30 mars 2020

RAZAC-SUR-L’ISLE (prix de la Municipalité du 4 avril 1999)

PREMIÈRE VICTOIRE DE LA SAISON 1999

- Cinquième succès pour Stéphane Reimherr sous les couleurs du Cyclo-Club Périgourdin qu’il porte depuis 1998 mais premier succès pour lui de cette saison 1999 qui le conduira vers sa première victoire internationale lors de la dernière étape du Tour de Gironde.
- Il y avait du beau monde pour cette épreuve et les dix premiers du classement ci-dessous constituent on le voit des éléments de valeur.

1999 Razac

Un beau podium avec Reimherr, Virvaleix, Napias et Delestage à Razac

Classement : 1. Stéphane Reimherr (CC Périgourdin), 2. Eric Daragnès (Guidon Saint-Martinois), 3. Christophe Napias (VC Oloron Haut Béarn), 4. Didier Virvaleix (CC Périgourdin), 5. Yves Beau (VC Gueugnon), 6. Thomaz Kaszuba (Bon Encontre), 7. Jérôme Roy (CC Périgourdin), 8. Jean-Luc Delpech (VC Oloron), 9. Thierry Ferrer (UC Brive), 10. Jérôme Paul (CC Périgourdin), etc...

VÉLO DORDOGNE – RAZAC 1999 © BERNARD PECCABIN
La mémoire du cyclisme en Dordogne

Posté par Bernard PECCABIN à 22:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


28 mars 2020

17° RONDE DE LA CÔLE (édition 2003)

PATRICE PEYENCET VAINQUEUR ET CHAMPION DE DORDOGNE

LCF(0)

Départ à La Chapelle-Faucher sous la pluie

 - Et ben maintenant ça y est, le rythme semble bien lancé en cette saison 2003 avec des succès de plus en plus nombreux et de plus en plus relevés. La victoire de Patrice Peyencet sonne bien fort car elle constitue le travail d’une équipe face à une opposition difficile à manœuvrer à l’instar des grosses écuries comme celles de Blagnac, de Sud Gascogne, de Montauban et bien d’autres. La 17° Ronde de la Côle a rassemblé un cent de coureurs venus préparer les futurs championnats régionaux qui se dérouleront à Fumel. Ceci étant dit, Patrice Peyencet fidèle à la tradition a retrouvé sa pédalée légendaire après une préparation lente mais sûre. Peyencet c’est d’abord le grand perfectionniste, le technicien, l’alchimiste qui sait flairer le bon coup au moment où se condition lui permet d’en avoir sous la socquette. Voilà huit jours, il s’était bien placé à Gémozac et s’il a échoué, c’est qu’il lui manquait seulement huit jours de mise en forme, c’est aussi cela son jardin secret. En attendant Peyencet empoche le titre de Champion de Dordogne devant Fillon et Napias, ce qui constitue une simple logique.

LCF (8)

Plus de cent coureurs pour cette édition 2003

 - Dès le drapeau baissé, Stéphane Reimherr et Gauthier Lance se signalent. Avec le Langonnais Fabien Patanchon, ce trio prend en main cette 17° édition sous une pluie froide et continue. Derrière on cherche à bouger mais la centaine de concurrents ne réussiront pas à s’extraire, la garde cécépiste maîtrisant la situation. Alors que l’on entamait les douze petites boucles, la situation perdurait. Mais à cinq tours de la fin, tout le monde rentrait dans le rang et à nouveau tout restait à faire. C’est alors que Patrice Peyencet effectua une attaque très violente, laissant et surprenant tout le monde. Très vite le Périgourdin prenait vingt secondes d’avance. Il ne restait plus qu’à la garde verte de cadenasser l’affaire, pour laisser Peyencet terminer sa fuite qui le mènera droit sous la banderole avec cinq petites secondes d’avance. Belle course d’équipe et comme l’épreuve servait de support au championnat de Dordogne élites et SN, Peyencet , Fillon et Napias parachevaient le succès des hommes du président Paul en s’adjugeant les trois marches du podium comme l’an passé à Razac.

LCF (20)

Podium du Championnat de Dordogne avec Fillon, Peyencet et Napias sous l'oeil amusé de
Gilbert Cuménal du
comité départemental. En retrait à gauche Denis Kusdaschev (2°)

 Le classement : 1. Patrice Peyencet (CC Périgueux-Dordogne), 2. Denis Kudaschev (Sud Gascogne), 3. Tony da Costa (VC Tulle), 4. Olivier Bossis (Angoulême VC), 5. Vincent Vierge (UC Artix), 6. Mickaël Larpe (UC Saint-Cyr sur Loire), 7. Fabien Broca (Sud Gascogne), 8. Jean-Luc Masdupuy (VC Tulle), 9. David Fillon (CC Périgueux-Dordogne), 10. Julien Burdach (GSC Blagnac), etc...

