20 janvier 2018

STÉPHANE REIMHERR : 28 SAISONS SUR LES ROUTES (11° partie)

1998 Stéph

1998 DÉBUTS EN DORDOGNE AU CYCLO-CLUB PÉRIGOURDIN

- La saison 1997 s’est terminée par la décision de Max Garcy (président de l’US Montauban), celle qui consiste à ne pas prolonger le contrat de Stéphane. De ce fait, Reimherr s’est retrouvé seul face à son destin. S’entraînant avec Alain Sonson sur les routes du Lot-et-Garonne, celui-ci lui fait part de sa signature au Cyclo-Club Périgourdin. Et c’est ainsi que de fil en aiguille, Reimherr s’est retrouvé dans ce club qui débutait en 3° Division Nationale.

1998 DN3

L'équipe de 3° Division Nationale du Cyclo-Club Périgourdin en 1998

- Nous étions en 1998, l’époque du lancement de ces formations, dont beaucoup ont adhéré, en y laissant plus de plumes que de trophées. Le Cyclo-Club Périgourdin se retrouvait ainsi à une croisée de chemins. Celle d’abord de fêter son 90° anniversaire, soit une raison de prendre du galon dans la nouvelle hiérarchie. Mais dans cette Dordogne il n’y avait pas que le vieux Cyclo pour adresser des clins d’œil aux meilleurs licenciés, puisque l’Asptt Périgueux bien lancée au travers de son Tour Dordogne et de quelques Tours de cantons, lorgnait elle aussi dans cette cour des grands. C’est ainsi que deux clubs du Périgord feront leur rentrée en DN3. Le Cyclo-Club Périgourdin d’abord qui présentait : l’ex-pro Didier Virvaleix comme capitaine de route, Stéphane Reimherr, Alain Sonson, Christophe Cuménal, Frédéric Maly, Philippe Candau, Jérôme Roy et Anthony Estay. Puis l’Asptt Périgueux qui alignait : Bruno Ceyssat, Jean-Claude Daragnès, Gérald Daragnès, Florent Delmond, Mickaël Enaud, Vincent Guillout, Christophe Lanxade, Pascal Le Pemp, Bernard Lorenzon et Eric Porte.

1998 Bègles

1° victoire au Prix de Bègles sous les couleurs du Cyclo-Club Périgourdin

- Que dire de cette saison ? Comme la précédente, elle a été une confirmation au sein de la hiérarchie. Cependant, de la 4600° position à Montauban, voilà que Reimherr s’agrippe à une 729° position, soit un grand bon en avant. Mais il faut dire qu’à cette époque il existe deux groupes : les élites et les séries nationales. Pour l’heure, Reimherr est coureur SN. Il tient bien sa place avec quatre victoires à son palmarès 1998. Une saison intense avec soixante six courses courues contre quarante deux en 1997. On le voit, on le sent, Reimherr prend de la caisse, mais il s’agit de passer encore à l’échelon supérieur car des deux clubs de Périgueux, aucun des deux ne figure en fin de saison au classement final de la DN3 et n’a marqué le moindre point... Dans ce cyclisme en pleine réforme, il est difficile on le voit de se faire une place au soleil. Les clubs sont tellement nombreux dans cette 3° divison nationale, que peu trouvent place dans les grands Tours, là où précisément on peut marquer des points, à condition de terminer de plus dans le haut du tableau. Il y a tout de même de la fierté pour Stéphane, comme celle d’avoir participé aux épreuves de l’Essor Basque et de se classer 9° à l’une d’entre elles, de bien figurer à d’autres, mais on le voit, il manque encore la petite étincelle pour éviter toute cette série de lâchages voire d’abandons. Et pourtant, sa fin de saison reste très encourageante. Désormais, un potentiel existe chez ce coureur qui va et doit travailler, pour s’élever dans la discipline.

1998 Domme

Domme, là où le Cyclo-Club a tout râflé

- Pour l’heure Reimherr habite toujours à Vianne. Il faut dire que son travail constitue certainement un gros frein pour une consécration. On sait que Garcy n’a pas renouvelé son contrat pour cette raison, car si on veut faire le métier, il faut être à 100% dessus comme ses rivaux ,qui eux ne se consacrent qu’au cyclisme. Chez les Reimherr, on reste fidèle aux traditions familiales, celles inculquer par son père Michel : à savoir,  le travail c'est la vie, le cyclisme c'est une école de vie.

1998 MV écureuils

Reimherr maillot vert au Tour des Ecureuils en 1998

1998 Caylus

Petite escapade dans le Tarn et Garonne avec une deuxième place à Caylus

- Mais à force, Reimherr fait aussi des connaissances dans ce milieu sans pitié. Comme il le souligne dans un entretien avec "Direct Vélo", il a fait de bonnes rencontres. "Eric Vermeulen, le Conseiller technique régional d'Aquitaine lui donnera sa chance en sélection régionale sur de belles épreuves et il y prendra de la caisse. Il y a eu aussi Patrice Peyencet, un ex-coureur, un collègue de travail, qui le prend en main. Un jour, il le voir manger au boulot entre midi et deux. Et Reimherr aime bien manger... Quand il a vu son casse-croûte, il lui dit : "Tu vas bouffer tout ça ou c'est ton stock pour la semaine ?". C’est à ce moment là que le coureur a compris ce que signifiait "faire le métier".

