13 septembre 2018

6° TOUR DU PÉRIGORD (séquence rétro)

C’ÉTAIT LE 9 MAI 2002

2002 Tour du Périgord 2002

Jean Pitallier libère les coureurs à Biron

- Pour cette nouvelle édition le Tour du Périgord a mis le cap sur Biron et son château. Si les coureurs de la région ne se sont pas bousculés au départ, on a eu droit à une course difficile, sur un parcours exigeant et une météo pas du tout clémente. Cette épreuve élite nationale ne constituait pas une manche de Coupe de France.

2002 Tour du Périgord Benoit Luminet

Revoir la 5° édition sur ce lien

- C’est sur un parcours de 133 km que la course s’est déroulée, ceci autour de Biron, une commune située à l’extrême Sud du Périgord en bordure du Lot-et-Garonne. C’est Jean Pitallier président de la FFC, venu en voisin, qui a donné le départ de l’épreuve aux 89 coureurs. Parmi eux on ne comptait que cinq éléments d’Aquitaine avec les Marmandais Canouet, Kuznetsov et Marot, le Mérignacais Bogdanski, puis le Périgourdin Ceyssat. La pluie incessante a provoqué de nombreuses éliminations par l’arrière alors que devant, les coureurs les moins frais sont vite passés à la trappe.
- L’échappée victorieuse est partie au 85° kilomètre avec Stéphane Ravaleu (VC Rouen), Benoit Luminet et Marc Thévenin (CR4C Roanne), le polonais Tomasz Kaszuba (Montauban) et Sébastien Bordes (Montauban). Ces cinq hommes n’ont pas cessé de creuser les écarts avant de s’expliquer entre eux dans la longue côte d’arrivée. Luminet et Bordes se sont dégagés à trois kilomètre de la banderole. Puis le Roannais a décroché Bordes pour l’emporter en solitaire.

Le classement : 1. Benoit Luminet (CR4C Roanne) les 133 kms en 3h21’, 2. Sébastien Bordes (US.Montauban) à 6", 3. Stéphan Ravaleu (VC Rouen) à 25", 4. Marc Thévenin (CR4C Roanne), 5. Tomasz Kaszuba (US Montauban), 6. Samuel Plouhinec (AVC Aix) à 2’26", 7 Jean-Luc Delpech (US Montauban) m.tps, 8. Freddy Ravaleu (Jean Floc’h), 9. Viatcheslav Kuznetsov (CC Marmande) à 3’22", 10 Gérald Marot (Marmande) à 5’07", etc...

VÉLO DORDOGNE - 6° TOUR DU PÉRIGORD (2002) © BERNARD PECCABIN
La mémoire du cyclisme en Dordogne est à découvrir sur les blogs :
http://la-dordogne-cycliste.allmyblog.com/ et http://velodordogne.canalblog.com/

Posté par Bernard PECCABIN à 09:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


30 août 2018

5° TOUR DU PÉRIGORD (séquence rétro)

C’ÉTAIT LE 8 SEPTEMBRE 2001

- Il y a eu de 1986 à 1989, quatre éditions du Tour du Périgord. Des éditions qui se courues en ligne de Sarlat à Domme en empruntant la très touristique voie de la vallée de la Dordogne. Pour cela, il a fallu une sacrée dose de courage aux organisateurs, car le Sarladais est une région encombrée de touristes, si bien que pour mettre sur pied une telle manifestation, cela demande beaucoup de moyens humains et matériels. C’est aussi une raison supplémentaire qui a fait qu’une telle démesure ne pouvait se poursuivre. Car au fil des années, cette région a été envahie par les vacanciers, si bien que les services de l’Etat ont mis de sérieuses restrictions d’utilisation de la voie publique. Le cyclisme en a lourdement pâti, en vain... Cependant, l’envie était toujours présente et la bande à Jacques Ravillon son fondateur et à Jean-Louis Gauthier a décidé alors de transformer cette fabuleuse épreuve en une course sur un beau circuit, avec comme objectif de décrocher une manche de Coupe de France des clubs de division nationale...
- Nous sommes en 2001, quand Vézac reprend le flambeau laissé tout chaud sur les hauteurs de Domme, lorsque Laurent Mazeaud l’enfant du pays licencié à Lorient, remportait la 4° épreuve de ce Tour du Périgord. Vézac a été de tous temps une commune qui aimait le vélo. Jadis, un grand prix des planteurs de tabacs s’y tenait dans une ambiance de kermesse, à une époque où le jeune Jean-Louis Gauthier, moulé dans son maillot du Cyclo-Club de Belvès pratiquait la discipline. Depuis, il y a eu son autre côté du cyclisme avec ces rôles d’animateur et d’organisateur qui lui réussissent si bien...
Revoir les anciennes éditions :
1986 à Domme (cliquez sur ce lien).
1987 à Domme (cliquez sur ce lien);
1988 à Domme (cliquez sur ce lien).
1989 à Domme (cliquez sur ce lien)

