03 octobre 2020

ÉLISABETH CHEVANNE BRUNEL - SA 17° SAISON (18° partie)

HISTOIRE D’UNE SPORTIVE AU PAYS DE L’HOMME

2006 : LA DERNIERE SAISON D’UNE CHAMPIONNE

2006 Gde boucle 2006

Zabou brille lors de la Grande Boucle internationale Féminine

Club : LES PRUNEAUX D'AGEN

Revoir sa saison 2005.
Rappel de sa saison
.

- Saison active et difficile pour la Dordogne avec des effectifs stables et une perte minime des organisations cyclistes. Pourtant, de grands évènements se succèdent et on débute janvier avec l’organisation de l’assemblée générale du comité d’Aquitaine à Bergerac. La mise sur pied des futurs championnats de France 2007 de l’Avenir à Mussidan occupe beaucoup les bénévoles, avec un lot de réunions à un rythme plutôt élevé.
- La Route de France féminine nous rend visite et nécessite aussi une mobilisation. Côté licenciés, Martial Roman (EC Trélissac) effectue de nombreuses épreuves nationales dans les rangs des espoirs et sous les couleurs de l’Entente Sud Gascogne.
- Nathalie Mousques remporte le Championnat Interrégions dames couru à Eauze dans le Gers. De plus elle se classe 9° au France du contre la montre à Chantonnay, ce qui constitue un encouragement pour sa progression.
- Au niveau départemental, sont champions de Dordogne : Quentin Pacher (EVCC Bergerac) en minimes, Romain Godfroid (EC Ribérac) en cadets, Hugo Tristani (EVCC Bergerac) en juniors, Lionel Roye (JS Astérienne) en départemental et Christophe Napias (EVCC Bergerac) chez les régionaux, confirmant la main mise du club de Bergerac au cours de cette saison.
- D’autres résultats avec Mickaël Delage (AC Ménesplet) sacré Champion de France de poursuite Olympique à Hyères avec l’équipe d’Aquitaine. En marge de cette actualité, la Dordogne bénéficie toujours de ces épreuves phare, comme le Tour de Dordogne, le Tour des cantons de Mareuil et de Verteillac, le Trophée des Châteaux aux Milandes, le Tour des Communautés des Communes de la vallée de l’Isle, le critérium de Vergt, la Montagrier VTT, la nocturne de Monpazier, le Tour du Périgord....
- 2006 a été enfin l’année de la démission de la présidente Annie Jouault, et dont l’intérim a été assuré par votre serviteur...

zabou

Ce qui s’est passé en 2006 en Dordogne.

- Encore une belle saison pour notre Zabounette, qui termine sa carrière cycliste, à la fin de ce millésime. Dix-huit années de présence à tous les niveaux couronnent ainsi la vie sportive d’une sportive appréciée de tous. Une fille saine, une fille modeste, une fille sérieuse qui s’est toujours battue seule avec ses armes et ses propres moyens.
- Au cours de cette saison 2006, elle baroude encore sur toutes les routes de France confirmant ses capacités et ses dons d’escaladeuse en s’adjugeant le Prix du Meilleur Grimpeur au Tour de la Drôme et lors de la Grande Boucle Internationale Féminine. Et on ne passera pas sous silence son succès lors de l’ultime étape de la Grande Boucle qui s’achevait dans le magnifique décor des Baux de Provence.
- A l’étranger, Zabou court la Flèche Wallone, le Het Volk, le Tour de Montréal au Canada, le Rotterdam Tour le 3 septembre qui constituera sa dernière sortie officielle. Autrement dit ses adieux à la compétition, puisqu’en 2007, elle ne prendra pas de licence...

2006 Grande boucle 2006

Succès d’Elisabeth Chevanne Brunel aux Baux de Provence

PALMARÈS DE LA SAISON(source : Michel Lerouge)
- 5 mars : 17° Mareau aux Près - Tour du Val d’Ardoux (45) 1° Magali Moquery (Savoie).
- 12 mars : 19° Het-Volk (Belgique) 1° Suzanne de Goede (Pays-Bas).
- 19 mars : 11° Cholet Pays de Loire (Coupe de France) 1° Fanny Riberot.
- 8 avril : 24° Saint-Amand-Châteauroux (Coupe de France) 1° Liesbet de Vocht (Belgique).
- 2 avril : 68° Tour des Flandres 1° Mirjam Melchers (Pays-Bas).
- 9 avril : 20° Châteauroux-Saint-Amand 1° Isa N’Guyen Van Tu (France).
- 17 avril : Le Mont Pujols (Coupe de France) 1° Magali Moquery (Savoie).
- 19 avril : 52°La Flèche Wallonne 1° Nicole Cooke (Grande Bretagne).
- 30 avril : Trophée des grimpeurs 1° Maryline Salvetat.
- 12 au 21 mai : 37° Tour de l’Aude 1° Amber Neben (USA) en neuf étapes.
- 27 mai : 17° Montréal (Canada - Coupe du Monde) 1° Judith Arndt (Allemagne).
- 29 mai au 1° juin : 15° Tour du Grand Montréal 1° Christine Thorburn (USA).
- 11 juin : 17° Soissons (Coupe de France) 1° Marina Jaunatre.
- 15° Classement final Coupe de France 1° Grete Treier (Estonie).
- 14 au 17 juin : Tour de la Drôme 1° Béatrice Thomas.
- 1° Grand prix de la montagne du Tour de la Drôme.
- 24 juin : Championnat de France à Chantonnay 1° Jeannie Longo.
- 27 juin au 1° juillet : 15° Grande Boucle Féminine Internationale 1° Nicole Cooke (Gde Bretagne).
- 1° de l’étape Lisle sur la Sorgue-Les Baux de Provence.
-
1° du GP de la montagne.
- 21 au 23 juillet : 7° du Tour Féminin en Limousin 1° Marianne Vos (Pays Bas).
- 5 au 13 août : 21° Route de France 1° Linda Villumsen (Nouvelle Zélande).
- 19 au 23 août : 11° Trophée d’Or 1° Zoulfia Zabirova (Kazakstan).
- 26 août : 14° Grand Prix de Plouay (Coupe du Monde) 1° Nicole Brändli (Suisse).
- 3 septembre : 55° Rotterdam Tour (Coupe du Monde) 1° Ino-Yoko Teutenberg (Allemagne).
- Classement FFC : 8°.
- Classement mondial : 114°.

2006 4ème à Plouay 2006

4° à Plouay puis aux côtés de Bernard Hinault

POTINS D’APRÈS SAISON.

- La saison 2007 prendra son envol dans quelques jours sans Elisabeth Chevanne-Brunel, alias "Zabou" qui annonçait le 14 décembre dernier, sur son site internet, son retrait de la compétition cycliste.
- Elisabeth Chevanne-Brunel aura marqué le cyclisme féminin de son empreinte au cours de ces 15 dernières années. Dès 1992 elle se fait connaître du grand public en devenant à 17 ans vice-championne du monde junior avant d'être championne du monde junior l'année suivante. En 1992, elle participe aussi à la 1ère édition de la Grande Boucle Féminine Internationale (encore dénommé "Tour Féminin" à cette époque) et elle sera l'une des rares athlètes à participer à toutes les éditions de la course.
- Championne d'Europe espoir en 1997, vainqueur du Tour de Charente-Maritime en 2000, du Tour de la Haute-Vienne 2003 ou encore du Tour de l'Ardèche 2004, Elisabeth Chevanne-Brunel aura collectionné tout au long de sa carrière les victoires et les places d'honneur (6ème de la Grande Boucle 94 et 2005, 2ème du Tour de Navarre 98, 3ème du Tour de la Haute-Vienne 99 et 2000, 6ème du Trophée d'Or et 9ème du Championnat du monde en 2000, vice-championne de France 2004, 4ème du GP de Plouay 2004, 3ème du Tour de la Drôme et 4ème de la Grande Boucle 2006, etc.)
- A 31 ans elle raccroche son vélo après une très belle saison 2006, à l'issue de laquelle elle aurait méritée une sélection pour le Championnat du monde sur soute. Sa non-sélection aura probablement pesé dans sa décision d'arrêter. Zabou souhaite à présent se consacrer au duathlon qu'elle pratiquera au sein de son nouveau club, le TDR de Bordeaux. Son sourire et ses qualités sportives manqueront incontestablement au peloton féminin. Merci pour tout Zabou et au revoir...

proto 2006

Autour de Nicolas Cooke (Gde Bretagne) première de la grande boucle

Derniers bruits avant de pendre le vélo de compétition au clou.

- Elisabeth Chevanne-Brunel qui a mis un terme à sa carrière cycliste fin 2006 a rebondi en duathlon. Sacrée championne d'Aquitaine de la discipline il y a quelques jours (2007), elle s'est imposée, dimanche, lors du duathlon du Cellier du Bruilhois à Layrac, un petit village à une dizaine de kilomètres d'Agen (47). Et ce n'est pas tout, elle va se mettre, si tout va bien ... au triathlon !
- Nous ne terminerons pas la carrière de Zabou sans un petit épilogue la concernant, mais cela ce sera pour une prochaine fois...

Prochaine publication : Épilogue d’une vie de championne
RÉTRO VÉLO DORDOGNE - ÉLISABETH CHEVANNE BRUNEL (18)
avec la collaboration de Michel Lerouge pour le palmarès,
certaines informations et photos de notre championne

 

Posté par Bernard PECCABIN à 14:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


16 septembre 2020

ÉLISABETH CHEVANNE BRUNEL - SA 16° SAISON (17° partie)

HISTOIRE D’UNE SPORTIVE AU PAYS DE L’HOMME

2005 : Au sein de la formation des Pruneaux d’Agen

- Pour revoir l’article précédent (cliquez ici)

2005

Zabou aux côtés de Jean Mespoulède vainqueur du GP de Cénac et Saint-Julien

CLUB : LES PRUNEAUX D'AGEN

Rappel de sa saison.
- Une fois de plus notre Zabou est bien sortie des sentiers battus, selon son habitude et son tempérament toujours aussi volontariste. Elle a participé aux épreuves élites, à des épreuves de Coupe de France qu’elle termine 6°, à des épreuves de Coupe du Monde (48°), puis enfin aux championnats de France route (16°), et du contre la montre (6°). Avec les filles de son club et du groupe UCI "les Pruneaux d’Agen", elles ont monopolisé le podium des séniors en occupant les trois marches du Championnat d’Aquitaine avec Auroire Jeudy, Elisabeth Chevanne Brunel et Murielle Rideau respectivement classées 1°, 2° et 3° de ce championnat. Mis à part ce côté sportif, Zabou s’est investit en devenant élue du Comiré de Dordogne et membre de la Commission Nationale du Cyclisme Féminin.

Ce qui s’est passé en 2005 en Dordogne.
- Une saison où les effectifs (584 licences) ont sensiblement grandi (+ 10 licenciés) et 105 épreuves organisées soit quatorze de plus qu’en 2004. Chez les coureurs, la Dordogne a été présente dans les différents Championnats de France. Chez les dames, outre Zabou, on a eu le plaisir de voir Cindy Lezoray sur route et Nathalie Mousques qui elle s’est classée deuxième en poursuite puis sur route.
- Chez les garçons et toujours lors des Championnats de France, sélection de Sébastien Lapouges (11°) en cyclo-cross et d’Adrien Thomas (13°) en cadets. Sur route enfin, on a vu la participation de Yoann Poirier (élite), de Charles-Henri Lebrun (juniors) et de Jérémy Château (contre la montre).
- Le Challenge du Conseil Général qui consacre le meilleur régional de la saison a été gagné par Christophe Besse du Racing-Club Mussidanais.
- Les champions de Dordogne ont été remporté par Jérémy Château (CC Périgueux) en juniors, Jérôme Châteauraynaud (CC Périgourdin) chez les départementaux, Christophe Besse (RC Mussidan) pour les régionaux, Cyril Courtois (EC Ribérac) en minimes et Jérémy Leconte (UC Montpon) en cadets.

2005 Léguillac 2005

Départ du GP d’ouverture à Léguillac de Cercles

L’EQUIPE DES PRUNEAUX D’AGEN.

- Après deux ans d'investissement dans le cyclisme féminin, les fameux pruneaux d’Agen financent en 2005 le seul groupe sportif français inscrit auprès de l'UCI. Construite autour de Chevanne-Brunel, Gavlakova, Le Henaff, et des prometteuses Pollet ou Jeudy. Découverte d'une équipe 100% bénévole qui prendra part aux plus grandes épreuves du calendrier international.
- Le Team Pruneaux d’Agen est composé principalement de françaises. Les filles sont licenciées dans un club et sont affiliées au Groupe sportif. Une mesure dérogatoire leur permettra de participer à des épreuves avec leur club ou avec leur interrégion. Alain Brunel, en constituant son équipe a veillé à ne pas compromettre la bonne marche de manœuvre de l’équipe de France en limitant le recrutement des têtes d’affiches. «L’équipe des Pruneaux offre un plus à l’équipe de France, voire un complément». Les filles débuteront cette saison par le Tour des Flandres, manche de la Coupe du monde. Objectif : rivaliser avec les meilleures sur le Tour de l’Aude au printemps. «Pas de Coupe de France avec l’équipe des Pruneaux, afin de permettre aux filles de participer aux manches sous les couleurs de leur club ou de leur interrégion, il ne faut pas empêcher le bon fonctionnement des clubs». C'est là la particularité des équipes féminines (presque) pro : à l'image des «ententes» qui existent à l'échelon espoir, elles font courir de bons éléments tout en respectant la structure des petits clubs. La complémentarité, toujours.

Le choix du bénévolat.
«Le groupe pourra se mesurer régulièrement à l’élite mondiale, explique Alain Brunel. Les plus confirmées tenteront de gonfler leur palmarès avec de belles victoires et de briller sur ces épreuves du calendrier UCI.Pour les plus jeunes, elles pourront se frotter aux grandes, progresser et acquérir de l’expérience.» La réglementation permet de créer un Groupe sportif sans salaire, mais avec une obligation de structures et d’encadrement digne d’une équipe professionnelle. Le règlement va dans le sens du projet, il n’y a plus qu’à monter l’équipe et gérer comme il comme il se doit un budget d’environ 60 000 Euros. Budget qui ne permet pas de rémunérer les filles ni le staff d’encadrement.
«Tout le monde est bénévole, pour le moment aucune prime de victoire n’est prévue, précise Alain Brunel. L'objectif du Groupe sportif est de participer aux belles épreuves du calendrier UCI. C’est un choix des filles et de l’équipe».

Treize coursières dans l'équipe.
L’effectif des treize coureuses 2005 est constitué d’un noyau dur : Zlatica Gavlakova, Elisabeth Chevanne-Brunel, Alexandra Le Henaff, Elodie Touffet, Nadia Triquet. Leur objectif est de prendre le départ des grandes épreuves par étapes et les Manches de la Coupe du Monde et de briller tout comme l’a fait Zabou en 2004 à Plouay en terminant 4eme. Alain Brunel voit plus loin, il s’entoure de jeunes espoirs comme Vicky Fournial (qui rentre de blessure et de maladie), Aurore Jeudy, Aude Pollet, Angélique Saldana... L'encadrement sera assuré par Daniel Guillon et Chris Georgas, le directeur sportif de Marion Clignet au Team Basis Aude, exigeant et compréhensif. Il vit à Limoux, lieu du prochain stage de préparation de l’équipe.

Le sponsor a commencé sur la Grande Boucle féminine.
L’histoire des Pruneaux d’Agen avec le cyclisme féminin débute par un partenariat avec la Grande Boucle internationale et le Tour de l’Aude. Les retombées médiatiques sont positives. En 2003, le sponsor veut voir ses couleurs briller dans une équipe ponctuelle sur la Grande Boucle internationale.
- Pierre Boué, organisateur de l'épreuve, demande à Dominique Chignoli de mettre en place l’équipe. Cette année-là, Elisabeth Chevanne-Brunel termine première Française et dans les 20 premières du classement général. Le responsable de la Communication compte pérenniser l’investissement des Pruneaux sur l’ensemble d’une saison, toujours avec Dominique Chignoli, mais ce dernier, déçu des différentes rencontres avec la Fédération française de cyclisme qui n’ont pas abouti, se décourage et laisse tomber son projet. Alain Brunel reprend donc le flambeau.

