28 mai 2018

LE VÉLO CLUB ET MONPAZIER ONT PERDU BELLEMARE

- L’animateur et conteur Pierre Bellemare n’enchantera plus le public et la nocturne de Monpazier. Résidant à Vergt de Biron, à quelques encablures de la cité des remparts, Pierre Bellemare n’hésitait pas de s’investir dans la vie associative de son canton.

107444102[1]

Pierre Bellemare au pied du podium converse en direct
avec Jean-Louis Gauthier avant de donner le départ

- Il était venu pas exemple le 3 août 2000 à la nocturne de Jean-Louis Gauthier gagnée par Eric Darragnès,  comme à d’autres occasions. Véritable moulin à paroles, il s’était collé à la vie de la Bastide et pour les cyclistes comme pour le public, c’était et ce fut un réel plaisir de le rencontrer. On se souviendra longtemps de cet homme simple qui s’est tu à jamais…

107444151[1]

Départ de la nocturne du 3 août 2000, donné par Pierre Bellemare

- Monpazier (Nocturne des remparts en élites par VC Monpazier) : 1. Eric Darragnès (US Bouscat), 2. Drubay (CC Etupes), 3. Schrall (Figeac), 4. Krajewski (Bon Encontre), 5. Delias (Marmande), 6. Gillain (Bry sur Marne), 7. Delpech (Marmande), 8. Sobinski (Blagnac), 9. Pofilet (Etupes), 10. Pavlov (Albi VS).
- Ne manquez pas de lire ce jour et de cliquer sur notre rubrique "il y a 50 ans"

VELO DORDOGNE - ADIEU PIERRE © BERNARD PECCABIN
La mémoire du cyclisme en Dordogne est à découvrir sur les blogs :
http://la-dordogne-cycliste.allmyblog.com/ et http://velodordogne.canalblog.com/

Posté par Bernard PECCABIN à 14:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


18 mai 2018

23 JUIN 1968 LE JOUR OŪ TROIS PÉRIGOURDINS SONT CHAMPIONS

3 champions

- Il a été une époque où le cyclisme Périgourdin était en état de grâce. Avec trois titres de Champion régional, la saison 1968 a été plus que faste. C’était la saison où Christian Bordier, Francis Dubreuil et Bernard Sautier devenaient Champions d’Aquitaine pour les deux premiers cités et du Limousin pour le troisième. Retour sur ce 23 juin 1968 qui a fait date dans nos annales cyclistes.

CHAMPIONNATS D’AQUITAINE SÉNIORS A LIBOURNE

CHRISTIAN BORDIER TITRÉ POUR LA QUATRIÈME FOIS

- Au départ de Libourne, on ne songeait guère à s’interroger sur le caractère de l’ultime lutte qui déciderait de l’attribution du titre de Champion d’Aquitaine des séniors. D’emballage massif, il n’y en aurait point, car aux difficultés naturelles du parcours, routes vallonnées et sinueuses, parfois très étroites, allaient s’ajouter des conditions atmosphériques défavorables.
-
Ces prévisions se sont réalisées, si après 173 kilomètres d’une course rendue souvent très pénible par de violentes bourrasques de pluie et de vent, le dénouement se fit au sprint. Celui-ci n’opposait que deux concurrents : le sociétaire du CC Bordelais Pierre Masseys et le Foyen Christian Bordier.
- L’explication s’annonçait très serrée, car si le premier jouit d’une belle réputation de finisseur, les hectomètres précédant la ligne d’arrivée étaient en légère montée et on avait eu tout loisir de remarquer l’efficacité de son rival, durant l’ascension des côtes jalonnant la fin du parcours.
Un sympathique récidiviste
- Aussi bien est-ce sans surprise que l’on vit le jeune Christian Bordier sortir victorieux d’un coude à coude acharné et remporter aussi son quatrième titre régional. Le Foyen né en vérité à Cherval (Dordogne) le 29 novembre 1946 est en fait un sympathique récidiviste particulièrement inspiré par les épreuves officielles.
- Champion d’Aquitaine des débutants en 1963, il fut à nouveau le meilleur des amateurs en 1965, avant de s’imposer l’année suivante avec le CC Bordelais dans la course des sociétés.
- Hier à Saint-Emilion il a fêté son 85° succès et on est en droit de penser qu’il aurait sérieusement enrichi son palmarès s’il n’avait pas été victime d’une chute grave à l’entraînement en début de saison et qui le contraignit à ne reprendre de l’activité qu’il y a deux mois. (une grave chute à l'entraînement qui lui valu la bagatelle de 46 points de suture et une interruption)

Trop de crevaisons, hélas

- Ainsi avec Christian Bordier le comité d’Aquitaine possède un beau lauréat, nous faisant un peu moins regretter l’hécatombe des crevaisons qui élimina de nombreux favoris. Labourdette, Coscojuela, Fauquey, Bérano, Bouchonneau, Perriat, Dupuch, Eyquard furent victimes du silex et on déplorera d’autant plus leur malchance qu’ils figuraient dans la sélection qui s’opéra dès les premiers kilomètres.

