02 octobre 2020

PROMOTION CADETS D’AQUITAINE 1966

LÀ AUSSI IL Y AVAIT DU BEAU MONDE

- Et oui, ils étaient très nombreux les cadets qui ont été qualifiés pour disputer le titre de Champion d’Aquitaine de 1966. "Rétro Vélo Dordogne" s’est amusé à les énumérer, histoire de se rappeler de ceux qui y étaient, de ce qui sont devenus, de ceux aussi qui nous ont quittés et enfin de ceux que l’on voit toujours dans le cyclisme, voire de ceux qui ont des descendants toujours branchés avec le vélo... C’est toute une histoire, mais à l’énumération des noms, sur qu’ils évoqueront des souvenirs et sur qu’ils soulèveront des questions... A lire absolument. Des clubs ont disparus, d’autres existent encore... certains de ces coureurs ont eu une carrière professionnelle ou une brillante carrière amateur...
- Ce portrait de cette promotion c’est un peu comme les groupes d’élèves de nos anciennes écoles publiques, dont les photos meublent certains sites et que l’on cherche à retrouver, histoire de revivre cette époque. Tous ces cyclistes âgés de 15 ou 16 ans, étaient nés soit en 1950, soit en 1951, ce qui fait qu’aujourd’hui ils ont 69 ou 70 ans d’âge (à la date de la publication). Je termine pour citer le nom du vainqueur de ce Championnat couru à Saint-Emilion : son nom, Jacques Martin (RC Mussidan).

1966

Quelques concurrents de cette saison 1966 avec en haut Jacques Martin champion 1966,
Claude Magni, Gérard Vigouroux, Christian Dolhats, puis desous Guy Morin,
Jean-Claude Napias, Jean-Claude Ulbert, Christian Arquey

- Hubert Arbès (US Coarraze-Nay), Jean-Pierre Dumoulin (Aviron Bayonnais), Roger Goni (Guidon Bayonnais), Alain Fiel (Aviron Bayonnais), Alain Laplace (CC Béarnais), Claude Magni (VC Langon), Francis Casas (Bordeaux VC), Alain Cigana (ASPTT Bordeaux), Gérard Lajournade (RC Pont de la Maye), Patrick Irriparnegaray (AS Testerine), Jean-François Dal’Sin (VC Targon), Rémi Lafon (UC Arcachon), Philippe Pérez (RC Pont de la Maye), Jean-Marie Bellot (CA Créon), Marc Lopez (US Cenon), Didier Bruletout (US Coutras), Francis Lamouliatte (ASPTT Bordeaux), Jean-Louis Rouzeau (US Coutras), Denis Pallaro (SCA Libourne), Francis Barrachat (US Cenon), Jean-Pierre Vieilleville (US Coutras), Jean-Claude Munaritz (VC Langon), Guy Peyre (VC Sainte-Livrade), Gérard Barbin (VC Sainte-Livrade), Jean Mourleau (VC Puymirol), Alain Pignoly (UCD Villeneuve), Bernard Tomiet (AS Miramont), François Boyer (CC Belvès), Michel Brun (Pédale Nontron), Francis Gras (UC Montpon), Philippe Barraud (Pédale Nontron), Régis Royère (Guidon Sarladais), Jacques Martin (RC Mussidan), Roland Priat (CA Ribérac), Alain Barillot (CA Ribérac), André Begue (Stade Montois), Jacques Navailles (Stade Montois), Jean-Jacques Lanave (Stade Montois), Jacques Castex (UC Mimizan), Daniel Bareille (UC Orthez), Jacques Bascouert (UC Orthez), Robert Garcia (FC Oloron), Gérard Dufour (Aviron Bayonnais), Jacques Derozier (Biarritz Olympique), Jean-Claude Seguin (SCA Libourne), Claude Hautier (EC Foyenne), Albert Aubert (CA Créon), Christian Turani (ECC Saint-Macaire), Christian Arquey (EC Foyenne), Gérard Saint-Martin (VC Ambarès), Jean Horrereau (VC Coutras), Jean-Paul Reaud (CA Béglais), Michel Favereau (EC Foyenne), Jean-Claude Nawrocki (EC Foyenne), Simon Barrès (VC Réolais), Francis Gastoldi (CC Bordelais), Jean Bellocq (AS Testerine), Christian Lopez (US Cenon), Jean-Paul Dumeau (VC Langon), Loïck Chalme (SA Bordelais), Jean-Claude Marcos (CA Béglais), René Poisson (CC Bordelais), Jacques Gallegaro (EC Foyenne), Paul Latouche (VC Blanquefort), Verdi Spadotto (SCA Libourne), Francis Vacher (AS Miramont), Francis Peyre (VC Sainte-Livrade), Marcel Couteau (VS Marmande), Gérard Vigouroux (UCD Villeneuve), Jacki Santarossa (AS Miramont), Guy Marty (Guidon Sarladais), Jean-Claude Ulbert (Guidon Sarladais), Jean-Marie Galy (Guidon Sarladais), Christian Cotte (CA Ribérac), Jean-Louis Laboutade (CC Périgueux), Patrick Merle (Pédale Nontron), Claude Denis (CC Périgueux), Jean-Luc Joubert (CC Périgueux), Joël Abadie (US Dax), André Daminato (Stade Montois), Lionel Bertrand (US Dax), Jean-Louis Sandre (FC Oloron), Francis Pouyaut (US

Dagot Guy 22

Sauveterre), Vercauteren (UC Artix), Gérard Cruza (Biarritz-Olympique), Alain Pederansino (UC Orthez), Antoine Martinez (Aviron Bayonnais), Jean Clastre (CC Béarnais), Gérard Mourgues (ASPTT Bordeaux), Michel Vézard (CC Bordelais), Gérard Thomas (VC Langon), Alain Balles (AS Testerine), Guy Morin (SCA Libourne), Jean-Claude Napias (Bordeaux VC), Jean-Jacques Langlois (AS Testerine), Jacky Lagardère (VC Réolais), Christian Derrips (VC Bordelais), Alain Dubedat (C. Saint-Médard), Patrick Maillard (SA Bordelais), Guy Dangoumeau (RC Pont de la Maye), Christian Poirier (US Cenon), Christian Santiago (RC Pont de la Maye), Patrick Jacques (AS Testerine), Francis Lorenzeti (VC Langon), Michel Fiorotto (VC Targon), Robert Pauillac (RC. Pont de la Maye), Alain Bernatet (VS Marmande), Jean-Louis Moreau (UC Montpon), Lido Pasini (UCD Villeneuve), Patrick Traversin (VC Sainte-Livrade), Gaston Morales (UCD Villeneuve), Michel Fulchic (VS Marmande), Jean-Louis Moreau (UC Montpon), Guy Dagot (UC Montpon) ci-contre en médaillon, Alain Micoine (UC Montpon), Gilbert Buisson (UC Montpon), Jacques Mazeau (CC Périgueux), Alain Rousseau (UC Montpon), Jean-Jacques Bouyer (CA Ribérac), Christian Biale (RC Mussidan), Jean-Claude Marchand (CC Lindois), Roger Mercier (US Dax), Christian Cabe (Stade Montois), Christian Dolhats (VC Tarnos), Christian Ruffet (CA Béglais).
NDLR : Ceux qui ont un passé connu par Dordogne Cycliste sont en caractères gras.

RÉTRO VÉLO DORDOGNE – Cadets 1966 - © BERNARD PECCABIN
Réédition d’articles parus sur le blog la Dordogne Cycliste (à suivre)

Posté par Bernard PECCABIN à 08:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


27 septembre 2020

CHAMPION DU MONDE

Alaphilippe J

VÉLO DORDOGNE - Champion du Monde © BERNARD PECCABIN
La mémoire du cyclisme en Dordogne

Posté par Bernard PECCABIN à 17:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

23 septembre 2020

LE TOUR DE FRANCE DE QUENTIN PACHER

BEAU FINAL ET UNE SÉLECTION AU MONDIAL

- "Vélo Dordogne" a déjà fait l’analyse de la première moitié du 104° Tour de France, celui couru par Quentin Pacher que vous retrouverez sur ce LIEN. En voici la suite, celle qui a conduit les coureurs de Châtel-Guyon à Paris.