PATRICE PEYENCET DEUXIÈME PÉRIGOURDIN

LAURÉAT APRÈS LAURENT MAZEAUD

2001 TP Vézac

Tour du Périgord à Vézac avec la victoire de Peyencet

- Cette épreuve de Vézac constituait le 8 septembre 2001 la dernière manche des clubs de DN3 de la zone Sud-Ouest. Il y avait donc un beau peloton composé des équipes DN 3 de l’Aquitaine, Limousin, Poitou-Charentes et Pyrénées, plus une solide sélection d’Aquitaine et quelques individualités de talent. La course a été lancée par l’Aquitain Marmandais Stéphane Reimherr dès la première ascension de la côte de Simeyrols, la seule difficulté du circuit, longue de deux kilomètres et abordée après cinq kilomètres de course. Repris au sommet, il a de nouveau tenté sa chance au début du deuxième tour, sans plus de réussite. Philip (Guidon Saint-Martinois), au km 22, Rémy (Aquitaine) et Gassian (Langon) au km 29, Chavanel (Loudun) et Duclos-Lassalle (Oloron) au km 34, rejoints plus loin par Pauchet (Loudun), Schick (Castelsarrasin) et Morvan (Aquitaine) ont successivement animé la course. Juste après le regroupement (km 47), Mespoulède (Aquitaine) est sorti pour un numéro solitaire de 18 km. Patrice Peyencet (CC Périgourdin) a laissé faire mais il a flairé le bon coup quand le Dacquois Sébastien Dulucq a attaqué dans la côte (km 69). Brochet (VS Dinan) et Duclos-Lassalle (VC Oloron) l’ont d’abord rejoint, puis le futur vainqueur est revenu avec Bastière (Langon), Lapeyronnie (Guidon Saint-Martinois) et Costedoat (VC Oloron). Quelques kilomètres plus loin, le retour d’un contre avec Paul (CC Périgueux), Delpech (Aquitaine), Blanc, Rouillard et Garmendia (VC Oloron) et Dupèbe (Guidon Saint-Martinois) constituait définitivement la bonne échappée à une cinquantaine de kilomètres de l’arrivée. Avec cinq coureurs dans ce groupe, les coureurs d’Oloron dirigés par Gilbert Duclos-Lassalle assuraient l’essentiel du travail mais l’écart a tout juste dépassé la minute sur un peloton qui ne se résignait pas. Quand cet avantage est tombé à moins de 30 secondes sous le panneau annonçant les dix derniers kilomètres, on s’est un affolé en tête, les démarrages se sont multipliés. Patrice Peyencet a sagement laissé faire, gardant tout son sang froid. Mais, quand il a senti à moins de cinq kilomètres de l’arrivée que ses compagnons éprouvaient le besoin de souffler, c’est lui qui a attaqué, résistant jusqu’au bout à ses poursuivants.

2001 tp vézac 2

J.Louis Gauthier et Patrick Vermeulen président du comité d'Aquitaine avec le lauréat

Le classement : 1. Patrice Peyencet (CC Périgueux-Dordogne) les 125 km en 2h58’10s, 2. Christophe Dupèbe (Guidon Saint-Martinois) à deux secondes, 3. Jérôme Paul (CC Périgueux-Dordogne), 4. Julien Castedoat (VC Oloron), 5. Sébastien Dulucq (US Dax), 6. Rouillard (VC Oloron), 7. Delpech (Aquitaine), 8. Bastière (VC Langon), 9. Brochet (Dinan), 10. Vincent Vierge (US Dax), 11. Hervé Duclos-Lassallle (VC Oloron), 12. Blanc (VC Oloron), 13. Lapeyronnie (Guidon Saint-Martinois), 14. Pauchet (VC Loudun), 15. Jean Mespoulède (Aquitaine) (tous m.tps), 16. Rémy (Aquitaine) à 24", 17. Montagne (Niort), 18. Canouet (Aquitaine), 19. Prunet (Dax), 20. Salère (Lot-et-Garonne), etc...

Classement final Coupe de France Zone sud-ouest : 1. VC Oloron 37 pts, 2. CC Périgueux 32 pts, 3. PSF Niort 31 pts, 4 VC Loudun 26 pts, 5. VC Langon 20 pts, 6. Angoulême VC 18 pts, 7. CRC Limoges 15 pts, 8. Castelsarrasin 13 pts, 9. Guidon Saint-Martinois 13 pts, 10. VC Pays Coteaux 65 12 pts, etc...

(les trois premiers sont qualifiés pour la finale nationale le 23 septembre en Mayenne)

VÉLO DORDOGNE - 5° TOUR DU PÉRIGORD (2001) © BERNARD PECCABIN
La mémoire du cyclisme en Dordogne est à découvrir sur les blogs :
http://la-dordogne-cycliste.allmyblog.com/ et http://velodordogne.canalblog.com/

Posté par Bernard PECCABIN à 18:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

16 août 2018

4° TOUR DU PÉRIGORD (séquence rétro)

C’ÉTAIT LE 27 AOÛT 1989

LAURENT MAZEAUD OUVRE LE PALMARÈS DES LOCAUX

1989

Jacques Ravillon l'organisateur avec le collège des commissaires, après une averse
NDLR : Une pensée affectueuse pour Jean-Marie Vérardo décédé le 14.08.2018

- Après l’édition 1988, ce Tour du Périgord constitue la dernière édition du genre. Une édition qui a pris du galon, mais qui mobilise trop de monde dans une région où le touriste envahit les routes, soit des arguments qui exigent trop de précautions en mesures de sécurité, sans parler des services préfectoraux qui donnent trop de contraintes pour une telle manifestation qui se court il est vrai, sur des routes de plus en plus encombrées.

1989

Les coureurs au départ place de la Rigaudie à Sarlat

 

- Revoir le 3° Tour du Périgord.
- Il faut dire que ce Tour en ligne traverse la vallée de la Vézère (berceau de la préhistoire), celle de la Dordogne avec ses plus beaux villages (Beynac et La Roque Gageac), sans oublier l’arrivée dans le belvédère de Domme, soit de nombreux atouts qui font que cette épreuve a pris du galon. D’ailleurs nombreux sont les coureurs désireux de revenir ici, après avoir vu sur la bicyclette de si beaux décors... Autrement dit ce Tour a été d’abord une belle promotion touristique et le VC Monpazierois prêt à prendre le relais, ne va pas certainement pas laisser tomber un tel filon... Car c’est à compter de cette période, que les épreuves de Monpazier, des Milandes, puis de Biron se sont construites pour devenir des épreuves nationales tout comme celles de Cénac, Le Coux et Biron...

1989

Passage du peloton route de Vitrac

Rappel de l’itinéraire : Sarlat (départ place Pasteur) 12h45. Vitrac (km 6). Carsac (km 11). Groléjac (point chaud), Veyrignac (point chaud). Sainte Mondane (km 18,5). Saint-Julien. Côte de Carlux (MG). Simeyrol (km 29,5). Salignac (rush). Saint-Geniès (km 45,5). Lac de Tamniès (point chaud). Marquay (MG). Les Eyzies (km 72). Campagne (km 79). Le Bugue (rush). Saint-Chamassy (MG). Le Buisson (rush). Siorac (km 100,5). Marnac (km 104,5). Saint-Cyprien (rush). Castel (km 109). Bézenac (point chaud). Saint-Vincent de Cosse (km115,5). Beynac (km 117,5). Vézac (km 119,5). La Roque Gageac (km 123). Cénac (1° passage). Côte de Sireyjol (MG). Saint-Cybranet (km 132,5). Daglan (km 138). Bouzic (km 142,5). Florimont-Gaumier (km 147). Saint-Martial de Nabirat (km 150,5). Cénac (2° passage), côte du Capiol. Domme (arrivée vers 16h50 - km 161).

