30 juillet 2020

2004 CIRCUIT DE LA FRAISE EN PÉRIGORD - REPORTAGE

Fraise 2004 3

Stéphane Lavignac, ne lâchera rien et remportera l'édition devant les deux Villeneuvois

- Relire l’article précédent du Circuit de la Fraise : cliquez ici.

LE DÉBOULÉ DE STÉPHANE LAVIGNAC

22° édition (24 juillet 2004) : Si vous avez le malheur d’amener Stéphane Lavignac dans un sprint, c’est perdu d’avance. Car le Trélissacois ne lâche jamais sa proie, quand il sait que le bouquet se trouve au bout de la ligne. Et c’est ainsi que ce coureur s’est imposé, après un ballet infernal sur les routes du Pays Vernois, routes sur lesquelles il a fallu serrer les dents et cravacher dur, pour se présenter devant ceci après les dix tours du Petit Paradis.

Fraise 2004

De gauche à droite debout : Jean-Marie Doumenge classé premier du club organisateur,
Sylvain Blanquefort (VC Langon) meilleur sprinter, Stéphane Lavignac (GC Bergerac)
le lauréat 2004, les miss de service, Julien Pascal (UC Villeneuve) classé troisième,
puis accroupis : Fabrice Landes (CC Périgueux) plus combatif, Dimitri Raffin (UC Villeneuve)
deuxième de l’épreuve et Christian Condé (CO Carbonne) meilleur grimpeur.

Le classement : 1. Stéphane Lavignac (EC Trélissac), 2. Dimitri Raffin (UC Villeneuve), 3. J. Pascal (UC Villeneuve-Fumel), 4. Laurent Salère (EC Lac Vert), 5. Sylvain Blanquefort (VC Langon), 6. C. Conde (CO Carbonne), 7. Patrick Ballanger (Jarnac Sports), 8. Alain Riffaud (UC Felletin), 9. Arnaud Léger (UC Brive), 10. Fabrice Landes (CC Périgueux).

Junior : Dimitri Raffin (UC Villeneuve). MG : Condé (CO Carbonnais). MS : Sylvain Blanquefort (VC Langon).

RÉTRO VÉLO DORDOGNE - HISTOIRE DU CIRCUIT DE LA FRAISE -
© BERNARD PECCABIN
Prochain épisode : 2005 Prévost en soliste

Posté par Bernard PECCABIN à 10:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


29 juillet 2020

2006 : 20° TOUR DE LA DORDOGNE

td 2006

Sous les routes boisées et ombagées du Périgord, passage du peloton
avec son maillot jaune porté par Maxime Gourov.© sha

Ici lien avec le Tour 2005.

Les étapes du Tour

- Queyssac - Lembras le 6 juillet : Queyssac, Lembras, Ginestet, La Force, Gardonne, Saint-Laurent des Vignes, Monbazillac, Colombier, Conne Labarde, Issigeax, Naussannes, Beaumont, Saint-Avit Sénieur, Cadouin, Alles, Limeuil, Trémolat, Sainte-Alvère, Sainte Foy de Longas, Saint-Félix de Villadeix, Liorac sur Louyre, Saint-sauveur, Queyssac, Lembras (soit 171,9 kms)
- Coulounieix-Coulounieix le 7 juillet : Coulouneix, Marsac, Razac, Annesse, Mensignac, Tocane, Saint-Aquilin, Chantérac, Saint-Vincent de Connezac, Beauronne, Saint-Front de Pradoux, Mussidan, Bourgnac, Issac, Villamblard, Manzac, Grignols, Manzac, Coursac, Coulounieix (soit 149,4 kms)
- Mensignac-Mensignac le 8 juillet (matin) : Mensignac, La Jourdonnie, près de Lalande, Dourles, Lambertie, Mensignac (soit 10,1 kms contre la montre)
- Ribérac-Ribérac le 8 juillet (après-midi) : Ribérac, Festalemps, Saint-Privat des Près, Saint-Aulaye, les Massias, Léparon, La Roche Chalais, le Soulard, Echourgnac, Saint-André de Double, Siorac de Ribérac, La Garde, Saint-Martin de Ribérac, Ribérac (1er passage), Plaisance, la Grade, Saint-Martin de Ribérac, Ribérac (2ème passage), Plaisance, La Garde, Saint-Martin de Ribérac, Ribérac (soit 106,6 kms)
- Boulazac-Boulazac le 9 juillet : Boulazac, le Suchet, Bassilac, Le Change, Cubjac, La Forge d’Ans, Sainte-Eulalie d’Ans, Brouchaud, Sainte-Orse, Thenon, Auriac, Montignac, Sergeac, La Brande, Bramejat, Les Eyzies, Les Cugnes, Tursac, Le Moustier, Plazac, Rouffignac, La Gélie, Lacropte, Atur, Boulazac (1° passage), Boulazac (arrivée, soit 156,1 kms)

- Cette 20° édition fut l’expérience et le triomphe de la jeunesse. Gourov (27 ans), Konstantinov (22 ans), Wachnik (20 ans), Laborie puis Branaa (19 ans) et Larpe (20 ans) ont brillé sur ces sévères parcours. Pour remporter ce Tour, l’ex-pro Maxime Gourov a fait la course devant. Le Kazakh Gourov classé 2° lors de la première étape se sera attaché à veiller d’entrée sur la course, laissant la victoire d’étape à Nicolas Reynaud. Le lendemain la course se décanta... Un peu trop si bien qu’à mi parcours le peloton accusait cinq minutes de retard. Une réaction de celui-ci comblera presque ce retard et à Coulouniex si le Bulgare Konstantinov l’emportait en solitaire, c’est le jeune Mickaël Larpe qui devenait maillot jaune. Mais le chrono ne sera pas la tasse de thé du jeune Charentais. Une occasion pour Gourov de prendre cette tunique qu’il convoitait depuis le départ. Le lendemain, lors de la dernière étape, Larpe qui avait trente secondes de retard tentera bien de reprendre l’avantage dans la côte de Boulazac. Mais Gourov veillait au grain et c’est un groupe de coureurs pas dangereux qui prendront les devants, avec un merveilleux Damien Branaa qui terminera premier de cordée à Boulazac, laissant le soin à Gourov de parachever son succès.

Classement : 1. Maxime Gourov (Kaz. EC Montmarault), 2. Teynaud (AVC Aix en Provence), 3. Wachnik (Pologne CR4C Roanne), 4. Larpe (Deux-Sèvres), 5. Brigaud (SCO Dijon), 6. Luminet (CR4C Roanne), 7. Ravaleu (Bigot 79), 8. Ivars (Charvieu Chavagneux), 9. Nauleau (UC Châteauroux), 10. Nari (SCO Dijon).

TD 2006

Maxime Gourov vainqueur de cette édition sous les couleurs de l’EC Montmarault ©sha

Queyssac/Lembras : Nicolas Reynaud (AVC Aix)
Chamiers/Coulounieix : Radoslav Konstantinov (Martigues SC)
Mensignac/Mensignac (clm) : Pawel Wachnik (CR4C Roanne)
Ribérac/Ribérac : Christophe Laborie (EC Montmarault)
Boulazac/Boulazac : Damien Branaa (GSC Blagnac)
Général : Maxime Gourov (EC Montmarault)

RÉTRO VÉLO DORDOGNE – 2006 avec le 20° TOUR DORDOGNE © BERNARD PECCABIN
Réédition d’articles parus sur le blog la Dordogne Cycliste
21° Tour de la Dordogne en 2007 sur ce lien

Posté par Bernard PECCABIN à 09:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

28 juillet 2020

1995 - LE CYCLISME, SON ACTUALITE (31° semaine de la saison)

IL Y A 25 ANS EN DORDOGNE ET EN AQUITAINE

27/07 au 2 août 1995

- A Langon, le prix de la municipalité sourit à Stéphane Eyquard qui court sous les couleurs du FC Oloron, surprenant sous la banderole le local Bibens (2°) et Thouvignon (Blagnac) troisième.
- Quarante huit heures après sa victoire en Creuse, Pascal Peyramaure s’adjuge le célèbre Bol d’Or des amateurs, retrouvant sur le podium ses équipiers Bogdanski (2°) et Vandevelde (3°) licenciés à Mantes. La victoire de Laurent Lévêque (UV Limousine) au prologue constituera le lot de consolation pour le Limousin.
- Le lendemain à Pézuls, Gérard Ianotto (Guidon Saint-Martinois) retrouvera la route du succès malgré les assauts de Bellicaud (Argenton) deuxième et du Tourangeau Roulant, troisième.

