28 novembre 2019

JEAN-CLAUDE VÉDRENNE N’EST PLUS

JCV

- C’est avec une grande tristesse que "Rétro Vélo Dordogne" a appris ce matin le décès de Jean-Claude Védrenne, ancien président de l’Union Cycliste Nontronnaise. Un club fondé en 1966 et pour lequel Jean-Claude avait pris la succession de M. Petit dans les années 70. L’UC Nontron des années 70-80 assureront à cette époque la majorité des manifestations cyclistes du Périgord Vert. A chaque fête une course, soit en moyenne une trentaine d’organisations* sur route comme en cyclo-cross. Puis la roue a tourné avec la fusion du Cyclo-Club Nontron du président Trioux puis Dutertre avec la Pédale de Nontron du président Chabaud. Isolée, l’UCN a cherché à survivre, jusqu’en 1992, où l’association a mis la clé sous le paillasson.
- Mis à part ce rapide résumé, il faut souligner que Jean-Claude Védrenne a connu une brillante époque avec des champions comme Merle, Tardy, Dubreuil, Brun et bien d’autres qui ont porté les couleurs vertes et rouges du club de la sous préfecture. Puis il y a eu aussi les organisations comme les Boucles du Bandiat, crées par le président Védrenne soit une course en ligne qui a connu ses heures de gloire à une époque où le cyclisme avait pignon sur rue. Et puis il y a eu aussi des championnats régionaux, des épreuves qualificatives nationales qui se sont courues sous sa férule, bref une période très riche pour ce cyclisme à cheval entre Limousin et Périgord, autrement dit proche de ses racines et de son public.
- Originaire de Champniers-Reilhac, Jean-Claude Védrenne avait dirigé une entreprise de charpente et de menuiserie. Médaillé de la Reconnaissance Cycliste échelon bronze et argent, il a terminé ses activités comme bénévole au sein de l’Asptt Périgueux et du comité d’organisation du Tour de la Dordogne. Il est décédé le lendemain de sa 77° année...
- Ses obsèques se dérouleront le 2 décembre à 15h00 à Champniers-Reilhac. "Rétro Vélo Dordogne" présente ses sincères condoléances à toute la famille et sa vive sympathie.
(*) Courses de la saison 82 : Champniers-Reillhac (2), Abjat sur Bandiat (2), Nontron Poperdu, Javerlhac (2), Piègut (2), Nontron le Marronnier, La Chapelle Saint-Robert, Vieux-Mareuil, Boucles du Bandiat, Rossignol, La Maladrerie, Nontronneau, Le Bourdeix, Gout, Saint-Barthélémy de Bussière (2), Nontron ville, Beaussac, Saint-Saud, Rudeau Ladosse, Augignac, Champeau, Varaignes (2).
- Lire toute l’histoire du cyclisme à Nontron sur ce LIEN.

RÉTRO VÉLO DORDOGNE – JC VÉDRENNE © BERNARD PECCABIN
La mémoire du cyclisme en Dordogne est à découvrir sur les blogs :
http://la-dordogne-cycliste.allmyblog.com/ et http://velodordogne.canalblog.com/

Posté par Bernard PECCABIN à 18:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


13 novembre 2019

LE PÉRIGORD PLEURE POULIDOR

RAYMOND N’AVAIT QUE DES AMIS DANS NOTRE DORDOGNE

1988 Merlerie

L'ami de tous les Périgourdins est décédé, ici en compagnie de Raymond Valèze (1988)

- Jusqu’en 1962 notre Dordogne appartenait au Comité du Limousin, celui de notre Raymond Poulidor, décédé ce jour à Saint-Léonard de Noblat. C'est dans les années 55-59 que ce futur champion a débuté sa carrière amateur hors mis la période de son service militare passé en Algérie. Et de ce fait, le coureur Creusois est venu déjà pour batailler chez nous en voisin.

BELVÈS ET SA GRANDE VICTOIRE

1972 Belvès

5° victoire dans le National, ici à Belvès en 1972 © Philippe Dessimoulies

- Puis ce sera sa carrière professionnelle, où il viendra courir quelques critériums. Mais c’est surtout Belvès qui restera gravé dans sa mémoire, le jour où pour la cinquième fois il remportait le critérium national de la route devant Santy et Molinéris. Cette ascension de "la brèche" à effectuer 35 fois, aura marqué Poulidor en ce dimanche 26 mars 1972.