1998 Tonneins bis

Victorieux chez lui à Tonneins, dans son Lot-et-Garonne natal

LIENS SUR LE MEME THÈME
- Stéphane Reimherr deuxième saison à Montauban -10° partie - 1997)

1998 Carbon Blanc

Carbon Blanc : une victoire en fin de saison qui met du baume au coeur

Palmarès de la saison 1998 : dans le peloton Boucles de l’Océan (1° Vincent Templier - Jean Floc’h Mantes), dans le peloton Route de l’Océan (1° Fabrice Chabenat - CRCL), dans le peloton Circuit de la Nive (1° Frédéric Delalande - Jean Floc’h Mantes), 9° Tour du Pays Basque (1° Stéfen Kjacrgaard - Norvège), abandon Ronde du Pays Basque (1° Nielsen - Dannemark), abandon Montastruc (1° Pierrick Fedrigo - CC Marmande), abandon Léguillac de Cercles (1° Didier Virvaleix - CC Périgourdin), dans le peloton à Pessac (1° Jean-Yves Elissalde - Aviron Bayonnais), abandon Trophée des Bastides (1° Yann Gabaud - AC Fumel), lâché souvenir Petit-Breton à Vergt (1° Stéphane Lavignac - CRCL), dans le peloton à Soorts-Hossegor (1° Jean-Yves Elissalde - Aviron Bayonnais), 12° Cénac et Saint-Julien (1° Pascal Peyramaure - CC Nogent), dans le peloton au Mont-Pujols (1° Christophe Dupouey - Team Sunn Blagnac), abandon Le Coux (1° Jean-Baptiste Llati - VC Narbonne), dans le peloton à Albi, 7° Championnat des sociétés à Cours de Pile avec le CC Périgourdin (1° US Bouscat avec Boterel, Ducloux, Rousseau et Carros), lâché Tour du Lot et Garonne (1° Christophe Duplaa - CC Marmande), 18° Simorre, lâché Tour du canton d’Hautefort (1° Stéphane Lavignac - CRCL), lâché à Montendre et 2° du Maillot à pois (1° Yann Korzynieski - Pays d’Olonnes Côte de Lumière), 1° du 55° Grand Prix du CA Béglais, dans le peloton Dax le Marensin (1° Christophe Dupèbe - Guidon Saint-Martinois), maillot vert Tour des écureuils (1° Yann Korzynieski - Pays d’Olonnes Côte de Lumière), 3° Saint-Barthélémy d’Agenais, 4° Domme (Championnat de Dordogne) (1°Alain Sonson - CC Périgueux), 6° Saint-André de Cubzac (1° Gilles Zech - UC Felletin), 9° Bussière-Badil (1° Loïc Herbreteau - Cycle Poitevin), dans le peloton Libourne (1° Gillain - ES Auneau), 3° Caylus, abandon Peyrehorade (Championnat d’Aquitaine route) - (1° Pierrick Fedrigo - CC Marmande), 3° Bussac Forêt, 3° Cubzac les Ponts, dans le peloton à Aire sur Adour, 3° Dussac (1° Christophe Cuménal - CC Périgourdin), 1° Tonneins, 11° Coursac (1° Gilles Dubois - Guidon Saint-Martinois), dans le peloton La Chapelle-Faucher (1° Loïc Herbreteau – Cycle Poitevin), 4° Les Barthes (1° Didier Saumon - Guidon Saint-Martinois), 4° Périgueux les boulevards (1° Didier Virvaleix - CC Périgourdin), 2° Castelsarrasin (1° Rafal Wieckzoreck - AC Bon Encontre), 18° Beaumont, dans le peloton Sainte-Foy la Grande (1° Jérémy Roy - CC Périgourdin), 1° Périgueux quartier Faidherbe, 6° Labastide du Temple (1° Michel Ambrosini - US Montauban), dans le peloton à Gabarret (1° Sébastien Dulucq - US Dax), abandon Beaussac (1° Sandy Casar - Jean Floc’h Mantes), 15° Bruch (1° Vincent Templier - Jean Floc’h Mantes), 17° Puy l’Evêque, lâché les Milandes (1° Pascal Pofilet - CC Etupes), 3° Miramont de Guyenne (1° Pierrick Fedrigo - CC Marmande), 6° Montpon nocturne (1° Fernand Lajo - US Bouscat), 17° Boulogne sur Gesse (1° Régis Duros - Tarbes Cycliste), 6° Montastruc, 7° Briatexte, 7° Trélissac les Maravals (1° Anthony Kerneis - CC Vervant), 5° Douzillac (1° Anthony Supiot - Bressure AC), 4° Excideuil en nocturne (1° Vincent Guillout - Asptt Périgueux), 1° Carbon-Blanc, 7° Marsaneix (1° Vincent Sauzeau - Cycle Poitevin), abandon Lusignan le Petit (1° Pascal Pofilet - CC Etupes), dans le peloton la Tomate Marmande (1° Pascal Pofilet - CC Etupes), 17° Flèche Landaise (1° Stéphane Meynier - CC Marmande).

1998 Milandes

Calé entre deux coureurs, le circuit des Milandes passe toujours mal

Les licenciés du Cyclo-Club Périgourdin en 1998 : (liste alpha en noir les dirigeants, en bleu les coureurs)
Guillaume Alvès, Damien Alvès, Kevin Aubert, Claude Audibert, Damien Augiron, Jean-Louis Authier, Christophe Authier, Laëtitia Bailly, Audrey Bailly, Kevin Bailly, Gwenaelle Bailly, Jérôme Bartholome, Julien Beaudeau, Nicolas Bercouzareau, Christine Bercouzareau, David Bercouzareau, Jean-Marie Bercouzareau, Kevin Bertaux, Marie-Laure Bertaux, Stella Bertaux,, Jean-Charles Boissard, Dominique Boivineau, Mélany Boivineau, Annaelle Boivineau, Jasmine Bouget, Patrick Bousquet, Pascal Boyer, Anthony Boyer, Nicolas Buchin, Jordan Caillaud, Philipe Candau, Nicolas Canler, Jérôme Châteauraynaud, Frédéric Chene, Olivier Chicoineau, Stéphane Clermont, Jean-Marc Constant, Giovanni Corno, José Corréia, Alexandre Cotté, Clément Coyral, Christophe Cuménal, Yoan Darnac, Marc Dolata, Damien Dubourg, Antoine Dussuchale, Guy Dutertre, Didier Dutertre, Michel Elcrin, Anthony Estay, Magalie Eugène, Christophe Fauchier, Cathy Fauchier, Mario Ferreira, Matthias Garcia, Laurent Gillot, Florian Ginsou, Xavier Godefroid, Romain Godefroid, Jean-Pierre Guichou, Danièle Guichou, Alicia Lachenaud, Yoann Lachenaud, Thierry Lafaye, Jean-Claude Lafont, Pierre Lajarthe, Jean-Louis Lambert, Michel Lapouge, Fabien Larivière, Nicolas Laurière, Didier Lavesne, Jean-Baptiste Lavigne, Frédéric Maly, Michel Maly, André Merlhe, Antoine Michaud, Vincent Mignien, Fumiyoshi Minegishi, Michel Monnerie, Didier Moreau, Nathalie Mousques, Guillaume Otschapovski, Florent Parizel, Bernard Paul, Christian Paul, Marie-Madeleine Paul, Jérôme Paul, Vincent Pérez, Didier Pérez, Serge Pomeyrol, Pierre Pomeyrol, Pascale Porcher, Gaëlle Porcher, Jean-Claude Porcher, Grégory Pradelou, Claude Rebière, Stéphane Reimherr, Jean-Michel Roy, Jérôme Roy, Guillaume Roy, Maud Sanguine, Clément Sarrut, Lucien Sautier, Alain Sonson, Loïc Souchard, Yohann Tostivint, Marc Valentin, Jean-René Villechanoux, Didier Virvaleix, Stéphane Virvaleix, Alban Vivien, Franck Vysocki.