126615952[1]

Christophe Lanxade (maillot blanc Casado) vainqueur à Lacropte

- Le 31 juillet les amateurs se partageront pour courir soit dans le Nord, le centre ou le sud de l’Aquitaine. C’est ainsi que Christophe Lanxade (Montauban) montera sur le podium à Lacropte pendant que Gérard Ianotto (encore lui), surprendra Fernand Lajo à la nocturne de Peyrehorade. A Langon, le bouquet reviendra à Cyril Délias le local après un duel face à Dominique Péré (Créteil).
- Le mois d’août débute en fanfare avec les succès de Samuel Pelgat (CCIS Bergues) à Gabarret, celui de Fernand Lajo (US Bouscat) à Hendaye, puis avec Lionel Chatelas (Montauban) à Jumilhac, tandis que Jean-Pierre Duracka (Aulnat) trouvera la faille à Pompadour, imité par Andy Hurford (Saint-Herblain) lors de la 14° Route d’Or du Poitou.

ÉCHOS DE DORDOGNE

1995 Ribérac

Match au sommet à Ribérac entre Pététistes et locaux, mais victoire pour Dubost (Asptt),
ancien Ribéracois entouré par les suivants du classement

Ribérac (nocturne de la ville par EC Ribérac) : 1. Jacques Dubost (Asptt Périgueux), 2. Mickaël Enaud (Ribérac), 3. Pascal Le Pemp (Asptt Périgueux), 4. Christophe Cuménal (Ribérac), 5. Jean-Claude Bocquier (Ribérac), 6. Mandeix (Libourne), 7. Didier Jayat (Ribérac), 8. Gauthier (La Rochefoucauld), 9. Didier Lauseille (Ribérac), 10. Frédéric Joubert (Asptt Périgueux), etc...
Saint-Sulpice de Mareuil (cadets par CCP Nontron) : 1. Julien Anglade (FC Oloron), 2. Aurélien Bonnélie (Asptt Périgueux), 3. Christophe Napias (Asca Bergerac), 4. Jérôme Roy (CC Périgueux), 5. Yannick Péault (Pédale Faidherbe), etc...

Saint-Etienne de Puycorbier 95

Jean-Sébastien Arretche lauréat à St. Etienne de Puycorbier, à droite Fedrigo

Saint-Etienne de Puycorbier (séniors 5, Juniors et CV par RC Mussidan) : 1. Jean-Sébastien Arretche (Cyclisme 24), 2. Pierrick Fedrigo (CC Marmande), 3. F. Borderie (EC Foyenne), 4. R. Hispiwack (Mussidan), 5. Victor Melckior (RC Mussidan), etc...
Ménestérol (S.5, juniors et CV par UC Montpon) : 1. Roger Doumenge (EC Foyenne), 2. Isidore Dudrat (CC Périgueux), 3. Bergegère (Podensac), 4. Dazat (CC Igny), 5. Alain Ducau (CRCL), etc...
Pézuls (toutes par SC Périgord) : 1. Gérard Ianotto (G.St.Martinois), 2. Bellicaud (Argenton), 3. Roulant (Asptt Tours), 4. Castrezzatti (Cahors), 5. Berland (La Chataigneraie), 6. Huger (Asptt Tours), 7. D. Fantino (Mérignac), 8. Cante (Asptt Tours), 9. Blondel (Cam Brdeaux), 10. Yannick Pouey (US Bouscat), etc...

1995 sAINT6gERMAIN

Laurent Olivier vainqueur à St. Germain du Salembre

Saint-Germain du Salembre (3.4.5 et jun. par JS Astérienne) : 1. Laurent Olivier (Asptt Périgueux), 2. JM. Prioleau (EC Foyenne), 3. Stéphane Valade (EC Fyenne), 4. JF. Guérin (Marmande), 5. JC. Arretche (Cyclisle 24), 6. Didier Bégout (Asptt Périgueux), 7. Lagardère (AC. Marmande), 8. Nicolle (UC Chevignoy), 9. B. Mazeau (Boulazac), 10. Eric Dupré (EC Foyenne), etc...
Lacropte (Circuit de la Fraise séniors toutes par SC Périgord) : 1. Christophe Lanxade (US Montauban), 2. Olivier Asmaker (Montauban), 3. Anthony Langella (Marmande), 4. Lionel Chatelas (Montauban), 6. Penaud (Cycle Poitevin), 7. Canté (Asptt Tours), 8. Julien Fiacre (Asptt Tours), 9. Cyril Ribette (Marmande), 10. Patrice Castrezzatti (Cahors), etc...
Jumilhac le Grand (toutes par Asptt Périgueux) : 1. Lionel Chatelas (Montauban), 2. Patrice Peyencet (CRCL), 3. Asmaker (Montauban), 4. Lanxade (Montauban), 5. Montier (Châteauroux), 6. F. Alaphilippe (Varennes), 7. Nicolas Dubois (Orléans), 8. Dessard (Montauban) 9. S. Laviganc (Asptt Périgueux), 10. Roselier (AS Krpont), etc...

RÉTRO VÉLO DORDOGNE - 1995/31° SEMAINE © BERNARD PECCABIN
La mémoire du cyclisme en Dordogne est à découvrir sur ce blog

Posté par Bernard PECCABIN à 09:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

27 juillet 2020

1970 - LE CYCLISME, SON ACTUALITE (31° SEMAINE DE LA SAISON)

IL Y A 50 ANS EN DORDOGNE ET EN AQUITAINE

27/07 au 2 août 1970

415px-Bernard_Guyot_1969[1]

- A Barsac la course s’est terminée dans un sprint de quatre unités duquel Michel Fedrigo (Tonneins) s’est dégagé pour l’emporter devant Labarthe (Bayonne), Doré (Perpignan) et Desco (Marmande). Pour la cinquième place le sprint du peloton pointé à 1’20s a été enlevé par Alain Bernard (US Bouscat).
- Le prix des fêtes de Gabaret recueille toujours un beau succès et cette édition n’a pas failli à la règle avec la victoire du Dacquois Roger Darrigade venu en voisin et en maître.
- La nocturne de La Réole, neuvième du nom accueillait cette année les professionnels. Et c’est Bernard Guyot (en médaillon) qui a bouclé au plus vite les 75 kms d’un circuit tracé sur les quais de la ville avec dans sa roue Martelozzo, puis dans l’ordre Dupuch, Hiddings, Labourdette, Danguillaume, Leduc, Berland, Darrigade et Claude Guyot.
- En ce début du mois d’aout ? Roger Darrigade est en grande forme. Preuve en est avec sa victoire acquise cette fois à Saint-Médard de Guizières où il bat cette fois Lapébie (ACBB), le suédois Petterson, puis Périn et Parenteau.
- A Monein, la course s’est terminée par l’arrivée en solitaire de Daguerre (Anglet), qui précède de quinze secondes Lalanne (Haut de Gan) et l’incontournable Roger Darrigade encore là pour une troisième place. Et à Abzac même son de cloche avec Patrick Raymond (Le Bouscat) en solo et heureux de retrouver au protocole Alain Bernard son équipier deuxième et le Créonnais Fauquey troisième.
- D’autres courses en toutes catégories dont celle de Dax favorable à Dolhats (Tarnos) qui règle Miguel (Bayonne) et Larrecq (Artix) alors que pas très loin de là, à Villeneuve de Marsan, c’est Michel Fedrigo (Tonneins) qui gagne malgré Lalanne (Haut de Gan) et Daulieu (Aire sur Adour) qui se retrouvent aux places d’honneur.

Richefort

- En Limousin, victoire de Troyard (Naintré) à Saillat sur Vienne, de Richefort (La Souterraine) à Limoges (notre photo), de Poulidor au critérium d’Ussel où il devance Ocana alors que Guimard (3°) surprend Merckx.

ÉCHOS DE DORDOGNE

Bontemps

- A Saint-Astier on prépare aussi le 4° Prix des cadets du 15 août, une course où le président Montagut en a profité pour mettre de l’avant le jeune Jean-Louis Bontemps, espoir de la commune. (notre photo).
Eglise Neuve d’Issac (ESCA) : 1. Raymond (Jonzac), 2. Jacques Bossis (Royan), 3. Bourdin (Ste Foy), 4. Deffreix, 5. Lacotte (VC Clusien), 6. Pelaud, 7. Darrin, 8. Calzavara, 9. Puissant, 10. Casagrande, etc...

1970 Manzac

Manzac sur Vern (3 et 4 par CC Périgueux) le 2 août : 40 partants
- Victime d’une chaleur accablante, douze coureurs seulement ont terminé la course qui est revenu au finish à Robert Bibié l’enfant du pays .
Classement : 1. Robert Bibié (CC Périgueux) - notre photo ci-dessus - , 2. Jean Serge Calmette (CC Périgueux) m.tps, 3. Glaudon (Sarlat) à 1’00s, 4. Valèze (CRCL) à 2’00s, etc...
- C’est un plateau digne d’un championnat du monde qui se prépare à Saussignac le 7 août prochain. Le roi Eddy sera bien là pour tenter de se succéder à lui-même accompagné par Ocana, Poulidor, Godefroot, Wagtmans, Guimard, Van den Bosche, Wolfshohl, Bitossi, Zoetemelck, Petterson, Zilioli, Altig, Janssens, Vasseur, Chappe, Raymond, Danguillaume, Labourdette, Genet, Rabaute, Périn, Novak, Campaner, Graczyck, Seurin, Izier, Dumont, Dupuch, Daunat, Lapébie, Beugels, Ducreux, Roger Darrigade, Mériaux, Marcarini, Frigo, Manzano, Gay et Moneyron.