CA en 1968 à Libourne

A Saint-Emilion Bordier endosse son quatrième maillot de Champion d'Aquitaine

- On ne dut pas attendre longtemps, en effet pour voir la course se décanter. Après une attaque déclenchée aussitôt le signal de l’envolée, par Eyquard, Labourdette et Caneiro, un peloton de vingt-deux hommes se formait. Outre les trois premiers cités, on trouvait Barbe, Duteil, Chaudet, Borda, Barrière, Masseys, Coscujuela, Comme, Guimberteau, Daniel Dupé, Bordier, Récapet, Périat, Bérano, Dupuch, Fauquey, Mazet, Bouchonneau, Mazeau.
- Le reste du peloton perdait de plus en plus de terrain. Et alors commençait une course par élimination due, hélas, davantage aux crevaisons qu’aux déficiences athlétiques.
- Au 60° kilomètre, la course était déjà entendue. Les accidentés étaient irrémédiablement distancés et le groupe d’avant-garde ne comptait plus que neuf unités, Eyquard, Masseys, Comme, Mazet, Barbe, Bordier, Chaudet, Coscujuela et Dupuch.
- C’était encore trop. Alors que Bordier multipliait les coups de boutoir, à l’occasion de chaque côte, Coscojuela, puis Dupuch et enfin Eyquard (qui avaient déjà effectué deux retours après changement de roue interdit) disparaissaient et sur la fin, seul Masseys était en mesure de conserver le contact avec le remarquable Bordier.
Le classement : 1. Christian Bordier (EC Foyenne) les 173 km en 4h 24’,
2. Masseys (CC Bordelais) m.tps, 3. Barbe (CA Béglais) à 40s, 4. Mazet (CC Bordelais), 5. Chaudet (AS Libourne) à 1’40s, 6. Comme (CC Bordelais) à 1’43s, 7. Dupuch (SAM Bordeaux) à 4’35s, 8. Bernard (CC Bordelais), à 9’00s, 9. Salles (CC Béarnais), 10. Lionnay (CC Bordelais), 11. Peydecastaingt (Créon), 12. Mathieu (Ambarès), 13. Lagrange (SAM Bordeaux), 14. Coscojuela (CC Béarnais), 15. Gorgelin (Marmande), 16. Margueritte (Marcel Dassault).

A PORT SAINTE-MARIE, LAPÉBIE CRÉVE

DUBREUIL EST CHAMPION DES JUNIORS

Dubreuil CA en 68

Déjà titré en cadets, Dubreuil citoyen de Lussac récidive à Agen

- Serge Lapébie était le plus malheureux des coureurs cyclistes qui soient. Le jeune Bordelais a pleuré, beaucoup pleuré de déception. On comprend sa réaction. Il était favori de ce championnat d’Aquitaine route juniors. Il avait pour lui la classe, le sens de l’organisation. Il devait logiquement l’emporter. On ne voyait pas quel concurrent aurait pu l’inquiéter tant il se montra à l’aise tout au long du parcours. Il se contenta de demeurer dans le peloton jusqu’à 50 kms de l’arrivée, contrôlant chaque échappée, chaque mouvement. A la sorte de Sainte-Livrade, il décida de s’enfuir. Avec lui, un compagnon de route également volontaire et valeureux, Dubreuil de Nontron. Dans la côte de Dolmayrac , ils partirent définitivement et ne furent plus rejoints.
- Ce duo se poursuivit ainsi durant le parcours le plus difficile de l’itinéraire, à travers les lacets, les descentes et les coteaux de l’Agenais. A 6 km de Port Sainte-Marie, Dubreuil et Lapébie étaient toujours ensemble. C’est alors que se produisit l’irréparable : Lapébie creva et Dubreuil s’envola seul vers l’arrivée dont il franchit la ligne avec 29 secondes d’avance. Le jeune Périgourdin devait par la suite l’avouer : "Si Lapébie n’aurait pas crevé, il m’aurait battu à l’arrivée."
- Cette épreuve organisée par le Guidon Agenais, fut très dure en raison des conditions atmosphériques. De nombreuses averses et de fortes bourrasques génèrent les concurrents. Ceux qui étaient distancés étaient irrémédiablement perdus. Si bien qu’au total, des 63 coureurs au départ, il n’en n’arriva que vingt. Beaucoup même parmi les favoris et notamment le Girondin Dupouy, vainqueur l’an dernier, le Villeneuvois Rieu et de nombreux outsiders abandonnèrent. L’un d’eux Emile Arbès d’Anglet, chuta et dut être transporté à une clinique pour y recevoir des soins. La dernière partie de l’itinéraire fut notamment sévère pour tous ceux qui n’avaient pas pour eux la résistance et il est évident qu’hier ce sont les meilleurs qui sont arrivés sinon les plus chanceux.
Classement : 1. Francis Dubreuil (Pédale Nontron), 2. Lapébie (SAM Bordeaux) à 20 secondes, 3. Castaing (Girondins) à 2’35s, 4. Espinasseau (Bordeaux) m.tps, 5. Seureau (Libourne) m.tps, 6. Mirou (Gujan Mestras) à 3’55s, 7. François (SAM Bordeaux) m.tps, 8. Besse (Bègles) à 5’35s, 9. Desco (Marmande) à 7’00s, 10. Lespinasse (Se Foy) à 11’00s, 11. Gorostéguy (Bayonne), 12. Labarthe (La Teste), 13. Loustau (Oloron), 14. Arbès (Anglet), 15. Lafaurie (Dax), 16. Febvre (Agen), 17. Lagrave (Talence), 18. Brelaud (Villeneuve), 19. Lacaud (Agen), 20. Castets (Parentis).

