06 juillet 2018

1° TOUR DU PÉRIGORD (séquence rétro)

1989C’ÉTAIT LE 1° JUIN 1986 ET C’EST UNE VICTOIRE
POUR LUC LEBLANC

Avertissement : Cet article déjà diffusé sur notre ancien blog est remis en ligne sur Vélo-Dordogne qui est plus fonctionnel que celui de son prédécesseur.
- En 1986 les Tours de la Dordogne comme les Jours Cyclistes en Dordogne étaient morts. Place maintenant au Tour du Périgord ! Mais certains demanderont quelle est la différence entre Périgord et Dordogne ? A vrai dire et à chaud, il n’y a pas de différence, puisque le Périgord est le nom d’un comté qui recouvrait à peu de choses près l’actuel département de la Dordogne. Disons pour faire simple, qu’en prenant le nom de Tour du Périgord, il ne pouvait pas y avoir de bataille juridique au travers du nom d’utilisation et de ce fait, tout le monde y trouvait son compte...

- Revoir la dernière édition des Jours Cyclistes en Dordogne (1985)

1986

Remise du maillot de leader "Sodiprix" à Luc Leblanc le vainqueur

- C’est donc en 1986 que Jacques Ravillon - notre photo en médaillon - a lancé son Premier Tour du Périgord. Je ne connais pas du tout les motivations de cet organisateur, mais disons qu’à cette époque, c’était peut-être un nouveau tremplin vis-à-vis des Boucles Sarladaises qui existaient, ou peut-être une idée pour remplacer le Tour de Dordogne qui s’est couru à Belvès, soit pas loin de cette zone géographique qui couvre ce territoire appelé par les professionnels du tourisme : le Périgord Noir !
NOTA :
le Tour de la Dordogne s’est couru six fois, en 1950, 1951, 1952, 1953, 1956 et 1957. Même si Jacques Ravillon avait utilisé le nom de Tour de la Dordogne, le Cyclo-Club Belvésois mis en sommeil depuis 1982 ne pouvait lui chercher des histoires... A noter qu’en 1987, Serge Sallès remettra en selle ce Tour de la Dordogne que vous pouvez retrouver sur ce LIEN.

1986

Virvaleix meilleur grimpeur et Lebot (2°) au podium

- Avec un itinéraire varié et difficile, une belle brochette d’amateurs au départ, sans oublier le cadre unique de cette région, le Guidon Sarladais partait avec l’intention que ce Tour devienne une épreuve réputée. Disputé le 1° juin 1986, long de 161 kms, cette course comptait pour la quatrième Coupe de France Mavic et les Trophées Wolber d’Or. Trente quatre communes et cent quarante sponsors ont apporté ainsi leur contribution financière à Jacques Ravillon, directeur de l’organisation et au prestigieux club du Guidon Sarladais.

1986

Jean-Louis Gauthier présente Luc Leblanc le lauréat de l 'épreuve

ITINERAIRE : Sarlat (départ place Pasteur) 12h45. Vitrac (km 6). Carsac (km 11). Groléjac (point chaud), Veyrignac (point chaud). Sainte Mondane (km 18,5). Saint-Julien. Côte de Carlux (MG). Simeyrol (km 29,5). Salignac (rush). Saint-Geniès (km 45,5). Lac de Tamniès (point chaud). Marquay (MG). Les Eyzies (km 72). Campagne (km 79). Le Bugue (rush). Saint-Chamassy (MG). Le Buisson (rush). Siorac (km 100,5). Marnac (km 104,5). Saint-Cyprien (rush). Castel (km 109). Bézenac (point chaud). Saint-Vincent de Cosse (km115,5). Beynac (km 117,5). Vézac (km 119,5). La Roque Gageac (km 123). Cénac (1° passage). Côte de Sireyjol (MG). Saint-Cybranet (km 132,5). Daglan (km 138). Bouzic (km 142,5). Florimont-Gaumier (km 147). Saint-Martial de Nabirat (km 150,5). Cénac (2° passage), côte du Capiol. Domme (arrivée vers 16h50 - km 161).

LA COURSE : Trente-deux engagés seulement prenaient le départ en ce premier dimanche de juin. Le Guidon Sarladais du président Guy Suertegaray espérait plus, mais la concurrence était sévère puisqu’il y avait ce jour là le Tour de Gironde et la Route des Vins du Bergeracois sans parler des prix des fêtes ouverts aux 1° et 2° catégories.

- L’on aura assisté tout de même à une belle course, ceci sur un beau parcours, difficile certes, mais qui laissera de nombreuses traces dans les organismes sans oublier de réels souvenirs avec les plus beaux paysages de notre Périgord. A Salignac (km 40) on comptait déjà une douzaine d’abandons, mais c’est aussi là que se déclenchait l’échappée décisive. Leblanc, Virvaleix, Andorra, Lebot, Van Hollebecke, Bradley, Perrier, Loumagne, Duteil et Arnaud se détachaient pour creuser sans cesse des écarts. Les dix coureurs restaient groupés jusqu’à Saint-Martial de Nabirat, malgré de nombreuse tentatives. Luc Leblanc attaquait à trois kilomètres de l’arrivée et ne devait plus être repris.

1986

Le protocole à Domme à l'issue de ce 1° Tour du Périgord avec les récipiendaires

- Une belle victoire pour ce Limougeaud de 19 ans qui a déjà remporté le Tour de Corrèze, qui vient de gagner de plus une étape du Circuit de la Sarthe devant les professionnels, sans parler de son succès lors de la Route Limousine. Remarqué par tous les directeurs sportifs, il a signé un pré-contrat avec Cyril Guimard et part prochainement courir le Tour du Luxembourg avec Bernard Hinault et les grands professionnels français.
- Il faut également noter la performance de Didier Virvaleix (3°), un jeune Périgourdin qui à 19 ans confirme ses grandes qualités de vainqueur.
CLASSEMENT : 1. Luc Leblanc (CRC Limoges) les 161 kms en 4h06’, 2. Lebot (VC Vannes), 3. Didier Virvaleix (ASPTT Périgueux), 4. Loumagne (CC Marmande), 5. Pascal Andorra(CC Béarnais), 6. Francis Duteil (CRC Limoges), 7. Perrier (VC Tulle), 8. Bradley (Bretenoux), 9. Ferrer (UC Brive), 10. Arnaud (AC Langeois).
Meilleur grimpeur : Didier Virvaleix (ASPTT Périgueux)
Points Chaud et rush : Pascal Andorra (CC Béarnais)

VÉLO DORDOGNE - 1° TOUR DU PÉRIGORD (1986) © BERNARD PECCABIN
La mémoire du cyclisme en Dordogne est à découvrir sur les blogs :
http://la-dordogne-cycliste.allmyblog.com/ et
http://velodordogne.canalblog.com/.
2° Tour du Périgord en 1987, cliquez ici

 

Posté par Bernard PECCABIN à 09:55 - - Commentaires [1] - Permalien [#]