TD 83 2

Invité par Maurice Jouault en 1983 et aux côtés de Jacques Anquetil

83

Venu saluer Jean-Claude Bocquier vainqueur à Verteillac en 1983

- Après sa carrière cycliste, Poulidor viendra souvent dans notre Dordogne où il sera invité d’honneur. C’est d’abord Maurice Jouault qui ouvrira son carnet de visite avec sa présence lors des "Jours Cyclistes en Dordogne". Nous sommes dans les années 80, et notre grand speaker Lindois qui connaît tous ces champions organise des courses avec la présence des anciennes gloires.

1982

Départ de course sur le circuit Raymond Poulidor à Mensignac

MENSIGNAC ET SON CIRCUIT POULIDOR

- Et puis il y a vers la fin des années 70, la commune de Mensignac qui baptise son circuit de la gare par celui de notre champion. Un circuit utilisé à maintes reprises dans cette commune où Poulidor est déjà venu disputer des critériums. Puis sous l’impulsion de Raymond Boisseau et de ses amis, on organise "la Valentin Huot", une gentleman parrainée par l’ami Raymond qui marque l’épreuve de sa présence.

VH 98

Inauguration d'un circuit Mensignac-Tocane-Lisle en 1998 à Mensignac avec Valentin Huot

- Poulidor viendra de ce fait très souvent en Dordogne, non seulement pour cette épreuve mais aussi pour d’autres, voire pour les "éclats des sports" où il est l’invité d’honneur. Une soirée au cours de laquelle, avec le micro de Jean-Louis Gauthier,  il raconte sa vie de cycliste devant un auditoire attentif et comblé.

VH 98

Raymond Boisseau en 98 à l'initiative d'un circuit à Mensignac entouré par les autorités du moment

- Poulidor a été toujours une curiosité, une image, un mythe, un cycliste hors pair qui aura marqué toute une génération d’amoureux de la Petite Reine. Notre Dordogne, sa terre de pélerinage, pleure son champion, son chouchou, ce grand ambassadeur du Tour de France qu’il n’a jamais gagné, mais qui a marqué sa vie..., pour toujours !

2007

Lors de la Valentin Huot à Saint-Astier en 2007 avec Francis Le Pemp et Jean Pitallier

LIENS SUR RAYMOND POULIDOR ET LE PÉRIGORD

- 1° Critérium professionnel à Périgueux en 1973.
- Eclats des Sports en 2010.

VELO DORDOGNE – R. POULIDOR © BERNARD PECCABIN
La mémoire du cyclisme en Dordogne est à découvrir sur les blogs :
http://la-dordogne-cycliste.allmyblog.com/ et http://velodordogne.canalblog.com/

Posté par Bernard PECCABIN à 15:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

31 octobre 2019

TOUSSAINT ET UNE PENSÉE POUR NOS CYCLISTES ET DIRIGEANTS DISPARUS

PETIT COUCOU A NOS ANCIENS ET A CEUX QUI NOUS ONT QUITTÉS

- Depuis l’ouverture du blog la "Dordogne Cycliste "en février 2010, nombreux sont les dirigeants et coureurs qui nous ont quittés. Nous ne publierons d’abord que ceux qui ont été mentionnés sur notre toile, mais en dix années, force est de constater que la liste est déjà bien longue… C'est à vous donner le vertige avec ce temps qui s'écoule, inexorablement... En cette journée de Toussaint, ayons tous une pensée pour ceux que nous avons connus…