VÉLO DORDOGNE – 17° RONDE DE LA CÔLE 2003 © BERNARD PECCABIN
La mémoire du cyclisme en Dordogne

Posté par Bernard PECCABIN à 12:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 mars 2020

2° CRITERIUM PROFESSIONNEL DE PERIGUEUX - 7 Septembre 1974

JACQUES ESCLASSAN VAINQUEUR UN AN APRÈS PÉRIN
DU CRITÉRIUM DES AS DU TOUR DE FRANCE

1975 Périgueux 1

Les opérations avant le départ sur lesquelles on aperçoit le maire Yves Guéna,
Raymond Poulidor, Tintin Pichardie, Yves Perpignan et certainement bien d’autres personnes
que vous saurez reconnaître

- Avec ou sans soleil, l’optimisme de M. Perpignan, responsable du deuxième critérium, reste au beau fixe, car avec le plateau que le Cyclo-Club Périgourdin présente à son public, c’est la grande foule qui va se presser sur ce magnifique circuit des allées Tourny (lire l’édition précédente). A partir de 14h00, l’opération de contrôle débutera et c’est donc trente champions professionnels qui se présenteront pour donner la réplique à l’inusable Raymond Poulidor qui sera le favori de cette épreuve. Récemment, Poulidor confiait aux organisateurs qu’il venait à Périgueux après avoir annulé un important contrat en Hollande.
- Avec ce prétendant de choix, la lutte sera vive et l’opposition viendra des Martinez, Campaner, Danguillaume, Delisle, Genet, Santy, Roméro, sans compter les jeunes néo-pros Cigana, Bernard, Magni, que nous avons bien connus en amateur. Le danger sera naturellement Esclassan, qui avec sa terrible pointe de vitesse sera l’outsider numéro un. Un autre coureur de qualité, Michel Roques, vainqueur en 1974 du Tour du Nord et gratifié d’un très bon Tour de France.

Organisation technique :
- Fermeture du circuit à 12h00, ouverture des guichets à 13h00. Signature de la feuille de contrôle à 14h00 au podium sur la ligne d’arrivée.
- Course d’élimination : 20 tours départ 14h45
- Course individuelle : 100 tours, départ 15h15
- Classement meilleur sprinter tous les cinq tours
- Animation Maurice Jouault et Gilbert Cuménal
- 18h30 : réception au Palais des fêtes où une réception sera faîte en leur honneur par la municipalité de Périgueux.

1975 Périgueux 2

Avant et pendant la course. Il y a Fernand Boucher, Gilbert Cuménal, Tintin Pichardie,
Jean Fougerollas,
Yves Perpignan qui en vrai assureur remet l’écharpe
AGF au vainqueur Jacques Esclassan

LA COURSE : On pouvait espérer mieux. Le public était néanmoins nombreux sur les allées à l’occasion de ce 2° critérium des As du Tour de France dont l’organisation était assurée par le CC Périgourdin. A la faveur d’un plateau d’une exceptionnelle qualité, l’épreuve bénéficia du début à la fin d’un intérêt soutenu, tandis que le suspense demeura jusqu’au sprint final.
- On attendait Poulidor, parti à deux tours de la fin et ce fut en fait Esclassan assurément le plus rapide qui régla le peloton au sprint.
- Après une première course remportée par Esclassan et au cours de laquelle Jacques Hochard, dernier du Tour de France s’était permis de prendre le meilleur sur Raymond Poulidor, le départ du critérium avait été donné par M. le Maire. On notait la présence de nombreux conseillers municipaux : Mme Labatut, MM. Corneille, Coustillas, etc... de Yves Péron conseiller général, de MM. Saint-Paul inspecteur d’académie et Chibalie chef du service jeunesse et sport, etc... Aperçu sur le circuit, M. le Préfet lui-même qui parut prendre un intérêt certain à la course.
- Si Poulidor et Perrin furent assurément parmi les plus combatifs, Francis Campaner fut bien le principal animateur de l’épreuve. Auteur d’une échappée solitaire, ce fut lui qui mit le feu aux poudres dès les premiers tours. Prix en chasse par Poulidor, Magni, Perrin et Esclassan, il fut rejoint par les quatre hommes à mi-parcours. Genet, Guittard, Molineri et Bourreau revinrent à leur tour à la hauteur du premier, les neuf échappés bénéficiant alors d’un tour d’avance sur le reste du peloton.