BERNARD SAUTIER SACRÉ CHAMPION DU LIMOUSIN

100 TOURS

Trois semaines après le championnat Lucien Sautier remporte les 100 Tours des Boulevards
à Périgueux devant Bordier et Dubreuil les deux champions d'Aquitaine.
(On le remarque ici entouré du speaker Chassagne et du président Moulinier)

- Après les championnats des sociétés qui virent une victoire totale des coureurs de l’UVL, les championnats individuels ont permis aux gens du Cyclo de prendre une belle revanche en classant cinq de leurs coureurs dans les sept premiers.
- A Chéronnac en effet, les coureurs du président Perrier, mortifiés à la suite du cinglant échec essuyé lors des championnats des sociétés, étaient animés d’un farouche désir de vaincre. Dès le début de la course ils passaient résolument à l’offensive et du premier au dernier kilomètre, les maillots rouge et vert du président Perrier menèrent une sarabande effrénée (lire compte-rendu ci-dessous).
- Ce Championnat du Limousin organisé par le CRC Limousin, s’est déroulé à Chéronnac. Les hommes du commandant Perrier, président du CRCL, sont de toutes les attaques. Dès le premier kilomètre Raymond Breuil attaque. Il passe au premier tour, en compagnie de Sauvignat (UVL). Au second tour, il est seul en tête. Au 3° passage Lucien Sautier et Tony Lebourg du CRCL le rejoignent. Ils portent leur avance à deux minutes au cinquième tour. A mi-course, Jean-Claude Sansonnet (CRCL) comble seul ce retard. Quatre hommes du Cyclo sont au commandement mais le peloton s’est rapproché. Lucien Sautier décide de partir seul et va chercher le titre mérité de Champion du Limousin. Raymond Breuil obtient fort justement la seconde place précédant Rigaud (Aubusson), Jamot (Felletin), Sansonnet, Laroudie et Démartin du CRCL, Sauvignat et Mérigaud de l’UVL et Soudanas du CRCL.
Le classement : 1° Lucien Sautier (CRCL) les 165 km en 4h22’12", 2. Breuil (CRCL) en 2’04", 3. Rigaud (Aubusson) à 3’18", 4. Jamot (Felletin) m.tps, 5. Sansonnet (CRCL) à 4’50", 6. Laroudie (CRCL) à 5’18", 7. Démartin (CRCL), 8. Sauvignat (UVL), 9. Mérigaud (UVL), 10. Soudanas (CRCL), etc...
- A noter la crevaison de Rault (UV Limousine) au cinquantième kilomètre. Le changement de roue n’étant pas autorisé dans ce genre d’épreuve ce qui est une hérésie en même temps qu’une injustice profonde pouvant condamner le meilleur, Rault du changer seul son boyau et se trouva d’un coup relégué très loin à l’arrière. Il chassa toute la journée et se classa 12° à 5’30" du champion.

VÉLO DORDOGNE - BORDIER, DUBREUIL, SAUTIER © BERNARD PECCABIN
La mémoire du cyclisme en Dordogne est à découvrir sur les blogs :
http://la-dordogne-cycliste.allmyblog.com/ et http://velodordogne.canalblog.com/

Posté par Bernard PECCABIN à 14:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

17 mai 2018

CHAMPIONNATS DE DORDOGNE DES ECOLES DE VELO

- Ces championnats qui se sont déroulés le 13 Mai 2018 à Saint-Astier ont donné lieu à de belles confrontations entre nos jeunes pousses qui se doivent mainteant de préparer leur avenir au niveau régional. Bravo à tous les titrés mais aussi à tous les participants, sans oublier les vaillants dirigeants de la JS Astérienne et de son  dévoué président Philippe Leguen.

Dsc_0289 (1)

Le blé en herbe Périgourdin lors des récompenses (photo JSA)

Dsc_0301 85 (1)

Nos vaillants Astériens (photo JSA)

Championnat_Dordogne_des_Ecoles_de_vélo (résultats  - PDF à télécharger)

VELO DORDOGNE -Ecoles de vélo (Championnats) © BERNARD PECCABIN
La mémoire du cyclisme en Dordogne est à découvrir sur les blogs :
http://la-dordogne-cycliste.allmyblog.com/ et http://velodordogne.canalblog.com

Posté par Bernard PECCABIN à 15:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

03 mai 2018

36° PRIX DU MUGUET A SAINT-ASTIER

ANTONIN BOISSIERE RENTRE DANS L’HISTOIRE DE LA COURSE

2018 Muguet Phylox

- Cet article ne constitue pas un reportage mais une suite de toutes les éditions du Prix du Muguet. Et en 1° mai 2018, on en était à la 36° et une fois de plus, c’est un Périgourdin qui s’est imposé. Après Jean-Paul Séaut, Patrice Géraud, Frédéric Rischard, Nicolas Labrousse, Christophe Cuménal, Jean-Luc Besse, Ludovic Guionie, Adrien Brusson, Guillaume Alvès, Alexis Diligeart et Alexandre Léon voici que Boissière devient le douzième coureur Périgourdin à inscrire son nom sur cette classique.

- Le Muguet c’est toujours la course du printemps, celle des hirondelles et des vergers fleuris que l’itinéraire côtoie sur les 110 kms du parcours entre le Val de l’Isle et les Hauts de Dronne. Au micro Pierre Lajarthe et Alain Chaussat s’en donnaient à cœur joie notamment lors des petits tours qui constituaient le final, d’où Antonin Boissière est sorti du sprint en costaud.

2018 Muguet 2

- Ce sont 115 coureurs qui se sont rassemblés sous un temps agréable pour rouler, il faut le souligner, ceci après la météo exécrable des semaines précédentes. Cent quinze coureurs c’est aussi une énorme récompense pour les dirigeants Astériens qui emploient de gros moyens logistiques et humains pour mettre une telle course en place. Il y a eu d’abord la rando de Fabrice Salvette, repris avant la côte de Mensignac. Ensuite six hommes sont sortis dont l’ancien Pierre Painaud, mais aussi Jean-Luc Delpech, Jérémy Barret, Alexis Morange, Loïc Sweze et Molin Pradet. A Léguillac de l’Auche, ancien haut-lieu du cyclisme local, tout rentre dans l’ordre et ce sera ainsi jusqu’au MG de Chantérac où Yann Chadourne marque les points du classement.