Toussaint

Ceux qui nous ont quittés entre Toussaint 2017 et Toussaint 2019

- Norbert Bougon (cycliste mythique et ancien de Bordeaux-Arcachon).
- Valentin Huot
(ancien Tour de France, originaire de Creyssenssac).
- Patrick Delmonteil
(coureur de l’EVCC Bergerac).
- Philippe Vergnal
(ancien coureur du Guidon Terrassonnais).
- Jean-Claude Bernard
(speaker de l’UFOLEP 24).
- Armand de las Cuevas
(ex-pro et vainqueur de nombreuses épreuves en Dordogne).
- Angel Barquero
(ancien champion du RC Mussidan).
- Georges Dupré
(ancien coureur du CC Lindois).
- Jean Ricou
(ancien vainqueur de Bordeaux-Périgueux).
- Marie-Madeleine Paul
(trésorière du CC Périgueux-Dordogne).
- Felice Gimondi
(coureur Italien des critériums pros d’antan en Périgord).
- Michel Lafagne
(coureur de la Pédale Faidherbe et de l’UC Montpon).

Toussaint 2017

Ceux qui nous ont quittés entre Toussaint 2016 et Toussaint 2017

- Sébastien Bordes (connu en Dordogne pour ses succès dans nos grandes épreuves)
- Jacques Martin (président du SA Mussidan)
- Jacquot Chinour (signaleur de a JS Astérienne)
- Gilbert Cuménal (ancien président du CC Périgourdin et ancien speaker)
- Jacques Sciozard (ancien président du CC Montpon et commissaire de course)
- Serge Lissandreau (ancien coureur de Dordogne natif de Ribérac)
- Serge Mutel (ancien médecin du RC Mussidan)
- Alex Boucher (ancien coureur du CC Périgueux-Dordogne)
- Joaquim Serrano (ancien président de l’AC Bergerac)
- Pierre Besse (ancien coureur du Guidon Sarladais)
- André Morel (ancien maire d’Abjat et ami des cyclistes)

Ceux qui nous ont quittés de 2010 à 2016

- René Montagut(ancien coureur de Ribérac)
- Florent Sentucq (ancien coureur du CC Périgourdin)
- Dominique Arnaud (ancien professionnel ami de notre Dordogne)
- Georges Boussat (speaker des courses de Dordogne)
- Francis Duteil (double champion de France amateurs)
- Joël Deffreix (coureur cadet du SA Mussidan)
- Jean-René Villechanoux (gentil et populaire speaker de notre Dordogne),
- Bernard Sautier (ancien de la Pédale Faidherbe),
- Henri Mercier (commissaire du CC Lindois),
- Bruno Lagarde (Coureur du CCP Nontron),
- Claude Berthier (dirigeant de l’AC Ménesplet),
- André Daix (ancien coureur du RC Mussidan),
- Claudette Vergnes (dirigeante du VC Monpazier),
- Claude Michaux (chronométreur national du VC Bruilhois),
- Thierry Dupont (ancien coureur Saint-Astier),
- Marino Vérardo (coureur du CC Marmandais de très grande notoriété),
- Lucien Sautier (coureur du CC Périgourdin),
- Jean Auber (commissaire du CC Lindois),
- Gaston Meynard (ancien président du Prigonrieux Guidon Club),
- Francis Gras (coureur Montponnais),
- Alain Brunel (dirigeant du Team Féminin 24),
- Raymond Boisseau (président du CC Mensignac),
- Claude Rebière (dirigeant du CC Périgourdin),
- Serge Gorse (dirigeant du VC Monpazier),
- Marcel Mallemanche (ancien coureur de la Pédale de Nontron),
- Henri Gouly (ancien président de la JS Astérienne),
- Henri Dumoulin (président du comité des fêtes d’Augignac),
- François Siniscalchi (ancien coureur Marseillais),
- Edouard Audibert (ancien coureur du Périgord),
- Christian Grimald (sonorisateur des courses cyclistes),
- Georges Boyer (ancien coureur du CC Périgourdin),
- Marcel Le Cocguic(ancien speaker de Sainte-Alvère),
- Pierre Andrieux (dirigeant du VC Monpazier). - Yves Gourd (coureur de l'AS Eymet)

