet à table et oublient l’esprit de famille et la convivialité. Une vraie addiction pour cet instrument… Nous au moins et à ton époque on n’avait pas ces schmilblicks entre les mains. On se retrouvait chez toi pour manger le poulet rôti acheté à Eric Valade au marché de Montpon, poulet qu’on dégustait avec des cèpes que tu avais cueillis dans ta chère Double. Au moins on rigolait… Le poulet pour nous les anciens issus du milieu pauvre, c’était le plat du dimanche, maintenant c’est de la merde, ça a le gout du poisson et avec le bio, ils nous font rire…
- Aujourd’hui il n’y a plus grand chose dans les courses de clocher. Les gens s’en vont vite chez eux pour rentrer, oubliant le petit verre qu’on prenait avec le comité des fêtes avant de se séparer. Ce n'est plus l'ambiance d'antan... Les hommes et les règles ont évolué, on vit sur une autre époque... C’est vrai qu’on se prenait des murges, mais il n’y avait pas d’alcool test sur les routes, peu de contrôles, ce qui ne nous empêchait pas de rentrer au bercail, même si des fois je m’arrêtais chez toi pour une troisième mi-temps apéritive qui se terminait par deux œufs sur le plat, histoire de faire mortier dans nos estomacs inondés d’apéros.
- Mon cher Jean-René, je suis con d’écrire toutes ces bêtises, mais ça me fait du bien de rédiger ces lignes, car aujourd’hui je te l’ai déjà dit, le vélo ce n’est plus ce que c’était… Un de ces jours, je vais partir te rejoindre, c’est la loi, mais j’aurais au moins vécu de bons moments sur nos routes du Périgord. L’avenir n’est pas beau sur la planète ! Sais-tu qu’elle se réchauffe, si bien que les catastrophes succèdent aux catastrophes, la glace fond dans les pôles, les étés sont brulants, les tempêtes, inondations, ouragans, séismes détruisent tout, comme si la nature que tu aimais tant se vengeait de la main de l’homme. Aujourd’hui voilà sept ans déjà que tu es là-haut, et depuis que tu es parti, rien ne tourne rond… Tu vas recevoir pas mal de monde dans le ciel. Ouvre bien les portes, car en ce moment ça plume sec sur cette putain de terre. Entre les AVC, les cancers, les crises cardiaques, les autres maladies, les accidents, les suicides, les grippés, les pompes funèbres ne chaument pas !
- Je terminerais en te disant qu’on a changé de président au Comité d’Aquitaine. Toi qui a connu Vincent Dedieu, sais-tu que c’est lui désormais qu’on appellera Monsieur le Président ? Si toi tu es avec Dieu, nous on est avec Dedieu et sans déconner, je pense qu’il mérite qu’on l’aide pour le soutenir. Toi tu aurais dit de lui "gentil garçon que voilà", ben après tout, ça lui va très bien cette formule ! J’arrête de faire du "Villechanoux" pour te dire aussi qu’en cette année 2017, le Tour de France revient trois jours dans notre jolie Dordogne. Et oui, tu la fredonnais bien cette chanson toi, Jean-René. Si la Corrèze c’est Ségurel et les Monédières, toi tu étais notre Jean-René, celui de notre jolie Dordogne, dont j'entends encore la mélodie, quand tu nous la chantais dans les repas d'amis…

"Jolie, jolie Dordogne
Berceau de l'histoire des temps
Tu gardes le charme d'antan
Pays où il fait bon vivre
Pays qui sent bon le bonheur
Plus belle quand tu es libre
Pour toi j'ai le coup de cœur"

- Nous ne t’oublierons pas…, même sept ans après…! Veille bien sur nous…, d’autant plus que depuis huit jours, les cowboys des Etats-Unis ont élu un président qui n'est plus l'oncle Sam, mais qui se prénomme Donald (Onc'Donald). Crois-moi, que celui-là, il ne va pas nous jouer du Walt Disney ! Alors je t'en prie et je te le redis, veille bien sur nous ! Veille sur ceux qui ont constitué tes amis, veille sur ton cercle du vélo, celui de ces années mémorables... Notre "champ de visibilité" comme tu disais si bien, ne me semble pas du tout clair, 2017 va être très difficile !!!

