L’ancien sociétaire du CC. Périgueux-Dordogne s’est tué dimanche en mer

Boucher Alex

- Le coureur Cyril Fontayne son ami de toujours était effondré lorsqu’il a annoncé hier soir à "Vélo-Dordogne", le décès d’Alex Boucher dimanche, au large de Saint-Tropez. Voici d’ailleurs l’intégralité de l’article du quotidien "VAR MATIN" à ce sujet.
"Le jeune homme tombé dimanche soir d’un bateau semi-rigide à la hauteur de la Rabiou, en face de la plage de la Moutte, n’a pas survécu à ses blessures. Il est décédé avant d’avoir été transporté vers un centre hospitalier. Il semble que le drame soit le résultat d’une terrible imprudence, point d’orgue d’une journée de fête et de libations. En effet, l’enquête de gendarmerie a révélé que l’homme avait lui-même délibérément sauté à l’eau pour rattraper un objet passé par dessus bord. Il était le conducteur du bateau et n’avait pas de coupe-circuit au poignet. Ce qui aurait pu stopper les moteurs. Rendu incontrôlable, l’embarcation l’a mortellement heurté. Pris de court, les deux passagers qui étaient avec lui n’ont pu qu’assister, impuissants, à la tragédie."
- Qui est Alex Boucher ? Un coureur qui a pris sa première licence au Guidon-Club Bergeracois en 2001 en catégorie minime 2. Lors de sa première saison cycliste, il se classe 6° du Championnat départemental. Ses premiers moments n’ont pas été faciles. Mais ce jeune garçon a du caractère et déjà chez les cadets en 2002, il est sélectionné pour les interrégions cadets, au sein de "l’équipe Dordogne" avec qui il se classe 24°.
- En 2003, il signe au Cyclo-Club Périgueux-Dordogne et entame alors sa deuxième saison avec les cadets. Il se classe 3° du Championnat départemental de la catégorie derrière les indéboulonnables Jérémy Château et Charles-Henri Lebrun. Puis il participe à de nombreuses sélections et se classe 5° du Championnat interrégions cadets avec Château, Lebrun, Canler, Monturet, Ramadou et Delage. Il remporte une victoire à Villenave d’Ornon devant tout le gratin des coureurs girondins.
- En 2004, le voilà junior où il termine 12° du Championnat Dordogne gagné alors par Fabrice Landès. Puis en 2005, il devient un coureur conquérant. Quatrième du Championnat départemental, il est sélectionné tour à tour pour le Tour du canton de Montguyon, le Tour du Pays d’Olliergues et le Tour du canton de Bretenoux-Biars. L’Aquitaine le retient de même pour une manche du Challenge National juniors à Jugon les Lacs, pour la classique des Alpes et pour la Route des Vins du Maconnais soit des épreuves réputées par leur topographie. Car Alex Boucher est d’abord un grimpeur. Son ami Cyril Fontayne le prépare d’ailleurs pour le prix de la Fraise en 2005, où il s’adjuge le maillot du meilleur grimpeur. Mais là encore, cette montagne perturbera son destin. Victime d’une terrible chute à la descente d’un col, il se blesse sérieusement au dos, il ne remontera plus alors sur un vélo de compétition.

Img_1674

Le maillot à pois pour Alex Boucher lors du GP de la Fraise 2005 - photo Sha

- Ardent dans la lutte, Alex Boucher était bourré de qualité et de volonté. Il se faisait souvent violence lors des ascensions, son point fort. Son malheur, c’est qu’il était dénudé de qualités de sprinter. Il a réussit une multitude de coups d’éclats, sans pouvoir conclure, sauf pour la der des der où il a sans doute cru à ses chances. S’il avait possédé un redoutable déboulé final, Boucher possèderait aujourd’hui une étagère de trophées bien garnie. Le club de Périgueux s’est intéressé à cette époque à son cas, même si ce coureur ne s’embarrassait  pas de tactique, car il compensait son talent très moyen de sprinter à celui de rouleur chevronné, capable de réaliser un jour de beaux exploits. Un petit gabarit qui ne tient pas en place, cherchant toujours à être au four et au moulin, dépensant son énergie sans ménagement, pour essayer de gagner tout simplement, voilà quelle a été la vie sportive d’Alex. Quatrième du Championnat d’Aquitaine juniors 2005, notre Alex n’a pas eu de chance, mais ce n’est pas pour autant que ce Bergeracois laissa son tempérament offensif aux vestiaires. Son père qui le conduisait dans les épreuves a continué dans le cyclisme en étant notamment un temps, le mécanicien de l’UC Artix.
- En ces malheureuses circonstances, "Vélo-Dordogne" adresse ses sincères condoléances à sa famille et à tous ses proches. La date de ses obsèques n’est pas connue, son corps se trouvant pour l’heure entre les mains du médecin légiste. (NDLR : Alex allait fêté son 30° anniversaire le 9 octobre prochain)

VELO DORDOGNE - Alex BOUCHER - © Bernard PECCABIN
La mémoire du cyclisme en Dordogne est à découvrir sur les blogs :
http://la-dordogne-cycliste.allmyblog.com/ et http://velodordogne.canalblog.com/