- Il y eu ensuite une petite banderille à Saint-Germain du Salembre, mais ce n’était qu’un fétu de paille puisqu’il a fallu attendre la périphérie des petits tours pour apercevoir Yann Chadourne, Loic Roy, Alex Molin Pradel et Thibaud Leporc se détacher. Mais là encore ça roulait trop vite derrière et tout restait à refaire.

2018 Muguet Phylox 1

- Dans la côte de Grassat, un groupe tentait une opération. Alexis Morange , Pierre Painaud, Emmanuel Charpentier et Gontran Lance voyaient revenir Bryan Feytou  Stanislav Krylov, Corentin Quillez, Jérémy Crépelière. Il y eu ensuite le bris de chaîne de Lance, puis la chute de Crépelière et de Morange, si bien que sur les derniers kilomètres un regroupement de onze coureurs s’opérait en vue de l’arrivée. On y remarquait Brayan Feytou, Pierre Painaud, Stanislav Krylov, Emmanuel Charpentier, Vincent Detosse, Lilian Langella, Julien Fiacre, Antonin Boissiére, Jérome Cazemajou, Corentin Quilez, et Thibaud Leporc qui se lancèrent pour le sprint d’où Boissière jaillit comme un boulet de canon pour inscrire son noms de cette 36° édition. Une victoire qui fait plaisir puisqu’on sait que ce vainqueur est coaché par Stéphane Reimherr, tout un programme !

Classement_muguet_2018 (à télécharger)

2018 Muguet 5

Protocole ci-dessous avec de gauche à droite : Philippe Le Guen (président de la JS Astèrienne), Lilian Langella (1er junior), Alexis Morange (meilleur grimpeur), Alain Chaussat, Brayan Feytou (1er Astérien), les demoiselles d’honneur, Julien Fiacre (1er PC), le vainqueur Antonin Boissière, Pierre Lajarthe, Pierre Painaud (1er des 3ème catégorie), Vincent Detoose (meilleur sprinter) et monsieur le délégué aux sports de la ville de Saint-Astier.

LIENS SUR LE PRIX DU MUGUET.
- Saint-Astier, sa JSA, son cyclisme.
- Portail des courses courues à Saint-Astier.
- Prix du Muguet de 1983 à 1990.
- Prix du Muguet de 1991 à 1997.
- Prix du Muguet de 1998 à 2005.
- Prix du Muguet de 2006 à 2012.
- Prix du Muguet 2013.
- Prix du Muguet 2014.
- Prix du Muguet 2015.
- Prix du Muguet 2016.
- Prix du Muguet 2017.
- Palmarès du Muguet à Saint-Astier.

VÉLO DORDOGNE - 36° Prix du Muguet © BERNARD PECCABIN
La mémoire du cyclisme en Dordogne est à découvrir sur les blogs :
http://la-dordogne-cycliste.allmyblog.com/ et http://velodordogne.canalblog.com/

Posté par Bernard PECCABIN à 16:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

22 mars 2018

LA RENAISSANCE DU CYCLO-CLUB LINDOIS EN 1991

Lalinde 1991

- 22 septembre 1991 : Lalinde, la Saint-Maurice. C’est certainement ce jour-là que l’idée de relancer le CCL a germé dans l’esprit du président Maurice Jouault (au premier plan). Sur le podium au moment des récompenses, de gauche à droite : Annie Jouault (au premier plan) Jean-Robert Lafosse, Elisabeth Hourcq, Daniel Samy, Daniel Fontayne vainqueur des anciennes gloires sur le circuit de la Ronde d’été, Guy Delage, Louis Melchior et Marcel Grimaud..
-
"C’est à la demande de ma ville natale que j’ai accepté de reformer le prestigieux Cyclo-Club Lindois et cela le 14 décembre 1991. Il était hors de question de redevenir le glorieux CCL d’emblée, d’autant plus que les époques ont changé, les ambiances, les pratiques, la motivation des coureurs ont évolué, pas toujours dans le bon sens et puis il faut bien le dire, nous sommes repartis avec une petite trésorerie, alors que nous n’avions plus de maillots, de dossards, de banderoles, fanions, licences, etc... Il importait aussi de juger du sérieux, des aptitudes de chacun et chacune et il y avait lors des organisations, un automatisme à recréer".
- Le Cyclo-Club Lindois à la fin de la saison 1992, c'est-à-dire après une année de reprise, est fort d’une quarantaine de dirigeants, vient d’enregistrer trois nouvelles adhésions, a mis sur pied 21 épreuves dont 15 VTT et six sur route : Siorac, Calès, Etoile des espoirs Périgord-Dordogne, Ronde d’été et gentlemen, fête du vélo et de l’amitié à Lalinde... et a fait confectionner soixante maillots jaune et noir CCL/USL.
- Le club est désormais bien lancé pour 1993 qui constituera un nouveau départ. Et si vous voulez en savoir plus sur le CC Lindois, cliquez sur ce LIEN.

