16 janvier 2020

FRANCIS DUTEIL (1967-1969)

PALMARES DE FRANCIS DUTEIL de 1967 à 1969 (CC Bordelais)

- Pour relire l’article précédent, cliquez ici.
- Après son terrible accident en 1966, c’est avec un immense courage que Francis Duteil reprend la compétition. Il lui a fallu pour cela une sacré dose de volonté partagée entre la rééducation, l’entraînement, ses études et avec comme objectif de retrouver son niveau. "Rétro Vélo Dordogne" vous présente jour après jour la suite du palmarès de notre champion, toujours licencié au Cyclo-Club Bordelais. La dernière série ici, avant sa grande aventure au CRC Limousin...

 

F19

Son arrivée à Curac le 26 mars 1967

 SAISON 1967.(amateur Sirop BERGER) :
- Châteauroux (36) abandon 06/03, 10° Verdille (16) 12/03, 8° Barbezieux (16) 19/03, 3° Pas d’Ozelle (33) 20/03, 1° Curac (16) 26/03, 1° Nontron (24) 27/03, 15° Trémolat (24) 28/03, 17° Tour du Bordelais (33) 30/03 au 02/04, 20° Le Coux (24) 03/04, 4° Quatre jours de Vic Fezensac (32) 06 au 09/04, 15° Azay le Ferron (36) 15/04, 4° Couzeix (87) 16/04, 4° Cézac (33) 23/04, 20° Orignolles (17) 24/04, 30° Villeneuve sur Lot (47) 27/04, Tour de Corrèze (19) chute et abandon 29 et 30/04, 20° Nersac (16) 04/05, Saint-Martial de Valette (24) classement pas connu 07/05, 13° Montignac Vauclaire (24) 08/05, 5° Rochechouart (87) 14/05, 2° Saint Yrieix la Perche (87) 15/05, 30° Aigurande (36) 16/05, 15° Parthenay (79) 20/05, 5° Haut de Gan (64) 21/05, 7° Tour d’Aragon (Espagne) 23 au 28/05, 5° Sainte Alvère (24) 04/06, 15° Chambon sur Voueize (23) 05/06, 6° Salagnac Clairvivre (24) 11/06, 7° Bussière Galant (87) 12/06, 4° Saint-Gervais (33) 17/06, 20° Bordeaux-Bouteilles 18/06, 1° Damazan (47) 19/06, 25° Morcenx (40) 20/06, 1° Championnat d’Aquitaine des sociétés 22/06, 3° Aigre (16) 24/06, Championnat d’Aquitaine des Juniors à Saint-Médard en Jalles (33) abandon 25/06, 7° Archiac (17) 26/06, 2° Birac (16) 01/07, 20° Saint-Pierre d’Eyraud (24) 02/07, 3° Lalinde (24) 03/07, 7° Tour du Béarn (64) 8 au 10/07, 3° Eymouthiers (87) 14/07, 4° Villandraut (33) 15/07, 4° Nantiat (87) 16/07, 2° Ussel (19) 17/07, 8° Chasseneuil (16) 22/07, 1° Ruffec (16) 23/07, 9° Chalais (16) 24/07, 2° Championnat de France des sociétés à Golbey (88) 02/08, 20° Donnezac (33) 05/08, 5° Chamberet (19) 06/08, 3° Juillac (19) 07/08, 6° Vigeois (19) 08/08, 5° Rignac (12) 09/08, 5° Saint-Pardoux le Vieux (19) 13/08, 10° Saint-Laurent sur Gorre (87) 14/08, 3° Seilhac (19), 11° Condéon (16) 19/08, 4° Saint-Yrieix le Déjalat (19) 20/08, 1° Bonnes (16) 21/08, 5° Augignac (24) 22/08, 20° Sardant (23) 24/08, 21° Bénévent l’Abbaye (23) 25/08, 2° Calvinet (15) 26/08, 12° Champeaux (24) 27/08, 1° Génis (24) 28/08, 6° Abjat sur Bandiat (24) 29/08, 1° Poitiers (86) 03/09, 5° Saint-Mathieu (87) 04/09, 15° Saint-Junien (87) 08/09, 13° Journiac (24) 09/09, 2° Millac (86) 10/09, 8° Decazeville (12) 11/09, 2° Cercoux (17) 12/09, 6° Limoges (87) 16/09, Champagne Mouton (16) abandon 17/09, 4° Baignes (16) 23/09, 10° Bayonne (64) 24/09, 8° Montbron (16) 25/09, 7° Miallet (24) 26/09, 6° Parthenay (79) 01/0, 6° Montlieu (17) 02/10, 8° Cahors (46) 08/10, 28° Le Gibeau (17) 09/10, 19° Lussac les Châteaux (86) 15/10, 7° Montluçon (03) 16/10, 30° Saint-Amand Mont Rond (18) 19/10, Saint-Seurin sur l’Isle (33) abandon 21/10, 1° Niort (79) 22/10, 2° Oloron Sainte-Marie (64) 29/10, 20° Pouillon (40) 06/11.
Soit 9 victoires pour 91 épreuves disputées, quatre abandons.

