13 août 2022

LE 55° TOUR DU LIMOUSIN A CHAMPCEVINEL (24)

UNE ÉTAPE CHAMPCEVINEL LE GRAND PÉRIGUEUX-RIBÉRAC
 le 17 août 2022
(le retour du cyclisme dans la commune et son histoire)

première page

 Signature de la convention avec Christian Lecomte, Maire de Champcevinel,
accompagné de Max Faure et Christian Malavergne, adjoints au Maire,
et Christian Courbatère, Vice-Président de Tour du Limousin Organisation
 © Tour du Limousin

- Né en 1968 à l’initiative du Colonel Perrier, le Tour du Limousin est une belle épreuve disputée en quatre ou cinq étapes pour environ 700 à 800 kms parcourus. C’est une course au charme particulier, qui se dispute au sein d’une nature exceptionnelle. En 1975 l’épreuve passe en catégorie open, ce qui signifie ouverte aux professionnels et amateurs. Son palmarès reste éloquent. Avec le redécoupage des Régions en 2018, le Tour devient "Tour du Limousin en Nouvelle Aquitaine". En 2021 il prend le nom de "Tour du Limousin-Périgord en Nouvelle Aquitaine" et pour cette 55° édition, la deuxième étape a choisi la commune de Champcevinel comme base de départ. Le départ fictif sera donné du terrain des Sermonces. Le public aura loisir de côtoyer les meilleurs coureurs en pleine préparation avec leurs mécanos et directeurs sportifs. Vers 11h00/12h00 (horaires prévisionnels), les coureurs et la caravane rejoindront Trélissac par Beausoleil, la Grange, carrefour du Pouyaud, bas Maraval, rue Jean Jaurès pour un départ lancé de la rue de la rivière Chancel, afin de rejoindre Ribérac par les chemins des écoliers soit une distance de 184,7 km. La succession de Warren Barguil vainqueur en 2021 est donc ouverte...

2021 Dorian Godon AG2R arrivée Payzac

En 2021, l’arrivée de l’étape Agonac-Plazac avec le succès
de Dorian Godon  © Tour du Limousin

LES ÉQUIPES PRÉVUES

Team AG2R Citroën (Fra), B & B Hôtels KTM (Fra), Bardiani-Faizane (Ita), Bingoal Pauwels Sauces (Bel), Caja Rural Seguros (Esp), Cofidis (Fra), Drone Hopper (Ita), Eolo Kometa (Ita), Kern Pharma (Esp), GB Sport Roubaix Lille Métro (Fra), Groupama FDJ (Fra), Intermarché Wanty Gobert (Bel), Lotto Soudal (Bel), Movistar (Esp), Saint-Michel Auber (Fra), Team Arkea Samsic (Fra), Team Nice Métropole (Fra) Team U Nantes Atlantique (Fra), Total Energies (Fra), UAE Team Emirates.

Palmarès de l’épreuve : à lire sur ce lien. 

TL

LE CYCLISME A CHAMPCEVINEL (Son histoire)

Image1

Le café Besse lieu de rendez-vous du prix des fêtes
Ici en 1958 Pierrot Daudou speaker avec Guy Suertegaray le vainqueur,
fleurit par Lili Besse et Mlle Claudette Labrousse de la Bonnélie

- Autrefois le vélo constituait le moyen de locomotion pour se déplacer. Dans le Champcevinel rural, on a utilisé souvent la bicyclette soit pour aller sur les terres, soit pour aller en ville, soit pour aller vendre au marché, soit pour aller chez des amis. On a même souvent vu des remorques attelées à de vieux vélos trainant des bidons de lait que l’on transportait chez les particuliers pour la vente au porte à porte.
- A la libération, les routes n’étaient pas goudronnées, mais recouvertes de castines qui laissaient dans notre sillage un nuage de poussière qui amusait les enfants. Des enfants qui n’étaient pas tous logés à la même enseigne par manque de moyens. Une grande majorité se déplaçait à pied, même pour aller au collège ou au lycée en ville, ceci en toute saison et en tous temps. Il fallait parfois un succès au certificat d’études primaire pour se voir offrir le vélo, synonyme d’évasion et de promenades.
- En marge de cette situation, il y avait d’autres privilégiés avec les rares pratiquants de la compétition cycliste. Cette compétition existait bien, notamment lors de la fête de la Saint-Marc au mois de mai. Dans de nombreux villages, la fête c’était surtout la course cycliste, le prix des fêtes, qui rassemblait le tissus commercial pour alimenter la caisse des primes et la population locale venue soutenir et applaudir les participants.

LA SAINT-MARC JOUR DE LA  FÊTE LOCALE

PICT0079

Le village pavoisé pour les fêtes de la Saint-Marc

- La fête sur la commune durait trois jours, soit du samedi au lundi. Le samedi c’était surtout le repas cagouilles, le dimanche on se retrouvait après un bon repas de famille autour des attractions foraines, le lundi était destiné aux jeux pour les enfants des écoles et à la course cycliste. Dans les années 1950, la place de la commune constituait le nombril des festivités avec le café Besse où on se retrouvait pour trinquer entre amis, pour fêter des retrouvailles ou pour déguster les escargots de la patronne. Une patronne qui se chargeait de faire venir les manèges et de financer le prix des fêtes. Dans la commune il y avait d’ailleurs deux endroits pour faire la fête, à savoir : au Pouyaud, puis au bourg. Et chacun des lieux possédait son prix des fêtes, du fait de l’implantation d’un petit noyau commercial.

course aux ânes

La Saint-Marc, c’était aussi des jeux pour les enfants dont la course sur les ânes

NAISSANCE DU PRIX DES FÊTES

- C’est le Cyclo-Club Périgourdin du président René Leygues qui est venu sur la commune pour négocier la course cycliste. Chef de division à la Préfecture, René Leygues était en quelque sorte un notable qui nouera des relations avec Eva Besse. Cette Madame Besse qui avait son fils Gilles qui pratiquait le cyclisme dans le club dont René Leygues assurait la présidence. Donc le lien existait déjà. Il sera d’ailleurs renforcé lorsque Gilles Besse sera victime d’une terrible chute en 1956, lors d’une course sur les boulevards à Périgueux. Gilles Besse était un excellent coureur. En tête avec un tour d’avance sur les boulevards, son élan et sa victoire seront anéantis par un piéton ivre qui traversera la chaussée devant le café de la Bourse. L’imprudent sera tué sur le coup, le coureur Besse sera transporté à l’hôpital et restera au coma durant une dizaine de jours. La médecine à cette époque n’était pas très avancée. Alors que la famille se succédait au chevet de leur fils, M. Leygues conservera une relation privilégiée avec les Besse. D’ailleurs, il avait repéré leur fille Geneviève qui accompagnait son frère au cours des épreuves. Il demandera d’ailleurs ses services pour faire la quête dans les courses et remettre si besoin la gerbe au vainqueur. On ne confiait pas facilement ses enfants à cette époque, mais M. Leygues c’était un relationnel exceptionnel, si bien que presque tous les dimanches, on pouvait voir la 4 CV Renault de M. Migot le secrétaire, monter à Champcevinel chercher celle qui deviendra en quelque sorte la demoiselle d’honneur de la société sportive.

Image2

1958 à Périgueux lors du prix des raids hippiques sur les boulevards, Michel Gonzalez
du (VC Hendaye) fleurit par Lili Besse sous le regard de M. Pugnet sénateur maire

Claude Rebière

- Les relations étaient donc devenues amicales et le café Besse se voyait comme un lieu de rassemblement des coursiers locaux. Il y avait Gilles Besse le capitaine de route qui avait manqué le titre de champion du Limousin juniors, victime d’une crevaison au dernier tour alors qu’il roulait seul en pôle position. Il ne pratiquera pas longtemps le cyclisme car le service militaire et le séjour en AFN allait redistribuer les cartes. D’ailleurs en 1957, ils étaient 23 coureurs du club à suivre le fils Besse sous les drapeaux. Le relais fut pris par Robert Lasjaunias ami de Gilles Besse qui prenait pension au café de sa famille, puis par Claude Patoureau de Borie Bru. Et avec cette petite confrérie de coursiers il y avait Claude Rebière (notre photo à gauche), cantonnier de la commune et dirigeant du CC Périgourdin. Claude Rebière assistait à toutes les courses et soutenait le club en qualité de membre du bureau. Reconnu par les instances cyclistes, il s’était vu remettre en 1969 la médaille de vermeil de la Fédération Française de Cyclisme pour services rendus. L’ami Rebière on le sait nous a quittés en août 2013, il avait 83 ans mais sa mémoire reste vivante à Champcevinel, que ce soit pour le cyclisme, comme pour son travail au profit de la commune.

1956

1958 : Gilles Besse au premier plan à droite lors du prix du Pouyaud  sera le vainqueur

Palmarès connu de l’épreuve : (en rouge le Prix du Pouyaud, en noir le prix des fêtes).
1955 Francis Madur (CC Lindois), 1956 Gilles Besse (CC Périgueux), Gilles Besse (CC Périgueux), 1957 Lasjaunias (CC Périgueux), 1958 Robert Deschamps (CC Périgueux), Guy Suertegaray (VC Lardinois), 1960 Henri Peyramaure (VC Lardinois), 1965 Gabriel Reymondie (CC Périgueux), 1964 Raynal (CC Périgueux), Jean-Pierre Puybareau (CC Périgueux), 1965 Lucien Sautier (CC Périgueux), 1966 Brian Gronin (CC Périgueux-GB), 1967 Jacques Martin (RC Mussidan), 1969 Jean-François Bardoulat (Pédale Nontron), 1970 Gérard Darrin (CC Périgueux), 1971 Christian Strugeon (CC Périgueux), 1978 Adélio Tonini (VC Bergerac), 1979 Jean-Claude Mespoulède (ASPTT Périgueux), 1995 Jean-François Robert (CC Périgueux), 1996 Denis Bégout (ASPTT Périgueux), 1997 Anthony Boyer (CC Périgueux) en minimes et Sébastien Morvan (CC Marmande) en cadets, 1998 Philippe Candau (CC Périgueux), 1999 Bruno Blangeois (CA Périgueux), 2000 Julien Michel (VC Rodez).