Ménestérol

André Dugué et Lapeyronnie fleuris par Mlles Peyruchaud et Jouannel à Ménestérol
A gauche le président Casagrande de l’UC Montpon.

Ménestérol (UC Montpon) : 1. André Dugué (ESCA), 2. Francis Lapeyronnie (CC Périgueux), 3. Fabrice Michaux (Guidon Agenais), 4. Joël Kerfanto (Toulon), 5. Francis Beney (EC Foyenne), 6. Norbert Bérano (EC Foyenne), 7. Jean-Louis Faugère (Libourne), 8. Jean-Luc Bouchard (Ribérac), 9. Pierre Chrestia (La Bastide), 10. Gérard Puissant (Bergerac), 11. Bernard Estève (Ste Foy), 12. Jean Rougier (CC Périgueux), etc...

ESCA

Ecole de cyclisme de l'ESCA (Etoile Sportive des Communes Associées)
Fouillaret, Barrat, Dechaize, Gauffre, Duorzak, Plaçot et Barco

Saint-Sauveur de Lalande (UC Montpon) : 1. Alexis Eyquard (US Bouscat), 2. Guy Mazet (Saint-Eloy les Mines), 3. Mohamed Ben Brahim (Villeneuve), 4. Gérard Lambert (Bergerac), 5. Jean-Pierre Pedecastaing (Bordeaux VC), 6. Serge Badourès (Agen), 7. Jean-Louis Labat (Marmande), 8. Alain Maratrat (Puteaux), 9. Patrick Noël (Charenton), 10. Jean-Georges Cardallaguet (Saint-Médard en Jalles), etc...

Eyquard

Eyquard et Mazet à Saint-Sauveur Lalande

Grignols (par CC Périgourdin) : 1. Serge Daubisse (Périgueux), 2. Raymond Valèze (CRCL)
Marquay (par CC Périgourdin) : 1. Serge Daubisse (Périgueux),
2. Jean-Marc Gardet (CC Périgueux), etc...

RÉTRO VÉLO DORDOGNE - 1970/31° SEMAINE © BERNARD PECCABIN
La mémoire du cyclisme en Dordogne

Posté par Bernard PECCABIN à 09:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 juillet 2020

PROMOTION CADETS D’AQUITAINE 1970

UNE BELLE BROCHETTE DE FUTURS CHAMPIONS

- Voici la liste des cadets qualifiés pour le championnat régional à Oloron en juillet 1970. Une époque d’où se dégagent trois professionnels, deux super amateurs et un CTR (voir notre photo).  Au delà des noms, on peut se souvenir de ceux qui n'ont été que de passage, ceux qui ont fait une carrière jusqu'en catégorie seniors et enfin ceux qui sont devenus des As de nos pelotons.

1970

Cadets en 1970, ils sont devenus pros ou de supers amateurs. En haut Duclos-Lassalle, Jourdan
et Becaas. En bas Pineau, Bajan de beaux amateurs et Vermeulen (CTR)

- Jean Loubat (Ste Livrade), Bernard Pineau (Guidon Agenais), Christian Brignoli (AC Bon Encontre), Jean-Marc Desbieys (UC Mimizan), Michel Felez (Stade Montois), Dominique Servant (CA Créon), Francis Biogeau (US Coutras), Christian Souquet (AS Libourne), Christian Sybiac (AS Libourne), Jean-Yves Seube (US Cenon), Christian Jourdan (EC Foyenne), Christian Cruzin (AS Pian Médoc), Philippe Blanc (US Talence), Vincent Raynal (CC Périgourdin), Serge Paulhac (UC Nontron), Raphaël Truffy (CC Périgueux), Gérard Mazy (CC Périgueux), Henri Darrieux (UC Orthez), Daniel Boniface (UC Orthez), Guy Bloy (Pau VC), Pierre Mialocq (UC Orthez), Serge Pineau (Guidon Agenais), Christian Pinel (UCD Villeneuve), Christian Mélotti (VC Ste Livrade), Serge Puyo (US Dax), Christian Paillaugue (UC Saint-Justin), Eric Vermeulen (US Talence), Luc Jarry (US Cenon), Jean-Claude Abanades (AS Libourne), Gilles Vigier (UC Monségur), Denis Devlicheer (US Talence), Bernard Tiffon (Facture), Michel Derrips (CC St.Médard en Jalles), René Bajan (US Testerine), Guy Démartin (CC Périgourdin), Francis Dusseau (VC Bergerac), Jean-Luc Blondy (CC Bergerac), Jean-Louis Bontemps (CC Périgueux), Yves Cosa (Guidon Bayonnais), Pierre Biscay (Aviron Bayonnais), Bruno Renaudin (FC Oloron), Gérard Diaz (Guidon Bayonnais), Jacques Lorca (VC Libos), Jean-Pierre Broto (VC Nérac), Jean-Claude Lassus (VC Tarnos), Didier Domin (US Dax), Yves Maurin (Stade Montois), Jean-Paul Bobineau (US Talence), Guy Isola (AS Libourne), Jean-Marc Casas (Bordeaux VC), Jean-Claude Milice (CA Béglais), Franck Jarry (US Cenon), Dominique Lombardie (US Cenon), Jean-Michel Sybiac (AS Libourne), Philippe Nardi (US Talence), Albert Chaussade (UC Montpon), Jean-Pierre Doucet (UC Nontron), Daniel Pon (FC Oloron), Didier Pasca (FC Oloron), Alain Lacoste (CC Périgueux), Bernard Becaas (FC Oloron), Gilbert Duclos Lassalle (CC Béarnais)....

LIENS SUR CE SUJET
Promotion juniors  d’Aquitaine 1970.
Promotion juniors d’Aquitaine 1968.
Promotion cadets d’Aquitaine 1968. (en bas de page).

RÉTRO VÉLO DORDOGNE - CADETS 1970 © BERNARD PECCABIN
La mémoire du cyclisme en Dordogne est à découvrir sur ce blog

Posté par Bernard PECCABIN à 10:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


24 juillet 2020

JEAN BOISSAVY EST DÉCÉDÉ

DISPARITION D’UNE ANCIENNE FIGURE

 DU CYCLISME PÉRIGOURDIN

Boissavy Jean 8

- Jean Boissavy a effectué sa carrière au Cyclo-Club Périgourdin dans les années 50. Né dans l’entre deux guerres, il n’a pas été gâté par les aléas de la vie (guerre mondiale, guerre de nos colonies, service militaire, etc...). De ce fait il a couru souvent après la victoire, se heurtant à des coureurs très huppés comme Léon Kervasse, Jacques Vivier, Valentin Huot, Gilles Schocké, Guy Dubois, Mounet, Walryck et bien d’autres. Remarqué par son ardeur, son sérieux et sa ténacité, il fait alors parti à de nombreuses sélections au sein du Cyclo-Club Périgourdin. Magnifique équipier, il est très apprécié et se forge ainsi un sacré caractère sportif même si son palmarès en pâtit quelque peu. Vainqueur de plusieurs prix locaux, il a été de tous temps un partenaire respecté, loyal et volontaire, sachant se sacrifier pour la bonne cause de l’équipe.

- Il a été un de ceux, qui en 1977 a remis en selle la Pédale Faidherbe de Périgueux, aux côtés de Bernard Sautier. Vice-président du club, originaire de Coulounieix, il a porté sa contribution au bon fonctionnement du club, notamment pour le démarchage et surtout côté direction sportive de la formation. Dans ce secteur, on connaît l’ampleur des résultats obtenus, notamment par le titre de championne du monde d’Elisabeth Chevanne-Brunel (1993), puis par les titres de l’équipe de cyclo-cross ensuite.

- Technicien de la Chambre d’agriculture, ce retraité s’était mis en retrait de la vie sportive, atteint par la maladie, qui dans sa 87° année, a fini par avoir raison. A sa famille et à ses amis, "Rétro Vélo Dordogne" exprime ses sincères condoléances et sa vive sympathie. Cérémonie et crémation le lundi 27 juillet à Sanilhac (Ets. Virgo).

RÉTRO VÉLO DORDOGNE - JEAN BOISSAVY © BERNARD PECCABIN
La mémoire du cyclisme en Dordogne est à découvrir sur ce blog

Posté par Bernard PECCABIN à 10:19 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

23 juillet 2020

MUSSIDAN : LE RACING CLUB 1952

1952 LA SAISON MÉMORABLE DU RC MUSSIDAN

RCM 52

Bordeaux-Mussidan 1952 : La victoire d’Angel Barquéro qui reçoit le prix d’équipe
patronné par Amer Picon. A ses côtés en chemise blanche, son directeur sportif
Albert Chaussade ne dissimule pas sa joie.  (Photo  Albert Chaussade).