1989

Passage de l'échappée victorieuse à Beynac amenée par Barrault et Mazeaud

- Dès le drapeau abaissé, les deux Marmandais Gilles Chauvin et Jean-François Desarçon mettent le feu aux poudres portant leur avance à deux minutes au km 28, où les réactions de Garnier, Abadie, David et Lezin vont réduire celle-ci à une minute (km 35), dans un secteur des plus accidentés de la course longue de 165 km. Au km 50 ils sont six en tête : Dief, de Wooght, Barrault, Commergnat ayant rejoint les deux éclaireurs, d’où Chauvin sera lâché tandis que 41,8 km ont été couverts la première heure. Par vagues successives, les principaux favoris vont à leur tour revenir en tête avec Lepeurien (Aix) et Delaurier (Wasquehal) entre autres, si bien que nous retrouvons 21 hommes échappés au km 70.

1989

La grande foule attend les coureurs à Domme

- La côte de Campagne va alors se présenter, vers la mi-course et c’est encore Lepeurien le Provençal (Asptt Aix) aux allures de corsaire, n’oublions pas que ses ancêtres sont bretons de Saint-Brieuc (assez proche de Saint-Malo, la cité des corsaires), qui allait passer à l’abordage, entraînant au sommet Commergnat le Limousin, Delaurier le Nordiste, de Wooght (ASC Toulon) auxquels dès le début de la descente se joignent Thierry Barrault et Mazeaud tandis qu’il faudra plusieurs kilomètres à Dief et Cessat pour faire de même et plus encore (40 km) à Rous (Saint-Juéry) et Bolay (Brive) lesquels reviendront en tête à 25 km du but, au moment de l’attaque de Laurent Mazeaud. Creusant rapidement un écart de 40 secondes, il parviendra au pied du terrible Capiol de Domme avec 50 secondes sur ses poursuivants, d’où va jaillir Lepeurien. On va alors assister à un formidable suspense avec le retour fantastique du grimpeur Aixois fondant sur sa proie, pour échouer finalement de deux longueurs, sous les applaudissements de milliers de spectateurs saluant tout autant son exploit, comme celui de Laurent Mazeaud, signant là son 10° succès dans une course nationale et qui envisage son passage futur chez les professionnels.

1989

Xavier Louy directeur du Tour de France à l'époque, Georges Bousquet
Président du Comité d'Aquitaine et Jacques Ravillon à Domme

- On retiendra de ce Tour les bonnes prestations de Didier Rous (Saint-Juéry) dix-neuf ans, un autre grand espoir des Pyrénées tout comme David (13°), le Charentais Allin (14°), Alain Sonson (15°) et le Périgourdin Lanxade (16°) et les excellents Limousin Commergnat, Cessat, Deluche (18°) et Jany (19°).

1989

Laurent Mazeaud vainqueur devant Lepeurien à Domme

- L’organisateur Jacques Ravillon et le Guidon Sarladais peuvent être satisfaits de leur jeune mais déjà prestigieuse épreuve, dont la renommée sera bien vite égale à celle de la magnifique région qu’elle traverse et fait visiter aux suiveurs, parmi lesquels on trouvait Georges Bousquet président du comité d’Aquitaine, Xavier Louis maire adjoint de Sarlat et Germinal Peiro, conseiller général de Domme, le site d’Arrivée.

1989

Laurent Mazeaud (VCP Lorient) 4° lauréat du Tour du Périgord
A gauche, Didier Virvaleix (pros chez Histor) invité d'honneur

1989

Christophe Lanxade (Asptt Périgueux) premier Périgourdin

- Le classement général : 1. Laurent Mazeaud (VCP Lorient), 2. Philippe Lepeurien (ASPTT Aix), 3. Commergnat (UV Limousine), 4. Delaurier (Wasquehal), 5. Barrault (ACBB), 6. Sylvain Bolay (UC Brive), 7. de Wooght (ASC Toulon), 8. Stéphane Dief (AS Facture), 9. Alain Cessat (CRC Limoges), 10. Didier Rous (Saint-Juéry Olympique), 11. Andrew Bradley (VC Bretenoux-Biars), 12. Flaujaguet (ACBB), 13. Davy (Pédale d’Alsace), 14. Allin (VC Charente Océan), 15. Sonson (Ste-Livrade), 16. Lanxade (Asptt Périgueux), etc...

1989

- Le podium avec de gauche à droite Commergnat (UV Limousine),
Christophe Lanxade (ASPTT Périgueux) premier Périgourdin,
Stéphane Dief premier Aquitain, Laurent Mazeaud le lauréat du VC Portes de Lorient, Jean-Louis Gauthier le speaker
et Philippe Lepeurien (ASPTT Aix en Provence) deuxième et paré du maillot jaune "La Poste".

- Le Tour du Périgord renaîtra en 2001 à Vézac, mais au travers d’un circuit qui servira de manche au Championnat de France des clubs de DN3. Puis ce seront Biron (de 2002 à 2004), Villefranche du Périgord (2005 à 2008) et à nouveau Biron (2009-2010) qui chausseront le nom du Tour du Périgord.

VÉLO DORDOGNE - 4° TOUR DU PÉRIGORD (1989) © BERNARD PECCABIN
La mémoire du cyclisme en Dordogne est à découvrir sur les blogs :
http://la-dordogne-cycliste.allmyblog.com/ et http://velodordogne.canalblog.com/

Posté par Bernard PECCABIN à 18:47 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

03 août 2018

3° TOUR DU PÉRIGORD (séquence rétro - 1988)

C’ÉTAIT LE 28 AOÛT 1988

DUTAILLY DEVANT MAIS UNE BELLE MEUTE A SES TROUSSES

1988

Départ du 3° Tour du Périgord à Sarlat avec à droite Moncassin (B.Joinville)

1988

- C’est le dimanche 28 août que s’est déroulé le 3° Tour du Périgord, épreuve nationale qui a pris le départ de Sarlat selon son habitude (lire ici édition précédente). Cette épreuve comptait pour la 11° Coupe de France Mavic, les Trophées Wolber d’Or, le 5° Super Challenge d’Aquitaine Trophée l’Ecureuil. Elle a été dotée de trois millions de centimes de prix dont 3000 francs au vainqueur. Le peloton empruntera toujours le même itinéraire avec une caravane publicitaire qui les précèdera pour distribuer des milliers de cadeaux.

