22 décembre 2017

STÉPHANE REIMHERR (1994) : 28 SAISONS SUR LES ROUTES (7° partie)

1994 AU CLUB DE BON-ENCONTRE

1994 Bon Encontre début de saison

1994, Stéphane Reimherr roule pour l'AC Bon Encontre-Boé 

- 1994 constitue un tournant dans la vie de Stéphane Reimherr qui fête ses vingt ans. Pour la première fois de sa jeune carrière cycliste, il quitte le Guidon Agenais pour porter les couleurs de Bon-Encontre soutenues par les vêtements Derby d’Agen. Bon-Encontre est aussi le point de départ avec son accession en deuxième catégorie. Dans le club du président Dubreuil, Reimherr rentre vite dans le bain. Des souvenirs rejaillissent dans les esprits, avec le Championnat du Lot-et-Garonne couru la saison passée à Monsempron. On se souvient de la lutte ardente entre lui et Maxime Cazeaux, puis les félicitations du président Dubreuil à l’encontre de Reimherr qui déjà l’adoube lors du protocole. Désormais les deux rivaux vont rouler pour la même paroisse en compagnie de Philippe Naïbo, Alain Salabert et quelques cadets.

1994 Bon Encontre

Maxime Cazeaux l'ancien, Stéphane Reimherr le jeunot avec le président Dubreuil

- Mieux dans un article de presse de cette période on lit : "Si la valeur de Stéphane Reimherr était côtée en bourse, nul doute qu’elle atteindrait aujourd’hui une somme intéressante. Reimherr c’est avant tout un rouleur hors pair, c’est dans domaine qu’il a acquis une grade notoriété que la saison 94 devrait confirmer".

1994 Damazan

L'ouverture à Damazan ici avec les leaders de la journée piste

- Dès la fin janvier, il surclasse ses adversaires en terminant avec un tour d’avance l’individuelle. Puis le 6 février, on rentre vite dans le vif du sujet avec un autre rendez vous sur la piste de Damazan. En remportant la course aux points et l’élimination à Damazan, Reimherr est déjà en forme. C’est alors qu’il déclare s’entraîner à plein temps, étant appelé sous les drapeaux le 1° avril prochain.
- Le 2 mars c’est le rendez-vous sur route à Beauville avec son énorme côte à avaler et un départ canon de Reimherr dès le premier tour, qui le propulsa en tête de la course durant les sept tours sur les neuf à effectuer. Paul Sentous le Toulousain effectua la jonction et gagna alors que Remherr paya sa débauche d’efforts pour se classer 5°.

1994 bias

Alors qu'il est dans la bonne échappée, Reimherr fait le forcing après une crevaison,
il terminera deuxième de cette épreuve à Bias

- Le 4 avril, il court à Saint-Romain le Noble, une course qui ne lui a jamais sourit jusqu’à ce jour. Dix-huitième en 1991, troisième en 1992, il manque encore le bouquet la saison passée suite à une crevaison dans le final. Mais cette fois, cette victoire il l’a tient et cela devant le Marmandais Alain Lagière ce qui confirme sa forme ascendante. Mais il était dit que cette saison 94 serait courte car voilà qu’un ordre d’appel sous les drapeaux vint mettre un terme à son début de saison. Incorporé au 126° Régiment d’Infanterie de Brive, Reimherr effectuera là-bas ses classes puis rejoindra le 35° Groupement de Camp à La Courtine. Sur que cet éloignement n’arrangera pas les choses pour pratiquer le cyclisme. Du haut du plateau des Millevaches, rentrer à la maison en train constituait une longue aventure, qui laissait juste le temps de dire bonjour à papa et maman. La mort dans l’âme, il devra faire l’impasse sur cette saison 1994. Mais ce qu’il faut retenir, c’est le fait que Reimherr sortira grandi de cette épreuve. Car c’est une véritable école de la vie que Stéphane accomplit. La première d’elle avec ce cyclisme qu’il pratique et qui reste une discipline sportive très exigeante, la deuxième avec son entrée chez les Compagnons du devoir, la troisième avec le service militaire durant dix mois. Soit de nombreux thèmes qui serviront à durcir le mental du coureur Lot-et-Garonnais.

Palmarès de la saison 1994 : dans le peloton à Tonneins (1° Gilles Zech - FC Oloron), 2° Bias (1° Jérôme Lozach - VC Sainte-Livrade), 18° Monsempron (1° David Escudé - US Montauban), 5° Beauville (1° Sébastien Rouby - US Montauban), 14° Cénac et Saint-Julien (1° Eric Frutoso - US Montauban), 8° Sos-Durance (1° Christophe Duplaa - FC Oloron), 1° Saint-Romain le Noble, 17° Trémolat (1° Ludovic Grechi - US Montauban), abandon à Bon Encontre (1° Ludovic Grechi - US Montauban).

1994 La Courtine

Stéphane Reimherr militaire à Brive puis à La Courtine, soit une saison 94 de perdue

LIENS SUR LE MEME THÈME  .
- La saison 1994 dans la FFC. (pour voir qui étaient les têtes d’affiche alors que Reimherr était un jeune débutant). .
-
Stéphane Reimherr (première saison chez les séniors - 6° partie - 1993)

VÉLO DORDOGNE - STÉPHANE REIMHERR (7) © BERNARD PECCABIN
Prochaine diffusion : Stéphane Reimherr, de retour au Guidon Agenais (8° partie)
http://la-dordogne-cycliste.allmyblog.com/ et http://velodordogne.canalblog.com/

Posté par Bernard PECCABIN à 14:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]