31 juillet 2021

IVéme NOCTURNE DE DAX 1967

MICHEL GONZALEZ VICTORIEUX AU SPRINT

1967 Dax Gonzalèz

L'arrivée de Gonzalez à la nocturne de Dax

- Temps frais. Grosse affluence. Nombreux engagés de grande classe. Course très animée. Sprint massif. En quelques mots, voilà résumé toute l’histoire de ce IVéme Grand Prix cycliste des fêtes de Dax, couru en nocturne suivant la formule qui obtint tant de succès auprès du public.
- Le circuit est très roulant et s’il permet une belle moyenne, il ne laisse pas la possibilité à un rouleur, aussi fort soit-il, de creuser l’écart et de soutenir un train rapide et long. Les primes nombreuses et importantes (3 000 francs environ) ont donné l’occasion aux sprinters de montrer toute leur vélocité et notamment Christian Leduc, qui enleva la plus importante à quelques tours de la fin.

1967 Dax Gonzalèz protocole

Le protocole avec le speaker Bergez, Gonzalez,  son épouse et son fils Patrick

- Le succès d’un rouleur sembla possible avec le "trou" que creusa l’espace de deux tours, un ancien Dacquois Roland Lacombe. Mais le peloton, un instant secoué et étiré revint à l’avant dernier. Au sprint Michel Gonzalez confirma sa pointe de vitesse mais Leduc aurait pu rééditer sa victoire de l’an dernier si à dix mètres de la ligne il n’avait déjanté.
- André Delort profita de cet incident pour se classer second, entre ces deux redoutables sprinters. Quand à Roger Darrigade portant toutes les espérances du public il donna beaucoup d’espoirs à ses supporters en paraissant bien contrôler l’épreuve. Mais trop prodigue de ses efforts, peut-être, il n’a point conservé assez de ressources dans les ultimes tours, ou se régla l’issue de la course.
Photo : Après son arrivée victorieuse, Michel Gonzalez est félicité par Mr Max Mora, maire de Dax, le speaker Bergez, Melle Sanguinet et l’épouse du coureur Hendayais.

Classement : 1er Michel Gonzalez (VC. Hendaye), les 102 km en 2h 31mn. 2 André Delort (Andernos). 3 Christian Leduc (Tarbes). 4 Gérard Norce (Villeurbanne). 5 Pierre Campagnaro (Carcassonne). 6 Alain Célérier (Villeneuve- sur- Lot). 7 Marius Archambaud (Villeneuve- sur- Lot). 8 Serge Bolley (Marseille). 9 J-C Alary (CC. Bordelais). 10 Pierre Beuffeuil (Saujon). 11 Jean Louis Bodin (Oléron). 12 Robert Teillet (CC. Bordelais). 13 Ben Brahim (Villeneuve).

1967 Dax suite

Gonzalez entouré de sa famille, à gauche le speaker Bergès

PRECISIONS DE PATRICK FILS DE MICHEL GONZALEZ : Comme chaque année en plein été, en plein dans les fêtes de Dax, bondée de monde et de festayres avec ces 3 lignes de primes et ces 3 speakers, sur la ligne d'arrivée cours Maréchal Foch à la hauteur de la boutique Couderc (qui n'existe plus), la 2éme à 3 ou 400 mètres plus loin devant le Bar Darrigade (rendez vous des feytayres pour boire er reboire) et l'autre plus loin à la hauteur des fontaines d'eau chaude après avoir traversé la place de la course, cette place où on passe au milieu de la fête et des bodegas au ras des spectateurs.

PATRICK, FILS DE MICHEL GONZALEZ, ONZE APRES A DAX  

- C'était le jour du 15 Aout 1978 en pleine fêtes de Dax que c'est couru cette XVéme ronde nocturne cycliste devant une foule considérable (jamais vue ont dit certains habitués) C'est vrai qu’il y avait du monde dans cette nocturne, on aurait presque pu faire une course de vaches avec nos guidons et les festayres.

01

 Sur la ligne de départ en partant de la gauche, le maillot Fiat Patrick Gonzalez ,
le maillot Gan  c'est Christian Dolhats, derrière lui le casque 2 bandes blanches 
c'est Roland Mercadié, le maillot Peugeot à gauche de Christian c'est Michel Fédrigo,
le maillot Corcho Zeus sans doute Lubiato, au centre les Dacquois
avec à la gauche de Fédrigo c'est Frampier, et d’autres qui se reconnaîtront.

02 (2)

 C'est une des seules courses où il y a le premier tour pour rien, départ tour lancé
et l'on passe sur la ligne. En partant de la gauche le maillot Gan Christian Dolhats,
derrière lui le maillot blanc avec le maillot bordures de manches noir c'est Roland Mercadié,
au fond derrière lui le casque avec les 2 bandes blanches c'est Jacques Dolhats,
le maillot Fiat Gonzalez, derrière le maillot blanc c'est Bajan. Devant le maillot manche
bleu ou rouge c'est Frosio et à droite de la photo le maillot clair c'est Lajo.

04

 Le protocole le speaker Lassègue et le président de l'U.S Dax Mr Soligné

05

Patrick Gonzalez classé deuxième de la nocturne après un sprint plus
que serré qui laisse planer le doute

06

Dolhats vainqueur et Gonzalez deuxième

 RÉTRO VÉLO DORDOGNE – NOCTURNE DE DAX 1967 © PATRICK GONZALEZ
Pour la mémoire du cyclisme en Dordogne

Posté par Bernard PECCABIN à 23:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


30 juillet 2021

GRAND PRIX DE LA FRAISE A VERGT (1983-2015)

LES 33 ÉDITIONS AU CRIBLE

1_20100608_183016[1]

 - C’était une course pas comme les autres, parce qu’elle était organisée par un fou du vélo, pas comme les autres en la personne de Robert Bibié. La Fraise c’était une grande réunion, une fête, des retrouvailles, un repas grande dimension, des invités, des sponsors, beaucoup d’argent, une belle course, de beaux vainqueurs, bref une compétition telle qu’on l’aimait et qui depuis 2015 a tiré sa révérence comme beaucoup d’autres. Retour sur ces 33 éditions au fil du temps... 

1_20110614_180707[1]

 - 1983-1984 Quand la Fraise se court à Vergt.
- 1985 Saint-Mayme de Péreyrol avec Maurice Jouault.
- 1986-1987 Vergt et Saint-Mayme villes étapes.
- 1988 Le Sprinter-Club du Périgord devient organisateur.
- 1989 Les Normands se sucrent au pays de la Fraise.
- 1990 Après les Normands, voici les Bretons.
- 1991 Plus qu’un seul jour de course à Saint-Mayme.
- 1992 Saint-Mayme reçoit pour la dernière fois.
- 1993 La Fraise s’invite à Veyrines de Vergt.
- 1994-1995 La Fraise se court en toutes catégories et à Lacropte.
- 1996-1997 La fraise retrouve les régionaux sur un petit circuit
- 1998 Les Anglais pour la troisième fois.
- 1999 Un tiercé bien Périgourdin.
- 2000 Le circuit de la Fraise version 21° siècle.

1_20100615_182641[1]

Le Comité d'Organisation de la Fraise autour de son président, Robert Bibié

 - 2001 Laurent Salère écrase la course.
- 2002 les anciens ne sucrent pas les fraises.
- 2003 Trainaud n’a pas trainé pour gagner.
- 2004 Le déboulé de Stéphane Lavignac.
- 2005 Pierre Prévost en soliste.
- 2006 Quand le club de Jarnac pose sa grosse patte.
- 2007 Tous les maillots pour Guérineau.
- 2008 Stéphane Laborde haut la main.
- 2009 Bétouigt-Suire le plus jeune des lauréats.
- 2010 Guillaume Alvès en grand patron. La 3° mi-temps au Fraysse. Décès de Serge Jaubertie.

1_20140606_180451[1]

 - 2011 Geoffrey Millour le Breton.
- 2012 La victoire de Mathieu Malbert. Ici la nuit du trentenaire.
- 2013 Le 31° Circuit pour  Maxime Auvin. Ici la 3° mi-temps. Annif de Mme la Fraise.
- 2014 Adrien Thomas gagne le circuit de la fraise à Vergt.
- 2015 La Fraise support du championnat d’Aquitaine des jeunes.