La dernière équipe de Zabou ?
«Je voulais moi aussi tout arrêter en janvier 2004, avoue-t-il, mais en discutant longuement avec Zabou sur son avenir dans le cyclisme féminin, je me suis dit qu’il fallait que je sois encore sur le circuit pour l’aider à concrétiser ses objectifs avant qu’elle ne mette un terme à sa carrière.» Alain Brunel monte le projet du groupe sportif, sa «merveilleuse aventure» qui débute cette année.
L'an passé, les premières bases ont été jetées. Dans l'escarcelle des victoires : le Tour de l’Ardèche et des victoires d’étapes dans le Tour de la Haute Vienne, au Trophée d’Or etc... En outre, la convivialité soude ce groupe qui permet aux filles esseulées de prendre le départ des épreuves par étapes.
Composition de l’équipe : Elisabeth Chevanne-Brunel, Stéphanie Denuit, Vicky Fournial, Karine Gautard, Zlatica Gavlakova (Slovaquie), Aurore Jeudy, Alexandra Le Henaff, Tiina Nieminen (finlandaise), Aude Pollet, Sylvie Riedle, Angélique Saldana, Elodie Touffet et Nadia Triquet.
Directeurs Sportifs : Christopher Georgas et Daniel Guillon.
Staff technique : Deux kinés, un mécano titulaire.

2005 Td'Or 2005

Trophée d’Or 2005

PALMARÈS DE LA SAISON (source : Michel Lerouge).

2005 ZABOU 2005

- 20 mars : 4° Cholet-Pays de Loire (1° manche Coupe de France) 1° Alexandra Le Henaff.
- 28 mars : 8° Le Mont-Pujols (2° manche Coupe de France) 1° Magali Le Floc’h.
- 3 avril : 9° Tour des Flandres (Coupe du Monde) 1° Mirjam Melchers (Pays-Bas).
- 9 avril : 42° Ladies Berry Classic’s Châteauroux-St.Amand 1° Miho Oki (Japon).
- 10 avril : 11° Ladies Berry Classic’s St.Amand-Châteauroux 1° Giorgia Bronzini (Italie).
- 17 avril : (non partante) Saint-Amand Montrond (Coupe de France) 1° Edwige Pitel.
- 20 avril : 54° La Flèche-Wallonne (Coupe du Monde) 1° Nicole Cooke (Grande Bretagne).
- 24 avril : 25° Grand Prix de Berne 1° Edita Pucinskaite (Lituanie).
- 1° mai : 11° Trophée des Grimpeurs (Coupe de France) 1° Johanna Buick (Nouvelle Zélande).
- du 13 au 22 mai : 66° Tour de l’Aude 1° Amber Neben (USA).
- 5 juin : 3° Saint-Brice sur Vienne (Championnat du Grand Sud-Ouest) 1° Delphine Tonini.
- 23 juin : 6° Boulogne sur Mer (Championnat de France clm) 1° Edwige Pitel.
- 25 juin : 16° Boulogne sur Mer (Championnat de France route) 1° Magali Le Floc’h.
- 28/06 au 2 juillet : 6° Grande Boucle Féminine Internationale 1° Priska Doppmann (Suisse).
- 13 au 17 juillet : 15° Tour International Féminin de Bretagne 1° Marina Jaunatre.
- 21 au 24 juillet : 13° Tour Internat. Féminin du Limousin 1° Zinaïda Stahurskaia (Biélorussie).
- du 30 au 31 juillet : 14° Tour de Charente-Maritime 1° Tamara Boyd (Nouvelle Zélande).
- du 2 au 6 août : (abandon) Semaine Cantalienne 1° Corinne Sempé (Aquitaine).
- 20 au 24 août : 19° Le Trophée d’Or 1° Joanne Somarriba (Espagne).
- 27 août : 12° Grand Prix de Plouay (Coupe du Monde) 1° Noémi Cantele (Italie).
- 7 au 11 septembre 10° Tour de l’Ardèche Rhône Alpes 1° Edita Pucinskaite (Lituanie).
- Classement FFC : 9°.
- Classement UCI : 139°.

INTERVIEW 2005

VP - Avec le recul, quel bilan faites-vous de votre saison 2005 ? A t'elle répondue à vos attentes ?
ECB - Avec le recul, il y a eu du bon et du mauvais comme dans toute saison mais ça n'aura pas été la meilleure. J'ai eu pas mal de malchance, deux crevaisons sur la 1ère étape et une autre sur la dernière étape du Tour de Bretagne au moment où se sont faites les décisions. Alors que j'étais 4ème de la Coupe de France après Cholet, je n'ai pu prendre le départ de la 2ème manche clouée au lit toute la journée à cause d'un sale mal au ventre. Je termine tout de même 6ème au général sans la possibilité de jouer ma place pour des points. D'autre part, j'ai eu pas mal de soucis personnels. Mes satisfactions auront été ma 6ème place sur la Grande Boucle et ma 6ème place au Championnat de France de clm à Boulogne sur Mer.
VP - Indépendamment des résultats, quel est votre meilleur souvenir cycliste de la saison écoulée ?
ECB - Les éclats de rire avec mes coéquipières.
VP - Quel est votre sentiment sur le retour de la Grande Boucle Féminine, une épreuve sur laquelle vous avez souvent brillé mais où vous avez aussi connu une lourde chute en 2002 ?
ECB - C'est un sentiment de satisfaction malgré qu'elle ne soit pas au niveau international comme avant et qu'elle ne soit que sur 5 jours et non plus sur 15 jours .Ce qui est bien c'est que ce niveau a permis à plus de françaises d'y prendre part et de découvrir cette course qui mérite d'être courue. L'épreuve a eu moins de transferts et nous a permis de mieux récupérer grâce au fait d'avoir organisé l'épreuve sur une partie de la France et non plus sur toute la France. C'est un point très positif.
VP - Malgré un très bon contre-la-montre final à Vaujany, vous n'avez rien pu faire pour déjouer la suprématie des filles d'Univega. Espèriez-vous mieux qu'une 6ème place au général ?
ECB - Il est vrai que battre Univega était très difficile. Même Anita Valen n'a rien pu faire. Elle était trop esseulée. L'étape de cols aura été très difficile et je n'avais pas récupéré de la veille avec les deux demi-étapes. J'ai commencé à être bien après cette 2ème étape. Il me manquait des courses dans les jambes pour être bien mais c'était un choix pour pouvoir enchaîner avec les courses par étapes suivantes.

2005 Hte Vienne 2005

Distribution d'autographes au départ d'une course

VP - Parmi les "stars" étrangères que vous avez cotoyées sur les Coupe du Monde notamment, laquelle vous a fait la meilleure impression ?
ECB - Celle qui m'a le plus impressionnée dans l'année 2005 est Karin Thurig par sa puissance développée. Elle pourrait battre de nombreux gars nationaux sur des clm.
J'ai été pas mal impressionnée par Oenone Wood pour sa régularité toute la saison après tout ce qu'elle a pu enchaîner comme compétition. Je pense qu'elle se connait très bien et qu'elle se gère avec une grande intelligence au niveau de l'entraînement.
VP - Après dix années passées au plus haut niveau, comment jugez-vous l'évolution de votre sport ?
ECB - Les autres pays européens ont bien évolués avec de belles structures et un bon encadrement qui leur ont permis de courir toutes les grandes compétitions et donc d'évoluer au plus haut niveau et ainsi progresser. La France elle s'est endormie sur ses lauriers et n'a pas vraiment aidé les structures qui ont essayées de se mettre en place afin de pouvoir disputer de plus grandes courses. On commence à aller mieux mais la France a pris du retard.
VP - Sur un plan plus personnel, dans quel domaine pensez-vous avoir le plus progréssé par rapport à vos qualités premières ?
ECB - Je pense avoir progressé dans le domaine du clm même si je ne serai jamais une très grande rouleuse. L'autre domaine où j'ai bien progressé est ma façon de courir, la façon de me protéger.
VP - Parmi vos nombreuses victoires, quelle est celle qui vous a apporté la plus grande joie ? Inversement, quel est le titre qui vous manque le plus ?
ECB - Parmi mes victoires, celle de Championne du Monde Juniors restera le plus beau titre acquis tout comme celui de Championne d'Europe. Quand on atteint son objectif, c'est l'explosion de joie, la récompense d'un travail préparé avec toutes les exigences demandées. J'ai réalisé bien après ces exploits ce que je venais de faire. Le titre qui me manque le plus et qui pourrait être réalisable est celui de Championne de France. Je n'ai jamais atteint ce titre mais j'ai obtenu des places de 2ème, 3ème, 4ème, etc...
VP - En 2006 vous repartez pour de nouvelles aventures avec les Pruneaux d'Agen dont vous êtes l'emblème et le fer de lance depuis trois ans. Qu'est ce qui fait que vous êtes si bien dans cette équipe ?
ECB - Je suis bien dans cette équipe car c'est un partenaire qui nous fait confiance comme je leur fais confiance. J'ai donc envie d'apporter quelque chose de plus tous les ans à cette équipe afin qu'elle puisse perdurer de nombreuses années encore pour les jeunes qui arrivent. Il y règne une bonne ambiance entre les filles et ça c'est important. Nous devons montrer une bonne image des Pruneaux toute l'année.
VP - N'avez-vous pas été tentée malgré tout, à l'image de Magali Le Floch qui courra pour T-Mobile, de mettre votre talent et votre expèrience au service d'une structure professionnelle étrangère ?
ECB - Oui, j'aurai pu partir en Italie mais c'était un risque. Je préfèrai rester en France avec une équipe où je me sente bien portant une bonne image et pouvant apporter plus au cyclisme féminin français.
VP - On annonce par ailleurs cette année la création de nouveaux groupes sportifs féminins français. Pensez-vous que cela permettra de "booster" le niveau global du cyclisme féminin national et d'augmenter sa reconnaissance par les médias ?
ECB - Je l'espère mais ce n'est pas gagné. Nous aurons plus d'équipes ce qui est bien mais les médias doivent aussi jouer le jeu. Normalement, il y aura une équipe de tournage sur toutes les Coupes de France. J'espère que les images prises passeront bien sur une de nos chaînes et n'iront pas aux archives sans être vues. Nous avons besoin de ça pour que le cyclisme féminin français perdure car s'il n'y pas de retour médiatique, il n'y aura plus de sponsors du tout.
VP - Parmi les talentueuses jeunes athlètes françaises qui marchent sur vos traces, laquelle a, selon vous, le plus grand potentiel pour briller sur le plan international ?
ECB - Marina Jaunâtre a un très beau potentiel pour faire une belle et longue carrière à condition qu'elle n'arrête pas trop tôt. Karine Gautard a aussi beaucoup de classe et n'hésite pas à attaquer même au niveau international ce qui montre sa force de caractère.
VP - Où en êtes-vous de votre préparation hivernale et sur quelle course pensez-vous faire votre rentrée en 2006 ?
ECB - J'ai essayé de concilier au mieux mon travail à plein temps à l'Agence France Telecom et l'entraînement. Je n'ai pas encore mon meilleur niveau mais je me sens déjà bien physiquement. Je ferai ma rentrée le 18/02/2006 et 19/02/2006 sur des courses sur route autour de Perpignan avec les juniors garçons où toute l'équipe des Pruneaux sera engagée.

2005 Pujols 2005

Coupe de France au Mont-Pujol

VP - Quels seront vos principaux objectifs cette saison ?
ECB - Mes objectifs seront de faire de belles places en Coupe du Monde, faire un excellent Tour de l'Aude, une très belle Route de France, un podium au Championnat de France et obtenir ma sélection aux Championnats du Monde à Salzbourg et y terminer ma carrière en beauté. Et surtout me faire plaisir toute cette saison.
VP - On le sait le cyclisme est un sport qui fait voyager. Quel endroit, parmi ceux qu’ils vous ont fait découvrir, vous a le plus marquée ?
ECB - Je dirai l'Australie pour son côté majestueux, son paysage et sa nature. C'est aussi de là bas que j'ai ramené mon plus beau titre et ça restera un de mes plus beaux souvenirs pour tout ce qui s'est passé avant et après. J'ai eu la chance d'y retourner en 1999 grâce à mon fan club et Mr Petit mon président qui m'avait payé le billet à moi et à Carine Peter pour participer aux épreuves de Coupe du Monde de début de saison et à des courses pour s'y préparer. Nous avons logé à Sydney et Canberra. Nous en avons bien profité. Ce sont de superbes souvenirs.
VP - En dehors du vélo, quels sont vos centres d'interêts ? Avez-vous une passion particulière ?
ECB - Oui, j'adore la randonnée en montagne que je pratique avec mon ami Nicolas dès que la saison se termine dans les Pyrénées. Nous avons réussi à atteindre plusieurs 3000m. J'adore aussi le ski alpin et ski de fond. Hélas je n'ai pas pu y aller cet hiver. On ne peut pas tout faire. En plus calme, j’aime lire et regarder des bons films pour me détendre.
VP - Corrigez-moi si je me trompe mais il me semble que vous n'avez pas actuellement de site internet. Envisagez-vous d'en créer un prochainement ?
ECB - J'en ai eu un mais nous avons arrêté car il n'était pas remis à jour systématiquement. Il faut du temps et je ne suis pas assez calée en informatique pour en créer un moi-même.
VP - Pour conclure cet entretien de manière originale, je vous propose d'intervenir librement sur un sujet que nous n'avons pas abordé et qui vous tient à cœur : Allez-y c'est à vous !
ECB - Je tiens tout d'abord à vous remercier pour cet entretien, à remercier Mr Petit, mon Président de Fan club pour l'aide qu'il m'a apporté tout au long de ma carrière et que ne remercierai jamais assez, Mr Calmette et les Pruneaux d'Agen et tous les sponsors qui soutiennent cette équipe dans laquelle je suis, mon encadrement, mes coéquipières à qui je souhaite une superbe saison 2006. Merci aussi à tous les gens qui me soutiennent ou qui m'ont soutenu à un moment donné de ma carrière que ce soit financièrement ou en toute amitié. Je n'oublierai pas aussi de remercier mon nouveau club le CRCL Limousin qui m'a accueilli chaleureusement parmi eux. Et pour terminer merci à mon ami Nicolas qui me supporte tous les jours en bien ou en mal.

RÉTRO VÉLO DORDOGNE - ÉLISABETH CHEVANNE BRUNEL (17)
avec la collaboration de Michel Lerouge pour le palmarès,
certaines informations et photos de notre championne
Prochain article : 2006, la dernière saison d’une championne.

Posté par Bernard PECCABIN à 09:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

11 septembre 2020

QUENTIN PACHER NOUS ÉBLOUIT

TRES BONNE PREMIERE PARTIE AU TOUR DE FRANCE

imagesGJ1CQS0K

 - Pour un coup d’essai, Quentin Pacher a réalisé un véritable coup de maître. Alors que la grande boucle entame la deuxième partie de son périple, notre coureur se situe aujourd’hui dans la première moitié du classement général. Mieux, il a tenté de se montrer à son avantage et ceci avec brio.
- Il attendait ça depuis longtemps : courir le Tour de France ! Depuis six ans qu’il est pro, Quentin a patienté. Jusqu’à quelques jours du départ de Nice, où son anxiété a redoublé en raison du COVID. Vrai que le test PCR constitue une véritable épée de Damoclès, voire un jeu style roulette russe. Si tu es positif, tu plies bagage et tu rentres à la maison. Pour Quentin, qui s’était appliqué à rester et à vivre sérieusement, la peur de tout gâcher en raison du virus, l’avait un peu stressé. Et puis le départ a eu lieu et c’est là que notre Bergeracois a rapidement eu un aperçu de ce que serait la course, contre les meilleurs éléments de chaque équipe engagée. Rouler dans un gros peloton n’a pas été une mince affaire. Il faut rester toujours vigilent et concentré dit-il pour éviter la chute. Il y a eu aussi les gros orages à Nice, mais jusqu’ici il a évité tous les pièges, même si parfois les chutes des autres l’ont retardé.
- C’est lors de l’étape Sisteron-Orcières que Quentin a réussi à passer une journée à l’avant en compagnie de quelques cadors. Sous le ciel provençal il a grappillé quelques points de meilleur grimpeur au cas où il pourrait faire fructifier cet acquis dans le futur. Et puis voilà les Pyrénées, une région qu’il connaît bien et où il a lutté avec ses armes. On l’a vu accompagner Nans Peters et Zakarin un temps. Et même si il a lâché prise dans le final, sa prestation lui a permis de prendre ses marques et d’être très motivé.
- Quentin ne gardera pas un bon souvenir de l’incursion du Tour sur les bords de la côte de la lumière. Entre le vent, les ronds points, le public massé en bordure du parcours, comme il dit : "à 60 km/h on ne voit que des culs de coureurs. Il faut faire confiance à ses réflexes et au fait que les autres vont être réglos et prévenir des trous dans la route ou des obstacles. La chance parfois rentre en jeu, ou ça passe ou ça casse…."
- On en vient ensuite à cette première étape en Haut-Limousin, une étape qu’il avait reconnu. Lorsque les trois Sunweb sont sortis, Quentin est parti vite à leur poursuite. S’accrochant au Suc au May, il s’est retrouvé avec Alaphilippe. Mais dans ce groupe ils étaient grillés. Pacher a malgré tout poursuivi son effort pour jouer sa course, laissant Rolland son équipier partir et parfaire le classement de l’équipe en terminant 4° de l’étape.
- On le voit, ce Tour de France a transformé notre Bergeracois. Il reste calme et maître de son destin. Il n’y a chez lui aucune vantardise, aucune gloriole, mais un statut de modestie, de lucidité et de plaisir. Ardent dans la lutte, amoureux du panache, il sait aussi se soumettre au jeu de la course d’équipe. Une équipe sur qui on nourrit des espérances. Bryan Coquard, Pierre Rolland et notre Quentin peuvent encore tirer leur épingle du jeu, même si le plus dur reste à faire, dans un Tour où les favoris n’ont pas tout donné et où un virus peut faire basculer encore des équipes.
- Quoiqu’il en soit, il y avait bien longtemps que la Dordogne n’avait pas fait autant de fois l’honneur des communiqués dans un Tour de France. Cette année Quentin l’a fait, on est fier de lui et on l’apprécie encore plus.