1988

Jacques Ravillon directeur de l'organisation avec Guy Suertegaray
ancien coureur, chargé des points chauds et de la régulation de la course

- Une nouveauté avec le public qui pourra  assister à Domme sur des télévisions grand écran en direct, au championnat du monde pros depuis la Belgique. Après ce direct télévisuel, c’est un direct d’information du Tour du Périgord à partir de Saint-Cyprien qu’on suivra les commentaires du speaker international Jean-Louis Gauthier à bord de la moto émettrice. La sonorisation sera assurée de la ligne d’arrivée jusque dans la montée du Capiol.

1988

Jacques Ravillon avec Luc Leblanc désormais professionnel

- Parmi les équipes engagées se trouvaient le CC Wasquehal vainqueur de la Coupe de France Mavic 1987, l’UV Limousine, le GS Saint-Cyprien-Blagnac, l’US Vannes, l’UC Sayat, la sélection du Puy de Dôme, celle de la Haute-Loire, le CC Rennes, l’ASPTT Aix en Provence et son chef de file Lepeurien vainqueur en 1987 et digne successeur de Luc Leblanc devenu professionnel chez Toshiba, l’UC Saint-Jean du Mont, l’OCC Laval, le Bataillon de Joinville, l’ASPTT Rennes, mais aussi des individuels es-pros comme Thierry Barrault, Fabien de Wooght, le futur pro du département Didier Virvaleix qui se produira sous les couleurs du Bataillon de Joinville...

LA COURSE

- Ce sont onze garçons qui se sont détachés dans la montée de Carlux, ceci à la suite du coup de boutoir du Champion de France Serge Bodin (UC Guinefort), dès la sortie de Groléjac. Mais le Breton coinçait dans la montée de Carlux, souffrant d’ennuis digestifs. De las Cuevas se retrouvait en tête et dans ce qu’on appellera la bonne échappée, dans laquelle Gourmelon avait manqué. Après 140 kilomètres de course, Jacques Dutailly attaquait. Il ne se retournera plus, car pour lui il ne s’agissait pas de finasser. Dutailly connaissait ses faiblesses dans une montée. Il ne fallait donc pas être accompagné, lors de la sévère montée du Capiol. Toute sa stratégie se résumera dans cette façon de rouler et c’est donc en solitaire, que ce puissant rouleur de 34 ans avait attaqué lors du premier passage dans Cénac.

1988

Laurent Jalabert 3° sous les couleurs du Bataillon de Joinville

- Il y aura bien des tentatives de de Wooght puis de Davy, mais elles avortaient sous l’impulsion de Virvaleix, Barrault et Lepeurien. Celui-ci réussira à se rapprocher de Dutailly, en vain, le Nordiste avait bien gérer son avance pour lever les bras seul et en tête, place de la Rode à Domme.

1988

Jacques Dutailly 3° lauréat du Tour du Périgord

Le classement : 1. Jacques Dutailly (CC Wasquehal) les 164,5 kms en 4h11’ (moyenne 39,212 km/h), 2. Philippe Lepeurien (ASPTT Aix) à 16s, 3. Laurent Jalabert (Bataillon de Joinville) à 40 s, 4. Thierry Barrault (AC Boulogne Billancourt), 5° de Wooght (Cannes) à 1’01s, 6. Didier Virvaleix (Bataillon de Joinville), 7. Armand de Las Cuevas (CC Marmande) à 1’11s, 8. Davy (Montauban) à 1’22s, 9. Moran (UC Montoise) à 1’30s, 10. Labourdette (FC Oloron) à 1’39s.

1988

Protocole final avec les autorités et le speaker Jean-Louis Gauthier

Le lendemain, le 1° Trophée des Châteaux couru aux Milandes, permettait à ce peloton de se retrouver pour une belle revanche qui sera remportée par Thierry Barrault

VÉLO DORDOGNE - 3° TOUR DU PÉRIGORD (1988) © BERNARD PECCABIN
La mémoire du cyclisme en Dordogne est à découvrir sur les blogs :
http://la-dordogne-cycliste.allmyblog.com/ et http://velodordogne.canalblog.com/

Posté par Bernard PECCABIN à 17:52 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

28 juillet 2018

2° TOUR DU PÉRIGORD (séquence rétro - 1987)

C’ÉTAIT LE 30 AOÛT 1987

LE PROVENÇAL LEPEURIEN PREMIER A DOMME

1987

Philippe Lepeurien deuxième lauréat du Tour du Périgord

1987

Yves Perpignan commissaire UCI directeur de course assité par Claude Longueville

- Cette deuxième édition s’est courue en août cette fois et à la place du mois de juin. L’an passé le Tour avait souffert d’une rude concurrence, mais cette fois en choisissant cette fin d’août, on avait des coureurs mais on se risquait beaucoup vis-à-vis du flux des touristes dans cette vallée de la Dordogne. Sur un même itinéraire, ce 2° Tour du Périgord toujours organisé par le Guidon Sarladais et Jacques Ravillon a connu un succès de grande importance. Un beau peloton de quatre vingt unités, représentant de belles équipes et une caravane imposante au départ à Sarlat, soit tous les atouts de la réussite. La direction de course était confiée à Yves Perpignan, secondé par Claude Longueville Président du Comité Départemental (notre photo). Et comme d’habitude, l’épreuve comptait pour le Wolber d’Or et la Coupe Mavic misent en jeu par les instances fédérales. L’itinéraire long de 175 kms partait de Sarlat puis passait par Vitrac, Carsac, Groléjac, Carlux, Salgnac, Marquay, Les Eyzies, Le Buisson, Belvès, Saint-Cyprien, La Roque Gageac, Cénac, Sant-Cybranet, Bouzic, Saint-Martial de Nabirat, Domme (arrivée).

1987

Départ des concurrents du Tour du Périgord en 1987 à Sarlat

- La course s’est jouée dans les vingt derniers kilomètres où ils se sont retrouvés à huit avec Delaurier et Parisot (Wasquehal), Desbois et Chaminaud (Auxerre), Lepeurien (Aix en Provence), Dupré (Saint-Médard en Jalles), Fouix (Sayat) et Trenin (Lorient). Le peloton était à plus de quatre minutes et la course tournait vers un match entre Auxerre et Wasquehal, Desbois (Auxerre) contrôlant les attaques de Parisot (Wasquehal). La décision allait se faire dans la montée du Capiol. Excellent grimpeur, le provençal Lepeurien comprit le profit qu’il pouvait tirer de la rivalité entre les deux clubs.