TDF 2

Tour de France 2020 avec Quentin dans l'échappée

maillot B&B

- Après sa brillante étape à Sarran, Pacher s’est accroché terminant à Lyon dans le peloton qui roulait plein pot pour placer ses sprinters, puis pour aller à la poursuite de Soren Kragh Andersen qui finalement l’emportera. Il y a eu la journée de repos et le lendemain Pacher attaque dès le drapeau baissé, avec son équipier Pierre Rolland. Longtemps dans l’échappée, il se décide de partir seul, avant l’ultime col où les gros clients dicteront leur suprématie. Egalement dans le but de servir de relais, si son équipier Rolland se sentirait bien pour jouer la victoire. Sauf que les Bora étaient dans un grand jour. Ce qui n’empêchera pas Quentin de terminer 9°de l’étape à Villars de Lans. Après sa 7° place à Loudenvielle, sa 4° à Sarran, cela faisait bien longtemps qu’un coureur Périgourdin en avait fait autant à ce niveau. N’oublions pas non plus le chrono dans la Planche des Belles filles où il a fait pratiquement jeu égal avec Julian Alaphilippe, soit encore une occasion où il a exprimé son talent.
- Pour le dossard 216, ce fut un Tour difficile mais où à maintes occasions il a démontré de réelles capacités pour jouer dans la cour des As. Un Tour de bonheur pour ses aficionados où les plus beaux mots ont une autre résonnance, avec des belles pensées qui se bousculent dans les esprits. Pour notre Dordogne, sa course nous aura donné que de belles émotions. Des visages se sont illuminés, des hommes s’étreignaient, certains restaient stupéfaits des performances du gamin, tellement inattendues... Belle comme émouvante, sa course rentrera désormais dans l’histoire sportive de notre Dordogne, d’autant plus qu’après Mickaël Delage, il fait parti du club "France" pour courir le Mondial des pros à Imola. (avec Alaphilippe, Martin, Bernard, Madouas, Elissonde, Molard et Peters)
- Il est temps de souligner sa 53° place au classement général final sur les 176 partants. Ajoutons ses quelques points glanés au Grand Prix de la Montagne et sans doute bien d’autres qu’il aurait mérités dans le cadre d’un classement du plus combatif. Bravo à notre baroudeur, merci à lui de nous avoir fait vivre ces moments de bonheur et bonne chance pour la suite de la saison.

TDF 2020

Liens sur Quentin Pacher.

- La Marseillaise 2019.
- Palmarès de Quentin Pacher.
- Tour de France 2020 jusqu’à Sarran.

Les exploits des coureurs Périgourdins dans le Tour de France

- La dernière performance remonte au 4 juillet 2011. Mickaël Delage avait été sacré le plus combatif lors de l’étape Olonne sur Mer-Redon gagnée par Tyler Farrar. Avant lui Didier Virvaleix s’était distingué en étant dans l’échappée finale, le 24 juillet 1991 entre Bourg d’Oisans et Morzine. Une étape alpestre avec le col des Aravis, la Colombière et Joux Plane gagnée par Thierry Claveyrolat. Virvaleix était dans l’échappée finale. Il terminera 9° de cette étape à 30" du vainqueur, derrière Bourguignon, Chiapucci, Ampler, Theunisse, Caritoux, Bugno et Rooks tous classés dans cet ordre et dans le même temps que notre vedette.

Virvaleix et Delage

Virvaleix et Delage nos deux anciens de la grande boucle

- Il y en a eu d’autres coureurs de Dordogne, mais on va citer que nos grandes vedettes du Tour avec Frédéric Brun (neuf Tours aucun abandon), Valentin Huot (3° d’un GP de la Montagne en 56), Jacques Vivier qui lui reste le seul Périgourdin à avoir remporté deux étapes (1952-1954). Et puis Pierre-Raymond Villemiane vainqueur de deux étapes (1979 et 1982) bien que Foyen, mais formé au Vélo-Club Bergeracois chez les amateurs.

RÉTRO VÉLO DORDOGNE - LE  TOUR DE PACHER
© BERNARD PECCABIN - La mémoire du cyclisme en Dordogne est à découvrir sur ce blog

Posté par Bernard PECCABIN à 17:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

17 septembre 2020

24° TOUR DU PÉRIGORD VALLÉE DE L’HOMME

LE 26 SEPTEMBRE AUX EYZIES DE TAYAC SIREUIL

110159993[1]

Luc Leblanc ici vainqueur sur les pentes de Domme lors du 1° Tour du Périgord

affiche 2020

- Compte-tenu du contexte sanitaire, le Tour du Périgord a été reporté pour finalement se dérouler aux Eyzies de Tayac Sireuil. Après le Tour du Périgord "à travers les bastides", voici donc le Tour du Périgord "Vallée de l’Homme". Une 24° édition ouverte aux coureurs de 1° et de 2° catégorie, tout cela sous le contrôle technique du Vélo-Club Monpazierois de Jean-Louis Gauthier.
- Un Vélo-Club qui sera épaulé par l’association Sportive "la CroMagnon", une asso locale riche d’une vingtaine de bénévoles, qui est de plus accro du cyclisme. Depuis 2016, cette dernière organisait le prix des commerçants et artisans "Souvenir Lucien Leduc". Soit une équipe rôdée et capable d’épauler un Vélo-Club qui vient de mettre sur pied et avec le succès que l’on connait, la nocturne de Monpazier et le critérium des châteaux aux Milandes.
- Le circuit (voir croquis) a été agrandi avec cinq grands tours suivis de six petits tours sur les rives de la Beune.
Repères : course élite nationale de 117 kms
- Prix : 930/20 (185-142-111). Prix spéciaux 2° catégories 290/15 (56-46-37).
- Dossard : 12h30 podium RD 47 la Forge
- Départ : 14h00 même endroit.
- Engagements : 9,00 € limité à 100 coureurs.
- gjl@wanadoo.fr
- Tél : 06.85.11.58.76

24° Tour du Périgord

PALMARÈS DU TOUR DU PÉRIGORD
"A TRAVERS LES BASTIDES"

1986 à DOMME (cliquez sur ce lien) : 1. Luc Leblanc (CRC Limoges), 2. Eric Lebot (VC. Vannes), 3. Didier Virvaleix (ASPTT Périgueux) - 1° Tour du Périgord.
1987 à DOMME (cliquez sur ce lien) : 1. Philippe Lepeurien (ASPTT Aix en Provence), 2. Philippe Delaurier (CC. Wasquehal), 3. Laurent Desbois (Stade Auxerre) - 2° Tour du Périgord.
1988 à DOMME (cliquez sur le lien): 1. Jacques Dutailly (CC Wasquehal), 2. Philippe Lepeurien (ASPTT Aix en Provence), 3. Laurent Jalabert (Bataillon de Joinville) - 3° Tour du Périgord.
1989 à DOMME (cliquez sur ce lien) : 1. Laurent Mazeau (VC Lorient), 2. Philippe Lepeurien (ASPTT Aix en Provence), 3. Michel Commergnat (UV Limousine) - 4° Tour du Périgord.