Liens sur Quentin Pacher.
- La Marseillaise 2009.
- Palmarès de Quentin Pacher.

RÉTRO VÉLO DORDOGNE – LE TOUR DE PACHER
 © BERNARD PECCABIN
La mémoire du cyclisme en Dordogne est à découvrir sur ce blog

Posté par Bernard PECCABIN à 12:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

29 août 2020

ÉLISABETH CHEVANNE BRUNEL - SA 15° SAISON (16° partie)

HISTOIRE D’UNE SPORTIVE AU PAYS DE L’HOMME

2004 : Encore une saison grandiose jusqu’au Mondial à Vérone.

2004

- Pour revoir l’article précédent (cliquez ici).

Club : Les Pruneaux d’Agen.

Rappel de sa saison.

- 2004 constituera un excellent cru pour la petite championne de Chalagnac. Sa forme physique va crescendo. D’abord en avril où elle se classe 5° au Mont-Pujols, puis 2° lors du Championnat du Grand Sud-Ouest en juin. Juin où elle confirme ses bonnes sensations en se classant 4° du Tour de la Drôme et surtout 2° du Championnat de France route, ne s’inclinant que devant Jeannie Longo. La suite de son programme se construira dans les épreuves à étapes comme au Tour de Bretagne (5°), à la semaine cantalienne (2°) avec un succès d’étape à la clé. Sélectionnée à plusieurs reprises en équipe de France, on la retrouve 4° du Grand Prix de Plouay, 4° au Trophée d’Or et leader provisoire de la course, elle est victorieuse du Tour de l’Ardèche. Et si elle n’obtient pas la sélection olympique, elle gagne celle du Mondial à Vérone ce qui constitue déjà un excellent gage de confiance et une preuve que notre Zabou vient de signer une saison 2004 vraiment exceptionnelle.

Ce qui s’est passé en 2004 en Dordogne.

- Même si les effectifs et les organisations sont encore à la baisse, il faut dire que 2004 constitue un excellent cru sur le plan des résultats. Pour une fois, plusieurs coureurs Périgourdins se sont en effet illustrés sur le plan national. On a vu notre Zabou terminer vice-championne de France sur route, mais avec elle, on peut y ajouter toute une flopée de cyclistes.
- Mickaël Delage est devenu champion de France de poursuite olympique et de la course aux points à Hyères. Chez les filles, Nathalie Mousques termine 14° des juniors sur le circuit de Brignoles. En cyclo-cross, Sébastien Lapouge et Nicolas Canler ont représenté notre département lors du Championnat de France couru à Limoges. Même chose en VTT, avec respectivement Julien Capron (Evasion Pourpre) et Pierre Comby (Montagrier) qui ont participé à l’épreuve de cross country et à la descente juniors à Montgenèvre.
- Dans les interrégions, Sébastien Lapouge et Mickaël Estève ont bien figuré en cyclo-cross. Chez les dames, Nathalie Mousques remporte le titre junior disputé en Auvergne.
- Sur le plan régional, on ne citera que les lauréats avec Nicolas Canler (CCPD cadets cyclo-cross), Julien Capron (Evasion Pourpre en cadets), Rémy Picot (Vtt Montagrier en master 30), Antoine Magnol (CCPD en poussins), Mélissa Versos (UC Montpon en minimes filles) et Jérémy Leconte (UC Montpon) en minime 2° année).
- Nos cyclistes se sont illustrés dans de nombreux challenges nationaux et lors des épreuves nationales, voire dans celles de la Coupe de France. On ne citera que les vainqueurs là aussi avec Mickaël Delage (UC Montpon) leader du Tour du Pays de l’Allier, puis de la classique Chasseneuil-Buxerolles, de Stéphane Reimherr (CCPD) à la nocturne nationale de Monpazier.
- Les titres départementaux quant à eux ont été remportés par Samuel Daubisse (JS Astérienne en SR, Romuald Lagorce (ASPTT Périgueux) en SD, Fabrice Landes (CCPD) en juniors, Yohann Poirier (CCPD) en SN, Romain Godfroid (CCPD) en minimes et Nicolas Canler (CCPD) en cadets.

2004 ardèche 2004

Zabou en jaune sur les pentes de l'Ardèche

Copie de l’interwieuv de Vélo Féminin Online en début de saison 2004.

Vélo Féminin Online : Bonjour Zabou ! Je me permets d'employer ce surnom, car finalement, dans les pelotons, tu es presque davantage interpellée par ce surnom que par ton vrai prénom, n'est-ce pas ? D'où vient ce surnom ?
 Elisabeth Chevanne-Brunel : Oui, c'est vrai que les gens me connaissent par ce nom. Il date du collège où mes amies m'avaient surnommé Zabou car Elisabeth était trop long. Et puis, c'est resté au fur et à mesure du temps. Mon père Alain me surnommait comme ça aussi sur le bord des routes. Et quand j'ai rencontré M. Petit, le président de mon fanclub, il a gardé le surnom. Il n' y a que des membres de ma famille et mon petit ami qui ne m'appellent pas par ce surnom. C'est devenu trop commun et pas assez intime.
VFO : Tu as d'ailleurs un club de supporters qui n'a d'autre nom que le Zabou Fan Club. Beaucoup d'adhérents et donc d'encouragements ? Quelles sont les activités de ton fan club ?
ECB : En effet, il existe le Zabou fanclub avec quelques adhérents que M. Petit, le Président, rencontre par le biais de la maison de retraite dont il est directeur. Les adhérents sont aussi des gens qui m'écrivent. Mais c'est en partie lui qui finance le Zabou fan club. Ses activités sont les déplacements sur les championnats ou courses par étapes avec la création de tee-shirts qu'il distribue ou vend parfois. Il aide aussi financièrement des organisateurs exceptionnellement et surtout nos déplacements du team 24, mon club. L'année 2003, il a aussi aidé l'équipe des Pruneaux d'Agen en finançant une partie les kinés et en prêtant un lave-linge. J'en profite pour le remercier pour tout ce qu'il fait pour moi. Merci Pierre !!!
VFO : Ton fan club a d'ailleurs un site internet, en cours de refonte. C'est important pour toi la communication ?
ECB : L'adresse du site est www.zaboufanclub.com. Il est en cours de renouvellement mais la personne qui l'a créé ne récolte pas trop les infos. Du coup, c'est un ami qui devrait s'en occuper pour le mettre à jour avec les infos du moment. C'est en effet important pour les gens qui me soutiennent de suivre mes résultats. Plus on parlera de moi, plus on parlera du cyclisme féminin, et peut être qu'un jour nous serons les cyclistes filles reconnues pour ce que l'on fait. Une fille sur un vélo, c'est beau ! La création de mon fan club a donné des idées à plein d'autres filles et c'est comme ça que l'on apprendra aussi à nous connaître.
VFO : Quand ton fan club a-t-il été créé ? Après ton titre de Championne du Monde juniors (1993) ou après celui de Championne d'Europe espoirs (1997) ?
ECB : Il a été crée fin 1995 après le rencontre avec M. Petit.
VFO : Quelle est, ou quelles sont tes victoires qui t'ont le plus marquée ?
ECB : Mon titre de Championne du Monde Juniors en Australie et mon titre de Championne d'Europe Espoirs en Autriche ont été des moments forts de ma carrière. Il y aussi ma 2ème place et mon premier podium d'un Championnat du Monde en Grèce à Athènes avec toute me petite famille qui était là pour voir ça !
VFO : Dans le milieu des années 1990, tu faisais partie du Team Cycliste Féminin du Périgord (TCF24) - tu en fais d'ailleurs toujours partie - et étais entourée d'une solide équipe de club, très active, qui a notamment compté dans ses rangs Carine Peter, Rebecca Ménart, Stéphanie Reymond, Katia Courtois, Gwen Oster, etc... Quel souvenir conserves-tu de ces années "TCF24" ?
ECB : Ce sont aussi de très bons souvenirs. Nous avons obtenu d'excellents résultats avec toutes les filles qui sont venues au Team depuis fin 1993 après mon titre de Championne du Monde. Nous avions le budget pour participer à toutes les courses du calendrier national et parfois international comme le Tour de Suisse ou l'Emakumen Bira en Espagne.
VFO : Ce club, qui était notamment dirigé par ton beau-père, Alain Brunel, n'a jamais pu sauter le pas vers le statut de groupe sportif professionnel ou semi-professionnel ?
ECB : Hélas, nous n'avons jamais eu le budget nécessaire pour passer en Groupe Sportif Professionnel et payer un salaire à toutes les filles. C'est en partie pour ça que j'ai signé dans un Groupe Sportif italien en 1998. Je suis revenue très vite préférant courir dans mon club.
VFO : Tu as fait partie, en 2001 et 2002, du CA Mantes, le dernier groupe sportif féminin enregistré à l'UCI qu'ait connu la France, structure désormais disparue. Toi qui était au coeur de l'action, quel est ton point de vue ? Pourquoi l'aventure de ce Groupe Sportif s'est elle achevée ? Et pourquoi aucun autre Groupe Sportif UCI n'est apparu depuis en France ?
ECB : Je pensais que c'était le point de départ du cyclisme féminin professionnel en France, même avec des indemnités faibles. Le problème est le manque de médiatisation du cyclisme féminin. Cela n'a pas enthousiasmé les dirigeants. L'autre problème est la part importante d'argent qu'il nous fallait pour être compétitif et faire le calendrier international digne d'un Groupe Sportif. Un Groupe Sportif de cyclisme féminin revenait trop cher pour les dirigeants du club Omnisport de Mantes par rapport au peu de médiatisation en retour. Ils ont préféré faire un une équipe de DN2 espoirs masculine qui leur coûte mois cher, malgré les bons résultats que nous avions obtenus en 2002. D'autre part, le cahier des charges pour ce genre de structure était trop lourd, notamment avec l'obligation de salaires sur toute l'année. De plus, la plupart des filles en France sont étudiantes ou travaillent déjà. C'est pour tout cela que nous n'avons toujours pas de Groupe Sportif en France. Ce que nous avons besoin avant tout, en France, est une structure qui nous permette de courir toutes les grandes courses du calendrier national et international.
VFO : Au sein du CA Mantes, tu as eu plusieurs coéquipières, donc Sandrine Marcuz, Magali LeFloch, Sandra Wampfler, Cybil Diguistini, Bridget Evans, etc., donc des coéquipières françaises, canadiennes, suisses, australiennes, mais aussi l'une des seules japonaises du peloton international, Miho Oki, désormais membre du groupe sportif hollandais Farm Frites. Elle est la seule de l'effectif 2002 du CA Mantes à avoir retrouvé de suite un Groupe Sportif. Est-ce dire que la France est victime de l'internationalisation du cyclisme et d'une concurrence de qualité accrue ?
ECB
: Non je ne pense pas. Nous avons un beau potentiel en France. Mais la plupart de ces filles, comme je le disais auparavant, travaillent ou sont étudiantes et n'ont pas trop envie de s'expatrier à l'étranger. Malgré tout, Sandrine Marcuz ou encore Magali Le Floc'h, Catherine Marsal, Béatrice Thomas, Caroline Payot-Podevin ou Aline Camboulives ont essayé en 2003 en Italie, au Canada et en Suisse, et reviennent en France cette année. Tout n'est donc pas rose dans les autres pays. L'avantage de ces groupes est le programme de courses bien rempli.
VFO : L'an passé, tu as fait une très belle saison, avec, notamment, une victoire finale au Tour de la Haute-Vienne et un classement final très honorable sur la Grande Boucle. Quel bilan tires-tu de ta saison 2003 ?
ECB : Bilan assez bon à partir du mois de juin malgré une grosse déception au Championnat de France où un incident mécanique m'a obligé à abandonner et malgré aucune sélection de l'année en Equipe de France, et notamment au Championnat du Monde. J'avais d'excellentes sensations en fin de saison.
VFO : Quels sont tes objectifs pour cette saison 2004 ? Quand et où commenceras-tu ta saison ?
ECB : Dans un premier temps, faire un bon début de saison avec un très bon classement aux Coupes de France afin de gagner ma place en Equipe de France et faire le maximum de courses internationales pour en gagner une belle. Le Championnat de France aussi. Après, je tirerai un bilan pour la suite de la saison en fonction de mes résultats.
VFO : Dans six mois aura lieu l'épreuve sur route des Jeux Olympiques d'Athènes. J'imagine que tu aimerais être au départ de cette compétition ? Quelles sont tes favorites pour la course au titre ?
ECB : C'est vrai que j'aimerais être au départ de cette épreuve. C'est le voeu de chaque athlète au monde. J'y suis passé très près à deux reprises, mais je ne veux pas me concentrer seulement sur cette épreuve. Cela a été mon erreur par le passé. Toutes les courses sont importantes et tout est bon à prendre. Nous verrons en temps et en heure utiles. Je n'ai pas de favorite pour ce titre. Tout dépendra de la sélection pour chaque nation. Nous avons toujours des surprises. Ensuite tout dépendra du parcours !
VFO : Comment vois-tu la fin de carrière ? D'abord, as-tu déjà une idée du moment où tu y mettras un terme ?
ECB : Tout dépendra de mon année 2004. J'aimerai mettre un terme à ma carrière en n'ayant aucun regret. Je veux vivre ma passion jusqu'au bout et faire une très belle saison. La suite, nous verrons. Pour ce qui est de ma reconversion, elle est assurée avec mon emploi de conseiller commercial à France Telecom, où j' y travaille durant l'intersaison.