32° CF

PALMARÈS : 1983 Philippe Glowacz (VC Charente-Océan), 1984 1° étape : Philippe Bocquier (CV Montastruc), 2° étape : Denis Pélizzari (CV Monyastruc) Général : Thierry Bacle (CA Civray), 1985 1° étape : Joël Lagardère (CC Marmande), 2° étape : Michel Mourlhon (VC Saint-Céré), Général : Michel Mourlhon (VC Saint-Céré), 1986 : 1° étape : Armand de las Cuevas (CC Marmande), 2° étape : Thierry Chamouleau (CC Périgueux), Général : Gérald Doumenge (EC Foyenne), 1987 1° étape : Thierry Fantino (CC Marmande), 2° étape : Vincent Guillout (AC Uzerche), Général : Michel Delestage (Pédale Thiviers), 1988 1° étape : Robert Bibié (SC Périgord), 2° étape : Frédéric Fornt (Guidon Agenais), Général : Frédéric Fornt (Guidon Agenais), 1989 1° étape : Sylvain Lenne (VC Eudois-Breslois), 2° étape : Stéphane Loumagne (FC Oloron), Général : Arnaud Chauvière (VC Pont-Audemer), 1990 1° étape : Eric Le Gac (VC Kerpont-Hennebont), 2° étape : Charly Denis (ASPTT Périgueux), Général : Eric Le Gac (AS Kerpont-Hennebont), 1991 Thierry Sonson (VC Sainte-Livrade), 1992 Jean-Marc Vilette (UC Brive), 1993 Richard Hadfield (VC Chasseneuil), 1994 Didier Virvaleix (US Montauban), 1995 Christophe Lanxade (US Montauban), 1996 Christophe Viboud (EC Lac Vert), 1997 Alex Gardner (VC Chasseneuil), 1998 Brett Harwood (CS Bellac), 1999 Cyrille Ribette (GC Bergerac), 2000 Serge Canouet (CC Marmande), 2001 Laurent Salère (AC Fumel), 2002 Michel Commergnat (UC Felletin), 2003 Jean-Baptiste Traineaud (US Talence), 2004 Stéphane Lavignac (EC Trélissac-Périgueux), 2005 Pierre Prévost (CSL Châteauneuf-Chamboret), 2006 Patrick Ballanger (AC Jarnac AR), 2007 Damien Guérineau (EC Ribérac Périgord Blanc), 2008 Stéphane Laborde (UC Artix), 2009 Jauffrey Bétouigt-Suire (Mérignac VC), 2010 Guillaume Alvès (US Montauban), 2011 Geoffrey Millour (VS Plabennec-Pôle France), 2012 Mathieu Malbert (VC Sainte-Livrade), 2013 Maxime Auvin (Vélophile de Naintré), 2014 Adrien Thomas (Bourges espoir Cyclisme), 2015 Johan Delalaire (Mérignac VC) champion d’Aquitaine juniors.

VÉLO DORDOGNE – CIRCUIT DE LA FRAISE © BERNARD PECCABIN
La mémoire du cyclisme en Dordogne

Posté par Bernard PECCABIN à 22:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

29 juillet 2021

2001 - LE CYCLISME, SON ACTUALITE (30° semaine de la saison)

IL Y A 20 ANS EN DORDOGNE ET EN AQUITAINE

30 juillet au 5 août 2001

2001 CDF HYERES

Les cadets aquitains ont décroché deux titres avec Delage et Mouchel

 - Nos régions du Sud-Ouest se sont distingués lors des championnats de France piste à Hyères où ils remportent cinq médailles. Deux titres pour Mickaël Delage dans la course aux points et l’américaine associé à Mouchel. Une médaille de Bronze pour Laurence Restoin dans la course aux points élite dames. Vincent Socquin dans la poursuite espoirs et Cathy Moncassin dans la poursuite dames ont permis au Limousin et au comité des Pyrénées de sauver l’honneur.

2001 Bol d'Or

Bordes, Luminet et Peyramaure sur le podium à Rochechouart

- Sébastien Bordes poursuit sa série victorieuse en s’imposant au Bol d’Or international de Rochechouart dans un sprint de six unités dans lequel on classe dans l’ordre Luminet (CR4C Roanne), Peyramaure (VS Chartres), Leproux (GC Orlénas), André (Etupes) et Fukushhima (Bridgestone).

2001 Tour du 17 dames

Jaunâtre, Peter et Tonini ont dominé la première étape

- Lors du 2° Tour de Charente Maritime succès complet de Delphine Guillé de la sélection des Pays de Loire qui s’impose devant Touffet (Loire Atlantique) et Tonini (Eauze Olympique).

2001 Bzeaussac 2

Protocole à Beaussac avec Marty et Dartus au Challenge National Juniors

- La finale du Challenge National des juniors s’est terminée à Beaussac (24) par la victoire du Picard Dartus, mais c’est le Pyrénéen Cédric Marty qui remporte cette édition 2001 et succède ainsi au Cognaçais Lloyd Mondory. A noter une chute importante lors de l'arrivée à 10 mètres de la ligne, chute qui a contrarié le final.

2001 Beaussac 3

La chute lors du challenge national à Beaussac

- Ramuntcho Garmendia (VC Oloron) remporte le prix des fêtes de Saint-Vincent de Tyrosse devant les Oloronais Lafitte et Duclos-Lassalle.
- Gabarret en est à son 65° prix des fêtes gagné par le Polonais Krajewski (Anglet) qui s’impose devant Daragnès (Bouscat) et Chatelas (Blagnac).
- Semaine très active en termes de courses avec la nocturne d’Hendaye gagnée par l’Espagnol Alberto Sanchez, celle des Tonneliers à Dax Sablar qui réussit à Barbe (Dax) alors que Yves Beau (Combs la Ville) s’impose lors de la ronde des commerçants devant la paire Périgourdine Paul-Cuménal.
- Et les nocturnes se poursuivent avec celle de Bruch où Gilles Canouet (Marmande) bat Wieczoreck (Anglet) et Dupèbe (Guidon Saint-Martinois).
- A Monein le 14° critérium professionnel voit la victoire de Stuart O’Grady (Crédit Agricole) devant Laurent Jalabert (Tiscali) et Didier Rous (Bonjour). Plus loin à Mugron, Sébastien Delucq s’offre le prix des fêtes devant le Bigourdan Fabien Rey (VCP Côteaux 65) et Gilles Canouet (Marmande). En ce 5 août ça tourne toujours et le 44° Prix de Biran est également au programme avec le succès de Nicolas Portal (Blagnac) devant Wieczorek (Anglet) et Carl Naïbo (G.Saint-Martinois).

2001 Monpazier

Pour la deuxième fois Marek Lesniewski s'impose à Monpazier

- Le critérium de la Bastide de Monpazier couru en nocturne est gagné par Marek Lesniewski le Polonais du club d’Aubervilliers qui a battu Sébastien Bordes (Aubervilliers) et Leproux (Orléans). ²Déjà vainqueur en 1999, le Polonais s’est imposé en s’échappant dès le 22° des 65 tours de circuit à parcourir.
- Ouvert aux coureurs SN et SR, le prix d’Oradour sur Vayres a vu la victoire de Carl Naïbo du Guidon Saint-Martinois devant le Poitevin Brousse et l’anglais Clarke (UCD Nord 87).
- C’est Gilles Zech qui a remporté le prix de Nedde en Haute-Vienne où Maxime Méderel (UV Limousine) le talonne, Romain Bourrinet (Angoulême VC) signant la troisième place
- Quelques succès régionaux avec le Clermontois Faure à Lapleau, de Diemunsch (Marmande) à Préchac, de Franck Champeymont (UV Limousine) à Saint-Léger le Guérétois

ÉCHOS DE DORDOGNE

2001 Saint-Louis en l'Isle

Protocole à Saint-Louis en l'Isle autour de Dubost (maillot jaune)

- Saint-Louis en l’Isle (SR2 par RC Mussidan) : 1. Jacques Dubost (EC Ribérac), 2. Bernard Bodin (Mussidan), 3. Szkolnick M. (Libourne), 4. JC Delage (Pellegrue), 5. Soupre (Ménesplet), 6. Andretta (Agen), 7. Guérin (Pellegrue), 8. Castets (Pellegrue), 9. Trimoulet (Saint-Astier), 10. Estève M. (Périgueux), etc…

2001 Fraise à Lacropte 1

Départ du GP de la Fraise à Lacropte

- Lacropte (Circuit de la Fraise par SC Périgord) : 1. Laurent Salère (Fumel), 2. Cédric Marty (Castelsarrasin), 3. Plumer (Draguignan), 4. Marino (Revel), 5. Alvès G. (Périgueux), 6. Ballanger (Jarnac), 7. Bru (Montastruc), 8. Leraud (Jarnac), 9. Brusson A (Revel), 10. Guérin (Pellegrue), etc…

2021 Fraise Lacropte 2

Protocole de la Fraise, en blanc à gauche Laurent Salère vainqueur

- Razac de Saussignac (cadets par EC Foyenne) : 1. Martins (RO Conflanaise), 2. Audy (EVCC Bergerac), 3. Patanchon (Le Haillan), 4. Moquait (Le Haillan), 5. Bastardo (AVC Libourne), etc…
- Razac de Saussignac (cadets par EC Foyenne) : 1. Jérémy Château (CC Périgueux), 2. Alexandre Cotté (CC Périgueux), 3. Duranton (Vierzon), 4. Valentin (Abzac), 5. Boucher (GC Bergerac), etc…
- Monpazier (élites par VC Monpazier) : 1. Marek Lesniewski (Aubervilliers), 2. Sébastien Bordes (Montauban), 3. Denis Leproux (CG Orléans), 4. Jean Bogdanski (Corbeil), 5. Lorgeau (Nogent), 6. Kaszuba (Montauban), 7. Delpech (Marmande), 8. Pofilet (Etupes), 9. Péré (Cahors), 10. Paul (Périgueux), etc…

RÉTRO VÉLO DORDOGNE - 2001/semaine 30 © BERNARD PECCABIN
La mémoire du cyclisme en Dordogne

Posté par Bernard PECCABIN à 23:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

28 juillet 2021

SÉLECTIONNÉS CADETS AU CHAMPIONNAT RÉGIONAL 1964

- Le championnat d’Aquitaine des cadets s’est disputé un 21 juin 1964 à Montpon sur l’Isle. Il s’agissait de se qualifier à cette époque pour le Championnat de France dont l’épreuve allait se dérouler à Friville-Escarbotin (département de la Somme). En 1964, on retrouvait les jeunes nés en 1948 et en 1949 (1948 est la classe de votre serviteur euh ! euh ! ça m’intéresse...)
- Les champions sortant de cette époque étaient pour la Gironde Christian Mirou (Gujan Mestras), pour le Lot-et-Garonne Michel Fédrigo (AS Miramont), pour les Basses Pyrénées Gérard Turon-Laborde (FC Oloron), pour la Dordogne Francis Dubreuil (Nontron), pour les Landes Jean-Louis Ricard (VC Montois).