1964

Passage de la course avec Georges Boyer en tête en 1964
derrière l’emblématique 4 CV de M. Migot

- Et puis il y avait pas très loin de la commune le marchand de cycles Vigier, rue Combe des dames, autre lieu névralgique des adeptes de la Petite Reine. C’était là où on se préparait au mieux pour les compétitions cyclistes. On écoutait les conseils du père Vigier qui avait fait briller les couleurs de Périgueux au cours de l’entre deux guerres. Sur la commune, il y avait d’abord le prix du Pouyaud dont l’arrivée se jugeait devant le café portant le même nom. Une épreuve difficile qui se déroulait sur un "va et vient" de la route de Paris. A l’époque, il n’y avait pas beaucoup de circulation et les organisateurs n’avaient pas les problèmes que ceux qui utilisent aujourd’hui la voie publique. Dans les années 50, on installait deux barriques au milieu de la route. Une aux Piles, l’autre peu après l’auberge du Pouyaud sur la route de Paris et le circuit était tracé ainsi. Gilles Besse avait brillé en 1956 en remportant les deux prix de la commune, celui du Pouyaud et de la Saint-Marc. Un prix des fêtes de la Saint-Marc qui se déroulait lui selon plusieurs circuits.

1966

1966 et la victoire de l’anglais Brian Gronin (CC Périgourdin).
 On reconnaît avec son chapeau René Leygues Président du
Cyclo-Club Périgourdin et à droite Claude Rebière

En 1956, on allait jusqu’au haut de côte des Potences et retour. Cette route des Piles d’ailleurs laissaient de nombreuses traces sur les organismes des coureurs, avec sa succession de côtes et de faux plats. On a couru aussi du bourg en direction de Mazoulet, les Mazades, la Combe des Dames et retour par Barbe et Longueville, même en sens inverse. L’évolution du temps n’a pas favorisé la tâche des organisateurs et en 2000, soit sur la fin de ce prix des fêtes, on est resté sur un circuit de la périphérie du bourg passant du cimetière, rue Louis Aragon, rue Pergaud et retour par la rue du Majoral Fournier.

1970

1970 avec Eliane Condaminas de sept Fonts remet la gerbe à Gérard Darrin

- Autre coureur de la commune qui a marqué le cyclisme local avec Anthony Boyer.qui résidait à Bureau. Ayant débuté au Cyclo-Club Périgourdin, ce coureur vainqueur du prix des fêtes de la commune en 1997 passera par les clubs du Cycle Poitevin et de l’AVC Châteauroux en catégorie élites, soit la plus haute marche des amateurs. Pour ne pas être en reste, signalons qu’au sein de la famille Besse le vélo constituera une sorte de drogue puisque Serge et Eric Besse de Sept Fonts, les neveux de Gilles, seront eux aussi des compétiteurs. Le premier fera les beaux jours du Cyclo-Club Périgourdin où il remportera quelques succès, le deuxième au sein de la Pédale Faidherbe où il additionnera de nombreuses places d’honneur.

cyclistes de la commune

 De gauche à droite Robert Lasjaunias, Claude Patoureau dans ses vieux jours,
Serge Besse, Eric Besse et Anthony Boyer 

1996

1996, l’époque du petit circuit par Bricard, Touveras, rue Majoral Fournier
et le cimetière. Victoire de Denis Bégout (Asptt Périgueux) en maillot rouge et orange

PASSAGE DU TOUR DE FRANCE A TRÉLISSAC EN 1952

- Dans ces années 50, le Tour de France restait présent dans les esprits de la population de la commune. Lorsque le Tour a traversé pour la première fois la Dordogne en 1952, nombreux Champcevinellois se sont déplacés à pied et en vélo entre Trélissac et Charrièras pour applaudir sur le bord de la route Jacques Vivier l’enfant du pays. Il fallait voir tous ces gens chargés de musettes et de bombonnes, certains portant les enfants soit sur la barre du cadre, soit sur le porte bagage. On avait tout prévu, jusqu’au tapis du jeu de la belote qui entourait la barre de cadre destinée à amortir les fesses d’un gosse que l’on transportait. Au cours de cette journée, il y avait déjà le folklore de l’époque avec l’incontournables casse-croûte comprenant rillettes, grillons, pâtés et poulet de la ferme tout ça dévoré avec la grosse tourte d’antan, et arrosé avec le bacco de la propriété. Jacques Vivier était un paysan, il fallait bien le soutenir et d’ailleurs l’homme de Sainte-Croix de Mareuil a su bien le rendre en l’emportant à Limoges. Les gamins venus en avait plein les yeux, ayant vu Yvette Horner et son accordéon, la caravane publicitaire laissant des casquettes et des calots en papier avec la publicité Cinzano, Dubonnet, Saint-Raphaël, Suze et autres…

1952 TDF

Si le peloton passait groupé à Charrièras, après la Coquille,
voici la bonne échappée avec Vivier

- Et puis ce fut le retour sur Champcevinel avec comme plat de résistance la côte des Grands Bruts à avaler, puis regroupement au café Besse pour boire un coup de rouge ou de blanc bien mérité, pour fêter la victoire de Vivier que le poste TSF annonçait sur sa modulation d’amplitude. Ce jour là le père Peyrat, Yvan Deschamps, Bébert Dupuy, François Bargain, les fils Marquet, Claude Rebière et Marcel Besse avaient bien arrosé ce Tour de France dont on avait entendu parler, mais jamais vu. Car jusqu’à ce jour, la grande boucle épousait le contour de nos frontières. En cette année 1952, elle avait obliqué à l’intérieur de notre pays et le Périgord constituait la première région traversée avec un contrôle de ravitaillement devant le palais de justice à Périgueux.

LE VÉLO TOUT TERRAIN, NOUVEL  ATOUT DE LA COMMUNE

vtt 3

affiche 2017

Départ d’une épreuve VTT aux Sermonces  © Laurine Raud

- Avec l’évolution de la commune, le cyclisme a découvert la campagne de la commune avec l’arrivée du VTT. Ainsi de nombreuses courses et des randonnées ont été organisées à Champcevinel sur des parcours bien balisés. La proximité de la forêt de Lanmary, la commune très étendue, les belles zones boisées et les dénivelés conséquents constituent autant de gages de succès pour que le vélo vert y trouve sa place. La ligue de l’enseignement et des clubs sont venus guerroyer de temps à autres. Il était même une époque où la Ligue avec Jean-Michel Bouillerot détenait une base au Toulon, de laquelle les adeptes du tout terrain grimpaient par la Monzie la bosse de Borie-Petit pour partir s’évader dans notre belle campagne.

vtt marcheurs

Les marcheurs aussi ont fait cause commune avec le VTT © Laurine Raud 

- De nombreuses randonnées s’y sont déroulées avec comme base de départ le terrain des Sermonces d’où les Vététistes accomplissaient le Tour du Grand Périgueux. A cette manifestation "la X Champcevinel" (cinq éditions connues) était associée marche, marche nordique, trail et circuit VTT de 19, 36 et 52 km plus marché des producteurs et poste de restauration. Il se murmure même qu'une nouvelle édition sera organisée en septembre 2022.
- Les voies vertes ont également donnée le coup de pouce indispensable pour créer des liaisons avec l’agglomération.

VTT et marché

Marché des producteurs, VTT et casse-croûte lors de la "X Champcevinel"

PARCOURS VTT

Circuit VTT permanent sur la commune de champcevinel

LE TOUR DORDOGNE SUR LA COMMUNE ET SES PASSAGES

- N’oublions pas non plus d’ajouter le Tour de la Dordogne qui à quatre reprises a traversé une partie de la commune. Malgré son enclavement et l’étroitesse de ses routes, les organisateurs ont ouvert les hostilités en 1991 où les coureurs venant d’Agonac pour rejoindre l’arrivée à Trélissac, traversaient le Lyonnet, Sourbarie, Bas Pareynou, la côte Durand, Borie-Petit, le clocher, Lagrange, puis direction Maraval. Réel souvenir que cette rude ascension de Borie-Petit, où de nombreux coureurs ont avalé si on eut dire leur extrait de naissance. Une étape qui avait sourit à Vincent Guillout du CRCL, ce même CRCL qui détenait en la personne de Thierry Ferrer (CRCL) le vainqueur de cette édition.

TD
Le Tour de la Dordogne, une grande organisation
qui est passée 4 fois sur la commune

Deuxième passage en 1998 lors de l’arrivée jugée à Périgueux. Les coureurs partis de Saint-Jory de Chalais et venant d’Agonac sont montés par le Lac, puis Mazoulet, les Mazades, la combe des dames et direction les boulevards pour l’arrivée. Une première à Périgueux avec la victoire de Franck Laurence (Jean Floc’h) et le succès de Pascal Pofilet (CC Etupes) au classement général final.
Troisième passage en 2011 lors de l’étape Nantheuil de Thiviers-Périgueux où venant de Château-l’Evêque, le peloton a traversé le Godet, carrefour des Gravettes, Bas Pareynou et direction le Toulon pour rallier une nouvelle fois le centre ville. L’étape sera pour Christophe Goutille (SC Martigues), le maillot jaune pour Angélo Tulik (Vendée U).
Quatrième et dernier passage en 2013, où les coureurs ont emprunté la route d’Agonac par Sourbarie, le Toulon et arrivée en ville. Cette fois les coureurs effectuaient l’étape Mensignac-Périgueux, une étape longue de 163 km où de nombreuses échappées ont fusé et où tout s’est joué dans les rues de Périgueux avec la victoire de Renault Maxime (Sojasun) et de Pierre-Henri Lecuisenier (Vendée U) au général.