VÉLO DORDOGNE - CC. LALINDE 1992 © BERNARD PECCABIN
La mémoire du cyclisme en Dordogne est à découvrir sur les blogs :
http://la-dordogne-cycliste.allmyblog.com/ et http://velodordogne.canalblog.com/

Posté par Bernard PECCABIN à 22:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


08 mars 2018

PROMOTION JUNIORS D’AQUITAINE 1968

DUNLOP RÉGIONAL 1968

Floirac Monte Christo - Une soixantaine de concurrents ont disputé la finale régionale organisée par le Comité d’Aquitaine , avec le concours du VC Bastidien, de l’US Cenon Rive Droite et du CA Créon. En haut de Camarsac, le Bouscatais Baup passait détacher. Il ne sera rejoint que dans la côte de Cursan. C’est un peloton musardant à une allure de cyclotouriste que nous attaquons la deuxième boucle. Dans cette région accidentée de l’Entre Deux Mers, deux hommes se détachent. Aubert de Créon et Gay de Bergerac. Targon atteint tout rentre dans l’ordre et la promenade continue. Deuxième passage dans Haux, le peloton se scinde en plusieurs tronçons, mais tout est à refaire. Il faut alors attendre un sprint monumental où le Cécébiste Pauillac l’emporte sur Vigouroux. Les dix premiers sont qualifiés pour la finale nationale qui aura lieu le 23 mai.
Classement : 1. Robert Pauillac (CC Bordelais) les 116 km en 3h26’,
2. Gérard Vigouroux (Villeneuve), 3. Francis Peyre (Sainte-Livrade), 4. Fiel (Bayonne), 5. Sadet (Villeneuve), 6. Ruffet (CC Bordelais), 7. Decima (Sainte-Foy), 8. Montet (Sainte-Livrade), 9. Pallaro (Libourne), 10. Gay (VC Bergerac), 11. Le peloton de quarante unités...

04

Robert Pauillac fleurit par Evelyne Darmaillac (Dunlop Régional 1968)

- LES ENGAGÉS - 1. A. Fiel (Aviron Bayonnais), 2. JP. Dumoulin (Aviron Bayonnais), 3. J. Derozie (A. Bayonnais), 4. R. Pauillac (CC Bordelais), 5. Ch. Ruffet (CC Bordelais), 6. D. Pallaro (AS Libourne), 7. A. Baile (AS. Testerine), 8. Ph. Decima (EC Foyenne), 9. J.Cl. Lavoie (US Coutras), 10. JL. Dublé (Bordeaux VC), 11. Ch. Onfroy (CA Créon), 12. JL Prime (CA Créon), 13. J.Cl. Seguin (AS. Libourne), 14. F. Galy (CC Sarlat), 15. M. Jolivet (GC Sarlat), 16. G. Gay (VC Bergerac), 17. A. Démortier (VC Bergerac), 18. R. Borda (AS Hossegor), 19. Ch. Dolhats (VC Tarnos), 20. G. Vigouroux (UCD Villeneuve), 21. F. Peyre (VC Sainte-Livrade), 22. W. Cosani (Guidon Agenais), 23. R. Ivanoff (Aviron Bayonnais), 24. JL. Mondou (UC Artix), 25. J. Bascouert (UC. Artix), 26. S.Bastian (VC Bastide), 27. M. Bordessoules (AS Facture), 28. JP. Dumeau (VC Langon), 29. JJ Onillon (VC Targon), 30. S. Monti (AS. Facture), 31. G. Frosio (US Andernos), 32. A. Aubert (CA Créon), 33. R. Poisson (CC Bordelais), 34. R. Egreteau (CC Bordelais), 35. G. Baup (US Bouscat), 36. Ch. Mallavergne (P. Nontron), 37. JL. Moreau (RC Mussidan), 38. JL. Réjasse (P. Nontron), 39. JP. Gueybaud (VC Bergerac), 40. F. Cattiglo (Parentis Sports), 41. JC. Napias (Parentis Sports), 42. G. Sadet (UCD Villeneuve), 43. JM. Montet (VC Sainte-Livrade), 44. A. Hourquet (CC Béarnais), 45. J. Sénacq (Aviron Bayonnais), 46. M. Descombes (CA Créon), 47. G. Tauzin (US Cenon RD), 48. JF. Danglade (VC Barsac), 49. M. Lartigau (US Cenon RD), 50. B. Valade (AS Libourne), 51. JP Pacaud (CC Bordelais), 52. JL Confolens (CA Créon), 53. G. Thomas (VC Langon), 54. B. Martin (VC Macau), 55. J-Cl. Bernard (AS Libourne), 56. C. Denis (CC Périgueux), 57. J-CL . Ulbert (CC Sarlat), 58. G. Salabert (Guidon Sarladais), 59. J-CL  Larrère (VC Tarnos), 60. J-L. Tunica (VC Nérac), 61. P. Barral (UCD Villeneuve).

LIENS VÉLO DORDOGNE.
- Palmarès des championnats des jeunes.
- Cadets d’Aquitaine en 1966.
- Promotion cadets d’Aquitaine 1968.
- Promotion cadets d’Aquitaine 1971.
- Promotion juniors d’Aquitaine 1968 (championnat juniors, différent du Dunlop régional).
-
Promotion juniors d’Aquitaine 1975.
- Promotion cadets d’Aquitaine 1964.
- Séniors d’Aquitaine 1971.
- Séniors d’Aquitaine 1975.
- Juniors d’Aquitaine 1965.
- Promotion cadets d’Aquitaine 1979.
- Promotion cadets d’Aquitaine 1973.
- Promotion cadets de Dordogne 1969.
- Promotion juniors d’Aquitaine en 1966.

VÉLO DORDOGNE - DUNLOP AQUITAINE 1968 © BERNARD PECCABIN
La mémoire du cyclisme en Dordogne est à découvrir sur les blogs :
http://la-dordogne-cycliste.allmyblog.com/ et http://velodordogne.canalblog.com/

Posté par Bernard PECCABIN à 18:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

15 février 2018

CÉNAC ET SAINT-JULIEN LE 26 MARS

- Le 68éme Grand Prix de Cénac et Saint-Julien (24) "souvenir Simon CHABRIE", disputé dans le cadre des fêtes, aura lieu lundi 26 mars prochain. Cette épreuve Elite Nationale  se déroulera à partir de 14 h 45  sur le traditionnel circuit de Maraval.  Le Vélo-Club Monpazierois maître d’œuvre de cette superbe épreuve attend un beau plateau pour se disputer la succession de grands champions vainqueurs lors des années précédentes.