1987

Philippe Lepeurien (Asptt Aix en Provence) vainqueur à Domme

- A 10 kms du but, en haut de Saint-Martial, il plaçait un démarrage. La poursuite tardait à s’organiser et quand Delaurier et Desbois partaient en contre attaque, le Provençal avait fait le trou. Au pied du Capiol, ses poursuivants revenaient à une cinquantaine de mètres. Delaurier lâchait alors son compagnon, mais il utilisait un braquet trop important et ne put jamais reprendre le coureur d’Aix en Provence qui inscrivait son nom au palmarès de cette deuxième édition, succédant à Luc Leblanc.

1987

Le conseiller général de Sarlat et de Domme présnt sur l'épreuve

Le classement : 1. Philippe Lepeurien (ASPTT Aix en Provence), 2. Philippe Delaurier (CC Wasquehal), 3. Desbois (Stade Auxerre), 4. Parisot (CC Wasquehal), 5. Chaminaud (Stade Auxerre), 6. Gilles Dupré (AS Saint-Médard), 7. Eric Fouix (UC Sayat), 8. Trenin (VCP de Lorient), 9. Jansou (Saint-Cyprien Blagnac), 10. Jean-François Lantot (CC Marmande).

1987

Protocole avec Lepeurien, Delaurier, Jean-Louis Gauthier, Jacques Ravillon l'organisateur,
Desbois, Chaminaud et Dupré (de gauche à droite)

VÉLO DORDOGNE - 2° TOUR DU PÉRIGORD (1987) © BERNARD PECCABIN
La mémoire du cyclisme en Dordogne est à découvrir sur les blogs :
http://la-dordogne-cycliste.allmyblog.com/ et http://velodordogne.canalblog.com/

Posté par Bernard PECCABIN à 20:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


09 juillet 2018

24° TOUR DES CANTONS DE MAREUIL-VERTEILLAC-RIBÉRAC

COUPE DE FRANCE DES CLUBS DE DN 2 (4° Manche)

6 au 8 juillet 2018

Arrivée Ribérac 2

- Revoir la 23° édition du Tour des Cantons.
- Présentation des éditions précédentes.
- Liste des Partants_Tour_du_Canton_Mareuil (téléchargez le PDF)

- Depuis sa création en 1994, l’épreuve était consacrée aux coureurs espoirs et certains d’entre eux avaient trouvé la voie du professionnalisme. La Coupe de France espoirs ayant été supprimée par la FFC, ce sont donc les séniors qui prennent la relève d’une édition qui en principe s’arrêtera après celle-ci, soit 24 comme le numéro du département de la Dordogne. Cette épreuve comptait comme manche de la Coupe de France des clubs de DN2.

Ribérac arrivée

A Ribérac, Lebreton (Cholet) devance Duculty (VC Villefranche)

- PARCOURS

- Tour_des_cantons_Mareuil-Verteillac-Ribérac_1° étape (à télécharger)
- Tour_cantons_Mareuil-Verteillac-Ribérac_2° étape_Clm (à télécharger)
- Tour_canton_Mareuil-Verteillac-Ribérac_3° étape (à télécharger)
- Tour_cantons_Mareuil-Verteillac-Ribérac_4° étape (à télécharger)

- PREMIÈRE ÉTAPE (Saint-Méard de Dronne- Ribérac 118 kms).

- Kévin Lebreton (UC. Cholet 49) a remporté, ce vendredi, la première étape du Tour des Cantons de Mareuil-Verteillac-Ribérac (Coupe de France DN2), disputée sur 135,6 kilomètres entre Saint-Méard-de-Drone et Siorac-de-Ribérac (Dordogne). Il a devancé Bastien Duculty (VC Villefranche Beaujolais) et Thomas Palade (Dunkerque Littoral Cyclisme). Disputée à plus de 41 km/h de moyenne, l’étape avait vu les auteurs de la grande échappée du jour, l’Ivoirien Cissé et le Lyonnais Cesano, avalés par le peloton dans la sévère côte du circuit final et Kévin Lebreton avait renoué avec le succès en réglant Duculty au sommet de la côte d’arrivée.
- Kévin Lebreton devient du même coup le premier leader de cette 24e édition.

Résultats_Etape_1 (téléchargez le classement)

Podium Clm 2

Guernalec (Dinan) leader de l'épreuve à l'issue du chrono

- DEUXIÈME ÉTAPE (Champagne-Vendoire 14,3 km)

- Baptiste Bleier (CM Aubervilliers 93-St-Michel) a remporté, ce samedi matin, la deuxième étape du Tour des Cantons de Mareuil-Verteillac-Ribérac (Coupe de France DN2), un contre-la-montre individuel long de 14,3 kilomètres disputé entre Champagne et Vendoire (Dordogne). Il a devancé Thibault Guernalec (Team Pays de Dinan) de onze secondes et Benoît Sinner (Team Peltrax-CS Dammarie-lès-Lys).
-
Thibault Guernalec
s'empare du maillot blanc de leader du classement général.

Résultats_Etape_2 (téléchargez le PDF)

Tour Mareuil 4

Jérémy Defaye (Team Cycliste Azuréen) vainqueur à Mareuil

- TROISIÈME ÉTAPE (Léguillac de Cercles-Mareuil 118 km)

- Jérémy Defaye (Team Cycliste Azuréen) a remporté au sprint ce samedi après-midi la troisième étape du Tour des Cantons de Mareuil-Verteillac-Ribérac (Fédérale Espoirs), courue sur 118 kilomètres entre Léguillac-de-Cercles et Mareuil-en-Périgord (Dordogne). Il a devancé Dimitri Chauvin (Team Martigues SC-Drag Bicycles) et Jean Mespoulède (CC Périgueux Dordogne). C’est un quatuor de coureur sorti dans les derniers kilomètres qui se sont présentés à Mareuil sur Belle.
- Thibault Guernalec (Team Pays de Dinan) conserve le maillot blanc de leader.
Résultats_Etape_3 (téléchargez le PDF).

verteillac Lebreton

Pour la deuxième fois, Lebreton lève les bras, cette fois à Verteillac

Podium Verteillac 4

L'équipe de Villefranche en  Beaujolais victorieuse du Tour

- QUATRIÈME ÉTAPE (La Tour Blanche-Verteillac 140 km)

