08 mars 2018

PROMOTION JUNIORS D’AQUITAINE 1968

DUNLOP RÉGIONAL 1968

Floirac Monte Christo - Une soixantaine de concurrents ont disputé la finale régionale organisée par le Comité d’Aquitaine , avec le concours du VC Bastidien, de l’US Cenon Rive Droite et du CA Créon. En haut de Camarsac, le Bouscatais Baup passait détacher. Il ne sera rejoint que dans la côte de Cursan. C’est un peloton musardant à une allure de cyclotouriste que nous attaquons la deuxième boucle. Dans cette région accidentée de l’Entre Deux Mers, deux hommes se détachent. Aubert de Créon et Gay de Bergerac. Targon atteint tout rentre dans l’ordre et la promenade continue. Deuxième passage dans Haux, le peloton se scinde en plusieurs tronçons, mais tout est à refaire. Il faut alors attendre un sprint monumental où le Cécébiste Pauillac l’emporte sur Vigouroux. Les dix premiers sont qualifiés pour la finale nationale qui aura lieu le 23 mai.
Classement : 1. Robert Pauillac (CC Bordelais) les 116 km en 3h26’,
2. Gérard Vigouroux (Villeneuve), 3. Francis Peyre (Sainte-Livrade), 4. Fiel (Bayonne), 5. Sadet (Villeneuve), 6. Ruffet (CC Bordelais), 7. Decima (Sainte-Foy), 8. Montet (Sainte-Livrade), 9. Pallaro (Libourne), 10. Gay (VC Bergerac), 11. Le peloton de quarante unités...

04

Robert Pauillac fleurit par Evelyne Darmaillac (Dunlop Régional 1968)

- LES ENGAGÉS - 1. A. Fiel (Aviron Bayonnais), 2. JP. Dumoulin (Aviron Bayonnais), 3. J. Derozie (A. Bayonnais), 4. R. Pauillac (CC Bordelais), 5. Ch. Ruffet (CC Bordelais), 6. D. Pallaro (AS Libourne), 7. A. Baile (AS. Testerine), 8. Ph. Decima (EC Foyenne), 9. J.Cl. Lavoie (US Coutras), 10. JL. Dublé (Bordeaux VC), 11. Ch. Onfroy (CA Créon), 12. JL Prime (CA Créon), 13. J.Cl. Seguin (AS. Libourne), 14. F. Galy (CC Sarlat), 15. M. Jolivet (GC Sarlat), 16. G. Gay (VC Bergerac), 17. A. Démortier (VC Bergerac), 18. R. Borda (AS Hossegor), 19. Ch. Dolhats (VC Tarnos), 20. G. Vigouroux (UCD Villeneuve), 21. F. Peyre (VC Sainte-Livrade), 22. W. Cosani (Guidon Agenais), 23. R. Ivanoff (Aviron Bayonnais), 24. JL. Mondou (UC Artix), 25. J. Bascouert (UC. Artix), 26. S.Bastian (VC Bastide), 27. M. Bordessoules (AS Facture), 28. JP. Dumeau (VC Langon), 29. JJ Onillon (VC Targon), 30. S. Monti (AS. Facture), 31. G. Frosio (US Andernos), 32. A. Aubert (CA Créon), 33. R. Poisson (CC Bordelais), 34. R. Egreteau (CC Bordelais), 35. G. Baup (US Bouscat), 36. Ch. Mallavergne (P. Nontron), 37. JL. Moreau (RC Mussidan), 38. JL. Réjasse (P. Nontron), 39. JP. Gueybaud (VC Bergerac), 40. F. Cattiglo (Parentis Sports), 41. JC. Napias (Parentis Sports), 42. G. Sadet (UCD Villeneuve), 43. JM. Montet (VC Sainte-Livrade), 44. A. Hourquet (CC Béarnais), 45. J. Sénacq (Aviron Bayonnais), 46. M. Descombes (CA Créon), 47. G. Tauzin (US Cenon RD), 48. JF. Danglade (VC Barsac), 49. M. Lartigau (US Cenon RD), 50. B. Valade (AS Libourne), 51. JP Pacaud (CC Bordelais), 52. JL Confolens (CA Créon), 53. G. Thomas (VC Langon), 54. B. Martin (VC Macau), 55. J-Cl. Bernard (AS Libourne), 56. C. Denis (CC Périgueux), 57. J-CL . Ulbert (CC Sarlat), 58. G. Salabert (Guidon Sarladais), 59. J-CL  Larrère (VC Tarnos), 60. J-L. Tunica (VC Nérac), 61. P. Barral (UCD Villeneuve).