MISE EN SOMMEIL PUIS REPRISE EN 2001

2001 à VEZAC (manche de DN3) : 1. Patrice Peyencet (CC Périgueux), 2. Christophe Dupèbe (Guidon Saint-Martinois), 3. Jérôme Paul (CC Périgueux) - (cliquez sur ce lien). - 5° Tour du Périgord.
2002 à BIRON : 1. Benoit Luminet (CR4C Roanne), 2. Sébastien Bordes (US Montauban), 3. Stéphane Ravaleu (VC Rouen 76) - (cliquez sur ce lien). -  6° Tour du Périgord
2003 à BIRON : 1. Stéphane Auroux (CR4C Roanne), 2. Jérôme Bouchet (CR4C Roanne), 3. Yann Pivois (UC Châteauroux) - (cliquez sur ce lien). - 7° Tour du Périgord.
2004 à BIRON (manche de DN2) : 1. Fabien Rey (Tarbes Pyrénées Cyclisme), 2. Lionel Genthon - VS Romans, 3. Kenny Lembo (Martigues VC) - (cliquez sur ce lien). - 8° Tour du Périgord.
2005 à VILLEFRANCHE DU PÉRIGORD : 1. Carl Naïbo (Bretagne Jean Floc'h), 2. Benoit Luminet (CR4C Roanne), 3. Jérôme Bonnace (Nouvelle Calédonie) - (cliquez sur ce lien). - 9° Tour du Périgord.
2006 à VILLEFRANCHE DU PÉRIGORD : 1. Michaël Szkolnick (Albi VS), 2. Jean-Luc Delpech (Bretagne Jean Floc'h), 3. Alexandre Kovdiy (Kazakhstan) - (cliquez sur ce lien). - 10° Tour du Périgord.
2007 à VILLEFRANCHE DU PÉRIGORD(cliquez sur ce lien) : 1. Blel Kadri (Albi VS), 2. Jean-Luc Delpech (Bretagne Armor Lux), 3. Grzegorz Kwiatkowski (Pologne) - 11° Tour du Périgord.
2008 à VILLEFRANCHE DU PÉRIGORD (cliquez sur ce lien) : 1. Adam Illingworth (VC Lyon Vaulx en Velin/GBR), - 12° Tour du Périgord.
2009 à BIRON (manche de DN1) (cliquez sur ce lien) : 1. Benoit Daeninck (CC Nogent sur Oise), 2. Tony Hurel (Vendée U), 3. Julien Bérard (Chambéry CF). - 13° Tour du Périgord.
2010 à BIRON (cliquez sur ce lien) : 1. Ramunas Narvadauskas (VC La Pomme Marseille/LIT),2. Jean-Luc Delpech (Bretagne Schuller), 3. Colin Molina (AVC Aix en Provence) - 14° Tour du Périgord.
2011 à BIRON (manche de DN2)(cliquez sur ce lien) : 1. Théo Vimpère (CM Aubervilliers 93),2. Frédéric Talpin (Le Creusot Cyclisme), 3. Kevin Pigaglio (Charvieu-Chavagneux IC) - 15° Tour du Périgord.
2012 à BIRON (manche de DN2)(cliquez sur ce lien): 1. Théo Vimpère (CM Aubervilliers 93), 2. Stevin Garcin (VS Hyères), 3. Anthony Maldonado (Martigues SC) - 16° Tour du Périgord.
2013 à BIRON (manche de DN2) (cliquez sur ce lien) : 1. Blaise Sonnery (VC Caladois), 2. Yoann Michaud (Bourg en Bresse Ain Cyclisme), 3. Mathieu Perget (US Montauban) - 17° Tour du Périgord.

123965443_o[1]

2014 à BIRON (manche de DN2) (cliquez sur ce lien) : 1. Romain Campistrous (Occitane Cyclisme Formation), 2. Julien Loubet (GSC Blagnac-Vélo Sport 31), 3. Sébastien Feilla (Team Peltrax-CS Dammarie les Lys) - 18° Tour du Périgord.
2015 à Villefranche du Périgord (manche de DN3) (cliquez sur ce lien) : 1. Loïc Herbreteau (CC Marmande), 2. Boris Orlhac (USP Issoire), 3. Loïc Ruffaut (Grenoble Métropole Cyclisme 38) - 19° Tour du Périgord.
2016 à Villefranche du Périgord (manche DN2)(cliquez sur ce lien) : 1. Bastien Duculty (VC Villefranche en Beaujolais) les 159 km en 4h01’03s, 2. Zydrunas Savickas (AC Bourg en Bresse) à 2s, 3. David Gaudu (Côtes d’Armor) m.tps - 20° Tour du Périgord.
2017 à Villefranche du Périgord (manche DN3) (cliquez sur ce lien) : 1. Erwan Brenterch (Laval Cyclisme 53), 2. Guinet Dylan (UV Aube) à 1s, 3. Moncomble Nicolas (Dunkerque LC) à 9s. - 21° Tour du Périgord.
2018 à Villefranche du Périgord (manche DN 3)(cliquez sur ce lien) : 1. Grégoire Salmon (ES Torigni), 2. Alexandre Caudoux (UV Limousine), 3. Corentin Ville (USP Issoire) à 4 secondes - 22° Tour du Périgord.
2019 à Villefranche du Périgord (manche DN 3) (cliquez sur ce lien) : 1. Alexandre Desroches (Corbas Isatis Cycling Team), 2. Clément Braz Afonso (Team Macadam’s Cowboy) m.temps, 3. Pierre Lebreton (US. Austreberthe Pavilly Barentin) même temps - 23° Tour du Périgord.

Palmarès des courses courues aux Eyzies

Le palmarès connu : 1946 André Commerie (Pédale Faidherbe), 1952 Georges Gay (VC Saint-Céré), 1954 Gilbert Empinet (Brive), 1956 Marius Archambaud (VC Villefrancois), 1957 Pierre Barrière (UCD Villeneuve), 1958 Gilbert Empinet (VC Le Lardin), 1959 Desplats et Alaphilippe (Limoges) ex-aequo,
1960 Claude Simon (CRCL), puis Siméoni (Limoges), 1961 Jacques Gervais (CC Périgueux), 1962 Jugie (CC Périgueux), 1963 Jules Pineau (Agen), 1964 Daniel Barjolin (CA Civray), 1965 Yves Scheid (CC Lindois), 1967 Bénédetti,
1974 Daniel Barjolin (Civray), 1975 Michel Fedrigo (Tonneins), 1976 Daniel Barjolin (Tonneins), 1977 Jean-Marie Valade (EC Foyenne), 1978 Roger Saladié (UA Vic Fezensac), 1979 Eric Valade (EC Foyenne),
1980 Jean-Marie Valade (EC Foyenne), 1981 Michel Fedrigo (CC Marmande), 1982 Eric Valade (EC Foyenne), 1983 Gilles Goutal (VC Sansac), 1984 Maxime Cazeaux (CC Gourdon), 1985 Jacques Suertegaray (Guidon Sarladais), 1986 Didier Saumon (UC Bazas), 1987 Pierre-Marc Lamontagne (VC Aturin), 1988 Loïc de Vincenzi (CC Marmande), 1989 Dominique Péré (Guidon Agenais), 1990 Jean-Francis Vincent (CC Marmande), 1991 Jean-Luc Besse (CC Marmande), - (arrêt de 1992 à 2002 inclus)
2003
Tour Terre de Cro Magnon : Anthony Martineau (CC Périgourdin), 2004 et 2005 : pas couru, 2006 Kévin Soubes (VC Beaulac Bernos) en minimes, Jérémy Leconte (UC Montpon) en cadets, 2007 pas disputé, 2008 Thomas Boudat (VC Langon) en minimes et Stéphane Lemoine (VC Langon) en cadets, 2009 Pierre Brandon (SA Mérignac) en minimes et Yohan Vérardo (CC Marmande) en cadets, 2010 Jérémy Bertrand (Cam Bordeaux) minimes, Damien Le Boétez (Montauban) cadets, 2011 Emilien Camiade (Guidon Bias) minimes, Alexis Diligeart (Ménesplet) cadets, 2012 Clément Bétouigt Suire (Mérignac VC) minimes, 2016 Grzegorz Kwiatkowski (US Montauban), 2017 Thomas Acosta (SA Mussidan), 2018 Mickaël Larpe (US Montauban), 2019 Maxime Urruty (Team Cycliste Nicolas Roux).