F18

Noyé dans la foule de Curac avec Parenteau et Joseph en 67

Repères sur la saison 1967 : Le pétrolier Torrey Canyon s’échoue au large des Cornouailles provoquant une importante marée noire jusqu’aux côtes bretonnes. La dictature des colonels s’installe en Grèce. Israël met en déroute les armées arabes lors de la guerre des six jours. En visite au Canada, le général de Gaulle lance son fameux vive le Québec libre ! Mort de Che Guevara en Bolivie. Victoire de Roger Pingeon au Tour de France devant Julio Jimenez l’espagnol et l’italien Franco Balmamion. La mort de Tom Simpson constituera le fait marquant de cette épreuve qui se terminait, ceci pour la dernière fois sur la piste du Parc des Princes.

F20

Tour d'honneur à Curac en 67

 - En 1968 Francis Duteil nous raconte son Championnat de France disputé à Port de Bouc dans les Bouches du Rhône. "J’étais là-bas avec Francis Dubreuil qui participait le samedi au championnat Juniors et moi le dimanche au championnat Seniors. Donc chacun pouvait faire le ravitailleur de l'autre. Avant la course j'ai préparé un bidon contenant du Champagne sucré avec beaucoup de glucose en poudre à me passer à une trentaine de km de l'arrivée. Durant la course le peloton s'était scindé en deux. J'étais dans la deuxième partie. Nous sommes revenus sur le premier groupe vers la mi-course. Au moment de la jonction j'ai passé un relais très appuyé. Personne n'a suivi, j'ai ainsi eu une centaine de mètres d'avance mais il restait au moins 90 km et le mistral soufflait. Je décide de me lancer dans l'aventure. Au passage sur la ligne d'arrivée à 60 km je possède 1’55s d'avance. Mais un groupe de quatorze coureurs sort du peloton et me prend en chasse. A 30 km de l'arrivée je n'ai plus qu'une trentaine de secondes d'avance. Je prends mon bidon de Champagne sucré que je bois gorgée par gorgée et je lève un peu le pied. Il reste une vingtaine de kilomètres lorsque je suis rejoint par les 14 poursuivants. Je me mets en queue de peloton et je ne passe pas de relais. Je sens que les forces reviennent pendant que Jean-Pierre Paranteau secoue le groupe par des attaques incessantes. A 5 km de l'arrivée je retrouve toutes mes sensations. On m'a oublié. Je veux attaquer mais il ne faut pas que je me loupe. J'attends le moment psychologique où personne ne bougera. Il se présente à environ 1 km de l'arrivée. J'attaque sèchement. Personne n'a bougé sauf Gautier un coureur provençal. Il se trouvait derrière à ce moment là. Il a pris ma roue. Je roule à bloc pendant 400 m puis je m’écarte pour passer le relais. Il ne veut pas rouler. Si je roule j'assure la 2° place. Je préfère assurer un faux train et essayer de lui faire lancer le sprint de loin ou moi lancer le sprint le plus près de la ligne avec un petit développement. Derrière on s'est ressaisi et Jean-Pierre Danguillaume fait rouler Besnard qui se sacrifie pour lui. A 250 mètres, Gautier qui est resté dans ma roue me surprend. Je réagis, mais à 150 mètres de la ligne, je suis dépassé par les premiers du groupe. Je me relève et neuf coureurs me passent. A 10 mètres de la ligne Gautier lève les bras mais se fait ajuster sur la ligne par Stéphane Abrahamian (AVC Aix en Provence) qui sera champion !"