- Article précédent : 1950 et 1951 au RC Mussidan (pour ceux qui veulent se situer dans le contexte)

- 1952 fut certainement la saison la plus chaude du cyclisme à Mussidan par la qualité des résultats. Dans l’équipe on trouvait maintenant des gens comme Barquéro, Despréaux, Rotrou, Gourmelon, Munini parmi les hauts de gamme. D’entrée Barquéro enlève les trois courses de classement, c’est devenu son habitude. Le Prix Marbot à Neuvic rassemble toutes les grandes vedettes du cyclisme régional où un certain Valentin Huot de l’US. Bergerac enlève l’édition des jeunes devant soixante quinze coureurs venus de Gironde, des Charentes et de notre Périgord. Au mois d’avril le traditionnel Prix Reboul revient comme les hirondelles au printemps, mais c’est Barquéro qui fêtera le printemps en remportant cette grande classique disputée cette année en quatre étapes entre Bordeaux-Mussidan-Villeneuve-Marmande-Bordeaux. Cazimajou l’emporte à Mussidan, Barquéro à Villeneuve alors que Rigon s’impose à Marmande et à Bordeaux. Mais au classement général c’est Angel Barquéro le poulain de Albert Chaussade qui triomphe en parcourant les 310 kms en 8h 04mn 14s, devant Rigon de Marmande et Cigano de Saint-Pierre. Par équipe, le Vélo-Club Lion s’adjuge le challenge Amer Picon (avec Antoine Latorre, Baggio et René Latorre) devant le RCM deuxième (avec Barquéro, Munini et Gourmelon). La presse est unanime pour glorifier cette classique et la qualité du vainqueur Barquéro, devant des hommes de valeur comme Rigon, Cigano, Beauvieux ou Nardi. François Gourmelon se classe quatorzième, Gaston Munini seizième. Vraiment le Racing a réalisé un gros truc !
Coureurs licenciés en 1952 : Barquéro, Geneste, Despréaux, Rotrou, Devaud, Gourmelon, Munini, Chastanet, Lachartre, Guédon, Guglielmini, Gisout, Ducloux, Rebeyrol, Martin.

- François Gourmelonn’en restera pas là. Lors du Grand Prix de Villefranche du Périgord, il se classe sixième derrière des garçons de référence tels Settino Perin, Armand Darnauguilhem et Valentin Huot, mais devant Michel Brun, Bermudez le redoutable champion venu du Roussillon ou encore devant le routier Serres licencié à l’AS. Eymet.
- Et quinze jours après, c’est Barquéro qui fera parler de lui lors des 180 kms de course du XXXII° Bordeaux-Royan remporté par Jean Bidart de l’UC. Arcachon. Quelques kilomètres après le départ notre Mussidanais fait parti d’une échappée de treize unités. Sur la côte de Mirambeau qui constitue toujours un fait saillant de cette classique, Barquéro s’en va avec Cruzin, Gadras et Sieuzac. Barquéro embrayait dur. Étonnant rouleur il assure à lui seul la bonne marche de l’affaire. A chacun de ses relais il distance les poursuivants, dont ceux lâchés précédemment lors de l’ascension de Mirambeau. Des hommes comme Bidart, Baggio, Lemaître et autres outsiders dangereux ne peuvent revenir tellement le Mussidanais impose un régime d’enfer. Mais lors du premier passage à Royan, les poursuivants accomplissent un retour invraisemblable. Bidart opère la jonction. Ils sont huit maintenant mais Cruzin, Sieuzac et Gadras qui accompagnaient depuis longtemps Barquéro craquent. Ils ne sont plus que quatre pour la gagne. Et Barquéro engage le sprint, mais Bidart est le plus fort et dans cette longue ligne de quatre cent mètres, Barquéro héroïque et courageux terminera quatrième, se faisant rattraper sur le fil par Mancicidor et Bacquey. Même si Barquéro a manqué le podium, le grand homme et le grand champion de ce Bordeaux-Royanc’est bien lui et Charles Bidon le rédacteur de l’Athlète ne manque pas de lui tenir des propos élogieux après cette course folle.
LE BUREAU DU RCM EN 1952 : Présidents d’honneur : MM. Chevalier, Chaigneaud, Despréaux et Gerbeaud, Président actif : M. Delhaye. Vice-Présidents : MM. Mespoulède, Denat et Agard. Secrétaire Général : M. Pierre Verrière - Adjoint : Thouron. Trésorier Général : M. Guénin - Adjoint : M. Garem. Directeur Sportif : M. Albert Chaussade. Membres : MM. Courtade, Lafond, Servant, Séron, Maze, Arnaud.

RCM 52

De gauche à droite : Angel Barquéro, François Gourmelon,
Albert Chaussade, un trio qui ne se sépara

jamais malgré toutes les promesses proposées par les clubs à la ronde
à nos champions (archive de Albert Chaussade)

- 1952 c’est aussi des courses à Mussidan dont le prix de la fête nationale couru le 13 juillet sur une distance de cent cinquante kilomètres. On se souviendra de ce circuit à effectuer lors de trois boucles en forme de trèfle. La première boucle partait de Mussidan, par Théorat, Neuvic, Planèze, Saint-Astier, Saint-Germain, Saint-Vincent, Beauronne et Mussidan. Puis les coureurs enchaînaient avec la deuxième boucle par Montpon, Echourgnac, Saint-Michel de Double et retour à Mussidan. Et comme ce n’était pas fini on attaquait la troisième boucle sur Issac, Béleymas, La Ressègue, la Boule, Les Lèches et retour sur Mussidan. Félix Bermudez un coureur de métier venu de Limoux remportera la course devant Garcia du même club, Gourmelon (3°), Gadras de Bordeaux 4° et notre Barquéro bien placé en 5° position. Quelle course dans cette campagne de Mussidan … On se souviendra longtemps de cette épreuve où tous les officiels se retrouvèrent à l’issue au café Denoix pour l’apéritif d’honneur. Une occasion de flatter Barquéro qui avait remporté cette saison la première édition de la nouvelle classique Bordeaux-Eymet devant le Villefrancois Pietro Valiani.
Pour la petite histoire, ce Pietro Valiani, licencié au VC de Villefranche du Périgord est le père d’Eric Valiani licencié aujourd’hui au CC Périgourdin et de Claude licencié dans les années 1980 à la Pédale Faidherbe. Ilo est aussi grand père d’Hélène Valiani, webmaster du site du CD 24.
- Trois jours après, une autre frénésie régnait à Mussidan. Pour la première fois le Tour de France cycliste traversait le Périgord et la ville en ce mercredi 16 juillet 1952. Cette épreuve est considérée dans le monde entier comme la plus formidable organisation cycliste - et peut-être sportive - que l’on puisse mettre debout. C’est en tout cas, la plus populaire, à tous les sens du mot. Pendant près d’un mois, sur plus de 4 500 kilomètres de routes, la caravane va soulever l’enthousiasme le plus unanime. Citadins et ruraux, mineurs du Nord et forestiers des Landes, pêcheurs bretons et petits cultivateurs des vallées alpestres, jeune collégien qui a sauté "le mur" et millionnaire en villégiature sur le Côte d’Azur, toutes les classes de la population seront - au passage du Tour - représentées par une même âme collective. Le fracas des moteurs, des chansons, les placards publicitaires, la poussière, la sueur, les cris des vendeurs de journaux, les applaudissements et les acclamations vont composer une sorte de symphonie barbare mais émouvante, qui résonnera encore dans nos têtes bien longtemps après que le Tour aura traversé notre village. Partis de Bordeaux, les coureurs rejoignaient Limoges terme de la vingtième étape soit 228 kms. Laurédi et Rémy s'échappèrent après 30 kms de course. Rejoints, c'est au tour de Robic de traverser Ménesplet en solitaire, et le peloton se regroupera lors de la traversée de Périgueux. Au comble d’une belle échappée, c’est le Ribéracois Jacques Vivier qui s’offrira la victoire, lui déjà vainqueur du prix de Planèze organisé par le RC. Mussidan voilà à peine deux ans. L’ambiance devenait de plus en plus chaude dans le Mussidanais qui avait un respect, une passion et un engouement pour ce cyclisme de clocher qui faisait maintenant sa rentrée dans la cour des grands. La victoire de Coppi dans la grande boucle et les mérites de ses poursuivants ne laissaient personne indifférent, tout comme l’incorporation de notre meilleur régional Jacques Vivier dans cette grande boucle et au sein de l’équipe Sud-Ouest.
- Le petit Racing d’Albert Chaussade après onze années d’existence additionnait ses succès. Quarante-cinq victoires s’il vous plaît pour cette saison 1952 et ceci pour vingt-deux licenciés dont une dizaine de coureurs particulièrement compétitifs. Le RCM par les chiffres devenait le premier club du Limousin et la presse ne manquait pas de claironner les bouquets des deux crabes du club : Barquéro et Gourmelon (c’est ainsi qu’ils étaient surnommés).
- Angel Barquéro, vingt-cinq ans, de Saint-Mayme de Péreyrol, cultivateur (immigré espagnol, voir épisode précédent), le brillant et si populaire chef de file du club, quinze victoires remportées en premier lieu en début de saison, au grand prix Reboul-Picon, disputé en quatre étapes sur le parcours Bordeaux-Mussidan-Bordeaux, succès sensationnel qui combla d’aise son directeur sportif, enlevé à l’issue d’une lutte homérique contre une redoutable coalition, présage de ce que devait accomplir l’homme par la suite. En quelques temps Barquéro enlève coup sur coup deux belles victoires à Limoges, puis Bordeaux-Eymet, les grands prix Royal Codrix, des épreuves à Angoulême, Vergt, Bergerac, Aubeterre, Boissières, le Mouscard devant Danguillaume s’il vous plait, etc …
- Mais le plus grand exploit accompli en cette année 1952 par le petit Barquéro brun et frisé, fut sans contexte au Grand Prix de Belvès. Après une bataille extraordinaire, il termina second, à quelques mètres de Maurice Bertrand le Coutrillon, imbattable ce jour-là, mais devant les As du Tour et autres professionnels, dont Chapatte et les pèlerins d’Argentine tels Caput, Teissière et Rémy, qui terminèrent cette course deux minutes derrière le vainqueur et le Mussidanais.
- Ayant créé la décision, Angel fut consacré ce jour-là comme le héros d’une course où il démontra ses grandes et exceptionnelles possibilités. D’ailleurs, au cours de cette saison, et outre ses quinze victoires, n’enleva t-il pas de nombreuses places d’honneur face à des champions redoutés ?