- Kévin Lebreton (UC Cholet 49) a remporté, ce dimanche, la quatrième et dernière étape du Tour des Cantons de Mareuil-Verteillac-Ribérac (Coupe de France DN2), courue sur 140 kilomètres entre La Tour Blanche et Verteillac (Dordogne). Il a devancé Emilien Vandermeersch (Dunkerque Littoral Cyclisme) et Bastien Duculty (VC Villefranche Beaujolais). Tout s’est joué dans le final de cette ultime étape. Conduite par ses deux futurs professionnels, Alan Riou et Thibault Guernalec, la formation de Dinan paraissait pourtant bien armée pour défendre la position du leader depuis le chrono du deuxième jour. Mais elle s’est épuisée à contrôler la dernière étape sur un parcours très difficile et Guernalec s’est retrouvé isolé sur le circuit final, quand il a été retardé par une chute à une vingtaine de kilomètres de l’arrivée, quand Bastien Duculty a porté son attaque. Bien secondé par son coéquipier belge Sten Van Gucht, qui avait pris la deuxième place de Châteauroux-Limoges en mars dernier, il a creusé l’écart au sein d’un groupe de huit coureurs. Derrière Guernalec s’est battu comme un beau diable en tête du groupe de poursuivants mais à 9 km de l’arrivée, son passif dépassait la minute et il a jeté les armes.
- Bastien Duculty (vainqueur en 2016 du Tour du Périgord) s'adjuge ainsi le classement général de cette 24e édition. Il succède à Marlon Gaillard (Vendée U) au palmarès.
Résultats_Etape_4 (téléchargez le PDF).
Classement Général_final (téléchargez le PDF).....
Classement_grimpeurs (téléchargez le PDF)....
Classement_sprints (téléchargez le PDF)....

Podium Verteillac 2

Deuxième victoire de Duculty en Périgord

VELO DORDOGNE - TNCRMV 2018 - © BERNARD PECCABIN
La mémoire du cyclisme en Dordogne est à découvrir sur les blogs :
http://la-dordogne-cycliste.allmyblog.com/ et http://velodordogne.canalblog.com/
Fin de série, dernière épreuve du genre

Posté par Bernard PECCABIN à 16:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

06 juillet 2018

1° TOUR DU PÉRIGORD (séquence rétro)

1989C’ÉTAIT LE 1° JUIN 1986 ET C’EST UNE VICTOIRE
POUR LUC LEBLANC

Avertissement : Cet article déjà diffusé sur notre ancien blog est remis en ligne sur Vélo-Dordogne qui est plus fonctionnel que celui de son prédécesseur.
- En 1986 les Tours de la Dordogne comme les Jours Cyclistes en Dordogne étaient morts. Place maintenant au Tour du Périgord ! Mais certains demanderont quelle est la différence entre Périgord et Dordogne ? A vrai dire et à chaud, il n’y a pas de différence, puisque le Périgord est le nom d’un comté qui recouvrait à peu de choses près l’actuel département de la Dordogne. Disons pour faire simple, qu’en prenant le nom de Tour du Périgord, il ne pouvait pas y avoir de bataille juridique au travers du nom d’utilisation et de ce fait, tout le monde y trouvait son compte...

- Revoir la dernière édition des Jours Cyclistes en Dordogne (1985)

1986

Remise du maillot de leader "Sodiprix" à Luc Leblanc le vainqueur

- C’est donc en 1986 que Jacques Ravillon - notre photo en médaillon - a lancé son Premier Tour du Périgord. Je ne connais pas du tout les motivations de cet organisateur, mais disons qu’à cette époque, c’était peut-être un nouveau tremplin vis-à-vis des Boucles Sarladaises qui existaient, ou peut-être une idée pour remplacer le Tour de Dordogne qui s’est couru à Belvès, soit pas loin de cette zone géographique qui couvre ce territoire appelé par les professionnels du tourisme : le Périgord Noir !
NOTA :
le Tour de la Dordogne s’est couru six fois, en 1950, 1951, 1952, 1953, 1956 et 1957. Même si Jacques Ravillon avait utilisé le nom de Tour de la Dordogne, le Cyclo-Club Belvésois mis en sommeil depuis 1982 ne pouvait lui chercher des histoires... A noter qu’en 1987, Serge Sallès remettra en selle ce Tour de la Dordogne que vous pouvez retrouver sur ce LIEN.

1986

Virvaleix meilleur grimpeur et Lebot (2°) au podium

- Avec un itinéraire varié et difficile, une belle brochette d’amateurs au départ, sans oublier le cadre unique de cette région, le Guidon Sarladais partait avec l’intention que ce Tour devienne une épreuve réputée. Disputé le 1° juin 1986, long de 161 kms, cette course comptait pour la quatrième Coupe de France Mavic et les Trophées Wolber d’Or. Trente quatre communes et cent quarante sponsors ont apporté ainsi leur contribution financière à Jacques Ravillon, directeur de l’organisation et au prestigieux club du Guidon Sarladais.

1986

Jean-Louis Gauthier présente Luc Leblanc le lauréat de l 'épreuve

ITINERAIRE : Sarlat (départ place Pasteur) 12h45. Vitrac (km 6). Carsac (km 11). Groléjac (point chaud), Veyrignac (point chaud). Sainte Mondane (km 18,5). Saint-Julien. Côte de Carlux (MG). Simeyrol (km 29,5). Salignac (rush). Saint-Geniès (km 45,5). Lac de Tamniès (point chaud). Marquay (MG). Les Eyzies (km 72). Campagne (km 79). Le Bugue (rush). Saint-Chamassy (MG). Le Buisson (rush). Siorac (km 100,5). Marnac (km 104,5). Saint-Cyprien (rush). Castel (km 109). Bézenac (point chaud). Saint-Vincent de Cosse (km115,5). Beynac (km 117,5). Vézac (km 119,5). La Roque Gageac (km 123). Cénac (1° passage). Côte de Sireyjol (MG). Saint-Cybranet (km 132,5). Daglan (km 138). Bouzic (km 142,5). Florimont-Gaumier (km 147). Saint-Martial de Nabirat (km 150,5). Cénac (2° passage), côte du Capiol. Domme (arrivée vers 16h50 - km 161).