117373578[1]

Quelques vainqueurs aux Eyzies avec de gauche à droite Barjolin, Fedrigo, JM Valade,
Eric Valade, Roger Saladié, Jacques Suertegaray et Anthony Martineau

RÉTRO VÉLO DORDOGNE – 24° TOUR DU PÉRIGORD
© BERNARD PECCABIN - La mémoire du cyclisme en Dordogne est à découvrir sur ce blog

Posté par Bernard PECCABIN à 15:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

10 septembre 2020

CE JOUR, LE CYCLISME RETROUVE SES RACINES

LE TOUR DE FRANCE CHEZ POULIDOR
et SÉGUREL DANS LES MONÉDIÈRES

Chaumeil

A Chaumeil en 1963, Poulidor remporte le Bol d'Or
devant Stablinski et Anglade  © A. Maulavé

- Aujourd’hui c’est tout un patrimoine de la grande boucle et du cyclisme qui va ressusciter. En traversant cette région du Limousin, tous les souvenirs vont rejaillir dans ce berceau où le vélo s’est bâti une sorte de légende. En rythmant avec le sport, l’accordéon et la chanson, ce sont plusieurs générations de cyclistes qui ont escaladé ce relief qui sent bon la bruyère et les sapins.

Image6

Entourant Jean Ségurel à l'accordéon, de gauche à droite Poulidor, Anquetil, Dino Margelli,
Jean Stablinski, Federico Bahamontès et assis Rudy Altig  © A. Maulavé

- Le Bol d’Or des Monédières fut créé par Jean Ségurel dans son petit village de Chaumeil en août 1952. C’est ici que débuta cette course où la fine fleur du cyclisme, sur un air d’accordéon, se bagarrait sur les routes escarpées, toutes sinueuses à souhait, souvent ombragées, au milieu des hêtres et des sapins où ce fut le terrain idéal pour faire du vélo.

Image12

Bol d'Or 1958,  Valentin Huot amène les échappées au col de Lestards

- C’est toujours la fête quand passent les coureurs, au sein d’une région magnifique qui se prête aux exploits athlétiques. N’en déplaise aux détracteurs, l’amour du sport et des champions, nous donne comme un goût de bonheur. Entre Chauvigny et Sarran, cette 12° étape du Tour de France ne devrait pas échapper à la tradition.

Bol d'or 1 Bobet

1954, l'année où Bobet remporte le Bol d'Or devant Huot

Image14

Raymond Poulidor sera aussi le grand régional de cette étape

RÉTRO VÉLO DORDOGNE – TOUR DE FRANCE 2020
 © BERNARD PECCABIN - La mémoire du cyclisme en Dordogne

Posté par Bernard PECCABIN à 14:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


03 septembre 2020

PROMOTION CADETS 1971

DU BEAU MONDE AU DÉPART

- C’était en quelque sorte le Championnat d’Aquitaine des cadets (ceux qui sont nés en 1955 ou 1956). Mais à cette époque (1971), la réglementation était stricte et pour les minimes comme pour les cadets, le mot championnat était banni dans notre langage. C’est pour cette raison qu’on lui a donné le nom de Critérium régional. On y retrouvait tous les coureurs qui avaient fait des places avant cette date du 25 juillet et qui se trouvaient qualifiés. En 1971, l’épreuve se déroulait sur 60 kms au lieu de 80 aujourd’hui, et c’était le village de Gurmançon dans les Pyrénées Atlantiques qui était chargé de l’organisation, avec le concours technique du FC Oloron.
Le parcours : Gurmançon, Oloron, Orin, Saint-Goin, Geüs, Hôpital Sainte-Blaise, Hoquy, Barcus, Esquiüle, Saint-Pée, Gurmançon plus une boucle par Agnos.
Ci-dessous la liste des engagés de cette période. Lisez bien et certainement que certains noms réveilleront chez vous quelques souvenirs, avec des coureurs qui ont fait carrière comme Dominique Arnaud, Bernard Becaas, Pierre Bazzo, Gilbert Duclos-Lassalle, pour ne citer que les grosses cylindrées (et oui eux aussi ont été des cadets). Mais il y en a d’autres comme Bernard Pineau, René Bajan, et aussi et surtout ceux qui n’ont pas poursuivi dans le vélo, mais dont les noms réveilleront en vous cette époque, votre parcours, celle de votre jeunesse... Pour la petite histoire le titre avait été remporté par Bernard Becaas du FC Oloron !

1971

Quelques coureurs de cette époque tels en haut Bernard Becaas, Jean Biniecki,
Raphaël Truffy. E
n bas Bernard Pineau, Daniel Ramirez, Giovanni Corno.

- Les engagés : Desbieys Jean-Marie (UC Mimizan), Jean-Claude Pascal (VC Tarnos), Jacques Techéne (Stade Montois), Gérard Roumégous (Parentis-Sports), Gilbert Corrihons (VC Tarnos), Jean-Marie Villenave (US Dax), Philippe Dupuis (AS Montfort), Michel Doucet (UC Nontron), Alain Vidal (CC Bergerac), Daniel Géraud (UC Nontron), Serge Paulhac (UC Nontron), Alain Dudon (CC Périgueux), Jean Biniecki (UC Nontron), Raphaël Truffy (CC Périgueux), Christian Verdier (CC Périgueux), Jean-Marie Brugère (CC Périgueux), Michel Sautanie (CC Périgueux), Giovani Corno (CC Périgueux), Vincent Raynal (VC Bergerac), Jean-Yves Seube (US Cenon), Serge Pargade (VC Bastidien), Christian Sybiac (AS Libourne), Philippe Nardi (US Talence), Jean Lalanne (Girondins de Bordeaux), René Bajan (AS Testerine), Gilles Vigier (Guidon Pellegruen), Francis Piogeau (US Coutras), Jean-Claude Abanades (AS Libourne), Pierre Bazzo (Guidon Séverinois), Philippe Carpuat (AS Ambarès), Fernando Lago (US Cenon), Bernard Tiffon (AS Facture), Jean-Michel Sybiac (AS Libourne), Christian Soukuet (AS Libourne), Patrick Georgevail (US Coutras), Claude Barroso (VC Bastidien), Jean Fougerit (AS Libourne), Jean-Marc Casas (Bd Vélo-Club), Jean-Paul Bobineau (US Talence), Henri Darrieu (UC Artix), Daniel Ramirez (EC Foyenne), Gérard Diaz (Guidon Bayonnais), Pierre Biscay (VC Biarrot), Bernard Becaas (FC Oloron), Yves Crosa (Biarritz Olympique), Pierre Mialocq (UC Orthez), Dominique Arnaud (VC Tarnos), Christian Lanfalot (UC Orthez), Pierre Fouques (UC Orthez), Didier Pasco (UC Artix), Gilbert Duclos-Lassalle (UC Artix), Luc Eloy (SA Mauléon), Daniel Pon (FC Oloron), Bernard Pineau (Guidon Agenais), Didier Daygues (VC Miras), Serge Pineau (Guidon Agenais), Jean-Jacques Clément (UCD Villeneuve), Christian Pinel (UCD Villeneuve), Jean-Paul Guézet (AS Miramont), Jean-Pierre Broto (VC Nérac).
(en gras, ceux de notre Dordogne Cycliste)

RÉTRO VÉLO DORDOGNE – Cadets 1971 © BERNARD PECCABIN
La mémoire du cyclisme en Dordogne

Posté par Bernard PECCABIN à 10:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

13 août 2020

32° TROPHÉE DES CHĀTEAUX 12 Août 2020

LE PÉRIGOURDIN ACOSTA MÉRITAIT MIEUX

MAIS KÉVIN BESSON NE L’A PAS VOLÉE

2020 MILANDES Tiercé

- En ce mois d’août 2020, la vallée de la Dordogne était comme une fournaise. Pensez, avec un mercure qui ne fait que monter depuis une semaine... On se saurait cru dans une étuve à Castelnaud où les consignes sanitaires n’ont fait qu’empirer le "bien être" des suiveurs comme celui du public. Et si on a même eu peur que l’orage salvateur ne vienne s’abattre avant le passage sous la banderole, saluons Dieu Eole qui a su freiner sa progression afin que cette sublime édition se termine comme elle avait débuté.