2004 ardèche 2004

Lauréate du Tour de l'Ardèche 2004

VFO : Tu as récemment assisté, me semble-t-il, à la présentation du Tour de la Haute-Vienne 2004. Que t'inspires cette édition ? Penses-tu pouvoir renouveler ta victoire de 2003 ?
ECB : C'est difficile de donner mon inspiration étant donné que les organisateurs recherchent encore les villes étapes. Après des difficultés, ils viennent tout juste de récréer une association pour organiser seulement le Tour de la Haute-Vienne. Merci à Claude Lecourt et toute son équipe d'avoir continué. Sans lui, il y aurait encore une course en moins. Pour la victoire, pourquoi pas. J'aime beaucoup le terrain vallonné de la Haute vienne. Mais ce ne serait pas sans difficultés car la concurrence sera redoutable avec la Championne du Monde en titre Suzanne Lunskgog au départ de l'épreuve et beaucoup plus d'étrangères.
VFO : Si je ne me trompe pas, tu as été au départ de toutes les éditions de la Grande Boucle, non ? A-t-elle évolué au fil des ans
ECB : Oui, en effet. J'ai pris le départ de toutes les éditions. Elle a bien évolué avec des transferts moins longs notamment. Par contre, il manque toujours la médiatisation sur le plan national. C'est pour cela que Monoprix s'est retiré et que la Grande Boucle2003 a eu des difficultés de budget.
VFO : L'an passé, tu l'as courue sous le maillot des Pruneaux d'Agen, une équipe mixte spécialement mise en place pour l'occasion. Ce sponsor ne souhaitait-il pas s'investir davantage dans le cyclisme féminin
ECB : J'en profite pour remercier encore les Pruneaux d'Agen. Sans eux, je ne participais pas à la Grande Boucle 2003. Ce sponsor aurait souhaité faire davantage mais le cahier des charges pour faire un Groupe Sportif était trop lourd. Il n'y a pas eu d'arrangement. C'est bien dommage !
VFO : Je me trompe peut être, mais je n'ai pas le souvenir de t'avoir vu sur un vélo de piste, sur un vélo de cyclo-cross ou sur un VTT. Tu accordes ton exclusivité à la route ?
ECB : La piste très peu, le cyclo-cross jamais. Je préfère la route et la course à pied l'hiver. Mais j'essayerai peut être en fin d'année 2004.
VFO : Que penses-tu de la belle performance collective des françaises sur le récent Championnat du Monde de cyclo-cross (Laurence Leboucher 1ère, Maryline Salvetat 2e, Corinne Sempé 8e et Nadia Triquet 16e) ?
ECB : C'est une belle victoire collective. J'ai beaucoup apprécié l'entente qu'il y a eu entre les françaises. Bravo à Laurence et Maryline pour leur victoire et 2ème place et à Corinne et Nadia qui ont bien complété.
VFO : Merci Zabou pour cet entretien. Un vœu pour cette saison 2004 ?
ECB : Merci à toi Christophe et pour tout ce que tu fais pour le cyclisme féminin ! Des victoires pour moi et moins de dopage dans le sport ; ça tue les rêves de futurs champions...

2004 Ardèche 2004

- PALMARES DE LA SAISON (source : Michel Lerouge).
-
7 mars : 12° Mézières les Cléry (45) 1° Zlatica Gavlakova (Slovaquie).
- 14 mars : 11° Grand Prix de Chambéry (73) 1° Mélissa Holt (Nouvelle Zélande).
- 21 mars : 34° Cholet (49) 1° manche de Coupe de France 1° Elodie Touffet (France).
- 24 au 26 mars : 42° Tour de Castille et de Léon (Espagne) 1° Mirjam Melchers (Pays Bas).
- 28 mars : 32° Castille et Léon manche de Coupe du Monde 1° Angéla Brodtka (Allemange).
- 3 au 4 avril : 9° Ladies Berry Classics 1° Elodie Touffet (France).
- 12 avril : 5° Mont-Pujols (47) Coupe de France 1° Magali Le Floc’h (Champagne).
- 18 avril : 22° Saint-Amand (18) Coupe de France 1° Susan Palmer-Komar (Canada).
- 21 avril : 60° Flèche Wallonne manche de Coupe du Monde 1° Sonia Huguet (France).
- 25 avril : 16° Lyss (Suisse) Tour de Berne 1° Fabiana Luperini (Italie).
- 2 mai : 5° Trophée des grimpeurs Coupe de France 1° Jeannie Longo (France).
- 9 mai : 7° Granit de la Balme (81) 1° Leah Goldstein (Canada).
- 14 au 23 mai : 17° Tour de l’Aude 1° Trixi Worrack (Allemagne).
- 30 mai : 2° Colombiers (86) 1° Corinne Sempé.
- 31 mai : 13° Saint-Martin le Pin (24) garçons 1° Didier Lezoray (Saint-Astier).
- 6 juin : 2° Bey dYtrac (15) Championnat du Grand Sud-Ouest 1° Corinne Sempé.
- 15 au 20 juin : 4° Tour Cycliste Féminin de la Drôme 1° Thérésa Senff (Allemagne).
- 24 juin : 20° Pont du Fossé (05) Championnat de France clm 1° Edwige Pitel.
- 26 juin : 2° Pont du Fossé (05) Championnat de France route 1° Jeannie Longo.

2004 Zabou 2004 vice Champ Fce

2004 Tour de Bretagne 2004

- 4 juillet : 7° Atlantique-Manche Coupe de France 1° Magalie Finot-Laivier.
- 10° Classement général Coupe de France 1° Jeannie Longo.
- 10 au 11 juillet : 4° Ruban Féminin Vendéen 1° Elodie Touffet.
- 14 au 17 juillet : 5° Tour International Féminin de Bretagne 1° Magalie Finot-Laivier.
- 23 juillet : (chute) Tour de la Haute-Vienne 1° Alexandra Le Henaff.
- 3 au 8 août : 2° Semaine Cantalienne 1° Zlatica Gavlakova (France). (1° d’une étape à Mauriac).
-
15 août : 18° Champagnac la Rivière garçons 1° Michel Dupuytren (CRC Limoges).
- 20 au 24 août : 28° Trophée d’Or 1° Edita Pucinskaite (Lituanie).
- 28 août : 4° Grand Prix de Plouay Manche de Coupe du Monde 1° Edita Pucinskaite (Lituanie).
- 5 septembre : 1° Agen (47).

2004 Trophée d'Or 2004 départ 2ème étape

Trophée d'Or 2004, départ deuxième étape

- 8 au 12 septembre : 1° Tour Ardèche Sud Rhône Alpes et 1° du prologue à Vals les bains.
Attribution des maillots après la dernière étape du Tour.
Maillot jaune du classement général au temps TRIGANO.
CHEVANNE-BRUNEL Elisabeth (Pruneaux d’Agen).
Maillot vert du classement général aux points CASINOS GROUPE TRANCHANT.
CHEVANNE-BRUNEL Elisabeth (Pruneaux d’Agen).
Maillot blanc à pois rouge du meilleur grimpeur VIVARAIS PARFUMS.
CHEVANNE-BRUNEL Elisabeth (Pruneaux d’Agen).
Maillot Gris-Blanc du meilleur jeune CREDIT MUTUEL.
SANDIG Fabienne (Allemagne Juniors).
Maillot violet du leader des rushs C.N.R.
REVOL Sandrine.
Maillot bleu du combiné DOMAINE D’IMBOURS LARNAS.
CHEVANNE-BRUNEL Elisabeth (Pruneaux d’Agen).

2004 Trophée d'Or 2004

- 19 septembre : 45° Abos Col d’Iraty (64) avec garçons 1° Carl Naïbo (Bressuire).
- 26 septembre : 21° Echourgnac (24) avec garçons.
- 2 octobre : 44° Championnat du Monde à Vérone 1° Judith Arndt (Allemagne).
- Classement UCI : 54°.

2004 éclats du sport 2004

Récompensée lors des Eclats du sport 2004

RÉTRO VÉLO DORDOGNE - ÉLISABETH CHEVANNE BRUNEL (16)
avec la collaboration de Michel Lerouge pour le palmarès,
certaines informations et photos de notre championne
Prochain article : 2005, au sein de la formation des Pruneaux d’Agen

Posté par Bernard PECCABIN à 15:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

19 août 2020

ÉLISABETH CHEVANNE BRUNEL - SA 14° SAISON (15° partie)

HISTOIRE D’UNE SPORTIVE AU PAYS DE L’HOMME

2003 : VICTOIRE DANS LE TOUR DE LA HAUTE VIENNE

2003 hv 2003

 - Pour revoir l’article précédent (cliquez ici).

2003 THV 2003 5

 Rappel de sa saison

- Avec plus de soixante journées de compétition, Zabou a quelque peu baissé la garde mais a surtout renoué avec la victoire dans le Tour de la Haute-Vienne, une épreuve inscrite sur le calendrier UCI en classe 2.2. Seule ombre au tableau, sa non participation au Mondial d’Hamilton au Canada, tout comme son absence aux manches de Coupe du Monde. Mais disons que notre ex-championne du monde a su tirer profit de sa saison, au travers de ses performances dans les Tours comme lors des manches de Coupe de France. Sa fin de saison s’est faite aussi et on le voit au ralenti, avec des courses dans sa région, elle qui avait pris souvent à cette époque le chemin des ultimes manches de coupe du monde...

Ce qui s’est passé en 2003 en Dordogne.

- Mickaël Delage (UC Montpon) survole la saison en Dordogne, en devenant vice-champion du Monde de la course aux points à Moscou. Le Tour Dordogne est gagné par Yann Sartis (France Police), mais est surtout perdu par Stéphane Reimherr, victime d’une chute à cent mètres de l’ultime arrivée.
- Chez les féminines du département, Nathalie Mousques se défend et participe au Championnat de France des juniors où elle se classe deuxième. Le VTT évolue et si une sélection participe au Roc d’Azur, trois de ses licenciés sont retenus aux Championnats de France (Julien et Sébastien Capron, Julien Bagnariol)
- Sur le plan départemental les coureurs suivants émergent dont Jérémy Leconte (UC Montpon) en minimes, Charles-Henri Lebrun (CC Périgourdin) en cadets, Lionel Céruello (EVCC Bergerac) en juniors, Anthony Estay (EVCC Bergerac) en SD, Damien Guérineau (EC Ribérac) en SR et Patrice Peyencet (CC Périgourdin) en élite/SN.

2003 THV 2003 maillot rose

 - PALMARÈS DE ZABOU AU COURS DE LA SAISON (source : Michel Lerouge).
- 9 mars : 46° Saint-Maixent l’Ecole - Garçons 102 km.
- 16 mars : 12° Marigné-Peuton (53) Essor Mayennais 1° Zlatica Gavlakova (Slovaquie).
- 30 mars : 3° La Tranche sur Mer (85) 1° Carine Peter.
- 6 avril : 19° Saint-Amand Montrond (18) Coupe de France 1° Virginie Moinard.
- 12 avril : 3° Saint-Salvy de la Balme (81) 1° Corinne Sempé.
- 13 avril : 3° Négrepelisse (82) 1° Marion Clignet.
- 21 avril : 17° Mont-Pujols (47) Coupe de France 1° Zlatica Gavlakova (Slovaquie).
- 27 avril : 3° Flèche Gasconne (deux demi-étapes) 1° Marta Vilajosana (Espagne).
- 4 mai : 21° Trophée des grimpeurs à Sannois (95) Coupe de France  1° Magali Le Floc’h.
- 11 mai : 4° Eauze (32) 1° Gina Grain (Canada).
- 18 mai : 8° Colombiers (86) 1° Maryline Salvetat.
- 10 juin : GP de Durango (Espagne)  1° Joane Somarriba (Espagne).
- 12 au 15 juin : 39° Emakumeen Saria (Espagne) 1° Mirjam Melchers (Pays-Bas).
- 17 au 20 juin : 11° Tour de la Drôme 1° Tina Liebig (Allemagne).
- 26 juin : 17° Championnat de France clm à Plumelec (56) 1° Jeannie Longo (France).
- 28 juin : (abandon) Championnat de France route 1° Sonia Huguet
- 6 juillet : 14° Tour du Genevois (74) Coupe de France 1° Jeannie Longo (France)
-
13 juillet : 4° Saint-Jean de Trolimon (29) 1° Alexandra Le Hénaff.
- 15 juillet : 25° Ploudaniel (29) Coupe de France 1° Magali Le Floc’h.
- 16 au 20 juillet : 15° Tour de Bretagne 1° Edwige Pitel.
- 14 au 27 juillet : 1° Tour de la Haute-Vienne (87).

2003 THV ter

Le podium de l’épreuve à Rochechouart avec de gauche à droite l’équipe inter-clubs
de notre chère Zabou :
Michel Lerouge (directeur sportif), Hélène Marcouyre,
Elisabeth Chevanne-Brunel,
Maryline Salvetat et Claire Automarchi.

 Elisabeth Chevanne-Brunel a renoué avec la victoire au Tour de la Haute-Vienne 2003, qu'elle remporte devant la lauréate sortante Emma James, la néerlandaise Loes Gunnewijk et Béatrice Thomas. La lutte a été serrée jusqu'au bout, puisque ces quatre concurrentes se tiennent finalement en moins de 10 secondes, après une dernière étape très animée et forte en suspense, remportée par Loes Gunnewijk. Auparavant, Emma James avait remporté la 1ère étape contre-la-montre, endossant le maillot rose de leader, qu'elle ne devait perdre qu'à l'issue de la 3e étape, remportée par Béatrice Thomas, qui renouait là avec le succès, elle qui s'était imposée dans cette épreuve en 2001.

2003 THV 4

Sous son maillot rose de leader qu’elle conservera d
de justesse devant l’Australienne Emma James

 - 3 au 17 août : 17° Grande Boucle Féminine 1° Joane Somarriba (Espagne).
- 23 août : 26° Grand Prix de Plouay (56) Coupe du Monde 1° Nicole Cooke (Grande
Bretagne)....
- 27 au 31 août : 18° Trophée d’Or 1° Olivia Gollan (Australie).
- 8 septembre : 29° Boucles d’Alassac hommes 1° Olivier Asmaker (US Montauban).
- 13 septembre : 23° Badefols d’Ans (24) hommes 1° Michel Dupuytren (CRC Limoges).
- 14 septembre : 21° Chabanais hommes 1° Nicolas Fournier (VC Langon).
- 17° Bessines (87) hommes toutes catégories.
- 28 septembre : 18° Ambazac (clm) Duo Limousin.
- Classement UCI : 182°.

RÉTRO VÉLO DORDOGNE - ÉLISABETH CHEVANNE BRUNEL (15)
avec la collaboration de Michel Lerouge pour le palmarès,
certaines informations et photos de notre championne
Prochain épisode : 2004, encore une saison grandiose jusqu’au Mondial à Vérone

Posté par Bernard PECCABIN à 09:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


06 août 2020

ÉLISABETH CHEVANNE BRUNEL - SA 13° SAISON (14° partie)

HISTOIRE D’UNE SPORTIVE AU PAYS DE L’HOMME

2002 : PRÈS DE SOIXANTE DIX JOURNÉES DE COMPÉTITION

- Pour revoir l’article précédent (cliquez ici).

CLUB : CA MANTES LA VILLE

2002 ca mantes en 2002

Rappel de sa saison.

- Encore une année menée tambour battant jusqu’au niveau international. En cette saison 2002, Zabou est revenue au premier plan du cyclisme féminin, ceci après une terrible chute (fracture du bassin) au mois d’août dernier à Bilbao, lors de la Grande Bouce Féminine. Elle a su voyager en Suisse, Pays-Bas, Italie, Belgique, Espagne et Canada pour courir les manches de la Coupe du Monde.
- Pas de victoire, mais une grande volonté, comme celle de terminer toutes les épreuves de son programme. Tout cela dans son nouveau club, celui de Mantes la Ville dont elle porte les couleurs, tout en étant licenciée au Team qui ne compte plus que deux coureurs dans ses rangs.
- 2002 constituait pour Zabou un nouveau départ. Après les incertitudes de 2001, cette saison riche de plus de soixante dix journées de course a permis à Zabou de se jauger et de démontrer qu’elle avait retrouvé sa condition physique et son niveau.

Ce qui s’est passé en 2002 en Dordogne.

- Avec une baisse de 28 licenciés et une hausse minime des organisations (trois de plus), le cyclisme Périgourdin continue son petit train train... Le Cyclo-Club Périgourdin évolue en DN 3 pendant que d’autres clubs organisent de belles épreuves (Tour Dordogne, Tour des cantons d’Hautefort, Bussière-Badil, Mareuil-Verteillac, Ribérac, Neuvic). Le VTT se montre aussi à la hauteur, notamment l’équipe de Montagrier qui participe aux Championnats de France au travers de quatre de ses licenciés. De même en cyclo-cross, Mickaël Estève et Sébastien Lapouge sont sélectionnés pour le Championnat de France. Et puisque l’on est dans les Championnats de France, saluons la deuxième place de Nathalie Mousques (CC Périgourdin) conquise à Ussel en catégorie juniors. Quoiqu’il en soit les leaders de cette saison sont Nicolas Canler en minimes, Alexandre Cotté en cadets, Lionel Céruelo en juniors, Olivier Martinez en SD, Guillaume Alvès en SR, Mickaël Lamiraud en SN et Bruno Ceyssat en élites. Mention spéciale pour Mickaël Delage, qui a couru sa première saison juniors la plupart du temps avec l’équipe de France et qui sort vainqueur du Challenge Nationel des Juniors.