Découvrez Jean-René sur ce lien et sur son suivant.

VELO DORDOGNE - LETTRE à JEAN-RENÉ © BERNARD PECCABIN
D’autres actualités de Dordogne cycliste sur http://la-dordogne-cycliste.allmyblog.com/

Posté par Bernard PECCABIN à 08:15 - - Commentaires [7] - Permalien [#]

26 janvier 2017

JACQUES MARTIN S’EN EST ALLÉ

LE DÉCÉS DE JACQUES MARTIN SONNE
COMME UN COUP DE TONNERRE A MUSSIDAN

SA

- C’est une terrible nouvelle que le décès de Jacques Martin, sans doute un des dirigeants les plus connus et des plus actifs à la charnière du 20° et du 21° siècle. Né le 15 décembre 1950, ce Mussidanais avait couru en FFC puis un peu en FSGT. Sa carrière cycliste se confond avec celle du Racing-Club Mussidanais où son père ancien coureur du Stade Foyen, était venu lui aussi comme compétiteur d’abord (1950), puis comme secrétaire très dévoué. Jacques a débuté sa carrière chez les cadets où il avait été champion d’Aquitaine en 1966. Coureur séniors, il détenait un palmarès comme tout coureur qui se respecte, avec ça et là de nombreuses victoires. Il avait également couru au CC Nontron sous les couleurs de la FSGT. Puis un temps dirigeant du RCM, il avait fondé ensuite le SA Mussidan avec qui il nous avait offert un Championnat de France de l’Avenir (2007), une manche de Coupe de France de DN3 (2013) et dernièrement le Championnat d’Aquitaine des séniors (2016).

Martin Jacques 1

Les Lèches 1969

En 1969, vainqueur aux Lèches

- Vélo-Dordogne ne va revenir sur la carrière cycliste trop longue à raconter mais vous offre toute une pléiade de liens qui constituent une des étapes de sa vie cycliste, mais aussi celle d’une famille Martin qui a consacré sa vie au service du vélo. Avec la disparition de Jacques Martin, le cyclisme a perdu un grand mordu de notre discipline. Mussidan s’est situé à la croisée des chemins et Jacques Martin avait fait de sa ville un carrefour et une capitale cycliste, c’était un véritable chef d’orchestre, un passionné. Après le décès de son père en 1991, celui de sa mère il y a quelques mois à peine, Jacques Martin s’en est allé rejoindre ses chers parents… Adieu l’ami !

- Vélo Dordogne adresse ses sincères condoléances à sa famille, ses obsèques se dérouleront en l'église de Mussidan le lundi 31 janvier à 14h30, suivies de son inhumation au cimetière de la ville.

réunion au RCM

Réunion du RCM en 1968, à droite Henri Martin et sa casquette, debout à droite son fils Jacques.

- Histoire du cyclisme au RC Mussidan (cliquez sur le lien à suivre en bas de chaque page)
- Photo FSGT à Sceau-Saint-Angel (1980)
- Palmarès des courses à Mussidan
- Jacques_Martin_Champion_d_Aquitaine (à télécharger)

- Henri_MARTIN_père_de_Jacques (à télécharger)

Duras 50

Le père de Jacques, pratiquant assidu l'année de sa naissance (1950) tout comme avant et après

VÉLO DORDOGNE - JACQUES MARTIN - © BERNARD PECCABIN

Posté par Bernard PECCABIN à 21:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 janvier 2017

1992 - LE CYCLISME, SON ACTUALITE (4° semaine de janvier)

1992IL Y A 25 ANS DANS LE GRAND SUD-OUEST (23 au 29.01.1992)