LA VOIE PUBLIQUE N’EST PLUS UN STADE POUR LES CYCLISTES

ou QUAND LE CYCLISME DE CLOCHER EST CONDAMNÉ

- Quand on voit au quotidien nos aménagements routiers, il est difficile de se faire une raison… On voudrait bien connaître le "petit génie" qui a imaginé tous ces ralentisseurs et autres installations qui, au prétexte de faire ralentir les usagers, ont transformé nos voies de circulation en véritables gymkhanas. Aujourd’hui ce sont les usagers et notamment les chauffeurs de bus et de poids lourds qui se tapent (le mot est approprié !) à répétition chaque jour ces toboggans de malheur que l’Europe sans doute nous impose. Les "dos d’âne", c’est vrai, portent si bien leur nom ! On a surtout une pensée particulière pour nos coureurs cyclistes et usagers du "deux-roues" qui ont embrassé le macadam grâce à ces "conneries" : ça a coûté combien au contribuable cette mauvaise plaisanterie ? Et ça coûtera combien pour remettre les voies de circulation un jour en état normal ? On aura bientôt des voitures intelligentes, certains constructeurs y travaillent ardemment. A quand des aménagements routiers intelligents ? Il y en a un qui se marre bien de là-haut, c’est Monsieur GPS ! Si on avait pensé à lui, aux capteurs et autres moyens électroniques dont on dispose sur les véhicules, il aurait pu régler la question à moindre frais et de manière imparable ! Toujours est-il que ces giratoires, dos d’âne, aménagements routiers ont détruit le stade des cyclistes, à savoir, la voie publique sur laquelle les compétitions cyclistes ne peuvent plus passer ! Une raison de plus pour que le Vélo Tout Terrain trouve une place de substitution à la place d'un cyclisme de clocher à la dérive pour la raison évoquée, mais qui n'est pas pour autant la seule...

CHAMPCEVINEL – LE CYCLISME DANS LA COMMUNE -
TOUR DU LIMOUSIN © BERNARD PECCABIN

Posté par Bernard PECCABIN à 08:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


18 décembre 2020

2013 : 26° TOUR DE LA DORDOGNE

PIERRE-HENRI LECUISINIER VAINQUEUR

TD 2013 bis

- Revoir la 25° édition du Tour Dordogne.

- La 26° édition du Tour s'est élancé jeudi 4 juillet de l'étang de la Jemaye avec un peloton de vingt-trois équipes, soit 138 coureurs. Dans les nouveautés, à signaler une équipe du Kazakhstan et une sélection d'Argentine, qui seront confrontées à nos équipes de division nationale, mais aussi à l'équipe espoirs Sojasun dont le chef de file est Cédric Delaplace le nouveau champion de France des amateurs.

TROIS MAILLOTS JAUNE EN CINQ ETAPES

Td 2013

Départ d'étape à Boulazac 

Jeudi 4 juillet (La Jemaye-Douzillac 155 km) : La Jemaye, Echourgnac, Saint-Etienne de Puycorbier, Beauronne, Mussidan, Saint-Géry, Saint-Georges de Blancaneix, La Force, Ginestet, Lagudal, Béleymas, Villamblard, Saint-Jean d'Estissac, Neuvic, Saint-Léon, Saint-Astier, Saint-Aquilin, Chantérac, Saint-Germain du Salembre, Neuvic-Gare, Douzillac.
- Une étape où les échappées ont été fort nombreuses avec Lecuisinier, Gogo et Mainard qui ont eu jusqu'à la minute d'avance sur le paquet. Ensuite on a vu onze fuyards (Guyot, Larpe, Branaa, Le Fustec, Guérin, Olejnik, Welter, Patat, Polloni, Verini et Bouchevreau) qui à la périphérie de Villamblard comptait une minute d'avance pour être ensuite repris. Mais c'est un peloton complet qui se présentait pour disputer l'arrivée de cette première étape. A signaler l'abandon de Plouhinec à 5 km du but alors qu'il était convoqué avec d'autres coureurs à un contrôle antidopage.
Le classement : 1 YSSAAD Yannis C.M.Aubervilliers, les 155 km en 3h28'35'' (moy. 44,586 km/h), 2 SINNER Benoît EC.Armée de Terre, 3 MENUT David CR4C. Roanne, 4 DEQUIPPE Ronan Nantes U, 5 FRAISSIGNES Fabien Occitane Cyclisme Formation, 6 SOUBES Kevin CC Périgueux-Dordogne, 7 BILLON Alexandre CM. Aubervilliers, 8 GOUEDARD Simon VC Pays de Loudéac, 9 CALMEJANE Lilian Occitane Cyclisme Formation, 10 COMET Pierre Entente Sud Gascogne, 11 BIDARD François CR4C Roanne, 12 GMELICH MEIJLING Jarno AVC Aix-en-Provence, 13 GRAS Rémy V.S Hyèrois, 14 WELTER Thomas CR4C Roanne, 15 FAILLA Sébastien TPCS Dammarie, 16 MASSE Stévan VC Pays de Loudéac, 17 NAULEAU Bryan Vendée U Pays de Loire, 18 BARBAS Yoann EC. Armée de Terre, 19 ZAKHAROV Artyom Kazakshtan, 20 CHABOCHE Tristan Sablé Sarthe Cyclisme, 21 CANTALOUBE Charlelie Occitane Cyclisme Formation, 22 THOMINET Camille CM Aubervilliers, 23 GARCIN Steven Vélo-Sport Hièrois, 24 SOUBES Yohan CC. Périgueux-Dordogne, 25 POLUS Piotr Tomasz A. Pons Gémozac, etc...

TD lauréats étapes TD

 Vendredi 5 juillet (Monpazier-Salignac 160 km) : Monpazier, Belvès, Saint-Pompon, Daglan, Castelnau, Domme, Groléjac, Veyrignac, Sainte Mondane, Carlux, Simeyrols, Sainte-Nathalène, Crois d'Allon, Proissans, La Borne vingt, Le Poujol, Salignac.
- Une échappée partie très rapidement avec Pierre Lebreton (Dammarie) déjà aux comandes. Treize coureurs arriveront en renfort dont Pérez, Lecuisinier, Barbas, Sinner, Le Fustec , Guérin, Olejnik, Bidard, Mainard, Welter, Lamiraud, Fournet-Fayard et Guay. A 13 km de la banderole Lebreton part avec Sinner et Bidard, puis part en costaud à 10 km de but pour franchier en solitaire le ligne d'arrivée avec plus d'une minute d'avance. Le Tour 2013 a ainsi un nouveau maillot jaune, accroché solidement avec Pierre Lebreton sociétaire du Team Peltrax- CS Dammarie lés Lys.
Le classement de l'étape : 1 Lebreton Pierre TP CS Dammarie lès Lys, les 150 km en 3h59'28'' (moy. 37,584 km/h), 2 Sinner Benoît EC Armée de Terre à 1'01s, 3. Bidard François CR4C Roanne à 1'03s, 4. Pérez Anthony (AVC Aix en Provence) à 1'12s, 5. Olejnik Mickaël (USSA Pavilly-Barentin) à 1'12s, 6. Le Fustec Damine (CM Aubervilliers), 7. Guay Julien (Sojasun), 8. Yoann Barbas (EC Armée de Terre), 9. Mainard Jérôme (CR4C Roanne), 10. Fournet-Fayard (Team Pro Immo Nicolas Roux), 11. Alexis Guérin (Sud Gascogne), 12. Pierre-Henri Lecuisinier (Vendée U) tous m.rps, 13. Lamiraud François (Team Pro Immo Nicolas Roux), 14. Welter Thomas (CR4C Roanne) à 2'11s, 15. Renault Maxime (Sojasun)à 3'08s et le peloton dans le même temps
Classement général : 1. Lebreton Pierre TP. CS Dammarie lès Lys, les 305 km en 7h28'03'' (moy. 40,844 km/h), 2. Sinner Benoit (EC Armée de Terre) à 1'01s, 3. Bidard François (CR4C Roanne) à 1'03s, 4. Barbas Yoann (EC Armée de Terre) à 1'12s, 5. Pérez Anthony (AVC Aix en Provence) à 1'12s, 6. Fournet-Fayard Sébastien TP Immo Nicolas Roux) à 1'12s, 7. Mainard Jérôme (CR4C Roanne) à 1'12s, 8. Olejnick Mickaël (USSA Pavilly Barentin), 9. Guérin Alexis (Sud Gascogne), 10. Guay Julien (Sojasin), 11. Lecuisinier Pierre-Henri (Vendée U Pays de Loire), 12. Le Fustec Damien (CM Aubervilliers) tous à 1'12s, 13. Welter Thomas (CR4C Roanne) à 2'11s, 14. Calméjane Lilien (Occitane Cyclisme Formation) à 3'08s, 15. Zakharov Artyom (Kazkhastan) m.tps, etc...