- D’autres nous ont quittés bien avant ou après ces dates tels Jean-Marie Defix (Président de l’Asca Bergerac), Jean-Serge Calmette (président de l’UC Montpon et ancien coureur), Marcel Counord (président de l’UC Montpon et commissaire national), Maurice Jouault (ancien coureur et speaker international), Lucien Leduc (président du CC Sarlat), Laurent Olivier (ancien coureur de Saint-Astier), Christian Bordier (champion de l'EC Foyenne), Christian Martinez (US Bouscat), Michel Lescure (Midi-Pyrénées), Alex Boucher (CC Périgueux-Dordogne), Henri Martin (ancien coureur et secrétaire du RC Mussidan), Augustin Lissandreau (ancien président du CA Ribérac cyclisme), Paul Chabaud (ancien coureur, vélociste et président de la Pédale Nontron), Jean-Claude Daunat (coureur professionnel originaire de Villetoureix), Jean-Christophe Arretche (ancien coureur de Cyclisme 24), Claude Troubadis (secrétaire de la JS Astérienne), Marc Thomas (speaker de l’EC Ribérac), Jean-Paul Loubriat (coureur du Guidon Sarladais), Didier Nicolas (président du comité des fêtes de Léguillac de Cercles), André Delteil (secrétaire du Prigonrieux Guidon-Club), Marie-André Védrenne (secrétaire de l’UC Nontron), Charles Verdier (ancien coureur et dirigeant du CC Périgourdin), Mélanie Boivineau (coureur du CC Périgourdin), Henry Boucher (coureur et trésorier de la JS Astérienne), Fernand Boucher (ancien président du CC Périgourdin), Pierre Siméon (président de la Pédale Faidherbe), René Cabanat (dirigeant du CC Montpon), Jean-Noël Arfeuille (trésorier de l’AS Eymet), Lucien Deville (passionné du cyclisme à Nontron), Bernard Delpeuch (dirigeant de l’UC Montpon), Albert Chaussade (vélociste et secrétaire du RC Mussidan), Marc Le Moil (trésorier et président de la Pédale Faidherbe), Titi Cheutin (dirigeant de la Pédale Faidherbe), Marcel Montagut (président de la JS Astérienne), Yves Berger (coureur du CC Lindois), Jean Vidal (coureur du CC. Lindois), Marius Duteil (coureur du CA Ribérac et du CC Périgourdin), Claude Mousseau (coureur du VC Nontron), Yves Gourd (coureur de l'AS Eymet), etc…

VELO DORDOGNE - TOUSSAINT 2019 © BERNARD PECCABIN
La mémoire du cyclisme en Dordogne est à découvrir sur les blogs :
http://la-dordogne-cycliste.allmyblog.com/ et http://velodordogne.canalblog.com/

Posté par Bernard PECCABIN à 23:09 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

12 octobre 2019

MICHEL LAFAGNE S’EST ÉCHAPPÉ

Lafagne Michel 2

L’ADIEU AU VIEUX LION

- "Vélo-Dordogne" a pris connaissance de cette triste nouvelle sur le journal Sud-Ouest de ce jour. Michel Lafagne, surnommé par certains "le vieux lion", est décédé dans la soirée de jeudi dans sa 79° année. Ils sont nombreux ceux qui ont connu ce redoutable coureur au cours des années 80-90. Il est vrai qu’il avait fait voir à plus d’un jeune, sa roue arrière de vélo. Car c’est à un âge avancé qu’il a conquis de nombreuses places dans les pelotons locaux. Certes il n’a pas appartenu à l’élite régionale, mais disons qu’il est connu comme un grand parmi les petits.
- Ancien coureur de la FSGT, Lafagne (notre photo ci-contre lors de sa victoire à Calès en 1991) avait été un des fondateurs du Guidon Périgourdin. Après l’avoir quitté, il porta notamment les couleurs du Cyclo-Club Nontronnais du président Trioux, toujours sous la férule de la FSGT. Certainement qu’il a obtenu dans cette première carrière cycliste de nombreux lauriers, mais "Vélo Dordogne" ne peut en parler faute de documentation sur les affinitaires... Licencié en 1987 en FFC, il a débuté sa carrière dans cette Fédération au sein de la Pédale Faidherbe puis de l’UC Montpon. Michel Lafagne a couru surtout en raison de son âge dans les catégories subalternes et notamment chez les cyclo-sportifs et les vétérans. "Vélo-Dordogne" ne connait pas tous les contours de la carrière de ce cheminot si ce n’est, quelques succès obtenus à Neuvic, Périgueux le Toulon, Cadaujac, Ribérac Trinité, La Chapelle-Faucher, Faye, Saint-Victor, Chamiers, Nocturne de Ribérac et Cherveix-Cubas en 1987, ce qui n’est déjà pas mal... En 1988 il gagne à Saint-Martial de Viveyrols, puis encore au Toulon et lors de la nocturne de Mareuil (1989). En 1990 un bouquet à Bergerac-Naillac, puis encore au Toulon, à Calès et à Tocane en 1991. Il est encore fleurit en 92 à Vanxains puis en 93 au Gour de l’Arche. En 1994 alors âgé de 54 ans, il rentre victorieux de la nocturne de Mareuil. Mais ces quelques succès ne représentent qu’une infime partie de son palmarès auquel s’y ajoutent de nombreuses places d’honneur. De plus, il affectionnait les circuits locaux et notamment ceux du Toulon, de Chamiers et du Gour de l’Arche où il retrouvait bien souvent ses amis cheminots venus l’encourager.