QUELQUES ADVERSAIRES DE LA SAISON 1998

 Gilles Canouet (CC. Marmande), Serge Canouet (CC. Marmande), Sébastien Dulucq (US. Dax), Cyril Bastière (VC. Langon), Julien Costedoat (VC. Oloron), Jean-Luc Delpech (CC. Marmande), Christophe Dupèbe (Guidon Saint-Martinois), David Marié (VC. Montois), Jérôme Paul (CC. Périgueux 2000), Stéphane Reimherr (CC. Marmande), Patrice Peyencet (CC. Périgueux 2000), Nicolas Rouillard (VC. Oloron), Hugues Ané (Albi VS), Sébastien Bordes (US. Montauban), Christophe Cousinié (US. Montauban), Christophe Dupouey (GSC. Blagnac), Tomasz Kaszuba (US. Montauban), Gaël Moreau (US. Montauban), Igor Pavlov (Albi VS), Nicolas Portal (GSC. Blagnac), Gwenaël Ronsin-Hardy (Albi VS), Sylvain Calzati (Super Sport 23), Yves Delarue (Super Sport 23), Aïdan Duff (Super Sport 23), Christophe Laurent (Super Sport 23), Christian Magimel (Super Sport 23), Julien Mazet (Super Sport 23), Sébastien Raynaud (Super Sport 23), Vincent Socquin (Super Sport 23), Stéphane Bellicaud (Bressuire AC), Emmanuel Berger (Bressuire AC), Sébastien Chavanel (VC Loudun), Cho Ho Sung (Cycle Poitevin), Chun Dae Hong (Cycle Poitevin), Bertrand Guerry (Cycle Poitevin), Loïc Herbreteau (Cycle Poitevin), Arnaud Labbe (Cycle Poitevin), Joona Laukka (Bressuire AC), Gaylord Tourneur (Cycle Poitevin), Mariusz Witecki (PSF Niort), Gilles Zech (Bressuire AC).

VÉLO DORDOGNE - STÉPHANE REIMHERR (11) © BERNARD PECCABIN
Prochaine diffusion : 1999 Première victoire internationale et accès à la catégorie élite
http://la-dordogne-cycliste.allmyblog.com/ et http://velodordogne.canalblog.com/

Posté par Bernard PECCABIN à 10:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


19 janvier 2018

SAINT CAPRAISE DE LALINDE (course disparue)

24382_001_co0337[1]

- Saint-Capraise de Lalinde n’a pas connu d’innombrables courses cyclistes. Coincée entre le fleuve Dordogne et la route Bordeaux-Sarlat, cette commune de 550 habitants a vécu sur une période où la batellerie était florissante. Mais à défaut de pouvoir se bouger dans son territoire, le bourg a vu de nombreux passages du Tour de France. Comme quoi, les routes de grandes migrations ont parfois ce petit avantage…

Palmarès connu : 1954 Michel Marcowitz (RC Mussidan), 1955 Christian Paradol (CC Lindois)

VELO DORDOGNE - STE CAPRAISE DE LALINDE - © BERNARD PECCABIN
La mémoire du cyclisme en Dordogne est à découvrir sur les blogs :
http://la-dordogne-cycliste.allmyblog.com/ et http://velodordogne.canalblog.com/

Posté par Bernard PECCABIN à 14:11 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

17 janvier 2018

1993 - LE CYCLISME, SON ACTUALITE (3° semaine de la saison)

 

Eyquard Stéphane 1984IL Y A 25 ANS DANS LE GRAND SUD-OUEST

15 au 21 janvier 1993

- C’est sur un très beau circuit autour du plan d’eau de Saint-Hilaire les Places que s’est déroulée la finale du challenge André Dufraisse. Christophe Deluche (UV Limoges) s’impose pour terminer avec deux minutes d’avance sur Laurent Roulier (Saint-Denis US) vainqueur chez les espoirs et Hullot (3°) du Vélo-Club Arédien.
- Le cyclo-cross couru au CREPS de Boivre a permis à Didier Arbault (Fourchambault) de signer un beau succès devant le prometteur Régis Duros (Bataillon de Joinville) et Xavier Charbonneau (Pays d’Olonne).
- C’est Dominique Eyquard qui sort vainqueur du 28° cyclo-cross de la Saint-Vincent couru à Tarnos. Le coureur du Caudrot a eu finalement raison de Bruno Blangeois (Guidon Pellegruen) et de Didier Saumon son équipier, qu’il retrouve au podium avec Arnaud Labbe couronné en catégorie juniors.