1975 Périgueux 3

Les opérations protocolaires avec au micro Maurice Jouault et les coureurs Bourreau et Esclassan.
(Un grand merci à Roger Démartin ancien du CC Périgourdin, qui nous a prêté ces photos)

- Parfaitement contrôlée par Campaner et Perrin, la sortie de Mariano Martinez et de Magni demeura vaine, tout comme celle de Poulidor, Blain et de Santi quelques minutes plus tard.
- Tandis que Perrin en profitait au passage pour glaner de précieux points pour le classement des sprinters, Poulidor et Jean-Pierre Guittard parvenaient à deux tours de la fin à surprendre le peloton et à prendre quelques longueurs qui paraissaient alors suffisantes pour leur assurer les deux premières places. Il n’en fut rien. Les deux hommes furent absorbés dans leur dernier tour. Prix au piège des Peugeot, Poulidor dut s’incliner au sprint remporté par le rapide Esclassan devant son co-équipier Bourreau
Classement : 1. Jacques Esclassan en 1h59’, 2. Bernard Bourreau, 3. Francis Campaner, 4. Marcel Guittard, 5. Raymond Poulidor, 6. Claude Magni, 7. Michel Périn, 8. Jean-Pierre Genet, 9. Mariano Martinez (tous m.tps), 10. Hachard, 11. Blain, 12. Mesac, etc...

RÉTRO VÉLO DORDOGNE- 2° CRITÉRIUM PROS PERIGUEUX du 07/09/1974
© BERNARD PECCABIN et © Crédit photos Roger Démartin

Posté par Bernard PECCABIN à 18:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

24 mars 2020

1° CRITÉRIUM PROFESSIONNEL DE PÉRIGUEUX - 8 Septembre 1973

MICHEL PÉRIN VAINQUEUR A PÉRIGUEUX

1973 Périgueux 5

Reconnaissance du circuit et échauffements avant le départ  © SH Augiron

- C’est dans le cadre des "Journées de Périgueux" qui regroupaient de nombreuses manifestations culturelles, festives et sportives, que s’est déroulé le 1° Critérium professionnel cycliste à Périgueux. Pour ceux qui ne sont pas de cette époque, disons que ce critérium s’est couru autour des allées Tourny, là où avant 1900, à l’époque de l’UVF, les premières épreuves s’y déroulaient déjà. En ce temps là, le Cyclo-Club Périgourdin n’existait pas encore et on en était aux balbutiements de la discipline... Mais revenons à ce critérium organisé par le Cyclo-Club Périgourdin en ce 8 septembre 1973. La presse de l’époque annonçait au départ Poulidor, Thévenet, Aimar, Perrin et d’autres champions comme Ovion ex-champion du monde amateurs, Johnny Schleck équipier d’Ocana et champion du Luxembourg, Delisle ex-champion de France...
NDLR : Johnny Schleck père de Andy et de Frank vedettes des Tour de France actuels...

1973 Périgueux 9

La rampe de Tourny unique difficulté de l'épreuve  © SH Augiron

Rappel des détails techniques : Fermeture du circuit des allées Tourny et de la place à 13h30. Remise des dossards à la même heure au café Tourny.
- 14h00 : présentation des coureurs et de l’école de cyclisme du CC Périgourdin sous la direction de M. Cheutin.
- 14h30 : départ du contre la montre.
- 15h00 : épreuve éliminatoire
- 15h15 : individuelle sur 30 tours de Tourny
Les entrées : Prix unique à 8 francs.
- Quatre portes d’entrée : Rampe de l’Arsault, rue Saint-Front, route de Paris et place Tourny côté café le Tourny. Distribution gratuite de programme. Malgré l’importance du budget de cette épreuve (plus de 40 000 francs), le CC Périgourdin a voulu pratiquer une entrée à la portée de tous, faisant ainsi confiance au public Périgourdin, qui ne devrait pas manquer de venir applaudir ses champions préférés. L’entrée sera gratuite pour les enfants de moins de 14 ans accompagnés.

