29 septembre 2020

24° TOUR DU PÉRIGORD 2020

CLÉMENT JOLIBERT EN SOLO

2020 Tour du Périgord Vallée de l'Homme

Départ sous les rochers de la vallée de l'Homme aux Eyzies © photo Guy Dagot

- Il ne faisait pas chaud (11 degrés à peine) du tout en ce dernier samedi de septembre dans la capitale de la préhistoire. Sur les bords de la Vézère et de la Beune, la pluie était tombée ce qui n’a pas arrangé les organismes des coureurs partis pour une course de 120 kms autour des Eyzies.

2020 Tour du Périgord 3

L'ascension de la côte des Cugnes © photo Guy Dagot

- D’entrée, les hostilités ont été ouvertes par le Périgourdin Thomas Acosta qui a disputé toute la course aux avant-postes, accompagné de Gabriel Peyencet, un autre Périgourdin et Mickaël Larpe (VS Chartres). Jolibert (CSG Blagnac) est sorti en contre vers le km 26 avec un groupe qui a effectué la jonction 32 km plus loin où l’on notait Nathan Vandepitte, Baptiste Lavigne, Kévin Besson, Clément Delcros et Florent Castellarnau.

2020 Tour du Périgord 2020 6

Thomas Acosta (CR4C Roanne) le régional de l'épreuve en tête © photo Guy Dagot

- Au fil des tours les dernières escarmouches se réduiront, tout comme le nombre des échappées avant que Besson d’abord, puis Jolibert ensuite, ne sortent seul pour remporter cette 24° édition.

2020 Tour du Périgord 11DSC_8498-1-1024x683[1]

Clément Jolibert vainqueur © photo Guy Dagot

- Course rendue difficile par la météo, avec 26 coureurs à l’arrivée sur les 70 partants. Courageuse organisation avec des conditions sanitaires imposantes et exigeantes pour le VC Monpazier au contrôle technique et à l’association Sportive "la Cro Magnon" qui avait apporté son concours.

2020 Tour du Périgord 12DSC_8547-1024x683[1]

Jolibert aux côtés de Jean-Louis Gauthier © photo Guy Dagot

Le classement : 1. Clément Jolibert (GSC Blagnac) les 121 km en 2h58’39s, 2. Kévin Besson (Occitane Form.) à 22 s, 3. Clément Delcros (AVC Aix en Provence), 4. Thomas Acosta (CR4C Roanne), 5. Florent Castellarnau (VC Cournon), 6. Baptiste Lavigne (Occitane Form.) tous même temps, 7. Stéphan Bennett (GBR VC Cournon) à 3’02s, 8. Brice Dujardin (Creuse Oxygène à 3’17s, 9. Gabriel Peyencet (U Cube 17) à 3’25s, 10. Maxime Urruty (VC Cournon) à 3’37s, etc...

2020 Tour du Périgord 8

Podium avec de gauche à droite Acosta meilleur grimpeur, Besson (2°) Jolibert le lauréat),
Delcros (3) et Daudin (Sablé Sarthe) 1° SR © photo Guy Dagot

- Récapitulatif des Tours du Périgord sur ce LIEN.

- Autre reportage et photos sur ce LIEN. (Jusqu’à expiration validité).

VÉLO DORDOGNE - 24° TOUR DU PÉRIGORD
© photos Guy Dagot - La mémoire du cyclisme en Dordogne est à découvrir sur ce blog

Posté par Bernard PECCABIN à 14:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


03 avril 2020

SAINTE-EULALIE D’ANS (édition 1981)

LA VICTOIRE DE CHARLES TURLET

Sainte-Eulalie

 - Cette épreuve s’est disputée pour la dernière fois le 18 avril 1981 sous le contrôle technique de la Pédale Faidherbe de Périgueux. Ce petit village des bords de l’Auvézère, renouait avec notre discipline, après déjà une longue mise en sommeil. Sur notre photo ci-dessus, on remarque au départ Laval, Guy Rauzet, Lécuyer, Francis Dussaud, Alain Fossard (EVCC Bergerac), Patrick Villemiane (frère de Pierre-Raymond) et de nombreux coureurs de 1° catégorie. Il y avait eu de grosses cylindrées à la signature de la feuille de départ, tels que Claude Aigueparses (VC Aurillac), Bernard Dubost (ASPTT Périgueux), mais aussi Gérard Simonot (Leroy-Somer), Bernard Bodin, Charles Turlet, Paillot, Michel Larpe, Pascal Chaumet (Cycle Poitevin), Mercadier frères (VC Montastruc), Cocolo (CV Montastruc), Lavayssière, Smet, David, Morange, Bartherote, Chabbal (US Villefranche), etc... Ce jour là Charlet Turlet (Leroy-Somer) remportera l’épreuve devant son équipier Simonot et Claude Aigueparses. Le micro quant à lui était tenu par Dominique Gauthier (frère de Jean Louis) licencié au CC Tursac (notre photo ci-dessous). Quelques jours après son succès, Turlet remportera la célèbre classique des Trois jours de Mauges courue à Beaupréau.

sainte-Eulalie d'Ans 1981 bis

RÉTRO VÉLO DORDOGNE – STE EULALIE D’ANS 1981 © BERNARD PECCABIN
Réédition d’articles parus sur le blog la Dordogne Cycliste

Posté par Bernard PECCABIN à 10:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

26 janvier 2020

VALENTIN HUOT - SAISON 1956

 1956 CHEZ MERCIER AVEC ANTONIN MAGNE

1956 Circuit de l'Aulne Chateaulin

Vainqueur à Châteaulin lors du Circut de l'Aulne

- Revoir la saison 1955 de Valentin Huot.
- En 1956 Valentin Huot quitte Rochet pour aller chez Mercier dont l'équipe est dirigée par Antonin Magne. Avec leur maillot violet, quart de manche jaune, écusson BP, le groupe comprend 42 coureurs dont 34 professionnels, sans compter la filiale BP de Louison Bobet.

1956 Maillot Mercier

Composition de l'équipe : Pour la Belgique, Jean Adrienssens, Roger Baens, Charles de Baere, Alfred de Bruyne, Julien Schepens, Willy Truye, Martin Van-Geneugden.
Pour la France, Francis Anastasi, Ugo Anzile, Jean Bellay, Albert Bouvet, Stanislas Bober, Jean Dacquay, Robert Desbats, Armand Di Caro, Jacques Dupont, René Fournier, Pierre Gaudot, Bernard Gauthier, Pierre Gouget, Valentin Huot, Fernand Picot, René Privat, Raoul Rémy, Henri Sitek, Eugène Telotte, Isaac Vitré.
Pour les indépendants : Jean Anastasi, Jacques Berger, Pierre Beuffeuil, Jacques Bianco, Joseph Bianco, Hubert Colas, Michel Gonzalès, Jean-Marie Moujica.
Filiale Louison Bobet : Louis Bobet, Jean Bobet, Claude Colette, Claude Le Ber, Pierre Pardoën, Francis Pipelin, Antonin Rolland.