1_20100507_174718[1]

Vainqueur en 1993 au Gour de l'Arche sous les couleurs de l'UC Montpon

- Sa deuxième passion, c’était la chasse à la palombe pour laquelle il s’adonnait  avec ses amis du Toulon, du côté de Saint-Front d’Alemps. Cette fois, il ne verra pas la migration des oiseaux bleus passée. Le destin en a voulu autrement, puisque c’est lui qui est parti pour toujours... Alors les jeunes d’antan n’entendront plus le vieux lion rugir, comme ils aimaient dire en plaisantant. Cette saloperie de maladie est parvenue à le terrasser en cette journée d’octobre. Mais sa mémoire, son esprit combatif, sa soif de vaincre resteront gravé longtemps dans les esprits. Bon voyage Michel et merci pour ton exemple, pour ce que tu nous as démontré : "le fait qu’il n’y avait pas d’âge pour rester un cycliste actif et vainqueur".
- A toute sa famille, "Dordogne cycliste" présente ses sincères condoléances. Ses obsèques se dérouleront lundi 14 octobre à 14h00 au crématorium de Notre-Dame de Sanilhac.

VÉLO DORDOGNE – MICHEL LAFAGNE © BERNARD PECCABIN
La mémoire du cyclisme en Dordogne est à découvrir sur les blogs :
http://la-dordogne-cycliste.allmyblog.com/ et http://velodordogne.canalblog.com/

Posté par Bernard PECCABIN à 14:01 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

17 août 2019

FÉLICE GIMONDI EST DÉCÉDÉ

IL ÉTAIT VENU MAINTES FOIS EN PÉRIGORD

Gimondi

Mlle Carat remet la gerbe à Gimondi en 1966 à Rouffignac, 
alors que le  micro est tenu par Maurice Jouault

- Celui qui est venu maintes fois courir en Dordogne dans les années 60 s’est éteint vendredi 16 août 2019 en Sicile. Cet ancien champion avait couru en Périgord lors des critériums d’antan. Il avait gagné à Rouffignac en 1966, à Saussignac en 1967 et on l’avait vu à Lalinde, Saint-Cyprien, Chamiers et Mussidan. Le Bergamesque répondait aux invitations de Maurice Jouault, même bien après sa carrière qu’il avait arrêtée en 1979. Gimondi c’était un palmarès hors du commun avec ses victoires au Tour d’Italie à trois reprises puis au Tour de France et à la Vuelta notamment.

116777008[1]

Louis Chassaigne avec Gimondi vainqueur à Saussignac, puis
Raymond Poulidor et en retrait Roger Lanzac

VÉLO DORDOGNE – DÉCÈS DE GIMONDI © BERNARD PECCABIN
La mémoire du cyclisme en Dordogne est à découvrir sur les blogs :
http://la-dordogne-cycliste.allmyblog.com/ et http://velodordogne.canalblog.com/

Posté par Bernard PECCABIN à 22:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