CENAC 2017 BERNARD

L'arrivée de Péreira (Team Pro Immo Nicolas Roux) en 2017 (Crédit photo Sud Gironde)

Lundi 26 mars 2018 : CENAC ET ST JULIEN (Dordogne)

 68éme Grand Prix Cycliste Simon Chabrié

Classe : Elite Nationale

Date : lundi 26 mars 2018
Course : 68éme GP Simon Chabrié à Cénac et Saint-Julien
Elite Nationale Ouverte aux 1ere 2éme catégories
Pros continentaux Français.
Engagements individuels ou par équipes.
Comité : Aquitaine
Département : 24
Organisateur sportif et maîtrise d’œuvre : VC Monpazier
Partenaires : Département de la Dordogne, Ville de Cénac et Saint-Julien et partenaires privés.
10 tours 100 km
Principale difficulté du parcours : côte de Maraval.
Dossards Lieu : 13h30 podium Grand Rue Route de Cahors 
Réunion directeurs sportifs : 14h15 au podium Distribution radios
Lieu et  Heure de Départ : 14h45 même lieu 
Lieu d’Arrivée : Grand Rue route de Cahors
Prix. Grille : 20/1220 €, prix spéciaux : 2éme catégories: 20/305 €
Nombreuses primes. Points chauds.
Engagements par internet.
Renseignements: Vélo-Club Monpazièrois
06.86.15.81.48 - gjl@wanadoo.fr

La plus ancienne des épreuves de haut niveau dans le Sud Dordogne.

PALMARES CONNU : 1954 : Robert JUGIE (CC Belvès), 1957 : Jacques BIANCO (UCD Villeneuve), 1958 : Gérard LOUSTALOT (Pau VC), 1959 : Jules PINEAU (Guidon Agenais), 1960 : Jean DELOCHE (ASPTT Bordeaux), 1961 : Maurice BERTRAND (ASPTT Bordeaux), 1964 : Michel BRUX (VC Tarbais), 1965 : Bernard LABOURDETTE (FC Oloron), 1966 : Michel LESCURE (CV Montastruc), 1967 : Maurice LAFOREST (Royan), 1968 : Michel LESCURE (CV Montastruc), 1969 : Claude MAZEAU (CC Lindois), 1970 : Henri CHAVY (Lyon), 1971 : Jacques ESCLASSAN (CV Montastruc), 1972 : Jacques ESCLASSAN (CV Montastruc), 1973 : Joseph KERNER (AS Carcassonne), 1974 : Daniel SAMY (Saint-Eloy les Mines), 1975 : Jean-Marie VALADE (EC Foyenne), 1976 : Bernard PINEAU (Pédale Tonneins), 1977 : René BAJAN (UC Gujan-Mestras), 1978 : Fernand FARGES (UC Aurillac), 1979 : Eric VALADE (EC Foyenne), 1980 : Claude MAGNI (CC Marmandais), 1981 : Pascal CHAUMET Cycle Poitevin), 1982 : Michel FEDRIGO (CC Marmande), 1983 : Dominique DELORT (EVCC Bergerac), 1984 : Andrew BRADLEY (VC Saint-Céré), 1985 : Andrew BRADLEY (EV Bretenoux-Biars), 1986 : Michel LARPE (AJ Montmoreau), 1987 : Armand DE LAS CUEVAS (CC Marmande), 1988 : Laurent MAZEAUD (Stade Auxerre), 1989 : Gilles DUBOIS (AS Saint-Médard), 1990 : Laurent MAZEAUD (VS Montluçon), 1991 : Pascal HERVE (UC Niort), 1992 : Laurent ROUX (Toulouse Cycliste), 1993 : Christophe LANXADE (US Montauban), 1994 : Eric FRUTOSO (US Montauban), 1995 : Ludovic GRECCHI (US Montauban), 1996 : Thierry FERRER (VS Cahors), 1997 : Thierry ELISSALDE (Aviron Bayonnais), 1998 : Pascal PEYRAMAURE (CC Nogent), 1999 : Pierre PAINAUD (US Montauban), 2000 : Gilles ZECH (23 La Creuse), 2001 : Arnaud LABBE (Cycle Poitevin), 2002 : Sébastien BORDES (US Montauban), 2003 : Alain SAILLOUR (UC Felletin), 2004 : Olivier ASMAKER (US Montauban), 2005 : Jean MESPOULEDE (CC Marmande), 2006 : Benoit LUMINET (CR4C Roanne), 2007 : Jean-Luc DELPECH (Bretagne Armor Lux), 2008 : Pierre CAZEAUX (UC Roubaix Lille Métropole), 2009 : Médéric CLAIN (Saint-Cyr les Tours), 2010 : Jean MESPOULEDE (CC Marmande), 2011 : Jean MESPOULEDE (CC Marmande), 2012 : Jérôme MAINARD (CR4C Roanne), 2013 : Marc STAELEN (Top 16), 2014 :Jean MESPOULEDE (CC Périgueux-Dordogne), 2015 et 2016 Mickaël LARPE (Girondins de Bordeaux), 2017 Florent PEREIRA (Team Pro Immo Nicolas Roux), 2018 ..................