5 février 1956 - Le Mont-Agel (Critérium de la montagne).
1. José Gil (VC. Carces) en 1h05'53", 2. Meyzens (Hautes-Alpes) 1h06'49", 3. Vial (UC. Grenoble) 1h06'56", 4. Cruz (Hautes-Alpes), 5. Milano (ES. Cannes), 6. Lerda (PJ. Marseille), 8. Huot (Périgueux), 9. Bartolucci (ES. Cannes), 10. Cottilorda (ES. Cannes), etc

1956 Col de la Turbie 1° Monte Carlo

Col de la Turbie à Monte Carlo

5 mars 1956 - Grand Prix de la Montagne à Monte-Carlo.
1. Valentin Huot sur cycle Mercier, en 33'45" - nouveau record de l'épreuve, ancien record détenu par Jean Dotto en 34'04" en 1949, 2. Gil (Espagne) à 1'39", 3. Vial à 1'42", 4. Dotto à 1'48", 5. Cruz (Espagne) à 2'49", 6. Amaet à 2'59", 7. Bartolucci à 2'57", 8. Guévinet à 3'56", 9. Bovay (Suisse) à 4'05", 10. Bremeerch à 5'15".
"Avec le Mont-Agel et la Turbie qui composaient ce parcours, Huot n'a pas fait de détails sur cette épreuve où il a excellé jusqu'à battre le record de Dotto
."
16 avril 1956 - Circuit  Boussaquin.
1. Miguel Poblet (Espagne), les 137 kms en 3h29', 2. Elliot (Irlande), 3. Mirando, 4. Cohen, 5. Redolfi, 6. Chupin, 7. Costes, 8. Huot, 9. Meunier, 10. Gauthier, etc ...
22 avril 1956 - Le Mont-Faron.
1. Valentin Huot sur cycle Mercier pneus Hutchinson, les 5,6 kms en 18'02", 2. Bahamontes (Espagne) 18'03", 3. Charly Gaul (Luxembourg) 18'29", 4. Dotto, 5. Milano, 6. Savourian, 7. Gil, 8. Rostollan, 9. Baldassarri, 10. Loubière, etc …
"Belle partie de manivelles où l'espagnol Gil attaque dès le départ. Huot, Dotto, Bahamontès reviennent dans sa roue. A mi-parcours Dotto craque, puis revient en tête et essaye de décrocher ses adversaires.. Huot, transcendant, remonte à sa hauteur et décramponne le varois. Bahamontès contre attaque à 1,5 km de l'arrivée, mais malgré tous ses efforts ne parviendra pas à rejoindre Huot une fois de plus grand vainqueur en montagne.
18 juin 1956 - Paris-Limoges.
Disputé sous une pluie glaciale, Claude Le Ber remporte cette classique. A Razes, Huot était pointé à 4'00" de l'homme de tête. Autant dire que les carottes étaient cuites pour Valentin lauréat l'an passé. . Il terminera néanmoins à la 24° place. Derrière Le Ber termineront dans l'ordre, Darrigade, Quentin, Dolhats et Van Geneugden.

adversaires de Huot

Parmi les rivaux de Huot au cours de cette saison 1956 : de gauche à droite
Miguel Poblet, Claude Le Ber, René Privat et Pierre Beuffeuil

25 juin 1956 - Les boucles de la Seine.
1. René Privat les 298 kms en 7h28'27" sur cycle Mercier pneus Hutchinson, 2. Bobet à 23", 3. Ruffet, 4. Darrigade, 5. Dolhats, 6. Mignat, 7. Caput, 8. Groussard, 9. le peloton où figure Huot.
Du 5 au 27 juillet 1956 - 43° Tour de France( le Tour de France 1956 constitue un grand tournant de la carrière de Valentin Huot, car c’est cette année là qu’il a manqué de remporter le GP de la Montagne).
21 août - Prix de Meymac.
1. Valentin Huot, les 132 kms en 3h10' sur cycle Mercier, pneus Hutchinson, 2. Louis Bergaud, 3. Beuffeuil, 4. Belloc, 5. Colette, 6. Rascagnères, 7. Le Guilly, 8. Fernandez, 9. 10. Vivier, etc …
4 septembre 1956 - 20° Circuit de l'Aulne à Châteaulin.
1. Valentin Huot, les 150,7 kms en 3h59'55", sur cycle Mercier, 2. De Bruyne (Belgique) à 35", 3. Darrigade à 1'36", 4. Thomin, 5. Lavigne, 6. Buffet, 7. Carsentan, 8. Pipelin, etc …
" C'est sur le circuit du championnat de France que s'est couru cette épreuve où s'alignaient Bahamontès, Coppi, Gaul, Graf, Bobet, Hassenforder, Laurédi, Dupont, Huot, Caput, Anquetil, etc … Les mercier déclenchent l'attaque alors que Gérard Saint jusqu'alors brillant abandonne. Bobet, Huot, Dupont et de Bruyne se détachent. Le peloton où figurent Gaul, Darrigade et Morvan est à 30". Dans le final et fidèle à son habitude, Huot s'envole seul, …. vers la victoire !"
17 septembre 1956 - Critérium de Vergt.
1. Pierre Beuffeuil (VC. Saujon), les 120 kms en 2h55", 2. Sitek (Barsac) tous deux sur cycle Mercier pneus Hutchinson, 3. André Dupré (Bergerac), 4. Jean Gandin (Villeneuve), 5. René Prouzet (Agen), 6. Darrigade (Dax), 7. Gonzales (Bordeaux), 8. Hervé Prouzet (Agen), 9. Buzzi (Clermont), 10. Dolhats (Dax), etc …
"Difficile de gagner chez soi ! Valentin très soutenu par le public abandonna après une course très brillante où 70 coureurs sélectionnés s'étaient déplacés."
8 octobre 1956 – Hennebont.
1. René Fournier (Paris), 2. Prouzet (Agen), 3. Pelé (Nantes), 4. Kosec (Issoire), 5. Gilles (Saint-Brieuc), 6. Darnauguilhem (Bergerac), 7. Huot (Périgueux), 8. Cadou (Lorient), 9. Picot (Pontivy), 10. Audaire (Chantenay) etc …
Autres résultats
 : Vainqueur du GP de Plouay, 5° du GP des Nations, 8° du Championnat de France, 27° Milan San-Remo, 4° Tour de Corrèze, 10° Critérium National.
Attention, ces résultats et ces palmarès ne sont pas complets. Seuls sont reportés ceux qui ont été relevés sur la presse de l'époque. (Source : l'athlète du sud-ouest).