F21

Deuxième à Champeaux en 1968

 SAISON 1968. (amateur hors catégorie TIGRA-FRIMATIC)

- Paris-Ezy abandon sur crevaison 17/03, 30° Montlieu (17) 24/03, Lesterps (16) abandon sur chute 31/03, Tour du Bordelais abandon 03 au 07/04, 24° Montreuil-Bellay (49) 11/04, 4° Curac (16) 14/04, 3° Nontron (24) 15/04, 7° Sauveterre La Lémance (47) 14/04, 8° Boucles du Bergeracois (24) 20 & 21/04, 30° Le Coux et Bigarroque (24) 22/04, 9° Saint Seurin de Cursac (33) 27/04, 3° Grand Brassac (24) 28/04, 12° Tour du Limousin (87) 29/04 au 01/05, 11° Les Coureaux de Cézac (33) 04/05, 14° Bouniagues (24) 05/05, 5° Figeac (46) 06/05, Agris (16) abandon 08/05, Saint-Léon sur l’Isle abandon crevaison 11/05, 3° Etagnac (16) 12/05, 2° Saint-Yrieix la Perche (87) 13/05, 3° Coulgens (16) 18/05, 4° Haut de Gan (64) 19/05, 4° Nieul Le Virouil (17) 20/05, 3° Condat sur Vienne (87) 23/05, 18° Monpezat du Quercy (82) 24/05, 11° Martron (16) 25/05, 16° Vézac (24) 26/05, 1° Abjat sur Bandiat (24) 27/05, 1° Mouthiers (16) 02/06, 5° Sireuil (16) 03/06, 4° Aigurande (36) 04/06, 3° Marcillac Lanville (16) 08/06, 2° Salagnac Clairvivre (24) 09/06, 8° Calès (24) 10/06, 11° Brigueil Le Chantre (86) 13/06, 6° Circuit du Cantal (15) 15/06, 1° Saint-Mesmin (24) 16/06, 8° Malaville (16) 17/06, 4° Champagne Saint-Hilaire (86) 19/06, 13° Chemillé (49) 20/06, 6° Aigre (16) 22/06, Championnat d’Aquitaine des séniors à Libourne (33) abandon incident mécanique 23/06, 4° Chambon sur Voueize (23) 24/06, 2° Chevanceaux (17) 29/06, 1° Jurignac (16) 30/06, 2° Archiac (17) 01/07, 4° Cupa Vointa (Roumanie) 08 au 14/07, 9° Périgueux (24) 20/07, 9° Etriac (16) 21/07, Duras (47) abandon 22/07, 25° Miramas (13) 23/07, Ventabren (13) abandon 28/07, 11° Championnat de France amateurs séniors à Port de Bouc (13) 30/07, 9° Donnezac (33) 03/08, 6° Chamberet (19) 04/08, 2° Juillac (19) 05/08, 8° Javerlhac (24) 06/08, 10° Rignac (12) 08/08, 13° Roullet (16) 10/08, 3° Juillac Le Coq (16) 11/08, 2° Bugeat (19) 13/08, 40° Loudéac (22) 15/08, 20° La Machine (58) 16/08, Montigny en Morvan (58) abandon 17/08, Mosnac (16) abandon 18/08, 5° Lisle (24) 19/08, 20° Augignac (24) 20/08, 3° Condéon (16) 24/08, 2° Champeaux (24) 25/08, 1° Génis (24) 26/08, 18° Reignac (33) 27/08, 15° Cendrieux (24) 31/08, 2° Guéret (23) 01/09, 10° Saint-Mathieu (87) 02/09, 4° Journiac (24) 07/09, 4° Saint-Junien (87) 08/09, Sigoulès bris de cadre 09/09, 15° Piègut (24) 10/09, Chasseneuil crevaison 12/09, 5° Nontron 14/09, 2° Champagne Mouton (16) 16/09, 4° Baignes (16) 21/09, 1° Cognac (16) 22/09, Montbron (16) crevaison 23/09, 15° Miallet (24) 24/09, 31° Tour du Roussillon (66) 27 au 29/09, Feuillade (16) abandon 30/09, 1° Saint-Macoux (86) 06/10, 4° Civray (86) 13/10, 15° Le Gibeau (17) 14/10, Lussac les Châteaux (86) crevaison 20/10, 17° Violay (42) 21/10, 25° Saint Amand Montrond (18) 24/10, 1° Niort (79) 27/10, 1° Saint-Seurin sur l’Isle (33) 28/10, 8° Pouillon (40) 11/11.
Soit 9 victoires pour 97 épreuves disputées, quinze abandons.
Repères sur la saison 1968 : Aux JO de Grenoble, Jean-Claude Killy réalise un triplé en or. Premier grand Chelem pour le rugby à XV lors du Tournoi des cinq nations. Des étudiants menés par Cohn-Bendit occupent la faculté de Nanterre. En mai étudiants et ouvriers affrontent des CRS. Grève générale le 20 mai. Le gouvernement signe les accords de Grenelle. L’assemblée nationale est dissoute et le 30 juin, lors des élections, la droite remporte 358 des 485 sièges de député. Mort du Pasteur Luther King assassiné à Memphis. A Mexico, lors des JO, Beamon réalise un saut de 8,90 m en longueur alors que notre Périgourdine Colette Besson devient Championne Olympique du 400 m plat. Jan Janssen le Hollandais remporte le Tour de France, démentant l’ancienne prédiction de Francis Pélissier qui pensait que le Tour ne se gagnerait jamais par un coureur à lunettes. Janssen termine avec 38 secondes d’avance sur Van Springel battu le dernier jour lors du chrono entre Melun et Paris.