2020 Milandes 2

Départ de la 32° édition  © Thierry Hourugou
Nos vedettes de Dordogne avec Thomas Acosta maillot bleu et jaune
et Rudy Fiefvez (maillot vert)

- Jean-Louis Gauthier pouvait arborer un large sourire, avec un des plus prestigieux plateaux au départ. C’était la fête, la grande fête pour celui qui est baptisé par Venancio Teran le "the Voice" du micro. L’ex-pro de chez Kelme a bien trouvé le bon qualificatif, car c’est toute la Dordogne Cycliste qui est fière de compter sur ses rangs un homme d’une telle trempe, capable de nous faire vivre les émotions, telles que le cyclisme sait le faire.
- Revenons à la course avec ce circuit devenu mythique, long d’un peu plus de deux kilomètres. Une véritable polymultipliée, avec la côte du château de Joséphine qui use les organismes au fil des quarante tours. C’est donc un beau peloton qui s’est élancé, libéré par Germinal Peiro président du conseil général et ancien maire de Castelnaud et par Daniel Déjean l’actuel premier magistrat de ces lieux.

Milandes

La côte du château, un boyau étroit  © Thierry Hourugou

- Thomas Acosta le Périgourdin, fit tilt d’entrée, accompagné par Castellarnau et Fiefvez. Puis tour à tour l’Estonien Tarassov, Jammet, Jolibert, Cissé et Quemere se sont mis à l’ouvrage. Mais toutes ces banderilles ne serviront à rien puisqu’à 50 kilomètres de l’arrivée, ce sera le statu-quo avec un regroupement. Thomas Acosta de sa grande classe, allumait une nouvelle étincelle et relançait la course, avec dans sa roue Besson et Quemere. Le petit lutin du Buisson s’en donnait à cœur joie. Mais rien n’était gagné ! Et pourtant Thomas voulait bien gagner à domicile, sachant que seuls les vainqueurs laissent une trace dans les mémoires. Marc Thévenin en 1994 et Benoit Luminet (2003, 2006, 2010), ses prédécesseurs du CR4C l’avaient bien fait en d’autres temps.

Milandes 1

Les rouges de Villefranche souvent devant la course © Thierry Hourugou

- Au fil des tours, la bosse commençait à faire parler d’elle. Orlhac et Delettre en remettront une couche pour revenir, tout comme Delacroix et Van Gucht, en vain... Mais devant on ne lâcha jamais trop de lest et c’est ainsi que les contre attaquants furent de la revue. La bonne était lancée et le tiercé du jour pouvait se jouer. Restait à connaître dans quel ordre ? On se dirigeait tout droit vers un final de haute volée. Le public attendait beaucoup du coureur "maison". Mais avec lui, il y avait du costaud. Thomas Acosta encore lui, attaquait à deux kilomètres du but. C’est alors que Quemere contrait amenant Besson dans sa roue. Le petit Acosta seul, n’avait plus d’essence pour suivre, dommage. L’ardoise laissée durant tout le parcours se payait cash. Il aura été le héros de cette 32° édition, même si Kevin Besson méritait la gagne après une longue série de places d’honneur obtenues au cours d’une saison tourmentée par le COVID.

Milandes 2

Un peloton très étiré avec les rouge de Villefranche qui assurent le tempo © Thierry Hourugou

- Thomas Acosta avait osé attaquer, dynamiter la course, prendre des risques, quitte à tout perdre ou de gagner gros à la sortie. Il a perdu, mais il y a des défaites qui sont plus belles que des victoires, celle-ci en fait parti... Belle course d’équipe du VC Villefranche en Beaujolais qui classe quatre des siens dans le top dix. Voilà quatre ans déjà, un certain Bastien Duculty avait creusé le sillon en remportant pas loin d’ici, un Tour du Périgord...

2020 Milandes Acosta Besson et Tao Quemere

La bonne échappée du jour © Thierry Hourugou

Le classement : 1. Kévin Besson (Occitane Cyclisme Formation) les 84 km en 2h06’20", 2. Tao Quemere (VC Villefranche en Beaujolais) m.tps, 3. Thomas Acosta (CR4C Roanne) à 27", 4. Sten Van Gucht (VC Villefranche en Beaujolais) à 36", 5. Clément Jolibert (GSC Blagnac VS 31) à 1’16", 6. Alexandre Delettre (VC Villefranche en Beaujolais), 7. Nicolas Prodhomme (VC Villefranche en Beaujolais) tous m.tps, 8. Tristan Delacroix (Team Cycliste Azureen) à 1’25", 9. Florent Castellarnau (Team Pro Immo Nicolas Roux) m.tps, 10. Thomas Gachignard (Océane Top 16) m.tps, 11. Alexandre Jamet (Bourg en Bresse Ain Cyclisme) à 2’42", 12. Axel Chatelus (VC Villefranche en Beaujolais) m.tps, 13. Boris Orlhac (Team Pro Immo Nicolas Roux) à 2’52", 14. Gabriel Peyencet (Team U Cube 17) à 3’15", 15. Théo Matonti (Team Cycliste Azuréen) à 4’37", 16. Lilian Langella (CC Marmandais), 17. Clément Delcros (AVC Aix en Provence), 18. Maxime Agut (GSC Blagnac VS 31), 19. Mickaël Larpe (CC Chartes Cyclisme) tous m.tps, 20. Jean Goubert (Team Cycliste Azuréen) à 5’49", etc...

2020 Milandes Kevin Besson

Kévin Besson vainqueur avec dans sa roue Tao Quemere © Guy Dagot

Liens ayant trait au Trophée des châteaux

- Trophée des châteaux 2015.
- Trophée des châteaux 2017.
- Trophée des châteaux 2019.
- Jean-Louis Gauthier story.

Palmarès des 32 éditions : 1988 : Thierry Barrault (VC Roubaix), 1989 : Jean-Luc Luc Garnier (Martigues), 1990 : pas organisé, 1991 : Philippe Dalibard (ECF Changé), 1992 : Denis Leproux (AS Corbeil Essonnes), 1993 : Denis Leproux (CA Mantes), 1994 : Marc Thévenin (CR4C Roanne, 1995 : Denis Leproux (CC Etupes), 1996 : Hervé Henriet (VC Rouen), 1997 : Denis Leproux (CC Etupes), 1998 : Pascal Pofilet (CC Etupes), 1999 :  Eric Drubay (CC Etupes), 2000 : Christophe Dupouey (GSC Blagnac), 2001 : Stéphane Bellicaud (Bressuire AC), 2002 : Denis Leproux (UC Sablé), 2003 : Benoît Luminet (CR4C Roanne), 2004 : Carl Naïbo (Bressuire AC) devant Jean Mespoulède (CC Marmande), 2005 : Guillaume Lejeune (Charvieux-Chavagneux Isère Cyclisme), 2006 : Benoît Luminet (CR4C Roanne), 2007 : Jean-Luc Delpech (Bretagne Armor Lux), 2008 : Stéphane Reimherr (UC Artix), 2009 : Samuel Plouhinec (Team Agem 72 Sarthe), 2010 : Benoit Luminet (CR4C Roanne), 2011 : Jean Mespoulède (CC Marmande), 2012 : Stéphane Reimherr (VC Tarnos), 2013 : Lilian Calmejane (Albi Vélo-Sport).), 2014 Jean Mespoulède (CC Périgueux-Dordogne), 2015 et 2016 : Samuel Plouhinec (Team Peltrax Damarie les Lys), 2017 Yoann Paillot (Océane Top 16), 2018 Julien Buisson (Occitane CF), 2019 Yohan Soubes (CC Marmande), 2020 Kévin Besson (Occitane CF).