2002Haut Poitou 2002

Tour du Haut Poitou avec l’échappée finale où figure Zabou

- PALMARÈS DE LA SAISON (source : Michel Lerouge).
- 20 février : 2° Gentleman de Sanary (83) 1° Jeannie Longo.
- 9 mars : 7° Douzillac (24) 1° Béatrice Thomas.
- 23 mars : 63° Primavera Rosa (Coupe du Monde en Italie) 1° Mirjam Melchers (Pays Bas).
- 1° avril : 7° Le Mont Pujols (47) Coupe de France 1° Virginie Moinard.
- 6 et 7 avril : 27° Trophée Féminin Méditerranéen 1° Fabiana Luperini (Italie).
- 14 avril : 55° Saint-Bonnet Briance (87) avec garçons.
- 17 avril : La Flèche-Wallonne (Belgique) Coupe du Monde (arrivée HD) 1° Fabiana Lupérini (Italie).
- 21 avril : 51° Castilla y Léon (Espagne) Coupe du Monde 1° Régina Schleicher (Allemagne).
- 23 au 27 avril : 49° Tour de Castille y Léon (Espagne) 1° Miho Oki (Japon).
- 1° mai : 17° Trophée des grimpeurs Coupe de France 1° Miho Oki (Japon).
- 17 au 25 mai : 48° Tour de l’Aude 1° Judith Arndt (Allemagne).
- 1° juin : 26° Montréal (Coupe du Monde) 1° Deidre Demet (USA).
-
3 au 5 juin : 36° Tour du Grand Montréal (Canada) 1° Laura Van Guilder (USA).
- 8 juin : 9° Championnat du Grand Sud-Ouest à Agen (47) 1° Laurence Restoin (Mérignac).
- 14 au 16 juin : 9° Emakumen-Bira (Espagne) 1° Edita Piucinskaite (Lituanie).
- 22 juin : 23° Atur (24) avec les garçons.

2002 Atur 2002

Prix des fêtes à Atur avec les garçons (22 juin 2002) avec au prtocole Zabou,
Benjamin Dusseau (CC Périgourdin) classé 3° et Julien Alvarez (SC Revel) vainqueur.

- 23 juin : 16° Joussé (86) avec les garçons.
- 27 juin : 24° Briançon (05) Championnat de France 1° Magali Le Floc’h.
- 30 juin : 2° Ronde du Haut Poitou (86) 1° Béatrice Thomas.
- 07 juillet : 18° Wingersheim (Ronde du Houblon) Coupe de France 1° Jeannie Longo.
- 21 juillet : 10° Boucles Nontronnaises (24) Coupe de France 1° Lenka Ilavska (Slovaquie).
- 25 au 28 juillet : 9° Tour de la Haute-Vienne 1° Emma James (Australie).

2002 haut poitou

Sprint final, Zabou juste derrière Béatrice Thomas (UCC Vivonne) qui huit jours après la conquête
d’un titre de Championne de France des espoirs à Briançon, domine bien la situation

- 4 au 18 août : 21° Grande Boucle Féminine Internationale 1° Zinaïda Stahurskaia (Biélorussie).
- 24 août : 20° Grand Prix de Plouy Coupe du Monde 1° Régina Schleicher (Allemagne).
- 9° Atlantique-Manche Coupe de France 1° Daniela Véronési (Saint-Marin).
- 28 août au 1° septembre : 19° Trophée d’Or 1° Tatiana Stiajkina (Ukraine).
- 8 septembre : 20° Embrach (Suisse) Coupe du Monde 1° Svetlana Bubenkova (Russie).
- 15 septembre : 24° Rotterdam Coupe du Monde 1° Petra Rossner (Allemagne).

LA DORDOGNE CYCLISTE - ÉLISABETH CHEVANNE BRUNEL (15)
© BERNARD PECCABIN
avec la collaboration de Michel Lerouge pour le palmarès,
certaines informations et photos de notre championne
Prochain épisode : 2003, victoire au Tour de la Haute-Vienne

Posté par Bernard PECCABIN à 10:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

19 juillet 2020

ÉLISABETH CHEVANNE BRUNEL - SA 13° SAISON (14° partie)

HISTOIRE D’UNE SPORTIVE AU PAYS DE L’HOMME

2001 : UNE TERRIBLE CHUTE DANS LA GRANDE BOUCLE

2001 SAISON 2001

- Pour revoir l’article précédent (cliquez ici).

Club Team Cycliste Féminin Périgord.

Rappel de sa saison.
- Le Team Cycliste Féminin totalise neuf coureurs licenciées et dix dirigeants. Elisabeth Chevanne Brunel en est toujours le chef de file. A 26 ans, Zabou n’a rien perdu de son panache et entreprend les grandes classiques comme Milan-San Remo, la Flèche Wallonne, puis les championnats nationaux, les Grands Tours régionaux (Drôme et Haute-Vienne), sans oublier la grande boucle qui la mettra hors course pendant de longs mois. Une terrible chute à Bilbao l’immobilisera, avec une fracture du bassin et en prime une incertitude pesante quant à la suite de sa carrière cycliste.
- Elle remportera tout de même deux succès dont l’étape du Tour et figurera en bonne place dans les Championnats de France.
Ce qui s’est passé en 2001 en Dordogne.
- La Dordogne continue de rester une terre d’organisations. Le Tour Dordogne s’installe et recueille un beau succès. Mais 2001 restera une année importante avec une manche du Challenge National juniors à Beaussac et la mise sur pied de deux critériums professionnels (Vergt et Montpon). A part ça, Mickaël Delage restera le coureur le mieux titré dans sa catégorie cadets, avec deux maillots de Champion de France sur piste, auquel on ajoutera la victoire de Patrice Peyencet dans une manche de Coupe de France des clubs de DN3.
- Quelques titres Aquitains sont acquis par nos coureurs dont celui des minimes dames avec Nathalie Mousques (CC Périgueux), celui des cadets route avec Mickaël Delage (UC Montpon), un titre VTT féminin avec Françoise Thomassin (Montagrier SL) et enfin en cyclo-cross avec Mickaël Estève chez les espoirs et Arnaud Léger (tous deux CC Périgourdin) chez les juniors.

zabou

Février 2001 : Zabou à la une d'un magazine

- PALMARES DE LA SAISON (source : Michel Lerouge).
- 18 mars : 9° Essor Mayennais (53) 1° Béatrice Thomas (France).
- 24 mars : 84° Varazze-San Rémo (Italie) 1° Susanne Ljungskog (Suède).
- 25 mars : 28° Kingnäu (Suisse) 1° Sandra Rombouts (Pays-Bas).
- 14 avril : 6° de la 1° étape de la Flèche Gasconne (32) 1° Rosa Bravo-Soba (Espagne).
- 14 avril : 11° du chrono de la Flèche Gasconne à Pavie (32) 1° Rosa Bravo-Soba (Espagne).
- 14 avril : 11° du classement général de la Flèche Gasconne 1° Rosa Bravo-Soba (Espagne).
- 16 avril : 29° Ronde du Mont Pujols (47) 1° Magali Le Floc’h (France).
- 18 avril : abandon dans la Flèche Wallonne à Huy (Belgique) 1° Fabiana Lupérini (Italie).
- 21 avril : 6° Saint-Salvy de la Balme (81) 1° Maryline Salvetat (Castres).
- 29 avril : 17° Portet sur Garonne (Coupe de France) 1° Sandra Wampfler (Suisse).
- 6 mai : 15° Sannois (95) Trophée des grimpeurs 1° Jeannie Longo (France).
- 13 mai : 10° Saint-Geyrac (course hommes) 1° Julien Alvarez (Revel).
- 14 mai : 22° Buzet sur Baïse (47) (course hommes)..
- 18 au 24 mai : Tour de l’Aude (abandon à la 6° étape).
- 3 juin : 16° Bussac (24) course hommes 1° Daniel Dutertre (VC Arédien).
- 4 juin : 21° Saint-Martin le Pin (course hommes) 1° Carl Naïbo (Guidon Saint-Martinois).
- 9 juin : 26° Saint Romain de Benet (17) course hommes.
- 20 au 24 juin : 10° Tour de la Drôme 1° Magali Le Floc’h (France).
- 28 juin : 11° Championnat de France clm à Argenton sur Creuse 1° Jeannie Longo (France).
- 30 juin : 12° Championnat de France route à Argenton sur Creuse 1° Jeannie Longo (France).
- 7 juillet : 10° La Ronde du Maine (53) 1° Béatrice Thomas (France) .
- 8 juillet : 5° Chassy (89) Souvenir Pascale Ranucci 1° Anne Colin.
- 14 juillet : 3° Egriselles le Bocage (89) 1° Marine Gauthier.
- 15 juillet : 1° Saint-Hilaire la Forêt (85).
- 19 juillet : 1° Luz Ardiden (L’étape du Tour).
- 27 au 29 juillet : 5° Tour de la Haute-Vienne 1° Béatrice Thomas (France).
- 31 juillet : 12° Le Brog-Valberg (Trophée Méditérranéen) 1° Fabiana Lupérini (Italie).
- 39° La Brède-Pauillac (Coupe du Monde) 1° Olga Slioussareva (Russie).
- 5 août : Grande Boucle Féminine Internationale. Abandon suite à terrible chute au prologue couru à Bilbao remporté par Joanne Somarriba (Espagne) (Fracture du bassin). Fin de saison.
- La grande boucle féminine internationale, dont le départ a été donné dimanche à Bilbao, a bien mal débuté pour le groupe sportif CA Mantes-la-Ville qui a déjà perdu sur blessure l'une de ses sept représentantes. Lors du prologue, un contre-la-montre de 10,2 km, Elisabeth Chevanne-Brunel a été victime d'une chute spectaculaire à quelques encablures de l'arrivée. "Elle se sentait bien, elle a voulu prendre tous les risques, explique le président Alain Pervis, elle a pris une descente un peu trop vite et a glissé sur une plaque d'égout. Du coup, Elisabeth a fait un tout droit et est passée par-dessus une barrière". Bilan : une fracture du bassin avec déplacement qui l'obligera, dans un premier temps, à passer la semaine dans un hôpital de Bilbao. Il s'agit d'un coup dur pour le CA. Mantes la Ville qui tentera néanmoins de remporter une étape grâce à Magali Le Floc'h, Sandra Wampfler, Cybil Diguistini, Emmanuelle Farcy, Sandrine Marcuz ou bien encore la Japonaise, recrutée pour l'occasion, Miho Oki. Les Yvelinoises et le peloton de la Grande Boucle effectueront aujourd'hui le trajet entre Cazaubon et Bergerac, ville d'arrivée où Chevanne-Brunel, enfant du pays, devait être fêtée par les siens.

2001 Mussidan 01

A Mussidan le 1° avril 2001 aux côtés d’une équipe de féminines Canadienne

Elles étaient licenciés au Team Cycliste Féminin Périgord Boulazac avec Zabou :

- Pierrette Boivineau, Charlotte Bouget, Alain Brunel, Annie Brunel, Gaëlle Careau, Nadine Carreau, Katia Courtois, Ingrid Chevanne-Brunel, Elisabeth Chevanne-Brunel, Robert Liet, Jean-Bernard Macary, Gwen Oster, Rebecca Ménart, Carine Peter, Pierre Petit, Stéphanie Reymond, René Sorin.

RÉTRO VÉLO DORDOGNE - ÉLISABETH CHEVANNE BRUNEL (14)
avec la collaboration de Michel Lerouge pour le palmarès, certaines informations et photos de notre championne
Prochain épisode : 2002, près de soixante-dix journées de compétition

Posté par Bernard PECCABIN à 10:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

05 juillet 2020

ÉLISABETH CHEVANNE BRUNEL - SA 12° SAISON (13° partie)

HISTOIRE D’UNE SPORTIVE AU PAYS DE L’HOMME

2000 : ZABOU SUPER COMBATIVE AU MONDIAL

- Pour revoir l’article précédent (cliquez ici).

Rappel de sa saison Club TCF Périgord

- En cette année 2000, le cyclisme vit sous la tourmente du dopage. Les sales affaires ne sont pas éteintes, loin s’en faut. Pire, en cherchant à rectifier le comportement des coureurs, on évoque et on resasse les sales affaires. Et remuer ces histoires, finissent par semer une certaine suspicion qui ne favorise pas notre discipline sportive qui ne vit plus du tout dans la sérénité. Zabou avait parlé encore du dopage la saison passée. Certainement qu’il lui a fallu encore une sacrée dose de courage pour batailler contre ses rivales. Ici comme ailleurs, le cyclisme à deux vitesses a bien figuré notamment avec les chaudières de l’ancienne Europe de l’Est, devant lesquelles, notre Zabou a du combattre, à armes inégales au cours de près de 70 journées de course.
- On ne reparlera pas de sa saison. La longue liste de ses performances ci-dessous souligne bien que notre petite reine du Périgord a encore bataillé en tout temps et en tous lieux, avec une belle performance au Tour de France Féminin et surtout une neuvième place au Mondial féminin face à l’armada d’un peloton élite qui devient de plus en plus costaud, quantitativement comme qualitativement.

2000 zabou 2000 10

Stéphanie Reymond (2°) et Zabou (1°) au Championnat interrégions à La Jonchère
aux côtés de Michel Lerouge à qui nous devons tous les palmarès publiés

Ce qui s’est passé en 2000 en Dordogne
- Une triste saison ! C’est à croire que les affaires du Tour de France des années passées, le passage de la tempête 1999 nous ont fait disjoncter complétement. Plus que jamais notre cyclisme est sur la sellette. Il est vrai que le gouvernement ne fait pas grand-chose pour lutter contre le dopage, même si une loi est maintenant votée par le Parlement, même si les communiqués de Madame Buffet notre ministre des sports, vont dans le sens de la pensée de Daniel Baal. Dans les clubs de division nationale, on le voit, les chaudières sont toujours là et les vainqueurs ne roulent pas à l’eau claire. Alors les petits se révoltent et ne viennent plus courir... Le cyclisme local crève à petit feu...
- En Aquitaine il est interdit de régler les primes à l’arrivée, ce qui finit par décourager certains coureurs, sauf ceux qui pratiquent le système dit de la maffia. Riche de leur culture indigne, ces cohortes de coureurs se moquent des décisions régionales et le partage sur la ligne continue mais en différé. Et comme les participants s’étiolent, la maffia gagne encore plus que par le passé... Au lieu de partager entre dix ou quinze coureurs, on ne partage plus qu’entre cinq ou six coureurs, tellement le cycliste devient une denrée rare.
- A Périgueux, il n’existe plus qu’un seul club, du fait que la Pédale Faidherbe et le CA Périgourdin ont rejoint le Cyclo-Club Périgourdin. Nos champions de Dordogne du millénium sont Nicolas Rebeyrotte (GC Bergerac), en minimes, Julien Villegente (GC Bergerac) en cadets, Carl Naïbo (GC Bergerac) en juniors, Nicolas Courbalay (JS Astérienne) en Série régionale et Jean Mespoulède (ASPTT Périgueux) en dérie nationale. On le voit, il n’y a que le Guidon Club de Bergerac qui surfe sur une bonne vague en engrangeant de bons résultats.
- Les Périgourdins Champions d’Aquitaine sont notre Zabou en dame élite, Mickaël Delage (UC Montpon) en cadets, Arnaud Léger en juniors pour le cyclo-cross. En VTT, Françoise Thomassin et Rémy Picot sont sacrés champions régionaux, l’une chez les dames, l’autres chez les séniors.
- Dans le haut niveau, seule Elisabeth Chevanne-Brunel, a réalisé de belles et de nombreuses performances, tout cela en roulant à l’eau claire. Fallait-il le préciser ? Je pense que oui, car au cours de cette période, le cyclisme a vécu en mode de deux vitesses. Il y avait bien les dopés et les autres...

- LES BOUQUETS DE LA SAISON (source : Michel Lerouge)
- 1° La Jonchère Saint-Maurice (87) Championnat interrégional dame le 21 mai.
Podium : 1. Elisabeth Chevanne-Brunel, 2. Béatrice Thomas, 3. Laurence Restoin.