SAISON 1969 - amateur hors catégorie FRIMATIC VIVA DE GRIBALDY WOLBER)

F22

Victoire à Civray le 12 octobre 1969

 - Mérignac abandon 02/03, 5° Villenave (40) 09/03, 5° Angoulême (16) 16/03, 2° Clairvivre (24) 23/03, 9° Chantonnay (85) 24/03, 4° Brigueil (16) 30/03, Mareuil sur Belle (24) crevaison 31/03, 4° Atur (24) 06/04, 2° Nontron (24) 07/04, 8° Sauveterre La Lémance (47) 08/04, 6° Tizac sur Curton (33) 12/04, 8° Charmant (16) 13/04, 12° Le Coux (24) 14/04, Azay le Ferron (36) abandon 15/04, 2° Péreuil (16) 20/04, Circuit de la Sarthe abandon sur chute 25 au 27/04, Les Réaux de Velines (24) abandon 28/04, 3° Limoges (87) 11/05, 18° Brive (19) 02/05, 17° Asnières sur Nouère (16) 03/05, Bouniagues (24) abandon sur crevaison 04/05, 6° Montignac Vauclaire (24) 05/05, 20° Agris (16) 05/05, 2° Saint-Léon sur l’Isle (24) 10/05, 1° Etagnac (16) 11/05, 6° Chasseneuil (16) 12/05, 14° Nersac (16) 15/05, 5° Martron (16) 17/05, Route de France à Vichy (03) arrêt au départ de la 6° étape 19 au 24/05, Touzac (16) crevaison 24/05, Mouthiers (16) abandon 25/05, 14° Sireuil (16) 26/05, 9° Abjat sur Bandiat (24) 27/05, 1° Saint Seurin de Cursac (33) 31/05, 1° Saint-Mesmin (24) 01/06, 30° Bassoues (32) 02/06, 1° Marcillac Lanville (16) 07/06, 11° Championnat d’Aquitaine séniors à Salagnac Clairvivre (24) 08/06, 5° Malaville (16) 09/06, 5° Sauveterre de Béarn (64) 15/06, 15° Damazan (47) 16/06, 20° Morcenx (40) 17/06, 8° Champagne Saint-Hilaire (86) 19/06, 2° Aigre (16) 21/06, 4° Bouteilles Saint-Sébastien (24) 22/06, 6° La Coquille (24) 23/06, Neuville du Poitou (86) abandon 24/06, Chevanceaux (17) crevaison 28/06, 4° Jurignac (16) 29/06, 3° Archiac (17) 30/06, 1° Blond (87) 06/07, 4° Thenon (24) 07/07, 2° Brie (16) 12/07, Folles (87) crevaison 13/07, 1° Châteauneuf sur Charente (16) 14/07, 2° Villandraut (33) 15/07, 13° Ussel (19) 19/07, 13° Loubert Madieu (16) 20/07, 9° Luxé (16) 21/07, 6° Veyrines de Domme (24) 27/07, 2° Oradour sur Vayres (87) 28/07, Saint-Vincent de Tyrosse (40) crevaison 29/07, 1° Villognon (16) 02/08, Messeix (63) crevaison 03/08, 1°Saillat sur Vienne (87) 04/08, 2° Ussel (05/08), 18° Aiguillon (47) 07/08, 3° Roullet (16) 09/08, 1° Lizant (86) 10/08, 12° Saint Laurent sur Gorre (87) 11/08, 11° Bugeat (19) 12/08, 6° Penne (47) 14/08, 10° Meuzac (87) 15/08, 11° Vayres (33) 16/08, 4° Bourbon l’Archambault (03) 17/08, Mansle (16) abandon 18/08, 24° Augignac (24) 19/08, 7° Condéon (16) 23/08, 1° Champeaux (24) 24/08, 2° Aigueperse (63) 25/08, 8° Lombez (32) 26/08, Chantillac (16) abandon 30/08, 3° Vichy (03) 31/08, 4° Génis (24) 01/09, Cozes (17) abandon 03/09, 3° Peyrignac (24) 06/09, 4° Confolens (16) 07/09, 5° Saint-Junien (87) 08/09, Rieumes (31) abandon 09/09, 