VELO DORDOGNE – 1993 - 3° SEMAINE © BERNARD PECCABIN
La mémoire du cyclisme en Dordogne est à découvrir sur les blogs :
http://la-dordogne-cycliste.allmyblog.com/ et http://velodordogne.canalblog.com/

 

Posté par Bernard PECCABIN à 08:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

15 janvier 2018

1968 - LE CYCLISME, SON ACTUALITE (3° semaine de la saison)

IL Y A 50 ANS DANS LE GRAND SUD-OUEST

15 au 21 janvier 1968

CA CC 68

A Anglet, Pierre Bernet en route pour un 8° titre de Champion d'Aquitaine

- Pierre Bernet remporte pour la huitième fois le titre de Champion d’Aquitaine de cyclo-cross sur les pentes de la grande dune d’Anglet Blancpignon devant son ami André Lopez (Navarrenx). Le coureur Orthézien vise désormais à 28 ans le titre national qui sera disputé à Josselin le 11 février prochain en Bretagne. Déjà titré en 1965, second en 1964, 1966 et 1967, Bernet est on le voit parti à la conquête du bleu blanc rouge qu’il aimerait ramener en Béarn.
- Le Championnat du Poitou n’a été qu’une formalité pour Jacques Currit (UV Poitiers) qui empoche son septième titre. Seuls le Rochelais Audebourg (3°) et le Nantréen Morisset (2°) ont été capables de lui donner une évidente réplique sur le circuit de Châteauneuf sur Charente.
- Daniel Dubois (VC Capbreton) remporte sous la pluie le cyclo-cross de Navarrenx distançant le Talençais Gabillet deuxième à deux minutes et André Lopez le local qui termine dans sa roue.

VELO DORDOGNE - 1968/3° SEMAINE © BERNARD PECCABIN
La mémoire du cyclisme en Dordogne est à découvrir sur les blogs :
http://la-dordogne-cycliste.allmyblog.com/ et http://velodordogne.canalblog.com/

Posté par Bernard PECCABIN à 10:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

13 janvier 2018

STÉPHANE REIMHERR : 28 SAISONS SUR LES ROUTES (10° partie)

1997 DEUXIEME SAISON A MONTAUBAN
ET DES EFFORTS RÉCOMPENSÉS

1997 Damazan

La course en tête à Damazan

- Deuxième saison à Montauban qui voit le retour de Reimherr chez les régionaux pour se refaire une santé. Après une saison rude, difficile, il faut se remettre à l’ouvrage et il n’est question de capituler. Bien au contraire, la remise en question chez les régionaux passe comme une lettre à la Poste avec d’emblée trois succès (Monsempron, Roumagne et Saint-Romain le Noble), ce qui permet à Reimherr de renouer dès le 18 avril avec la série nationale.

1997 Roumagne

Victoire à Roumagne, fief des Fédrigo

- Pour ce début de saison 1997, la forme est au rendez-vous. Il a survolé les samedis cyclistes à Damazan avec onze succès à la clé. On le voit, on le sent chez le "Stèph" la tête est à la hauteur des jambes. Son début constitue un retour à vous couper le souffle, notamment avec sa réussite au Trophée des Bastides où il termine 8° de cette nationale ce qui constitue un gage de satisfaction. Il continue donc à pratiquer le vélo pour le plaisir, ce qui ne l’empêche pas de nourrir de belles ambitions. Rapide au sprint, habile manœuvrier, Reimherr a appris au contact des élites que le vrai cyclisme c’est quand rien ne va plus, quand la bouche est en feu, que ce n’est pas son jour et qu’il faut aller chercher au plus profond de soi cette volonté que les autres n’ont plus.

1997 Saint-Romain le Noble

Victorieux enfin à Saint-Romain le Noble après plusieurs échecs sur ce circuit

- Dès la fin avril, un gros frémissement se passe dans les jambes de Reimherr. Succès avec les séries Nationales à Coursac, soit une avancée dans la hiérarchie. Et puis sur les gros chantiers on mesure les progrès comme sa 6° place au Tour du canton d’Hautefort qui constitue une épreuve référence. Mine de rien, Reimherr sort la tête de l’eau. Il a compris qu’il peut jouer un rôle dans cette équipe Montalbanaise de 2° Division Nationale qui s’adjuge la Coupe Mavic (aujourd'hui coupe de France de Division Nationale). C’est vrai qu’il étouffe sous cette implacable hiérarchie imposée par le milieu. Mais il a compris qu’il fallait gagner ses galons "à la pédale" et que désormais il apprenne seul. Il travaille dur, il fait ce qu’on lui demande sans rechigner, avec cet indicible souci du boulot bien fait, sa grande franchise et son sens du devoir qui lui valent de s’intégrer plus prestement que les autres.

1997 Saint Pastour

4° à Saint Pastour derrière les Marmandais

- Stéphane n’est pas homme à se voir en haut de l’affiche et à tirer des plans sur la comète, il garde les pieds sur les pédales, travaille consciencieusement et rejette les ambitions démesurées. Reimherr est devenu une figure de notre cyclisme, il donne au public le spectacle qu’il attend, sait mettre le feu pour le seul frisson d’entendre scander son nom.
- Stéphane est d’ailleurs très apprécié au sein du peloton et du public qui trouve son bonheur dans les attaques à répétition de ce guerrier. Partout le coureur portant les couleurs de l’US Montauban est pisté, comme s’il avait remporté le Tour de l’Avenir. Ecoutons ces propos : "Je ne vois pas pourquoi je changerais de comportement ou de vie sous prétexte qu’aujourd’hui je suis dans une grande équipe. J’aime le contact des gens et j’ai toujours autant envie de me battre sur un vélo. De plus j’ai rencontré une fille intelligente qui aime le sport et me motive. Néanmoins, je suis fier d’avoir acheté une force grâce à la force de mes jarrets. Déjà en cadets, je m’étais payé mon premier vélo avec les primes, je continue à le nettoyer car maintenant je réfléchis à tout !"
-  Coureur de classe, sympa et déterminé, Stéphane Reimherr est aussi un grand sentimental. Le public n’a pas fini de l’aimer et de le soutenir celui-là...
-
Malgré cette saison honorable, Max Garcy ne souhaitera pas conserver Stéphane dans ses effectifs. Le club Tarn et Garonnais poursuit sa route en Division Nationale et le président veut des coureurs sans contraintes, autrement dit à 100% pour le vélo. Reimherr reste lui fidèle à la devise de son père : "le travail d'abord !" Il en tirera des conséquences pour changer d'écurie dès la future saison.
La future équipe de l'US Montauban (prévision 1998) : Stéphane Pillet, Guillaume Portal, Nicolas Rouillard, Pierre Elias, Jérôme Bonnace, Igor Pavlov, Michel Ambrosini, Lionel Chatelas, Ludovic Grechi, Gabriel Bernal, Franck Champeymont.