RCM 52

1° Bordeaux-Eymet en 1952, remporté par Barquéro devant
Pietro Valiani du VS. Villefrancois (photo Michel Barquéro).

- Gourmelon inconnu voilà deux ans et repéré par Albert Chaussade devint Racingman depuis cette saison. Fin et agile, grâce aux conseils de son directeur sportif, de Barquéro et de toute l’équipe dirigeante, il remporta lui aussi quinze victoires. Venu s’implanter d’un seul coup au sommet de l’échelle des valeurs, Gourmelon fut à vingt-sept ans la révélation de la saison aux frontières du Limousin, de la Guyenne et du sud du Poitou. Parmi ses victoires citons les prix de Montignac, Saint-Martial, Vélines, Saint-Aulaye, Lisle et le championnat de son club. En outre il fut deuxième à Montboyer à une roue de Bidart et 3° à Montguyon derrière des clients comme Bertrand et Aubry. Mais sa victoire la plus appréciée fut sans doute celle qu’il accrocha lors de l’épreuve du Quart Sud-Ouest, dont il enleva une étape.
-
Et venant après ces deux ténors, appuyant leur action, luttant à leur côté, la saison vit également les exploits d’une jolie brochette d’outsiders possibles comme Munini et Devaud remportant chacun cinq victoires, Rotrou et Lachartre (deux), Blondy (une), et nous passerons sous silence les petites coursettes des fêtes enlevées par nos jeunes.
- En résumé tous ces résultats de cette saison 1952 classent le RCM en véritable leader. Et pour une société isolée aux confins du sud Limousin, ce n’était pas si mal et du fait de cette circonstance tout le monde s’accordait à dire que moralement Mussidan vibrait bien au rythme de la proche Guyenne.
- Côté organisations, le Grand Prix de Mussidan du 13 juillet restera le grand événement tout comme le passage de la grande boucle. Vingt courses furent organisées, et il ne fallait pas se plaindre, car en face la concurrence était rude avec Monsieur Chaumard de l’US. Vélines, ou celle de Monsieur Lerga de Ribérac, ou encore celle de Max Lambert du CC. Montpon. D’ailleurs Montpon montait en puissance avec la naissance du Montpon Cyclo-Club où se retrouvait le président Casagrande, secondé par le père Lautrète. Du pain sur la planche il y en avait, mais au Racing on savait se serrer les coudes et attaquer la saison 53 comme si de rien n’était.

1952 AU RACING ET AILLEURS

Mussidan (course de classement du 2 mars 1952)
1° Barquéro les 40 kms en 1h05’, sur cycle Royal-Fabric, agent Chaussade Mussidan, 2° Despréaux, 3° Rotrou, 4° Devaud, 5° Gourmelon, 6° Munini, 7° Chastanet, 8° Lachartre, 9° Guédon, 10° Guglielmini, 11° Gisout, etc ….
A Saint-Louis en l’Isle (30 mars 1952)
1° Serres (AS. Eymet) sur cycle Favor, agent Boulet à Cogulot, 2° Valiani (VC. Villefrancois), 3° Prellon, 4° Delmon, 5° Choury, 6° Gourmelon, 7° Despréaux, 8° Devaux.
Bordeaux-Mussidan-Bordeaux (avril 1952)
1° Angel Barquéro (RC. Mussidan) les 310 kms en 8h04’14s sur cycle Royal Fabric agents Chaussade et Garon, 2° Rigon (VS.Marmande) à 18", 3° Cigano (Saint-Pierre) à 28", 4° Nardi (CC.Bordelais) à 31", 5° Beauvieux (UC.Floirac) à 1’26" (premier des 3° & 4° catégories), 6° Latorre (VC. Lion) m.tps, 7° Baggio (VC. Lion) à 2'15", 8° Fizaine (US. Bouscat) à 6’00", etc …..
Prix Marbot des jeunes (1° mai 1952)
1° Valentin Huot (US.Bergerac) les 70 kms en 1h46’ sur cycle Tendil agent Chastaingt à Périgueux, 2° Gueguen, 3° Laflaquière, 4° Rastouil, 5° Gourmelon, 6° Munini, 7° Chaminaud, etc….
A Montignac-Ménestérol (5 mai 1952)
1° François Gourmelon (RC.Mussidan) les 100 kms en 2h40, 2° Chaminaud tous deux sur cycle Tendil, agent Chaussade à Mussidan, 3° Peyssard (Montpon), 4° Barquéro (accidenté), 5° Martin, 6° Devaud, 7° Rotrou, 8° Lachartre, 9° Gisout, 10° Pellizari.

RCM 52

- Ci-dessus, les deux crabes du club : Barquéro et Gourmelon, prêts à entreprendre une razzia
dans les épreuves qu'ils écumaient dans la région et bien au-delà. A bord d'une voiture,
dont ils sont parvenus à se payer, ils partaient en amis à la conquête des podiums.

A Saint-Léon sur l’Isle (12 mai 1952)
1° Dartenset (Périgueux) les 100 kms en 3h00 sur cycle Carrara agent Rebière à Périgueux, 2° Kervasse, 3° Bussière, 4° Dumon, 5° Schoké, 6° Charles Martin, 7° Guglielmini, 8° Rotrou, 9° Lachartre...
Saint-Médard de Mussidan (8 juin 1952)
1° Baronnet (CC. Castillon) les 100 kms en 2h41’ sur cycle la Perle agent Bettes à Castillon, 2° Lascaux, 3° Martin, 4° Lachartre, 5° Despréaux, 6° H.Martin, 7° Guédon, 8° Rebeyrol, 9° Pascot, 10° Laforêt, 11° Guglielmini, 12° Rotrou..
A Mussidan (14 juillet 1952)
1° Félix Bermudez (SC.Limoux) les 150 kms en 3h50 sur cycle Métropole, 2° Garcia (Limoux), 3° Gourmelon, 4° Gadras (Bordeaux), 5° Barquéro (Mussidan), 6° Dupré (Bordeaux), 7° Micas (Bordeaux), 8° Chaminaud (CA.Ribérac), etc ... .
Aux Lèches (10 août 1952)
1° Gaston Munini (RC.Mussidan) les 60 kms en 1h42 sur cycle Tendil, agent Chaussade à Mussidan, 2° Mille (Pédale Faidherbe), 3° Henri Martin (RCM), 4° Devaud (RCM), 5° Rotrou (RCM), 6° Lafarge (Ste Foy), 7° Guédon (RCM), etc ….
Au Comice de  Neuvic (8 septembre 1952)
1° Marcel Boucherie (Pédale Faidherbe) les 105 kms en 2h05 sur cycle Rochet agent Personne à Périgueux, 2° Munini (RCM), 3° Barès (Ste Foy), 4° Arnaud (Bordeaux) 5° Lachartre (RCM), 6° Lacoste (Périgueux), 7° Rotrou (RCM), 8° Laforêt.
A Mussidan (19 octobre 1952 Championnat du RCM)
1° François Gourmelon les 100 kms en 2h41’ sur cycle Tendil agent Chaussade à Mussidan, 2° Barquéro, 3° Rotrou, 4° Munini, 5° Lachartre, 6° Despréaux, 7° Devaud, 8° Guédon, 9° Geneste..
A Saint-Front de Pradoux (27 octobre 1952)
1° Jean Gadras (US. Bouscat) les 100 kms en 2h41 sur cycle Origan agent Vrignaud Le Bouscat, 2° Rigon, 3° Barquéro, 4° Gras, etc ….
A Saint-Martin l’Astier (16 novembre 1952 - Cyclo-cross)
1° Rotrou (RC. Mussidan) les 21 kms en 0h49, 2° Devaud, 3° Munini, 4° Duphil (Chalais), 5° Guédon, 6° Duval (Chalais).