7° Libos (47) 11/09, 4° Journiac (24) 13/09, 3° Millac (86) 14/09, 1° Sigoulès (24) 15/09, Piégut (24) crevaison 16/09, Baignes (16) abandon 20/09, 8° Argenton sur Creuse (86), 6° Champagne Mouton (16) 22/08, 2° Miallet (24) 23/09, 20° Circuit de l’Indre (36) 24 au 25/09, 30° Saint-Astier (24) 27/09, 21° Saint-Romain en Charroux (86) 28/09, 10° Montbron (16), Poitiers (86) abandon 04/10, 4° Saint-Macoux (86) 05/10, 20° Montlieu (17) 06/10, 1° Civray (86) 12/10, 12° Le Gibeau (17) 13/10, 25° Lussac les Châteaux (86) 19/10, Violay (42) 20/10, 15° Saint-Amand Mont Rond (18) 23/10, 30° Niort (79) 26/10.
Soit 12 victoires pour 111 épreuves disputées, vingt abandons.
Repères sur la saison 1969 : Jan Palach s’immole par le feu à Prague pour protester contre l’occupation soviétique. Yasser Arafat élu président de l’OLP. Premier vol du Concorde piloté par André Turcat. Le Non l’emporte au référendum sur la réforme des régions et du sénat. De Gaulle se retire, Pompidou lui succède. Neil Armstrong et Edwin Aldrin marchent sur la lune. Le Colonel Khadafi prend le pouvoir en Libye. Eddy Merckx qui débute dans la grande boucle remporte tous les classements et termine à Paris avec 17’54s d’avance devant Roger Pingeon et avec 22’13s sur Poulidor (3°).

RÉTRO VÉLO DORDOGNE - FRANCIS DUTEIL (4) © BERNARD PECCABIN
D’après la documentation de Francis et avec ses photos
Cet article a déjà paru sur le blog la Dordogne Cycliste, devenu inactif.
Prochain épisode : Duteil sociétaire au CRC Limousin (ses débuts en 1970)

Posté par Bernard PECCABIN à 14:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


VALENTIN HUOT - SAISON 1953

Sa troisième saison dans le cyclisme en 1953

- On vient de le voir, 1952 a constitué une excellente saison pour Valentin Huot. Pour sa deuxième année de compétition, il est déjà à la hauteur des meilleurs coureurs du sud-ouest, ce qui laisse entrevoir une nouvelle saison 1953 sous les meilleurs auspices. A 24 ans; Valentin Huot endosse le maillot du Cyclo-Club Bergeracois, société jusque là en sommeil et dirigée par Isidore Jamay. Ce nouvel entraîneur dirige astucieusement le citoyen de Creyssensac et Pissot, car il reste persuadé que Huot doit jouer dès maintenant un grand rôle en regard de son tempérament, de sa classe et de son moral. On pense que les entraînements de Valentin ont certainement subi des changements puisque ses premiers résultats de cette nouvelle saison apparaissent seulement qu'à partir du mois de mai. D'ailleurs et comme pour ses deux premières saisons, nous les retrouvons ci-dessous, mais cette fois sous la bannière des indépendants et avec des résultats très encourageants et très prometteurs.
- Revenir à l’article précédent cliquez ici