- Cette semaine, on se retrouve à Vouneuil sous Biard dans la Vienne, pour l’épreuve du CREPS de Boivre. Et là encore, Turpaud n’a pas laissé sa chance à ses adversaires, en triomphant cette fois devant les Aquitains Raymond (Pédale Faidherbe) et Dumont (US Talence). Le lendemain dimanche 26 janvier, on remet ça à Fontaine le Comte avec le concours du Cycle Poitevin, et devinez qui, Thierry Turpaud encore avec le bouquet à l’issue de cette 31° édition où Albert se classe 2° et Macédo (ASPTT Creuse) termine troisième.
- On termine le mois de janvier en Aquitaine avec le 27° cyclo-cross de la Saint-Vincent à Tarnos-Barthes. Une occasion pour Bruno Blangeois (Guidon Pellegruen) de redorer son blason en reléguant Raymond à la deuxième place et Dominique Eyquard (CC Marmande) à la troisième.
- Mais en cette fin janvier c’est la dramatique disparition d’André Claude Boutelier qui est dans toutes les pensées. Près de Saint-Jean d’Angély, le Président du Comité de Poitou-Charentes a trouvé la mort victime sur la route d’une sournoise plaque de verglas. Le Président roulait comme tous les samedis sur Angoulême où une réunion l’attendait dans le siège de son comité. C’est toute une vie de dévouement et d’enthousiasme qui s’en vont ainsi, alors que l’intéressé avait à peine 58 ans...

IL Y A 25 ANS DANS LE PERIGORD

Ulbert JC

- Sous l’égide de la FFC, le cyclo-cross du château de Campagnac à Sarlat va renaître grâce à l’initiative de Jean-Claude Ulbert, un passionné de ce sport. Sarladais d’origine mais licencié à la Pédale Faidherbe, Ulbert a mis un point d’honneur à contacter les commerçants et artisans de la région. Pour que la lutte soit de qualité les meilleurs coureurs seront au départ à commencer par le champion d’Aquitaine en titre Dominique Eyquard (Marmande), récemment vainqueur à Cazaubon, Jean-Paul Raymaond (Pédale Faidherbe) accompagné de sa fidèle équipe, Bruno Blangeois (Pellegrue), et peut-être le champion d’Auvergne, Lionel Bouvet (Montluçon). L’arbitrage sera du domaine du promoteur Jean-Claude Ulbert qui connait bien le site pour l’avoir tracé alors que les commentaires seront de Jean-Louis Gauthier.
- Le Comité de Dordogne prépare les samedis cyclistes qui auront lieu au stade Dantou à Périgueux les 8, 22 février et 9 mars.

VELO DORDOGNE - 1992/4° SEMAINE © BERNARD PECCABIN
D’autres actualités de Dordogne cycliste sur http://la-dordogne-cycliste.allmyblog.com/

Posté par Bernard PECCABIN à 21:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


23 janvier 2017

1967 - LE CYCLISME, SON ACTUALITE (4° semaine de janvier)

IL Y A 50 ANS DANS LE GRAND SUD-OUEST
23 au 29 janvier 1967

- Un nouveau club en Dordogne avec le VC Bergeracois qui a tenu son assemblée constitutive. Son président Jean-Marie Defix a présenté les statuts et en assurera la présidence, secondé par Pierre Hubert son trésorier et Francis Charron son secrétaire. Dans ses rangs Albert Frigo en sera le capitaine de route et avec des équipiers tels Gérard Lambert, Guy Langlade, Christian Laval, Christian et Serge Grossoleil, Christian Arquey, Gérard Ménéchal et Jean-Claude Gueybaud.
- Jean-Claude Mériaux ex-coureur parisien professionnel a signé sa licence au CA Civray-Philips. Il rejoint ainsi Barjolin, Jaguenaud, Gestraud, Le Guen, Ferron, etc... Agé de vingt-cinq ans, Mériaux compte une centaine de victoires à son palmarès.
- Quatre vingt une victoires en 1966 tel est le bilan de l’UV Limousine chère au président Jean Germaneau. Le club compte 177 licenciés avec Jean-Paul Guitard chef de file (26 succès) puis Bernaben, François Aucher, Jean-Claude Billard et Fernand Boisseau comme tête d’affiche.
- A Hendaye, le cyclo-cross de la Bichincho est revenu à Pierre Bernet qui s’impose devant Manuel Nava (Versailles) et Daniel Dubois (Capbreton).
- Le Parisien Jean-Pierre Ducasse a enlevé le titre de Champion de France à Epernay après un cavalier seul impressionnant. Augmentant progressivement son avance, Ducasse (US. Créteil) laisse Pierre Bernet à 21 secondes, Bayssière (Toulouse) à 1’47s alors que Pelchat un des favoris termine 4° et à 2’05 secondes du lauréat.