EN 1956, UN GP DE LA MONTAGNE MANQUÉ POUR SIX PETITS POINTS 

1956 Koblet, Huot et Bobet au pied du soulor en tête

Huot au pied des Pyrénées avec Bobet qui amène  Koblet dans son sillage

 Du 5 au 27 juillet 1956 - 43° Tour de France

Composition de la formation Sud-Ouest au départ du TDF : Philippe Agut, Pierre Beuffeuil, Albert Dolhats, Georges Gay, Robert Gibanel, Marcel Guittard, Valentin Huot, Maurice Lampre, Tino Sabbadini, Jacques Vivier. Directeur technique Paul Maye.
120 coureurs au départ soit douze équipes de dix coureurs.
1° étape - Reims-Lille (223 kms) : 1. André Darrigade (France) … 110° Huot.
2° étape - Liège-Lille - (217 kms) : 1. Alfred de Bruyne (Belgique) …. 106° Huot - 110° au général.
3° étape - Lille-Rouen (225 kms) : 1. Arrigo Padovan (Italie) …. 113° Huot - 111° au général.
4° étape Rouen (15 kms CLM) : 1. Charly Gaul (Luxembourg) …. 30° Huot.
4° étape - Rouen-Caen (125 kms) : 1. Roger Hassenforder (Ouest)….. 43° Huot - 108° au général.
5° étape - Caen-Saint-Malo (189 kms) : 1. Joseph Morvan (Ouest) …. 20° Huot - 107° au général.
6° étape - St-Malo-Lorient (192 kms) : 1. Alfred de Bruyne (Belgique) ...51° Huot - 107° au général.
7° étape - Lorient-Angers (244 kms) : 1. Alessandro Fantini (Italie) … 102° Huot - 107° Huot au général.
8° étape - Angers-La Rochelle (180 kms) : 1. Miguel Poblet (Espagne) … 53° Huot - 106° au général.
9° étape - La Rochelle-Bordeaux (219 kms) : 1. Roger Hassenforder (Ouest)... 97° Huot - 105° au général.
10° étape - Bordeaux-Bayonne (202 kms) : 1. Alfred de Bruyne (Belgique) … 17° Huot - 97° au général.
" Belle journée pour Valentin Huot qui quitte les dernières places du général de par sa performance. Il parvient avec Laurédi, Voorting, Impanis et Barbosa à rejoindre une échappée qui prendra jusqu'à 12 minutes d'avance sur le peloton. A Bayonne, les dix-sept hommes engagent le sprint qui profite au belge alors que Gerrit Voorting le hollandais, dépossède Roger Walkoviak de son maillot jaune. Désormais, le Tour est au pied au pied des Pyrénées, ce qui ne semble pas déplaire à Valentin Huot."
11° étape - Bayonne-Pau (255 kms) : 1. Nino Defilippis (Italie) … 10° Huot - 84° au général et 1° au MG. " Après Lourdes (198° km) il y a encore 19 coureurs en tête mais pas de Huot. Dans les lacets de l'Aubisque le groupe de tête s'amenuise. Bahamontès, Schmitz, Gaul, Walkoviak, Brankart et Meyzencq effectuent un formidable retour. Huot enfin réalise une escalade sensationnelle, passe tous ceux qui le précèdent, saute Bahamontès, Ockers et Meyzencq qui occupaient le commandement, et franchit en tête le sommet de l'Aubisque. A Bielle, à 28 kms du but treize coureurs se regroupent dont Huot. Meyzencq prit de fringale est lâché et c'est au sprint que l'italien Defilippis s'impose. Huot 10° est premier de GP de la montagne avec 10 points, devant Ockers 9 pts, Bahamontès 8 pts, etc …
12° étape - Pau-Luchon (130 kms) : 1. Jean-Pierre Schmitz (Luxembourg) … 5° Huot - 68° au général  "Au 22° km Huot s'en va avec Conterno, Sabbadini et Nolten à la poursuite de dix fuyards. Au 41° km seuls Nolten et Huot continuent leur effort. Au pied du col d'Aspin, à Sainte-Marie de Campan, Huot et Nolten accusent un retard de 1'17" sur la tête. Au sommet du col Defilippis précède Schmitz de 5", Ruiz est à 50", Morales à 1'01", Huot à 1'25" est 5° et récolte deux points au MG. Defilippis éclate et chute à Arreau (km 94). Peyresourde est attaqué et après de sérieuses passes d'armes, Schmitz passe en tête avec 2'40" sur Ruiz et Huot 3°. Dans la descente, Picot descend en bolide sans parvenir à reprendre Schmitz qui triomphe à Luchon devant Picot, Ruiz et Morvan. Valentin Huot est toujours leader du GP de la Montagne et remonte à la 68° place du général dont le maillot jaune est porté maintenant par le belge Jean Adriaenssens.
13° étape - Luchon-Toulouse (176 kms) : 1. Nino Defilippis (Italie) … 71° Huot - 66° Huot au général.
"Etape animée avec le col des Ares qui est franchit avec un peloton groupé amené par Monti. Dans le Portet d'Aspet Gaul passe en tête suivi de Huot à 4", Bahamontès à 7". Dans ces conditions Valentin reste un solide leader du GP de la Montagne et termine en roue libre jusqu'à la cité des violettes, accusant un retard voisin de 13 minutes sur le vainqueur du jour.

1956 PREMIER aUBISQUE

Huot franchit l'Aubisque en tête

14° étape - Toulouse-Montpellier (231 kms) : 1. Roger Hassenforder (Ouest) … 91° Huot - 73° Huot au général. "Cette étape de transition ne fait pas l'affaire de Valentin qui ralie Montpellier avec 22 minutes de retard".
15° étape - Montpellier-Aix-en-Provence (204 kms) : 1. Joseph Thomin (Ouest) - 85° Huot - 73° au général, toujours leader du MG. Wagtmans en jaune.
16° étape - Aix-Gap (203 kms) : 1. Jean Forestier (France) … 55° Huot - 73° au général. "Trois cols de 3° catégorie au programme de l'étape. Huot reste sur sa réserve, d'autant plus que Gaul et Bahamontès ne se sont pas montrés sur les sommets."
17° étape - Gap-Turin (200 kms) : 1. Nino Defilippis (Italie) …. 16° Huot - 63° au général et solide leader du GP de la montagne. Wagtmans toujours en jaune.
- "94 coureurs au départ de l'étape alpestre. D'entrée Rolland, Chacon, Barone et Robinson s'en vont. Au km 23, Barone, Robinson, Siguenza, Chaussabel, Clause et Mirando se groupent, rejoints plus tard par Dotto, Van der Pluym et Huot. Ce groupe de neuf sont poursuivis par Géminiani qui n'accuse plus que 50" de retard au pied de l'Izoard.. Au cours des seize kms de montée, le toit du Tour (2360 mètres) est franchi par Huot qui précède de 1'37" Bahamontès et Ockers. Viennent ensuite Walkoviak à  1'45", Gaul à 2'10", Adrienssens à 2'30", etc ….Dans la descente, Huot et une quinzaine d'hommes se regroupent. A Briançon Le Guilly part seul. Lors de l'ascension du Mont Genèvre (1854 mètres) , Huot et Gaul rejoignent Le Guilly. Le sommet est franchi par Huot, puis Le Guilly (2°) à 35", Gaul à 46", Bahamontès, Ockers, Walkoviak à 1'30". Gaul rejoint ensuite Le Guilly et Huot. Il attaque le col de Sestrière (altitude 2030 m) seul. Le luxembourgeois possède 3'10" d'avance sur Huot 2°. Derrière Bahamontès accuse 3'45", Ockers, Nencini, Wagtmans, Walkoviak, et Van der Pluym 4'30". Dans la vallée l'écart se raccourcit et des hommes parviennet à revenir vers la tête. A huit Kms Gaul est rejoint et ce sont seize coureurs qui se présentent à Turin. L'italien triomphe devant son public. Huot qui a réalisé une belle étape alpestre termine dans le même temps que le vainqueur. Avec 51 points Valentin précède au meilleur grimpeur Bahamontès qui totalise 37 points et Gaul qui en possède lui 36."
18° étape - Turin-Grenoble (250 kms) : 1. Charly Gaul (Luxembourg) … 45° Huot - Walkoviak maillot jaune.
- "Le Mont-Cenis, la Croix de Fer et le Luittel, les 94 recapés vont avoir du grain à moudre au cours de cette étape alpestre. Dès les premières rampes du Mont-Cenis l'aigle de Tolède s'envole et précède au sommet Van Genechten de 15", puis dans l'ordre Gaul, Huot, Lorono, Ockers, Meyzencq, Walkoviak, Adriaenssens et Bauvin pointés à 1'50". Après une série de duels Marigil passe la Crois de Fer devant alors que Huot passe en 9° position. Le col du Luitel sera fatal à notre Valentin. Toutefois, il conserve encore trois petits points d'avance sur Gaul et Bahamontès désormais à égalité de points."
19° étape - Grenoble-Saint-Etienne (173 kms) : 1. Stan Ockers (Belgique) … 7° Huot - 36° au général. "Une chute générale sème la panique dans les rangs du maillot jaune. Bauvin exploite la situation en partant devant. Mais Walko réagit et revient grâce au travail de ses équipiers. Le col de l'Œillon est franchi dans l'ordre par Bahamontès, Gaul, Ockers et Huot qui perd des points. Dans le col du Grand Bois Huot se trouve dans le groupe du maillot jaune, alors que Ockers est parti seul. Huot passera le col derrière ses deux rivaux et en 5° position. Le reste de la course n'a plus aucun intérêt. Gaul est devenu le nouveau leader de la montagne mais Huot réalise une belle opération à Saint-Etienne où il se retrouve 7° de l'étape et où il effectue un grand bond au général en occupant la 36° position. Dire qu'il était 105° à Bordeaux … On le voit, on le sent, Huot est un magnifique grimpeur. Dommage que l'attribution des points de la montagne n'est pas proportionnelle à la difficulté et à la catégorie du col ? En 1956 le vainqueur de l'Izoard marque 10 points, le second neuf points et ainsi de suite, c'est injuste ! S'il y avait comme aujourd'hui un écart de points conséquent entre les différentes positions occupées et selon la catégorie du col, Huot aurait été sacré le ROI de la MONTAGNE. Il ne l'a pas été, il ne lui a manqué que six points, mais dans nos cœurs le meilleur grimpeur de l'époque, c'était bien lui !"
20° étape - Saint-Etienne-Lyon (73 kms CLM) : 1. Miguel Bover (Espagne) … 90° Huot - 55° au général.  "On ne comprend pas ce qu'il s'est passé dans ce contre la montre où Huot excellait. Sur 73 kms, il a perdu dix-huit minutes, lui qui était assez performant dans les Nations … Toujours est-il que cette contre performance lui coûte des places au général."
21° étape - Lyon-Montluçon (238 kms) : 1. Roger Hassenforder (Ouest) … 86° Huot - 61° au général.
"Tôt le matin Huot, Eléna, Tonello marqués par Scribante et Huighe tentent de s'enfuir. Peut-être est-ce pour marquer des points dans les cols de la Luère et de Beaulouis, histoire de rattraper son retard au meilleur grimpeur ? Toujours est-il que son effort n'est pas payant et qu'il ne figurera pas dans les premiers de ces bosses de 3° catégorie. Il terminera à 24 minutes de Hassenforder qui franchira la ligne d'arrivée en solitaire et avec sept minutes d'avance sur le second. Walkoviak conserve la tunique jaune, demain c'est l'arrivée à Paris !"
22° étape - Montluçon-Paris (331 kms) : 1. Gastone Nencini (Italie) ...91° Huot - 62° au classement général final et 3° du Prix de la Montagne.
"Achever le Tour avec une étape de 331 pitons, c'est dur ! Que diraient les coureurs d'aujourd'hui s'ils devaient s'atteler à une telle distance ? Je laisse le soin à mes lecteurs de l'imaginer. Toujours est-il que dans ces années là, la vie de coureur était très difficile."