26 juillet 2019

LE CC. PÉRIGUEUX-DORDOGNE EN DEUIL

Marie-Madeleine PAUL est décédée

2019

- Les mots sont impuissants suite au décès rapide de Marie-Madeleine Paul. Trésorière du CC Périgueux-Dordogne, elle était connue de tous les milieux cyclistes pour qui elle a énormément donnée. Depuis 1969 où elle avait épousé Bernard le président, elle était pour ainsi dire mariée comme beaucoup d’épouses, avec la petite reine. Après avoir lutté contre cette saloperie de maladie du siècle, Mado (pour les intimes) s’en est allée pour toujours...
- "Vélo Dordogne" présente ses sincères condoléances à son époux Bernard, à ses enfants et à toute la famille cycliste liée par son action et sa fidélité aux couleurs du club de la préfecture. Marie-Madeleine était une personne très appréciée. Et même si parfois "Vélo Dordogne" a eu quelques points de vue différents, force de reconnaître qu’elle détenait en elle dans son action un dénominateur commun : celui de la loyauté et de l’honnêteté. C’était un personnage à deux façades. Il y avait son côté pile, celui d’une personne joviale pleine d’humour qui aimait plaisanter, puis son côté face, celui d’une personne soucieuse de défendre la cause pour qui elle travaillait et pour qui elle restait intransigeante.
- Sûr que le cyclisme Périgourdin est abattu au lendemain de cette terrible nouvelle, de plus tout à fait inattendue. La vie est injuste et une fois de plus la destinée des gens nous démontre que nous ne sommes pas grand-chose sur cette Terre. Sûr aussi qu’elle va énormément manquer au club, à son dévoué époux de président, tellement elle avait pris sa fonction avec cœur mais aussi avec beaucoup d’efficacité et de réussite. C’était une collaboratrice sans faille, très compétente, sur qui on pouvait compter et avec qui on aimait faire équipe.
 - Ses obsèques seront célébrés lundi 29 juillet à la cathédrale Saint-Front à Périgueux à 14h30, suivis par l'inhumation au cimetière Saint-Augutre à Coulounieix. D’autres informations sont à lire sur le site Sud Gironde.

VÉLO DORDOGNE – DÉCÈS DE MM. PAUL © BERNARD PECCABIN
La mémoire du cyclisme en Dordogne est à découvrir sur les blogs :
http://la-dordogne-cycliste.allmyblog.com/ et http://velodordogne.canalblog.com/

Posté par Bernard PECCABIN à 15:01 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

17 juin 2019

DISPARITION D’UN DES VAINQUEURS DE BORDEAUX-PÉRIGUEUX

ADIEU JEAN RICOU

Bx-Px

Jean Ricou vaiqueur de Bordeaux-Périgueux en 1965

- Nous apprenons avec une profonde tristesse le décès à 86 ans de Jean Ricou. Il était un coureur Charentais mais il était venu souvent en Dordogne où il a remporté quelques notoires succès dont le Bordeaux-Périgueux de 1965. Ces obsèques se sont déroulées à Gémozac le 14 juin dernier. (photos de JL Rouzeau)

Ricou montlieu 57

ricou montlieu

Quelques uns de ses succès en Périgord :
1961 Grand Prix de Belvès, Grand Prix de Piègut, 2° du critérium de Ribérac derrière Bahamontès.
1963 : Lauréat à Saint-Pierre d’Eyraud.
1964 : Grand Prix du Coux. (photo avec Jean Tamain).
1965 : Bordeaux-Périgueux.
1968 : vainqueur à Calès.

- Pour voir toute la rétro de sa carrière cliquez sur ce lien.

ricou st martin d'ary

VÉLO DORDOGNE – LE DÉCÈS DE JEAN RICOU © BERNARD PECCABIN
La mémoire du cyclisme en Dordogne est à découvrir sur les blogs :
http://la-dordogne-cycliste.allmyblog.com/ et http://velodordogne.canalblog.com/

Posté par Bernard PECCABIN à 15:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

04 juin 2019

GEORGES DUPRÉ NOUS A QUITTÉS

4_20131228_165430[1]

- Il était l’aîné des trois garçons (Georges, André et Lucien), tous cyclistes pur jus du siècle dernier. Il est décédé à l’âge de 90 ans le samedi 1° juin. Ses obsèques auront lieu mercredi à l’église de Saint-Nexans à 11h00, suivi de son inhumation au cimetière communal. "Vélo Dordogne" adresse ses condoléances à toute sa famille. Ancien coureur du Stade Foyen et du CC. Lindois, lire sur ce LIEN une partie de sa carrière cycliste.