1997 Fronton

Départ d'un chrono à Fronton

Palmarès de Stéphane Reimherr saison 1997 : 1° Prix Promagic à Monsempron-Libos, 1° Roumagne, 8° Trophée des Bastides à Sainte-Livrade (1° Gilles Dubois - Guidon Saint-Martinois), dans le peloton à Libourne (1° Yvan Becaas - Cahors VS), 5° Beauville (1° Cyrille Ribette - UC Brive), 2° Pessac (1° Stéphane Rolleau - (GSC Blagnac), 1° Saint-Romain le Noble, 4° Saint-Pastour (1° Christophe Duplaa - CC Marmande), 13° Grandfonds (1° Patrick Durand - ASAR), dans la peloton à Albi, 5° Najac, lâché Tour du Lot et Garonne (1° Igor Pavlov - US Montauban), 6° Tour Canton Hautefort (1° Christophe Duplaa - CC Marmande), 1° Lagrange, 13° Cazères, 11° Saint-Barthélémy (1° Pierre Painaud - Cycle Poitevin), 5° Prix du CA Béglais (1° Guillaume Destang - US Montauban), 2° Caylus, dans le peloton à Mazamet (1° Alexandre Vinokourov - EC Saint-Etienne), dans le peloton à Orthez, dans le peloton à Aire sur Adour (1° David Escudé - GSC Blagnac), lâché Valence sur Baïse, abandon à Bazas (1° Christophe Dupèbe - Guidon Saint-Martinois), 1° Coursac, abandon Mont de Marsan (1° Tomaz Kaszuba - AC Bon Encontre), abandon Rodez, 8° Castelsarrasin (1° Gérard Ianotto - Guidon Saint-Martinois), dans le peloton Mont de Marsan la Madeleine (1° Bertrand Guerry - Saint-Jean de Monts), abandon Montech (1° Henrick Sobinski - UV Auch Lectoure), abandon Bruch, dans le peloton à Saint-Martin de Seignanx (1° Yvan Becaas - Cahors VS), 13° Trélissac (1° Pascal Peyramaure - CRC Limoges), abandon Douzillac (1° David Marié - CC Marmande), dans le peloton à Augignac (1° Pierre Painaud - Cycle Poitevin), dans le peloton à Aussone, 6° Soorts-Hossegor (1° Thierry Elissalde - Aviron Bayonnais), 10° Marsaneix (1° Pierrick Fedrigo - CC Marmande), 6° Carbon Blanc (1° Anthony Michelet - PSF Niort), abandon Lusignan (1° Martial Locatelli - CC Etupes), dans le peloton GP de la Tomate (1° Pierre Painaud - Cycle Poitevin), dans le peloton à Fronton, dans le peloton Labastide d’Armagnac (1° Stéphane Dechantérac - VRC Albi).

1997 augignac

Noyé dans le peloton au départ à Augignac (saison 1997)

LIENS SUR LE MEME THÈME

- Stéphane Reimherr difficile saison en élite à Montauban - 9° partie - 1996)

VÉLO DORDOGNE - STÉPHANE REIMHERR (10) © BERNARD PECCABIN
Prochaine diffusion : 1998 Débuts en Dordogne avec le CC Périgourdin
http://la-dordogne-cycliste.allmyblog.com/ et http://velodordogne.canalblog.com/

Posté par Bernard PECCABIN à 14:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


12 janvier 2018

MENESPLET (24 juin 2007) RETRO VELO DORDOGNE

ROMAIN GUILLEMOIS VAINQUEUR

QUENTIN PACHER CHAMPION DE DORDOGNE

Pict0001

Départ de la course cadets à Ménesplet

Pict0005

- C’est le circuit plat de Ménesplet qui a servi de cadre pour disputer non seulement la 3° manche du challenge des cadets du Conseil Général, mais aussi pour attribuer définitivement le titre de Champion de Dordogne de la catégorie. Quarante-deux coureurs étaient venus dans la cité de Robert Laurière, dynamique président de l’AC Ménesplet, dont une grande délégation de Girondins, avec à leur tête un Romain Guillemois, qui avec sa grande classe alluma une seule étincelle, mais qui fera d’énormes dégâts. Tristan Cousin (UC Gradignan) tenta d’abord sa chance, mais derrière la réaction fut presque immédiate, pour retomber sur le fameux tandem Guillemois-Baqué.
- A mi-course, nos deux hommes avaient 34 secondes d’avance sur un peloton qui semblait pourtant vouloir entreprendre. Hélas, il a fallu vite déchanter puisque deux tours plus tard, Baqué et Guillemois qui faisaient leur course à fond, se retrouvaient avec plus de trois minutes d’avance. Le peloton s’avançait dans le flou et apparemment personne ne voulait souffrir sur son vélo. A quatre tours du final, Romain Guillemois du VC Bazas plantait alors son adversaire sans aucun problème. Le Bazadais prenait une avance confortable sur l’Aturin Baqué, dont les réserves d’énergie diminuaient sous le chaud soleil estival.
- Une contre attaque de cinq homes parviendra à rallier la banderole avec plus de trois minutes de retard, mais après le festival Guillemois, il n’y avait plus rien à espérer. Sauf pour le peloton, où les périgourdins avaient des places à prendre pour s’adjuger le titre de Champion de Dordogne et ses accessits, soit une deuxième course dans la course à courir. Le Bergeracois Quentin Pacher, nanti d’une avance lors des épreuves d’Allemans et d’Abjat, réussissait à grappiller encore quelques points dans cet ultime rush, ou Montagut et Traverse constituaient ses principaux rivaux.

