CLAUDE HUE LE "TITI" PÉRIGOURDIN

Ladouze 16

Claude Hue ici lors de sa victoire à Ladouze (24) en 1970 devant Pierre-Raymond Villemiane

- Ce document déjà publié sur "la Dordogne cycliste" a été repris, dans le but de faire mieux découvrir cette ancienne vedette et les clichés d’époque. Michel Gros qui l’a connu dans le Lyonnais se souvient de ce gamin qu’il a eu à l’âge de dix-neuf ans et à qui il adresse son amical souvenir suite à un post du 4 décembre 2017.

1961 Saviganc

Claude Hue le jour de sa première victoire à Savignac les Eglises, c'était un 15 août 1961

- On n'écrira que ses victoires avec quelques anecdotes et péripéties, mais toujours est-il qu'à la lecture de son palmarès, notre coureur de Coulounieix Claude Hue, a été une grande pointure du cyclisme régional. Il ne parle pas beaucoup de ses souvenirs voire de ses campagnes, certainement par modestie. Et pourtant, ce coureur pourrait argumenter, puisque lors de multiples occasions, il a terminé des épreuves avec de nombreux concurrents qui deviendront professionnels, sans oublier le célèbre duo Périgourdin que sont Francis Duteil et Christian Bordier. Fait méritoire, il est parvenu parfois à leur montrer sa roue arrière, tout un symbole...
- Aujourd'hui retraité, notre Claude partage ses loisirs entre le vélo et le jardinage. On l'aperçoit souvent dans les épreuves du pays, histoire de rester en contact avec ce cyclisme qu'il a tant aimé. D'ailleurs il n'hésite pas de déclarer en toute simplicité qu'il est un des "barjo" de vélo, mais qu'il se rassure en constatant qu'il n'est pas le seul dans ce cas...
- NDLR : En feuilletant la presse des années 60-70, vous trouverez ce coureur dans de nombreux classements impossible à reprendre sur ce portrait. Ici c'est juste l'essentiel, celui qui ne concerne que ses grandes conquêtes...

Coly, Saint-Aulaye et Ste Orse 63

Ses début en 1963 avec des victoires à Coly, Saint-Aulaye (Pas Dunlop)
et Sainte Orse de gauche à droite

HUE Claude : né le 1° juillet 1946 à Ernont (95). Poids de forme 69/70 kg.
Ses champions favoris : Rick Van Looy, Jacques Anquetil, puis Eddy Merckx et Luis Ocana qu’il a connu amateur.
Mordu de vélo qu'il pratiquait vers dix ans...
Marié, deux enfants et deux petits enfants (à la date de cette publication)
Résidant 4 rue Léon Blum 24660 Coulounieix
Ses loisirs entre le vélo, la musique rock n’roll et blues entre autres, où il est tombé dedans quand il était âgé à peine de 10 ans... Retraité, il passe son temps au jardinage entre autres...

St

Sa victoire devant le Charentais Delfau à Saint-Sulpice de Mareuil le 26 juillet 1964

Razac ter

10 août 1964 à Razac sur l'Isle entouré de M. Rougier maire à droite du document,
du speaker et de Claude Rebière à gauche (CC Périgourdin)

1964 CHRONO

Championnat d'Aquitaine des sociétés  le 25 juin 1964 à Bordeaux avec de gauche à droite :
Christian Bordier, Francis Duteil, Jacques Roby, Claude Bousquet,
Claude Hue, Jacques Leygues et Monsieur Plazanet (équipe CC Périgourdin)

PALMARES DE CLAUDE HUE

Licencié au Cyclo-Club Périgourdin
1960 : 1° de la Ronde des sabots de bois à Champagnac de Bélair (deux demi-étapes : vainqueur à Champagnac, 4° à Brantôme et 1° du général).
1961 : Cadet 1° année - 1° Savignac les Eglises (le jour du 15 août)
-
NDLR : Peu de courses à cette époque pour les cadets.
1962 - Cadet 2° année - 1° au Peyrat (commune de Salignac sur Charente), 1° à Saint-Laurent sur Gorre, 1° Saint-Junien*, 1° à Aubusson, 1° à Moulinet (86), 1° Pomerol Catusseau (33), 2° du Championnat du Limousin**, 61° Championnat de France à Limoges***
- NDLR : (*) A Saint-Junien, vainqueur devant Christian Bordier et Francis Duteil.
(**) Gagné par Francis Duteil.
(***) Gagné par Claude Guyot qui passera professionnel en 1968 chez Pelforth Sauvage Lejeune. A noter que lors de ce Championnat de France et lors du sprint final, des tassements provoquèrent des chutes dont celle de Claude Hue qui pouvait mieux espérer que cette 61° place...