1964

Quelques sélectionnés de Dordogne avec de gauche à droite
Blancheton, Joseph, Dubreuil, Loubriat et Dutertre

- Voici maintenant les noms de ceux qui se sont qualifiés dans leur département respectif en vue de continuer l’aventure en Pays Picard... En rouge nos Périgourdins et ceux du Périgord appartenant à un club extérieur.
- Coureurs qualifiés : Michel Fédrigo (AS Miramont), Céréa (VC Nérac), Colas (VCN), Mirou (Gujan-Mestras), Carsoulle (Saint-Médard en Jalles), Pescarollo (CC Bordelais), Delage (Macau), Espinasseau (VC Ambarès), Viallet (VCA), Castaing (Saint-Médard en Jalles), Vigier (EC Foyenne), Duresse (SCA Libourne), Villeneuve (VC Ambarès), Dupouy (Girondins de Bordeaux), Gorret (VC Ambarès), Marlot (SCA Libourne), Lavaud (Coutras), Dussutour (SCA Libourne), Poutet (CA Béglais), Dubreuil (Pédale Nontron).
- Chapelle (CC Belvès), Joseph (Pédale Nontron), Jean-Jacques Blancheton (UC Montpon), Besse Christian (Pédale Nontron), Frances (CC Lindois), Ricard (Stade Montois), Téchène (Stade Montois), Turon-Laborde (FC Oloron), Loustau (FC Oloron), Goni (Guidon Bayonnais), Rieu (UCD Villeneuve), Rega (Astaffort), Menuzzo (Miramont), Bazouin (CA Créon), Lafage (Saint-Médard), Portet (SA Bordelais), Bastide (CA Créon), Dellac (SCA Libourne), Calvo (CC Bordelais).
- Bellocq (VC Macau), Munariz (VC Langon), Delourme (EC Foyenne), Lagardère (VC Réolais), Ducas (CA Béglais), Rossignol (SA Bordelais), Bibié (CAM Bordeaux), Ferrière (ASPTT Bordeaux), Ranouil (Coutras), Dupuy (Saint-Médard en Jalles), Candau (ASPTT Bordeaux), Loubriat (CC Belvès), Michel Dutertre (Pédale Nontron), Serros (Mussidan), Reynal (CC Périgueux), Delayre (Bergerac), Brusson Michel (CC Périgueux), Culicchi (Montpon), Lanave (Stade Montois), Armangaud US Dax).
- Castets (Stade Montois), Ricaud (Pau VC), Lalanne (Aviron Bayonnais), Loustaunou (FC Oloron), Cabanne (Artix), Carrère (Tonneins), Abadie (Libos), Chabourlin (Puymirol), Rouxel (UCD Villeneuve), Dubernet (Coutras), Horrereau VACC), Cornet (SCA Libourne), Patissou (VC Bastidien), Cren (SA Bordelais), Tauzin (CA Bordeaux), Serge Lapébie (Girondins), Pagnocca (La Réole), Mauran (UC Cenon RD), Roulon (EC Foyenne), Barrière (CA Béglais).
- Préchacq (SA Bordelais), Monti (Macau), Elipe (La Bastide), Renon (Mérignac), Denechaud (Gujan Mestras), Beneteaud (Pédale Talençaise), Blondel (CC Périgueux), Van Meer (CC Périgueux), Darrin (CC Périgueux), Dumaine (Pédale Nontron), Bach (CC Lindois), Sauvignat (CC Périgueux), Delord (CC Périgueux), Clauzet (US Dax), Poquet (US Dax), Bouffartigue (Capbreton), Pedebideau (Pau VC), Chilope (Mauléon), Dubosq (Pau VC), Arbes (Coarraze Nay).

Jean-Paul SAUVIGNAT (CC Périgourdin) bat au sprint Serge LAPÉBIE

et endosse à Montpon sur l’Isle le maillot de Champion d’Aquitaine

Sauvignat1

Notre photo avec Jean-Paul Sauvignat (CC Périgourdin)
sacré Champion d’Aquitaine 1964 à Montpon.

- Montpon sur l’Isle (21 juin 1964) - Le championnat d’Aquitaine des Cadets, organisé par l’UC Montponnaise et disputé sur un circuit comprenant une rampe à 13% à escalader six fois, a été une éclatante démonstration de l’exceptionnelle vitalité du cyclisme routier dans la région.
- Quatre-vingt-sept coureurs étaient au départ donné par Monsieur Scotté, inspecteur de la Jeunesse et des Sports et M. Lathière, président du Comité d’Aquitaine de la FFC, en présence du Docteur Lagoubie, maire et conseiller général de Montpon.
- Le premier tour (14,1 kms) est couvert en 25 minutes. Il en est de même des suivants. Cependant, la côte marque les concurrents petit à petit et le peloton s’étire. Les hommes que nous trouverons dans les dix premiers au classement contrôlent la course et la moindre tentative d’échappée est immédiatement vouée à l’échec. Deux tours avant la fin, Christian Mirou de Gujan Mestras, l’un des favoris tombe, perd de précieuses minutes et voit ainsi tous ses espoirs s’envoler.
- Au dernier tour le jeune espoir Montponnais Jean-Jacques Blancheton décramponne tout le monde dans l’ascension des Rambauds, prend une centaine de mètres, le peloton réagit aussitôt et une vingtaine de coureurs se présentent pour le sprint final, où Sauvignat bat Lapébie sur une faute tactique, ce qui ne diminue en rien sa victoire, car il a fait une course très méritoire et a été constamment à la pointe du combat.
- Logiquement Serge Lapébie devait revêtir le maillot Aquitain étant certainement le plus rapide sprinteur du lot, après la disparition de Mirou. Sans une confusion entre la banderole et la ligne d’arrivée, levant les bras en signe de victoire alors qu’il était déjà battu par Sauvignat.
- Le parfait état du circuit, très sélectif et la magnifique organisation de l’UC Montponnaise ont permis comme l’a souligné le Président Lathière, à ce championnat des cadets, de se courir dans les meilleures conditions possibles.
Le classement : 1. Jean-Paul Sauvignat (CC Périgourdin) les 85 kms en 2h25’, 2. Serge Lapébie (Girondins), 3. Michel Barrière (CA Bèglais), 4. Jean-Jacques Blancheton (UC Montpon), 5. Jean-Pierre Lacaud (CC Périgueux), 6. Christian Besse (Pédale Nontron), 7. Jean-Claude Castaingt (CC Saint-Médard), 8. Jean-Pierre Téchène (Stade Montois), 9. Michel Poutet (CA Bèglais), 10. Jean-Marie Gaurie (Ambarès).
- Sont qualifiés pour le Championnat de France : Les quatre premiers, le cinquième sera désigné ultérieurement par le comité. Sont remplaçants : Lacaud et Castaingt.

Epilogue : De ce que je connais, je peux dire que Michel Fédrigo a été le grand coureur amateur que l’on a connu. Il est le papa de Pierrick. Jean-Paul Sauvignat (CC Périgueux) notre Champion, a été lâchement assassiner à son domicile par des voyous en rentrant de son travail. Une place de Boulazac porte son nom, juste sur l’emplacement de son ancien commerce. Jean-Jacques Blancheton court toujours, mais en Ufolep. Michel Dutertre est dirigeant à Verteillac. Michel Brusson est retraité après avoir dirigé une entreprise de déménagement. Christian Besse continue d’aller sur les courses. Loubriat est malheureusement décédé. Michel Roulon est commissaire de course à l’EC Foyenne, quant à Darrin je ne sais ici s’il s’agit de Christian ou de Gérard. Le premier suit toujours le cyclisme, le deuxième est décédé accidentellement. Et vous si vous connaissez le sort de certains d’entre eux, n’oubliez pas de l’indiquer en commentaires.
A noter que cette année là Jacques Esclassan devenait Champion des Pyrénées à Mazamet. Le Comité du Limousin avait disparu. Nous étions dans une année de transition avec la Creuse et la Corrèze rattachées au Comité d’Auvergne, la Haute-Vienne à celui du Poitou...