Pict0009

Romain Guillemois avec le speaker Alain Chaussat etJP. Lotterie conseiller général 

Le classement de la course : 1. Romain Guillemois (VC Bazas), 2. Baqué (VC Aire-Barcelone), 3. Kevin Labèque (CAM Bordeaux), 4. Lemoine (VC Langon), 5. Bernard (US Rauzan), 6. Raymond (Mérignac), 7. Lozano (Gradignan), 8. M. Laborde (VC Langon), 9. Traverse (VC Buguois), 10. Rey (Ménesplet), etc…
Championnat de Dordogne cadets : 1. Quentin Pacher (EVCC Bergerac) 41 pts, 2. Loïc Montagut (Asptt Périgueux) 35 pts, 3. Alexandre Traverse (VC Buguois) 26 pts, 4. Florian Rey (AC Ménesplet) 13 pts, 5. Benoit Bessard (VC Buguois) 9 pts, 6. Antoine Soulié (CC Périgueux-Dordogne), 7. Benjamin Gorse (VC Buguois) 5 pts, 8. Sébastien Marchylie (EC Ribérac) 4 pts, etc…

Pict0024

Premier rang deux jeunes de l'AC Ménesplet et la 1° féminine
Derrière le speaker Alain Chaussat, Alexandre Traverse (3°), Quantin Pacher champion de Dordogne,Loïc Montagut (2°), Romain Guillemois vainqueur de la course, Jean-Paul Lotterie et Robert Laurière

Liens sur Ménesplet et ses courses

- Ménesplet course aux loges 2002
- Ménesplet Championnat d’Aquitaine de cyclo-cross 1997
- Photo Ménesplet 1963 (en haut à droite F. Duteil).
- Ménesplet 1991
- Romain Guillemois (interview de Sud Gironde)

VELO DORDOGNE - MENESPLET 2007 © BERNARD PECCABIN
La mémoire du cyclisme en Dordogne est à découvrir sur les blogs :
http://la-dordogne-cycliste.allmyblog.com/ et http://velodordogne.canalblog.com/

Posté par Bernard PECCABIN à 20:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

10 janvier 2018

1993 - LE CYCLISME, SON ACTUALITE (1° et 2° semaine de la saison)

IL Y A 25 ANS DANS LE GRAND SUD-OUEST

1 au 14 janvier 1993 

1993

 - La saison 1993 débute avec des profonds changements; notamment dans les organisations où le Comité d’Aquitaine adopte de nouvelles résolutions. La plus osée consistera à faire courir les deuxièmes catégories uniquement avec les premières, mais jamais seuls ou avec des licenciés de niveau inférieur, ce qui provoquera une vague de mécontentements côté coureurs comme du côté des organisateurs. Plus contraignant ensuite, sera une circulaire du Ministère de l’Intérieur qui commence à envisager la présence de signaleurs dans les épreuves cyclistes. Cette petite révolution, provoquera du tapage, bien que pour l’heure rien ne soit encore officiel au seuil de cette nouvelle olympiade.
- A Bagneux d’Argenton où le VC Thouars était maître d’œuvre de l’organisation, Thierry Turpaud (Pédale St. Florent) signe une belle victoire devant Prineau (Challans) et Chabiron (Bressuire).
- Le cyclo-cross d’Eymouthiers en Charente en est à sa 18° édition déjà et en ce 1° janvier 1993, Thierry Turpaud (Pédale St. Florent) confirme ses qualités dans les sous bois de la Charente Limousine en devançant Jacky Durant (Castorama) et le spécialiste amateur Didier Arbault (AS Fourchambault) ancien Champion de France juniors.
- Le 3 janvier, Dominique Eyquard (SC Caudrot) remporte le cyclo-cross de Tizac de Curton devant les Faidherbiens Jean-Paul Raymond et Jean-Claude Ulbert. Le même jour à Nieul les Saintes, Thierry Turpaud (Pédale Saint-Florent) brille encore au National du Logis en s’adjugeant la victoire, cette fois devant Jean-Yves Potet (CA Civray) et Bruno Blangeois (Guidon Pellegruen).
- Et déjà sur route la saison 1993 se profile avec un Anthony Langella (CC Marmande) jeune valeur montante, qui tentera de suivre les traces de son prédécesseur Armand de las Cuevas.
- Chez les dames et à 17 ans à peine, Elisabeth Chevanne-Brunel tentera un gros coup après sa médaille d’argent conquise au Mondial d’Athènes juniors et pourquoi pas en cherchant à viser cette année une éventuelle revanche dans la course à l’arc en ciel.
- Les Championnats de France de cyclo-cross auront lieu à Montreuil sous Bois (Ile de France) et d’ores et déjà, on connaît la sélection d’Aquitaine avec Arnaud Labbe (SC Caudrot) et Cyril Castets (US Bouscat) pour les juniors, David Paggiolo (SC Caudrot) et Stéphane Lavignac (ASPTT Périgueux) chez les espoirs et enfin Bruno Blangeois (Guidon Pellegruen) chez les séniors.

VELO DORDOGNE - 1993/1° et 2° SEMAINE © BERNARD PECCABIN
La mémoire du cyclisme en Dordogne est à découvrir sur les blogs :
http://la-dordogne-cycliste.allmyblog.com/ et http://velodordogne.canalblog.com/

Posté par Bernard PECCABIN à 10:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

08 janvier 2018

1968 - LE CYCLISME, SON ACTUALITE (1° et 2° semaine de la saison)

 IL Y A 50 ANS DANS LE GRAND SUD-OUEST

1° au 14 janvier 1968

1968

 - 1968 restera l’année de toutes les folies, de tous les dangers, de tous les excès. Mais passons sur l'actualité du pays et disons aussi que pour la première fois, un homme à lunettes gagne cette année là le Tour de France avec le Hollandais Jan Janssen. Mais il est aussi un des rares à remporter la grande boucle lors du dernier jour de course en détrônant le Belge Herman Van Springel. Passons sur ces généralités et décortiquons la première semaine de ce mois de janvier.