Chez Sautier (1)

Le CC Périgourdin réuni chez l'ami Bernard sautier en 1969 avec de gauche à droite :
Claude Hue, Puybareau, Roger Démartin, Jean-Paul Sauvignat, Lucien Sautier et Michel Brusson

1963 : 1° La Tour Blanche, 1° Pas Dunlop Départemental à Saint-Aulaye*, 1° Mouthiers (16), 1° Excideuil, 1° Torsac (16), 1° Lacropte, 1° Brive, 1° Coly**, 1° Saint-Germain des Près, 1° Ladouze, 1° Saint-Sulpice d'Excideuil, 1° Celles, 1° Saint-Cyr la Roche, 1° Sainte-Orse, Vainqueur du Challenge la Meuse 1963.
- NDLR : (*) Devant Christian Bordier. La course de Saint-Aulaye passait à Echourgnac, La Jemaye, Vanxains, Gayet, Le Pauly, Festalemps, Saint-Aulaye, Puymangou, La Poste, Saint-Aulaye, Pont de la Rizonne, Saint-Vincent de Jalmoutiers, Le Pontet, Saint-Privat des Près, Les Neuf Pieds, Saint-Aulaye soit 80 kms.
Le classement : 1. Claude Hue (CCP), 2. Christian Bordier (CCP), 3. Scheid (Lalinde), 4. Cuménal (CCP), 5. Fréchaud (Nontron), 6. Dauriac (CCP), 7. Jolivet (CCP), 8. Lamstaes (CCP), 9. Péquignot (Belvès), 10. Prévost (CCP), 11. Daniel Dutertre (Nontron), 12. Devès (Saint-Aulaye), 13. Jacouty (Ribérac) tous qualifiés pour le Dunlop Régional à Saint-Paul les Dax.
- A Saint-Paul les Dax, Christian Bordier gagnera le titre régional devant Patrick Raymond (SCA. Libourne), Jean-Claude Bardy (Girondins de Bordeaux), 4. Jacky Nogueira (VC Amabarès), 5. Michel Morès (VC Macau), 6. Claude Hue (CC Périgueux), 7. Francis Campaner (Bordeaux VC), 8. Jean-Pierre Cervino (USTP Tonneins) tous qualifiés pour le Dunlop National à Nantes.
(**) Devant Jean-Claude Daunat (originaire de Villetoureix) et qui passera pro dès octobre 1966 chez Peugeot.

Tour sud ouest avril 69

Tour du Sud-Ouest (avril 1969) avec de gauche à droite : Sauvugnat, Labrousse,
Bernard Sautier (mécanicien), Démartin, Perpignan (DS), Sautier et Hue

1964 : 1° Verdille (16), 1° Trémolat, 1° Hautefort, 5° Tour du Languedoc*, 1° Salignac, 2° Championnat d'Aquitaine à Montpon**, 1° Gouts-Rossignol***, 10° Championnat de France à Coutances (Comité de Normandie)****, 1° Saint Sulpice de Mareuil.
- NDLR : (*) gagné par Raymond Bayssière qui passera professionnel en 1966 chez Peugeot aux côtés de Roger Pingeon. Ce Tour du Languedoc constituait une grande classique de notoriété nationale. Parmi les engagés, il y avait des hommes comme Maurice Saint-Jean, Leméteyer, Mottet, Pinazzo, Grange, Chantelouve, Laforest, Raymond, Tabanou, etc... Claude Hue se classera 4° à Carcassonne terme de la première étape, puis 11° à Béziers et 6° à Carcassonne fin de la 3° et dernière étape. Au général, Bayssière aujourd'hui licencié dirigeant au Cyclo-Club Périgourdin (le monde est petit) termine premier, devant Chantelouve (Lyonnais) à 13 secondes, Billeau (Poitou) est 3° à 15 secondes, Grange (Lyonnais) 4° à 20 secondes, Claude Hue 5° à 27 secondes... puis viennent Lacroix (Dauphiné), Zolnowski (Pyrénées), Mottet (Provence), Laforest (Poitou), Mancini (Provence) etc...
(**) Battu d'un boyau par Jean-Claude Daunat. (***) Devant Francis Duteil et Christian Bordier.
(****) Lors de cette épreuve Claude Hue raconte avoir pisté Lucien Aimar vainqueur du Tour de l'Avenir et Jean Jourden, le grand champion que l'on a connu. Lorsque Christian Raymond a flingué, Claude Hue n'y est pas allé, pensant que les grandes pointures viendraient le chercher. Il resta sagement avec ces deux grosses cylindrées et mieux que ça, Aimar déclarera une fois que les carottes étaient bien cuites, qu'il soutenait Raymond qui gagnera, ceci en reconnaissance des services qu'il lui a rendu au sein de l'équipe de France. A noter que Lucien Aimar avait gagné la saison passée la Route de France et les 3° Jeux Méditerranéens. Il passera professionnel en 1965 dans l'équipe Ford France.