RÉTRO VÉLO DORDOGNE - CADETS D’AQUITAINE 1964 - © BERNARD PECCABIN
 La mémoire du cyclisme en Dordogne     

Posté par Bernard PECCABIN à 23:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

27 juillet 2021

GRIVES (course disparue)

- Grives petit village du canton de Belvès a été aussi le théâtre de courses cyclistes. La fête locale se passait toujours le deuxième dimanche après Pâques, mais dans cette commune peuplée de 120 âmes, on a très vite perdu la tradition du prix cycliste.

1968 Royère Régis Grives avril 1968

Régis Royère vainqueur en 1968 à Grives

Palmarès connu de l’épreuve : 1948 Paul Greletty (Belvès), 1949 Estrade (CC Belvès), 1950 Rouves (Sarlat), 1953 Pierre Barrière (Agen), 1957 Jean-Pierre Milani (Sarlat), 1958 Didier Lasjaunias (CC Périgueux), 1959 Alain Desplats (UV Limousine), 1962 René Loustalot (CC Bergerac), 1967 Jacques Peyrat (Bon Encontre), 1968 Régis Royère (Lalinde), 1973 Foinet (Bon Encontre), 1974 Godet (Nersac).

RÉTRO VÉLO DORDOGNE – GRIVES - © BERNARD PECCABIN
La mémoire du cyclisme en Dordogne

Posté par Bernard PECCABIN à 22:41 - - Commentaires [2] - Permalien [#]


26 juillet 2021

NONTRON AVEC LES MOUSSEAU (suite)

LA SAISON 1949 DE CLAUDE MOUSSEAU

1949 côte Moulin blanc en tête Mousseau et le motard Yves Mousseau juste devant la voiture

La côte de Moulin Blanc maintes fois empruntée, ici avec Claude Mousseau en tête

- Cette saison 1949 constitue un grand tournant pour la carrière de Claude Mousseau. Cette saison voit en effet éclore de jeunes talents qui deviennent de grands champions à l’image de Fausto Coppi qui remporte lui la Grande Boucle. Certes nous n’en sommes pas là, mais qui aurait prédit que des garçons comme Vivier et Brun allaient devenir les champions que l’on a connus ? Et il n’était pas interdit de penser que le jeune Mousseau lui aussi allait rentrer dans la légende. Car partout où le Claude courait, partout celui-ci ramenait la gerbe. Mieux il était en mesure de rivaliser avec des coureurs aguerris comme Fourgeaud, voire Commerie. Equipé par les cycles Rochet, Claude nous démontre tout son talent et parvient à épater Yves, son directeur sportif de père. Partout le Périgord vert s’enflamme au départ de chaque épreuve, avec toute une cohorte de public qui observe avec des yeux de chimère l’évolution de ces trois diables de coureurs : Mousseau, Vivier et Brun. Une période dorée est en train de s’écrire, une période pleine de souvenirs où chaque fête rythmait avec la course cycliste.
- Avec du recul on peut mesurer la valeur du jeune Mousseau qui bat un Jacques Vivier qui trois ans plus tard, prendra le départ d’un Tour de France pour gagner une étape à Limoges en 1952 puis à Vannes en 1954.
-
Lire et voir la saison de Marius Duteil en 1949.
- Revoir la saison 1948 à Nontron.

- L'ERE NOUVELLE 1946-1953 : L'immédiat après-guerre marque la période dorée du cyclisme. Celle des très grands champions, au-dessus de laquelle, pourtant, plane la présence d'un seul homme. Celle d'un Fausto Coppi, peut-être le plus grand coureur de l'histoire, en tout cas la personnalité dominante de cette époque. Au-delà d'un palmarès fabuleux, il était surtout l'homme des légendes. Celle d'une vie tumultueuse, tout d'abord, tant sur le plan privé que dans les malheurs qui ne cessèrent de perturber sa carrière. Celle ensuite d'un coureur hors pair, capable des coups d'éclat les plus géniaux. Une cinquantaine de ses succès les plus marquants furent ainsi menés au terme de longues échappées solitaires, et à l'époque, c'est un peu lui, Coppi, qui décidait du sort des courses auxquelles il prenait part. Au-delà du champion, Fausto Coppi était également un grand professionnel qui fit avancer considérablement le cyclisme. Il était un perfectionniste et permit à son sport de sortir de l'empirisme où il se confinait depuis toujours. Coppi fut le premier à effectuer des recherches dans le domaine de la diététique et révolutionna les méthodes d'entraînement. Il changea ainsi complètement par la même occasion l'image du champion cycliste, enfin devenue, au début des années cinquante, plus valorisante. Le grand mérite de Coppi est sans conteste d'avoir marqué à ce point sa génération, alors qu'elle était sans aucun doute la plus riche qu'ait jamais connu le cyclisme. Ses adversaires se nommaient Bartali, Kubler, Koblet, Van Steenbergen et Bobet, pour l'essentiel, soient quelques uns des plus grands de tous les temps. Leurs luttes valurent au cyclisme à la fois d'atteindre le sommet de sa popularité, dans ses pays de tradition, l'Italie, la France et la Belgique, mais aussi d'effectuer un dernier pas décisif, vers son aspect moderne. Les moyennes atteignaient les sommets, les tactiques de course avaient changé. Une seule anecdote pour situer le niveau de l'époque : un champion de la dimension de Louison Bobet dut attendre sa 6° participation, à 28 ans, pour remporter enfin le Tour de France, après des années de travail acharné. Autre signe de richesse de cette période. En 1953 alors que Fausto Coppi venait tout juste à 34 ans d'endosser son unique maillot arc-en-ciel de champion du monde, le futur grand de la génération suivante faisait son apparition. Jacques Anquetil, vainqueur à 19 ans de son premier Grand Prix des Nations.

1949 quartier nord 49 départ

Départ de course quartier Nord de Nontron

AU FIL DES RÉSULTATS DE CLAUDE MOUSSEAU

NOUVEAU TRIOMPHE DE MOUSSEAU A VARAIGNES

1949 Varaignes 49

Départ de course à Varaignes en 1949

- Le jeune espoir du Vélo-Club Nontronnais ne veut pas décevoir ses innombrables supporters et amis ; une fois de plus sa classe s’affirme et il triomphe magistralement à Varaignes, sur un lot très relevé de coureurs. Vingt-cinq coureurs au départ de la course. En plus des Nontronnais et de quelques membres de la Pédale Faidherbe, nous notions la présence de nombreux coureurs d’Angoulême et de Poitiers. Monsieur Raoult, président du VCN libère les coureurs à 15h00.
- Dès le départ l’allure est rapide, les Charentais voulant prendre la direction de la course, attaquent dès le début et nous notons quelques échappées très courtes d’ailleurs, mais tout rentre dans l’ordre. En bas de la côte de Marthon, Claude Mousseau qui jusqu’à présent n’avait pas montré d’intentions belliqueuses, s’échappe, lâche irrésistiblement tous ses adversaires et prend trois à quatre cents mètres d’avance.
- Derrière la chasse s’organise, mais le jeune Coco, qui sent que le trou est fait et que son échappée est bonne, poursuit son effort et accentue encore son avance. Au premier passage à Varaignes, il possède une minute sur le peloton. A ce moment Klabinski d’Angoulême qui sent que la course se joue, fausse compagnie au peloton et part à la poursuite de Mousseau. Quelques instants plus tard, Barguenio et Bourgoin s’échappent à leur tour.
- Un peu avant Montbron, Klabinski rejoint Mousseau, tandis que derrière le peloton s’étire et du fait de l’allure très rapide de la course, les abandons sont nombreux. Nos deux échappées continuent leur effort et améliorent sans cesse leur avance sur le peloton. Derrière eux, à environ 300 mètres, Barguenio fournit une très belle course, faisant 60 km tout seul sans pouvoir rejoindre les deux hommes de tête. Son compagnon d’échappée Bourgoin ayant lâché au bout d’une dizaine de kilomètres.
- Rien ne changera jusqu’à l’arrivée. Claude Mousseau lâchera irrésistiblement Klabinski dans la côte de Varaignes et gagne avec une centaine de mètres d’avance, couvrant les 98 km du parcours en 2h38’, le troisième Barguenio (VCN) à 35 secondes, un peloton d’une dizaine de coureurs à six minutes puis les retardataires et les malchanceux.
- Une fois de plus Claude Mousseau donne une victoire à son club, le VC Nontron et aux cycles Rochet. Nous ne saurions encore le féliciter de sa belle victoire, cela finirait peut-être par le gêner, mais nous avons constaté que de jour en jour sa classe s’affirme et surtout que sa science de la course s’améliore sans cesse. On a vu courir non pas un jeune, mais presque un vieux routier.
- Il nous faut féliciter également le jeune Barguenio qui en ce moment fait des progrès constants. Comme nous l’avons dit plus haut, il fit 60 km tout seul à 300 mètres des deux hommes de tête, et il est dommage qu’il n’ait pas pu partir en même temps que Mousseau, car il méritait la place de deuxième. Nous tenons avec Barguenio un excellent coureur qui fera parler de lui et on peut le mettre avec les As du VC Nontronnais, les Mousseau, Vivier, Brun, Sallat.