1953 Prix Lapasserie

Vainqueur du prix Lapasserie à Périgueux

3 mai 1953 - Prix Lapasserie à Périgueux : 1. Huot Valentin (CC. Bergerac) sur cycle Terrot agent Fauvel à Bergerac.
6
mai 1953 à Périgueux
: 1. Lesca André (Guidon Agenais) sur cycle Terrot, les 118 kms en 2h 59' 25", 2. Bisetto (Nérac), 3. Bianco (Fumel), 4. Dufour (UV. Limousine, 5. Brun (CA. Ribérac), 6. M. Boucherie, 7. Knaureck, 8. Chabaud, 9. Kervasse, 10. Bénazet, 11. Mazères, 12. Huot à 9'30".
Du 13 au 25 mai 1953 - Route de France.
Valentin Huot est retenu pour cette grande épreuve réservée aux meilleurs indépendants. Intégré au sein de l'équipe du Centre, il retrouve à ses côtés pour cette route de France en treize étapes Michel Tombelaine, Georges Tombelaine, Delmas, Bouzou et Michel Brun alors que Salvini est sur le banc en qualité de remplaçant. Pas de performance exceptionnelle pour cette grande course à étapes. Après la 6° étape Huot est pointé à la 56° place du général. On le remarque à la 7° place lors de la demi-étape entre Thiers et Mende, étape remportée par son équipier Michel Brun. Cette route de France sera remportée par le pyrénéen Louis Barès. Quand à notre Valentin Huot on le retrouvera à la 28° place du classement général final, ce qui constitue un excellent accessit pour un coureur qui en était seulement à sa 3° année de compétition.
14 juin 1953 Prix de la St-Jean à St-Sulpice le Guérétois :
1. Huot Valentin (CC. Bergerac) sur cycle Terrot agent Fauvel à Bergerac,
2. Jacques Lemaître (VC. Saujon), 3. Louis Aubrun (Orléans), 4. Jacques Labertonnière (Vierzon), 5. Vinet (Royan) puis Debelle, Lambert, Yves Cohen, Bourlon, etc ….
23 juin 1953 Trophée Simplex des Provinces Françaises
1. Huot Valentin (Limousin-CC. Bergerac) sur cycle Terrot agent Fauvel à Bergerac, les 157 kms en 4h 37' 54", 2. Hoorelbecke (Ile de France) à 1' 36", 3. Spicarolen (Flandres), 4. Anglade (Lyonnais), 5. Scribante (Lyonnais), 6. Villard (Dauphiné), 7. Payan (Provence), 8. Verrier (Provence), 9. Menanteau (Lorraine), 10. Livet (Bourgogne).  ....
24 juin 1953 - Prix de la Saint-Jean à Bourganeuf
Vingt-quatre heures après avoir enlevé le Trophée des Provinces Françaises, Huot sur un démarrage foudroyant lâche le peloton, rejoint les échappées, en remet une couche pour les distancer et passer la ligne en vainqueur en laissant derrière lui cinq représentants de la région pour le prochain Tour de France.
1. Huot Valentin (CC. Bergerac) sur cycle Terrot agent Fauvel à Bergerac, les 100 kms en 2h 35', 2. Sabbadini (Libos), à 1' 00", 3. Michel Brun (Limoges), 4. Aymard (Panazol), 5. Buchonnet (Clermont), 6. Bastianelli (Montluçon) 7. Walkoviak (Montluçon), 8. Amigo (Montluçon), 9. Vivier (Ribérac), 10. Dufraisse (Limoges), etc ….
28 juin 1953 - Championnat du Limousin
- Au cours d'un contre la montre très difficile, Huot a survolé la compétition reléguant le deuxième à 1' 50". Néanmoins et à la suite des classements obtenus dans les autres épreuves disputées et comptant pour le championnat, le titre revient à Georges Gay de Beaulieu.
1. Huot Valentin (CC. Bergerac) sur cycle Terrot agent Fauvel à Bergerac, les 75 kms en 1h 57' 59", 2. Georges Gay (Beaulieu) à 1' 50", 3. Clément (Guéret) à 1' 52", 4. Eble (Limoges) à 4' 12", 5. Peyrichout (Aixe) à 5' 42", etc ….
14 juillet 1953 - Grand Prix de la Salers à Saint-Céré : 1. Huot Valentin (CC. Bergerac) sur cycle Terrot agent Fauvel à Bergerac, les 150 kms en 3h 50', 2. Georges Gay (Beaulieu), 3. Jean Prat (Saint-Céré), 4. Valentin à 6'00", 5. Lampré à 9' 00", 6. Picaudou à 11'00", 7. Bergaud G. à 13'00".
20 juillet 1953 à Sousceyrac : 1. Georges Gay (Beaulieu), 2. Huot, 3. Prat, 4. Empinet, 5. Ragagnin, 6. Londéro, 7. Borie, 8. Bounachi, 9. Bonzon.
9 août 1953 à Saint-Aulaye : 1. Valentin Huot (CC. Bergerac) les 108 kms en 3h 02', 2. Bertrand (ASPTT Bordeaux), 3. Heugas (Pugnac), 4. Rippe Robert (Angoulême), 5.Dihars Daniel (PTT Bordeaux), 6. Duteil, 7. Chaminaud, 8. Brun, 9. Duval, etc ….
Du 5 août au 9 août 1953 - Tour de l'Ouest
Elimination lors de la deuxième étape (Saint-Brieux-Granville) de Huot. Victoire de Varnajo lors de cette étape à Granville, alors que Baldassari est le leader provisoire. La victoire finale de ce Tour de l'Ouest reviendra à Siguenza sur cycle "La Perle".