IL Y A 50 ANS DANS LE PERIGORD
Le président René Leygues a évoqué la belle saison du Cyclo

CCP 1967 AG

Une partie des jeunes coureurs du CCP dans la salle

- C’est toujours sur ce ton mesuré et paternel qui font plus de lui un ami qu’un président que René Leygues satisfait, sans aucune vanité a tiré devant une bonne assemblée les conclusions d’une saison fertile. Il tint tout particulièrement à saluer les jeunes coureurs britanniques repartit chez eux après avoir glané sous les couleurs du CCP de nombreux succès et laissé surtout un excellent souvenir  parmi les dirigeants et les coureurs. N’est-ce pas Brown et Cronin qui ont les deux premières places aux points de la société ? Derrière eux en bonne place Coustillas, Michel Raynal, Lalizou, Thonias, Jolivet, Labrousse, Rougier, Colinet, Blondel, Mournat, etc… Chez les cadets, Jolivet a pris la tête du classement général devant Joubert, Péchezal et Mazeau Des jeunes qui promettent… Le président dit encore combien le club était vivant, grâce aux efforts conjugués des dirigeants et membres actifs. Il remercie tous ses collaborateurs du bureau, la presse. Quatre vingt dix épreuves organisées en 1966 représentent un gros travail Mais il faut suivre, aider les jeunes, aller de l’avant. Après le rapport financier équilibré de Jacques Leygues, le président avant de terminer insista formellement pour que soit banni toutes sortes de doping avant ou pendant les épreuves.

ccp 67

De gauche à droite MM. Simon, Leygues, Plazanet, Laporte

VELO DORDOGNE – 1967/4° SEMAINE © BERNARD PECCABIN
D’autres actualités de Dordogne cycliste sur http://la-dordogne-cycliste.allmyblog.com/

Posté par Bernard PECCABIN à 16:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

22 janvier 2017

CLASSEMENT FFC COUREURS AMATEURS - SAISON 1982

PALMARÈS DE LA SAISON 1982

1982

- Vous trouverez ci-dessous le classement national FFC de la saison 1982. Il s’agit de classements qui n’ont rien d’officiel, puisqu’à cette époque, ce genre de classement n’était pas d’actualité, mais réalisés par des volontaires et des passionnés de vélo. Il vous permettra de vous remémorer cette saison, au travers des noms relevés sur les différents tableaux. Pour connaître la règle de ces classements lire l’article sur ce lien.

1982

1982

Cliquez sur l'image pour une meilleure lecture

Explications complémentaires :

- Les classements ne prennent en considération que les courses de 1° catégorie appelées aussi temporairement épreuves de séniors A. Tous les classements obtenus en France et à l’étranger ont été pris en compte, selon des barèmes adaptés au niveau des courses ou à leur notoriété. (les classements sont complets, voire exacts à 95-99 %). Attention ! Pour mieux exploiter les tableaux avec les classements, cliquez dessus.

1982

- A présent remontons le temps avec la saison 1982. Ces classements vous feront découvrir d’anciennes gloires, des noms qui réveilleront votre esprit et qui j’en suis sur attiseront de réels souvenirs. Bonne lecture à tous.

1982

De gauche à droite les cinq premiers coureurs du classement national amateurs

Classement_national_FFC_1982  (téléchargez tous les classements et ceux qui passent pros)

- Relire sur les liens ci-dessous :
- Classement FFC 1970
- Classement
FFC 1971

- Classement
FFC 1972

- Classement
FFC 1973

- Classement
FFC 1974

- Classement
FFC 1975

- Classement
FFC 1976

- Classement
FFC 1977

- Classement
FFC 1978

- Classement
FFC 1979

- Classement
FFC 1980

- Classement FFC 1981

VÉLO DORDOGNE - SAISON 1982 EN FRANCE - © BERNARD PECCABIN
Prochain parution : la saison 1983

Posté par Bernard PECCABIN à 09:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

1992 - LE CYCLISME, SON ACTUALITE (4° semaine de février)

IL Y A 25 ANS DANS LE GRAND SUD-OUEST (20 au.26.02.1992)