2020 Millandes guy dagot

Podium version COVID © Guy Dagot

 LA RÉTRO DU JOUR

1° GRAND PRIX DU CHÂTEAU DES MILANDES AVEC LE CONCOURS
DES ÉTOILES DE LA SCÈNE, DE L’ÉCRAN ET DES VEDETTES SPORTIVES
C’ÉTAIT LE 4 SEPTEMBRE 1949

 BELVÈS (Dordogne), le 20 août - Le dimanche 4 septembre, la belle vallée de la Dordogne verra se dérouler la Journée des Milandes où se donneront rendez-vous des étoiles de la scène, de l’écran et des vedettes sportives. Pour donner un cachet supérieur à cette journée, Mme Joséphine Baker et M. Jo Bouillon ont créé une très grande épreuve cycliste. Pour organiser, ils ont bien voulu faire appel à deux sociétés voisines : le Cyclo-Club Belvésois et la Pédale Sarladaise.
Cette épreuve internationale ouverte aux professionnels de toutes séries, aux indépendants hors première et deuxième catégories, sera courue sur 160 kms en deux demi-étapes comme suit :
- Première étape (départ de Sarlat le 4 septembre, à 10h30) : Vitrac, Cénac, Daglan, Castelnaud, La Combe de la Mars, Sarlat, Les Eyzies, Le Bugue, Le Buisson, Belvès (arrivée vers 13h30).
- Deuxième demi-étape contre la montre (départ de Belvès individuellement de 3 en 3 minutes, après deux heures de repos) :
Saint-Laurent, Grives, Le Trouillot, Marnac, Saint-Cyprien, Beynac, La Roque Gageac, Castelnaud-Gare, le château des Milandes (arrivée face au château).
- 100 000 francs de prix ! Cette dotation est répartie comme suit : 5000, 3000, 2000, 2000, 1000, 500 pour la première étape.
- Puis même chose pour la deuxième étape.
- Classement général : 15000, 10000, 8000, 6000, 5000, 4000, 3000, 2000, 1000, 500 francs.
- De tels prix, une formule judicieuse, qui constitue une innovation en Dordogne, ne peuvent que provoquer des engagements nombreux et par contre coup, la venue d’une grande foule sur l’itinéraire. Et le public sera d’autant plus grand aux Milandes, pour assister aux arrivées que le speaker le tiendra au courant sur toutes les péripéties de la course.
- Ajoutons que les engagements sont centralisés à Sarlat par M. Carrier de la Pédale Sarladaise, auxquels ils doivent être adressés dans les délais habituels.
Épilogue :
- Comme vous l'avez certainement déjà lu, la Dordogne Cycliste était à la recherche du vainqueur du 1° Grand Prix du Château des Milandes. Cette épreuve avait bénéficié du soutien financier de Joséphine Baker et de Jo Bouillon. Gérard Descoubès notre passionné historien du cyclisme régional m'a téléphoné pour me donner le vainqueur. Il s'agit de Félix Mérino, licencié au VC Langon. Il avait tout gagné, à savoir, l'épreuve en ligne, le contre la montre et bien sur le général devant un des frères Pineau, ce qui lui faisait la coquette somme de 25 000 francs dans sa journée. Gagner ça en 1949, ça faisait gros.... Et Gérard Descoubès ajoute, qu'il se souvient de Mérino, lorsqu'il lui racontait que la dame qui lui avait remis la gerbe (Joséphine Baker en quelque sorte), avait une belle poitrine décolletée et que tout cela ne l'avait point rendu aveugle...
- Merci Gérard pour ce renseignement et comme je sais que tu partages cette même passion que moi, j'espère que tu nous raconteras encore de bien belles anecdotes sur ce cyclisme d'antan.

RÉTRO VÉLO DORDOGNE - 32° Trophée des Châteaux
 © BERNARD PECCABIN
La mémoire du cyclisme en Dordogne est à découvrir sur ce blog

Posté par Bernard PECCABIN à 17:42 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

25 juillet 2020

PROMOTION CADETS D’AQUITAINE 1970

UNE BELLE BROCHETTE DE FUTURS CHAMPIONS

- Voici la liste des cadets qualifiés pour le championnat régional à Oloron en juillet 1970. Une époque d’où se dégagent trois professionnels, deux super amateurs et un CTR (voir notre photo).  Au delà des noms, on peut se souvenir de ceux qui n'ont été que de passage, ceux qui ont fait une carrière jusqu'en catégorie seniors et enfin ceux qui sont devenus des As de nos pelotons.

1970

Cadets en 1970, ils sont devenus pros ou de supers amateurs. En haut Duclos-Lassalle, Jourdan
et Becaas. En bas Pineau, Bajan de beaux amateurs et Vermeulen (CTR)

- Jean Loubat (Ste Livrade), Bernard Pineau (Guidon Agenais), Christian Brignoli (AC Bon Encontre), Jean-Marc Desbieys (UC Mimizan), Michel Felez (Stade Montois), Dominique Servant (CA Créon), Francis Biogeau (US Coutras), Christian Souquet (AS Libourne), Christian Sybiac (AS Libourne), Jean-Yves Seube (US Cenon), Christian Jourdan (EC Foyenne), Christian Cruzin (AS Pian Médoc), Philippe Blanc (US Talence), Vincent Raynal (CC Périgourdin), Serge Paulhac (UC Nontron), Raphaël Truffy (CC Périgueux), Gérard Mazy (CC Périgueux), Henri Darrieux (UC Orthez), Daniel Boniface (UC Orthez), Guy Bloy (Pau VC), Pierre Mialocq (UC Orthez), Serge Pineau (Guidon Agenais), Christian Pinel (UCD Villeneuve), Christian Mélotti (VC Ste Livrade), Serge Puyo (US Dax), Christian Paillaugue (UC Saint-Justin), Eric Vermeulen (US Talence), Luc Jarry (US Cenon), Jean-Claude Abanades (AS Libourne), Gilles Vigier (UC Monségur), Denis Devlicheer (US Talence), Bernard Tiffon (Facture), Michel Derrips (CC St.Médard en Jalles), René Bajan (US Testerine), Guy Démartin (CC Périgourdin), Francis Dusseau (VC Bergerac), Jean-Luc Blondy (CC Bergerac), Jean-Louis Bontemps (CC Périgueux), Yves Cosa (Guidon Bayonnais), Pierre Biscay (Aviron Bayonnais), Bruno Renaudin (FC Oloron), Gérard Diaz (Guidon Bayonnais), Jacques Lorca (VC Libos), Jean-Pierre Broto (VC Nérac), Jean-Claude Lassus (VC Tarnos), Didier Domin (US Dax), Yves Maurin (Stade Montois), Jean-Paul Bobineau (US Talence), Guy Isola (AS Libourne), Jean-Marc Casas (Bordeaux VC), Jean-Claude Milice (CA Béglais), Franck Jarry (US Cenon), Dominique Lombardie (US Cenon), Jean-Michel Sybiac (AS Libourne), Philippe Nardi (US Talence), Albert Chaussade (UC Montpon), Jean-Pierre Doucet (UC Nontron), Daniel Pon (FC Oloron), Didier Pasca (FC Oloron), Alain Lacoste (CC Périgueux), Bernard Becaas (FC Oloron), Gilbert Duclos Lassalle (CC Béarnais)....

LIENS SUR CE SUJET
Promotion juniors  d’Aquitaine 1970.
Promotion juniors d’Aquitaine 1968.
Promotion cadets d’Aquitaine 1968. (en bas de page).

RÉTRO VÉLO DORDOGNE - CADETS 1970 © BERNARD PECCABIN
La mémoire du cyclisme en Dordogne est à découvrir sur ce blog

Posté par Bernard PECCABIN à 10:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

21 mai 2020

1946-47 BORDEAUX-ARCACHON - 7° partie

LA CLASSIQUE BORDEAUX-ARCACHON
la plus ancienne, la plus courte et la plus rapide du Sud Ouest
Retour sur l’histoire de cette épreuve

Bx-Arca

- Relire la publication précédente (cliquez sur ce LIEN).