LIENS VÉLO DORDOGNE.
- Palmarès des championnats des jeunes.
- Cadets d’Aquitaine en 1966.
- Promotion cadets d’Aquitaine 1968.
- Promotion cadets d’Aquitaine 1971.
- Promotion juniors d’Aquitaine 1968 (championnat juniors, différent du Dunlop régional).
-
Promotion juniors d’Aquitaine 1975.
- Promotion cadets d’Aquitaine 1964.
- Séniors d’Aquitaine 1971.
- Séniors d’Aquitaine 1975.
- Juniors d’Aquitaine 1965.
- Promotion cadets d’Aquitaine 1979.
- Promotion cadets d’Aquitaine 1973.
- Promotion cadets de Dordogne 1969.
- Promotion juniors d’Aquitaine en 1966.

VÉLO DORDOGNE - DUNLOP AQUITAINE 1968 © BERNARD PECCABIN
La mémoire du cyclisme en Dordogne est à découvrir sur les blogs :
http://la-dordogne-cycliste.allmyblog.com/ et http://velodordogne.canalblog.com/

Posté par Bernard PECCABIN à 18:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


07 mars 2018

1993 - LE CYCLISME, SON ACTUALITE (10° semaine de la saison)

Guerry Bertrand 1IL Y A 25 ANS DANS LE GRAND SUD-OUEST

5 au 11 mars 1993

- Les palmarès des Challenges de cyclo-cross sont là et signifient aussi que la saison des sous bois se termine. En Aquitaine, Jean-Paul Raymond (Pédale Faidherbe) remporte l’édition 92/93 devant Bruno Blangeois (Guidon Pellegruen) et Laurent Dumont (SC Caudrot). Chez les juniors, victoire d'Arnaud Labbe (SC Caudrot) alors qu’Alexandre Frattini (Guidon Pellegruen) et Frédéric Dubois (UC Mimizan) complètent le podium des jeunes. La Coupe des clubs revient elle au SC Caudrot, qui s’impose de quelques petits points face à la Pédale Faidherbe, le Guidon Pellegruen prenant la troisième place.
- Dans le Comité des Pyrénées, le 7° Trophée de cyclo-cross consacre Julien Almensa (Saint-Alban) alors que Stéphane Barthe (Tarbes Cycliste) et Régis Duros (US Colomiers) complètent le podium.
- Pas de surprise en Poitou-Charentes, avec un Thierry Turpaud (Saint-Florent) largement supérieur et pas du tout inquiété par Yves Cardinal et Jean-Yves Potet (CA Civray) ses poursuivants.
- Retour sur route avec Bertrand Guerry (Cycle Poitevin) - en médaillon ci-dessus - qui s’adjuge le 7 mars le GP de la ville de Blaye, en étant plus rapide au sprint que Bruno Bannes (G. Saint-Martinois) et que Christophe Cuzacq militaire à l’ENORSSA de Libourne.
- D’autres succès en toutes catégories avec Sébastien Noël (UC Anneville) à Pellegrue pour le Souvenir Baudeau, avec Dominique Péré (CAM Bordeaux) à Tonneins, tandis que Didier Virvaleix (US Montauban) s’adjuge à Castelnau Montratier le GP d’ouverture.

LES BRÈVES DU PÉRIGORD

PF CC 1992

Raymond, Ulbert et Estève avec le speaker Jean-René Villechanoux

- Fin de la saison de cyclo-cross où la Pédale Faidherbe fait son bilan. Beaucoup de regrets lors du Championnat d’Aquitaine où l’équipe a été dépassée par la pression qui leur pesait sur les épaules lors de cette journée. Mais l’équipe n’a pas à rougir avec un Jean-Paul Raymond qui s’est amplement rattrapé par la suite (victoire à Lormont, Abajt et Le Palais). Seul Ulbert quatrième a su sauver les meubles mais s’il y en a un qui jure qu’il ne sera plus organisateur et coureur en même temps, c’est bien Bernard Estève qui avait beaucoup misé sur ce championnat à Marsaneix

