01 novembre 2018

CHAMPIONNATS DE GUYENNE DE CROSS CYCLO-PÉDESTRES

46-48

- La lecture des archives nous indique que Bordeaux et principalement la Chalosse ont été les grands pionniers en matière de cyclo-cross. Dès la libération, beaucoup d’épreuves se sont concentrées sur les coteaux de Bordeaux, mais surtout dans la Chalosse et dans les Basses Pyrénées (devenues Pyrénées-Atlantiques), en bordure de la limite des Landes. Et plus particulièrement de part et d'autres des rives du gave de Pau.
- Notre grand Sud-ouest a connu de grands spécialistes et chacune des anciennes régions détient son chef de file qui s’est illustré surtout à l’époque des 30 glorieuses. Parmi eux :

  • André Dufraisse pour le Limousin
  • Pierre Bernet pour la Guyenne-Aquitaine
  • Yves Cardinal pour le Poitou-Charentes
  • Henri Bonnand pour les Pyrénées.

4 as

Dufraisse, Bernet, Cardinal, Bonnand : l'époque héroïque du cyclo-cross

Lafforgue Robert

- De tous ces champions André Dufraisse reste celui qui a marqué le plus son époque. Champion du Limousin en 1950, il remporte chaque saison le titre régional sauf en 1951 (Marcel Guitard) où il ne put réparer son boyau et en 1960 (Robert Aubry) où il était grippé, soit onze titres plus deux autres lorsque la Haute-Vienne fut rattachée au Poitou-Charentes (1963-1964). Il fut de même sept fois champion de France (1955, 1956, 1958, 1959, 1961, 1962, 1963) et cinq fois champion du monde (1954, 1955, 1956, 1957, 1958). Lire par ailleurs son dernier titre conquis chez lui à Limoges en 1958.
- Pierre Bernet (UC Orthez) lui a conquis treize titres régionaux et deux nationaux (1965-1970).
- Yves Cardinal (CA Civray) et Henri Bonnand (Saint-Juéry Olympique) ont été de solides prétendants régionaux mais n’ont jamais réussi à monter sur un podium du championnat de France.
- Mais n’oublions pas que le grand champion de l’entre deux guerres a étéle bordelais  Robert Lafforgue - (ci-dessus en médaillon) - double champion de France de la spécialité en 1935 et 1939.

PREMIERS CHAMPIONNATS D’APRES GUERRE (1946-1948)

1946 le 10 février à Caudéran (Organisation Comité de Guyenne) : ce premier championnat d’après guerre est organisé par le comité régional à Caudéran. C’était à une époque où la ceinture Bordelaise était occupée par des cultures, des vignes et des bois. Les favoris de cette époque s’appelaient André Micas, Kleber Demanes, Andraud (tous Asptt Bordeaux), ou Bergerioux, Bidart (Cam Bordeaux). Il y avait aussi à Bordeaux les Girondins amenés par Nazarre, Dutein, Gavelle et Pérez, sans oublier les locaux de Caudéran avec Brulé, Mariani, Ferrand et Raynaud. Cette période constituait une époque difficile où il était difficile de trouver des pièces de rechange et des boyaux pour pratiquer le tout terrain. Aussi cette pratique qui parfois était plus spectaculaire que sportive, mit son temps pour démarrer. Bref pour ce championnat on attendait Micas super favori. Mais ce fut un coureur Béarnais en la personne de Damien Mélosi (FC Oloron) qui remporta ce titre.
Podium : 1. Damien Mélosi (FC Oloron), 2. Pierre Chazaud (SA Bordelais), 3. Cassagne (SA Bordelais).

mélosi et Kléber Demanes

A gauche, Damien Mélosi (FC Oloron) Champion de Guyenne en 1946 et 1948
A droite, Kléber Demanes (Asptt Bordeaux) Champion de Guyenne 1947