LA COURSE EN 1946 ET EN 1947

EPILOGUE : En principe un vainqueur ne revient plus courir un Bordeaux-Arcachon, sauf si comme de nos jours, il n’atteint pas le quota de victoires prévus pour accéder en deuxième catégories. Ceci peut expliquer le nombre de double succès relevés dans notre palmarès. Il y a aussi ceux qui montent, puis ceux qui descendent de catégories et enfin ceux qui sont revenus pour le courir en vétérans… Comme quoi l’idée de limiter l’épreuve aux moins de 20 ans avait un avantage évident et permettait ainsi de laisser la chance, au moins une fois dans leur vie pour épingler cette classique, la plus ancienne, la plus courte mais aussi la plus rapide….

1946 - ÉLIO MANFÉ OUVRE LE BAL DE L’APRÈS GUERRE

 - Soixante treize coureurs au départ du 53° Bordeaux-Arcachon. Trente quatre coureurs se disputent le sprint. Elio Manfé (20 ans), fils de l’ex-Tour du Sud Ouest dont les exploits remontent à 1923, apporte une belle victoire aux cycles Grossard de Pessac. Chez les vétérans, victoire de Prévot de l’UC Arcachon, devant Dumoulin d’Agen et Descoubet de Lavardac.
- Les évènements en course : chute de Cruzin, de Délas et de huit coureurs au passage à niveau de La Teste. Quelques coureurs sont distancés à Gazinet. On déplore que des hommes comme Cruzin, Agoust, Barthez qui connaissaient le parcours se soient si mal placés lors de la traversée de La Teste, perdant ainsi la chance de figurer en bonne place lors de l’emballage final. Tout le long de l’itinéraire, on remarqua une population vibrante et enthousiaste. Mais l’enthousiasme sportif est une belle chose quand on le voit s’extérioriser au passage du peloton livré à l’effort. Par contre cet enthousiasme dépasse la mesure lorsque par son ampleur il vient nuire à la compétition et là on veut évoquer le nombre grandissant des automobilistes inconscients, placés dans le sillage des coureurs.
- Chez les vétérans, lâchages d’Astier, de Cuvier et de Pandelé. Crevaison de Bouche. A Facture, Prévot, Descoubès et Vénier mènent. Lamaison, Taris, Coutures, Bénassac et Pujade sont eux accidentés.
Le classement : 1. Elio Manfé (CC Marmandais) les 50 kms en 1h 10 (moyenne 42,850 km/h) sur cycle Jean Grossard à Pessac, 2. Pitoux Robert (VC Villeneuve) à deux longueurs, 3. Serge Agoust (UC Arcachon), 4. Jean Barthez (UC Arcachon), 5. Elie Daraillan (UA Gujan Mestras), 6. Raymond Delas (UCA), puis Andrevie (AST), Brunet (ASPOM), Cussac (UCA), Cantou (UCA), Le Joncour (UCA), Blut (AST), Antier (ASPTT), Philippeau (SCOR), Cazeaux (SCOR), Dupin (BO), Foulon (GASP), Guy et Jean Fournier (Gargan-Paris), Dangoumeau (GASP), Riboulet (ASPOM), Nardon (ASPOM), Crémers (ASPM), Brousse (BVC), Ducasse (ST), Azzolin (CCM), Latour (GC), Touron (ASPTT), Péneau (ASPTT), Billatte (SAB), Luguet (SAB), Mérino (USP), Amiot (USD), Dessenoix (SAB), Dauga (AB), Labarchède (SM), Gastinet (AVCL) tous dans le même temps ; 39. Giboudeaux, 40. Pallas, 41. Chanon, 42. Moureau, 43. Nadeau, 44. Cazade, 45. Muller, 46. Dumont,47. Gonzalès, 48. Bernadat, 49. Thillard, 50. Hostandie, 51. Rabot.

46

 Le contrôle départ avec de gauche à droite MM Tournis ex-commissaire du Tour du Sud-Ouest
de la Petite Gironde, Jean Grossard de Pessac, Ferdinand Lannes, Emile Baudouin commissaire
national de la FFC, Hubert Longau président de l’UCA et au premier plan
M. Lagardère du Comité de Guyenne FFC.

1947 - BRIZON BAT LE RECORD DE PIERRE CHAZEAUD

- Cette course si différente des autres nous permet de juger les qualités réelles, la classe, l’allure des jeunes tout comme la résistance et le cran des vieux routiers. De plus, elle devient nationale en cette année 1947, ce qui va renforcer son succès. Huit hommes échappés se disputent l’arrivée, remportée par Francis Brizon du VC Levallois et qui établit un nouveau record. Equipé avec du matériel sophistiqué, Brizon s’adjuge la course la plus populaire, la plus rapide et la plus ancienne du Sud Ouest. C’est lui qui ramène quatre de ses compagnons sur les six autres qui s’étaient enfuis. C’est encore lui qui poussait un cri sauvage dans le peloton quand ça ne roulait pas assez fort. C’est toujours lui qui bondissait en tête pour abattre le plus gros du travail. Chez les vétérans, Lacambra a été le plus vite au sprint devant Gastinet (AVC Libourne), Vénier (Bègles) et notre vieux crabe toujours aussi populaire : Victor Descoubès.
- Ce jour-là la course a traversé un épais nuage de criquets, puis elle a été coupée en deux par un troupeau de vaches vagabondes. Au cours de cette édition, les conducteurs de voiture venus en spectateurs ont semé un grand désordre. On le voit, la circulation commence déjà à poser des problèmes aux organisateurs. Cette édition sera marquée par une échappée de dix coureurs réduits ensuite à huit coureurs. Delas et Regagnin partiront vers le 10° kilomètre. Ils seront rejoints plus loin par Manfé et Crémers. Ces quatre hommes recevront ensuite le renfort de Brizon, Gaillard, Micas et Agoust. Il y eut ensuite d’autres escarmouches, mais elles échoueront, notamment au pont de Lamothe, où des virages très dangereux freineront cette tentative.
Le classement : 1. Francis Brizon (Vélo-Club Levallois) sur cycle Olympique, pneus Dunlop, les 50 kms en 1h 07’30s, record battu (moyenne 44,440 km/h) ancien record par Pierre Chazeaud le 15 août 1937 en 1h 08’ 43s 2/5, 2. Mario Regagnin (CC Marmande) à cinq longueurs, 3. Serge Agoust (SAB Arcachon), 4. Gaillard (Talence), 5. Elio Manfé (Marmande), 6. Pierre Delas (UC Arcachon), 7.Micas (ASPTT Bx), 8. Cremers (VCL), 9. Lacave (ASPOM) en 1h08’, 10. Glomot (Saint-Jean d’Angély) en 1h09’, 11. Bastianelli (Montluçon) m.tps, 12. Roger Lejeune (VCL) en 1h10’, 13. Sanguinet (USD), 14. Belaubre (Saint-André de Cubzac), 15. Dauga (Aviron Bayonnais) et vingt cinq coureurs ex-aequo dans le même temps que Lejeune.

SUITE DU PALMARES DE L’ÉPREUVE : 1976 - Eric Dubuc (Pédale Tonneins) les 47,5 kms en 1h04’57s, Philippe Barreyre (UC Gujan Mestras), Jean-Marc Desbieys (UC Mimizan), 1977 - Jean-Louis Dublé (VC Mérignac) les 45,85 kms en 1h01’50s, Delort (AS La Teste), Larrière (VC Macau), 1978 - Eric Robertou (US Villenave), Didier Barret (US Villenave), Daniel Fedon (US Pons), 1979 - Michel Cortinovis (CAM Bordeaux) les 45 kms en 1h02’00s, Didier Barret (US Villenave), Philippe Nardi (US La Brède), 1980 - Bruno Bannes (CAM Bordeaux), Philippe Decima (CRC Limoges), Bernard Moncé (VC Barsac), 1981 - Michel Cortinovis (CAM Bordeaux), Philippe Decima (AJ Montmoreau), Bruno Bannes (CAM Bordeaux), 1982 - Eric Lasserre (AS Facture) les 45 kms en 1h04’02s, Hardy (VC Bordeaux), Eric Mouret (US La Brède), 1983 - Eric Caumeil (US Bouscat) les 49,3 kms en 1h04’00s, Hervé Fagot (CAM Bordeaux), Guido Vérardo (CC Marmande), 1984 - Eric Dattas (Guidon Agenais) les 49,3 kms en 1h02’57s (nouveau record), Christophe Pradeau (CA Béglais), Gérard Diaz (Guidon Saint-Martinois), 1985 - Pascal Courtade (VC Mérignac) en 1h03’00s, Laurent Orion (CAM Bordeaux), Michel Landa (UC Arcachon). (à suivre)