- C’est sous la présidence du commandant Perrier que s’est tenue l’assemblée générale du CRCL, assemblée où on constate une régression dans les résultats obtenus. Le commandant Perrier souligna que celle-ci provenait du fait que nos courses étaient désormais très fréquentées par  des coureurs étrangers de talent. La surprise du jour est venue de M. Lajat le secrétaire général qui annonça sa démission. Il est remplacé par M. Lamarche, tandis que les autres membres du bureau conservent leur fonction.
- A Auch, l’Union Vélocipédique a tenu sa réunion annuelle, fière d’être le deuxième club du comité des Pyrénées sur le plan des effectifs. Louis Verdalle a été reconduit à la présidence et sera assisté par Julien Vasquez secrétaire et Jean Loubère trésorier.
- A Aiguillon la section cycliste a reconduit Joseph Mourgues à la présidence du club. C’est René Tizon qui en sera le secrétaire et Charles Frechimi le trésorier
- L’assemblée générale de l’UV Mazamet s’est déroulée au siège du club. Une hausse des licenciés a été observée tandis que ce sont 119 épreuves qui ont été honorées par nos coureurs. Le club totalise huit victoires avec Bordes, Lemblé, Gout et Julien. Un diplôme du Mérite Cycliste a été remis par M. Pascot au docteur Estrebaud le "toubib" du club.
- Le 4° Cyclo-Cross des grands vins du Fronsadais organisé par l’AS Libourne s’est soldée par un impitoyable duel entre Daniel Dubois de Capbreton et Christian Dutour de Coutras. Sur un terrain très gras, la course fut suivie avec passion grâce au speaker Fonfrède et à la générosité des propriétaires du syndicat des côtes Canon-Fronsac. Victoire de Dubois devant Dutour et le Talençais Gabillet.
- L’AS Créon d’Armagnac a rendu le classement définitif de sa coupe jouée au cours de la saison 1967. Victoire du Montois Jean Menaut devant le Dacquois Roger Darrigade et le jeune Claude Magni de Langon.
- René Laluque et l’ex-coureur Léo Triscos ont exposé le programme du Parentis-Sport qui a totalisé vingt-quatre succès grâce à Michel Aso, Apecèche et Dulhoste. En 1968 le club va recevoir du renfort avec Joël Gauthier un hors catégorie venant de Bordeaux. Arrivée aussi de Roland Castets de Mimizan et de Claude Napias du Bordeaux VC.
- C’est à Naillat dans la Creuse qu’Albert Peter a endossé son troisième maillot de champion du Limousin de cyclo-cross, prouvant qu’il est le meilleur spécialiste du comité. Belle résistance héroïque de Laroudie (CRCL) et retour fracassant du jeune Ditlecadet, grande révélation de l’épreuve qui s’adjugea la deuxième place qualificative pour le France qui se disputera en Bretagne au mois de février.


VELO DORDOGNE - 1968/1° et 2°  SEMAINE © BERNARD PECCABIN
La mémoire du cyclisme en Dordogne est à découvrir sur les blogs :
http://la-dordogne-cycliste.allmyblog.com/ et http://velodordogne.canalblog.com/

Posté par Bernard PECCABIN à 23:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

05 janvier 2018

STÉPHANE REIMHERR : 28 SAISONS SUR LES ROUTES (9° partie)

1996 DIRECTION L’US MONTAUBAN POUR UN DÉPART DIFFICILE

1996 US Montauban

- Cette fois ça y est, Reimherr a vingt-deux ans et il vient de sauter du stade d’un petit club régional à celui d’un club de niveau national. Il attaque cette saison 1996 avec beaucoup d’appréhension d’autant plus qu’il passe plus de 50 heures par semaine sur les toits. Mais un examen va tout changer. Dès le mois de juin, il réussit un concours pour rentrer à la DDE, histoire de se stabiliser professionnellement et surtout de mieux concilier travail et sport. Quand on lui demande pourquoi il a attendu ses 22 ans pour franchir le cap, alors que certains sont déjà pros, il répond : "je dois ça à mon père qui me disait que le vélo c’était secondaire et que d’abord il fallait travailler." Pour Stéphane, le vélo a constitué un loisir, un plaisir, une passion, sans plus... Quand Direct Vélo lui pose la qustion comment il a fait, quand il est passé de 3° catégorie à l’élite il répond : "Ce que j'ai découvert était une pure horreur ! Vous n'avez même pas idée ! J'étais plein de certitudes, j'étais le roi du monde dans mes courses à 18 ou 20 ans face aux pépés du coin. Et tout d'un coup je tombe sur des machines ! La première course de la saison, l'Essor Basque, s'est correctement passée : je suis dans l'échappée de 27 coureurs et je finis 27e. Je me rappelle quand même du démarrage dans le final de Stéphane Barthe [futur Champion de France professionnel en 1997, NDLR]. Je m'étais dit : "Waouh !". C'est sur le Grand Prix de Montastruc, début mars, que le calvaire a commencé. Toutes les équipes étaient prêtes. J'ai ramassé sévère ! Cette saison-là, je terminais souvent à 30 ou 45 minutes des premiers. J'étais souvent hors-délais."

1996 Castelnau Montratier

Départ de course à Castelnau Montratier

- Et de cette époque Reimherr en parle beaucoup, car après tout c’est un tournant de sa carrière où il évolue en série nationale. Le problème ou plutôt la différence se situe dans le fait que lui travaille, alors que ses rivaux et ses équipiers font le métier. Son courage et son mental ont fait qu’il n’a jamais craqué.

1996 mur d'Angalinat à Montastruc

Mur d'Angalinat à Montastruc, un début laborieux avec l'élite

- En cette année 1996, Stéphane quitte Laroque Timbaut pour résider à Vianne. Il rentre aux "Voies navigables de France" en qualité d’agent d’entretien et de temps à autre comme éclusier. Un travail qui consiste à tenir à jour les passages des bateaux de plaisance, ainsi que les péniches transportant le blé jusqu’au port de Bordeaux. Il avait en charge une trentaine de km, et il gérait le niveau de l’eau et l’entretien des abords de l’écluse. A ce titre il a occupé l’écluse n° 41 dites de "Berry" sur la commune de Puch d’Agenais, puis la 39 dite de "Baïse" sur la commune de Vianne.

1996 Les Milandes

Les Milandes : une vraie galère pour Reimherr en 1996

- Mais cette saison a été une étape marquante, avec de nombreux lâchages en course, des abandons, mais aussi quelques rayons de soleil lorsqu’il termine dans le peloton, puis avec le titre de Champion de France de la DDE à Alençon, un succès sur piste et quelques places lorsque les épreuves étaient ouvertes aux espoirs seulement. A vrai dire Reimherr, on le voit s’est cassé les dents sur les grandes classiques régionales, là où plus tard, il va construire ses victoires, mais ça à l’époque, on ne le savait pas... 1996 c’est en définitive un long calvaire avec plus de 43 courses au compteur, l’année où en forgeant il va devenir un bon forgeron, celui qu’on verra briller sous peu...