 QUELQUES GRANDS DE LA SAISON EN 1952

Louison Bobet, Jean Dotto, Bernard Gauthier, Antonin Rolland, André Darrigade, Rick Van-Steenbergen, Fausto Coppi, Robert Varnajo, Wim Van Est, René Berton, Raphaël Géminiani, Nello Laurédi, Gilbert Bauvin, Abdelkader Zaaf, Jacques Vivier, Roger Hassenforder.

 CEUX QUI BRILLENT EN PERIGORD

André Dufraisse (UV.Limousine), Claude Peyssard (CC. Montpon), Angel Barquéro (RC. Mussidan), Michel Brun (CA. Ribérac), Marcel Boucherie (CC. Périgueux), Valentin Huot (US. Bergerac), François Gourmelon (RC. Mussidan), Jean Serres (AS. Eymet), Settino Perrin (VC. Nérac), Jules Pineau (US. Montauban), Michel Prellon (AS. Eymet), Georges Gay (VC. Saint-Céré), Gaston Munini (RC. Mussidan), Raoul Pouget (Pédale Sarladaise), Raymond Chaminaud (CA. Ribérac), Léon Kervasse (Pédale Faidherbe), Pietro Valiani (VC. Villefrancois), Dumon (Pédale Faidherbe).

RCM 52

De gauche à droite François Gourmelon, Angel Barquero et Jacques Lachartre

 LES VEDETTES DU SUD-OUEST

Alfred Gratton (UV. Lectoure), Albert Dolhats (US. Dax), Pierre Nardi (CC. Bordelais), Armand Darnauguilhem (CC.Belvès), Robert Vivensang (VC. Capbreton), Daniel Dihars (ASPTT. Bordeaux), Francis Garnung (AS. Facture), Joseph Cigano (St.Pierre CC), Jacques Bianco (VC. Fumel), Pierre Rancon (UV. Auch), Guy Allory (UCAP.Angoulême), Jean Bidart (UC. Arcachon), Tino Sabbadini (VC. Fumel), Guy Bacquey (VC. Lion), Kleber Demanes (ASPTT. Bordeaux), Etienne Goni (Oloron SC), Pierre Mancicidor (CA. Bèglais), André Dupré (ASPTT. Bordeaux), Gino Bisetto (VC. Nérac), Maurice Bertrand (ASPTT.Bordeaux)

AUTRES COURSES DU RC. MUSSIDAN EN 1952

29 juin Prix des jeunes à Mussidan : 1° Franck Barès (EC. Foyenne), 14 juillet Bénévent : 1° Jacques Lachartre (RC. Mussidan), 3 août Le Mayet : 1° Albert Rotrou (RC. Mussidan), 24 août Douzillac : 1° Jacques Lachartre (RC. Mussidan), 28 septembre Prix de Bourgnac : 1° Jacques Devaud (RC. Mussidan), 19 octobre Championnat du RCM : 1° François Gourmelon (RC. Mussidan).

RÉTRO VÉLO DORDOGNE - RC. MUSSIDAN : HISTOIRE DE SON CYCLISME (7)
© BERNARD PECCABIN - Prochain épisode : saison 1953-54

Posté par Bernard PECCABIN à 08:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

22 juillet 2020

LE CYCLISME Ā BERGERAC (1968-1976)

1968/1976 UN CYCLO-CLUB PLUS UN VÉLO-CLUB

Pour relire l’édition précédente, cliquez ici.

1969 TDF Lne Brive

Traversée du Tour de France à Bergerac en 1969 (Libourne-Brive)

1968 - Prix de Naillac : Joseph Paré (EC Foyenne)
- Prix du commerce et de l’industrie : Pierre Fages (Perpignan)
Pas de Tour Dordogne avec le VC Bergeracois mais des boucles du Bergeracois en deux étapes. Il y a bien les boucles de la Seine dit Jean-Marie Defix, pourquoi ne pas faire des boucles du Bergeracois ? Première étape de Bergerac à Villefranche de Lonchat, deuxième étape de Villefranche de Lonchat à Bergerac, mais en passant par les chemins des écoliers... Mais Dordogne Cycliste regrette de ne pas avoir les résultats...

CA 1972

Championnat d’Aquitaine 1972 gagné par Magni au centre
à droite Villemiane (2°), à gauche Frosio (3°)

1969 - Prix de la ville : Serge Lapébie (SAM Bordeaux).
Passage du Tour de France dans la ville (étape Libourne-Brive remportée par l’anglais Barry Hoban)
-
Pierre-Raymond Villemiane licencié au VC Bergeracois (lire sur le lien sa carrière)

1970 - Prix de Naillac : Michel Fédrigo (Tonneins)
- Prix de la gare : Alain Bernard (US Bouscat)
- Prix du Commerce et de l’Industrie : Michel Fédrigo (Tonneins)

1975 VCB cycle Javerzac

Le Vélo-Club de Jean-Marie Defix chez les cycles Javerzac

1971 - Prix (non défini) : Francis Tonini (AS Miramont)
- Prix de Naillac : Christian Dubur (VC Bergerac)
1972 - Prix de Naillac : Serge Daubisse (CC Périgueux)
- Bordeaux-Bergerac : Pierre-Raymond Villemiane
Pierre-Raymond Villemiane (VC Bergerac) se classe 2° du Championnat d’Aquitaine route gagné par Claude Magni. La saison 72 se termine sur une bonne note pour le VCB qui se hisse au troisième rang du cyclisme Aquitain. Villemiane a gagné une étape du Tour du Limousin, à Villefranche de Rouergue, Saint-Yrieix la Perche, Mussidan, Saint-Pastour, Sarlat, Sireuil, Nersac, Montclar d’Agenais, Ladouze et Bergerac. Il s’est classé 24 fois deuxième et achève la Route de France à la 5° place. Le VC Bergerac cite également Vincent Raynal (huit victoires), Ramadou le cadet et Lambert le doyen des coureurs du club.

1976 AG VCB en 76 avec Duteil en tenue olympique

Assemblée Générale du VC Bergeracois avec Francis Duteil invité et en tenue olympique 1976

1973 - Prix (non défini) : Mella (Tonneins)
Bordeaux-Bergerac : Pierre-Raymond Villemiane (VC Bergerac)
Passage du Tour de France dans la ville (étape Sainte-Foy-Brive gagnée par le français Claude Tollet)
- Jourdan signe au VC Bergerac