Liens Vélo-Dordogne, Dordogne Cycliste et Sud Gironde :

- Photo de Brux vainqueur en 1964.
- Arrivée de l’édition 1965, l’édition 1968- Edition 1969.
- Edition 2013.
Edition 2014.
- Edition 2015.
- Edition 2016.
- Edition 2017

VÉLO DORDOGNE - CENAC & SANT-JULIEN © BERNARD PECCABIN
La mémoire du cyclisme en Dordogne est à découvrir sur les blogs :
http://la-dordogne-cycliste.allmyblog.com/ et http://velodordogne.canalblog.com/

Posté par Bernard PECCABIN à 16:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

01 janvier 2018

BONNE ET HEUREUSE ANNEE 2018

BA

Posté par Bernard PECCABIN à 00:26 - - Commentaires [5] - Permalien [#]

19 décembre 2017

WEB ET PRESSE CYCLISTE LOCALE : QUE FAUT-IL EN PENSER ?

Ā QUAND DES SOURCES D’INFORMATIONS PÉRÈNES ?

Cyclisme journal

- On le voit, on le lit, on le constate, internet a révolutionné les informations à tous les niveaux et chacun sait que la presse papier elle, est aujourd’hui en souffrance.
- Dans notre monde cycliste, je parle du régional/local où nous avons sombré dans un capharnaüm de sites plus ou moins sérieux, nous sommes en manque de repères. De nombreux clubs, structures, voire de comités départementaux, parfois même régionaux se sont lancés dans la toile... mais pas dans la durée, avouons-le ! C’est toujours à renforts d’annonces et de promesses, qu’on se lance dans la page d’accueil avec quelques rubriques que l’on ajoute, pour s’arrêter à ce stade... Ce sont donc la plupart du temps, des sites morts nés.
- Aujourd’hui au niveau national, les sites de la FFC et Direct vélo nous assurent régulièrement une bonne info. Dans le Grand Sud-Ouest, la palme revient à Sud Gironde et à Vélo Quercy qui tiennent la route... Après, il faut l’avouer, c’est le grand désert.
-  
Quand à la presse cycliste, elle se réduit à la portion congrue. "La France Cycliste" est montée en puissance avec un magazine en papier glacé, qui paraît tous les deux mois. Les sujets traités sont très diversifiés, avec des articles bien fouillés, mais je crains que peu de licenciés en parcourent les longues pages proposées. Le journal "Cyclisme", agonise après la disparition des classements(*) route, ce qui complique la vie des archivistes. Quand on connait le mal que nos anciens ont eu pour obtenir le numéro de commission paritaire, quand on connait les bénéfices que ce journal générait au comité, on tombe de bien haut ! Hier et toujours sur ce journal, on trouvait dans son édition tous les Procès Verbaux de réunion du comité régional, les comptes-rendus des assemblées générales, les montées de catégories actualisées, les mutations et les annonces de courses. De tout ça il ne reste plus que quelques reportages, des PV des comités départementaux et les annonces de courses.
(*) je sais que les résultats sont consultables sur le site du Comité d’Aquitaine, mais seront-ils archivés pour être lus d’ici quelques années ?

SUD GIRONDE

Sud Gironde : le seul site qui est sollicité au sein du cyclisme régional.
Jusqu'à quand celui-ci fonctionnera t-il ? Y aura t-il un jour une relève ?
On peut se poser la question quand on songe à la disponibilité, au temps passé, aux coûts exigés, etc...

- Aujourd’hui tout cela semble donc fini ! Si bien que je me demande souvent, comment nos successeurs pourront réécrire le vélo d’hier, celui de nos petits régionaux, de nos petits villages, de notre France profonde ? Vrai qu’ils auront moins à raconter, mais il est également vrai que même internet ne leur rendra pas la monnaie, puisqu’il est constaté que les sites disparaissent d’une saison à l’autre. La place du web dans le cyclisme régional est précaire. Si du jour au lendemain les webmasters de Sud Gironde et de Vélo-Quercy arrêtent, nous serons vraiment dans une situation où la communication n'existera plus. Là, il faudra aller chercher le couillon (excusez du terme, mais c'est un peu comme ça que nous sommes pris et considérés) pour assurer la relève et de ceux-là, il ne s'en lève pas un tous les matins...
- Ayant mis sur pied deux blogs la Dordogne Cycliste et Vélo Dordogne, je suis déçu de constater que de nombreux liens externes mis voilà quelques temps sur mes publications, n’existent plus aujourd’hui. Depuis l’an 2000, le numérique a facilité la diffusion des textes, des photos surtout, mais il faut l’avouer, que si aujourd’hui vous cherchez des infos sur les périodes 2000 à 2013, vous serez refaits, les sites ont plié boutique ou ils ont changé d’hébergeurs ou encore ils n’ont plus de webmaster volontaire pour continuer.

VÉLO DORDOGNE VA RÉDUIRE SA VOILURE EN 2018

- Vous allez penser que je suis un personnage rétro sans doute, mais moi je prétends que notre presse cycliste avait l’avantage d’être sauvegardé par l’acheteur dans la durée. En ce qui me concerne, je diffuse depuis février 2010 des publications sur le cyclisme d’antan. Une passion qui me coûte beaucoup de temps et dont j’ai l’intention d’en réduire la voilure en 2018. D’ores et déjà, les rubriques "il y a 50 ans et 25 ans" vont être supprimées, car celles-ci demandent trop de recherches et de fouilles auprès des archives départementales. De plus, peu de lecteurs occupent mon créneau, de 4 000 à 5 000 mensuels seulement ! La raison est simple : on traite une actualité qui ne touche que des anciens et en principe ceux-ci utilisent moins le numérique que les tranches d’âges actuelles. D’une façon générale, cela ne signifie pas pour autant l’arrêt de mes blogs. Arrêter les blogs, c’est perdre toutes les informations compilées depuis 2010. Donc je vais poursuivre l’administration de mes supports, mais avec plus de modération. Et si vous avez un avis à donner, la fonction commentaires est faîte pour celà...