23 août 1953 - Prix d'Arcachon : 1. Robert Desbats (CC. Caudéran), les 22 tours du circuit soit kms en 1h 59' 10" sur cycle Mercier, 2. Darnauguilhem (Belvès), 3. Maurice Bertrand (Cercoux), 4. Gadras (ASPOM), 5. Huot (CC. Bergerac), 7. Joseph Cigano (Saint-Pierre d'Aurillac), 8. Settino Perrin (VC. Nérac), 9. Roger Laffargue (Stade Montois), 10. Bastianelli, etc ….
24 août 1953 à Lamonzie Saint-Martin - Prix du Monteil : 1. Huot Valentin (CC. Bergerac) sur cycle Terrot agent Fauvel à Bergerac, les 130 kms en 3h 50', 2. Chaminaud (Ribérac) à 4' 30", 3. Gourmelon (RC. Mussidan) à 4' 55", 4. Montagut (Ribérac) m.tps, 5. Croissant (Sainte-Livrade), 6. Audebert (Villeréal), 7. Texier (Ribérac), 8. Lefauveau (Sainte-Livrade), 8. Munini (Mussidan), 10. Rigaudie (CC. Bergerac), etc …
8 septembre 1953 - Prix Antonin Reix à Saint-Junien :
- Course remarquable de Valentin Huot qui confirme ses retentissants succès qui le désigne pour courir sous peu les Nations. En cours d'épreuve, les fluctuations ne cessaient pas. Or, après avoir enlevé une prime dès le 4° tour, être passé en tête aux 22°, 25°, 26°, 27°, puis lâché tout le paquet au 32°, et pris une avance de 1' 16" au 33° tour, Huot naturellement poursuivi, perdit du terrain et finalement se fit remonter à 150 mètres du but par trois rudes lapins rompus aux courses de Guyenne. Des 69 hommes au départ, 17 seulement terminèrent.
1. Tino Sabbadini (Libos-Fumel) les 112 kms en 3h 12' 30", 2. Pagotto (Montréjeau), à une demi-longueur, 3. Darnauguilhem (Belvès), 4. Huot (Bergerac), 5. Urbaniack (Angoulême) m. tps, 6. Dufraisse (Limoges) à 1' 48", 7. Gourmelon (Mussidan) à 2' 35", 8. Manuel Bermudez (Limoux), 9. Escartin (Normandie), 10. Mahé (Arrandan-Morbihan) etc …