1949 Varaignes 49 bis

La gerbe pour Mousseau à Varaignes

 LES TROIS ESPOIRS DU VC NONTRON MOUSSEAU, VIVIER et BRUN
obtiennent un nouveau succès au GP du quartier Nord

1949 départ quartier nord

Départ de course à Nontron quartier Nord

- Vingt-cinq coureurs au départ du 2° GP du quartier Nord, parmi les quels Dussoulier le crack de Saint-Junien et favori de l’épreuve, Lascaud le Périgourdin dont la renommée n’est plus à faire ; du Limougeaud Dominguez bien connu dans le Limousin et quelques Angoumoisins venus tenter leur chance en Dordogne. Une grande partie de l’équipe du VCN était présente et parmi eux le trio Mousseau, Vivier, Brun qui portait malgré la présence des ténors, l’espoir des spectateurs.
- Dès le début les coureurs s’observent et Lascaud enlève la première montée de la côte de Nontron. Le peloton s’étire au deuxième passage à La Maladrerie. On ne compte plus en tête qu’une dizaine de coureurs. Déjà Dussoulier puis Lascaud tentent tour à tour de s’échapper en compagnie de Vivier et de Brun, malgré la réaction violente de Dussoulier et de Lascaud.
- Nos trois jeunes attaquent la côte de Nontron avec une trentaine de mètres d’avance et accentuant celle-ci, ils passent en haut de la côte avec 30 mètres d’avance. Désormais la course est jouée, nos trois hommes améliorent sans cesse leur avance. Derrière, seuls Dussoulier et Lascaud font de gros efforts pour revenir, mais sans pouvoir rejoindre les échappés.
- A l’arrivée nous assistons à un sprint éblouissant entre Mousseau et Vivier, mais finalement c’est Claude Mousseau qui triomphe de son camarade d’échappée d’une dizaine de mètres et enlève ainsi la course.

1949 quartier nord protocole 49

Mousseau vainqueur au quartier Nord, à gauche Michel Brun

COMMERIE TRIOMPHE AU 4° GP DU CANTON
Le trio Nontronnais, Mousseau, Vivier et Brun animent l’épreuve

- Disputé le premier dimanche d’octobre à Nontron, le 4° Grand Prix de la commune libre du canton se parcourait sur le trajet Nontron-Javerlhac à couvrir cinq fois, soit 125 kms. Une trentaine de coureurs se présentèrent au départ, parmi lesquels Danguillaume de Tours, le favori de l’épreuve Commerie deux fois vainqueurs, Duteil vainqueur l’an passé, Lacoste, les Limougeauds Guitard et Rigout, le Mussidanais Zaccaron, etc... En plus de ces cracks de nombreux jeunes étaient venus tenter leur chance parmi ceux-ci nous notions naturellement la présence des trois espoirs du VCN, Mousseau, Vivier et Brun.

1949 tour canton 49

Les coureurs lors du Tour du canton de Nontron

- Dès 15h00, le départ fut donné par M. Raoult président du VCN. L’allure est rapide et le train va de 40 à 45 km/h de moyenne. Après le premier passage à Javerlhac, Mousseau, Danguillaume et Vivier secouent tour à tour le peloton mais rien de décisif n’est fait. Dans la côte de Nontron montée à vive allure, le peloton s’étire. Commerie enlève la prime et à ce moment Mousseau attaque emmenant dans sa roue Vivier et Brun, sentant le danger. Commerie saute dans leur roue, prenant rapidement une centaine de mètres, nos trois jeunes se rendant compte que l’échappée peut être bonne, fonce vers Javerlhac, lieu où ils possèdent près de deux minutes d’avance. Se relayant parfaitement, Mousseau, Vivier et Brun roulent constamment à 45 à l’heure. Commerie qui sent peut-être que l’échappée ne pourra tenir jusqu’au bout, ménage ses forces et aide très peu nos jeunes. Mais derrière, le peloton que secouent Danguillaume et Dussoulier chasse très fort pour rejoindre les fugitifs. Pendant deux tours nous allons assister à un véritable match poursuite où le peloton roulera au maximum pour rejoindre les échappées. Au troisième tour après le passage à Javerlhac, nos trois fuyards qui sentent que la victoire des jeunes ne peut leur échapper ralentissent légèrement leur train, aussi les poursuivants comblent régulièrement leur retard. Peu avant Nontron, Vivier distance légèrement ses camarades et enlève la première place du classement des jeunes. Mousseau enlève la deuxième place au sprint devant Brun. Puis Commerie, Mousseau, se laissent absorber par le peloton, tandis que Vivier continue seul en tête. Brun, lui ne continue pas. Le quatrième tour est toujours un match poursuite, le peloton rejoindra Vivier à Javerlhac. De Javerlhac à Nontron, Danguillaume essaye plusieurs fois de s’échapper mais ne réussit pas. Et c’est un peloton compact qui se présente à l’arrivée. Nous assistons à un sprint fantastique enlevé par Commerie irrésistible devant Duteil.
- Magnifique course menée à vive allure avec un match poursuite durant trois tours, qui opposa les cracks du Centre Ouest et les espoirs du VCN. Ces espoirs de Nontron qui ont animé la course, mais qui n’ont pu résister aux assauts de Danguillaume qui secoua le peloton avec énergie, ce qui nous valut un arrivée groupé mais avec un magnifique sprint.
Classement : 1. André Commerie sur cycle Rochet, 2. Marius Duteil, 3. Guitard, 4. Danguillaume, 5. Zaccaron, 6. Rigout, 7. Vareille, 8. Vivier, 9. Mousseau (tous dans le même temps).
Classement des jeunes : 1. Jacques Vivier, 2. Claude Mousseau, 3. Michel Brun (tous VCN)
- Une épreuve difficile où le jeune Mousseau parvient à rivaliser avec les ténors, ceci sur un terrain et un parcours particulièrement difficile.

1949 quartier nord 1949

Course du quartier Nord avant le départ où on reconnaît Mousseau et Brun

CLAUDE MOUSSEAU PREMIER A THIVIERS

- Pour la dernière course de la saison, le crack du VC Nontron se déplaçait à Thiviers. Confirmant sa classe et une fin de saison particulièrement brillante, il se montra le plus fort, semblant se jouer de ses adversaires. L’épreuve qui comportait vingt tours de ville fut disputée seulement par une dizaine de concurrents, parmi les quels on notait Bourgoin de Thiviers, Minvielle de Mussidan. Dès le départ, le train est rapide. Mousseau amenant le peloton  qui peu à peu s’étire et au dixième tour, Coco et Bourgoin sont seuls en tête. La course semble jouée mais au 16° tour, Mousseau crève et la victoire qui lui paraissait assurée semble enfuie pour lui. Mais il ne se découragea pas et part à fond, comble peu à peu son retard, passe Bourgoin qui semble peiner et arrive seul sous la banderole. Une fois de plus Mousseau triomphe et fait briller les couleurs du VCN et des cycles Rochet.
- Pour Coco, il ne manque plus qu’un titre pour concrétiser sa valeur, sa classe, c’est le titre de champion du VCN, titre qui se disputera d’ici huit jours à Nontron. La lutte sera dure, entre les trois espoirs que sont Mousseau, Vivier et Brun. Qui l’emportera ? Le pronostic est difficile à faire, pourtant les trois classements à Piégut, Javerlhac et Nontron semblent mieux convenir à Mousseau, plus rapide au sprint. La course promet d’être passionnante et tous voudront gagner, mais puisqu’il en est ainsi, que le meilleur gagne !
- Encore une course où le jeune Mousseau malgré une crevaison, répare sa roue, part à la poursuite des hommes de tête, les rejoint et les distance pour gagner. Une preuve qui souligne bien que ce jeune coureur a de la caisse.