VELO DORDOGNE - 1993 - 10° SEMAINE © BERNARD PECCABIN
La mémoire du cyclisme en Dordogne est à découvrir sur les blogs :
http://la-dordogne-cycliste.allmyblog.com/ et http://velodordogne.canalblog.com/

Posté par Bernard PECCABIN à 10:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

05 mars 2018

1968 - LE CYCLISME, SON ACTUALITE (10° semaine de la saison)

IL Y A 50 ANS DANS LE GRAND SUD-OUEST

5 au 11 mars 1968

- Disputé le 10 mars à Marmande, le Grand Prix des jeunes mis sur pied par le VS Marmandais a profité au VC Sainte-Livrade avec Henri Nieucel (1°), Francis Peyre (2°), Claude Magni (Langon) prenant la troisième place.

03

L'ex champion Bayonnais Roland Llamouzy qui fit triompher les couleurs du Guidon, de Tarbes et de Capbreton
sur toutes les routes du Sud-Ouest, fut le premierà complimenter son fils Raoul vainqueur à Bayonne

- Le prix de l’Union Commerciale de la ville de Bayonne a vu la victoire de Raoul Llamouzy (Anglet) - ci-dessus - devant Dalla Barba (Auch), Croza (Biarritz), Claude Goni (Guidon Bayonnais) et Vasquez (Auch).

03

Quatre hommes, quatre lauréats à Anglet avec de gauche à droite Alain Perriat (CC Bordelais) troisième,
Hubert Arbès (Anglet) quatrième, Robert Bergez l'animateur, Mlle Yvette Prigent, le lauréat
Roland Lalanne ( CC Bordelais) et le vétéran de Tonneins André Lesca second.

- Le même jour à Anglet ils n’étaient que trente au départ mais trente gros bras de 1° et 2° catégorie. Et c’est ainsi que le nombreux public Angloy eut une fois encore le privilège d’un sprint de "derrière les fagots". D’un final à l’arraché dans lequel le véloce Roland Lalanne réussit sans trop de mal à placer son dernier mot. Non sans avoir eu à résister à l’attaque de l’infatigable... André Lesca dont le poids des ans ne semble pas avoir émoussé sa pointe de vitesse, tandis que Perriat (CC Bordelais) accrochait le 3° accessit.
- Cent soixante dix coureurs au départ du prix d’ouverture de l’AS LibournePauillac a battu Vigouroux le favori. Pellaro (Libourne), Mazeau (Sainte-Foy) et Beaumont (CC Bordelais) prennent les accessits
- En Limousin on en est aux courses de classement et on note déjà la bonne forme de Roger Desport (CRCL). Mention bien pour le Creusois Lopez, pour le Briviste Chevalier, pour Laroudie au CRCL et pour Peter de l’AS Saint-Junien.
- A Bordeaux, c’est Michel Poutet (CA Bègles) qui s’adjuge la Médaille Bordelaise de la semaine alors que Lagrange (SAM Bordeaux) est le plus rapide au Trophée de vitesse séniors. Arménio (Bègles) remporte la vitesse des cadets.

LA SEMAINE EN PERIGORD

Christian JC et Gérard Darrin

Les frères Darrin au Guidon Sarladais : Christian, Jean-Claude et Gérard (de gauche à droite)

- Jean-Claude Darrin grand animateur du Guidon Sarladais sera non seulement présent en 1968 sous les mêmes couleurs, mais cette fois accompagné de ses deux frères Christian et Gérard. Ce geste sportif n’a pas manqué de susciter un vif intérêt au club qui sait apprécier la fidélité de ses coureurs.

Priat 1968

A Roland Priat la première course de classement du CA Ribéracois

- A Ribérac a eu lieu la course de classement du club remporté par Roland Priat devant Raffin. Notons l’excellent comportement de Barillot. Après la course le maire de Ribérac a remis la médaille d’argent de la Fédération Française de Cyclisme à M. Barrière en présence de MM. François Crassat, Bruneau, Delugin, Odette Dumonteil, Ricard, Pradère, Prouzat, Dubost, Barrière, Raffin, Degeix, Dupeyrat et Lemaçon. Cette distinction couronne près de 50 années au service du cyclisme dans la ville et du CA Ribéracois.