 1947 le 2 février à Cenon (Organisation Comité de Guyenne) : Cette fois ce championnat prend la direction de Cenon (secteur de la Souys) puisque l’on se retrouve à Monrepos où a lieu la remise des dossards aux 34 partants (lieu : café du printemps). Départ donné route de Latresne, arrivée sommet de Monrepos, soit 24,5 kms sur deux tours de circuit. C’est l’Asptt Bordeaux qui est chargée de l’organisation. Une dotation de 5000 francs de prix sont mis en jeu dont 2000 francs au vainqueur et les cinq premiers iront à Fontainebleau pour disputer le Championnat de France. Ajoutons que le comité de Guyenne remboursera le voyage aller et retour au premier classé des Landes, du Béarn, du Pays Basque et du Lot-et-Garonne.
- C’est Kléber Demanes, un coureur de l’Asptt Bordeaux qui remporte ce titre bien mérité. Lorsque l’on connait les déboires de ce coureur qui voilà un an, au cours de ce même championnat, avait été mal aiguillé à la périphérie de l’arrivée, on comprend cette bonne nouvelle et le sens de cette victoire.
Podium : 1. Kleber Demanes (Asptt Bordeaux) sur cycle Libération, agent Rodolphe Piquemal à Castelnau-Médoc, les 28 kms en 1h23’56", 2. Pierre Luguet (SA Bordelais) en 1h26’22", 3. Léonce Autaa (CC Béarnais) en 1h27’57".
La suite du classement : 4. Roger Nazarre (SA Bordelais), 5. Tachoires (UC Arcachon), 6. Chazaud (SA Bordelais), 7. Provence (CC Béarnais), 8. Gavelle (SA Bordelais), 9. Lanusse (CA Bègles), 10. Costedoat (CC Béarnais), etc...
Pour info : Cette année là, Pierre Sarrazin (La Rochelle) est champion du Poitou.
Manuel Huguet (Guidon Saint-Cyprien) est champion des Pyrénées.
- Dans le Limousin un jeune de 21 ans fait ses débuts dans le cyclisme. Son nom : André Dufraisse. Faux départ, puisque dès ses premières courses il est appelé sous les drapeaux en Allemagne.

Sarrazin

Le Rochelais Pierre Sarrazin escalade la fosse aux loups en 1947 et sera
Champion du Poitou sur le circuit de Saint-Jean d'Angély

 1948 le 15 février à Cenon-Floirac (Organisation Comité de Guyenne) : C’est sur le coteau de Cenon, dans les ravins de Floirac, les sous-bois et les labours de Tresses que batailleront les cyclo-crossmen partant pour la conquête du titre régional.
Itinéraire : Cenon-Monrepos, chemin de Rébédech, Bellecroix, le Cocut, chemin de Laburthe, route de Branne, chemin de Tresses, Pont de Bouliac, route de Latresne, la Souys, Monrepos, route de Branne (arrivée sur cette route à la borne 6 soit 24,5 km de parcours).....
- On attend une grande bataille entre les coureurs Girondins et les Basco-Landais-Béarnais. Sont cités : Kleber Demanes le tenant du titre, Micas qui attend toujours son heure, Mélosi d’Oloron titré en 1946, mais aussi le Béarnais Provence, Andraud (Caudéran), Gaston Bareyt de Mugron, Sanz de Libourne.
- La course débuta très mal pour Damien Mélosi victime d’une crevaison au premier tour. Avec beaucoup d’autorité il partit à la poursuite de Micas seul en tête pour le dépasser et devenir ainsi le nouveau champion de Guyenne.
Podium : 1. Damien Mélosi (FC Oloron) en 1h 16’05", 2. Micas (Asptt Bordeaux) en 1h19’20", 3. Denis Lannaud (VC Nay) en 1h20’32".
La suite du classement : 4. Chazaud (SA Bordelais), 5. René Lanaud (Nay), 6. Castillon (Morcenx), 7. Provence (Pau), 8. Sanz, 9. Beau (Fumel), 10. Sanz (Libourne), etc...
Ajoutons que pour ce championnat les cinq premiers sont qualifiés pour le Championnat de France à Lyon, qu’une paire de chaussures est payée par le comité aux six premiers ainsi que le voyage seulement aux deux premiers pour se rendre à Lyon.
Pour info :  Cette année là, Stanislas Urbaniak (Ucap Angoulême) est champion du Poitou.
- En Limousin, le jeune Dufraisse chausse à nouveau les cale-pieds à son retour du service militaire.
- Revoir : Palmarès des Championnats de cyclo-cross (Guyenne puis Aquitaine).
- La folie du cyclo-cross.
(la suite sur ce LIEN)

 

VÉLO DORDOGNE - CAUSONS CYCLO-CROSS 1946-1948 (à suivre)
© BERNARD PECCABIN La mémoire du cyclisme en Dordogne est à découvrir sur les blogs :
http://la-dordogne-cycliste.allmyblog.com/ et http://velodordogne.canalblog.com/

Posté par Bernard PECCABIN à 10:09 - - Commentaires [1] - Permalien [#]