1973 Périgueux 6

Passage sur les boulevards près de Tourny  © SH Augiron

LA COURSE : On pouvait espérer mieux compte-tenu de la qualité du plateau et du temps aussi qui fut beau, mais ce fut néanmoins une assez nombreuse assistance qui applaudit aux exploits des quelque trente participants à ce premier omnium des Tours de France.
- Drapeau en main, M. Yves Guéna en donna lui-même le départ, peu après que les jeunes sociétaires de l’école périgourdine de cyclisme eussent été présentés au public. Les élèves de M. Cheutin avaient fière allure et leur démonstration fut très appréciée.
- Ce fut sur un rythme rapide que débuta l’individuelle, mais auparavant le champion de France Bernard Thévenet avait enlevé l’épreuve contre la montre, devant Poulidor et Perrin, tandis que Jacques Esclassan avait remporté l’élimination.

1973 Périgueux 7

Bernard Thévenet lors du chrono qu'il remportera  © SH Augiron

- La petite côte de Tourny, au fort pourcentage, était la seule difficulté du circuit, mais son ascension répétée finit par faire mal et s'ajouta à la sévèrité de l’épreuve.
- Esclassan vainqueur au classement des sprints, Delépine, Julien, Poulidor, Campaner furent avec Perrin et Lapébie, les principaux animateurs de la course menée rondement et dont l’intensité ne faiblit jamais.
- Echappés à 22 tours de la fin, Perrin et Lapébie résisteront jusqu’au bout à la chasse que leur livrera le peloton amené le plus souvent par Poulidor et prendront finalement les deux premières places. Animé par le speaker international Maurice Jouault, ce premier omnium obtint un succès mérité.
- A noter que le vainqueur Michel Perrin et tous les champions devaient être reçus en fin de soirée dans le hall de Sport Jeunesse par nos amis Henri et Daniel Jacoupy.

1973 Périgueux 4

De gauche à droite : Yves Perpignan, Jacques Esclassan, Maurice Jouault, Jean Faugerollas,
Michel Périn vainqueur, Serge Lapébie de dos et Alain Bernard (amateur)  © SH Augiron

Le classement : 1. Michel Perrin 1h45', 2. Serge Lapébie (m.tps), 3. Poulidor à 15s, 4. Bernard Thévenet, 5. Rebillard, 6. Lucien Aimar, 7. Jean-Pierre Genet à 30s, 8. Jacques Esclassan, 9. Fernand Julien, 10. Gilbert Belonne, 11. Michel Pitard, 12. Jean-Claude Genty, 13. Delépine, 14. Christian Blain, 15. Raymond Delisle, 16. Francis Campaner.
Elimination sur six tours : 1. Jacques Esclassan, 2. Gilbert Belonne
Contre la montre : 1. Bernard Thévenet 1’05s, 2. Raymond Poulidor 1’06s, 3. Michel Périn 1’08s
Sprints : 1. Jacques Esclassan 23 pts, 2. Périn 14 pts, 3. ex-æquo Delépine, Lapébie 11 pts, 5. Thévenet 6 pts, 6. Genthon 3 pts, 7. ex-æquo Poulidor, Genet, Ducreux, Julien 1 point.

RÉTRO VÉLO DORDOGNE - 1° CRITÉRIUM PROS A PÉRIGUEUX
 
© BERNARD PECCABIN
Réédition d’articles parus sur le blog la Dordogne Cycliste
© Merci à Serge Henri Augiron pour ces magnifiques clichés

Posté par Bernard PECCABIN à 16:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

20 mars 2020

ABJAT SUR BANDIAT du 30 Mai 1999

AURÉLIEN BONNÉLIE VICTORIEUX

1999 abjat

Départ de course à Abjat devant la mairie.

- Voilà des lustres que ce prix cycliste perdure dans ce village du Haut Périgord Vert. Un village qui a vu de nombreux coureurs issus de cette commune pour porter les couleurs soit de la Pédale de Nontron, soit celles de l’UC Nontron. De tous temps ces deux clubs ont trouvé des interlocuteurs pour organiser ici, de belles choses comme les boucles du Bandiat, une ville départ du Tour du Limousin, des championnats comme celui d’Aquitaine de cyclo-cross et de nombreuses autres épreuves. On s’est servi souvent du tourniquet de cette commune, un véritable casse patte qui détient un palmarès envieux. Et puis il ne faut pas oublier non plus que c’est dans cette bonne commune d’Abjat que Paul Chabaud, président de la Pédale de Nontron détenait son fond de commerce avec un magasin de cycles fréquenté par de nombreux sportifs de la discipline.