- 1° Tour de la Charente-Maritime du 10 au 11 juin.
Equipe TCF Périgord : Elisabeth Chevanne Brunel, Chantal Gorostégui, Carine Peter, Rebecca Ménart, Valérie Ourthiague, Aurélie Dader.
Podium : 1. Elisabeth Chevanne-Brunel, 2. Sabine Gentieu, 3. Carine Peter.
- 4° Jonzac-Nieul les Saintes (1° étape).
- 2° Nieul les Saintes-Lagord (2° étape).

2000 Tour Chte Mme 2000 1° étape

Podium 1° étape Tour de Charente Maritime

- 1° Saint-Bonnet sur Briance (87) Duo Limousin le 23.09 avec Rebecca Ménart.
- 3° Coursac (24) le 14.07.
- 1° de l’étape contre la montre.
- 3° de l’étape en ligne (1° Chantal Gorostégui).
UNE VICTOIRE A SA PORTÉE.
- Certes le Grand Prix de Coursac ne présentait pas un enjeu déterminant pour la suite de sa carrière. Vainqueur du chrono, Zabou avait des chances de triompher aussi l’après-midi et au classement final. Mais ne fallait-il pas mieux essyer de faire gagner ses coéquipières du Team 24. Alors Elisabeth protégea l’échappée décisive de Chantal Gorostégui qu’accompagnait Rebecca Ménart. Le meilleur scénario souhaité étant la victoire d’étape pour Chantal et le général pour Rebecca, qui avait fait deuxième le matin du contre la montre, à condition toutefois qu’elles arrivent ensemble, car l’écart était d’une seconde entre les deux... Hélas Chantal Gorostégui déposa Rebecca, ce qui déclencha la colère d’Alain Brunel qui voyait ainsi s’écrouler ses pronostics. Classée 3° et devant l’ambiance qui soudain se dégrada dans l’équipe, Zabou lança : "J’aurais dû faire ma course sans m’occuper de personne" dit-elle en colère.

- 3° Tour de la Haute-Vienne du 21 au 23.07.
Equipe TCF Périgord : Elisabeth Chevanne Brunel, Chantal Gorostégui, Rebecca Ménart, Stéphanie Raymond.
Podium : 1. Laurence Leboucher, 2. Sophie Creux, 3. Elisabeth Chevanne-Brunel.
- 3° Saint-Laurent sur Gorre (1° étape) 1° Sophie Creux.
- 6° Saint-Mathieu (2° étape) 1° Sandra Temporelli.
- 4° Le Theillol (clm) 1° Laurence Leboucher.

 - 5° Emakumeen-Bira (Espagne) Tour de Durango du 16 au 18 juin.
Equipe TCF Périgord : Elisabeth Chevanne Brunel, Stéphanie Raymond, Chantal Gorostégui, Valérie Ourthiague, Aurélie Dader.
Podium : 1. Joane Somarriba (Espagne), 2. Daniela Veronesi (Italie), 3. Fany Lecourtois.

-  6° Trophée d’Or à Saint-Amand Montrond (18) du 30.08 au 03.09.
Equipe TCF Périgord : Elisabeth Chevanne Brunel, Carine Peter, Rebecca Ménart, Chantal Gorostégui, Stéphanie Raymond.
Podium : 1. Leontien Van Moorsel (Hollande), 2. Séverine Desbouys, 3. Hanka Kupfernagel (Allemagne).
- 11° à Saint-Amand (1° étape) 1° Leontien Van Moorsel (Hollande).
- 8° à Saint-Avord (2° étape) 1° Leontien Van Moorsel.
- 17° La Guerche (3° étape) 1° Leontien Van Moorsel.
- 6° à Henrichemont (4° étape) 1° Leontien Van Moorsel.
- 31° Saint-Amand (5° éyape) 1° Marta Vilajosana (Espagne).
- 28° Saint-Amand (6° étape) 1° Jorunn Kvalö (Norvège).

2000

- 6° Coupe de France (Classement final) 1° Juliette Vandekerckhove.
- 12° Saint-Emilion (33) le 25.03 (1° Géraldine Loewenguth).
- 29° Le Loroux-Bottereau (44) le 09.04 (1° Marion Clignet).
- 11° Argenteuil (95) le 30.04 (1° Edita Pucinskaite - Lituanie).
- 7° Fleurie (69) le 28.05 (1° Maryline Salvetat dans le clm et Sophie Creux en ligne).
- 8° Nontron (24) le 16.07 (1° Jeannie Longo).
- Watten (59) non participation le 27.08 (1° Corinne Sempé).
- 6° Chrono des Herbiers (85) le 22.10 (1° Jeannie Longo).
- 8° Charron (17) le 1° mai (1° Chantal Gorostégui).
- 9° Pirée sur Vie (85) Championnat de France le 24 juin.
Podium : 1. Jeannie Longo, 2. Cathy Marsal, 3. Magali Le Floc’h.

 - 9° Plouay (56) Championnat du Monde le 14 octobre.
Equipe de France : Jeannie Longo, Géraldine Loewenguth, Séverine Desbouys, Cathy Marsal, Elisabeth Chevanne-Brunel, Laurence Restoin.
Podium : 1. Zinaïda Stagurskaïa (Biélorussie), 2. Chantal Beltman (Pays-Bas), 3. Madeleine Lindberg (Suède).
- Après ce Championnat du Monde, "la Dordogne Libre" titrait à la une de son journal du lundi 16 octobre : "Zabou crève l’écran".La Périgourdine Elisabeth Chevanne-Brunel a été la grande animatrice de la course à Plouay. Lançant l’attaque décisive à mi-course, Zabou termine 9° et première française.
- La pluie et le froid ne semblent pas gêner Elisabeth. Heureusement, car ce samedi 14 octobre ressemblait plutôt à une journée de novembre. Plus de cent concurrentes sélectionnées s’élancent pour conquérir le titre de Championne du Monde. Elles doivent effectuer 127 km d’un circuit fort sélectif.
- L’année précédente à Vérone, en Italie, Zabou classée 26° avait été trop généreuse pour colmater les brèches laissées par les attaques successives des Lituaniennes. Lorsque le bon coup est parti, dans la côte de Torricelle, quinze concurrentes basculent dans le dernier tour avec une poignée de secondes d’avance sur un groupe dans lequel figurent notamment Zabou, Polkhanova, Beltman et Lupérini. Mais comme personne ne prend vraiment la poursuite à son compte, l’écart se creuse d’une façon irréversible. Complètement démotivée, Zabou ne disputera même pas le sprint pour la 16° place.
- Elle voulait sa revanche en 2000. Alors Zabou décide de faire la course en tête. A mi-course, elle fait exploser le peloton et part seule à l’avant. La réaction fut vive et quasi immédiate. La Biélorusse Zinaïda Stagurskaïa se détache à son tour et rejoint Elisabeth qui ne peut suivre le train d’enfer imposée par la future Championne du Monde." Lorsque j’ai vu arriver Zinaïda, je savais qu’elle marchait très fort. Elle venait de remporter le Tour de Toscane et elle m’a tout de suite imposé un rythme d’enfer. J’ai préféré la laisser partir pour gérer ma course."
- Zabou ne fut rejointe véritablement qu’à une dizaine de kilomètres de l’arrivée par un groupe de 17 concurrentes formant ce qui restait du peloton. Ce n’est pas pour autant qu’elle baissa les bras ; toujours dans les premières places, elle franchit d’ailleurs la dernière difficulté (la côte de Ty Marrec) légèrement détachéee en compagnie d’Edita Pucinskaite, la Championne du Monde de Vérone, et quelques autres. Le regroupement s’effectua dans la descente tout près de l’arrivée. Le sprint pour la troisième place fut remporté par la Suédoise Madeleine Lindberg. Zabou était neuvième. "Sur cette course j’ai fait le maximum et je n’ai rien à me reprocher"déclarait Elisabeth à sa descente de machine.

2000 Nontron 2000 1

Jeannie Longo avec Elisabeth Chevanne-Brunel au départ de la Coupe de France à Nontron

- 10° Marigné-Peuton (53) Essor Mayennais (1° Elodie Touffet) le 12 mars.
- 10° Saint-Salvy de la Balme (81) le 15 avril (1° Sandra Temporelli).

- 10° Tour de Navarre du 21 au 23 avril (Espagne).
Equipe TCF Périgord : Elisabeth Chevanne-Brunel, Carinne Peter, Rebecca Ménart, Valérie Ourthiague, Aurélie Dader, Chantal Gorostégui.
Podium : 1. Diana Ziliute (Lituanie), 2. Sara Symington (Royaume Uni), 3. Tatiana Stiajidna (Ukraine).

 - 12° Ronde d’Aquitaine du 24 au 25 mars (1° Magali Le Floc’h).
- 13° Flèche Gasconne à Pavie (32) le 16 avril (1° Lisbeth Simper – Danemark).
- 14° Poirée sur Vie – Championnat de France contre la montre.
Podium : 1. Jeannie Longo, 2. Albine Caillé, 3. Marion Clignet.

- 15° La Flèche Wallonne à Huy (Belgique) le 12.04.
Equipe de France : Géraldine Loewenguth, Elisabeth Chevanne-Brunel, Maryline Salvetat, Magali Le Floc’h, Aline Camboulives, Laurence Restoin.
Podium : 1. Geneviève Jeanson (Canada), 2. .Pia Sundstedt (Finlande), 3. Fany Lecourtois (France).

 - 21° Trophée International à Valberg (06) le 4 août.
Equipe de France : Géraldine Loewenguth, Séverine Desbouys, Laurence Restoin, Elisabeth Chevanne-Brunel, Magali Le Floc’h, Aline Camboulives, Cathy Marsal.
Podium : 1. Séverine Desbouys (France), 2. Fabiana Lupérini (Italie), 3. Joana Somarriba (Espagne).

2000 nontron 2000

Podium de la Coupe de France à Nontron remportée par Jeannie Longo
Julie Vandekerckhove leader en rose.

22° Grande Boucle Féminine Internationale du 6 au 20.08.
Equipe de France : Géraldine Loewenguth, Séverine Desbouys, Laurence Restoin, Elisabeth Chevanne-Brunel, Magali Le Floc’h, Aline Camboulives, Cathy Marsal.
Podium : 1. Joana Somarriba (Espagne), 2. Edita Pucinskaite (Lituanie), 3. Géraldine Loewenguth (France).
- Classée 22° au général de la Grande Boucle Féminine Internationale, Zabou semble satisfaite : "Je ne suis pas mécontente de mon résultat. Au départ, mon ambition était de me classer parmi les vingt premières. Mais j’ai chuté dans la deuxième étape et j’ai mal dormi la nuit qui suivait. Résulat, je prends sept minutes le lendemain..." explique-t-elle.
Il faut ajouter que, faisant partie de l’équipe de France, Zabou s’est mise au service de Géraldine Loewenguth et Séverine Desbouys qui occupaient les troisièmes et quatrièmes places du général. Lors de la difficile étape de Vaujany, cette équipe de France prend la première place par équipes grâce précisément à Séverine Desbouys, Géraldine Loewenguth et Elisabeth Chevanne-Brunel, classées respectivement : première, septième et treizième. Elles devançaient ce jour-là la redoutable équipe Alfa-Lum, Joanne Somarriba, Edita Pucinskaite et Fany Lecourtois qui elles terminaient dans cet ordre : 3°, 6° et 17°.
Autre belle performance, sa place de 9° dans la dernière étape à Paris. Elle termine juste derrière Zinaïda Stagurskaïa... La Grande Boucle a donc plutôt remonté le moral à Elisabeth qui avait été déçue de ne pas avoir été sélectionnée pour les Jeux de Sydney. "Dans un sens, c’est logique, car je n’ai pas fait un très bon début de saison" précise-t-elle. Elle reporte ses espoirs olympiques au JO de 2004.
Mais l’échéance la plus proche c’est le Championnat du Monde qui aura lieu courant octobre à Plouay (lire ci-dessus), où elle espère cette fois être sélectionnée. D’ici là, Zabou participera au Trophée d’Or, une épreuve internationale par étapes. Elle y gagnera effectivement sa sélection pour le Mondial, tout comme Séverine Desbouys et Géraldine Loewenguth, les Trois meilleures françaises du moment. ML

 - 23° Tour de l’Aude du 5 au 14 mai.
Equipe de France : Géraldine Loewenguth, Séverine Desbouys, Laurence Restoin, Elisabeth Chevanne-Brunel, Magali Le Floc’h, Aline Camboulives.
Podium : 1. Hanka Kupfernagel (Allemagne), 2.. Mirjam Melchers (Pays Bas), 3. Géraldine Loewenguth (France).

2000 zabou mondial 2000

Zabou 9° au Mondial et première française

24° Tour International Féminin de Bretagne du 29 juin au 2 juillet.
Equipe du TCF Périgord : Elisabeth Chevanne-Brunel, Chantal Gorostégui, Stéphanie Raymond, Carine Peter, Rébecca Ménart, Aurélie Dader.
Podium : 1. Monica Valen (Norvège), 2. Ingunn Bollerud (Norvège), 3. Jorunn Kvalö (Norvège).

 - 40° Primavera Varazze-San Rémo (Coupe du Monde).
Equipe de France : Géraldine Loewenguth, Albine Caillé, Alexandra Le Hénaff, Elisabeth Chevanne-Brunel, Magali Le Floc’h, Aline Camboulives.
Podium : 1. Diana Ziliute (Lituanie), 2. Ina-Yoko Teutenberg (Allemagne), 3. Giovanna Troidi (Italie).

 Epreuves courues avec les garçons.
- 5° à Marsac (24) le 7 octobre (gentleman associée à Rébecca Ménart).
- 12° Le Vigeant (86).
- 13° Lussac les Châteaux (86).
- 14° Echourgnac (24) le 24 septembre.
- 15° Montlieu la Garde (17).
- 18° Monsempron Libos (47).
- 23° Querrien (29).

 Six sélections en équipe de France.
- La Primavera, la Flèche Wallonne, Tour de l’Aude.
- Trophée International, Grande Boucle Féminine Internationale,
- Championnat du Monde.

Challenge 2000.
- Lauréate des Eclats du Sport (Dordogne).

Classements de fin de saison.
Classement mondial : 57° (1° Leontien Van Moorsel (Payx Bas).
Classement national : 3° (1° Jeannie Longo, 2° Sévrine Desbouys).

2000 SMP 2000

Lundi de Pentecôte à Saint-Martin le Pin édition 2000 (victoire de Jacouty)

Elles étaient licenciés au Team Cycliste Féminin Périgord Boulazac avec Zabou :

- Laetitia Bailly, Audrey Bailly, Pierrette Boivineau, Charlotte Bouget, Alain Brunel, Annie Brunel, Gaelle Careau, Nadine Carreau, Ingrid Chevanne-Brunel, Elisabeth Chevanne-Brunel, Aurélie Dader, Jean-Pierre Dader, Virginie Eugène, Gilbert Eugène, Chantal Gorostégui, Christelle Hary, Robert Liet, Jean-Bernard Macary, Rebecca Ménart, Valérie Ourthiague, Carine Peter, Stéphanie Reymond.

RÉTRO VÉLO DORDOGNE - ÉLISABETH CHEVANNE BRUNEL (13)
avec la collaboration de Michel Lerouge pour le palmarès,
certaines informations et photos de notre championne
Prochain épisode : 2001 Une terrible chute dans la Grande Boucle Féminine

Posté par Bernard PECCABIN à 11:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 juin 2020

ÉLISABETH CHEVANNE BRUNEL - SA 11° SAISON (12° partie)

HISTOIRE D’UNE SPORTIVE AU PAYS DE L’HOMME

1999 AUSTRALIE, NOUVELLE ZELANDE, USA...

PLUS DE 100 JOURS DE COURSE CETTE SAISON

1999 CA

- Pour revoir l’article précédent (cliquez ici)

Club TCF Périgord et équipe du Québec

Rappel de sa saison

- A 24 ans, Zabou est toujours aussi rayonnante que ça soit aussi bien physiquement que sur le plan sportif où elle est partie à la conquête de l’Amérique, de l’Océanie et des routes de notre vieille Europe. Ses résultats lui donnent une deuxième place dans le classement national dames derrière Jeannie Longo. Cette deuxième position constitue déjà une référence sur ses capacités qui l’ont amené à six reprises sur la plus haute marche du podium.
- Avec plus de 100 jours de course, notre Périgourdine a démontré une progression constante et au contact des championnes de toute la planète. Sa déconvenue avec Fanini lui est restée entre les dents. Mais elle croit toujours à son destin et roule à l’eau claire, même si autour d’elle, ce n’est pas toujours le cas... Zabou est bien une fille courageuse car se battre avec des sportives plus ou moins polluées, n’incite pas à la participation, du moins de mon humble avis. Partir et continuer à barouder malgré ce contexte, prouve bien que notre Zabou est la vraie championne et qu’elle mérite toute notre admiration.