M

Remise de décoration par le maire de Ribérac à M. André Barrière

VELO DORDOGNE - 1968/10° SEMAINE © BERNARD PECCABIN
La mémoire du cyclisme en Dordogne est à découvrir sur les blogs :
http://la-dordogne-cycliste.allmyblog.com/ et http://velodordogne.canalblog.com/

Posté par Bernard PECCABIN à 10:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

03 mars 2018

STÉPHANE REIMHERR (2003) : 28 SAISONS SUR LES ROUTES (16° partie)

2003 ET DE NOUVEAU PÉRIGOURDIN

2003 DN 2

2003 DN 2 bis

L'équipe DN 2 du CC Périgueux-Dordogne en 2003 avec Stéphane Reimherr

- Le CC Marmandais ayant mis toutes ses billes dans la Division Nationale espoirs, force était de chercher un autre club. Et comme pour son travail, l’épouse de Stéphane ayant elle aussi son port d’attache en Dordogne, notre champion est revenu de ce fait au Cyclo-Club Périgueux 2000 devenu Cyclo-Club Périgueux-Dordogne en ce début de saison 2003.
- Ainsi Stéphane Reimherr est de retour dans une formation de 2° Division Nationale qui comprend douze éléments à savoir : Stéphane Reimherr (seul élite 2) de la formation, puis Patrice Peyencet, Jérôme Paul, Bruno Ceyssat (tous élites 3), Jérôme Roy, Christophe Napias, David Fillon et Christophe Cuménal (tous série nationale) et enfin les espoirs nationaux que sont Sébastien Rolait, Gautier Lance, Arnaud Léger et Guillaume Alvès...

0305S65

Première victoire à Saint-Barthélémy d'Agenais © Sha (collection SR)

- L’Essor Basque a constitué une mise en jambes, sans plus... tout comme le prix Pinel à Montastruc qui se termine lui dans le balai. Il faut dire que cette saison démarre sur les chapeaux de roues avec la Dutorccha, 1° manche de la Coupe de France de DN2. On notera de nombreux abandons, la formation ne pouvant s’entraîner dans de bonnes conditions en ce mois de mars où les coureurs travaillent chez leur employeur et débauchent le soir lorsqu’il ne fait plus jour... Une fois de plus, on constate bien que ce cyclisme manque de parité entre les formations qui ne font que du sport et celles qui doivent concilier le travail et le loisir... C’est à Saint-Ciers et au Blayais que Reimherr commencera à se faire voir, puis au Coux et au Tour du Lot-et-Garonne. Il attaquera sur le redoutable circuit Boussaquin puis se montrera souvent à son avantage au Tour du canton d’Hautefort. Au lendemain d’un éprouvant Tour de Corrèze comptant comme manche de coupe de France de DN2, Reimherr n’avait pas d’autres solutions que de prendre le départ d’un difficile Tour du Périgord, étant coureur élite 2. C’est dans ces redoutables épreuves que "le Stéph" se prépare. Il ne collectionne que quelques miettes de places, tout comme au Tour du canton de Gémozac et à la ronde de la Côle courue sous une pluie continuelle. Et puis fin mai, une chaleur étouffante envahit le Sud-Ouest. Une occasion pour gagner dans son pays à Saint-Barthélémy d’Agenais et ceci pour la première fois de sa vie de coureur.

0305T51

Saillour, Delalande, Reimherr podium du Petit-Breton
à Saint-Front de Pradoux © Sha (collection SR)

- Nous sommes ensuite à Saint-Front de Pradoux au départ d’un difficile Souvenir Petit-Breton où 63 coureurs sont au départ. Dix-sept termineront, sous une fournaise intenable. Finir 3° derrière Saillour et Delalande le Champion de France, constitue pour notre idole une belle performance. Le lendemain à Salignac, le thermostat était encore au rouge. Mais Reimherr aime ça et termine 9° et meilleur sprinter. Puis voilà qu’il remporte le bouquet à Libourne. La forme est bien là ! Huit jours après, belle course du club à Fumel pour le championnat régional où cinq Cécépistes terminent dans les quinze premiers. Dès le lendemain, Reimherr remet ça et remporte sa troisième victoire de la saison au critérium de la ville de Bergerac. La Claude Magni, Razac, Le Bouscat, le Tour du canton de Neuvic, le Tour du Pays de Santon sont les derniers galops avant le Tour de Dordogne qui constituera un grand moment de cette saison 2003, mieux un épisode sportif inoubliable. Mais disons tout de même que Reimherr aura réalisé un gros mois de juin.