1999 abjat 1

Entre la miss et le speaker, Aurélien Bonnélie (Asptt Périgueux)

- En 1999, il y avait encore du beau monde au départ de ce prix des fêtes passant par Bel Air, Labrousse et Puyzillout. Plus de soixante-dix coureurs à l’appel des concurrents et une course bien emballée avec la victoire d’Aurélien Bonnélie (Asptt Périgueux) qui coiffe Ouvrard et Seyral (voir classement).

Classement : 1. Aurélien Bonnélie (Asptt Périgueux), 2. Bruno Ouvrard (AVC Châteauroux), 3. Benjamin Seyral (US. Talence), 4. Philippe Candau (CC Périgueux), 5. Eric Jacouty (EC Ribérac), 6. Thibault Salban VC Nérac), 7. Noël Gagnant (UC Brive), 8. Bernard Dubost (UC Brive), 9. Bernard Mazeau (CA Périgueux), 10. Maître (UC Condat), etc...

1999 abjat 2

André Morel maire d’Abjat, un personnage haut en couleur
et grand serviteur d'un cyclisme de clocher qu’il a beaucoup soutenu

RÉTRO VÉLO DORDOGNE – ABJAT SUR BANDIAT 1999 © BERNARD PECCABIN
La mémoire du cyclisme en Dordogne

Posté par Bernard PECCABIN à 21:45 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


11 mars 2020

SAINT-ETIENNE DE PUYCORBIER - SON PALMARES

VILLAGE NATAL DE JEAN-RENÉ

- Bien qu’il a grandi à Douzillac, Saint-Etienne de Puycorbier est le petit village de la Double où naquit Jean-René Villechanoux, notre regretté speaker. C’est aussi un haut lieu de la Résistance pendant la dernière guerre. La course cycliste de Saint-Etienne se déroulait le dernier dimanche du mois de juillet. Ce jour là une cérémonie commémorative se tenait en matinée devant le monument de la Résistance (camp de Virolles) suivi d’un banquet aux abords de la ligne d’arrivée (lire ci-dessous).

Saint-Etienne

- Le départ de la course en 1999 rassemble encore de nombreux coureurs. De dos avec le dossard numéro 2,
Victor Melckior (RC Mussidan) triple vainqueur de cette épreuve. Laurent Dumont vainqueur la même année
portait les couleurs de l’AVC Libourne et était en pleine préparation en vue des cyclo-cross.

NDLR : MÉMORIAL DE LA RESISTANCE - Ce monument s'élève à l'endroit où les maquisards de la Double appartenant au 4ème Régiment FTP, avaient organisé leur camp. Au plus fort des combats, printemps et été 1944, lorsque la mission des résistants de l'intérieur consistait à retarder la montée des renforts allemands vers la Normandie, le camp de Virolles avait un effectif de plus de 600 hommes. Un rassemblement a lieu chaque 1er dimanche de juillet.
- Les résistants invités à cette commémoration puis à ce repas, venaient de toute la France et n’hésitaient pas de donner de grosses primes que Serge Augièras (Président du RC Mussidan) distribuait aux coureurs. L’épreuve se déroulait sur un circuit assez difficile et a été de tous temps organisée par le Racing-Club Mussidanais.

Palmarès connu de l’épreuve : 1965 Jean-Claude Castaingt (AS St. Médard en Jalles), 1966 Raymondie (Libourne), 1968 Michel Pitard (US Pons), 1969 Jean-Luc Durieux (CC Périgourdin), 1970 Jean-Marie Guillon (CC Périgueux), 1971 André Bentaleb (CC Périgueux), 1972 Francis Beney (EC Foyenne), 1977 Christian Bérano (RC Mussidan), 1980 Darbon (CA Créon), 1981 Porres (Ste Livrade), 1982 Victor Melchior (RC Mussidan), 1983 Dominique Lobre (TS Mourens), 1984 Bernard Mazeau (ASPTT Périgueux), 1985 Victor Melchior (RC Mussidan), 1986 Victor Melchior (RC Mussidan), 1988 Francis Michel (AS Podensac), 1990 Jean-Michel Borderie (EC Foyenne), 1991 Jean-Claude Mespoulède (ASPTT Périgueux), 1992 Philippe Montagne (CC Marmande), 1993 Nicolas Brachet (CCP Nontron), 1994 Jean-Sébastien Arretche (Cyclisme 24), 1995 Jean-Sébastien Arretche (Cyclisme 24), 1996 Samuel Daubisse (CA Périgueux), 1997 Ludovic Guionie (GC Bergerac), 1998 René Marchioro (SC Périgord), 1999 Laurent Dumont (AVC Libourne), 2000 non courue, 2001 Eric Confolens (US Rauzan), 2002 Patrick Raynard (AC Jarnac).