Ce qui s’est passé en 1999 en Dordogne
- 1999 a été une saison riche en termes d’organisations pour la Dordogne, mais pauvre en performances, mis à part les dames comme vous allez le lire sur cette publication. Malgré l’arrivée du VTT Club Bergerac Périgord et du VTT Evasion Pourpre, les effectifs continuent dans leur déclin.
- Le dopage secoue les instances cyclistes et un an après l’affaire Festina, l’éthique sportive reste la préoccupation majeure de la Fédération mais elles constitueront aussi des problèmes qui fachent les responsables à tous les niveaux.
- En Dordogne le Cyclo-Club Périgourdin évolue en 3° Division Nationale, amené par un certain Stéphane Reimherr. En fin de saison, on chuchote que tous les clubs cyclistes de Périgueux vont se rassembler. C’est ainsi qu’en octobre la Pédale Faidherbe et le CA Périgueux, rejoignent les rangs du Cyclo-Club Périgourdin, qui prendra après son assemblée générale, la dénomination de Cyclo-Club Périgueux 2000, soit un clin d’œil vis-à-vis du nouveau millénaire qui se présente.
- En fin de saison, le Comité de Dordogne reçoit l’assemblée Générale du Comité d’Aquitaine qui se réunit au Palis des Congrès, devenu aujourd’hui centre de la Communication... Une occasion de récompenser nos coursiers tels Mickaël Delage (UC Montpon), Rébécca Ménard (TCF 24), Elisabeth Chevanne-Brunel (TCF 24), Mickaël Estève, Guillaume Leverd et Arnaud Léger (tous Pédale Faidherbe) et champions d’Aquitaine sur route et en cyclo-cross, ceci dans leur catégorie respective.

1999 Sauveboeuf

Course à Sauveboeuf en Dordogne pour se ressourcer sur ses terres

LES BOUQUETS DE LA SAISON (source : Michel Lerouge)

SIX VICTOIRES

1° au Championnat Interrégional à Nieul les Saintes le 30 mai
Podium : 1. Elisabeth Chevanne-Brunel,
2. Maryline Salvetat à 3s, 3. Isabelle Carro
1° à Coursac le 27 juin
Podium : 1. Elisabeth Chevanne-Brunel,
2. Carine Peter, 3. Marina Desprez
1° Classement général de la dernière manche du Challenge des Pays de Loire le 14 juillet
Podium : 1. Elisabeth Chevanne-Brunel,
2. Béatrice Thomas à 1’56s, 3. Laëtitia Belaud à 2’05s.
- 1° de la première étape contre la montre à La Flèche (72)
Podium : 1. Elisabeth Chevanne-Brunel, 2. Elodie Touffet à 14s, 3. Laëtitia Belaud à 15s
- 1° de l’étape en ligne
Podium : 1. Elisabeth Chevanne-Brunel, 2. Béatrice Thomas, 3. Laëtitia Belaud
1° des Côtes du Marmandais à Beaupuy le 11 septembre
Podium : 1. Elisabeth Chevanne-Brunel,
2. Béatrice Thomas à 1’39s, 3. Sabine Gentieu à 1’45s
2° Ronde du Mont-Pujols (47) le 4 avril (1° Béatrice Thomas)
3° Saint-Girons (09) le 11 avril 1° Maryline Salvetat
3° Tour de la Haute-Vienne (1° classement aux points) du 23 au 26 juillet
Equipe TCF :
Elisabeth Chevanne Brunel, Rebecca Ménart, Carine Peter, Gaëlle Carreau, Aurélie Dader.
Podium : 1. Kim Shirley (Australie), 2. Géraldine Loewenguth, 3. Elisabeth Chevanne-Brunel
- 4° aux Billanges (1° étape)
- 2° Ambazac-Saint-Junien (2° étape)
- Leader du Tour de la Hte-Vienne après la 2° étape
- 5° Saillat sur Vienne contre la montre (3° étape-1° tronçon)
- 7° Rochechouart (3° étape-2° tronçon)

1999 Rudeau

Août 1999 au prix des fêtes de Rudeau-Ladosse

 4° Le Loroux Bottereau (44) le 28 mars 1° Laëtitia Belaud
5° Ronde du Périgord du 3 au 4 avril
Equipe TCF : Elisabeth Chevanne Brunel,
Rebecca Ménart, Carine Peter, Gaëlle Carreau, Aurélie Dader, Gaëlle Berland, Gwen Oster
Podium : 1.  Jeannie Longo, 2. Maryline Salvetat, 3. Séveryne Desbouis
- 19° Montignac Lascaux (1° étape) 1° Carine Peter
- 12° Auriac du Périgord-Thenon (2° étape clm) 1° Jeannie Longo
- 2° Montignac (3° étape) 1° Jeannie Longo

 6° Tour de Navarre du 23 au 25 avril
Equipe TCF : Elisabeth Chevanne Brunel,
Rebecca Ménart, Carine Peter, Gaëlle Carreau, Aurélie Dader, Gwen Oster
Podium : 1. Maryline Salvetat, 2. Monserrat Alonso, 3. Ruth Martinez
- 7° Pamplona-Tafalla (1° étape)
- 16° Olide-Tudela (2° étape et 1° tronçon)
- 5° Circuit de Tudela (2° étape et 2° tronçon)
- 12° Lumbier-Pamplona (3° étape).

 6° Course régionale hommes à Périgueux (24) le 13 septembre
7° Charade (63) Championnat de France le 25 juin
Podium :1. Jeannie Longo,
2. Géraldine Loewenguth, 3. Séverine Desbouis

7° Trophée d’Or (3° Classement Meilleur Grimpeur) du 25 au 29 août
Equipe CA Mantes la Ville : Elisabeth Chevanne-Brunel,
Delphine Bézille, Rachel Leroux, Carine Peter, Aurélie Anaïse, Gwen Oster
Podium :
1. Tracey Gaudry (Australie), 2. Jolenta Polikeviciute (Lituanie), 3. Alison Wright (Australie)
- 4° prologue clm par équipes
- 27° à La Chapelle Saint-Ursin(1° étape)
- 3° Avord-La Chapelle (2° étape)
- 3° Cosne-Sancerre (3° étape)
- 15° Orval-Saint-Amand clm (4° étape et 1° tronçon)
- 11° Levet-Saint-Amand (4° étape et 2° tronçon)

 7° Chrono des Herbiers (85) le 17 octobre - 1° Zoulfia Zabirova (Kazakstan)

9° La Flèche Wallonne (Belgique) le 14 avril
Equipe de France : Elisabeth Chevanne-Brunel,
Fany Lecourtois, Aline Camboulives, Magali Le Floc’h, Albine Caillé, Géraldine Loewenguth
Podium :
1. Hanka Kupfernagel (Allemagne), 2. Edita Pucinskalte (Lituanie), 3. Cindy Pieters (Belgique)

1999 comice Mussidan

Comice de Mussidan 1999

 10° Tour de Suisse du 22 au 25 septembre
Equipe OMT Lorina : Elisabeth Chevanne Brunel,
Magali Pache, Susannah Pryde, Anke Erlank, Karin Möbes
Podium : 1.Zoulfia Zabirova (Kazakstan), 2. Valentina Polkhanova (Russie), 3. Tatiana Stiajkina (Ukraine)
- 74° prologue contre la montre
- 16° à Schleitheim (1° étape)
- 9° à Siehen (2° étape)
- 13° clm en côte à Göschenen (3° étape)
- 19° à Embrach (4° étape).

 14° Tour de Majorque du 29 avril au 2 mai
Equipe CS Casteljaloux :
Patricia Ounzari, Elisabeth Chevanne-Brunel, Chantal Gorostégui, Carine Peter, Gaëlle Carreau, Florence Marrens
Podium :
1. Hanka Kupfernagel (Allemagne), 2. Svetlana Boubnenkova (Russie), 3. Margarita Fullana (Espagne)

11° Rudeau-Ladosse (24) le 4 juillet (course régionale hommes)

14° Embrach (Suisse) le 26 septembre dernière manche Coupe du Monde
Equipe CA Mantes la Ville : Elisabeth Chevanne-Brunel, Delphine Deschamps, Rachel Leroux, Aurélie Anaïse
Podium : 1. Anna Wilson (Australie), 2. Hanka Kupfernagel (Allemagne), 3. Arenda Grimberg (Pays-Bas)

 15° Tour International de Bretagne du 23 au 28 mai.
Equipe TCF 24 : Elisabeth Chevanne-Brunel, Gwenn Oster, Christelle Hary, Delphine Bézille, Aurélie Dader
Podium : 1. Judith Arndt (Allemagne),
2. Gunn-Rita Dahle (Norvège), 3. Anne Samplonius (Canada).
16° Flèche Gasconne- 1° Heather Cole (Canada)
- 15° à Pavie (1° étape)
- 15° clm Pavie (2° étape)
21° Ronde d’Aquitaine des féminines du 19 au 21 mars (1° Sylvie Riedle)
- 16° clm par équipes avec Mantes la ville
- 9° Issigeac-Castillonnès (1° étape)
- 47° Puysseguin-St. Emilion clm (3° étape secteur a)
- 12° St. Emilion-St. Emilion (3° étape secteur b)

21° Tour de l’Aude (3° par équipes) du 7 au 16 mai
Equipe de France : Géraldine Loewenguth, Séverine Desbouys, Magali Le Floc’h, Elisabeth Chevanne-Brunel, Laurence Restoin, Maryline Salvetat
Podium : 1. Lyne Bessette (Canada), 2. Hanka Kupfernagel (Allemagne), 3. Heidi Van de Vijver (Belgique)
Meilleure performance de Zabou
 : 2° de l’étape Pradelles-Mazamet remportée par l’Australienne Tracey Gaudry.

 26° Hewlet Packard Women’s Challenge (3° par équipes) du 9 au 20 juin (Tour de l’Idaho)
Equipe Staples : Alison Dunlap, Suzanne Ljungskog, Elisabeth Chevanne-Brunel, Madeleine Lindberg, Evi Gensheimer, Elisabeth Tadich.
Podium :1. Jeannie Longo (France), 2. Mari Holden (USA), 3. Zoulfia Zabirova (Kazakstan)
Meilleure performance de Zabou : 3° de la 5° étape courue sur le circuit d’Elkhorn et remportée par Jolenta Polikeviciute (Lituanie)

26° Championnat du Monde à Vérone (Italie) le 9 octobre
Equipe de France :
Jeannie Longo, Géraldine Loewenguth, Laurence Restoin, Elisabeth Chevanne Brunel, Magali Le Floc’h, Séverine Desbouis.
Podium :
1. Edita Pucinskaite (Lituanie), 2. Anna Wilson (Australie), 3. Diana Ziliute (Lituanie)

1999

 30° GRANDE BOUCLE FEMININE INTERNATIONALE du 8 au 22 août
Equipe CA Mantes la Ville : Elisabeth Chevanne-Brunel, Delphine Bézille, Rachel Leroux, Delphine Deschamps, Gail Longenecker, Christine Muller-Seiller.
Podium :1. Diana Ziliute (Lituanie), 2. Valentina Polkhanova (Russie), 3. Edita Pucinskalte (Lituanie)
Meilleure performance de Zabou : 10° de l’étape Vaujany-Rive de Gier gagnée par la Polonaise Bogumila Matusiak et lors de l’étape Montluçon-Saint-Florent sur Cher remportée par Mirjam Melchers (Pays-Bas).

 58° STREET SKILLS WOMEN’S CYCLE CLASSIC (Nouvelle Zélande) du 9 au 12 mars
Equipe Skills internationale :
Elisabeth Emery, Anne Samplonius, Elisabeth Chevanne-Brunel, Carine Peter, Karen Kurreck
- 1° Géraldine Denham (Australie)
Meilleure performance de Zabou :
34° à Hamilton terme de la 2° étape.

1999 badefols

Prix du comice à Badefols d'Ans en septembre 1999

 TOUR DE SNOWY (Australie - Région Sud-Ouest Canberra) du 26 février au 3 mars
- Abandon dans la 5°étape (s’est classée 30° lors de la 3° étape)
- CANBERRA (Australie) 1° manche de la Coupe du Monde le 7 mars (abandon de Zabou)
- HAMILTON (Nouvelle Zélande) 2° manche de la Coupe du Monde le 14 mars (abandon de Zabou)

 TROIS SELECTIONS EN EQUIPE DE FRANCE
- La Flèche Wallonne
- Tour de l’Aude
- Championnat du Monde en Italie

CHALLENGE 1999 : Lauréate des Eclats du Sport en Dordogne
Classements :
- 49° au clt mondial - (1° Hanka Kupfernagel - Allemagne)
- 2° du clt national (1° Jeannie Longo)

QUAND ZABOU BRISE LA LOI DU SILENCE SUR LE DOPAGE

ZABOU

- En février 1999, le "Journal du Périgord" de février 1999, consacrait un reportage sur Elisabeth Chevanne Brunel. Sur des photos et le reportage de quatre pages, notre Championne nous livrait la face cachée de sa vie en évoquant le dopage.
- Quand elle parle de sa saison 98, plus précisément de son expérience italienne, de la pression qu’elle subissait, elle dit : "Ils ont tout d’abord voulu me faire changer mon entraînement en m’imposant plus de travail... Après, ils ont insisté pour que "je me soigne". Quand ils se sont aperçus que je n’accepterais pas, ils m’ont mise à l’écart. Alors je leur ai dit que je n’en pouvais plus et que je partais. Ils pouvaient garder leur argent, je n’en voulais plus."
- Auprès des siens, là où ces clichés ont été pris, Zabou reprend la mesure du temps, des tentations et des supplices sportifs du sport de haut niveau. C’est une belle championne, au mental exceptionnel, qui a refusé la triche. Vraiment c’est une fille merveilleuse... Regardez la fraicheur de son regard et sa douceur, synonymes d’humanité et de tendresse, oui c’est bien notre Zabou, celle que l’on a apprécié. On dirait une star du cinéma. Et si elle n’est pas star du cinéma, elle reste dans nos esprits la star du cyclisme féminin et de notre Périgord qu’elle a si bien représenté
.

1999 JP 99

La vie en questions posées en 1999 (florilège de questions sur sa personnalité).
Une couleur : le bleu marine. Un acteur : Kevin Kostner. Une actrice : Julia Roberts. Un film : le Titanic. Une fleur : la rose rouge. Une émission à la télé : ça se discutte. Un livre ; l’île des Gauchers d’Alexandre Jardin. Un pays : l’Australie. Un métier : l’aide humanitaire dans le monde, communiquer, aider les gens dans la misère. Une ville : Paris. Un arbre : un chêne. Une chanson : savoir aimer. Un poète : Baudelaire. Homme célèbre : mon père. Femme célèbre : Marie-Georges Buffet. Un chanteur : Florent Pagny. Un musicien : Stan Getz. Un vin : le Monbazillac. Un plat : Tout ce qui accompagne les pâtes. Meilleur souvenir : mon titre de Championne du Monde en Australie. Une date : le 3 octobre 1993. Un sport : le cyclisme. Plus mauvais souvenir : ma saison en Italie avec mon abandon au Tour du Trentin en 1998.
(NDLR) : ces choix sont ceux de notre championne en 1999, qui ont sans doute évolué le long de sa carrière qui s’est terminée en 2006...

RÉTRO VÉLO DORDOGNE - ÉLISABETH CHEVANNE BRUNEL (12)
avec la collaboration de Michel Lerouge pour le palmarès,
certaines informations et photos de notre championne
Prochain épisode : 2000 Zabou super combative au Mondial

Posté par Bernard PECCABIN à 10:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 juin 2020

ÉLISABETH CHEVANNE BRUNEL - SA 10° SAISON (11° partie)

HISTOIRE D’UNE SPORTIVE AU PAYS DE L’HOMME

1998 ZABOU REFUSE DE SE DOPER

ET QUITTE L’ÉQUIPE FANINI AU TOUR DU TRENTIN FIN JUIN

- Pour revoir l’article précédent (cliquez ici).