Ménéghetti

- Le cyclo-cross prend racine à Fronsac en plein vignoble bordelais. L’épreuve chère à Guy Morin a grandi avec un plateau digne des grandes manifestations. D’ores et déjà l’US Talence, club organisateur a pour objectif d’en faire dans l’avenir et pourquoi pas une manche du challenge national. Mais pour l’heure l’épreuve tracée dans le château de la Croix Laroque a livré son verdict. Avec la victoire de David Pagnier (VC Saint-Quentin) qui s’impose devant Christophe Deluche (UV Limousine), Hello (VC Pays de Lorient) prenant la 3° place du podium Derrière se classent dans l’ordre Alain Daniel, Thierry Casas, Cyrille Bonnand, Jérôme Chiotti tous du CSM Persan, alors que Raymond le régional de la Pédale Faidherbe se retrouvera huitième et Bruno Blangeois (Pellegrue) neuvième. Chez les juniors le bouquet sera remporté par Olivier Macédo (ASPTT Creuse) qui s’impose devant David Paggiolo (US Talence) et Régis Duros (UV Lourdes).
- Le 3° cyclo-cross des commerçants de Jarnac permet à Thierry Turpaud (UCA La Rochelle) d’améliorer son palmarès, d’autant plus qu’il s’impose devant Jean-Paul Raymond (Pédale Faidherbe) et Didier Arbault (AS Fourchambault) qui prend de plus en plus du galon dans ce genre d’exercice.
- Le 20 février l’Essor Basque poursuit sa longue chevauchée sur les rondeurs du Pays Basque et c’est Rodolpho Ménéghetti (ASPTT Paris) - (notre photo) - qui gagne à Saint-Jean de Luz le Prix d’Euzkadi devant Ermenault (VC Liancourt) et l’allemand Otto (Dortmund).
- Le lendemain 21 février on ressert le couvert et c’est cette fois Carlo Ménéghetti, frère de Rodolpho qui s’empare du bouquet à Hendaye lors du Prix de la Bidassoa où Thierry Dupuy (ASPTT Paris) prend la deuxième place tandis que Marcussen déjà nominé monte sur la troisième marche d’un podium mis en place par l’équipe dirigeante du Biarritz Olympique.
- L’Essor franchit la frontière le 22 février à l’occasion de l’épreuve Hendaye-Hernani, soit une occasion de mettre en question les capacités de l’ACBB voire de l’ASPTT Paris. Et c’est les Ibériques de la Gurelesa qui tireront les marrons du feu avec le succès d’Inaki Odriozola devant son équipier Mugara, alors que Cook de l’ACBB parviendra à décrocher la troisième place. Mais dans cette confrontation franco espagnole, disons tout de même que les coureurs de la Gurelesa feront forts, en plaçant sept coureurs dans le top dix de la course.
- La série se termine le dimanche 23 février avec le Tour du Pays Basque dont l’arrivée se juge à Biarritz. Dans cette course la lutte entre ACBB et ASPTT fait rage mais c’est finalement l’ACBB qui s’impose avec à nouveau Kim Marcussen qui avait fait l’ouverture lors du Prix Bannes, et qui cinq jours après, se permet d’assurer en quelque sorte la fermeture voire le final d’une épreuve qui prend au fil des saisons de plus en plus du galon. Carlo Ménéghetti (ASPTT Paris) finit deuxième, Didier Champion, (ACBB) se classe troisième. Le seul souci se focalisera autour de nos Aquitains que l’on vu en course, mais très loin des hommes de tête...

IL Y A 25 ANS DANS LE PERIGORD

Dudrat Isidore

- Suite des samedis cyclistes avec la deuxième journée (Stade Dantou) :
Minimes : 1. Isidore Dudrat (EVCC Bergerac) - notre photo ci-contre, 2. Réginald Hispiwack (RC Mussidan), 3. Guillaume Carreau (CC Périgueux), 4. Florent Delmond (CC Périgueux), etc…
Cadets : 1. Claude Dudrat (EVCC Bergerac), 2. Samuel Blancheton (UC Montpon), 3. David Hilaire (EC Ribérac), 4. Mickaël Enaud (CC Périgueux), 5. Hispiwack (Mussidan), etc…
Juniors-Séniors : 1. Stéphane Lavignac (Asptt Périgueux), 2. Christophe Cuménal (CC Périgueux), 3. Jean-Marie Doumenge (SC Périgord), 4. Jérôme Paul (CC Périgueux), 6. Stéphane Chonis (Ribérac)
Vitesse : 1. Christophe Cuménal (CC Périgueux) bat Stéphane Laviganc (Asptt Périgueux)