1953 Route de France Fernand Picot en tête

Route de France 1953 : en tête Fernand Picot

13 septembre 1953 à Bergerac
Le grand prix du commerce et de l'industrie a vu encore un Valentin Huot très entreprenant et comme un redoutable finisseur. Accusant un retard de 2' 30" après 80 kms de course, Huot attaque en rentrant dans les rues de Bergerac. Soutenu par son public, littéralement porté par la foule sur ce petit circuit, Huot se rapproche petit à petit des fuyards. En vain, il ne lui manquera que 8 petites secondes à l'arrivée. Une fois de plus, Huot est venu faire trembler les vedettes en faisant honneur à son club et à son public.
1. Joseph Cigano (Mourens Saint-Pierre Cyclo-Club) les 200 kms en 5h 24' sur cycle Thomann agent Laffargue, 7 cours Victor Hugo à Bègles (Gironde), 2. André Dupré (ASPTT. Bordeaux), 3. Huot (CC. Bergerac), à 8", 4. Prellon (Eymet), m. tps, 5. Mahé (Paris) à 6' 30", 6. Urbaniak (Angoulême), 7. Dihars (ASPTT. Bordeaux), 8. Bidart (La Teste), 9. Sabbadini (Agen), etc …
23 septembre 1953 - 26° Tour de Corrèze
1. Yves Cohen (Clermont-Ferrand), les 246 kms en 6h 46' sur cycle Mercier, pneus Hutchinson, 2. Renaud (Paris), à une roue, 3. Dupré (Bordeaux), 4. Pagotto (Montréjeau), 5. Siguenza (Paris) tous même temps, 6. Molinéris (Voiron) à 2' 00", 7. Vivier (Ribérac), 8. Bucheney, 9. Buchonnet, 10. Valentin Huot, 11. Gay, 12. Sabbadini, etc …
27 septembre 1953 - Grand Prix des Nations
- Vingt coureurs au départ de Versailles de ce chrono de 140 kms couru dans la région parisienne. Départ des coureurs toutes les 4 minutes et c'est le cadet des compétiteurs Jacques Anquetil (19 ans et demi) ex-champion de France amateur sur route, qui finalement a devancé son camarade et second Roger Creton. En dépit d'une crevaison Anquetil prit la tête dès le début. Au km 39, le normand devançait l'italien Coletto de 1' 59", Mel de 2' 09", Huot de 2' 18", l'anglais Ken Joy de 2' 19", Jean Bobet et Creton de 2' 52", Dussault de 2' 55", Dupont de 2' 57" et le belge de Smet de 3' 01".
Au classement final victoire du normand, Huot terminant quand à lui à la 17° place. Très loin notre Valentin tira des enseignements de sa première expérience en notant l'usage d'un trop grand développement, son départ ultra rapide, en un mot l'inexpérience d'une compétition de ce genre qui l'ont ainsi desservi.
11 octobre 1953 au Lardin  ....
1. Gourmelon (RC. Mussidan), sur cycle Tendil, les 110 kms en 3h 46', 2. Valentin Huot (CC. Bergerac), 3. Londéro (Brive), 4. Duteil (Ribérac), 5. Barquéro (Mussidan), 6. Gadras (Bordeaux), 7. Aymard (Limoges), etc …
- Comme on le voit cette troisième saison (la première chez les indépendants) a été sensationnelle pour Valentin Huot qui ne connaît qu'une tactique : celle de pousser, de pousser toujours à écœurer ses adversaires. Modeste, timide, consciencieux, dévoué pour sa marque Terrot, le bergeracois se présente parmi le lot de nos routiers comme l'un des plus redoutables. De nombreux costauds ont souvent terminé derrière lui. Huot est un grand champion qui ne craint pas la distance, et qui termine bien souvent détaché.

RÉTRO VÉLO DORDOGNE - VALENTIN HUOT (1953) © BERNARD PECCABIN
Réédition d’articles parus sur le blog la Dordogne Cycliste (à suivre)

Posté par Bernard PECCABIN à 09:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]