TD 2013

Lecuisinier maillot jaune ici au départ de Boulazac

 Samedi 6 juillet (Boulazac-Nontron 103 km) : Boulazac, Le Change, Cubjac, Saint-Pantaly, Sainte-Eulalie d'Ans, Tourtoirac, près de Saint-Raphaël, Excideuil, Saint-Germain des Près, Corgnac, Thiviers, Saint-Jean de Côle, Milhac de Nontron, Saint-Pardoux la Rivière, Nontron.
- On pensait que ça serait une matinée tranquille après le festival de Lebreton la veille en Pays Sarladais. Or cette petite étape de 103 km a bouleversé le classement, ceci au cours de l'accélération dans le col de Lagrange où une vingtaine de coureurs se sont retrouvés pour aller jusqu'au bout, à Nontron. Dès lors la petite minute d'avance du maillot jaune n'était plus suffisante puisque Lecuisinier, resservira le potage ou presque l'après-midi, en terminant deuxième derrière une flèche nommée Alexis Gougeard.
Le classement de l'étape : 1 Pierre-Henri Lecuisinier (Vendée U),2 Sylvain Blanquefort (Océane U-Top 16), 3. Gougeard Alexis (USSA Pavilly Barentin), 4. Sébastien Fournet-Fayard (Team Pro Immo Nicolas Roux), 5. Branaa Damien (GSC Blagnac), 6. Larpe Mickaël (Apogé), 7. Nauleau Bryan (Vendée U Pays de Loire), 8. Guyot Romain (Vendée U Pays de Loire) tous m. tps, 9. Carret Nicolas (AVC Aix en Provence) à 49s, 10. Yoann Barbas (EC Armée de Terre) à 58s, 11. Renault Maxime (Sojasun), 12. Nommela Aksel (Team Pro Immo Nicolas Roux), 13. Gay Julien (Sojasun), 14. Calmejane Lilian (Occitane Cyclisme Formation), 15. Bidard François (CR4C Roanne) m.tps, etc...

TD St estèphe

Alexis Gougeard (Pavilly Barentin) vainqueur du chrono

Samedi 6 juillet (Saint-Estèphe contre la montre 12 km) : Base de loisirs, Saint-Estèphe bourg, La Pouge, Badeix, Séguinaud, Mérigaud, Chevalarias, Base de loisirs.
Le classement : 1. Gougeard Alexis (USSA Pavilly Barentin) les 12 km en 16'02s, 2. Le cuisinier Pierre-Henri (Vendée U Pays de Loire) en 16'14s, 3. Fournet-Fayard Sébastien (Team Pro Immo Nicolas Roux) 16'21s, 4. Gouedard Simon (VC Pays de Loudéac) 16'26s, 5. Guérin Alexis (Sud Gascogne) 16'26s, 6. Colas Vincent (Nantes) 16'33s, 7. Reimherr Stéphane (Sud Gascogne) 16'34s, 8. Calmejane Lilian (Occitane Cyclisme Formation) 16'34s, 9. Ledanois Kevin (Nantes) 16'35s, 10. Mespoulède Jean (CC Périgueux-Dordogne) 16'36s, etc...
Classement général : 1. Lecuisinier Pierre-Henri (Vendée U Pays de Loire) les 412 km en 9h59'06s moyenne 41,262 km/h, 2. Fournet-Fayard Sébastien (Team Pro Immo Nicolas Roux) à 7s, 3. Lebreton Pierre (CS Dammarie lès Lys) à 23s, 4. Guérin Alexis (Sud Gascogne) à 1'10s, 5. Sinner Benoit (EC Armée de Terre) à 1'21s, 6. Bidard François (CR4C Roanne) à 1'26s, 7. Mainard Jérôme (CR4C Roanne) à 1'27s, 8. Pérez Anthony (AVC Aix en Provence) à 1'33s, 9. Le Fustec Damien (CM Aubervilliers) à 1'51s, 10. Guay Julien (Sojasun) à 1'51s, etc...

td 2013

Maxime Renault (Sojasun) vainqueur à Périgueux

Dimanche 7 juillet (Mensignac-Périgueux 163 km) : Mensignac, Les Chabannes, Mensignac, La Chapelle Gonaguet, Chancelade, Bussac, Lisle, Rouffelier, Tocane, Montagrier, Saint-Vivien, Bourdeilles, Valeuil, Brantôme, Agonac, Les Piles, Cornille, Sourbarie, Périgueux.
- Le tour au départ de Mensignac reste indécis. Après un hommage rendu à Raymond Boisseau, les rescapés de ce 26° Tour de la Dordogne avaient à parcourir plus de 160 bornes dans le Périgord Vert et Blanc. Mais la question restait de savoir si Lecuisinier ancien champion du monde juniors, nanti de sept secondes d'avance allait être en mesure de ramener son maillot. Vrai qu'il disposait d'une bonne équipe. Les Vendée U resteront d'ailleurs très vigileants, mais parfois ces petites routes de Dordogne peuvent offrir des nouveautés ou révéler des coureurs comme des changements. La demi-étape de samedi matin en constituait d'ailleurs la révélation...
- C'est parti sur les chapeaux de roues et pour un rallye entre Isle et Dronne avec douze coureurs dont Olejnik il est vrai peu dangereux, puisque situé à 2'41s du leader. Mais au bout de 70 km cette avance s'est accrue si bien que le coureur Polonais de Pavilly-Barentin était devenu leader puisqu'à Brantôme il possèdait une marge de 3'50s sur le peloton. A Agonac, Lecuisinier rétablissait un peu la parité en revenant à 2'50s des échappées. Puis dans les rues de Périgueux, le groupe des fuyards se disloquait, Vérini (Hyères), Guyot (Armée de Terre) et Olejnik (Pavilly) conservaient la tête, mais à la flamme rouge c'est Maxime Renault (Sojasun) qui revenait sur eux pour les dépasser sous la banderole. Quant au maillot jaune, victime d'un malaise à l'arrivée du à la grosse chaleur, il conservait sa tunique et remportait ainsi cette 26° édition. Mais disons que le leader aura eu chaud et même très chaud tant la menace fut constante tout le long de la dernière étape avec Bidard, Sinner et Olejnik qui auront fait souffler le chaud comme le froid sur les 160 km du parcours.
Le classement : 1. Renault Maxime (Sojasun) les 163,5 km en 4h05'34s, 2. Raphaël Vérini (VS Hyères), 3. Yann Guyot (Armée de Terre), 4. Mickaël Olejnik (Pavilly-Barentin), 5. Bidard François (CR4C Roanne) tous m.tps, 6. Sinner Benoit (Armée de Terre) à 11s, 7. Mainard Jérôme (CR4C Roanne) à 13s, 8. Barbas Yoann (Armée de Tarre) à 45s, 9. Guay Julien (Sojasun), 10. Delaplace Cédric (Sojasun) tous m.tps, etc... 29. Lecuisinier (Vendée U) à 1'03s.

TD protocole

Protocole final du Tour de la Dordogne 2013

Classement général final : 1. Lecuisinier Pierre-Henri (Vendée U Pays de Loire) les 575,5 km en 14h05'43s (moyenne 40,829 km/h), 2. Fournet-Fayard Sébastien (Team Pro Immo Nicolas Roux) à 7s, 3. Bidard François (CR4C Roanne) à 23s, 4. Lebreton Pierre (CS Dammarie lès Lys) à 23s, 5. Sinner Benoit (EC Armée de Terre) à 29s, 6. Mainard Jérôme (CR4C Roanne) à 29s, 7. Guérin Alexis (Sud Gascogne) à 1'10s, 8. Pérez Anthony (AVC Aix en Provence) à 1'31s, 9. Le Fustec Damien (CM Aubervilliers) à 1'33s, 10. Guay Julien (Sojasun) à 1'33s, etc... 17. Mespoulède Jean (CC Périgueux-Dordogne) à 3'14s...
Classement du meilleur grimpeur : 1.  Véréni Raphaël VS Hyères) 32 pts
Classement des points-chauds : 1.  Lebreton Pierre (CS Dammarie lès Lys) 18 pts
Classement du meilleur jeune :    1.  Lecuisinier Pierre-Henri (Vendée U Pays de Loire)
Plus combatif : Mickaël Olejnik (USSA Pavilly Barentin)

TD maillots TD 2013

RÉTRO VÉLO DORDOGNE – 2013 avec le 26° TOUR DORDOGNE © BERNARD PECCABIN
Réédition d’articles parus sur le blog la Dordogne Cycliste
Ici LIEN pour le 27° Tour de la Dordogne en 2015.

Posté par Bernard PECCABIN à 10:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

19 novembre 2020

2012 : 25 ème TOUR DE LA DORDOGNE

THOMAS ROSTOLLAN PETIT-FILS DE LOUIS VAINQUEUR

870x489_tour-cycliste-dordogne[1]

Le podium final avec Jérôme Mainard (CR4C Roanne) deuxième, Thomas Rostollan (AVC Aix)
lauréat 2012 et Guillermo Lana (GSC Blagnac) troisième.

- Revoir le Tour Dordogne 2011.

Les étapes du Tour

- Nontron- Mensignac le 5 Juillet : Nontron, La Maladrerie (départ réel), Puybégout, Augignac, Saint-Estèphe, Bussière-Badil, Busserolles, Nanteuil, Lacaujammet, Piègut, Abjat sur Bandiat, Nontron, Bord, Saint-Pardoux la Rivière, Quinsac, Blanchardière, Villars, Champagnac de Bélair, Brantôme, Valeuil, Bourdeilles, Lisle, Planège, Montagrier, Tocane, Fayolle, Mensignac Chantepoule, Mensignac (trois passages) soit 158 kms.
- Saint-Médard de Mussidan-Montpon le 6 Juillet : Saint-Médard de Mussidan, Mussidan (départ réel), Bourgnac, Issac, Villamblard, Monfaucon, Douville, Pont Saint-Mamet, Béleymas, Branlebrune, Ginestet, La Force, Bourg d’Abren, Saint-Pierre d’Eyraud, Le Fleix, Le petit Tourmalet, Saint-Méard de Gurçon, Montazeau, Velines, Bonnevile, Villefranche de Lonchat, Carsac de Gurçon, Saint-Martin de Gurçon, Montpon (circuit cinq passages) soit 153 kms.
- Bergerac-Bergerac contre la montre le 7 Juillet : Bergerac, La Catte, Terme de Rooy, Sainte-Foy des Vignes, Le Brandal, Jaure, Le Servinier, prèsPombonne, La Brunetière, Les Vergnes, Bergerac soit 10,6 kms
- Saint-Martial d’Albarède-Périgueux le 8 Juillet :Saint-Martial d’Albarède, Tourtoirac, Saint-Agnan, Hautefort, Boisseuil, Génis, Las Pécharias, Saint-Mesmin, Charoncle, Le Pervendoux, Génis, Le Moulin du Pont, Saint-Médard d’Excideuil, Excideuil, Saint-Germain des Près, Les Maisons, Le Maine, Vaunac, Saint-Pierre de Côle, Saint-Front d’Alemps, Agonac, Les Pourrades, Les Piles, Les Tavernes, Cornille, Périgueux (arrivée rue Wilson) (cinq passages par le Puy-Bernard) soit 160,8 kms.