1956 GPM

Les cols du Grand Prix de la Montagne au Tour de France 1956

L'attribution des points au Meilleur Grimpeur lors du Tour 1956.
Col de 1° catégorie :
- Aux dix premiers respectivement, 10, 9, 8, 7, 6, 5, 4, 3, 2 et 1 point.
Col de 2° catégorie :
- Aux six premiers respectivement, 6, 5, 4, 3, 2 et 1 point.
Col de 3° catégorie :
- Aux trois premiers respectivement 3, 2 et 1 point.
- Pas de barème pour les cols Hors catégorie à cette époque.

Le MG au Tour de France 2002 à titre de comparaison.
Cols hors catégorie* : les 15 premiers coureurs marquent 40, 35, 30, 26, 22, 18, 14, 12, 10, 8, 6, 4, 2, 1 pt.
Cols 1° catégorie : les 12 premiers marquent 30, 26, 22, 18, 16, 14, 12, 10, 8, 4, 2, et 1 point.
Cols 2° catégorie : les 10 premiers marquent 20, 15, 12, 10, 8, 6, 4, 3, 2 et 1 point.
Cols de 3° catégorie : les 5 premiers marquent 10, 7, 5, 3 et 1 point.
Côtes de 4° catégorie : les 3 premiers marquent 5, 3 et 1 point.
(*) si ce barème avait existé en 1956, Huot en aurait profité, lui qui avait franchi en tête l'Aubisque et l'Isoard puis le Sestrière en 2° position.

1956 Tour de france huot avec Gaul et Bahamontès

Tour de France 56 : Gaul, Bahamontès et Huot qui relance

 LES PASSAGES DANS LES COLS

COL D'AUBISQUE (1° catégorie) - 1. Huot 10 pts, 2. Ockers 9 pts, 3. Bahamontes 8 pts, 4. Meyzencq 7 pts, 5. Gaul 6 pts, 6. Walkoviak 5 pts, 7. Privat 4 pts, 8. Adriaensssens 3 pts, 9. Darrigade 2 pts, 10. Forestier 1 pt.
COL D'ASPIN (2° catégorie)- 1. Defilippis 6 pts, 2. Schmitz 5 pts, 3. Ruiz 4 pts, 4. Morales 3 pts, 5. Huot 2 pts, 6. Padovan 1 pt.
COL DE PEYRESOURDE (1° catégorie) - 1. Schmitz 10 pts, 2. Ruiz 9 pts, 3. Huot 8 pts, 4. Picot 7 pts, 5. Morvan 6 pts, 6. Van Genechten 5 pts, 7. Barbosa 4 pts, 8 Defilippis 3 pts, 9. Bahamontes 2 pts, 10. Morvan 1 pt.
COL DES ARES (3° catégorie) - 1. Monti 3 pts, 2. Bahamontes 2 pts, 3. Gaul 1 pt.
COL DU PORTET D'ASPET (2° catégorie) - 1. Gaul 6 pts, 2. Huot 5 pts, 3. Bahamontes 4 pts, 4. Ockers 3 pts, 5. Privat 2 pts, 6. Walkoviak 1 pt.
COL DE LATRAPE (3° catégorie) - 1. Gaul 3 pts, 2. Darrigade 2 pts, 3. Ockers 1 pt.
COL DE LA VAYEDE (3° catégorie)- 1. Defilippis 3 pts, 2. Forestier 2 pts, 3. Huot 1 point.
COL DU POINTU (3° catégorie) - 1. Forestier 3 pts, 2. Van Genechten 2 pts, 3. Nolten 1 point.
COL DE L'HOMME MORT (3° catégorie) - 1. Forestier 3 pts, 2. Van Genechten 2 pts, 3. Nolten 1 point.
COL DE LA SENTINELLE (3° catégorie) - 1. Forestier 3 pts, 2. Van Genechten 2 pts, 3. Bahamontes 1 point.
COL DE L'IZOARD (2360 mètres, 1° catégorie) - 1. Huot 10 pts, 2. Bahamontes à 1'37", 9 pts, 3. Ockers à 1'37", 8 pts, 4. Walkoviak à 1'45" 7 pts, 5. Gaul à 2'10", 6 pts, 6. Adriaenssens à 2'30", 5 pts, 7. Lorono à 2'40" 4 pts, 8. Le Guilly  à 2'40", 4 pts, 9. Van des Pluym à 2'50", 2 pts, 10. Dotto à 3'00" 1 point.