Thenon bis

Victorieux à Thenon le 7 juillet 1969

1965 : arrêt de la compétition après la Route de France - équipe Wolhauser - suite à l'ablation de la rate par accident, suivi de problèmes sanguins.
Licencié à la Pédale Charentonnaise (Région Parisienne)
1968 : 6° Orléans, 12° Tour de l'Eure et Loir, 5° Beaulieu sur Loire (35), 4° Athis Mons*, plus quelques places dans Le Tour du Limousin, du Loire et Cher et autres endroits..., 4° Forges les Eaux (malgré une chute), 2° Amboise (37)**, 4° de Paris-Forges les Eaux.
Retour en Périgord en août 68 : 1° Mailhac sur Benaize, 2° Nocturne de Mareuil sur Belle, 2° Villefranche du Périgord, 1° Razac sur l'Isle, 1° Saint-Médard en Jalles, puis participation aux cyclo-cross avec les pros où Maurice Jouault officiait.
- NDLR : (*) Devant Régis Ovion Champion du Monde.
(**) Juste derrière Paul Leméteyer, qui était déjà pro au sein de l'équipe Bic.

1970 équipe simca

Une petite partie de l'équipe Simca en 1970 avec Michel Pitard,
Jean Thomazeau (Champion de France amateur), André Delord et Claude Hue

Retour au Cyclo-Club Périgourdin
Contrat chez Wolhauser, équipe P. Gutty et D. Rebillard.

1969 : 1° Chevanceaux (16)*, 1° Thenon, 1° Saint-Loubert Madieu (16)**, 1° La Hume***, 1° Veyrines de Vergt, 1° Ladouze, 1° Chantillac.
- NDLR : (*) devant Jean-Pierre Parenteau qui allait passer pro en septembre de cette année 1969.
(**) devant Roger Saladier.
(***) devant le regretté et gentil Serge Lapébie.

Aragon 70

Claude Hue, Raphaël Manzano, Furlan, Canut, Salles, Dumondin
et M. Uzon président du Cyclo-club Béarnais (Sélection pour le Béarn-Aragon 1970)

Béarn Aragon 70

Béarn-Aragon 1970 avec la victoire de Claude Hue lors de l'étape Jaca-Saragosse
Un retentissant succès international

1970 : 1° Leyme (46), 1° Saint-Léon sur l'Isle, 1° Nantes-La Rochelle, 1° Nocturne de Limoges, 1° Tour du Blayais, 1° de la deuxième étape du Béarn-Aragon (Jaca-Sarragosse) puis 8° au général final, 1° La Mothe Saint-Héray (79), 1° Oradour sur Vayres (87), 1° Ladouze*, 1° Nocturne de Montpon, 1° Vayres (33), 1° Ardentes (36), 15° Paris-Tours**, Paris-La Ferté Bernard ***.
NDLR : (*) devant Pierre-Raymond Villemiane qui passera pro en 1976 chez Gitane, en 1978 chez Renault et en 1983 chez Wolber.
(**) Malgré une crevaison, alors qu'il était dans la bonne échappée à cinq qui allait se disputer la gagne.
(***) Battu par André Mollet qui est passé professionnel chez Peugeot en 1970, puis chez Miko Mercier en 1981. Claude Hue avait effectué une course exceptionnelle et devenait la grande révélation de cette classique. Dès le départ il était de la bonne échappée parmi lesquels on notait la présence de Mollet futur vainqueur, mais aussi de Leveau, Blocher, Dubost, Dabe, Boulas, Mayda, Bellouis, Millard, Maingon, Arbes, Mameli, Botherel, et Bodier. Dans le final ils ne seront plus que sept, mais Mollet décrochera ses adversaires. Seul Claude Hue cherchera à le reprendre, il y parviendra presque, mais il devra se résigner à finir 2° et en solitaire, juste à quelques secondes du vainqueur.

La Ferté Bernard 70

Deuxième derrière André Mollet futur pro dans Paris-La Ferté Bernard

1971 : 1° Ladouze, 1° Bouteilles Saint-Sébastien, 1° Troches (19), 1° Lisle, 1° Nocturne de Beyssenac (19), 1° Mussidan (comice).
1972 :
1° Nocturne de Montpon.
1973 :
de nombreuses places mais moins couru (occupé à la construction de sa maison).
1974 :
1° Saint-Sulpice les Champs (23) plus nombreuses places...

04

Vainqueur à Lherme (46) le 4 mai 1970

Saint Georges 1971

Fièr de gagner chez le prix fes fêtes de la Saint-Georges à Périgueux entouré de Jean-Claude Mespoulède
l'ami Ravier du CC Périgourdin et le speaker Gilbert Cuménal

Licencié au Cyclo-Club Marmandais.
1975 :
quelques places puis arrêt en juin, rejoint "la Poste" à Paris pour son travail.
1977 :
5° Championnat de France des ASPTT à Vannes et nombreuses places.