_MG_1184a[1]

Le Tour de Dordogne fête son quart de siècle © Sha

- Que dire de ce Tour ? Tout simplement qu’il a été très indécis et très disputé. Une belle ouverture avec la victoire du Périgourdin Yohan Soubes à Mensignac, ville étape doyenne de ce Tour. Le lendemain Benoit Sinner gagne et prend la tunique jaune. Puis lors du contre la montre, le suspense continue avec Guillermon Lana, l’espagnol de Blagnac en jaune, mais aussi une poignée de coureurs à quelques secondes du leader donc capables de remporter le Tour, lors de l’ultime étape. Et dans ce lot, il y a bien sur Stéphane Reimherr, qui lâchera prise uniquement lors des petits tours de ville à Périgueux. Le citoyen de Vergt à 38 ans réalise un sacré coup, en restant jusqu’à moins de vingt kilomètres de la banderole, leader de ce Tour. Mais le final donnera raison à Thomas Rostollan, petit fils du grand Louis qui jadis roulait pour Maître Jacques. Un beau Tour, une belle édition, qui a fêté dignement son quart de siècle.

le-jeune-yohan-soubes[1]

Yohan Soubes (CC Périgueux) vainqueur de la première étape

Classement : 1. Thomas Rostollan (AVC Aix en Provence) en 11h21’07s, 2. Jérôme Mainard (CR4C Roanne) à 5s, 3. Guillermo Lana (GSC Blagnac) à 41s, 4. Stéphane Reimherr (ES Gascogne) à 49s, 5. Nicolas Morel (US Montauban) à 50s, 6. Romain Guillemois (Vendée U), 7. Benoit Sinner (EC Armée de Terre), 8. Christophe Goutille (US Montauban) à 1’09s, 9. Alliaume Leblond (CM Aubervilliers) à 1’20s, 10. Camille Thominet (CC Villeneuve Soissons) à 1’24s.

Meilleur Sprinter : Nicolas Morel (US Montauban)
Meilleur Grimpeur : Méven Lebreton (CC Villeneuve Soissons Aisne)
Meilleur jeune : Romain Guillemois (Vendée U Pays de Loire)
Plus combatif : Stéphane Reimherr (Entente Sud Gascogne VC Tarnos)
Nontron-Mensignac : Yohan Soubes (CC Périgueux-Dordogne)
Saint-Médard de Mussidan- Montpon : Benoit Sinner (EC Armée de Terre)
Bergerac (clm) : Shane Archbold (Nouvelle Zélande)
Saint-Martial d’Albarède-Périgueux : Romain Guillemois (Vendée U Pays de Loire)
Général : Thomas Rostollan (AVC Aix en Provence).

CLM

Le Néo-Zélandais Archbold vainqueur du chrono © sha

RÉTRO VÉLO DORDOGNE – 2012 avec le 25° TOUR DORDOGNE
© BERNARD PECCABIN - Prochain article : le Tour Dordogne 2013
Réédition d’articles parus sur le blog la Dordogne Cycliste

Posté par Bernard PECCABIN à 22:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

27 octobre 2020

2011 : 24ème TOUR DE LA DORDOGNE

ANGELO TULIK EN JAUNE DE BOUT EN BOUT

bangelo-tulik-aura[1]

- Revoir le Tour 2009 (attention ! il n’y a pas eu de Tour Dordogne en 2010)

Les étapes du Tour

- Saint-Laurent des vignes-Bergerac le 7 juillet : Saint-Laurent des Vignes, La Ferrière, Gardonne, Saussignac, Monestier, Cunèges, Sigoulès, Pomport, Monbazillac, Colombier, Saint-Nexans, Saint-Aubin de Lanquais, Faux, Monsac, Bayac, Beaumont, Saint-Avit Sénieur, Cadouin, Limeuil, Paunat, Pézuls, Trémolat, Grand Castang, Sainte-Foy de Longas, Saint-Félix de Villadeix, Liorac sur Louyre, Queyssac, La Mouthe, Lembras, Bergerac (soit 163,5 kms)
- Mensignac-Mensignac le 8 juillet : Mensignac,
La Jourdonnie, près de Lalande, Dourles, Lambertie, Mensignac (soit 10,1 kms contre la montre)
- Annesse Beaulieu-Saint-Astier le 9 juillet : Annesse et Beaulieu,
Gravelle, Léguillac de l’Auche, Razac, Coursac, Montanceix, Manzac, Bruc, Grignols, Jaures, Villamblard, Issac, Bourgnac, Mussidan, Saint-Front de Pradoux, Beauronne, La Veyssière, Saint-Vincent de Connezac, L’Hôpital, Segonzac, Mensignac, Saint-Aquilin, Chantérac, Saint-Germain du Salembre, Saint-Astier - plus quatre passages - (soit 155,5 kms)

Nantheuil de Thiviers-Périgueux le 10 juillet : Nantheuil de Thiviers, Saint-Sulpice d’Excideuil, Excideuil, Saint-Raphaël, Anlhiac, Génis, Saint-Mesmin, Savignac Lédrier, Payzac, Lanouaille, Dussac, Nanthiat, Nantheuil, Corgnac, Vaunac, Saint-Pierre de Côle, Saint-Front d’Alemps, Agonac, Preyssac, Château l’Evêque, Le Godet, Périgueux (quatre passages) soit 160,4 kms.

- Angélo Tulik et ses équipiers de Vendée U ont dominé et contrôlé de bout en bout ce Tour de la Dordogne en remportant notamment trois des quatre étapes et en portant de bout en bout le maillot jaune de leader. Lors du contre la montre Tulik ne perdra que cinq secondes sur le vainqueur. Lors de la 3° étape, les fuyards du jour compteront jusqu’à 1’35s d’avance sur le peloton et son maillot jaune. Mais à quatre kilomètres du but, Tulik et ses équipiers reviendront sur les échappées et de plus pour s’imposer à Saint-Astier. Le dernier jour réservera quelques rebondissements notamment lorsque Belgy co-équipier de Tulik deviendra leader. Mais dans les rues de Périgueux, le groupe de tête explosera et même si Goutille remportera la gagne, Tulik qui pointait à 20 secondes remportera ce Tour sans problème.

td 2011 1

Victoire d'étape du maillot jaune à Saint-Astier

Classement : 1. Angélo Tulik (Vendée U) 11h52’09s, 2. Olejnik (Pologne/USSAP Barentin) à 36s, 3. Jeannes (Brest IC) à 40s, 4. Jean Mespoulède (CC Marmande) à 44s, 5. Mainard (CR4C Roanne) à 46s, 6. Durand (Martigues SC) à 1’08s, 7. Yssaad (Team Bonnat) à 1’12s, 8. Kurek (Cycle Poitevin) à 1’22s, 9. Horring (Pays-Bas/SG Emmen) à 1’30s, 10. Laporte (Côte d’Azur) à 1’31s.

Saint-Laurent des Vignes-Bergerac : Angélo Tulik (Vendée U)
Mensignac (clm) : Yann Moritz (Vendée U)
Annesse Beaulieu-Saint-Astier : Angélo Tulik (Vendée U)
Nantheuil de Thiviers/Périgueux : Christophe Goutille (Martigues SC)
Général : Angélo Tulik (Vendée U)

RÉTRO VÉLO DORDOGNE – 2011 avec le 24° TOUR DORDOGNE © BERNARD PECCABIN
Réédition d’articles parus sur le blog la Dordogne Cycliste
Cliquez sur ce lien pour 
2012 : 25° Tour de la Dordogne.

Posté par Bernard PECCABIN à 23:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

13 octobre 2020

2009 : 23ème TOUR DE LA DORDOGNE

MESPOULÈDE PREMIER PÉRIGOURDIN LAURÉAT

Ici lien avec le Tour 2008.