1956 tdf Gaul Huot, Bahamontès, Defilipis, Privat

Gaul, Huot, Bahamontès, Defilippis et Privat au Tour de France

COL DU MONT GENEVRE (1854 mètres, 2° catégorie) - 1. Huot 6 pts, 2. Le Guilly 5 pts, 3. Gaul 4 pts, 4. Bahamontes 3 pts, 5. Ockers 2 pts, 6. Walkoviak 1 point.
COL DE SESTRIERE (2030 mètres, 1° catégorie) - 1. Gaul 10 pts, 2. Huot à 3'10", 9 pts, 3. Bahamontes à 3'45", 8 pts, 4. Ockers à 4'30", 7 points, 5. Nencini à 4'30", 6 pts, 6. Wagtmans à 4'30", 5 pts, 7. Van der Pluym à 4'30", 4 pts, 8. Walkoviak à 4'30", 3 points, 9. Close à 5'30",2 pts, 10. Bauvin 1 point.
COL DE MONT-CENIS (1° catégorie) :-1. Bahamontes 10 pts, 2. Van Genechten 9 pts, 3. Gaul 8 pts, 4. Huot 7 pts, 5. Lorono 6 pts, 6. Ockers 5 pts, 7. Meyzencq 4 pts, 8. Walkoviak 3 pts, 9. Adriaenssens 2 points, 10 Bauvin 1 point.
COL DE LA CROIX DE FER (1° catégorie) - 1. Marigil 10 pts, 2. Padovan 9 pts, 3. Van Genechten 8 pts, 4. Gaul 7 pts, 5. Bahamontes 6 pts, 6. Ockers 5 pts, 7. Walkoviak 4 pts, 8. Meyzencq 3 pts, 9. Huot 2 pts, 10. Adriaenssens 1 point.
COL DU LUITEL (2° catégorie) - 1. Gaul 6 pts, 2. Ockers 5 pts, 3. Bahamontes 4 pts, 4. Walkoviak 3 pts, 5. Van Genechten 2 pts, 6. Nencini 1 point.
COL DE L'ŒILLON (2° catégorie) - 1. Bahamontes 6 pts, 2. Gaul 5 pts, 3. Ockers 4 pts, 4. Huot 3 pts, 5. Bauvin 2 pts, 6. Adriaenssens 1 point.
COL DU GRAND BOIS (2° catégorie)- 1. Ockers 6 pts, 2. Gaul 5 pts, 3. Janssens 4 pts, 4. Bahamontes 3 pts, 5. Huot 2 pts, 6. Adriaenssens 1 point.
COL DE LA LUERE (700 mètres - 3° catégorie) - 1. Dotto 3 pts, 2. Gaul 2 pts, 3. Bahamontes 1 point.
COL DE BEAULOUIS (840 mètres - 3° catégorie) - 1. Hassenforder 3 pts, 2. Gaul 2 pts, 3. Bahamontes 1 point.
CLASSEMENT GENERAL FINAL - 1. Gaul 71 pts, 2. Bahamontes 67 pts, 3. Huot 65 pts, 4. Ockers 55 pts, 5. Van Genechten 30 pts, 6. Walkoviak 27 pts, 7. Schmitz 15 pts, 8. Meyzencq 14 pts, 9. Adriaenssens, Ruiz, Forestier, 13 pts, 12. Defilippis 12 pts, 13. Marigil, Lorono, Padovan, 10 pts, 16. Le Guilly 8 pts, 17. Nencini, Picot 7 pts, 19. Van der Pluym, Privat, Morvan 6 pts, 22. Wagtmans 5 pts, 23. Janssens, Dotto, Darrigade, Morales, Barbosa 4 pts, 28. Hassenforder, Monti 3 pts, 30. Bauvin, Close, Nolten 2 pts, 33. Robinson 1 point.

RÉTRO VÉLO DORDOGNE - VALENTIN HUOT (1956) © BERNARD PECCABIN
Réédition d’articles parus sur le blog la Dordogne Cycliste (à suivre)

Posté par Bernard PECCABIN à 09:16 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

19 octobre 2019

SIORAC EN PÉRIGORD (5 avril 1999)

UN CIRCUIT A RELANCES

Siorac

Le protocole autour de Jean-Louis Gauthier à Siorac en Périgord avec Ribette le lauréat

- Dans Siorac traversé par le chemin de fer, il n’a jamais été facile de trouver un circuit idéal. Le passage à niveau et son trafic font qu’il faut partir à un horaire donné, pour éviter le fait de course connu : "celui des barrières baissées". Comme Siorac aime le vélo, on a trouvé un circuit urbain pour permettre au public de voir plusieurs fois les coureurs, tout en cherchant à résoudre les problèmes du train et celui de ne pas utiliser la traverse de la vallée de la Dordogne.
- C’est donc sur un circuit "casse pattes" que les acteurs s’engagent et en cette saison 1999 et c’est le local Cyril Ribette qui gagne pour ainsi dire à la maison. Du grand Cyril Ribette licencié au Guidon-Club Bergeracois, qui devance l’inusable Philippe Candau vétéran de nos routes et Jean-François Morange venu en voisin que l'on retrouve sur notre photo ci-dessus.
Le classement : 1. Cyril Ribette (GC Bergerac), 2. Philippe Candau (CC Périgueux), 3. Jean-François Morange (Uzerche), 4. Bernard Dubost (UC Brive), 5. Jean-Marie Doumenge (SC Périgord), 6. Aurélien Bonnélie (Asptt Périgueux), 7. Didier Lavesne (CC Périgueux), 8. Cyril Zucht (GC Bergerac), 9. Poulevarie (EC Bretenoux), etc...

Liens sur le cyclisme à Siorac en Périgord.
- Palmarès de la course.
- Siorac en Périgord 2015.
- Photo Siorac édition 1993.
- Photo Michel Fédrigo vainqueur à Siorac en 1969.

VÉLO DORDOGNE – SIORAC EN PERIGORD EN 1999 © BERNARD PECCABIN
La mémoire du cyclisme en Dordogne est à découvrir sur les blogs :
http://la-dordogne-cycliste.allmyblog.com/ et http://velodordogne.canalblog.com/

Posté par Bernard PECCABIN à 21:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

17 octobre 2019

SAINT-ASTIER (nocturne du 10 juillet 2004)

2004 Saint-Astier

- On prend les mêmes et on recommence, tel est le titre que cette nocturne s’accommoderait fort bien. Une fois de plus, les mêmes protagonistes se retrouvent au départ, les mêmes sur le podium, ce qui fait grincer des dents les autorités du cyclisme et Daniel Baal qui veut faire la chasse aux maffias.

2004 Saint-Ast 1

- En tout cas la victoire est pour Stéphane Reimherr qui n’a besoin de personne pour gagner, devant Yvan Becaas (Guidon Saint-Martinois), Penaud (CRCL), Poirier (Périgueux), Montauban (US Montauban). Nos images du protocole avec les premiers Astériens, Alexis Tourtelot sacré le plus combatif, Stéphane Reimherr, Christophe Cuménal, Yvan Becaas et Philippe Mondory premier SR.