CLOTURE DE LA SAISON AU VC NONTRON
CLAUDE MOUSSEAU CHAMPION DU VC. NONTRON

- Le VC Nontronnais fêtait la clôture de sa saison cycliste. Notre club cycliste qui cette année fit une saison magnifique et dont les coureurs se couvrirent de lauriers sur les routes du Limousin tint à terminer en apothéose cette saison.
- Le matin à 10 heures fut donné le départ de la course du club tenant lieu en même temps de championnat du VCN. Malheureusement certains coureurs comme Vivier et Brun disputant des courses ailleurs ne purent courir cette course fraternelle.
- M. Raoult donna le départ aux vingt quatre concurrents pour la première partie du parcours Nontron-Piègut. Aucun coureur ne présente des signes de velléité et Claude Mousseau gagne au sprint cette manche devant Fourgeaud.
- Après un accueil enthousiaste à Piègut, le départ fut donné pour Javerlhac. Durant ce trajet, plusieurs coureurs, Mousseau, Fourgeaud, Lavaud Paul tentent de s’échapper mais rien de décisif n’est fait et une fois de plus l’arrivée se fait au sprint qui revient encore à Mousseau. Il est regrettable au cours de cette manche, l’abandon de François Sallat suite à des incidents du vélo.
- Enfin le départ fut donné pour la troisième et dernière partie du parcours, Javerlhac-Nontron. Les coureurs s’observent et malgré les attaques continuelles de Paul Lavaud , Rougier, Mousseau et Etienne Fourgeaud, les concurrents arriveront ensemble à Nontron. Nous assistons à un sprint éblouissant qu’enlève encore Claude Mousseau, au milieu d’une population enthousiaste. Claude Mousseau termine brillamment sa saison en enlevant cette dernière course de 60 kms et devient champion du VCN. Mais il est à regretter l’absence de Vivier et de Brun, car nous aurions pu juger lequel de nos trois espoirs était supérieur aux autres. Néanmoins tous nos coureurs sont à féliciter pour leur course, mais nous nommerons les deux jeunes, à savoir Jacques Sallat et Martin, qui ont su tenir tête aux habitués des compétitions.
- Une fois de plus, Claude Mousseau confirme bien qu’il est le coureur qu’il ne faut surtout pas amener au sprint, car à chaque fois, la victoire on le voit lui est acquise...

1949 Mousseau 5

En haut côté gauche Besse et Ventelou, en bas Mousseau et Barguéro

LE BANQUET : A 14 heures un banquet réunissait au Restaurant Feuillade les coureurs et les dirigeants du VC Nontron et tous les amis du cyclisme. Le repas se déroula dans la gaieté. Après le banquet, le président Raoult prononça un discours dans lequel il rappelle l’essor de la société depuis sa fondation, jusqu’à ce jour, il dit entre autre : "et malgré tout depuis seulement trois ans que le VCN est fondé, notre essor peut être considéré comme magnifique, puisque nous nous classons 4° pour le nombre de coureurs et 5° pour le nombre de courses organisées. De plus vous avez porté les couleurs de notre club sur toutes les routes du Limousin, vos victoires sont nombreuses et laissent espérer une nouvelle saison pleine de promesses".
- Le banquet se termina par des chansons et tous se retirèrent heureux de cette magnifique journée passée sous le signe du cyclisme. Après le banquet, les dirigeants du VCN allèrent à Saint-Pardoux applaudir et encourager notre équipe de football qui disputait un championnat. Ils apportèrent ainsi un concours moral de sportifs à d’autres sportifs. Ils montrèrent par ce geste que l’aide morale est nécessaire entre tous les sports et que toutes les sociétés sportives doivent s’aimer et s’épauler mutuellement pour la bonne marche des Sociétés d’abord et surtout pour qu’existe réellement l’entente sportive.

MOUSSEAU S’IMPOSE A CORGNAC

- Fin de saison fantastique du jeune espoir Nontronnais après son titre de champion du club obtenu voilà une semaine. A Corgnac, seize engagés au départ. Et Mousseau attaque dès le drapeau baissé histoire de lâcher Rey de Thiviers, qui court dans son fief. Celui-ci s’accroche désespérément, donnant le meilleur de lui-même pour résister non seulement aux assauts de Mousseau mais aussi à ceux de Farges également licencié au VCN. A l’arrivée Mousseau gagnera devant Farges et Rey de Thiviers.
- Félicitations à notre étoile montante, Claude Mousseau encore vainqueur mais aussi au jeune Farges qui depuis le début de la saison réalise de progrès constants.

QUELQUES GRANDS DE LA SAISON 49

René Vietto, Marcel Lambrecht, Guy Lapébie, Emile Idée, Gino Bartali, Brick Schotte, Ferdinand Kubler, Jacques Marinelli, Roger Rondeaux (Cyclo-Cross), Rick Van Steenbergen, Gino Bartali (Italie), Jean Goldschmitt, Fausto Coppi, Louis Bobet, Robert Chapatte, Jacques Dupont, Jean Diederich, Raphaël Géminiani, Bernard Gauthier, Stan Ockers.

1949 Barguénio, Mousseau, Régeon

Barguéro, Mousseau et Régeon de gauche à droite

CEUX QUI BRILLENT EN PERIGORD

Marius Duteil (CC. Périgueux), Pierre Mounet (CC. Périgueux), Yves Gourd (Stade Foyen), Charles Martin (CC. Périgueux), Guerrino Pontoni (Guidon Agenais), Maurice Pradel (Pédale Sarladaise), Paul Grellety (CC. Belvès), Claude Mousseau (VC. Nontron), Louis Londéro (Brive), André Dupré (Stade Foyen), Guy Allory (UCAP.Angoulême), Daniel Dihars (Stade Foyen), Marcel Dartenset (Pédale Faidherbe), Alfred Macorig (Guidon Agenais), Jacques Vivier (VC. Nontron), Dumon (Pédale Faidherbe).

LES VEDETTES DU SUD-OUEST

Albert Dolhats (Tarnos), Roger Cruzin (CC. Caudéran), René Barrère (CC. Béarnais), Gilbert Ducourneau (Sde Montois), Robert Desbats (CC. Caudéran), André Gavelle (Cycles Girondins), Jacques Moujica (St.Gaudens), Alain Moineau (UC. Arcachon), Tino Sabbadini (VC.Fumel), Jo Bianco (Guidon Agenais), François Palus (FC. Oloron), André Micas (ASPTT. Bordeaux), Abel Trouillet (UC. Arcachon), André Darrigade (US. Dax), Félix Bermudez (Espéraza), Maurice Verdeun (SA. Bordelais), René Garric (Toulouse), André Micas (ASPTT. Bordeaux), Henri Prouzet (Guidon Agenais), Maurice Bertrand (ASPTT. Bordeaux), Stanislas Urbaniack (ASPO), Colette (Chatellerault), Pierre Proust (JP. Saintes), Jean Rinco (ASPTT. Bordeaux), André Joulin (ASPTT. Bordeaux), Armand Darnauguilhem (Caudéran), Christian Garbay (SA. Bordeaux).

RÉTRO VÉLO DORDOGNE - CYCLISME A NONTRON 5 © BERNARD PECCABIN
La mémoire du cyclisme en Dordogne - Prochaine édition : Nontron en 1950 et 51

Posté par Bernard PECCABIN à 23:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 juillet 2021

1996 - LE CYCLISME, SON ACTUALITE (30° semaine de la saison)

IL Y A 25 ANS EN DORDOGNE ET EN AQUITAINE

25 au 31 juillet 1996

1996 mONEIN 1

Laurent Roux vainqueur et Eros Poli (2°) au micro de Daniel Mangeas à Monein

- On a fait la fête à Monein et le grand critérium n’a pas manqué sa vocation avec un public qui s’est levé pour ovationner Laurent Roux (TVM) le vainqueur devant Eros Poli (Saeco) et Colotti (Agrigel). Même si le plateau n’était pas facile avec la concurrence des jeux olympiques, trente-deux coureurs se sont élancés dans les rues de Monein pleines de spectateurs. On a pensé que la course se terminerait à un match à trois, mais si Eros Poli a donné l’impression de pouvoir l’emporter, c’est le Cadurcien Laurent Roux encouragé par le public qui renversera la situation pour gagner ce critérium devant le transalpin, la troisième place revenant à Colotti (Agrigel).

1996 mONEIN 32

Laurent Roux ovationné à Monein

- Le prix des fêtes de Saint-Christoly de Blaye fut une question à régler entre sprinters, avec un Stéphane Lavignac (Asptt Périgueux) impérial face à Bruno Bannes (G. Saint Martinois) et Nicolas Fournier (Cam Bordeaux).
- La nocturne des fêtes de Peyrehorade a profité à Fernand Lajo (US Bouscat) devant le redoutable Bertrand Guerry (Saint-Jean de Monts) et Gérard Ianotto (Guidon St.Martinois) suivi de Saumon et de Beau. Celle d’Orthez a tourné à l’avantage de Didier Labourdette (G.Saint-Martinois) qui bat Becaas (VC Oloron) et Bruno Bannes (G.Saint-Martinois).
- Et puis en ce mois de juillet les fêtes de Gabarret ont rassemblé un beau peloton de coureurs élites. C’est Jérôme Bonnace qui remporte la gerbe devant du beau monde puisque derrière lui on trouve dans l’ordre Thierry Elissalde (Bayonne), Anthony Langella (Marmande) suivis de Guerry et de Becaas.