Les étapes du Tour

- Ginestet-Bouniagues le 9 juillet : Ginestet, Prigonrieux, La Force, Bourg d’Abren, Gardonne, La Ferrière, Saint-Laurent des Vignes, Monbazillac, Colombier, Saint-Nexans, Saint-Aubin de Lanquais, Faux, Lanquais, Couze, Lalinde, Saubeboeuf, Pézuls, Paunat, Le Bugue, Campagne, Le Coux, Bigaroque, Le Buisson, Cadouin, Saint-Avit Sénieur, Beaumont, Naussanes, Issigeac, Monsaguel, Sadillac, Bouniagues, Sadillac, Bouniagues (soit 174,7 kms)

- Mensignac-Mensignac le 10 juillet : Mensignac, La Jourdonnie, près de Lalande, Dourles, Lambertie, Mensignac (soit 10,1 kms contre la montre)

- Ribérac-Ribérac le 11 juillet : Ribérac, Festalemps, Saint-Privat des Près, Saint-Aulaye, les Massias, Léparon, Eygurande et Gardedeuilh, Montpon, Saint-Laurent des Hommes, Saint-Martin l’Astier, Saint-Front de Pradoux, Mussidan, Bourganc, Issac, Neuvic, Planèze, Saint-Astier, Tamarelle, Saint-Aquilin, Chantérac, Saint-Germain du Salembre, Saint-Vincent de Connezac, Saint-Martin de Ribérac, Ribérac (1er passage), Plaisance, la Garde, Saint-Martin de Ribérac, Ribérac (2ème passage), Plaisance, La Garde, Saint-Martin de Ribérac, Ribérac (soit 156,3 kms)

- Douchapt-Périgueux le 12 juillet : Douchapt, Segonzac, l’Hôpital, Saint-Sulpice de Roumagnac, Saint-Pardoux de Dronne, Saint-Méard de Dronne, Tocane, Montagrier, Saint-Victor, La Rigale, Celles, Bourg des Maisons, La Tour Blanche, Léguillac de Cercles, Pontarnaud, Saint-Crépin de Richemont, La Gonterie Boulounieix, Bélaygues, Brantôme, Valeuil, Bourdeilles, Saint-Vivien, Lisle, Mensignac, La Chapelle Gonaguet, Chancelade, Périgueux arrivée au 4ème passage, (soit 151,6 kms).

td 2009

 Il aura fallu attendre jusqu’en 2009 pour voir un véritable Périgourdin remporter ce Tour de Dordogne,
à l’image de Jean Mespoulède licencié au CC Marmande

- Jean Mespoulède remporte l’un de ses plus beaux succès et dans une épreuve organisée par son club formateur. Gagner dans sa ville et devant son public laisse toujours des souvenirs et une émotion intense comme chacun peut se l’imaginer. Et cette victoire Jean Mespoulède se l’est construite jour après jour devant un public et des suiveurs heureux de voir enfin un Périgourdin finir sur la plus haute marche, sept ans après la dramatique déconvenue de Stéphane Reimher. Lors de la première étape Bergeracoise, Mespoulède n’avait perdu que cinq secondes sur le rouleur Renou (UC Nantes). Mais il avait avec lui de solides vedettes sur son porte bagage lors de cette fin d’étape à Bouniagues. Dans le chrono il est à quatre secondes d’Olejnik nouveau leader, après avoir concédé 20 secondes sur Plouhinec vainqueur à Mensignac. Le samedi Mespoulède n’avait pas les jambes avec lui. Une bien sale journée passée en Ribéracois et Plouhinec encore victorieux. Il y eu enfin le final à Périgeuux et cette ultime étape où Olejnik était toujours en jaune. Mespoulède attaqua dans la côte de Lisle après 100 kms de course. Le maillot jaune reviendra sur lui, mais notre coureur placera une deuxième attaque sur le circuit final dans les rues de Périgueux alors que le maillot jaune était en perdition. C’était gagné, même si Mahé et Luminet l’accompagneront pour le précéder sous la banderole boulevard Wilson.

Classement : 1. Jean Mespoulède (CC Marmande), 2. Couteille (UC Nantes) à 38s, 3. Martinez (Le Creusot) à 45s, 4. Charrier (Wilo Agem 72) à 46s, 5. Gredy (CC Etupes) à 50s, 6. Remherr (UC Artix) à 51s, 7. Lesage (VC Rouen) à 56s, 8. Olejnik (USSAP Barentin), 9. Naïbo (Montauban) à 1’30s, 10. Lebrun (Top 16) à 1’35s.

Ginestet/Bouniagues : Mickaël Renou (UC Nantes)
Mensignac (clm) : Samuel Plouhinec (WiloAgem 72)
Ribérac/Ribérac : Samuel Plouhinec (WiloAgem 72)
Douchapt/Périgueux : Clément Mahé (Brest Isoire Cyclisme)
Général :
Jean Mespoulède (CC Marmande)

RÉTRO VÉLO DORDOGNE – 2009 avec le 23° TOUR DORDOGNE © BERNARD PECCABIN
Voir l'édition 2011 - Pas de Tour en 2010
La mémoire du cyclisme en Dordogne

Posté par Bernard PECCABIN à 23:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


30 septembre 2020

2008 : 22ème TOUR DE LA DORDOGNE

FRANCK CHARRIER (CC NOGENT) EN JAUNE A TRELISSAC

TD 2008

Dernière étape à Trélissac

Ici lien avec le Tour 2007.

Les étapes du Tour

- Lamonzie Saint-Martin-Monbazillac le 3 juillet : Lamonzie Saint-Martin, Gardonne, Bourg d’Abren, La Force, Ginestet, Maurens, Lembras, Queyssac, Liorac sur Louyre, Sainte-Foy de Longas, Grand Castang, Trémolat, Limeuil, Cadouin, Saint-Avit Sénieur, Beaumont, Nojals et Clottes, Sainte-Sabine, Saint-Léon d’Issigeac, Issigeac, Saint-Aubin de Lanquais, Saint-Nexans, Colombier, Monbazillac, Colombier, Monbazillac (soit 167 kms).
- Payzac-Saint-Yrieix la Perche le 4 juillet : Payzac, Lanouaille, Dussac, Thiviers, Sarrazac, Dussac, Excideuil, Saint-Médard d’Excideuil, Essendiéras, Génis, Salagnac, Clairvivre, Génis, La Pécharias, Saint-Mesmin, Charoncle, Payzac, Angoisse, Jumilhac, Saint-Yrieix, (1er passage) Saint-Yrieix (soit 135,1 kms).
- Mensignac-Mensignac le 5 juillet (matin) : Mensignac, La Jourdonnie, près de Lalande, Dourles, Lambertie, Mensignac (soit 10,1 kms contre la montre).
- Ribérac-Ribérac le 5 juillet (après-midi) : Ribérac, Festalemps, Saint-Privat des Près, Saint-Aulaye, les Massias, Léparon, La Roche Chalais, le Soulard, Echourgnac, Saint-André de Double, Siorac de Ribérac, La Garde, Saint-Martin de Ribérac, Ribérac (1er passage), Plaisance, la Grade, Saint-Martin de Ribérac, Ribérac (2ème passage), Plaisance, La Garde, Saint-Martin de Ribérac, Ribérac (soit 105,3 kms).
- Tocane-Trélissac le 6 juillet (après-midi) : Tocane, Lisle, Bourdeilles, Brantôme, Saint-Martial de Valette, Nontron, Saint-Pardoux la Rivière, Champs-Romain, Saint-Saud, Miallet, Saint-Jory de Chalais, Saint-Martin de Fressengeas, Saint-Jean de Côle, Saint-Pierre de Côle, Saint-Front d’Alemps, Ligueux, Les Piles, Trélissac – trois passages et arrivée (soir 148,5 kms).

- A 31 ans Franck Charrier a pris le meilleur sur Johan Mombaerts, 23 ans. Ce dernier ancien sociétaire du CA Castelsarrasin, licencié maintennat au CM Aubervilliers et futur professionnel chez Auber 93, disputait sa première course par étapes de plus de deux jours. L’affrontement a été quotidien entre ces deux coureurs de génération différente. Le profil de la course a finalement souri à ceux qui avaient le plus de maturité. Mombaerts longtemps second avait commencé avec Charrier à trouver l’ouverture lors de la première étape, mais c’est le deuxième jour que tout s’est précisé, avec un Charrier vainqueur de quatre petites secondes à Saint-Yrieix la Perche devant Mombaerts. Le chrono sera gagné encore par Charrier et le soir à Ribérac on restera sur le statu-quo entre ces deux rivaux, arrivés dans le même temps. Lors de la dernière étape sept coureurs faussèrent compagnie au peloton, mais ils n’étaient point dangereux pour menacer Charrier et son équipe conquérante.

TD 2008

Franck Charrier lors du dernier protocole

Classement : 1. Franck Charrier (CC Nogent sur Oise) en 13h32’26s, 2. Johan Mombaerts (CM Aubervilloiers) à 24 secondes, 3. Cumont (USSAP Barentin) à 2’10, 4. Olejnik (USSAP Barentin) à 2’28, 5. Derangère (SCO Dijon) à 2’40, 6. Lemarchand (CM Aubervilliers) à 2’58, 7. Brice Feillu (CC Nogent sur Oise) à 3’08, 8. Marié (ES Gascogne) à 3’33, 9. Kwiatkowski (US Montauban) à 3’43, 10. Clain (Saint-Cyr les Tours) à 4’45.

Lamonzie/Monbazillac : Damien Branaa (Entente Sud Gascogne)
Payzac/Saint-Yrieix la Perche : Franck Charrier (CC Nogent sur Oise)
Mensignac/Mensignac (clm) : Franck Charrier (CC Nogent sur Oise)
Ribérac/Ribérac : Tomasz Olejnik (US Pavilly Barentin)
Tocane/Trélissac : Franck Vermeulen (VC Rouen)
Général : Franck Charrier (CC Nogent sur Oise)

RÉTRO VÉLO DORDOGNE – 2008 avec le 22° TOUR DORDOGNE
© BERNARD PECCABIN Ici le Tour de la Dordogne 2009
Réédition d’articles parus sur le blog la Dordogne Cycliste

Posté par Bernard PECCABIN à 10:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

07 août 2020

2007 : 21° TOUR DE LA DORDOGNE

JULIEN SIMON EN JAUNE

td 2007 

Le protocole de cette édition 2007 avec tous les maillots

Ici lien avec le Tour 2006.

