1993 PREMIÈRE SAISON CHEZ LES SÉNIORS

1993 Monsempron

Chez les troisième catégories du Guidon Agenais

- Nous voilà en 1993, une saison où Stéphane roule toujours au Guidon Agenais, mais en 3° catégorie séniors. 1993 constitue une saison particulière en Aquitaine, avec des courses souvent ouvertes aux toutes catégories.
- Au cours de cette saison aussi, Stéphane n’est plus dans son collège. En faits il a changé son plan de formation en rejoignant les Compagnons du devoir et avec comme objectif, son CAP de charpentier à passer cette année. Les Compagnons du devoir, une solution qui a l’avantage d’apprendre avec plus de pédagogie et en démontrant l’apprentissage et le métier par des actes. Une chose qui ne déplaît pas à Reimherr, qui affectionne cette formule qu’il vit avec le cyclisme qu’il pratique.

1993 Bon Encontre

Un départ de course comme bien d'autres, ici à Bon Encontre

- Cette première saison chez les séniors sera vraiment à la hauteur de ses objectifs. Pour l’ouverture à Damazan, il gagne l’individuelle puis l’élimination sans problèmes. Dès le mois de mars, le Guidon reçoit sa nouvelle collection d’équipements offert par Garonne Boissons et But. De plus des combinaisons sont remises par les Etablissements Grabarski. A Laroque Timbaut, on ne parle plus que du Guidon Agenais et des courses du calendrier du fiston. Son père Michel est membre du Guidon, sa mère Odette en est la trésorière adjointe.

1993 Toulouse-Montauban

La victoire à Montauban, de bon augure en ce mois de mars

- Mi-mars le Prix Peugeot donne le ton. De Mas-Grenier à Montauban et sur 108 km, le "Stèph" s’impose au sprint devant 122 coureurs qui avaient signé la feuille d’émargement. C’est sur le final qu’une échappée se formera avec des éléments du comité des Pyrénées et quelques Aquitains. Sprint royal où Reimherr s’impose aisément devant les Lozach, Rouby, Alcacèbe, Espy, etc...

1993 Saint-Romain le Noble

Saint-Romain le Noble : une galère après une crevaison

- Saint-Romain le Noble constitue aussi une étape importante en avril. Une course que tout coureur Lot-et-Garonnais rêve de gagner. Une crevaison dans le final prive Stéphane de ce bouquet mais c’est son équipier Castagnet qui gagne devant Canouet, junior 1° année... Il y a des jours comme ça, où les ennuis mécaniques vous ôtent toutes les chances de gagner, ça fait râler, mais c’est le vélo.

1993

L'expérience et la jeunesse lors du départemental à Monsempron
Maxime Cazeaux et Stéphane Reimherr

1993 Monsempron podium

Podium à Monsempron lors du Championnat du Lot-et-Garonne des séniors

- Et puis il y a eu le festival Cazeaux-Reimherr lors du Championnat du Lot-et-Garonne à Monsempron. Echappés dès la mi-course, les deux hommes iront au bout, mais chacun de son côté. Cazeaux en solitaire, Reimherr aussi mais pour la deuxième place à 1’29" du champion. C’est avec une petite pointe d’amertume que Reimherr reconnaîtra la supériorité de son rival, regrettant ne pouvoir d’entraîner comme il le souhaiterait. Mais le président Dubreuil fera les éloges du jeune Reimherr : "je tiens à rendre hommage à ce grand espoir du cyclisme en Aquitaine, qui fait vibrer le public pendant son échappée en compagnie de Maxime Cazeaux. Reimherr a reconnu logique la victoire de Maxime, c’est pourquoi je souhaite bonne chance à ce jeune prodige qui deviendra un ténor du cyclisme, dans la mesure où il ne pourra que progresser s’il écoute les conseils d’anciens comme Cazeaux ou d’autres, par exemple..."