VÉLO DORDOGNE – SAINT-ASTIER 2004 © BERNARD PECCABIN
La mémoire du cyclisme en Dordogne est à découvrir sur les blogs :
http://la-dordogne-cycliste.allmyblog.com/ et http://velodordogne.canalblog.com/

Posté par Bernard PECCABIN à 09:56 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


14 août 2019

31° TROPHÉE DES CHĀTEAUX CASTELNAUD LA CHAPELLE

YOHAN SOUBES 31° LAURÉAT AUX MILANDES

2019 Milandes 1

Plus de quarante coureurs au départ © Thierry Hourugou

- Beaucoup de monde aux Milandes en ce 14 août pour assister à ce 31°  édition du Trophée des châteaux. Côté coureurs il a fallu surfer avec les aléas du calendrier et sa manche de coupe de France de DN2, qui a privé Castelnau d'un plateau plus imposant.
- Après les tours de chauffe, la course fut longtemps menée par deux échappées : Flavien Maurelet pro chez auber et Boris Orlhac de Pro Immo Roux. A quelques tours de l'arrivée, ils furent rejoints par Gabriel Peyencet et Yohan Soubes, après avoir chassé plusieurs tours derrière eux. Au dernier tour Peyencet passe en solitaire la ligne, mais il fut repris en haut de la côte. Au sprint, rien à faire contre Yohan Soubes qui remportait cette 31° édition.

2019 Milandes 2

Le passage du peloton près du château dans le haut de côte © Thierry Hourugou

Le classement : 1° Yohan Soubes (CC Marmande), 2. Gabriel Peyencet (EC Trélissac CC), 3. Victor Orlhac (TP Immo Nicolas Roux), 4. Flavien Maurelet (Saint-Michel Auber), 5. Florent Pereira (TP Immo Nicolas Roux), 6. Clément Jolibert (AVC Aix), 7. Lucas Papillon (CR4C Roanne), 8. Florian Rapiteau (US Saint-Herblin), 9. Alexandre Jamet (CR4C Roanne), 10. Pierre Bonnet (TP Immo Nicolas Roux), etc...

2019 Milandes 8

Le mano à mano entre Soubes et Peyencet © Thierry Hourugou

AF-FiLtNizf8zFnone_4xhRXqJy2vQ9h72Uvfm0a9tJqIa0RZOd39nAilEP6gKqV1hSpNgYl1lwP3Q69AjGM_7NCPdvHvaxiV7lEMRtF2dWrhVZKr3jdX68MT3P7fsTHhg~~[1]

Palmarès des 31 éditions : 1988 : Thierry Barrault (VC Roubaix), 1989 : Jean-Luc Luc Garnier (Martigues), 1990 : pas organisé, 1991 : Philippe Dalibard (ECF Changé), 1992 : Denis Leproux (AS Corbeil Essonnes), 1993 : Denis Leproux (CA Mantes), 1994 : Marc Thévenin (CR4C Roanne, 1995 : Denis Leproux (CC Etupes), 1996 : Hervé Henriet (VC Rouen), 1997 : Denis Leproux (CC Etupes), 1998 : Pascal Pofilet (CC Etupes), 1999:  Eric Drubay (CC Etupes), 2000 : Christophe Dupouey (GSC Blagnac), 2001 : Stéphane Bellicaud (Bressuire AC), 2002 : Denis Leproux (UC Sablé), 2003 : Benoît Luminet (CR4C Roanne), 2004 : Carl Naïbo (Bressuire AC) devant Jean Mespoulède (CC Marmande), 2005 : Guillaume Lejeune (Charvieux-Chavagneux Isère Cyclisme), 2006 : Benoît Luminet (CR4C Roanne), 2007 : Jean-Luc Delpech (Bretagne Armor Lux), 2008 : Stéphane Reimherr (UC Artix), 2009 : Samuel Plouhinec (Team Agem 72 Sarthe), 2010 : Benoit Luminet (CR4C Roanne), 2011 : Jean Mespoulède (CC Marmande), 2012 : Stéphane Reimherr (VC Tarnos), 2013 : Lilian Calmejane (Albi Vélo-Sport).), 2014 Jean Mespoulède (CC Périgueux-Dordogne), 2015 et 2016 : Samuel Plouhinec (Team Peltrax Damarie les Lys), 2017 Yoann Paillot (Océane Top 16), 2018 Julien Buisson (Occitane CF), 2019 Yohan Soubes (CC Marmande) notre photo.

2019 Milandes 7

Le protocole somptueux de cette 31° édition © Thierry Hourugou

LIENS VÉLO DORDOGNE SUR LES MILANDES

- Lire ici un interview avec Serge Bodin.
- 1° Grand Prix du Château des Milandes le 4 septembre 1949.
- Annonce de l'édition 2010.
- Edition 1997 (10° Trophée des Châteaux).
- Edition 2011 (23° Trophée des Châteaux).
- Edition 2012 (présentation).
- L'édition 2013 (25 ans après).
- Voir le château des Milandes et ses jardins.
- Edition 2014 (reportage et photos).
- Les Milandes 2015.
- Les Milandes 2017.

VÉLO DORDOGNE – LES MILANDES 2019 © BERNARD PECCABIN
La mémoire du cyclisme en Dordogne est à découvrir sur les blogs :
http://la-dordogne-cycliste.allmyblog.com/ et http://velodordogne.canalblog.com/

Posté par Bernard PECCABIN à 23:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

03 août 2019

10° SOUVENIR PETIT-BRETON A VERGT (27 mars 1999)

APRÈS LES PROS, VERGT REÇOIT LE PETIT-BRETON

1999 Petit Breton

Thierry Arquey vainqueur du prologue à Vergt aux côtés de JR Villechanoux

 - Deux courses au menu de ce 27 mars 1999 avec le 10° Souvenir Petit-Breton (série nationale) et sa course d’attente ouverte aux SR2 et SD. Une nouvelle épreuve dans cette capitale de la fraise, qui jadis avait accueilli de nombreuses manifestations, dont des critériums pros, des prix des fêtes, mais aussi celui de la Fraise mémoire de ce fruit cultivé dans ce coin du Périgord.
- La course d’attente fut remportée par un revenant du vélo, avec un Thierry Arquey (GC Bergerac) encore assez rapide pour battre ses compagnons de fugue sur un circuit qui épousait la ceinture de la commune de Vergt.
- Les séries nationales elles, ont effectué une compétition sur un terrain très accidenté d’où Stéphane Diemunsch, le Montois désormais licencié à Combs la Ville a viré en tête pour l’emporter devant Reimherr (CC Périgueux) et Jany (UV Limousine).
Course d’attente : 1. Thierry Arquey (GC Bergerac), 2. Promonet (VC Figeac), 3. Jean-Marie Doumenge (SC Périgord), 4. Soulard (Arcachon), 5. Poissonet (CRCL), 6. Julien Sybiac (Arcachon), 7. Gautier Lance (US Bouscat), 8. Jordan Caillaud (CC Périgueux), 9. Jean-Paul Blanchon (Nontron), 10. F. Barret (GC Bergerac), etc...
Classement du Petit-Breton : 1. Stéphane Diemunsch (Combs la ville), 2. Stéphane Reimherr (CC Périgueux), 3. Christian Jany (UV Limousine), 4. Nicolas Fiacre (PSF Niort), 5. Alain Sonson (Ste Livrade), 6. Julien Fiacre (PSF Niort), 7. Jérôme Paul (CC Périgueux), 8. Olivier Durand (PSF Niort), 9. F. Ribardière (AC Châtellerault), 10. Stéphane Lavignac (CRCL), etc...