1974 Villemiane

1974 - Nocturne : Bouchar Belbouch (RC Mussidan/Maroc)
A la barre du Vélo-Club Bergeracois, se trouve un homme ferme qui en assume la direction. Cet homme n’est autre que Jean-Marie Defix, pleinement dévoué au cyclisme depuis trente années, un bail déjà long, qui n’a pourtant pas tari son dévouement. Le club est en pleine prospérité et enregistre des résultats forts intéressants. L’an dernier, ce sont soixante dix-huit victoires qui récompensaient le travail des efforts de l’équipe dirigeante et aussi des coureurs. La saison 1974 semble à son tour bien commencée puisque la société bergeracoise possède déjà à son actif vingt-sept succès. Tous les licenciés, jeunes et moins jeunes, ont apporté leur contribution à ce nombre confortable de victoires. Aujourd’hui nous parlerons plus particulièrement du chef de file, le sympathique Raymond Villemiane dont la valeur n’est pas contestée et dont la qualité régionale n’est plus à prouver. Mais sa renommée dépasse les frontières de l’Aquitaine pour rayonner dans toute la France et l’on peut penser qu’il connaîtra sûrement des lendemains victorieux sur le plan international. C’est un amateur qui possède des atouts certains qu’il aura sans tarder l’occasion d’utiliser. Son palmarès déjà élogieux puisqu’il comporte à ce jour cent vingt six victoires, ne demande qu’à s’enrichir de nouvelles places de premier et de titres supplémentaires.
- Garçon jeune, souriant, âgé de 23 ans, il est originaire de Pineuilh, en Gironde. Il effectua son entrée au Vélo-Club Bergeracois le 1° janvier 1969 à l’âge de 17 ans et demi. Il trouve au sein de cette société une atmosphère de camaraderie qui s’allie au travail sérieux, aux encouragements et au soutien moral. Tous ces facteurs réunis permettent à Villemiane d’être présent dans les plus grandes classiques auxquelles l’amateur peut souhaiter participer, dans toutes les régions de France. C’est ainsi, alors qu’il était encore junior, qu’il a couru à Plumelec en Bretagne, lors d’un Championnat de France réservé à cette catégorie. A dix-huit ans et demi il est au départ du Trophée Peugeot international à Valentigney. On se souvient sans doute de son excellente prestation lors de son ascension du Puy de Dôme pendant l’épreuve de la Route de France. Il avait montré également sa ténacité et son courage dans le Tour du Limousin face aux adversaires combatifs et rudes que sont les cyclistes de l’Union Soviétique. En outre, l’an dernier il fut le vainqueur, on pourrait même dire le triomphateur de l’édition 1973 du Béarn-Aragon. Mais laissons là toutes ces classiques parmi lesquelles on peut citer le Tour des Vosges, le Tour des Boucles du Bas-Limousin pour signaler d’autres succès dans de nombreux circuits de la ville, notamment à Pau, Bergerac, Felletin, Castelsarrasin, Cahors, Brive, sans oublier les trois bouquets du vainqueur qu’il s’est vu offrir aux différentes éditions du Bordeaux-Bergerac.
- A vingt-trois ans Raymond Villemiane possède d’excellentes qualités physiques qui font de lui un coureur complet aussi bien sur le plat, car c’est un bon rouleur, que sur des routes accidentées. C’est un bon descendeur doté aussi des aptitudes et des moyens nécessaires à un grimpeur. Dans le peloton, il est fort capable de disputer une arrivée au sprint.
- Souhaitons bonne route à ce charmant garçon qui pratique son sport avec sérieux et volonté, cherchant toujours à donner le meilleur de lui-même pour ne pas décevoir ses amis et ses nombreux supporters.

1975 - Prix (non défini) : Patrick Guimberteau (CA Créon)
- Nocturne de la ville : Serge Perrin (Nérac)
- Prix du Commerce et de l’Industrie : Jowet Owen (CC Périgueux/GB)

1976 Jourdan en 1976

Christian Jourdan 21 ans du Vélo-Club Bergeracois, nouveau fleuron du cyclisme. Venu à l’âge cadet au cyclisme, il participe dès ses débuts à la finale du Dunlop à Agen en mai 1974 où il se voit non classé alors qu’il est cinquième. Garçon pondéré, non violent, il passe sur cette injustice avec un peu d’amertume. Injustice qui peut se produire dans les arrivées pêle-mêle d’une course. Déçu, il cherche un refuge dans le VC. Bergeracois où il pense qu’il pourra s’épanouir dans le sport qu’il aime. Il y a trois ans qu’il fait parti de ce club. Les trente années de connaissance et de dévouement au cyclisme mettent son directeur sportif, Monsieur Defix à même de le conseiller efficacement et judicieusement (l’année 1975 prouve encore par ses minimes, cadets, juniors et séniors que ce club est bien vivant par sa jeunesse et son activité).
- Jourdan continue d’année en année à progresser. En 1974, on sent déjà en lui le coureur qui veut réussir. En 1975, il confirme son évolution en remportant quinze victoires sur tout terrain : 4ème au championnat d'Aquitaine derrière les grands, 6ème au championnat de France à Callac, son excellent comportement au Tour de l'Yonne, 26 places de second, 17 places de troisième, etc... Excellent grimpeur, rouleur ne reculant pas devant les efforts solitaires, seul le sprint lui manque. D'après son directeur sportif, il ne tardera pas à l'améliorer. En 1976, Jourdan garçon très volontaire et courageux cherchera à affronter les meilleurs amateurs nationaux. Viticulteur de métier, ses loisirs en dehors du vélo sont la chasse et la musique. Interrogé sur son directeur sportif, un peu gêné, Jourdan nous a déclaré : "M. Defix est pour moi et mes camarades de club un homme dévoué, qui applique la loyauté dans le sport et qui est aussi près de nous dans le succès que dans la défaite : nous l'aimons et le respectons tous pour la tâche qu'il accomplit près de nous, pour lui, le cycliste est un vrai sacerdoce." Une autre question lui a été posée : Que penses-tu de ton camarade de club Pierre-Raymond Villemiane ? "Vous savez, il est passé par la même école que moi. sa qualité enrichit notre club où il est entré à 17 ans et demi. Il aura 25 ans l'an prochain et je cherche à suivre ses traces." Gageons que Christian Jourdan est sur la bonne voie et que la volonté qui le caractérise lui permettra d'atteindre les sommets. 

1976 AG du CCB

AG du Cyclo-Club Bergeracois en 1976 avec le maire M. Pimont

1976 - Prix de Naillac : Christian Darrin (VC Bergerac)
- Circuit de la Victoire : Patrick Audeguil (Tonneins)
- Passage du Tour de France en ville (étape Sainte-Foy-Tulle gagnée par le français Hubert Mathis)
- Christian Jourdan (VC Bergerac) termine 3° du Championnat de France route à Eguzon et devient une nouvelle étoile au club de JM Defix.

- Le Cyclo-Club Bergeracois soutenu par les meubles Pédarros est à la recherche de son deuxième souffle. Michel Mortreuil raccroche après 19 années de compétition. Mais il se met à créer une école de cyclisme aidé par Jacky Serrano, Annick Demortier et Guy Crosta. En cette saison 76, c’est Henri Mortreuil qui préside le club, aidé par Chimbaud le secrétaire et Jouandon le trésorier. Parmi les membres du bureau on note MM. Viremouneix, Alvarez, Antoniazzi et Kessassouia. Quinze épreuves ont été en outre mises sur pied. De plus une manifestation a eu lieu à la Foire Exposition avec l’école de cyclisme et une rencontre s’est déroulée à Piquecailloux réunissant 71 enfants. Mais avec quinze cadets issus de l’école le CC Bergerac pense pouvoir faire fort dès la future saison.

1976 AG CCB BUREAU

Bureau du CC Bergerac en 1976

RÉTRO VÉLO DORDOGNE - LE CYCLISME A BERGERAC (6) © BERNARD PECCABIN
© BERNARD PECCABIN (à suivre période 1977- 1985)

Posté par Bernard PECCABIN à 10:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

21 juillet 2020

1995 - LE CYCLISME, SON ACTUALITE (30° semaine de la saison)

IL Y A 25 ANS EN DORDOGNE ET EN AQUITAINE

20 au 26 juillet 1995

- Longue série pour les toutes catégories avec d’abord la nocturne des Trois pigeons à Dax, gagnée par Pascal Popieul (Dunkerque), un vacancier qui a laissé très loin les coureurs locaux, puisque Hurford (UC Saint-Herblain) et Yves Beau (Châteauroux) complètent le podium.
- Disputé entre Tartas et Saint-Martin de Seignanx, cette classique du Sud des Landes a été marquée par la main mise des coureurs Pyrénéens qui classent cinq des leurs aux premières places. Les coureurs de Montauban ont joué un excellent coup de poker en étant présent dans tous les contre. Au final et en supériorité numérique, Olivier Asmaker prenait le large, suivi par Roger (Blagnac) alors que plus loin Ferrer (Montauban), Lanxade (Montauban) et Pavlov (Blagnac) prenaient la suite logique du classement.
- C’est dans les derniers kilomètres du critérium de Monein que Jean-François Bernard (Chazal) très discret jusqu’alors, s’est mis à l’ouvrage pour signer la gagne devant Jalabert (Once) et Tchmil (Lotto).

Castillon

Richard Virenque vole vers la victoire à Castillon

- Tous les records d’affluence ont été battus à Castillon la Bataille, où Richard Virenque très populaire combla la foule en l’emportant devant Jalabert (Once) et Pantani (Carréra).
- A Ogeu les Bains c’est le jeune Pierrick Fedrigo (CC Marmande) qui remporte le titre sans difficulté et dans une épreuve où il a dominé ses rivaux sans problèmes.
- A Saint-Vincent de Tyrosse, Bruno Bannes (Guidon Saint-Martinois) se fait surprendre par Bertrand Guerry qui le bat au sprint, Didier Labourdette (Oloron) finissant troisième.
- La dernière semaine de ce mois de juillet profite à Pascal Peyramaure (CA Mantes) qui confirme sa condition physique pour inscrire à son palmarès le 1° Trophée de la Creuse, couru à Bussière-Dunoise. Le coureur natif de Brive a battu Luminet (CRCL) et son équipier Vandevelde de Mantes.