1998 zabou

Club TCF Périgord et Michela Fanini
puis équipe du Québec

RAPPEL DE SA SAISON

 - Après la conquête de son titre de Championne d’Europe, 1998 se présentait sous les meilleurs auspices pour notre perle du Périgord. Elle n’a pas du tout démérité, en s’illustrant dans les classiques internationales et en baroudant sur les routes des USA, d’Italie, de Suisse, du Canada et des Pays-Bas.
- Zabou a également changé de club pour s’expatrier en Italie. Une affaire qui s’est mal terminée, mais qui prouve la force de caractère de notre championne qui a su dire non à l’EPO, quand on lui en proposait. Une preuve de plus qui souligne comment l’entourage de notre cyclisme est pollué. C’était en 1998, à l’époque de l’affaire Festina. Qui aurait pensé que cette pratique appartenait à la tradition ? On était à une époque où toutes les championnes tisanaient. Et "Rétro Vélo Dordogne" n’épargnera pas les compétitrices venues des anciens pays de l’Est tout comme celles de l’Europe de l’Ouest et d’ailleurs... Une époque où Zabou a du lutter seule contre tous ces pourris, contre ce monde de corrompus et de salops qui ont fait de notre cyclisme, non seulement une discipline à deux vitesses, mais un sport constamment montré du doigt.
- En restant toute clean, Zabou a prouvé ainsi de belles choses, terminant numéro trois du classement national derrière des filles connues, mais sans doute plus ou moins suspectes... Et la Dordogne reste fière d’avoir vu Zabou sélectionnée au sein de l’équipe de France pour le Championnat du Monde, le Tour de Suisse et la Coupe du Monde.

CE QUI S'EST PASSÉ EN 1998 EN DORDOGNE

- La bonne graine semée par Zabou commence à porter ses fruits. Car au sein du Team Cycliste, Rebecca Ménard est devenue Championne d’Aquitaine et interrégions juniors. Elle a même représentée la France au Mondial, mais une chute lui a ôté toutes les chances de participer à l’arrivée.
- Chez les garçons pas de grandes vedettes, mais le train train quotidien. Les champions départementaux ont été gagnés par Adrien Brusson (SC Périgord) en minimes, Anthony Boyer (CC Périgourdin) en cadets, Vincent Arquey (GC Bergerac) en juniors, Eric Daragnès (ASPTT Périgueux) chez les régionaux et Alain Sonson (CC Périgueux) pour la série nationale.
- Anthony Boyer a gagné le titre de Champion d’Aquitaine des cadets, Philippe Candau (CC Périgueux) celui des vétérans. Dans les écoles de cyclisme, la Dordogne collectionne les maillots avec Stella Bertaux (CC Périgueux) poussins filles et Jérémy Leconte (UC Montpon) chez les garçons. Thierry Beaupied (UC Montpon) est champion d’Aquitaine des pupilles, Magalie Eugène (CC Périgueux) des benjamines, Rémy Dutreuilh (UC Montpon) des benjamins. Chez les minimes des écoles de vélo, le titre devient la propriété de Florian Ginsou (CC Périgueux). Le CC Périgourdin s’adjuge la Coupe et le Trophée Aquitain, mais c’est l’école de l’UC Montpon qui a été retenue pour disputer le championnat de France dans les Vosges.
- De cette saison 1998, n’oublions pas les titres Aquitain de cyclo-cross obtenus par la Pédale Faidherbe, avec Guillaume Levert chez les juniors et Mickaël Estève chez les espoirs.

- LES BOUQUETS DE LA SAISON (source : Michel Lerouge)

TROIS VICTOIRES

1° RONDE DU PERIGORD (2° par équipes) du 28 au 29/03.
Equipe TCF 24 :
Elisabeth Chevanne-Brunel, Rébecca Ménart, Aurélie Dader, Gaëlle Berland, Laurence Bernard, Virginie Eugène, Carine Peter.
Podium : 1° Elisabeth Chevanne-Brunel, 2
. Laurence Restoin, 3. Nicole Royer, etc...
Ses places lors des étapes.
- 6° à Vergt (1° étape).
- 1° Razac (chrono 2° étape)
- 3° Razac (3° étape).
1° GRAND PRIX DE BOULAZAC le 21/05
Podium : 1° Elisabeth Chevanne-Brunel,
2. Bernadette Irastorza, 3. Marina Desprez.

 2° TOUR DE NAVARRE (Espagne) (1° par équipes).
Équipe TCF 24 : Elisabeth Chevanne-Brunel, Laurence Bernard, Alexandra Le Hénaff, Gaëlle Carreau, Carine Peter, Cathy Moncassin.
Podium : 1. Teodora Ruano (Espagne), 2. Elisabeth Chevanne-Brunel, 3. Bernadette Irastorza.
Ses places lors des étapes
- 8° Pamplona-Estella (1° étape).
-
3° à Tafalla (chrono 1° étape).
- 12° Huarte-Pamplona (2° étape b).
- 11° Huarte-Pamplona (3° étape).

 2° KILLINGTON STAGE RACE (USA/Etat du Vermont) du 3 au 06/09.
Équipe Hydro-Québec :
Leigh Hobson, Elisabeth Chevanne-Brunel, Sabine Gentieu, Fanny Larivière.
Podium : 1. Linda Jackson (USA), 2. Elisabeth Chevanne-Brunel, 3. Leigh Hobson (Canada).

 3° FLÈCHE GASCONNE à PAVIE (32) le 12/04 - (1° Estelle Leroy)
Ses places lors des étapes.
- 13° première étape (1° Estelle Leroi).
- 3° de la deuxième étape (1° Monica Valen-Norvège).

3° TROFEO 2 FIRENZE à MALVA (Italie) (1° Fabienne Lupérini - Italie) 07/06/98.
4° BOUCLES NONTRONNAISES à NONTRON (24) (1° Kathryn Watt - Australie) 14/07/98.
5° TROFEO CITTA DI ROSIGNANO (Italie) (1° Simone Parente - Italie) 15/03/98.
6° RONDE DE MONT PUJOLS (47) (1° Laurence Restoin - France) 13/04/98.
6° COTES DU MARMANDAIS (47) (1° Marina Desprez - Région France) 12/09/98.

1998 Nontron 98

Départ des Boucles Nontronnaises

 7° GRAND PRIX FÉMININ DU CANADA (du 26 au 30/08/98)
Podium :
1. Alison Dunlap (USA), 2. Lynette Bessette (Canada), 3. Alyson Sydor (Canada), 7° Elisabeth Chevanne Brunel.

8° TOUR DE HAUTE VIENNE du 24 au 26/07/98
Équipe TCF : Elisabeth Chevanne Brunel, Laurence Bernard, Rebecca Ménart, Carine Peter, Gaëlle Carreau.
Podium : 1. Diana Rast (Suisse), 2. Maryline Salvetat (France), 3. Alexandra Bähier, 8° Elisabeth Chevanne Brunel.

9° RONDE D’AQUITAINE du 20 au 22 mars 1998
Équipe TCF : Élisabeth Chevanne Brunel, Aurélie Dader, Rebecca Ménart, Carine Peter, Laurence Bernard.
Podium : 1. Julie Young (USA), 2. Heidi Van de Vijver (Belgique), 3. Jeannie Longo (France), 9° Elisabeth Chevanne Brunel.

9° L’ÉTOILE VOSGIENNE le 3 mai 1998
Podium : 1. Cathy Marsal (France), 2. Pia Sundstedt (Finlande), Fabiana Lupérini (Italie), 9° Elisabeth Chevanne Brunel.

9° BORGHETTO LODIGIANO (Italie) le 24 mai 1998 1° Diana Ziliute (Lituanie).
9° GIRO DEL PIAVE A MEL (Italie) le 14 juin 1998 - 1° Greta Zocca (Italie).

 11° TOUR DE HAUTE GARONNE du 24 au 26/04/1998
Équipe TCF : Elisabeth Chevanne Brunel, Laurence Bernard
Podium : 1. Judith Arndt (Allemagne), 2. Lenka IIavska (Slovaquie), 3. Anne Samplonius (Canada), 11° Elisabeth Chevanne Brunel.

11° TOUR DE L’AUDE du 8 au 17 mai en 9 étapes (3° par équipes)
Équipe de France :
Elisabeth Chevanne Brunel, Laurence Restoin, Maryline Salvetat, Sylvie Riedle, Nathalie Six, Albine Caillé.
Podium : 1. Fabiana Lupérini (Italie), 2. Valentina Polkhanova (Russie), 3. Cathy Marsal (France B), 11° Elisabeth Chevanne Brunel.

 13° TOUR d’ITALIE du 1° au 12 juillet 1998 en 12 étapes
Équipe Michela Fanini Record Rox : Elisabeth Chevanne Brunel, Luisiana Pegoraro, Julie Young, Silvia Parietti, Katia Longhin, Stéfania Mattesini, Pénélope Smithers
Podium : 1. Fabiana Lupérini (Italie), 2. Linda Jakson (Canada), 3. Barbara Heeb (Suisse), 13° Elisabeth Chevanne Brunel

13° de la 6° MANCHE DE LA COUPE DU MONDE à Embrach (Suisse) le 27/09/98
Équipe de France : Elisabeth Chevanne Brunel, Cathy Marsal, Aline Camboulives, Séverine Desbouys, Géraldine Loewenguth, Albine Caillié.
Podium : 1. Zoulfia Zabirova (Kazakstan), 2. Elsbeth Vink (Pays-Bas), 3. Zita Urbonaite (Lituanie), 13° Elisabeth Chevanne Brunel

 15° GRAND PRIX DU CANTON D’AARAU à Gippingen (Suisse) le 2 mai 1998 (1° Monica Bandini - Italie)

17° TOUR DE SUISSE du 23 au 26/09/98 en cinq étapes(3° par équipes)
Équipe de France : Elisabeth Chevanne Brunel, Cathy Marsal, Aline Camboulives, Séverine Desbouys, Géraldine Loewenguth, Albine Caillié
Podium : 1 Rasa Polikevicuite (Lituanie), 2. Hanka Kupfernagel (Allemagne), 3. Karen Kurreck (USA), 17° Elisabeth Chevanne Brunel

19° CHAMPIONNAT DU MONDE à VALKENBURG (Hollande) le 10 octobre 1998
Équipe de France : Jeannie Longo, Elisabeth Chevanne Brunel, Cathy Marsal, Séverine Desbouys, Géraldine Loewenguth, Fanny Lecourtois
Podium : 1. Diana Ziliute (Lituanie), 2. Leontiel Van Moorsel (Pays-Bas), 3. Hanka Kupfernagel (Allemagne), 19° Elisabeth Chevanne Brunel

 20° de la° MANCHE DE LA COUPE DU MONDE à SAINT AMAND MONTROND (18) le 09/08
Équipe Québec Air Transat : Petra Rossner, Elisabeth Chevanne-Brunel, Leigh Hobson, Anne Samplonius, Rebecca Bailey, Marie-José Gervais
Podium : 1. Alessandra Cappellotto (Italie), 2. Cathy Marsal (France), 3. Diana Ziliute (Lituanie), 20° Elisabeth Chevanne Brunel.

35° GRANDE BOUCLE FEMININE INTERNATIONALE du 11 au 22/08 (12 étapes)
Equipe Québec Air Transat : Petra Rossner, Elisabeth Chevanne-Brunel, Leigh Hobson, Anne Samplonius, Rebecca Bailey, Karen Kurreck
Podium : 1. Edita Pucinskaite (Lituanie), 2. Fabiana Luperini (Italie), 3. Alessandra Cappellotto, 35° Elisabeth Chevanne Brunel.

1998 Nontron 98

L'Australienne Kathryn Watt vainqueure à Nontron

TOUR DU TRENTIN HAUT ADIGE (Italie) du 16 au 21/06/98 - 1° Monica Bandini (Italie)
Abandon de Zabou au cours de la dernière étape
QUATRE SELECTIONS EN EQUIPE DE FRANCE
- Tour de l’Aude, Tour de Suisse, Coupe du Monde en Suisse, Championnat du Monde en Hollande
CHALLENGES 1998
- Lauréate des Eclats du Sport en Dordogne
- 1° du Challenge de l’AS. Créon d’Armagnac

CLASSEMENTS FIN DE SAISON 98
Classement Mondial : 1. Fabiana Lupérini (Italie), 2. Kanka Kupfernagel (Allemagne), 3. Edita Pucinskaite (Lituanie), 4. Linda Jackson (Australie), 5. Diana Ziliute (Lituanie), 28° Elisabeth Chevanne Brunel
Classement National :
1. Jeannie Longo, 2. Cathy Marsal, 3. Elisabeth Chevanne Brunel

ÉLISABETH CHEVANNE BRUNEL REFUSE D’ENTRER

DANS LE SYSTEME DU DOPAGE
Reportage extrait du Journal Libération en date du 29 juillet 1998

"Si tu ne prends pas ça, tu ne marcheras jamais !"

Sommée de se doper, Elisabeth Chevanne-Brunel a fui l’équipe Italienne Fanini. Témoignage.
Elisabeth Chevanne-Brunel fait d’abord valoir qu’elle aurait préféré que l’on s’intéresse à elle plus tôt, ou autrement. Championne du Monde Juniors en 1993, sicième du Tour en 1994, elle se retrouve sans équipe pour disputer le Tour cette année.
Le cyclisme féminin n’a pas la force de séduction des courses d’hommes et l’argent n’abonde pas. Sauf en Italie où les équipes sont structurées à l’image des formations pro masculines. Dans le milieu, les préparateurs sont connus pour appliquer les mêmes méthodes que chez les hommes.
Contactée par le groupe sportif Fanini, Elisabeth accepte de partir en Italie. Un diététicien la prévient du risque qu’elle encourt. La préparation n’a rien à voir avec ce que l’on connaît en France, mais, souligne son père, "elle a surtout regardé l’aspect professionnel de la structure". Un bon salaire et la possibilité de participer à de grandes courses, bien organisées, finissent de la convaincre.
"De janvier à mars, tout s’est bien passé, mais fin mai, alors que l’on se rapprochait du Giro, le médecin de l’équipe est venu me voir et m’a dit" : "Si tu ne prends pas ça, tu ne marcheras jamais".
"J’ai répondu que je n’en avais pas besoin, il m’a rétorqué que je ne progresserais pas. J’ai refusé. Je n’en revenais pas. Je suis partie en Italie très saine et je ne voulais pas rentrer dans ce système. Puisqu’on me proposait de l’EPO, j’ai préféré rentrer en France."
Revenue chez elle, Elisabeth n’hésitait pas, dans le quotidien Sud Ouest à égratigner la FFC et l’UCI qui, selon elle, sont coupables de ce laxisme en matière de contrôle. Elle continue d’essayer d’attirer l’attention sur le problème, mais prudemment, parce qu’elle a aussi décidé de poursuivre sa carrière et qu’il est délicat de s’avancer seule en découvert et en terrain miné. "Je me suis posée la question. Est-ce que ça valait le coup de continuer à courir ? J’ai envie d’y arriver. Je suis ambitieuse. J’espère simplement qu’au niveau fédéral et à la jeunesse et Sports, ils feront quelque chose pour en finir. Mais bon, déjà au niveau fédéral, ils ne s’occupent pas du cyclisme féminin. On en arrive à souhaiter qu’il y ait encore des perquisitions". Elisabeth s’est réjouie de la prise de conscience d’une partie du peloton du Tour sur le dopage. "Il aurait été dommage de stopper le Tour, mais je suis persuadée que les coureurs veulent que le dopage s’arrête. S’ils ne sont pas tout à fait solidaires, c’est parce qu’ils ne sont pas responsables, c’est leur entourage qui est malsain".
Elisabeth sera finalement au départ du Tour féminin mais dans une équipe Québécoise.
NOTA : Ces évènements se sont passés en 1998, soit à la même période que l’affaire Festina.

RÉTRO VÉLO DORDOGNE - ÉLISABETH CHEVANNE BRUNEL (11)
avec la collaboration de Michel Lerouge pour le palmarès,
certaines informations et photos de notre championne
(à la mémoire de son papa Alain, décédé le 18 mai 2013)
Prochain épisode : 1999 Australie, Nouvelle-Zélande, USA et plus de 100 jours de compétition

Posté par Bernard PECCABIN à 11:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]