VÉLO DORDOGNE – GEORGES DUPRÉ © BERNARD PECCABIN
La mémoire du cyclisme en Dordogne est à découvrir sur les blogs :
http://la-dordogne-cycliste.allmyblog.com/ et http://velodordogne.canalblog.com/

 

Posté par Bernard PECCABIN à 10:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

13 mars 2019

BARQUERO LE MUSSIDANAIS EST DÉCÉDÉ

UN GRAND CHAMPION

- Voilà presque trois mois que le champion Mussidanais Angel Barquero est décédé. "Vélo-Dordogne a été informé par Gérard Descoubès, le chroniqueur des grands champions. Lire d’ailleurs le communiqué reçu ce jour et écrit par ses soins.

Angel Barquero, tout en discrétion

BARQUERO

- C’est son fils, d’un coup de téléphone depuis l’Espagne où Angel s’était retiré, qui nous a appris sa mort à 93 ans, survenue il y a quelques semaines à Burriana (né le 2 mars 1925 à Albarcine). Avec le décès du vieux grognard Mussidanais, c’est tout un univers qui revient parmi nous, celui de la décennie cinquante. Pour avoir eu le bonheur, de pouvoir échanger avec lui, voici le témoignage profond et sensible de sa mémoire.
- Après s’être classé second du Tour de Lérida 1949, ce routier sprinter puissant, décide de rajouter une étape, celle qui va le conduire, via Puycerda et Bourg-Madame, puis lui faire traverser la France en diagonale, pour retrouver son père et son frère installés en Dordogne. Il est déjà un coureur cycliste averti, façonné pendant trois ans par le futur grand stayer Guillermo Timoner. Bien que son style du genre ‘’gros crabe’’ posé sur une boite d’allumettes, avec pattes débordantes de tous côtés, laissait toujours à désirer, ses adversaires le tenaient en haute estime. Ce redoutable puncheur, allait se révéler coureur de talent en France.
- Fin 1952, monsieur M. Canardo le sélectionneur Espagnol, le contacte pour qu’il vienne se préparer en Espagne dans la perspective d’une sélection nationale. Le ‘’Dordognot’’ d’adoption, repasse la frontière, mais aussitôt posé le pied sur le sol Ibérique, il est arrêté manu-militari et incarcéré dans une prison Franquiste pour communisme !! lui qui n’a jamais fait de politique, se retrouve entouré de condamnés à mort, dans des conditions très pénibles. Craignant pour sa vie, des amis prient la FFC d’intervenir auprès du ministre des sports espagnols le général Boscardo, ce dernier le fera libérer au mois de mars 1953. Sa chance, le général Boscardo était celui qui lui avait remis la médaille et le maillot national, lors de son victorieux championnat d’Espagne militaire en 1948.
- Rentré en France, il se faisait aussitôt naturaliser. Angelo va réaliser une très belle carrière cycliste en sa qualité d’indépendant, il affronte les pros dans des courses telles : le circuit des six provinces, Tour du Vaucluse, Midi-Libre, Tour d’Aragon, etc... Son palmarès présente une grosse soixantaine de victoires, dont les plus belles restent : son titre de champion d’Espagne sur route amateur en 1948, puis Ribérac, Vergt, Le Pizou en 1949, Duras, Mussidan, Belvès, Neuvic, Ribérac, Montpon en 1950 (sa meilleur saison 20 victoires), Abzac, Bergerac, Ste. Foy La Grande, Sauveterre de Guyenne, Le Codrix à Angoulême en 1951, Lagorce Laguirande (en battant au sprint P. Mancicidor et Riton Aubry l’ex champion du monde amateur), Le Mouscard, Limoges, Bellac, Bordeaux-Mussidan en 2 étapes, Bordeaux-Eymet, 4° de Bordeaux-Royan en 1952, Villefranche de Lonchat en 1954, La Réole, Périgueux en 1955, Barsac en 1956.
- Durant sa carrière il porta les couleurs des clubs suivants : Cyclo Club Castellón 1941 à 1945, club militaire des Baléares 1946 à 1948, Racing club Mussidanais 1949 à 1957, il fut équipé par : Rochet 1949, Royal-Fabric 1950 à 1952, Tendil 1953, France-Sport 1956 à 1957.
- Après le cyclisme il sera ouvrier maçon dans le bâtiment, pour finir conducteur de travaux dans une grosse entreprise. Solide comme un roc, il pratiquait encore le vélo une heure par jour jusqu’à l’âge vénérable de 92 ans. Il est décédé des suites d’un AVC. Angelo a traversé les courants d’air de la gloire régionale, il se promènera encore longtemps dans les chemins des souvenirs cyclistes Mussidanais. On te salut l’ancien.
Gérard Descoubès