1996 CA des jeunes à Libourne

Podium cadets avec Arnaud Dublé, Rolait et Mella

Ménart Rébecca 98

- La logique a été respectée à Libourne pour le Championnat d’Aquitaine des jeunes où les Dublé ont reigné sans partage. Laurent Dublé (SA Mérignac) est titré en minimes devant Seguin (AVC Libourne) et Vidale (Oloron). Arnaud Dublé (SA Mérignac) se retrouve sur le plus haute marche en cadets avec Rolait (Bouscat) 2° et Mella (Marmande) 3°. Rebecca Ménart (TCF 24) - en médaillon - remporte le titre minimes/cadettes devant Gaëlle Carreau (P.Faidherbe) et Fanny Ribérot (Lavardac) classée troisième.
- Quelques succès de nos régionaux avec Gérard Antoniol (Uzerche) à Tulle lors de la nocturne, de Yanis Nornet (Saintes) à Arcachon quartier des Abatilles, de Jean-Louis Lacaule (Stade Montois) au Tour de la Soule, de Jacques Napias (GC Bergerac) à Saint-Avit Saint-Nazaire, de David Cruzin (Cam Bordeaux) à Saint-Sauveur, de David Schrall (Saint-Céré) à Puybrun, de Frédéric Barreau (Dax) à Saint-Vincent de Tyrosse, de Bruno Mazetta (US Créteil) à Cudos, de Didier Soust (Oloron) à Captieux.

ÉCHOS DE DORDOGNE

- Saint-Etienne de Puycorbier (prix des fêtes par RC Mussidan) : 1. Samuel Daubisse (Périgueux CA), 2. Victor Melchior (Mussidan), 3. Jean-Paul Truffy (Pédale Faidherbe), 4. Jean-Michel Arquey (GC Bergerac), 5. Boudon (Ste Foy), 6. Laborde (Cam Bordeaux), 7. Jean-Marc Germagnan (Saint-Astier), 8. Jean-Jacques Blancheton (Périgueux AC), 9. Jean-Luc Confolens (VC Barsac), 10. Marostica (Saint-Barthélémy), etc…
- Ménestérol (Prix des fêtes SR par UC Montpon) : 1. Olivier Ducloux (US Bouscat), 2. Daragnès JC (G. Saint-Martinois), 3. Delage JC (Pellegrue), 4. Nogué G. (Talence), 5. Valade E (Ste Foy), 6. Dupré E. (EC Foyenne), 7. Peytour (Asptt Périgueux), 8. Fumé J. (Jonzac), 9. Prioleau JM (Ste Foy), 10. Tanguy (Montpon), etc…
- Saint-Sulpice de Mareuil (Vélo loisirs par CCP Nontron) : 1. Bruno Soulat (Nersac), 2. Lecair (Lorient), 3. Anglade (Oloron), 4. Ducau (CRCL), 5. Béneyrol JL (Nontron), 6. Martos (VC Cubzac), 7. Canard (Condat), 8. Bonnet (Condat), 9. Daniel (Asptt Périgueux), 10. Marcadier (Châteauneuf), etc…
- Pézuls (SR par SC Périgord) : 1. Lionel Dagot (SC Caudrot), 2. Arfel (EVCC Bergerac), 3. Anastaze (SC Périgord), 4. Viboud (EC Lac Vert), 5. Bouziani (Asptt Périgueux), 6. Ribette (CC Marmande), 7. Bégout (Asptt Périgueux), 8. Saura (VC Cubzac), 9. Taillandier (Cahors), 10. Decayre (Monoazier), etc…

1996 Saint-Germain du Salembre 1

Petit peloton au départ de Saint-Germain du Salembre

- Saint-Germain du Salembre (SR par Saint-Astier) : 1. Olivier Durand (Montmoreau), 2. Bruno Blangeois (Pellegrue), 3. Sébastien Chabreyrou (Saint-Astier), 4. Jacques Dubost (Saint-Astier), 5. Jérôme Permenas (US Bouscat), 6. Michel Besse (ACLBP), 7. Bernard Dubost (CC Périgueux), 8. Laurent Desmaison (Cyclisme 24), 9. Fedon (Uzerche), 10. Salanson (Nantes), etc…

1996 Saint-Germain du Salembre 2

Protocole d'arrivée à Saint-Germain du Salembre avec
Olivier Durand à droite le vainqueur avec le bouquet

RÉTRO VÉLO DORDOGNE - 1996/semaine 30 © BERNARD PECCABIN
La mémoire du cyclisme en Dordogne

Posté par Bernard PECCABIN à 22:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

24 juillet 2021

NOTRE DAME DE SANILHAC (course disparue)

- Notre-Dame de Sanilhac et son bourg situé sur la route de Vergt, recevait les épreuves cyclistes le premier dimanche de septembre. Un circuit pas du tout facile à maîtriser avec son lot de petites grimpettes par la Chabeaudie. D’ailleurs à la lecture du palmarès, on voit très bien que ce sont des garçons aguerris qui ont remporté le bouquet sur ce terrain. Depuis 1991, s’en est fini des prix cyclistes. Pourtant la nouvelle zone d’activités Cré@vallée pourrait servir pourquoi pas de support à une belle fête du vélo. Qui en prendra l’initiative ? A voir...

mm

Des vainqueurs de Notre-Dame avec de gauche à droite Patrice Dumas, Jean-René Audebert,
Robert Bibié,
Francis Dubreuil, Sylvain Abadie, Bernard Mazeau, Laurent Mazeau

Palmarès connu : 1981 Patrice Dumas (ASPTT Périgueux), 1983 Jean-René Audebert (CC Périgourdin), 1984 Robert Bibié (Asptt Périgueux) 1985 André Perrier (VC Tulle), 1986 Francis Dubreuil (CC Périgourdin), 1987 Didier Touyarou (VC Nay), 1988 Sylvain Abadie (Stade Cadurcien), 1990 Bernard Mazeau (Pédale Faidherbe), 1991 Laurent Mazeau (VS Montluçon)

NOTA : ville départ Jours cyclistes de Maurice Jouault en 1983 (étape Notre-Dame de Sanilhac-Rouffignac : Dominique Damiani (France).

RÉTRO VÉLO DORDOGNE - NOTRE DAME DE SANILHAC - © BERNARD PECCABIN
La mémoire du cyclisme en Dordogne

Posté par Bernard PECCABIN à 22:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

23 juillet 2021

TOUR DES CANTONS MAREUIL VERTEILLAC RIBERAC

BILAN DU TOUR AVEC CEUX QUI SONT PASSÉS PROS
ET LES VINGT-QUATRE VAINQUEURS

NDLR : En parcourant les différentes éditions, vous constaterez que certains liens proposés ne sont plus valides.
Leur suppression définitive n'altère pas pour autant l'exploitation des documents proposés ci-dessous par Vélo Dordogne;

Mareuil 1

Mareuil 2

Mareuil 3

- Alors que la future va s'élancer prochainement, on va certainement observer le vainqueur final qui sauf exception, agrandira le peloton des jeunes professionnels.
- Un Tour qui a pris une grande dimension en incluant le canton de Ribérac, en devenant finale du Challenge national des espoirs... Oui désormais ce sont nos routes de Dordogne, qui servent de tremplin aux futurs champions du 3° Millénaire.
- Si on fait le point depuis la 1° édition de ce Tour, voilà tous ceux qui sont devenus à cette date coureur professionnel (équipe Pro-Tour ou continentale) et qui ont participé au Tour des cantons. Vrai que certains ne sont plus chez les pros, vrai aussi que d'autres n'y ont pas fait de vieux os, mais enfin, on peut dire que ce Tour constitue un vivier plein d'intérêt et très significatif.
Samuel Plouhinec (Cofidis, Delatour, Bretagne Jean Floc'h, Agritubel), Stéphane Augé (Festina, Delatour, Crédit Agricole et Cofidis), Gilles Canouet (Agritubel), Pierrick Fedrigo (FdJ), Thomas Voeckler (Europcar), Anthony Charteau (Europcar), Mariuz Vitecki(Bank BGZ), Sergio Paulhino (Saxo Bank), Jérôme Pineau(Omega Pharma/Quick Step), Nicolas Portal (AG2R), Julien Mazet (BigMat), Jimmy Engoulvent (Saur-Sojasun), Youri Krivtsov(Lampre), Sylvain Calzati (Agritubel), Hayden Roulston (Radioshack), Samuel Dumoulin (Cofidis), Andri Lebedev(Kalev Chocolate), Lloyd Mondory (AG2R la Mondiale), Jean-Luc Delpech (Bretagne Schuller), Benoit Emilien Bergès (RAGT Semences, Auber 93 et Agritubel), Matthieu Ladagnous (Française des Jeux), Fabien Patanchon (Française des Jeux et Caisse d'Epargne), Maxime Bouet (AG2R La Mondiale), Pierre Cazaux (Roubaix-Lille Métropole, Française des Jeux puis Euskaltel), Julien Loubet (AG2R la Mondiale), Jérôme Coppel (Française des Jeux), Rein Taaramäe (Cofidis), Brice Feillu (Agritubel, Vacansoleil, Léopard Trek, Saur Sojasun) , Blel Kadri (AG2R La Mondiale), Martial Roman (Atlas Personal/Suisse), Jonathan Thiré (Big Mat Auber 93), Johan Mombaerts (Auber 93), Cyril Bessy (Besson Chaussures, Sojasun Saur puis Cofidis), Christophe Laborie (Saur Sojasun), Nicolas Capdepuy (Burgos-BH, Damien Braana (Burgos-BH) et Romain Sicard (Euskatel Euskadi), Thibault Pinot (Française des Jeux), Jérôme Cousin (Europcar), Arnaud Courteille (FDJ), Anthony Delaplace(Saur Sojasun), Boris Zimine (Roubaix-Lille Métropole) et Thomas Vaubourzeix (La Pomme Marseille). Ronan Racault (Bigmat Auber 93), Etienne Tortelier (Sojasun), Kenny Elissonde (FDJ), Loïc Desriac (Lille RM, Nacer Bouhanni (Française des Jeux). Arnaud Démare (Française des Jeux), Rudy Molard (Cofidis, Angelo Tulik (Europcar) et Fabien Schmidt (Sojasun), Théo Vimpère (Bigmat Auber). Warren Barguil (Argos Shimano), Yoann Paillot (La Pomme Marseille) et Julien Duval (Roubaix-Lille Métropole). Thomas Boudat (Europcar), et bien d'autres.....