1999 Petit-Breton 1

Stéphane Diemunsch revêt le maillot de leader offert par les Trandsports Bigaud

Liens sur le Petit-Breton et le cyclisme à Vergt.
- Les premiers pas du cyclisme à Périgueux.
- Le cyclisme à Périgueux avec Petit-Breton.
- Les dernières années de Petit-Breton.
- Périgueux honore le souvenir de Petit-Breton (lors passage Tour de France 2017 à Périgueux).
- 2° Petit-Breton à Boulazac en 1989.
- 6° Petit-Breton en 1993 (photos).
- 9° Petit-Breton en 1998.
- 12° Petit-Breton à Vergt en 2001.
- Palmarès du Petit-Breton.
- Palmarès Vergt (Prix de la Saint-Jean).
- Palmarès Vergt (Critériums pros).
- Palmarès Vergt (Prix du Comice et divers prix).
- Spécial Circuit de la Fraise(la rétro complète) (de 1983 à 2015, au travers de Lacropte, Vergt, Saint-Amand de Vergt, Saint-Mayme de Péreyrol, Fouleix, Saint-Michel de Villadeix, Saint-Laurent des Bâtons, Sainte-Foy de Longas, Sainte-Alvère, Cendrieux, Veyrines de Vergt, Salon de Vergt et retour sur Lacropte).

VÉLO DORDOGNE - 10° PETIT-BRETON EN 1999 © BERNARD PECCABIN
La mémoire du cyclisme en Dordogne est à découvrir sur les blogs :
http://la-dordogne-cycliste.allmyblog.com/ et http://velodordogne.canalblog.com/

Posté par Bernard PECCABIN à 17:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

26 juillet 2019

CHAMPIONNAT D’AQUITAINE DU 6 JUIN 2004 à SALIGNAC EYVIGUES

LE SACRE DE JEAN MESPOULEDE

- Il faisait chaud et même très chaud en ce dimanche 6 juin 2004. Salignac comme par le passé avait renoué avec le cyclisme. Bien renoué même avec le club support local l’Avenir Cycliste de Salignac du président Francis Roméro. Et comble de bonheur c’est un Périgourdin qui a remporté la gagne. Même s’il porte les couleurs de Marmande, Jean Mespoulède était un peu comme chez lui dans ce coin du Périgord Noir, où le soleil a été très dur vis-à-vis des coureurs.
- Déjà le matin les régionaux en ont décousu avec un Sylvain Blanquefort (VC Langon) remarquable puisqu’il arrivera en solo sous la banderole. Le coureur natif d’Ambarès déjà remarqué sur la piste du vélodrome triomphe à 19 ans, lui qui était encore que junior la saison passée. Lombardi (Mérignac) et Pascal (Villeneuve) complètent le podium de cette catégorie.

Salignac 2004

Podium 2004 des championnats d'Aquitaine des Régionaux

Classement des régionaux : 1. Sylvain Blanquefort (VC Langon), 2. Lombardi (Mérignac) à 4", 3. Pascal (UC Villeneuve) à 18", 4. Naïbo (Agen), 5. Bonnefoux (Villeneuve), 6. Coubalay (Saint-Astier) tous même temps, 7. Junqua (Langon) à 43", 8. Seyral (Talence), 9. Lebrun (Périgueux) tous m.tps, 10. Larroze (Lescar VS) à 1’32", etc…

Salignac 2004

Mespoulède au fond surveille avant de  lancer le sprint pour la gagne

 - Comme déjà dit il faisait très chaud lorsque les cracks se sont élancés sur le difficile circuit de Salignac. Dès le départ onze coureurs s’en vont avec Patanchon, Fayard (tous deux Langon), Da Costa, Cambet, Skubiszewski (tous Artix), Poirier (Périgueux), Bricat, Dhinnin et Trainaud (Talence), Bonneteau (Libourne) le champion sortant et Gabaston (Saint-Martin de Seignanx). Repris au bout de neuf kilomètres, Patanchon et Cambet repartaient avec Four et Saillour (Artix), Meinero (Saint-Martin de Seignanx), Mespoulède (Marmande) et Reimherr (Périgueux), mais sans plus de succès.
- C’est à la fin du premier tour que la bonne est partie avec une attaque de Huguet et Becaas (G. Saint-Martinois). Il y avait 14 coureurs parmi lesquels Brusson, Dusseau, Paul, Milon, Delage, Cazeaux, Chatelas, Barret, Branas, Meneiro, Patanchon, Bazé, Marié et Four. Le futur vainqueur sorti en contre avec cinq coureurs du chasser durant 14 kms pour revenir en tête avec Reimherr, Saillour et Poirier qui sera lui victime d’une crevaison. C’est alors que la bagarre fit rage avec des coureurs plus frais que les autres pour aller au bout. Le sprint à huit fut lancé de très loin par Jean Mespoulède qui en sortira vainqueur.

Salignac 2004

Le podium des élites et nationaux entouré par les autorités

Le classement : 1. Jean Mespoulède (CC Marmande), 2. Meinero (G. Saint-Martinois), 3. Milon (CC Périgueux), 4. Bazé (Nay), 5. Saillour (Artix), 6. Huguet (G. Saint-Martinois), 7. Patanchon (VC Langon), 8. Branas (G. Saint-Martinois) tous même temps, 9. Paul (CC Périgueux) à 11", 10. Lacourt (Villeneuve) à 2’28", etc…

Liens sur les courses de Salignac Eyvigues
- Prix cycliste de Salignac édition 1991.
- Prix de Salignac en 1965 (victoire de Lacaud) série il y a 50 ans.
- Prix de Salignac en 1966 (victoire de Reymondie) série il y a 50 ans.
- Prix de Salignac en 1967 (victoire de Darrin) série il y a 50 ans.

VÉLO DORDOGNE – SALIGNAC 2004 © BERNARD PECCABIN
La mémoire du cyclisme en Dordogne est à découvrir sur les blogs :
http://la-dordogne-cycliste.allmyblog.com/ et http://velodordogne.canalblog.com/

Posté par Bernard PECCABIN à 09:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

27 juin 2019

14° CRITÉRIUM PROFESSIONNEL DE VERGT 22 AOUT 2004

PIERRICK FEDRIGO VAINQUEUR

 2004 Vergt

- Un critérium qui débute pas très bien car les vedettes ne sont pas là comme Virenque et Voeckler. Il faudra désormais apprendre à patienter et Jean-Luc Noyer (photo ci-dessus) le maire en profite en endossant la casaque du Champion de France de Vockler absent le matin.
- C'est le circuit par Peyrefond qui servira de cadre à cette course. Un circuit avec sa côte et ses espaces verts où la ligne d'arrivée sera tracée.

2004 Vergt 1

Les Miss de service du 14° critérium

2004 Vergt 2

Richard Virenque arrivé l'après-midi est de suite occupé avec les chasseurs d'autographes

2004 Vergt 3

La boutique ambulante sur les pentes de Peyrefond

2004 Vergt 4

Thomas Voeckler avec le maire et le conseiller général

2004 Vergt 5

Pendant l'appel des coureurs

2004 Vergt 6

Peyrefond et la foule des grands jours

2004 Vergt 7

Passage du peloton amené par Voeckler et Fedrigo

2004 Vergt 8

La victoire pour Pierrick Fedrigo à Vergt

2004 Vergt 9

Richard Virenque roi de l'applaudimètre

 Classement : 1. Pierrick Fedrigo (Crédit Agricole), 2. Richard Virenque (Quick Step), 3. Thomas Voeckler (Brioche Boulangère), 4. Alexandre Botcharov (Crédit Agricole), 5. Jean Mespoulède (CC Marmande), 6. Jean-Luc Delpech (Jean Floc’h), 7. Christophe Rinéro (Ragt), 8. Lilian Jegou (Crédit Agricole), 9. Jacky. Durand (Laudbonw Krédit), 10. Stéphane Reimherr (CC Périgueux), etc...