2003 Bergerac

Une belle victoire lors du critérium de la ville de Bergerac

- Dans la foulée nous vous invitons à revoir ce Tour Dordogne dont chacune des cinq étapes suivantes :
- 1° étape demi-étape : Mensignac-Mensignac (contre la montre) puis Ribérac-Ribérac (98 km) 2° demi-étape où Reimherr est sacré le plus combatif de la deuxième demi-étape.
- 2° étape : Saint-Laurent des Vignes-Gardonne étape remportée par Reimherr qui accuse un retard de 25 secondes sur le maillot jaune.
- 3° étape : Groléjac-PomportReimherr comble les 25 secondes de retard et devient maillot jaune.....
- 4° étape Boulazac-Boulazac une étape où Reimherr chute à 200 mètres et perd le Tour.

2003 Ribérac TD

Tour Dordogne : en tête avant sa chute dans les rues de la ville

2003 Ribérac TD combatif

Tour Dordogne à Ribérac  : sacré le plus combatif malgré sa chute dans les rues de la ville

LE PLUS BEAU TOUR DORDOGNE
MAIS AUSSI LA PLUS CRUELLE DÉFAITE

- Et bien nous voilà partis pour cette ultime étape, sur laquelle tout le Tour repose. Radio France Périgord et la presse locale ont bien relayé les infos "tous derrière Reimherr" ! Facile à dire, plus difficile à réaliser, mais l'essentiel c'est de se savoir un temps que l'on est suivi et soutenu dans ce Tour. Elles sont tellement rares ces périodes, qu'un sentiment de fierté nous requinque pour nous rassembler, un peu comme il y a deux ans, lorsque Peyencet nous gagnait la finale de Coupe de France. D'ailleurs il n'y a que le vélo qui peut vous procurer ces moments intenses, ces émotions, ces folies qui subliment nos coureurs. Après trois jours de course, le paquebot du Tour semble donc continuer sa croisière au long cours sur un océan agité, comme ce parcours qui se présente de Boulazac à Boulazac, en passant par les chemins de traverse.

2003 Gardonne TD

Tour Dordogne le jour de sa victoire à Gardonne

- Dès l’entame de l’étape, Franck Bigaud menace notre maillot jaune qui n’a que quelques centièmes de secondes d’avance sur Yvan Sartis son rival. Peyencet, Roy et Napias ne peuvent plus suivre et nous ne sommes qu’à Tourtoirac. Mais Reimherr est solide. Il lui reste Jérôme Paul pour gérer les derniers kilomètres et Bruno Ceyssat pas en forme, mais si indispensable pour figurer dans le classement par équipes. Le groupe Bigaud est repris avant un premier passage à Boulazac qui nous donne toujours Reimherr et Sartis au coude à coude. A l’arrivée, alors que les acclamations et les klaxons nous parviennent jusqu’à nos oreilles, les deux hommes sont encore ensemble, lorsque dans la sortie du dernier giratoire, c’est la chute du maillot jaune et la terrible nouvelle, la perte d’un Tour qui était à sa portée. Cette chute c’est un drame, car Reimherr sait qu’il n’est plus maillot jaune, il sait qu’il a tout fait pour gagner, qu’il s’est préparé dur, qu’il a mis tous ses atouts de son côté, que son équipe a trimé sur les 150 bornes chacun des jours, et bing, le truc qui ne doit pas arriver, arrive.