TOUS LES LAUREATS DU MAREUIL-VERTEILLAC

1994-1997

Grégory Pérez (CC Marmande) 1994, Fabien Pouey-Dicard (VC Oloron HB) 1995
Samuel Poulhinec (Vendée U) 1996, Gilles Canouet (CC Marmande) 1997.

1999-2001

Pierrick Fédrigo (CC Marmande) 1998 et 1999, Jérôme Bouchet (UC Châteauroux) 2000,
Youri Krivtsov (Nantes Cyclisme) 2001.

2002--2006

Fabien Fleury (Jean Floc'h) 2002, Benoit-Emilein Bergès (UC Châteauroux) 2004,
Fabien Patanchon (Sud Gascogne) 2005, Jérôme Coppel (CR4C Roanne) 2006

2007-2010

Jérôme Coppel (CR4C Roanne) 2007, Cyril Bessy (CR4C Roanne) 2008,
Thibaut Pinot (Franche Comté) 2009, Florent Mallegol (Bretagne) 2010

2011-2014

Arnaud Démare (Picardie) 2011, Warren Barguil (Franche Comté) 2012,
Fabien Grellier (Pays de Loire) 2013, Thomas Boudat (Pays de Loire) 2014

2015-2018

Antoine Leplingard (Pays de Loire) 2015, Mathias Le Turnier (Poitou-Charentes) 2016,
Marlon Gaillard (Vendée U) 2017, Bastien Duculty (Villefranche en Beaujolais) 2018

 RELIRE LES EDITIONS PECEDENTES

- 1994 : Grégory Pérez (CC Marmande) - 1° édition.
- 1995 : Fabien Pouey-Dicard (Sélection Pyrénées-Atlantiques - 2° édition.
- 1996 : Samuel Plouhinec (Vendée U) - 3° édition.
- 1997 : Gilles Canouet (CC Marmande) - 4° édition.
- 1998 : Pierrick Fedrigo (CC Marmande) - 5° édition.
- 1999 : Pierrick Fedrigo (CC Marmande) - 6° édition.
- 2000 : Jérôme Bouchet (UC Châteauroux) - 7° édition.
- 2001 : Youri Krivtsov (Nantes Cyclisme) - 8° édition.
- 2002 : Fabien Fleury (Jean Floc’h) - 9° édition.
- 2003 : pas d’épreuve
- 2004 : Benoit-Emilien Bergès (UC Châteauroux) - 10° édition.
- 2005 : Fabien Patanchon (Entente Sud Gascogne) - 11° édition.
- 2006 : Jérôme Coppel (CR4C Roanne) - 12° édition.
- 2007 : Jérôme Coppel (CR4C Roanne) - 13° édition.
- 2008 : Cyril Bessy (CR4C Roanne) - 14° édition.
- 2009 : Thibaut Pinot (Franche-Comté) - 15° édition.
- 2010 : Florent Mallegol (Bretagne) - 16° édition.
- 2011 : Arnaud Démare (Picardie) - 17° édition.
- 2012 : Warren Barguil (Franche-Comté) - 18° édition.
- 2013 : Fabien Grellier (Pays de Loire) - 19° édition.
- 2014 : Thomas Boudat (Pays de Loire) - 20° édition.
- 2015 : Antoine Leplingard (Pays de Loire) - 21° édition.
- 2016 : Mathias Le Turnier (Poitou-Charentes) - 22° édition.
- 2017 : Marlon Gaillard (Vendée U) - 23° édition.
- 2018 : Bastien Duculty (Villefranche en Beaujolais) - 24° édition

Les vainqueurs de l'épreuve : 1994 : Grégory Pérez (CC Marmande), 1995 : Fabien Pouey-Dicard (Sélection Pyrénées-Atlantiques), 1996 : Samuel Plouhinec (Vendée U), 1997 : Gilles Canouet (CC Marmande), 1998 : Pierrick Fedrigo (CC Marmande), 1999 Pierrick Fedrigo (CC Marmande), 2000 Jérôme Bouchet (UC Châteauroux), 2001 : Youri Krivtsov (Nantes Cyclisme), 2002 : Fabien Fleury (Jean Floc'h), 2003 : pas d'épreuve, 2004 : Benoit-Emilien Bergès (UC Châteauroux), 2005 : Fabien Patanchon (Entente Sud Gascogne), 2006 : Jérôme Coppel (CR4C Roanne), 2007 : Jérôme Coppel (CR4C Roanne), 2008 : Cyril Bessy (CR4C Roanne), 2009 : Thibaut Pinot (Comité de Franche Comté), 2010 : Florent Mallegol (Comité de Bretagne), 2011 : Arnaud Démare (Comité de Picardie), 2012 : Warren Barguil (Comité de Franche Comté), 2013 : Fabien Grellier (Pays de Loire), 2014 : Thomas Boudat (Pays de Loire), 2015 : Antoine Leplingard (Pays de Loire), 2016 : Mathias Le Turnier (Poitou-Charentes), 2017 : Marlon Gaillard (Vendée U), 2018 : Bastien Duculty (Villefranche en Beaujolais).

- En faisant le tour d'horizon des vainqueurs, on constate que les clubs de Marmande, Châteauroux, Nantes, Roanne, Sud Gascogne, Vendée U, Jean Floc'h se sont les plus illustrés dans cette épreuve. Ensuite ce fut le temps où ce Tour comptait dans le cadre du Challenge National Espoirs, ce qui a amené dès lors, des sélections des comités régionaux, d'où le Pays de Loire tient pour l'heure un rôle de leader. Côté vainqueurs, tous sont passés professionnels exceptés Jérôme Bouchet (2000), Florent Mallegol (2010), Antoine Leplingard (2015) et les deux premiers lauréats (1994 & 1995) dont nous ferons l'impasse, car à cette époque, l'épreuve en était à ses balbutiements et pas encore répertoriée sur le calendrier national. Quand au vainqueur de 2018, à l'heure de notre publication, nous ne connaissons pas encore son avenir éventuel.

VELO DORDOGNE - LE TOUR DES CANTONS DE MAREUIL/VERTEILLAC/RIBERAC
© BERNARD PECCABIN (de 1994 à 2018, l'intégrale)

Posté par Bernard PECCABIN à 16:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

22 juillet 2021

LA RÉOLE édition 1957

Le Xéme Grand Prix du Réolais 1957
sous le patronage de Sud-Ouest et de l’Athlète
à GONZALEZ (VC Hendayais) qui enlève au sprint

1957 La Réole Gonzalèz

LA RÉOLE : C’est à plus de cent coureurs que le départ est donné à 15 heures et dès les premiers kilomètres l’allure très rapide établit une sélection et provoque de nombreux abandons. Plusieurs échappées se produisent et au premier passage à La Réole, sur les quais, c’est Ben Brahim qui enlève la prime suivit de Nardi, Rinco, Deloche, etc...
- La deuxième boucle voit un net ralentissement de l’allure et un regroupement général se produit aux environs de Sauveterre-de-Guyenne. C’est Pascal qui, avec Deloche et Beauvieux, mène un peloton de trente coureurs au deuxième passage à La Réole.
- Après Monségur, les tentatives d’échappées se succèdent en raison de la proximité de l’arrivée mais les coureurs s’observent et tout rentre dans l’ordre puisque le peloton passe compact au troisième  passage à La Réole, conduit par Amigo et Pineau et la course se déroule ainsi sans histoire. La côte de Frimont, à 5 kilomètres de l’arrivée, ne parvient même pas à favoriser une échappée. C’est une arrivée au sprint, qu’enlève avec brio Gonzalez devant Rigon et Ben Brahim.
Classement : 1ér Michel Gonzalez (VC Hendaye). 2. Rigon (Miramont). 3. Ben Brahim (SBUC). 4. Beauvieux. 5. Amigo. 6. Pontoni. 7. Nardi. 8. Deloche. 9. Archambaud. 10. Guastini. etc …

Image332

RÉTRO VÉLO DORDOGNE – GONZALÈZ A LA RÉOLE © PATRICK GONZALÈZ
Pour la mémoire du cyclisme en Dordogne

Posté par Bernard PECCABIN à 23:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]