01 janvier 2020

LA DORDOGNE CYCLISTE SORTIE DE LA TOILE

LA COLÈRE DE BERNARD PECCABIN

2018 BP

- Depuis le 10 février 2010, http://la-dordogne-cycliste.allmyblog.com/ donnait des informations sur notre cyclisme d’hier. Depuis le 9 février 2015, "Vélo Dordogne" avait pris le relais, pour continuer à parler de notre patrimoine cycliste. Mais voilà que depuis quelques jours, la Dordogne cycliste ne répond plus. Il est impossible de se connecter ! On a eu l’habitude d’avoir des problèmes avec le serveur parfois, mais là ce n’est plus la même chose puisque l’hébergeur "all my blog" a stoppé net ses diffusions. Ce qui signifie que tout le travail mené pendant plus de cinq ans est parti en fumée. "Je vous assure que c’est une grosse perte de recherches et d’informations. Je suis abasourdi, déçu et contrarié par cette nouvelle, d’autant plus qu’elle est arrivée net et sans préavis" assure Bernard Peccabin. "Je me demande si je vais poursuivre cette tâche ingrate qui me coûte du temps et de l’argent. Car dans ce milieu, on a l’aide de personne et tout les frais engagés sont toujours pour le même. Faire plaisir aux gens et aux anciens a une limite."
- Cette situation a des conséquences sur le fonctionnement de "Vélo Dordogne", qui fort heureusement a pour l’heure un hébergeur plus sérieux. Mais tous les liens diffusés sur la "Dordogne Cycliste" sont désormais désactivés voire neutralisés et je prie mes lecteurs de bien vouloir en tenir compte, soit en définitive un véritable gâchis.
- Reste maintenant à remettre en ligne les articles les plus importants qui figuraient sur cette Dordogne Cycliste. Et ces articles sont autant précieux que nombreux. Vais-je avoir le courage de les reprendre ?

la dordogne cycliste

Comme tous mes amis, je deviens âgé et je commence à manquer de courage et de moyens. Toujours est-il que je pense à la carrière de Francis Duteil, passée aux oubliettes, lui qui m’avait confié toute sa documentation, qui m’avait chargé de la pérenniser avant de fermer les yeux, définitivement... Si je me décide, ce sera lui qui sera prioritaire dans cette reconstruction.
- Mais après, il y a Elisabeth Chevanne Brunel, notre perle du Périgord, sans oublier Vivier, Brun, Duteil père, Valentin Huot pour ne citer que les têtes d’affiche. Des articles, il y en manque à foison. Quatre cent pages d’internet, ça fait lourd ! Je regrette mes infos sur tous les passages du Tour de France en Dordogne, sur les Tour de Dordogne ancienne et nouvelle formule, d’autres grandes courses de notre Périgord sans oublier tous les Bordeaux-Arcachon parce qu’elle était la plus vieille classique du Sud-Ouest. Et que dire d’Eugène Christophe et de sa légende bâtie dans mes Pyrénées ? Oui j’ai perdu gros, tels les palmarès des épreuves courues dans les cantons de Bergerac, Vergt, Bussière-Badil, Périgueux, Neuvic, Saint-Pardoux, Belvès, Nontron, Montpon, Sarlat, soit du pain sur la planche, trop de pain sur la planche. Je suis hors de moi et en colère, il faut me comprendre !

la Dordogne Cycliste

Il ne nous reste plus qu'un souvenir, celui de la page d'accueil de ce blog qui a collationné
de nombreuses rétros cyclistes entre 2010 et 2015

RÉTRO VÉLO DORDOGNE – TRÈS EN COLÈRE © BERNARD PECCABIN
La mémoire du cyclisme en Dordogne

Posté par Bernard PECCABIN à 20:34 - - Commentaires [7] - Permalien [#]