0307E76

Maillot jaune du Tour Dordogne à Pomport © Sha (collection SR)

- Il repart convaincu qu’il faut continuer, se battre jusqu’à la banderole dans un moment où il devait être à 180 pulsations. Il a raison de pester contre ce qu’il lui est arrivé. Cet incident va le marquer et il a 1000 raisons d’être en colère. Car ça change tout. Il aurait gagné son Tour Dordogne, il aurait été le premier périgourdin, il aurait fait "la une" des journaux. La une il l’a pourtant faite, car jamais on a écrit Sartis a gagné le Tour, mais on a plutôt lu Reimherr a perdu le Tour. C’est une colère terrible, bien plus importante que les quelques centièmes de secondes d’écart qui le séparait de Sartis. Reimherr se relève vite, jette un œil sur son vélo, remet la chaîne et repart comme si l’instinct le commandait ainsi. Debout, en danseuse, Reimherr se torture, la tête probablement perdue dans un tourbillon d’illusions envolées, changeant de trajectoire comme si de l’autre côté de cette avenue Paul Vaillant Couturier, cela pouvait devenir moins dur pour finir son escalade. Le visage défait, les cernes profonds, il sait qu’il vient de perdre. Fou de rage il fait valser son vélo au-dessus de la ligne d’arrivée, avant de s’effondrer sur le bitume. Les genoux égratignés, les paumes en sang, il est épuisé et surtout déçu. Sur ses rigoles de ses joues creusées par les efforts et la fatigue, des larmes coulent. C’est dur de terminer ainsi, dur après avoir bossé pendant cinq étapes, dur aussi pour ses équipiers qui l’ont aidé, dur pour son public, dur pour son staff et pour Jean-Claude Porcher dont les yeux humides cachent une grande amertume. Lucide, en pleine forme et en grand patron, Stéphane perd bêtement. Sans doute parce qu’il a cherché à sauter Sartis, histoire de prouver qu’il serait bien le meilleur en faisant sur la ligne la différence, une fois de plus... Le rideau est tiré, les commentaires n’y feront rien, Sartis a gagné parce que Reimherr est tombé, c’est aussi simple que cela ! Il faut maintenant beaucoup lui parler, tout mettre à plat. Tout le monde est accablé. Il faut se concentrer à nouveau pour se relancer sur ce qui reste le positif de ce Tour. L’équipe 5° du général a fait bonne figuration, avec un maillot blanc, un maillot jaune et une victoire d’étape, le tout signé Stéphane Reimherr classé également 5° au général.

0307E77

Protocole à Pomport du Tour Dordogne © Sha (collection SR)

QUINZE ANS APRÈS REIMHERR SE SOUVIENT
TOUJOURS ET NOUS DONNE SA VERSION

2003 Boulazac TD bis

Un terrible moment, celui de la perte d'une grande course par étapes

- Il est évident qu’à chaud, il y a eu la presse, les organisateurs et radio caravane qui ont commenté tous à leur façon cette fin d’étape. Mais qu’en était-il vraiment vu par l’intéressé. Voilà ce qu'il nous dit :
- "Déjà la première étape, je perds une vingtaine de secondes sur une chute, provoquée par la voiture du commissaire de course, arrêtée en sortie de virage, sans visibilité.
- Lors de la quatrième étape, mes coéquipiers (Napias, Peyencet et Roy) ont sauté au bout d’une quarantaine de km, dans la côte de Tourtoirac, et ce sont mes trois copains de Saint Martin de Seignanx (Pascal, Dupèbe et Bécaas) qui m’ont tenu la baraque toute l’étape. Paul n’a pas mis un coup de pédale, et Ceyssat pas plus. On aura fait croire que c’était pour le classement par équipe, moi je pense surtout qu’on n’en était incapable et l’autre n’avait pas l’esprit d’équipe. Malgré tout, j’ai réussi grâce aux trois premiers nommés, plus Masdupuy sur la fin, à revenir sur les échappés dans le circuit final et ainsi pouvoir jouer le classement général.
- Dans le sprint final, en haut de l’avenue, après avoir répondu a toutes les attaques de mes adversaires dans les 15 derniers km, il ne me restait plus qu’à terminer dans la roue de Sartis. Quand le sprint se lance à 200 m de la ligne, il y a des coureurs devant nous, et dans l’effort et dans les pourcentages de la bosse, je n’ai pas beaucoup de temps pour prendre une décision. Je décide de passer à droite de mon adversaire (le finlandais Helminen.) Celui-ci me voit arriver et me tasse sur le trottoir et la voiture garée. Pourquoi ? Je ne le saurai  jamais ! Le commissaire de course se situant juste derrière moi, (M. Audard) a décidé de ne pas faire son travail, en estimant que c’était de ma faute ! C’est une journée qui me hante souvent !!"