Lisle 23

Lisle le 23 août 1971 où il triomphe en solitaire

1979 Tursac

En 1979 sous son nouveau maillot (Asptt Périgueux) au départ du prix de Tursac (24)

Création de l'ASPTT Périgueux, club dans lequel il devient licencié
1979 : 1° Boulazac, 2° Rougnac (16), 1° Vergt.
1980 : des places...
1981 : 1° Chamiers et quelques places
1982 : des places ..., mais peu couru.
1983 (vétérans) : 1° Thiviers, 1° Lagupie (19), 1° Saint-Cybranet, 1° Léobard (46), 1° Lunas, 1° Saint-Sulpice d'Excideuil, 1° Marmande, chute à Macau*, 2° Mérignac**, et neuf fois deuxième.
- NDLR : (*) une chute alors qu'il courait pour la "gagne" et qui lui vaudront trois jours de coma à Pellegrin.
(**) A Mérignac il tire le sprint à Francis Apecèche..
1984 (vétérans) : 1° Saint-Médard de Mussidan, 1° de la deuxième étape de l'Etoile Périgord Dordogne, 1° Thenon, 1° Salers (15), 1° Allemans, 1° Saint-Julien de Bourdeilles.

1989 Tocane

A Tocane chez les vétérans avec le nouveau maillot Histor de l'Asptt Périgueux

Dirigeant à l'ASPTT Périgueux
2007 : 1° Coussac Bonneval en gentleman associé avec Daniel Dutertre
2008 & 2009 : quelques courses Ufolep.
2010 à nos jours : dirigeant et bénévole lors des manifestations cyclistes de Dordogne... et d'ailleurs...

Lalinde 19

Novembre 1989 à Lalinde lors des journées des retrouvailles de Maurice Jouault
en compagnie de Claude Mazeaud et de Francis Le Pemp ses aînés cyclistes

Saint-Front Pradoux 99

Lors d'une sortie à Domme en 1999 entre amis du vélo,  avec de gauche à droite Claude Hue,
Marc Le Moal, J.Pierre Cousineau, Philippe Dessimoulies, Eric Valiani et Jean Boissavy

GÉRARD DESCOUBÈS NOUS LIVRE SON ANALYSE

- Ce coureur athlétique très complet, doit certainement à un grave accident avec des suites importantes, de ne pas avoir mieux réussi dans le cyclisme. Ce gros pépin, alors qu’il se trouve en plein épanouissement sportif, va lui amputer trois longues années de carrière. Bien qu’il soit revenu à un bon niveau à sa reprise en 1968, qu’il trouve contrat chez Wolhauser la grande marque Lyonnaise qui équipe aussi Paul Gutty et Daniel Rebillard, il ne progresse plus. Pourtant il va réaliser en 1970, la saison qui restera comme le summun de son trajet cycliste. Cette année là il va guerroyer au niveau international en tirant toujours son épingle du jeu face à des adversaires qui allaient passer pro. Pour ce coursier qui possédait une pointure égale à celles de Christian Bordier, Jean-Claude Daunat ou Francis Duteil ses copains du département, c’était les éclats d’une classe bien réelle. Comme il le clame naturellement, en "barjo" du vélo qu’il a toujours été, il va continuer à courir de longues années encore.
Anecdote : En 1964 au départ du Championnat de France sur route des amateurs, Claude sait qu’il est en forme. Au fond de sa tête, il pense que le titre ne sa jouera pas sans lui. Vu sa victoire au Tour de l’Avenir quinze jours avant, il marque à la culotte Lucien Aimar. Quand Christian Raymond a flingué, voyant qu’Aimar ne bougeait pas, il en fit de même. Mais chose ignorée c’était qu’Aimar faisait la course pour Raymond, en reconnaissance de son aide apportée en équipe de France pour sa victoire au Tour de l’Avenir. Lulu Aimar affranchit tout son monde une fois les carottes cuites pour le maillot bleu blanc rouge. Claude déçu dut se contenter d’une belle dixième place, comme quoi on peut avoir des jambes de feu et se rater. (Source : Patrimoine cycliste du Grand Sud-Ouest - Tome 2)

2010 Saint Georges

A Périgueux Saint-Georges avec Daniel Dutertre et Lucien Sautier en 2010 (photo Sha)
Toujours en contact avec le cyclisme et les anciens

VELO DORDOGNE - Claude HUE - © BERNARD PECCABIN
La mémoire du cyclisme en Dordogne est à découvrir sur les blogs :
http://la-dordogne-cycliste.allmyblog.com/ et http://velodordogne.canalblog.com/