2004 Vergt 10

Thomas Voeckler champion de France sortant a eu aussi sa part de considération du public

2004 Vergt 11

Carlos Da Cruz aime le Monbazillac

2004 Vergt 12

Et tout s'est terminé avec un verre de vin blanc du pays avec la Confrérie de la Fraise

Palmarès des 17 Critériums : 1955 Hervé Prouzet (Guidon Agenais), (prologue gagné par Pierre Dory du CC Bergerac), 1956 Pierre Beuffeuil (VC Saujon), 1957 André Darrigade (France/US.Dax), 1958 (prologue) Raymond Doumenge (EC Foyenne), Miguel Poblet (Espagne), 1959 Roger Rivière (France/Saint-Etienne), 1960 Rick Van Steenbergen (Belgique) et Pierre Frare (CC Lindois) en prologue, 1961 Louis Rostollan (France/Marseille) et Robert Jugie (CC Périgueux) en prologue, 1964 Michel Gonzalès (VC Hendaye), 1966 Giani Motta (Italie) et Régis Royère (Sarlat) en prologue cadets, 1967 Raymond Poulidor (France) et Gérard Vigouroux (UCD Villeneuve) en prologue cadets, 2001 Pascal Chanteur (Festina) et en prologue Benjamin Cornu (VC Roquebrune), 2002 Laurent Jalabert (Tiscali), 2003 David Millar (Cofidis) et Julien Capron (VTT Evasion Pourpre) en prologue, 2004 Pierrick Fedrigo (Crédit Agricole), 2005 Alexandre Vinokourov (Team Mobile), 2006 Juan Manuel Merca (Agritubel), 2007 Cédric Vasseur (Quick Step).

VÉLO DORDOGNE - 14° CRITERIUM DE VERGT 2004 © BERNARD PECCABIN
La mémoire du cyclisme en Dordogne est à découvrir sur les blogs :
http://la-dordogne-cycliste.allmyblog.com/ et http://velodordogne.canalblog.com/

Posté par Bernard PECCABIN à 09:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

18 juin 2019

23° TOUR DU PÉRIGORD - COUPE DE FRANCE DN 3

AU LYONNAIS ALEXANDRE DESROCHES LA 23° ÉDITION

2019 Tour du Périgord

Alexandre Desroches franchit en vainqueur la 23° éditon du Tour du Périgord  © Guy Dagot

- En ce dimanche 16 juin le Périgord avait revêtu ses habits de lumière avec la venue d’un grand soleil tant espéré. Il est vrai que si les pluies du début du mois donnaient du baume au cœur aux habitants de Villefranche du Périgord, le soleil lui allait conclure pour servir à une pousse de champignons dont la commune possède un des plus beaux marché, celui du cèpe (lire en bas de cette publication du Tour du Périgord 2006).

2019 Tour du Périgord départ

Départ du 23° Tour du Périgord © Guy Dagot

- Mais revenons à la course avec ses 154 km à parcourir en boucle pour les vingt quatre équipes présentes soit 119 kms sur des routes sinueuses et accidentées propices aux échappées. Parmi les partants de cette Coupe de France un seul Périgourdin avec Audric Pasquet du CC Marmande qui ne terminera pas la course. Et des échappées il y en a eu pour cette 23° édition.
- Tout d’abord celle de Damain Wild (Briquebec), avec Lucas Lago (Corbas) et Julien Pierrat (Paris CO) qui au bout d’une heure de fugue se releva. Au km 100, on assista à un regroupement général. C’est alors que le Normand Thibault Valognes (Briquebec) s’échappa, amenant avec lui Lucas Deloison (Team Macadam) et Pierre Lebreton (US. Pavilly). Le chrono indiquait alors un écart d’une minute trente alors qu’on allait faire le dernier grand tour. Dix coureurs se lancèrent en contre avec Cédric Delaplace, Alexandre Mayer, Léandre Huck, Maxime Guygens, Pierre Carlet, Kyllian Briard, Yohan Soubes, Valentin Jasserand, Jérémy Roma et David Bernard, mais sans jamais pouvoir reprendre du temps.

2019 Tour du Périgord en course

Nombreuses tentatives d'échappées © Guy Dagot

- On arriva alors à l’entame des petits tours et c’est là que le peloton se mit à l’œuvre avec un Cédric Delaplace, suivi par Julien Amadori, Yordan Andreew, Damien Degot, Adam Viez, Florian Rapiteau et Nathan Ruault décidés à reprendre du terrain sur les hommes de têtes qui perdaient Valognes. Devant, il ne restait plus que Lebreton, Deloison cédant à son tour à 25 km du final alors que le peloton reprenait les poursuivants.
- La course reprit une nouvelle ampleur avec la tentative de Clément Braz Afonso (Team Macadam’s Cowboy), Etienne Tortelier (Sablé sur Sarthe Cyclisme), Alexandre Desroches (Corbas Isatis Cycling Team) qui reprirent Pierre Lebreton, alors que le peloton était sur leurs talons à une trentaine de secondes. Desroches lança le sprint mais Pierre Lebreton exténué par sa journée ne put répondre et laissa la victoire au sociétaire de Corbas Isatis Cycling Team.
- A signaler la jeunesse des trois premiers de ce classement avec des coureurs qui suivent de hautes études en université, ce qui ne les empêche pas d’évoluer au plus haut niveau, ce qui reste tout à leur honneur. (Reportage et photo de Guy Dagot, lire également sur ce lien).

2019 Tour du Périgord podium

Les trois premiers de la 23° édition © Guy Dagot

Le classement : 1. Alexandre Desroches (Corbas Isatis Cycling Team) les 154 km en 3h49’09", 2. Clément Braz Afonso (Team Macadam’s Cowboy) m.tps, 3. Pierre Lebreton (US. Austreberthe Pavilli Barentin) m.tps, 4. Etienne Tortelier (Sablé sur Sarthe Cyclisme) à 6", 5. Marc Brustenga Masagué (VC La Pomme Marseille) à 23", 6. Alexis Pierre (ES. Torigni Cyclisme), 7. Cyrille Patoux (ES. Torigni Cyclisme), 8. Dimitri Hopin (Team Macadam’s Cowboy), 9. Maxime Renault (OC. Locminé Fybolia), 10. Frédéric Guillemot (Team Briquebec Cotentin), 11. Antoine Prod’homme (OC. Locminé Fybolia), 12. Florian Goulet (VS Valletais), 13. Cédric Delaplace (Team Briquebec Cotentin), 14. Corentin Sassier (Team Poitou), 15. Alexandre Join (USP. Issoire), 16. Bastien Bareille (CD 64), 17. Léo Dulin (USP Issoire), 18. Maxime Huygens (ESEG Douai), 19. Baptiste Raynaud (USP Issoire), 20. Baptiste Deman (ESEG Douai) tous m.tps, etc...

Revoir toutes les éditions sur ce LIEN.

VÉLO DORDOGNE – 23° TOUR DU PÉRIGORD © BERNARD PECCABIN
La mémoire du cyclisme en Dordogne est à découvrir sur les blogs :
http://la-dordogne-cycliste.allmyblog.com/ et http://velodordogne.canalblog.com/

Posté par Bernard PECCABIN à 15:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]