1996 DIRECTION L’US MONTAUBAN POUR UN DÉPART DIFFICILE

1996 US Montauban

- Cette fois ça y est, Reimherr a vingt-deux ans et il vient de sauter du stade d’un petit club régional à celui d’un club de niveau national. Il attaque cette saison 1996 avec beaucoup d’appréhension d’autant plus qu’il passe plus de 50 heures par semaine sur les toits. Mais un examen va tout changer. Dès le mois de juin, il réussit un concours pour rentrer à la DDE, histoire de se stabiliser professionnellement et surtout de mieux concilier travail et sport. Quand on lui demande pourquoi il a attendu ses 22 ans pour franchir le cap, alors que certains sont déjà pros, il répond : "je dois ça à mon père qui me disait que le vélo c’était secondaire et que d’abord il fallait travailler." Pour Stéphane, le vélo a constitué un loisir, un plaisir, une passion, sans plus... Quand Direct Vélo lui pose la qustion comment il a fait, quand il est passé de 3° catégorie à l’élite il répond : "Ce que j'ai découvert était une pure horreur ! Vous n'avez même pas idée ! J'étais plein de certitudes, j'étais le roi du monde dans mes courses à 18 ou 20 ans face aux pépés du coin. Et tout d'un coup je tombe sur des machines ! La première course de la saison, l'Essor Basque, s'est correctement passée : je suis dans l'échappée de 27 coureurs et je finis 27e. Je me rappelle quand même du démarrage dans le final de Stéphane Barthe [futur Champion de France professionnel en 1997, NDLR]. Je m'étais dit : "Waouh !". C'est sur le Grand Prix de Montastruc, début mars, que le calvaire a commencé. Toutes les équipes étaient prêtes. J'ai ramassé sévère ! Cette saison-là, je terminais souvent à 30 ou 45 minutes des premiers. J'étais souvent hors-délais."

1996 Castelnau Montratier

Départ de course à Castelnau Montratier

- Et de cette époque Reimherr en parle beaucoup, car après tout c’est un tournant de sa carrière où il évolue en série nationale. Le problème ou plutôt la différence se situe dans le fait que lui travaille, alors que ses rivaux et ses équipiers font le métier. Son courage et son mental ont fait qu’il n’a jamais craqué.

1996 mur d'Angalinat à Montastruc

Mur d'Angalinat à Montastruc, un début laborieux avec l'élite

- En cette année 1996, Stéphane quitte Laroque Timbaut pour résider à Vianne. Il rentre aux "Voies navigables de France" en qualité d’agent d’entretien et de temps à autre comme éclusier. Un travail qui consiste à tenir à jour les passages des bateaux de plaisance, ainsi que les péniches transportant le blé jusqu’au port de Bordeaux. Il avait en charge une trentaine de km, et il gérait le niveau de l’eau et l’entretien des abords de l’écluse. A ce titre il a occupé l’écluse n° 41 dites de "Berry" sur la commune de Puch d’Agenais, puis la 39 dite de "Baïse" sur la commune de Vianne.

1996 Les Milandes

Les Milandes : une vraie galère pour Reimherr en 1996

- Mais cette saison a été une étape marquante, avec de nombreux lâchages en course, des abandons, mais aussi quelques rayons de soleil lorsqu’il termine dans le peloton, puis avec le titre de Champion de France de la DDE à Alençon, un succès sur piste et quelques places lorsque les épreuves étaient ouvertes aux espoirs seulement. A vrai dire Reimherr, on le voit s’est cassé les dents sur les grandes classiques régionales, là où plus tard, il va construire ses victoires, mais ça à l’époque, on ne le savait pas... 1996 c’est en définitive un long calvaire avec plus de 43 courses au compteur, l’année où en forgeant il va devenir un bon forgeron, celui qu’on verra briller sous peu...

1996 Damazan

Une victoire à Damazan pour se rebooster...

US MONTAUBAN 1996 : Guillaume Destang, Olivier Asmaker, Lionel Chatelas, Ludovic Grechi, Chris Jenner, Bauzillard, Doury, Sébastien Bessard. (direction de Max Garcy)

1996 champion de France corporatif à Alençon

Un titre de Champion de France de la DDE à Alençon,
seul et unique rayon de soleil au cours d'une saison dure et difficile

Palmarès de la saison 1996 : dans le peloton Tour du Labourd (1° Stéphane Barthe - Asptt Paris), dans le peloton Boucles de l’Océan (1° Philippe Duracka - Aulnat), abandon Ronde du Pays Basque (1° Rouxel - Bernard Sports), abandon Tour du Pays Basque (1° David Delrieu - VC Côtes d’Armor), abandon à Montastruc (1° Eric Frutoso - VC Saint-Quentin), lâché Castelnau-Montratier (1° David Moncoutié - Bataillon Joinville), lâché à Léguillac de Cercles (1° Bruno Meunier - UV Limousine), abandon Trophée des Bastides (1° Stéphane Augé - Lescar VS), abandon Mont Pujols (1° Gilles Zech - CC Marmande), lâché Tour du Lot-et-Garonne (1° Dominique Péré - US Créteil), lâché Circuit de l’Entre Deux Mers (1° Thierry Bernagaud - Asptt Périgueux), 8° Lavaur, abandon Tour du Cubzaguais (1° Anthony Langella - CC Marmande), lâché Primevère Montoise (1° Grégory Pérez - UC Châteauroux), 7° Royan-Blaye (1° Laurent Bajolle - US Bouscat), abandon Saint-Barthélémy d’Agenais (1° Guillaume Destang - US Montauban), 1° Alençon (Championnat de France corporatif), 9° Caylus, abandon à Aspet Championnat des Pyrénées route (1° Olivier Asmaker - US Montauban), abandon Tour du Blayais (1° Grégory Pérez - UC Châteauroux), abandon Valence sur Baïse, 18° Créon (1° Gilles Canouet - CAM Bordeaux), dans le peloton à Lavergne, dans le peloton à Mussidan (1° André Pozak - UC Châteauroux), dans le peloton à Castelsarrasin, 1° Damazan (piste), dans le peloton nocturne de Mont de Marsan (1° Yves Beau - UC Châteauroux), abandon à Montech, 11° Buzet, dans le peloton à Langon, dans le peloton à Biran (1° Christophe Dupouey - Sunn Team), 13° Bruch (1° Yvan Becaas - VC Oloron), abandon Lagardère, dans le peloton à Puy l’Evêque, lâché aux Milandes (1° Hervé Henriet - VC Rouen), 18° Castéra Verduzan, dans le peloton à Nay (1° Tim Jones - CRC Limoges), abandon Lusignan le Petit (1° Eric Frutoso - VC Saint-Quentin), 14° Fronton (1° Guillaume Destang - US  Montauban), 7° Nocturne de Montauban (1° Chris Jenner - US Montauban), abandon au prix de la Tomate (1° Christophe Leroscouet - VC Saint-Quentin), dans le peloton à Montpellier, dans le peloton La Salvetat, abandon à Millas.

LIENS SUR LE MEME THÈME  .
- Stéphane Reimherr de retour au Guidon Agenais - (8° partie - 1995)

VÉLO DORDOGNE - STÉPHANE REIMHERR (9) © BERNARD PECCABIN
Prochaine diffusion : 1997 Deuxième saison à Montauban
http://la-dordogne-cycliste.allmyblog.com/ et http://velodordogne.canalblog.com/