VÉLO DORDOGNE - WEB ET PRESSE © BERNARD PECCABIN
La mémoire du cyclisme en Dordogne est à découvrir sur les blogs :
http://la-dordogne-cycliste.allmyblog.com/ et http://velodordogne.canalblog.com/

Posté par Bernard PECCABIN à 08:53 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

24 novembre 2017

FUNÉRAILLES DE VALENTIN HUOT

SES ANCIENS COMPAGNONS COMME SES SUPPORTERS

L’ONT ACCOMPAGNÉ JUSQU'Ā LA BANDEROLE DE SA FIN DE VIE

Img_6552

Devant l'église de Manzac, une nombreuse assistance

- Il pleuviotait, le ciel était gris. L’église de Manzac sur Vern égrenait tristement le glas. Dans la rue principale du petit village du Pays Vernois, des petits groupes s’étaient rassemblés et causaient sur la fin de vie de Valentin. Il est vrai que cette avenue avait connu en juillet 2014 le passage du contre la montre du Tour de France en accueillant de nombreux spectateurs. Plus de trois ans après, il y avait autant de monde, mais seule la tristesse avait remplacé le bonheur, tel celui du passage du Tour de France chez Valentin Huot. Il n’y avait plus la foule joyeuse et colorée d’hier, mais celle des amis rassemblés pour une cérémonie funèbre, qui clôturait une vie sportive et professionnelle particulièrement active. Malgré ce temps triste sous ce ciel de novembre, toute la Petite Reine s’était déplacée pour rendre ce jour un dernier hommage à son cher Champion. Celui de l'après guerre, qui avait fait rêver tant de jeunes...
- Parmi l’assistance on remarquait Raymond Poulidor, Jacques Gestraud, Jacques Gervais, Luc Leblanc, Louis Bergaud, Alain Bernard, Didier Virvaleix, Daniel Barjolin, Guy Epaud, Alain de Carvalho et tous les habitués de l’épreuve "la Valentin Huot" courue fin septembre/début octobre et dont vous retrouverez ci-dessous son palmarès. Tour à tour des personnalités ont pris la parole, dont Claude Denis maire de Creyssensac et Pissot et ancien coureur du Cyclo-Club Périgourdin, Jean-Pierre Saint-Amand ancien conseiller général du canton de Vergt ainsi que Luc Leblanc ancien champion du monde sur route. Mais ce fut d'abord Pauline sa petite fille et fille de Bernard, qui en termes émus parla de son grand-père Valentin.
- Claude Denis rappela l’enfance paysanne de ce fils de simples fermiers et de leurs enfants issus d’une famille nombreuse, qui avait travaillé dur pour réussir. Jean-Pierre Saint-Amand a évoqué la carrière du défunt en termes élogieux. Luc Leblanc quant à lui a souligné qu’il aurait aimé courir à cette époque, là où la valeur de l’effort avait une très grande importance. Dans le silence et le recueil, la nombreuse foule a ainsi dit "Adieu" à son champion, à celui qui avait fait tant honneur à son Périgord.
- Valentin Huot repose parmi les siens, au cimetière de Creyssensac et Pissot, son village natal.

LIENS SUR MANZAC-SUR-VERN

le-haut-du-bourg[1]

Lors du passage du Tour de France à Manzac en 2014

- Manzac sur Vern attend le Tour de France
- Mairie décorée pour le Tour de France
- Manzac affiche le contre la montre du Tour
- Passage du Tour à Manzac-sur-Vern

PALMARÈS de "La Valentin Huot"(gentleman du mois d’octobre )

1996* Champeymont-Fraisseix (Limousin), 1997*et 1998* Christophe Cuménal-Mario Ferreira (Libourne), 1999* Stéphane et Didier Meynier (C Marmande), 2000 Jean Mespoulède (Asptt Périgueux)-Jean-Luc Delpech (CC Marmande), 2001 Jean Mespoulède (Asptt Périgueux)-Jean-Luc Delpech (CC Marmande), 2002 Ballanger-Moreau (Jarnac), 2003 Bruno Ceyssat (CC Périgueux)-Marot (UC Felletin), 2004 Julien Bacle (CRCL)-François Samy (CRCL), 2005 Vincent Rivet (UA La Rochefoucauld)-Jean-François Rivet (UC Felletin), 2006 Jean-François Rivet (UC Felletin)-Vincent Rivet (AS Saint-Junien), 2007 Patrick Ballanger-Jacky Galletaud (AC Jarnac), 2008 Maxime Méderel (Crédit Agricole)-Claude Lévêque (ACLBP), 2009 Florian Bonhoure (Trélissac)-Yoan Poirier (Marmande), 2010 Florian Bonhoure (US Montauban)-Gérald Labbe (Bègles), 2011 Mickaël Dhinnin (CRCL)-Aurélien Bru (Bouliac), 2012 Julien Joussely (TSA Uniballer)-Vanaelst Wouters (Saint-Cyprien), 2013 Gabriel Peyencet (CC Périgueux)-Damien Lapouges (EC Trélissac CC), 2014* Jean Mespoulède (CC Périgueux)-Damien Lapouges (EC Trélissac CC), 2015* Philippe Rulleau-Stéphane Burseau (Mérignac VC), 2016* Nicolas Bastien (non licencié) et Guillaume Richard (Sorèze VC), 2017* Sébastien Arbes et Clément Monchaux (CAM de Bordeaux).
(Épreuves courues à Saint-Astier de 2000 à 2013. Les dates suivies d’un astérisque ont été courues à Mensignac (*)

VÉLO DORDOGNE - VALENTIN HUOT © BERNARD PECCABIN
La mémoire du cyclisme en Dordogne est à découvrir sur les blogs :
http://la-dordogne-cycliste.allmyblog.com/ et http://velodordogne.canalblog.com/

Posté par Bernard PECCABIN à 23:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]