Les étapes du Tour

- Bergerac-Colombier le 5 juillet : Bergerac, Saint-Laurent des Vignes, Gardonne, Bourg d’Abren, La Force, Lunas, La Veyssière, Maurens, Lembras, Queyssac, Liorac sur Louyre, Sainte-Foy de Longas, Grand Castang, Trémolat, Limeuil, Cadouin, Saint-Avit Sénieur, Beaumont, Naussannes, Faux, Saint-Aubin de Lanquais, Saint-Nexans, Colombier, Monbazillac, Colombier, Monbazillac, Colombier (Labadie) soit 162,4 kms.
- Coulounieix-Coulounieix le 6 juillet : Coulounieix, Les Veyriers, Razac, Annesse, Mensignac, Tocane, Saint-Aquilin, Chantérac, Saint-Vincent de Connezac, Beauronne, Saint-Front de Pradoux, Mussidan, Bourgnac, Issac, Villamblard, Manzac, Grignols, Coursac, Coulounieix (trois passages) (soit 149,4 kms)
- Mensignac-Mensignac le 7 juillet (matin) : Mensignac, La Jourdonnie, près de Lalande, Dourles, Lambertie, Mensignac (soit 10,1 kms contre la montre)
- Ribérac-Ribérac le 7 juillet (après-midi) : Ribérac, Festalemps, Saint-Privat des Près, Saint-Aulaye, les Massias, Léparon, La Roche Chalais, le Soulard, Echourgnac, Saint-André de Double, Siorac de Ribérac, La Garde, Saint-Martin de Ribérac, Ribérac (1er passage), Plaisance, la Garde, Saint-Martin de Ribérac, Ribérac (2ème passage), Plaisance, La Garde, Saint-Martin de Ribérac, Ribérac (soit 105,3 kms)
- Boulazac-Boulazac le 8 juillet : Boulazac, le Suchet, Bassillac, Le Change, Cubjac, La Forge d’Ans, Sainte-Eulalie d’Ans, Brouchaud, Sainte-Orse, Thenon, Auriac, Montignac, Sergeac, La Brande, Bramejat, Les Eyzies, Les Cugnes, Tursac, Le Moustier, Plazac, Rouffignac, La Gélie, Lacropte, Atur, Boulazac (1° passage), Boulazac (arrivée, soit 156,1 kms)

- Habituellement réservé à des coureurs expérimentés qui ont remporté les deux premières étapes à l’image de Médéric Clain voire de Yann Sartis, le 21° Tour de la Dordogne s’est donné un jeune vainqueur de 21 ans, Julien Simon. Déjà en 1995 on avait vu Christophe Rinéro triomphé à 21 ans également, pour le revoir en 1998, mais cette fois au Tour de France remporter le GP de la Montagne. Julien Simon le jeune Rennais a su se glisser à la 3° place du général dès la première étape. C’est le jour du chrono qu’il revêtira l’habit de lumière, juste après le succès de Fournet-Fayard. Il ne restait plus au jeunot qu’à contrôler Clain et Luminet ses deux rivaux les plus dangereux, chose qu’il fit pour enlever cette édition 2007.

td 2007

Ci-dessus le vainqueur Julien Simon (Super Sport 35)

Classement : 1. Julien Simon (Super Sport 35), 2. Fournet-Fayard (CR4C Roanne), 3. Benoit Luminet (Roanne), Clain (Saint-Cyr les Tours), 5. Léonard (Blois CAC 41), 6. Guyot (Côtes d’Armor), 7. Kwiatkowski (Montauban), 8. Ribet (Blois CAC 41), 9. Marie (ES Gascogne), 10. Jeannesson (CM Aubervilliers).

Bergerac/Colombier : Médéric Clain (Saint-Cyr les Tours)
Chamiers/Coulounieix : Yann Sartis (CG Orléans)
Mensignac/Mensignac (clm) : Sébastien Fournet-Fayard (CR4C Roanne)
Ribérac/Ribérac : Joël Pearson (Côtes d’Armor/Australie)
Bergerac/Bergerac : Pawel Wachnik (CR4C Roanne/Pologne)
Général : Julien Simon (Super Sport 35)

RÉTRO VÉLO DORDOGNE – 2007 avec le 21° TOUR DORDOGNE © BERNARD PECCABIN
Réédition d’articles parus sur le blog la Dordogne Cycliste
Suivre le Tour Dordogne 2008 sur ce lien

Posté par Bernard PECCABIN à 09:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

29 juillet 2020

2006 : 20° TOUR DE LA DORDOGNE

td 2006

Sous les routes boisées et ombagées du Périgord, passage du peloton
avec son maillot jaune porté par Maxime Gourov.© sha

Ici lien avec le Tour 2005.

Les étapes du Tour

- Queyssac - Lembras le 6 juillet : Queyssac, Lembras, Ginestet, La Force, Gardonne, Saint-Laurent des Vignes, Monbazillac, Colombier, Conne Labarde, Issigeax, Naussannes, Beaumont, Saint-Avit Sénieur, Cadouin, Alles, Limeuil, Trémolat, Sainte-Alvère, Sainte Foy de Longas, Saint-Félix de Villadeix, Liorac sur Louyre, Saint-sauveur, Queyssac, Lembras (soit 171,9 kms)
- Coulounieix-Coulounieix le 7 juillet : Coulouneix, Marsac, Razac, Annesse, Mensignac, Tocane, Saint-Aquilin, Chantérac, Saint-Vincent de Connezac, Beauronne, Saint-Front de Pradoux, Mussidan, Bourgnac, Issac, Villamblard, Manzac, Grignols, Manzac, Coursac, Coulounieix (soit 149,4 kms)
- Mensignac-Mensignac le 8 juillet (matin) : Mensignac, La Jourdonnie, près de Lalande, Dourles, Lambertie, Mensignac (soit 10,1 kms contre la montre)
- Ribérac-Ribérac le 8 juillet (après-midi) : Ribérac, Festalemps, Saint-Privat des Près, Saint-Aulaye, les Massias, Léparon, La Roche Chalais, le Soulard, Echourgnac, Saint-André de Double, Siorac de Ribérac, La Garde, Saint-Martin de Ribérac, Ribérac (1er passage), Plaisance, la Grade, Saint-Martin de Ribérac, Ribérac (2ème passage), Plaisance, La Garde, Saint-Martin de Ribérac, Ribérac (soit 106,6 kms)
- Boulazac-Boulazac le 9 juillet : Boulazac, le Suchet, Bassilac, Le Change, Cubjac, La Forge d’Ans, Sainte-Eulalie d’Ans, Brouchaud, Sainte-Orse, Thenon, Auriac, Montignac, Sergeac, La Brande, Bramejat, Les Eyzies, Les Cugnes, Tursac, Le Moustier, Plazac, Rouffignac, La Gélie, Lacropte, Atur, Boulazac (1° passage), Boulazac (arrivée, soit 156,1 kms)

- Cette 20° édition fut l’expérience et le triomphe de la jeunesse. Gourov (27 ans), Konstantinov (22 ans), Wachnik (20 ans), Laborie puis Branaa (19 ans) et Larpe (20 ans) ont brillé sur ces sévères parcours. Pour remporter ce Tour, l’ex-pro Maxime Gourov a fait la course devant. Le Kazakh Gourov classé 2° lors de la première étape se sera attaché à veiller d’entrée sur la course, laissant la victoire d’étape à Nicolas Reynaud. Le lendemain la course se décanta... Un peu trop si bien qu’à mi parcours le peloton accusait cinq minutes de retard. Une réaction de celui-ci comblera presque ce retard et à Coulouniex si le Bulgare Konstantinov l’emportait en solitaire, c’est le jeune Mickaël Larpe qui devenait maillot jaune. Mais le chrono ne sera pas la tasse de thé du jeune Charentais. Une occasion pour Gourov de prendre cette tunique qu’il convoitait depuis le départ. Le lendemain, lors de la dernière étape, Larpe qui avait trente secondes de retard tentera bien de reprendre l’avantage dans la côte de Boulazac. Mais Gourov veillait au grain et c’est un groupe de coureurs pas dangereux qui prendront les devants, avec un merveilleux Damien Branaa qui terminera premier de cordée à Boulazac, laissant le soin à Gourov de parachever son succès.

Classement : 1. Maxime Gourov (Kaz. EC Montmarault), 2. Teynaud (AVC Aix en Provence), 3. Wachnik (Pologne CR4C Roanne), 4. Larpe (Deux-Sèvres), 5. Brigaud (SCO Dijon), 6. Luminet (CR4C Roanne), 7. Ravaleu (Bigot 79), 8. Ivars (Charvieu Chavagneux), 9. Nauleau (UC Châteauroux), 10. Nari (SCO Dijon).

TD 2006

Maxime Gourov vainqueur de cette édition sous les couleurs de l’EC Montmarault ©sha

Queyssac/Lembras : Nicolas Reynaud (AVC Aix)
Chamiers/Coulounieix : Radoslav Konstantinov (Martigues SC)
Mensignac/Mensignac (clm) : Pawel Wachnik (CR4C Roanne)
Ribérac/Ribérac : Christophe Laborie (EC Montmarault)
Boulazac/Boulazac : Damien Branaa (GSC Blagnac)
Général : Maxime Gourov (EC Montmarault)

RÉTRO VÉLO DORDOGNE – 2006 avec le 20° TOUR DORDOGNE © BERNARD PECCABIN
Réédition d’articles parus sur le blog la Dordogne Cycliste
21° Tour de la Dordogne en 2007 sur ce lien

Posté par Bernard PECCABIN à 09:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

15 juillet 2020

2005 : 19° TOUR DE LA DORDOGNE

Td 2005 Cubjac

Valse de leader sur cette édition 2005. En haut le protocole à Cubjac avec Estadieu en jaune.

- Ici lien avec le Tour 2004.