2_20110308_170943[1]

Image souvenir avec le mariage d'Angel Barquéro dans la petite église de Sourzac qui rassembla toute l'équipe du Racing-Club pour la traditionnelle haie d'honneur. On reconnaît de gauche à droite avec une roue à la main François Gourmelon et Max Peyssard, puis Henri Martin et Albert Chaussade. L'événement s'est passé le 8 octobre 1955 à Sourzac selon Michel Barquéro le fils d'Angel à qui on doit ce cliché (photo Albert Chaussade)

Liens Vélo-Dordogne sur la carrière de Barquéro :
- L’histoire du Racing-Club Mussidanais
- 1950-1951 : la carrière de Barquéro.
- 1952 une incroyable saison avec le duo Barquéro-Gourmelon.
- 1953-1954 une pluie de bouquets.
- 1955-1956 l’heure des premières déceptions.
- 1957-1959 la fin de la décennie.

VÉLO DORDOGNE – DÉCÈS D’ANGEL BARQUERO © BERNARD PECCABIN
La mémoire du cyclisme en Dordogne est à découvrir sur les blogs :
http://la-dordogne-cycliste.allmyblog.com/ et http://velodordogne.canalblog.com/

Posté par Bernard PECCABIN à 21:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

04 août 2018

ARMAND DE LAS CUEVAS EST DÉCÉDÉ

SON PARCOURS EN DORDOGNE

2_20110502_155954[1]

Tour du Ribéracois où on aperçoit de las Cuevas sur la plus haute marche entouré
par son équipier Lagardère (2°) et le Ribéracois Lacarte (3°) - édition 1986

- Le décès du champion Girondin s’est répandu comme une traînée de poudre au sein de la petite reine. Armand de las Cuevas, ce champion hors pair est décédé à l’île de la Réunion le 3 août 2018. Son parcours chez les amateurs fut très court. Né en 1968 à Troyes on le rencontre dans les courses de Dordogne en 1984 où il remporte le prix cadet de la Chapelle-Gonaguet et celui de Montpon-Ménestérol. En 1985 il passe junior première année et gagne de nouveau à Montpon une course disputée avec les 3° catégories. Junior deuxième année en 1986, il remporte le Tour du Ribéracois en s’adjugeant l’étape en ligne, le chrono et bien évidemment le général. Coureur surclassé il est en première catégorie en 1987, il n’a que dix-neuf ans et gagne le chrono de Lisle et le prix de Cénac et Saint-Julien. En 1988, on le voit au 3° du Tour du Périgord où il se classe 7°. Déjà en 1989, il est chez les pros (équipe Reynolds, Banesto, Castorama, Casino, Amica Chips), soit un parcours très court chez les amateurs compte-tenu de ses résultats exceptionnels et précoces.
 - "Vélo-Dordogne" adresse ses sincères condoléances à sa famille et n’oublie pas ce grand champion qu’il a été.

1986

En 1986 à Biarritz sacré meilleur junior Aquitain

VELO DORDOGNE - ADIEU ARMAND © BERNARD PECCABIN
La mémoire du cyclisme en Dordogne est à découvrir sur les blogs :
http://la-dordogne-cycliste.allmyblog.com/ et http://velodordogne.canalblog.com/

Posté par Bernard PECCABIN à 12:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]