ÉCHOS DE DORDOGNE

TDF

Départ fictif du Tour de France en plein centre ville de Montpon 

Lance

- Le 21 juillet est marqué par le départ d’une étape du Tour de France en Dordogne. Arrivés la veille à Bordeaux les rescapés prennent le départ à Montpon pour rejoindre Limoges. Il y avait plusieurs milliers de personnes (12 000 selon la presse) avec un podium loin du village et départ fictif en plein centre ville soit 2,5,km avant le départ réel donné sortie de Montpon en direction de Saint-Barthélémy de Bellegarde. Une étape de transition qui traversera Ribérac, Verteillac, Mareuil, Nontron puis qui filera en direction de Dournazac. Après le décès de Fabio Casartelli dans les Pyrénées c’est un certain Lance Armstrong qui gagnera en solitaire dans la capitale de la Porcelaine (notre photo).

Ribérac

Traversée de Ribérac avec Indurain en tête de course

 Grignols (Sén. 5 et NL plus CV par RC Mussidan) : 1. Grégory Pradelou (CC Périgueux), 2. Dazat (CC Igny), 3. Samuel Daubisse (Pédale Faidherbe), 4. Patrick Lescure (Ste Foy), 5. Borderie (Ste Foy), 6. Jean Sébastien Arretche (Cyclisme 24), 7. Cluzeau (Ribérac), 8. Mazeau (La Couronne), 9. Roger Doumenge (Ste Foy), 10. Gaillard (Boulazac), etc...

Grignols

Protocole à Grignols avec Pradelou vainqueur entouré de ses rivaux du jour

Champs Romain (3.4.5 et juniors par CCP Nontron) : 1. Aurélien Monthezin (UV Limousine), 2. Coulon (Saint-Junien), 3. Michel Besse (Bussière Poitevine), 4. Morandeau (La Rochefoucauld), 5. Moreau (Chasseneuil), 6. Denis Bégout (Asptt Périgueux), 7. Michel Delestage (St.Junien), 8. Claude Lévêque (Uzerche), 9. Mazeau (Boulazac), 10. Renoux (AS Verriers), etc...
Bergerac (Prix de la ville 3.4.5 juniors par EVCC Bergerac) : 1. Fabien Dupin (Guidon Saint-Martinois), 2. Laurent Olivier (Asptt Périgueux), 3. Pasquier (Tonneins), 4. Jacques Dubost (Asptt Périgueux), 5. Laurent Peyrefiche (Asca Bergerac), 6. Didier Jayat (Ribérac), 7. Cazeaux (Bon Encontre), 8. Guillet (Girondins), 9. Napias (Asca Bergerac), 10. Chaumont (Arcachon), etc...
Saint-Géry (cadets par JS Astérienne) : 1. Christophe Napias (Asca Bergerac), 2. Blanc (VC Montois), 3. Pascal Simon (Talence), 4. Vignolles (Talence), 5. Bourdon (EC Foyenne), etc...
Saint-Géry (minimes par JS Astérienne) : 1. Julien Costedoat (VC Salies), 2. Jean Mella (CC Marmande), 3. Julien Sybiac (P. Faidherbe), 4. Mazet (Agen), 5. Dublé (SA Mérignac), etc...

UFO

- Il y a eu aussi à Trélissac le championnat de France Ufolepl’équipe de Dordogne en vétérans A (40-49 ans) remporte le titre avec Jean-Claude Bocquier, Francis Galy, Alain Buffière et Claude Denis (notre photo).
- D’autres résultats de ce championnat avec Jean-Luc Delpech 9° en cadets, Jean-Claude Ménardie 5° des séniors B, Didier Lauseille 6° des séniors A. Enfin André Perrier (sénior B) aura pendant longtemps entretenu le rêve en faisant course en tête seul jusqu’à un tour et demi de l’arrivée. Rejoint, il termine en queue du peloton.

RÉTRO VÉLO DORDOGNE - 1995/30° SEMAINE © BERNARD PECCABIN
La mémoire du cyclisme en Dordogne est à découvrir sur ce blog

Posté par Bernard PECCABIN à 09:51 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

20 juillet 2020

1970 - LE CYCLISME, SON ACTUALITE (30° SEMAINE DE LA SAISON)

IL Y A 50 ANS EN DORDOGNE ET EN AQUITAINE

20 au 26 juillet 1970

Barbe JP

 - C’est à Ferrière près de Maubeuge que se déroulaient les championnats de France minimes et cadets. Et si chez les cadets on est passé à côté, chez les minimes, la victoire est revenue à Jean-Paul Boulan (Royan) après un sprint où il a battu une quarantaine de concurrents. Une treizième victoire cette saison, ceci sur quatorze épreuves courues et qui lui donne ce titre de Champion de France bien mérité.
- Gujan-Mestras et son prix Maurice Palauque a obtenu un beau succès. Echappé à mi-course, Sibille de Lézignan a terminé détaché en dépit des efforts de ses rivaux tels Saladier, Fedrigo et Duteil classés à la suite. Dans une condition physique éblouissante, Sibille domina de toute sa classe pour l’emporter sans aucune contestation.
- Et c’est à Mouguerre que Guy Dolhats (Tarnos) continue d’aligner les victoires cette fois devant Gil (Oloron) pointé à vingt secondes et le francilien Almanacil 3° à trente secondes et vainqueur du peloton.
- Disputé sur une distance de 120 km, le prix de Baignes a été remporté par le Lyonnais Le Hellem devant Dubois (La Couronne) et le local Pitard licencié à Pons.
- Beau tiercé Girondin à Saint-Christophe des Bardes avec le succès de Jean-Claude Castaing qui bat ses équipiers Wilhem et Guimberteau. Prat, Bulidon, Issiot et Fiacre complètent le classement.
- Battu la veille, Gaston Wilhem (Girondins) trouve l’ouverture à Puybrun où il bat les mêmes protagonistes. Mais cette fois le rapport des forces a changé puisqu’on trouve dans l’ordre Prat (Maurs), Castaing (Girondins), Guimberteau son équipier, Issiot (Maurs) et Doubert (Brive).
- Le Béglais Jean-Pierre Barbe - photo ci-dessus - retrouve la victoire à Saint-Vincent de Tyrosse où il a livré bataille avec le Perpignanais Doré classé deuxième dans le même temps. L’emballage final a profité à Guy Dolhats l’enfant du pays qui amène dans sa roue Gaudin (Château d’Olonne) et Esclassan (Montastruc).

ÉCHOS DE DORDOGNE

Port de Couze : 1. Geoffroy (Lalinde), 2. Cantin (Ambarès), 3. Voisin (Paris), 4. Douteau (Langon), 5. Ulbert (Sarlat), 6. Fontayne (Lalinde), 7. Bonis (Sarlat), 8. Lavignerie (Lalinde), 9. Gabillet (Talence), etc...
Saint-Germain et Mons : 1. Patrick Barrière (EC Foyenne).

Bosset

Mlle Anne-Marie Dugué, Deffreix (ESCA), Mlle Monique Clament,
le vainqueur Bodin et Felzines second à Bosset

Bosset : 1. Bernard Bodin (Prigonrieux), 2. Felzines (Cahors), 3. Pacaud (Barsac), 4. Lafargue (Fumel), 5. Deffreix (Esca), etc...

Bergerac

Passage du peloton place de la république
Bernard coiffe Fedrigo sur la ligne
Remise de la coupe à Bernard avec le speaker Viroulaud

Bergerac (4° GP de la ville) : 1. Alain Bernard (US. Bouscat), 2. Michel Fedrigo (Tonneins), 3. Roland Lalanne (Pau), 4. Francis Dubreuil (CRCL), 5. Jacques Dufort (Dax), 6. Bernard Daguerre (Anglet), 7. Gérard Lambert (Bergerac), 8. Victor Melchior (Saint-Eloi les Mines), 9. Pierre-Raymond Villemiane (Bergerac), 10. Patrick Raymond (US Bouscat), etc...
Saint-Germain du Salembre : 1. Mazet (Saint-Eloi les Mines), 2. Eyquard (Le Bouscat), 3. Ben Brahim (Villeneuve), 4. Alizié (Agen), 5. Lecuyer (Lalinde), 6. Badoures (Agen), 7. Dutertre (Talence), 8. Lacaud (Périgueux), 9. Desco (Marmande), 10. Casas (Libourne), etc...
Auriac en Périgord : 1. Glaudon (Sarlat), 2. Vieilmonteil (Ussel), 3. Goupil (Brive), etc...
Saint-Paul de Serre : 1. Robert Bibié (CC Périgueux), 2. Mespoulède (Périgueux), 3. Almonacil (Melun), 4. Serge Daubisse, 5. Darrin, etc...

RÉTRO VÉLO DORDOGNE - 1970/30° SEMAINE © BERNARD PECCABIN
La mémoire du cyclisme en Dordogne

Posté par Bernard PECCABIN à 09:52 - - Commentaires [2] - Permalien [#]