VELO DORDOGNE - 1992/8° SEMAINE © BERNARD PECCABIN
D’autres actualités de Dordogne cycliste sur http://la-dordogne-cycliste.allmyblog.com/

Posté par Bernard PECCABIN à 08:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

20 janvier 2017

27° TOUR DU RIBÉRACOIS 2007

VICTOIRE DE JEROME COUSIN

Pict0021

Un gros peloton au départ à Ribérac

- Ce fut une très belle édition que ce Tour du Ribéracois 2007, car il a été remporté et dominé par une poignée de jeunes venus il est vrai du Pôle France de Talence qui constitue un bel outil pour la formation de nos jeunes cyclistes. A dix-huit ans, Jérôme Cousin le vainqueur aura prouvé qu’il était bien la nouvelle valeur montante du cyclisme.
(NDLR à la date de cette publication : Il est passé professionnel chez Europcar en 2014 et 2015, puis ensuite chez Cofidis.)
- Ce Tour du Ribéracois constituait aussi une manche du Challenge du Conseil Général, dominé à cette date du 8 mai 2007 par Denis Bégout sociétaire de l’Asptt Périgueux.

Pict0030

Cousin à droite et ses équipiers du Pôle France de Talence en tête

 Le classement : 1. Jérôme Cousin (Pôle France Talence), 2. Christophe Pérenzin (VC Hyérois), 3. Rémi Badoc (Pôle France Talence), 4. Vivien Brisse (Pôle France Talence), 5. Nicolas Capdepuy (CC Marmande), 6. Meytou (AS Verriers), 7. Ciocan (Apogé), 8. Flavien Barret (VC Langon), 9. Didier Lauseille (EC Ribérac), 10. Damien Guérineau (EC Ribérac), 11. Romain Chollet (Cycle Poitevin), 12. Rémi Azéma (Pôle France Talence), 13. Sylvain Pandelé (Cam Bordeaux), 14. Echevarria (Blagnac), 15. Denis Bégout (Asptt Périgueux), 16. Sébastien Béneyrol (Saint-Astier), 17. Nicolas Brachet (CRCL), 18. D. Beaune (Peyrehorade SC), 19. David (Nord Charente), 20. Beaumont (VC Montois), etc…

Pict0039

Denis Bégout leader provisoire du Challenge du conseil général
reçoit des mains de Bernard Cazeaux président du CG le maillot

Liens sur le cyclisme Ribéracois
- Histoire du cyclisme Ribéracois (puis suivre liens en bas de page)
- Palmarès des épreuves disputées à Ribérac
- 11° Tour du Ribéracois
-
15° Tour du Ribéracois

- 6° Tour du Ribéracois (images)
- 10° Tour du Ribéracois (images)

LES 34 LAURÉAT DU TOUR DU RIBÉRACOIS

- Quatre vainqueurs sont passés pros. Seuls Stéphane Laborde et Gabriel Peyencet ont réalisé un doublé.