LA COURSE : Trente-deux engagés seulement prenaient le départ en ce premier dimanche de juin. Le Guidon Sarladais du président Guy Suertegaray espérait plus, mais la concurrence était sévère puisqu’il y avait ce jour là le Tour de Gironde et la Route des Vins du Bergeracois sans parler des prix des fêtes ouverts aux 1° et 2° catégories.

- L’on aura assisté tout de même à une belle course, ceci sur un beau parcours, difficile certes, mais qui laissera de nombreuses traces dans les organismes sans oublier de réels souvenirs avec les plus beaux paysages de notre Périgord. A Salignac (km 40) on comptait déjà une douzaine d’abandons, mais c’est aussi là que se déclenchait l’échappée décisive. Leblanc, Virvaleix, Andorra, Lebot, Van Hollebecke, Bradley, Perrier, Loumagne, Duteil et Arnaud se détachaient pour creuser sans cesse des écarts. Les dix coureurs restaient groupés jusqu’à Saint-Martial de Nabirat, malgré de nombreuse tentatives. Luc Leblanc attaquait à trois kilomètres de l’arrivée et ne devait plus être repris.

1986

Le protocole à Domme à l'issue de ce 1° Tour du Périgord avec les récipiendaires

- Une belle victoire pour ce Limougeaud de 19 ans qui a déjà remporté le Tour de Corrèze, qui vient de gagner de plus une étape du Circuit de la Sarthe devant les professionnels, sans parler de son succès lors de la Route Limousine. Remarqué par tous les directeurs sportifs, il a signé un pré-contrat avec Cyril Guimard et part prochainement courir le Tour du Luxembourg avec Bernard Hinault et les grands professionnels français.
- Il faut également noter la performance de Didier Virvaleix (3°), un jeune Périgourdin qui à 19 ans confirme ses grandes qualités de vainqueur.
CLASSEMENT : 1. Luc Leblanc (CRC Limoges) les 161 kms en 4h06’, 2. Lebot (VC Vannes), 3. Didier Virvaleix (ASPTT Périgueux), 4. Loumagne (CC Marmande), 5. Pascal Andorra(CC Béarnais), 6. Francis Duteil (CRC Limoges), 7. Perrier (VC Tulle), 8. Bradley (Bretenoux), 9. Ferrer (UC Brive), 10. Arnaud (AC Langeois).
Meilleur grimpeur : Didier Virvaleix (ASPTT Périgueux)
Points Chaud et rush : Pascal Andorra (CC Béarnais)

VÉLO DORDOGNE - 1° TOUR DU PÉRIGORD (1986) © BERNARD PECCABIN
La mémoire du cyclisme en Dordogne est à découvrir sur les blogs :
http://la-dordogne-cycliste.allmyblog.com/ et http://velodordogne.canalblog.com/

Posté par Bernard PECCABIN à 09:55 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

12 juin 2018

LE 22° TOUR DU PÉRIGORD A UN NORMAND

GREGOIRE SALMON PLUS RAPIDE QUE CAUDOUX
 Nota : Cet article constitue la suite de l’historique du Tour du Périgord
que vous pouvez retrouver en cliquant sur ce LIEN (soit de 1986 à nos jours)

DSC_4451-1[1]

- Incertaine jusqu’au bout, cette 22° édition qui comptait pour la Coupe de France des clubs de 3° division nationale, a tenu toutes ses promesses. C’est donc Villefranche du Périgord qui a reçu cette 3° manche où on a assisté à de nombreuses échappées. Des échappées qui ont toutes avortées ou presque... C’est dans le final à 10 km du but que Corentin Ville (Issoire) a mis la dernière couche. Mais là encore le peloton revenait fort et on pensait à un regroupement lorsque Caudoux lançait de loin le sprint où il était dépassé par le Normand Salmon qui s’adjugeait ainsi cette 22° édition.
- A noter du côté de nos locaux la belle course de Yohan Soubes (6°) et aussi les attaques d’Audric Pasquet (TC Périgord 24) qui évoluait sur ses terres et devant son public. A noter aussi la 25° place d’Antonin Boissière, la 40° du Périgourdin Acosta Sud Ouest CF), la 53° de Julien Aussel et la 54° d’Aurélien Lefevbre.

DSC_4471[1]

CLASSEMENT : 1. Grégoire Salmon (ES Torigni) les 153 km en 3h47’8s, 2. Alexandre Caudoux (UV. Limousine) m.tps, 3. Corentin Ville (USP Issoire) à 4 secondes, 5. Morné Niekerk (Sud-Ouest CF) à 4 secondes, 6. Yohan Soubes (TC Périgord 24) m.tps, 7. Julien Kerboriou (CG Orléans), 8. Kévin Avoine (ESEG Douai), 9. Guillaume Gerbaud (UV Limousine), 10. Antoine Prod’Homme (OC Locminé), 11. Loïc Herbreteau (CC Marmande), 12. Aurélien Le Lay (VC Avranches), 13. Axel Fled (ESEG Douai), 14. Rodrigue Auffray (VC Avranches), 15. Mathieu Dupaix (CG Orléans) tous m.tps, etc…
Photos : SudGirondecyclisme.fr
Autre reportage et photos sur ce LIEN

VELO DORDOGNE – TOUR DU PÉRIGORD © BERNARD PECCABIN
La mémoire du cyclisme en Dordogne est à découvrir sur les blogs :
http://la-dordogne-cycliste.allmyblog.com/ et http://velodordogne.canalblog.com/

Posté par Bernard PECCABIN à 15:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

02 mars 2018

LE PÔLE DE TALENCE EN PÔLE POSITION A ÉCHOURGNAC (saison 2007)

 - LA RETRO D'UNE EDITION, CELLE DE 2007 -

Pict0017

Départ de l'édition 2007 à Echourgnac et déjà le Pôle espoirs en première ligne

Pict0023

- D’entrée, les coureurs du Pôle de Talence ne manqueront pas de mettre en pratique ce qu’ils apprennent eux au quotidien, ceci dans le but de les amener dans le futur vers le haut-niveau. A chaque tentative, le pôle était là soit avec Damien Le Fustec, soit avec Jérémie Souton ou enfin avec Jérôme Cousin l’équipier de luxe.