1996 Damazan

Une victoire à Damazan pour se rebooster...

US MONTAUBAN 1996 : Guillaume Destang, Olivier Asmaker, Lionel Chatelas, Ludovic Grechi, Chris Jenner, Bauzillard, Doury, Sébastien Bessard. (direction de Max Garcy)

1996 champion de France corporatif à Alençon

Un titre de Champion de France de la DDE à Alençon,
seul et unique rayon de soleil au cours d'une saison dure et difficile

Palmarès de la saison 1996 : dans le peloton Tour du Labourd (1° Stéphane Barthe - Asptt Paris), dans le peloton Boucles de l’Océan (1° Philippe Duracka - Aulnat), abandon Ronde du Pays Basque (1° Rouxel - Bernard Sports), abandon Tour du Pays Basque (1° David Delrieu - VC Côtes d’Armor), abandon à Montastruc (1° Eric Frutoso - VC Saint-Quentin), lâché Castelnau-Montratier (1° David Moncoutié - Bataillon Joinville), lâché à Léguillac de Cercles (1° Bruno Meunier - UV Limousine), abandon Trophée des Bastides (1° Stéphane Augé - Lescar VS), abandon Mont Pujols (1° Gilles Zech - CC Marmande), lâché Tour du Lot-et-Garonne (1° Dominique Péré - US Créteil), lâché Circuit de l’Entre Deux Mers (1° Thierry Bernagaud - Asptt Périgueux), 8° Lavaur, abandon Tour du Cubzaguais (1° Anthony Langella - CC Marmande), lâché Primevère Montoise (1° Grégory Pérez - UC Châteauroux), 7° Royan-Blaye (1° Laurent Bajolle - US Bouscat), abandon Saint-Barthélémy d’Agenais (1° Guillaume Destang - US Montauban), 1° Alençon (Championnat de France corporatif), 9° Caylus, abandon à Aspet Championnat des Pyrénées route (1° Olivier Asmaker - US Montauban), abandon Tour du Blayais (1° Grégory Pérez - UC Châteauroux), abandon Valence sur Baïse, 18° Créon (1° Gilles Canouet - CAM Bordeaux), dans le peloton à Lavergne, dans le peloton à Mussidan (1° André Pozak - UC Châteauroux), dans le peloton à Castelsarrasin, 1° Damazan (piste), dans le peloton nocturne de Mont de Marsan (1° Yves Beau - UC Châteauroux), abandon à Montech, 11° Buzet, dans le peloton à Langon, dans le peloton à Biran (1° Christophe Dupouey - Sunn Team), 13° Bruch (1° Yvan Becaas - VC Oloron), abandon Lagardère, dans le peloton à Puy l’Evêque, lâché aux Milandes (1° Hervé Henriet - VC Rouen), 18° Castéra Verduzan, dans le peloton à Nay (1° Tim Jones - CRC Limoges), abandon Lusignan le Petit (1° Eric Frutoso - VC Saint-Quentin), 14° Fronton (1° Guillaume Destang - US  Montauban), 7° Nocturne de Montauban (1° Chris Jenner - US Montauban), abandon au prix de la Tomate (1° Christophe Leroscouet - VC Saint-Quentin), dans le peloton à Montpellier, dans le peloton La Salvetat, abandon à Millas.

LIENS SUR LE MEME THÈME  .
- Stéphane Reimherr de retour au Guidon Agenais - (8° partie - 1995)

VÉLO DORDOGNE - STÉPHANE REIMHERR (9) © BERNARD PECCABIN
Prochaine diffusion : 1997 Deuxième saison à Montauban
http://la-dordogne-cycliste.allmyblog.com/ et http://velodordogne.canalblog.com/

 

Posté par Bernard PECCABIN à 16:37 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

03 janvier 2018

VARENNES (course disparue)

- Varennes ce n’est pas Varennes en Argonne, là où Louis XVI fut arrêté ! Ici il s’agit de Varennes situé sur les bords de la Dordogne avec ses 450 habitants et sa fête de la mi-juin, là où jadis la course cycliste appartenait à la tradition et où Lucien Dupré et Raphaël Truffy ont inscrit leur nom à deux reprises dans son palmarès.

Arquey Daniel 3

Palmarès connu : 1954 Flavio Capitanio (CC Bergerac), 1957 Jean-Pierre Milani (VC Lardinois), 1959 Claude Courtines (CC Lindois), 1960 Lucien Dupré (CC Lindois), 1961 Zanetti (CC Lindois), 1962 Lucien Dupré (CC Bordelais), 1963 Guy Naulet (AS. Miramont), 1965 Jean-Pierre Francès (CC Lindois), 1966 Robert Lespinasse (Montpon), 1967 Michel Fontarnou (Libourne), 1968 Granzotto (UCD Villeneuve), 1970 Jean-Serge Calmette (CC Périgueux), 1971 Serge Daubisse (CC Périgueux), 1973 Raphaël Truffy (CC Périgueux), 1974 Daniel Ramirez (RC Mussidan), 1976 Raphaël Truffy (CC Périgourdin), 1977 Bernard Bodin (CC Lindois), 1978 Jean-Marie Valade (EC Foyenne), 1979 Daniel Arquey (US Talence) - en médaillon - , 1981 Jean-Bernard Dal’Cin (CH Cadillac), 1982 Adélio Tonini (CC Marmande), 1983 Jean-Claude Bocquier (CA Ribérac), 1984 Paterne Vrillaud (AC Baignes-Barbezieux).

VELO DORDOGNE - VARENNES - © BERNARD PECCABIN
La mémoire du cyclisme en Dordogne est à découvrir sur les blogs :
http://la-dordogne-cycliste.allmyblog.com/ et
http://velodordogne.canalblog.com/

Posté par Bernard PECCABIN à 07:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]