1993 Le Passage protocole

Victoire au Passage d'Agen, la deuxième de cette saison

- Avec quatre victoires chez les 2 et 3, Reimherr a pris de l’assurance. Son bilan 1993 reste encourageant, surtout lorsqu’il termine par une victoire sur les pentes d’Engomer dans les Pyrénées ariègeoises. On le voit, que ce soit en montagne ou dans les "vire vire", voire les nocturnes, Stéphane est bien là. Cerise sur le gâteau, il réussit cette année là son CAP de charpentier avec mention bien s’il vous plaît... un vrai compagnon du devoir !

1993 Engomer 09

Le beau carton du Guidon Agenais à Engomer dans l'Ariège

- Son bilan se résume à trente huit épreuves courues avec cinq victoires sur route, huit sur piste, plus trois places de deux, trois places de trois, quatre places de quatre et une de cinq, soit une saison encourageante... et de nouvelles perspectives à l’horizon avec notamment l’accession chez les deuxième catégorie.

1993 Tour de l'Agenais

Les "rouge et blanc" au départ du Tour de l'Agenais

Palmarès de la saison 1993 : lâché à Tonneins (1° Dominique Péré - CAM Bordeaux), 1° Mas Grenier-Montauban, dans le peloton à Monsempron, 9° Beauville (1° Alain Sonson - VC Ste-Livrade), 14° Saint-Romain le Noble (1° Frédéric Castagnet - Guidon Agenais), 8° Grandfonds Castelculier (1° Bernard Sanchez - US Fronton), 13° Allons (1° CAM Bordeaux - Championnat d’Aquitaine clm par équipes), 5° Lavardac (1° secteur), lâché à Lavardac (2° secteur), dans le peloton à Lavardac (classement général) (1° Anthony Langella - CC Marmande) , 4° Bon-Encontre et meilleur sprinter (1° Maxime Cazeaux - AC Bon Encontre), dans le peloton à Calonges (1° Frédéric Castagnet - Guidon Agenais), abandon au Tour de l’Agenais (1° Bernardo Ribas - VC Bruilhois), 4° Prix des fleurs à Libos (1° Pascal Hébrard - AC Fumel), 2° Championnat du Lot-et-Garonne à Monsempron (1° Maxime Cazeaux - AC Bon Encontre), 1° Le Passage d’Agen, 3° Agen cité Rodrigues (1° Jean-Pierre Guidi - VC. Nérac), 2° Nocturne de Nérac (1° Joël Drusian - AS. Le Passage), abandon à Lisse (1° Thierry Bottechia - UC Arcachon), abandon Agen la Vilette (1° Jean-Pierre Guidi - VC Nérac), 1° nocturne de Libos, abandon Hontax (1° Eric Dubos - CC Madiran), 18° Goujounac, dans le peloton à Damazan, dans le peloton à Allons (1° Frédéric Barreau - Stade Montois), abandon à Agde, abandon à Uzès, abandon à Sérignac (1° Eric Cecot - AC Bon Encontre), 11° Prayssas (1° Joël Drusian - AS Le Passage), 4° Meylan (1° Denis Chaumont - UC Arcachon), 12° Béquin (1° Joël Drusian - AS Le Passage), 18° Nay (1° Nicolas Clergeau -  Le Mans), 3° Agen (1° Eric Cécot - AC Bon Encontre), 7° Dausse (1° Franck Mariller - ACBB), dans le peloton à Mont de Marsan (1° Guillaume Destang - Mantes), 2° Engomer (09) (chrono), 3° Engomer (2° secteur), 1° Engomer (classement général), 3° Monsempron et meilleur sprinter (1° Frédéric Castagnet - Guidon Agenais).

1993 Ventoux

Vacances studieuses de Reimherr en Provence, avec le Ventoux sur ses routes d'entraînement

LIENS SUR LE MEME THÈME
- La saison 1993 dans la FFC. (pour voir qui étaient les têtes d’affiche alors que Reimherr était un
jeune débutant)..
- Stéphane Reimherr (retour des victoires en junior 2° année - 5° partie) - 1992)

VÉLO DORDOGNE - STÉPHANE REIMHERR (6) © BERNARD PECCABIN*
Prochaine diffusion : Stéphane Reimherr, au club de Bon Encontre (7° partie)
http://la-dordogne-cycliste.allmyblog.com/ et http://velodordogne.canalblog.com/