RÉTRO VÉLO DORDOGNE – SAINT-ETIENNE DE PUYCORBIER © BERNARD PECCABIN
Réédition d’articles parus sur le blog la Dordogne Cycliste

Posté par Bernard PECCABIN à 23:31 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

06 mars 2020

PRIX DE PAYZAC (2 mai 1999)

DAVID FILLON DEVANT

1999 Payzac

Protocole avec Poissonnet (CRCL) premier junior, David Fillon (UCAP Angoulême)
le lauréat,
Jean-Luc Besse (2°) et Monthezin (3°).

- Payzac a de tous temps aimé le cyclisme. Depuis 1935, la fête a été animée par le vélo. En 1999, on ne savait pas que cette épreuve en faits étaient l’avant dernière d’une époque qui sentait la fin de ce cyclisme de clocher. Il y avait pourtant pas mal de monde lors de cette course. Si elle était difficile à négocier de par son profil, elle était par contre bien située sur le calendrier. Nombreux ont été les coureurs des comités voisins qui sont venus s’affronter, notamment nos amis corréziens et même les Charentais qui malgré a distance, sont venus souvent gagner à Peyzac à l’image de Thierry Avinio, Jacky Larpe, Pascal Beau, Maurice Loustalot, voire Cyril Chambon.

- L’édition 1999 n’a pas faillit à la règle avec le succès de David Fillon qui a gagné devant de solides challengers, comme en témoigne le classement final. Car Payzac c’est aussi une course d’usure, où les plus faibles sont vite mis de côté au détriment des costauds, de ceux qui vont jusqu’à la banderole...

Classement : 1. David Fillon (UCAP Angoulême), 2. Jean-Luc Besse (CA Périgueux), 3. Aurélien Monthezin (VC Arédien), 4. Eric Lecoanet (Bressuire AC), 5. Jean-François Morange (AC Uzerche), 6. Eric Vouillat (Pédale Faidherbe), 7. Noël Gagnant (UC Brive), 8. Pemproad (VC Arédien), 9. Fabrice Mathieu (AC. Uzerche), 10. M. Monthezin (ACLBP), etc...

Liens sur Payzac :
- Palmarès des courses courues à Payzac.
- Photo de Borderie vainqueur en 1967.
- Photo départ de l’édition 1993 à Payzac.
- Tout sur la carrière cycliste d’Alain Buffière enfant de Payzac.

VÉLO DORDOGNE – PAYZAC 1999 © BERNARD PECCABIN
La mémoire du cyclisme en Dordogne

Posté par Bernard PECCABIN à 21:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

05 mars 2020

12° TOUR DU CANTON D’HAUTEFORT (1° mai 1999)

STÉPHANE BELLICAUD EN BALADE

1999 Tour Hautefort

- Stéphane Bellicaud qui s’était préparé pour le Ruban Granitier Breton n’a pu participer à cette épreuve. Malade, il a su patienter pour en tirer profit quelques jours plus tard, lors du Tour du canton d’Hautefort. Echappé seul dans la côte de Nailhac (km 10), il avait oublié le peloton et laissa revenir la meute, refusant de se lancer trop tôt dans une aventure à risques. Au km 30, sept coureurs se dégagent à Tourtoirac. On retrouvait Bellicaud (Bressuire AC), avec Lamy (CRC Limoges), Perreira (VC Langon), Laloux, Paumier (tous deux AS Corbeil), Murray (Cahors) et Painaud (Montauban).

1999 Tour Hautefort 1

Catherine Gastou commissaire UCI annonce les consignes aux coureurs

- La grande bataille était lancée et au km 53 s’ajoutaient à l’échappée initiale Le Pemp (Asptt Périgueux), Kerguéis, Kerloch, Zoetemelk (tous AS Corbeil), Bouquet et Delmon (Langon), Délias, Villeneuve, Lagière (CC Marmande), Péré, Poloni et Mac Cann (Cahors), Dubois (G. Saint-Martinois), Diemunsch (Combs la Ville). Désormais la victoire allait se jouer entre ces coureurs. C’est une attaque de Péré (km 64) qui allait mettre le feu aux poudres. Mais Péré allait payer cher son geste, incapable de garder les roues de ses rivaux parmi lesquels Delmon, Perreira, Zoetemelk, Kerloch, Murray, Bellicaud, Dubois, Délias et Painaud qui constituaient la nouvelle tête de course. Puis Dubois déclencha une nouvelle bataille à 27 km du but. Un round d’observation s’en suivit, puis Dubois, Painaud, Zoetemelk et Bellicaud se présentèrent ensemble au pied de la côte d’arrivée longue de 1500 mètres. Bellicaud démarra aux 500 mètres de la ligne et personne de ses trois compagnons de route ne réussit à lui donner la réplique.