Les étapes du Tour

- Lamonzie Saint-Martin - Ginestet le 7 juillet : Lamonzie Saint-martin, La Ferrière, Gardonne, Saint-Laurent des Vignes, Monbazillac, Ribagnac, Bouniagues, Issigeac, Saint-Aubin de Lanquais, Saint-Nexans, Cours de Pile, Saint-Germain et Mons, Varennes, Couze Saint-Front, Lalinde, Sauveboeuf, Grand Castang, Sainte Foy de Longas, Saint-Félix de Villadeix, Liorac sur Louyre, Queyssac, Le Fieu, Ginestet, Maurens, Ginestet (soit 154 kms)
- Hautefort - Cubjac le 8 juillet : Hautefort, Cherveix Cubas, Excideuil, Saint-Martial d’Albarède, Saint-Pantaly d’Excideuil, Coulaures, Verdeney, La Renaudie, Corgnac, Thiviers, La Rebeyrolle, Sarrazac, Dussac, Lanouaille, Payzac, Savignac Lédrier, Saint-Mesmin, Le Pervendoux, Génis, Boisseuilh, Hautefort, Saint-Agnan, Granges d’Ans, Sainte Orse, Brouchaud, La Forge d’Ans, Cubjac, Le Claud, Puyboucher, La Boissière d’Ans, Cubjac (soit 146,5 kms)
- Mensignac-Mensignac le 9 juillet (matin) : Mensignac, La Jourdonnie, près de Lalande, Dourles, Lambertie, Mensignac (soit 10,1 kms contre la montre)
- Savignac les Eglises-Ribérac le 9 juillet (après-midi) : Savignac, Sorges, Saint-Pierre de Côle, Le Pont des Roches, Brantôme, Valeuil, Bourdeilles, Lisle, Les Bouquets, Mensignac, La Musardière, L’Hôpital, Saint-Martin de Ribérac, Ribérac, Plaisance, La Garde, Saint-Martin de Ribérac, Ribérac, Plaisance, La garde, Saint-Martin de Ribérac, Ribérac (soit 119,8 kms)
- Boulazac-Boulazac le 10 juillet : Boulazac, le Suchet, Bassilac, Le Change, Cubjac, La Forge d’Ans, Sainte-Eulalie d’Ans, Tourtoirac, Saint-Agnan, Hautefort, Badefols d’Ans, Chatres, Peyrignac, La Bachellerie, Auriac, Montignac, Thonac, Plazac, Rouffignac, La Gélie, Lacropte, Salon de Vergt, Vergt, Eglise Neuve de Vergt, Notre Dame de sanilhac, Atur, Boulazac (1° passage), Boulazac (arrivée, soit 151,3 kms)

- Valse de leaders au cours de cette édition avec Estadieu (Montauban), Baranauskas (VC Roubaix) puis Benoit Luminet (CR4C Roanne). Estadieu s’illustre en résistant lors de la première étape à Ginestet, au retour de ses compagnons de fugue. Le lendemain sur les montagnes de l’Auvézère, une petite échappée se dessine à dix kms de Cubjac. Bien mis sur orbite par son équipier Herbreteau, le Champion de Rhône-Alpes, Marc Denonfoux remporte le deuxième bouquet de ce Tour tandis qu’Estadieu conserve le maillot jaune. Le lendemain à Mensignac lors du chrono, le Lituanien Baranauskas fait exploser le chrono pour s’imposer devant l’allemand Schillinger et pour s’emparer du maillot jaune. L’après-midi lors de la courte étape entre Savignac et Ribérac, un groupe de douze hommes prenait le large. A un certain moment Brousse (Châteauroux) le mieux classé des fuyards prenait virtuellement le maillot de leader. Mais Baranauskas faisait travailler ses équipiers pour réduire les écarts. Et si l’Orléanais Bigaud gagnait l’étape, Baranauskas sauvait sa tunique. C’est lors de la dernière étape que se produisit un rebondissement avec une échappée fleuve où le leader se trouvait sans ses équipiers. Dans la traversée de Thonac, son sort fut scellé. Neuf coureurs prenaient le large et les 33 secondes de retard de Luminet furent plus que suffisantes pour que ce coureur remporte cette 19° édition avec une large avance sur le Lituanien du VC Roubaix.

Td 2005 Ribérac

 Ci-dessus c’est le Lituanien Baranauskas qui remporte le jaune au chrono de Mensignac
pour le conserver à Ribérac à l’issue de l’avant dernière étape.

Lamonzie Saint-Martin/Ginestet : Laurent Estadieu (US Montauban)
Hautefort/Cubjac : Marc Denonfoux (CR4C Roanne)
Mensignac/Mensignac (clm) : Alvaras Baranauskas (VC Roubaix Lille Métropole)
Savignac les églises/Ribérac : Franck Bigaud (CG Orléans)
Boulazac/Boulazac : Guillaume Lejeune (Charvieu-Chavagneux Isère Cyclisme)
Général : Benoit Luminet (CR4C Roanne)

RÉTRO VÉLO DORDOGNE – 2005 avec le 19° TOUR DORDOGNE © BERNARD PECCABIN
Réédition d’articles parus sur le blog la Dordogne Cycliste - Ici Tour Dordogne 2006

Posté par Bernard PECCABIN à 09:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

27 juin 2020

2004 : 18° TOUR DE LA DORDOGNE

-Td 2004

Le podium l’avant dernier jour à Ribérac changera très peu lors de l’arrivée à Boulazac.
De gauche à droite Yvan Sartis (France Police) maillot vert, Tomasz Kaszuba (Saint-Cyr les Tours),
les miss de service, Denis Robin en jaune, une miss, André Greipel (Kostritzer/Allemagne)
vainqueur d’étape, Jonathan Henrion (RC Pesant/Belgique) et M. Gauthier partenaire de ce Tour.

Ici lien avec le Tour 2003 et toutes ses étapes.

Les étapes du Tour

- Bouniagues-Saint-Nexans le 1° juillet : Bouniagues, Ribagnac, Monbazillac, Saint-Laurent des Vignes, La Ferrière, Gardonne, Bourg d’Abren, La Force, Bergerac, Cantemerle, Ginestet, Queyssac, La Ribeyrie, Liorac sur Louyre, Gartnd Castang, Sauveboeuf, Lalinde, Couze Saint-Front, Bayac, Monsac, Faux, Saint-Aubin de Lanquais, Saint-Nexans, Cours de Pile, Saint-Germain et Mons, Saint-Aubin de Lanquais, Saint-Nexans (soit 150,5 kms en ligne).
- Cubjac-Jumilhac le Grand le 2 juillet : Cubjac,
la Peytelie, Savignac, Coulaures, Verdeney, Corgnac, Thiviers, près Sarrazac, Combier, Saint-Paul la Roche, Jumilhac, Côte du château, Jumilhac, Les Périnches, Jumilhac, Côte des Salles, Angoisse, Payzac, Savignac Lédrier, Saint-Mesmin, Le Pervendoux, Génis, Le moulin du pont, Excideuil, Gandumas, Dussac, Sarrazac, Jumilhac, Les Périnches, Jumilhac (soit 139,8 kms).
- Saint-Astier Saint-Astier le 3juillet matin : Saint-Astier, Grassat, Fontaneau, Chassaing, Le Saucier, Saint-Astier (soit 12 kms contre la montre).
- Mensignac-Ribérac le 3 Juillet après-midi : Mensignac, Mensignac (2° passage), Tocane, Mensignac, La Roche Beaulieu, Gravelle, Saint-Astier, Tamarelle, Saint-Aquilin, l’Hôpital, Saint-Martin de Ribérac, Ribérac, Plaisance, la Garde, Saint-Martin de Ribérac, Ribérac, Plaisance, la Garde, Saint-Martin de Ribérac, Ribérac (soit 96,9 kms).
- Boulazac-Boulazac le 4 juillet : Boulazac,
le Suchet, Bassillac, Cubjac, La Gorge d’Ans, Sainte-Eulalie, Tourtoirac, Saint-Agnan, Hautefort, Badefols, Chatres, Peyrignac, La Bachellerie, Auriac, Montignac, Thonac, Plazac, Rouffignac, Lacropte, Salon, Vergt, Eglise Neuve de Vergt, Notre Dame de Sanilhac, Atur, Boulkazac (1° passage), Boulazac (soit 151,3 kms)

Bouniagues/Saint-Nexans : Gilles Canouet (Agritubel Loudun 86)
Cubjac/Jumilhac : Frédéric Delalande (Agritubel Loudun 86)
Saint-Astier (clm) : Frédéric Delalande (Agritubel Loudun 86)
Mensignac/Ribérac : André Greipel (Team Kostritzer-Allemagne)
Boulazac/Boulazac : Frédéric Delalande (Agritubel Loudun 86)
Général : Denis Robin (Agritubel Loudun 86)

- La course s’est jouée d’entrée avec une échappée de Robin et de Canouet dans la première étape. Cette échappée grossira avec quelques éléments et Canouet gagnera de peu l’étape devant un Robin qui confirmera le lendemain dans les gorges et le massif du Pervendoux. En ne perdant que deux secondes sur Delalande vainquer à Jumilhac, Robin deviendra un solide leader. Delalande gagnera trois étapes, confirmant ainsi les prétentions de cette équipe de Loudun qui contrôlera parfaitement la course pour faire de Denis Robin un solide vainqueur.

Le classement général : 1. Denis Robin (Agritubel Loudun) les 556 kms en 13h39’01s, 2. Gilles Canouet (Agritubel Loudun) à 1’36s, 3. Aubier (US Montauban) à 1’55s, 4. Bonsergent (CA Mantes) à 2’02s, 5. Arnaud Labbe (Cycle Poitevin) à 2’11s, 6. Yann Pivois (UC Châteauroux) à 2’22s, 7. Yvan Sartis (France Police) à 3’05s, 8. Habeaux (Storez Belgique) à 3’10s, 9. Ravaleu (Agritubel Loudun) à 3’11s, 10. Conan (Bressuire AC) à 3’59s.

RÉTRO VÉLO DORDOGNE – 2004 avec le 18° TOUR DORDOGNE © BERNARD PECCABIN
Réédition d’articles parus sur le blog la Dordogne Cycliste
L'édition 2005 sera pour Benoit Luminet.

Posté par Bernard PECCABIN à 11:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]