1981 Jean-Serge Calmette (AC Limoges BP)
1982 Eric Vouillat (EVCC Bergerac)
1983 Jacques Dubost(EVCC Bergerac)
1984 Hervé Grenier (US Bouscat) arrivée à Villetoureix
1985 Didier Virvaleix (Asptt Périgueux)
1986 Armand de las Cuevas (CC Marmande) arrivée à Saint-Pardoux de Dronne
1987 Gilles Chauvin (CC Marmande) arrivée à Saint-Privat des Près
1988 Eric Raud (CCP Nontron) arrivée à Ponteyraud
1989 Jean-François Vincent (CC Montpon)
1990 François Vérinaud(CS Bellac) arrivée à Montagrier
1991 Yves Brusson(SC Périgord) arrivée à Montagrier
1992 Jérôme Paul (CC Périgueux) arrivée à Ribérac pour toutes les éditions à compter de 92
1993 Nicolas Fournier (CM Aubervilliers)
1994 Mickaël Fouliard (Creps de Talence)
1995 Claude Lévêque (AC Lubersac)
1996 Jean-Sébastien Arretche(Cyclisme 24)
1997 Pascal Le Pemp (Asptt Périgueux)
1998 Michel Labussière (CO Couronnais)
1999 Sébastien Morvan(CC Marmande)
2000 Yann Toutain(Guidon Saint-Martinois)
2001 Sylvain Minvielle (CAM Bordeaux)
2002 Serge Jardin (US Testerine)
2003 Yann Huguet (Guidon Saint-Martinois)
2004 Mickaël Lamiraud (CC Marmande)
2005 Stéphane Laborde(Guidon Saint-Martinois)
2006 Mathieu Julien(CAM Bordeaux)
2007 Jérôme Cousin (Pôle Talence)
2008 Stéphane Laborde(UC Artix)
2009 Frédéric Marion(Mérignac VC)
2010 Damien Le Boétez(US Montauban)
2011 Florian Bonhoure (SA Mussidan)
2012 Gabriel Peyencet(CC Périgueux-Dordogne)
2013 Rémy Galy(CC Marmande)
2014 Gabriel Peyencet(CC Périgueux-Dordogne) dernière édition

VELO DORDOGNE – 27° TOUR DU RIBERACOIS 2007 © BERNARD PECCABIN
D’autres actualités de Dordogne cycliste sur http://la-dordogne-cycliste.allmyblog.com/

Posté par Bernard PECCABIN à 07:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

18 janvier 2017

1992 - LE CYCLISME, SON ACTUALITE (3° semaine de janvier)

IL Y A 25 ANS DANS LE GRAND SUD-OUEST (16 au 22 janvier)

- L’assemblée générale du comité des Pyrénées s’est tenue au Palais des Congrès de Rodez. Le président Jean Bernussou a reçu dans ce cadre les 52 sociétés qui s’étaient déplacées. Le secrétaire Jean Gloaguen, le trésorier Raymond Richard et le CTR Jean-Claude Decoopman ont dressé le bilan d’une saison où les effectifs ont progressé de dix-sept unités alors que les organisations connaissent un sérieux fléchissement. Laurent Roux, Jean-Luc Murcia, Pascal Galtier, Christophe Dupouey ont été mis à l’honneur tout comme Maryline Salvetat, Nicolas Jalabert, Eric Salvetat, Olivier Asmaker et Christophe Rinéro. Une élection partielle en vue de remplacer Lydie Puech démissionnaire a été l’occasion d’élire à sa place, le Montalbanais Georges Labouysse, qui désormais siègera au sein du conseil d’administration.

VIRVALEIX 92

- En cyclo-cross, succès de Dominique Eyquard (CC Marmande) lors du 2° Cyclo-Cross des remparts disputé à Rauzan. Le coureur du Président Marchi a eu raison des assauts de Raymond (Pédale Faidherbe) et de Blangeois (Pellegrue) qui prennent les accessits.
- En Poitou, victoire de Thierry Turpaud à Saint-Jean d’Angély. Le coureur Rochelais devance un Miguel Albert (Cycle Poitevin) en bonne forme, puis Yves Cardinal (CA Civray) toujours aussi courageux dans ces sous bois dont il connaît tous les contours.

IL Y A 25 ANS DANS LE PERIGORD

- Le cœur de la Dordogne, autrefois si belle terre du vélo a chaviré en juillet dernier lorsqu’elle vit Didier Virvaleix (ci-contre) pointer son nez dans la grande étape du Tour de France de Morzine. A 25 ans, l’enfant de Boulazac, professionnel depuis deux ans, partait sur la piste du légendaire Valentin Huot. Certes Didier n’a terminé que 50°, mais ses nombreux supporters attendent qu’il reprenne le flambeau et gravisse bien d’autres sommets. En attendant, il a reçu cette semaine l’Oscar du journal Sud-Ouest pour sa belle saison 91.

VELO DORDOGNE – 1992/3° SEMAINE © BERNARD PECCABIN
D’autres actualités de Dordogne cycliste sur http://la-dordogne-cycliste.allmyblog.com/

Posté par Bernard PECCABIN à 14:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]