1999 Tour Hautefort 2

Stéphane Bellicaud premier de cordée à Hautefort

Classement : 1. Stéphane Bellicaud (Bressuire AC) les 139 km en 3h29’09", 2. Gilles Dubois (Guidon Saint-Martinois) à 2", 3. Pierre Painaud (US Montauban) à 10", 4. Zoetemelk (Corbeil) à 20", 5. Kerloch (Corbeil) à 54", 6. Delias (CC Marmande), 7. Murray (Nelle Zélande/Cahors), 8. Perreira (Langon) tous même temps, 9. Florent Delmond (Langon) à 57", 10. Péré (Cahors) à 2’18", etc...

VÉLO DORDOGNE – 12° TOUR CANTON HAUTEFORT © BERNARD PECCABIN
La mémoire du cyclisme en Dordogne

Posté par Bernard PECCABIN à 21:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

29 février 2020

SAINT-MARTIAL DE VALETTE 16 MAI 1999

CHAMPIONNAT DE DORDOGNE DES JEUNES

- Saint-Martial de Valette est un village qui colle à la ville de Nontron et qui a accueilli en son temps héroïque le "Grand Prix Pierre Dumas". Aujourd’hui, plus une trace de cyclisme ne subsiste et c’est pour cela que "Rétro Dordogne" revient à ce championnat des jeunes qui est sans doute une des dernières courses de la commune.

1999 SMV Minimes

Départ des minimes pour une course par le Cluzeau, Grolhier et Yonnet

- En ce 16 mai 1999, l’équipe des "Dutertre" qui ont résidé dans cette commune avaient mis les petits plats dans les grands pour cette épreuve. Mickaël Delage n’a eu aucune peine à remporter le titre minime. Auréolé déjà de huit succès depuis le début de la saison, l’élève de Marc Dutreuilh semblait rouler sur une autre planète, comme en état de grâce. Reste à connaître maintenant sa véritable valeur lorsque le titre Aquitain sera mis en jeu. Derrière, le jeune Larpe aura tenté de résister, pris en tenaille par l’homme de tête et la meute des Montponnais issus de l’école de cyclisme de l’UC Montpon. Et dans cette lutte, le Nontronnais parviendra à rallier la banderole en deuxième position, privant les Montponnais des trois médailles qu’ils auraient pu remporter avec un petit peu plus de technique et de lucidité.

1999 SMV Minimes podium

Podium des minimes avec Versos, Delage et Larpe

Classement : 1. Mickaël Delage (UC Montpon), 2. Mickaël Larpe (CCP Nontron), 3. Jonathan Versos (UC Montpon), 4. Courtois (UC Montpon), 5. Rémi Dutreuilh (UC Montpon), 6. Lionel Céruelo (EVCC Bergerac), 7. Yan Monribot (CC Lindois), 8. Cheminade (GC Bergerac), 9. M. Joubert (CC Périgueux), 10. Cyril Authier (CC Périgueux), etc...

- L’évènement, c’est Alvès qui l’a produit, en allant jusqu’au bout de son entreprise hardie. Si le Pététiste Comte a paru pendant deux tours, être en mesure de constituer une menace pour notre périgourdin, il n’en fut plus de même en fin de course puisque l’élève du président Paul franchissait la ligne d’arrivée avec une avance confortable de 2’36s. Chez les quatre hommes placés en contre attaque, le SC Périgord tirera son épingle de jeu avec Fradin 3° et Brusson 4°, soit deux cadets 1° année sur qui il faudra désormais compter pour le titre de l’an 2000.

1999 SMV juniors (2)

Ci-dessus le podium cadets à l’heure des récompenses.

Classement : 1. Guillaume Alvès (CC Périgueux), 2. Nicolas Comte (Asptt Périgueux), 3. Fradin (SC Périgord), 4. Adrien Brusson (SC Périgord), 5. G. Otchapowski (CC Périgueux), 6. Bassot (GC Bergerac), 7. Grand (EC Ribérac), 8. Darnac (Saint-Astier), 9. D. Augiron (JS Astérienne), 10. Florian Ginsou (CC Périgueux), etc...