Pict0054

Le Pôle espoirs de Talence en tête de l'échappée

- Le premier tiers de la course verra neuf coureurs aux avant-postes. Puis Fémandy, Galles, Champaud, Cazeaux et Robert prendront quelques espaces, accompagnés cette fois par Rémi Azéma encore du Pôle, bien que très discret jusqu’alors. Recevant le renfort de Cousin, Azéma foncera avec lui vers la banderole et c’est main dans la main, que les deux coureurs franchiront la ligne d’arrivée.

image 1

De gauche à droite le 1° Ribéracois (club organisateur), Galles (3°)
Champaud (1° SD), Azéma lauréat et Cousin (2°)

Le classement : 1. Rémi Azéma (Pôle Talence), 2. Jérôme Cousin (Pôle Talence), 3. Galles (VC Montois), 4. Fémandy (Team FG Sport), 5. Damien Champaud (JS Astérienne), 6. Robert (Jonzac), 7. Cazeaux (Villemur), 8. Durand (Bègles), 9. Massou (Tonneins), 10. Dunet (Maurs), 11. Le Fustec (Pôle Talence), 12. Sancey (VC Montois), 13. Paillot (Nersac), 14. Goizet (Felletin), 15. Garcia (Saintes), 16. Debiossat (VC Montois), 17. Mazetta (VC Médocain), etc...

Solange Fasseur et Michel Chignaguet donnent leur dernier dép

Solange Fasseur (Comité des fêtes) et Michel Chignaguet maire de la commune
deux artisans du succès de cette épreuve de septembre

LIENS VELO DORDOGNE SUR LA COURSE D’ECHOURGNAC

- Photo Echourgnac 1966 (protocole)
- Photos départ de la course d’Echourgnac en 1985
- Photos Echourgnac édition 89
- Photo Echourgnac 1992
- Echourgnac 1999
- Echourgnac 1997
- Echourgnac 1998
- Palmarès de l’épreuve d’Echourgnac

VELO DORDOGNE - ECHOURGNAC 2007 - © BERNARD PECCABIN
La mémoire du cyclisme en Dordogne est à découvrir sur les blogs :
http://la-dordogne-cycliste.allmyblog.com/ et http://velodordogne.canalblog.com/

Posté par Bernard PECCABIN à 11:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

12 janvier 2018

MENESPLET (24 juin 2007) RETRO VELO DORDOGNE

ROMAIN GUILLEMOIS VAINQUEUR

QUENTIN PACHER CHAMPION DE DORDOGNE

Pict0001

Départ de la course cadets à Ménesplet

Pict0005

- C’est le circuit plat de Ménesplet qui a servi de cadre pour disputer non seulement la 3° manche du challenge des cadets du Conseil Général, mais aussi pour attribuer définitivement le titre de Champion de Dordogne de la catégorie. Quarante-deux coureurs étaient venus dans la cité de Robert Laurière, dynamique président de l’AC Ménesplet, dont une grande délégation de Girondins, avec à leur tête un Romain Guillemois, qui avec sa grande classe alluma une seule étincelle, mais qui fera d’énormes dégâts. Tristan Cousin (UC Gradignan) tenta d’abord sa chance, mais derrière la réaction fut presque immédiate, pour retomber sur le fameux tandem Guillemois-Baqué.
- A mi-course, nos deux hommes avaient 34 secondes d’avance sur un peloton qui semblait pourtant vouloir entreprendre. Hélas, il a fallu vite déchanter puisque deux tours plus tard, Baqué et Guillemois qui faisaient leur course à fond, se retrouvaient avec plus de trois minutes d’avance. Le peloton s’avançait dans le flou et apparemment personne ne voulait souffrir sur son vélo. A quatre tours du final, Romain Guillemois du VC Bazas plantait alors son adversaire sans aucun problème. Le Bazadais prenait une avance confortable sur l’Aturin Baqué, dont les réserves d’énergie diminuaient sous le chaud soleil estival.
- Une contre attaque de cinq homes parviendra à rallier la banderole avec plus de trois minutes de retard, mais après le festival Guillemois, il n’y avait plus rien à espérer. Sauf pour le peloton, où les périgourdins avaient des places à prendre pour s’adjuger le titre de Champion de Dordogne et ses accessits, soit une deuxième course dans la course à courir. Le Bergeracois Quentin Pacher, nanti d’une avance lors des épreuves d’Allemans et d’Abjat, réussissait à grappiller encore quelques points dans cet ultime rush, ou Montagut et Traverse constituaient ses principaux rivaux.

Pict0009

Romain Guillemois avec le speaker Alain Chaussat etJP. Lotterie conseiller général 

Le classement de la course : 1. Romain Guillemois (VC Bazas), 2. Baqué (VC Aire-Barcelone), 3. Kevin Labèque (CAM Bordeaux), 4. Lemoine (VC Langon), 5. Bernard (US Rauzan), 6. Raymond (Mérignac), 7. Lozano (Gradignan), 8. M. Laborde (VC Langon), 9. Traverse (VC Buguois), 10. Rey (Ménesplet), etc…
Championnat de Dordogne cadets : 1. Quentin Pacher (EVCC Bergerac) 41 pts, 2. Loïc Montagut (Asptt Périgueux) 35 pts, 3. Alexandre Traverse (VC Buguois) 26 pts, 4. Florian Rey (AC Ménesplet) 13 pts, 5. Benoit Bessard (VC Buguois) 9 pts, 6. Antoine Soulié (CC Périgueux-Dordogne), 7. Benjamin Gorse (VC Buguois) 5 pts, 8. Sébastien Marchylie (EC Ribérac) 4 pts, etc…

Pict0024

Premier rang deux jeunes de l'AC Ménesplet et la 1° féminine
Derrière le speaker Alain Chaussat, Alexandre Traverse (3°), Quantin Pacher champion de Dordogne,Loïc Montagut (2°), Romain Guillemois vainqueur de la course, Jean-Paul Lotterie et Robert Laurière

Liens sur Ménesplet et ses courses

- Ménesplet course aux loges 2002
- Ménesplet Championnat d’Aquitaine de cyclo-cross 1997
- Photo Ménesplet 1963 (en haut à droite F. Duteil).
- Ménesplet 1991
- Romain Guillemois (interview de Sud Gironde)

VELO DORDOGNE - MENESPLET 2007 © BERNARD PECCABIN
La mémoire du cyclisme en Dordogne est à découvrir sur les blogs :
http://la-dordogne-cycliste.allmyblog.com/ et http://velodordogne.canalblog.com/

Posté par Bernard PECCABIN à 20:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]