RÉTRO VÉLO DORDOGNE - L’Histoire de la Classique BORDEAUX-ARCACHON (7)
© BERNARD PECCABIN
(à la mémoire d’Hubert Longau, de Gaston Bougon et de tous les crabes de l’UC Arcachon)
Prochaine partie : la course en 1948 et 1949

Posté par Bernard PECCABIN à 10:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

17 mars 2020

CADETS D’AQUITAINE 1966

DES NOMS QUI FONT PLAISIR A REVOIR

- Et oui, ils étaient très nombreux les cadets qui ont été qualifiés pour disputer le titre de Champion d’Aquitaine de 1966. "Rétro Vélo Dordogne" s’est amusé à les énumérer, histoire de se rappeler de ceux qui y étaient, de ce qui sont devenus, de ceux aussi qui nous ont quittés et enfin de ceux que l’on voit toujours dans le cyclisme, voire de ceux qui ont des descendants toujours branchés avec le vélo... C’est toute une histoire, mais à l’énumération des noms, sur qu’ils évoqueront des souvenirs et sur qu’ils soulèveront des questions... A lire absolument. Des clubs ont disparus, d’autres existent encore... certains de ces coureurs ont eu une carrière professionnelle ou une brillante carrière amateur...
- Ce portrait de cette promotion c’est un peu comme les groupes d’élèves de nos anciennes écoles publiques, dont les photos meublent certains sites et que l’on cherche à retrouver, histoire de revivre cette époque. Tous ces cyclistes âgés de 15 ou 16 ans, étaient nés soit en 1950, soit en 1951, ce qui fait qu’aujourd’hui ils ont 
69 ou 70 ans d’âge. Je termine pour citer le nom du vainqueur de ce Championnat couru à Saint-Emilion : son nom, Jacques Martin (RC Mussidan).

cadets bis 66

- Hubert Arbès (US Coarraze-Nay), Jean-Pierre Dumoulin (Aviron Bayonnais), Roger Goni (Guidon Bayonnais), Alain Fiel (Aviron Bayonnais), Alain Laplace (CC Béarnais), Claude Magni (VC Langon), Francis Casas (Bordeaux VC), Alain Cigana (ASPTT Bordeaux), Gérard Lajournade (RC Pont de la Maye), Patrick Irriparnegaray (AS Testerine), Jean-François Dal’Sin (VC Targon), Rémi Lafon (UC Arcachon), Philippe Pérez (RC Pont de la Maye), Jean-Marie Bellot (CA Créon), Marc Lopez (US Cenon), Didier Bruletout (US Coutras), Francis Lamouliatte (ASPTT Bordeaux), Jean-Louis Rouzeau (US Coutras), Denis Pallaro (SCA Libourne), Francis Barrachat (US Cenon), Jean-Pierre Vieilleville (US Coutras), Jean-Claude Munaritz (VC Langon), Guy Peyre (VC Sainte-Livrade), Gérard Barbin (VC Sainte-Livrade), Jean Mourleau (VC Puymirol), Alain Pignoly (UCD Villeneuve), Bernard Tomiet (AS Miramont), François Boyer (CC Belvès), Michel Brun (Pédale Nontron), Francis Gras (UC Montpon), Philippe Barraud (Pédale Nontron), Régis Royère (Guidon Sarladais), Jacques Martin (RC Mussidan), Roland Priat (CA Ribérac), Alain Barillot (CA Ribérac), André Begue (Stade Montois), Jacques Navailles (Stade Montois), Jean-Jacques Lanave (Stade Montois), Jacques Castex (UC Mimizan), Daniel Bareille (UC Orthez), Jacques Bascouert (UC Orthez), Robert Garcia (FC Oloron), Gérard Dufour (Aviron Bayonnais), Jacques Derozier (Biarritz Olympique), Jean-Claude Seguin (SCA Libourne), Claude Hautier (EC Foyenne), Albert Aubert (CA Créon), Christian Turani (ECC Saint-Macaire), Christian Arquey (EC Foyenne), Gérard Saint-Martin (VC Ambarès), Jean Horrereau (VC Coutras), Jean-Paul Reaud (CA Béglais), Michel Favereau (EC Foyenne), Jean-Claude Nawrocki (EC Foyenne), Simon Barrès (VC Réolais), Francis Gastoldi (CC Bordelais), Jean Bellocq (AS Testerine), Christian Lopez (US Cenon), Jean-Paul Dumeau (VC Langon), Loïck Chalme (SA Bordelais), Jean-Claude Marcos (CA Béglais), René Poisson (CC Bordelais), Jacques Gallegaro (EC Foyenne), Paul Latouche (VC Blanquefort), Verdi Spadotto (SCA Libourne), Francis Vacher (AS Miramont), Francis Peyre (VC Sainte-Livrade), Marcel Couteau (VS Marmande), Gérard Vigouroux (UCD Villeneuve), Jacki Santarossa (AS Miramont), Guy Marty (Guidon Sarladais), Jean-Claude Ulbert (Guidon Sarladais), Jean-Marie Galy (Guidon Sarladais), Christian Cotte (CA Ribérac), Jean-Louis Laboutade (CC Périgueux), Patrick Merle (Pédale Nontron), Claude Denis (CC Périgueux), Jean-Luc Joubert (CC Périgueux), Joël Abadie (US Dax), André Daminato (Stade Montois), Lionel Bertrand (US Dax), Jean-Louis Sandre (FC Oloron), Francis Pouyaut (US Sauveterre), Vercauteren (UC Artix), Gérard Cruza (Biarritz-Olympique), Alain Pederansino (UC Orthez), Antoine Martinez (Aviron Bayonnais), Jean Clastre (CC Béarnais), Gérard Mourgues (ASPTT Bordeaux), Michel Vézard (CC Bordelais), Gérard Thomas (VC Langon), Alain Balles (AS Testerine), Guy Morin (SCA Libourne), Jean-Claude Napias (Bordeaux VC), Jean-Jacques Langlois (AS Testerine), Jacky Lagardère (VC Réolais), Christian Derrips (VC Bordelais), Alain Dubedat (C. Saint-Médard), Patrick Maillard (SA Bordelais), Guy Dangoumeau (RC Pont de la Maye), Christian Poirier (US Cenon), Christian Santiago (RC Pont de la Maye), Patrick Jacques (AS Testerine), Francis Lorenzeti (VC Langon), Michel Fiorotto (VC Targon), Robert Pauillac (RC. Pont de la Maye), Alain Bernatet (VS Marmande), Jean-Louis Moreau (UC Montpon), Lido Pasini (UCD Villeneuve), Patrick Traversin (VC Sainte-Livrade), Gaston Morales (UCD Villeneuve), Michel Fulchic (VS Marmande), Jean-Louis Moreau (UC Montpon), Guy Dagot (UC Montpon), Alain Micoine (UC Montpon), Gilbert Buisson (UC Montpon), Jacques Mazeau (CC Périgueux), Alain Rousseau (UC Montpon), Jean-Jacques Bouyer (CA Ribérac), Christian Biale (RC Mussidan), Jean-Claude Marchand (CC Lindois), Roger Mercier (US Dax), Christian Cabe (Stade Montois), Christian Dolhats (VC Tarnos), Christian Ruffet (CA Béglais).
NDLR Ceux qui ont un passé connu par Rétro Vélo Dordogne sont en caractères gras.

RÉTRO VÉLO DORDOGNE – Cadets 1966 - © BERNARD PECCABIN
Réédition d’articles parus sur le blog la Dordogne Cycliste (à suivre)

Posté par Bernard PECCABIN à 21:38 - - Commentaires [2] - Permalien [#]