1999 SMV Cadets départ

Départ des juniors

- Très curieusement, la course juniors se dessina au 35° kilomètre, avec un groupe de sept garçons qui semblaient s’entendre comme larrons en foire. Mais au fur et à mesure que le compte à rebours annonçait l’issue finale, la nervosité gagnait cette petite troupe pour lesquels il n’y avait que trois places sur le podium, ce qui condamnait les quatre autres à vivre une après course difficile. La dernière ascension ne livrera même pas son verdict et ce sont sept hommes qui se présenteront pour un sprint royal, où le jeune Lamiraud prouva qu’il en avait sous la socquette en exécutant les Bergeracois du Guidon Club pourtant bien placés pour rééditer le fameux tiercé de l’an passé. Mickaël Lamiraud, le plus grand de la bande des sept, devenait ainsi le plus grand sur cette marche du podium. Déjà champion cadet en 1997, battu sur ses terres à Verteillac l’an passé, il savourait son succès et cette belle revanche. Car si on dit que la défaite blesse, on dit aussi qu’elle nourrit et régénère l’ambition, au point de multiplier les forces lors de la prochaine confrontation. Et  à Saint-Martial de Valette, le Ribéracois n’a pas manqué celle-ci, prouvant ainsi que la persévérance est toujours récompensée.

1999 SMV Juniors

Podium des juniors avec Naïbo, Lamiraud et Barret

Classement : 1. Mickaël Lamiraud (EC Ribérac), 2. Florian Barret (GC Bergerac), 3. Carl Naïbo (GC Bergerac), 4. Julien Courbalay (JS Astérienne), 5. Dubourg (Pédale Faidherbe), 6. Thierry Michaud (UC Montpon), 7. M. Estay (GC Bergerac), 8. Emmanuel Joubert (CA Périgueux), 9. D. Cabiron (CA Périgueux), 10. J. Cabiron (CA Périgueux), etc...

1999 SMV Lamiraud et Delage

Mickaël Lamiraud pour les juniors (EC Ribérac) et Mickaël Delage pour les minimes (UC Montpon)
semblent apprécier ci-dessus le maillot et les honneurs du protocole.

RÉTRO VÉLO DORDOGNE – SAINT-MARTIAL DE VALETTE © BERNARD PECCABIN
La mémoire du cyclisme en Dordogne

Posté par Bernard PECCABIN à 14:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 février 2020

RIBÉRAC ET SA NOCTURNE DE LA TRINITÉ (Saison 1999)

AURÉLIEN BONNÉLIE RÉALISE LA PASSE DE DEUX

- Vainqueur la veille à Abjat sur Bandiat, Aurélien Bonnélie réalise la passe de deux en remportant le lendemain le prix des fêtes de la Trinité à Ribérac. Une fête qui flaire bien les beaux jours avec la population locale et de sa périphérie qui déambule au cœur de la fête, entre manèges et stands de tir, loteries, marchands de glace, de bonbons et de barbe à papa. Et au milieu de cette fête, la course qui se court en nocturne, alors que les hirondelles effectuent un balai au-dessus de leur tête pour se goinfrer d’insectes dans cette douce nuit qui flaire déjà l’été.
- Il faut dire que le service d’ordre a beaucoup à faire, mais à Ribérac, on réussit toujours l’impossible. On ne va pas refaire la course si ce n’est que les primes et leur annonce ont secoué le peloton avec des SR et des SD venus en découdre pour le plaisir. Le plaisir pour ce diable de Bonnélie, qui après Abjat sur Bandiat la veille, cumule une deuxième victoire de rang en inscrivant son nom sur les tablettes de cette sympathique course juste après Grégory Joubel (US Bouscat) lauréat en 1998.

1999 trinité

Protocole à Ribérac avec de gauche à droite  Bonnélie le lauréat,
Jordan Caillaud, Didier Lauseille et Philipe Candau

Le classement : 1. Aurélien Bonnélie (Asptt Périgueux), 2. Didier Lauseille (EC Ribérac), 3. Philippe Candau (CC Périgueux), 4. F. Bergegère (CC Marmande), 5. Chadefaud (AVC Libourne), 6. Goncalvès (VC Bernos), 7. Vincendeau (CC Vervant), 8. Jean-Jacques Massou (VC Tonneins), 9. Bruno Ouvrard (Châteauroux), 10. H. Boy (EV Bretenoux), etc...

RÉTRO VÉLO DORDOGNE – RIBÉRAC TRINITÉ 1999 © BERNARD PECCABIN
La mémoire du cyclisme en Dordogne

Posté par Bernard PECCABIN à 10:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]