0307K12

Victorieux à Mussidan après sa défaite au Tour Dordogne © Sha (collection SR)

UNE SAISON QUI SE TERMINE MAL EN CHINE

- On a vu que le mois de juin a été très laborieux, comme ce début juillet d’ailleurs. Malgré sa cruelle défaite, notre Stèph continue la compétition en terminant 2° à Saint-Astier où Michel Ambrosini l’empêche de réaliser la passe de trois (pour mémoire déjà vainqueur en 2001 et 2002). Puis le voilà présent sur les boulevards de Périgueux la veille de la fête nationale où il aide ses équipiers à l’emporter. Dès le lendemain, il enchaine dans la chaude nuit Mussidanaise où de nouveau il s’impose. Miramont de Guyenne et Montech constitueront ses derniers faits d’armes avant d’embarquer pour la Chine avec une sélection d’Aquitaine.

0307G32

Vainqueur à Saint-Astier en 2001 et 2002, il manque de peu la passe de trois
et termine 2° battu par Ambrosini © Sha (collection SR)

- Loin de l’Europe, il rejoint le centre du pays à l’assaut du Tour du Qinghaï. Une province montagneuse, coincée entre plateaux du Tibet et ceux de Mongolie, là où se faufile l’ancienne route de la soie. Première étape dans les rues de Xining à plus de 2000 mètres d’altitude. Reimherr est encore devant les meilleurs coureurs des formations continentales, mais à un kilomètre du but, il est repris. Le lendemain sur les routes de montagne, il casse son rayon. Réparé par son mécano, il dévale un col derrière les voitures lancé à 80 km/h pour rejoindre le paquet. Hélas, la voiture qui rentre dans la colonne freine d’un coup sec et c’est la chute. Résultat : un coude cassé et une évacuation sur l’hôpital dans cette campagne chinoise peu hospitalière. Dans des bâtiments vétustes, il n’y restera pas longtemps et sera transféré en France.
- Sa saison s’est ainsi terminée le 10 août. Mais Reimherr est occupé, très occupé même car il construit déjà sa maison à Vergt, là où il va s’installer avec Magali son épouse qui va devenir maman. D’ailleurs "le Stèph" se plaît à dire que la veille du Tour Dordogne, il faisait le charpentier sur son toit. Les courses estivales ne verront pas notre valeureux Reimherr sur les routes. Monpazier, Bruch, les Milandes, Lusignan, Vergt, Augignac et la Tomate se feront sans le porte fanion du CC Périgueux-Dordogne. Mais lorsque le classement FFC sort, Reimherr est toujours chez les élites 2 et occupe la 203° position, juste précédé côté Aquitains par Garmendia, Kudashev et Patanchon.

0306M60

Tour du canton de Neuvic : un grand moment avec encore un maillot © Sha (collection SR)

- Cette saison a été très difficile pour les coureurs élites 2. Ceux-ci ont tout d’abord perdu de nombreuses épreuves qui se courent maintenant en catégorie espoirs uniquement, soit au profit de leur nouvelle division nationale. De ce fait, les élites 2 doivent aller loin, très loin parfois pour courir. Et tout se complique pour un coureur qui travaille. De plus la Fédération Française de Cyclisme vient de leur imposer de passer des tests médicaux trois fois par an, dans le cadre du Suivi Médical Longitudinal Contrôlé, soit encore une charge et une contrainte complémentaire. Pour un coureur salarié, obligation de demander de ce fait des jours de congés pour subir ces tests sans parler des frais de déplacements que cette mesure impose. Difficile de s’épanouir dans ce monde du haut-niveau qui se cherche, qui subit constamment des modifications dans sa législation, sans parler des passes droits que certains coureurs obtiennent pour ne pas appartenir à cette catégorie, vraiment la mal aimée du cyclisme français de cette saison 2003, qui constituera pourtant un cru exceptionnel. Son bilan est celui d’un homme hyper actif qui effectue ses heures de travail à la DDE, qui s’entraîne, qui court au haut niveau, qui gagne cinq bouquets chez les grands, qui se maintient en élite 2, qui construit courageusement sa maison, car il sait désormais qu’il va devenir aussi papa début 2004...

- MEILLEURES PLACES DE LA SAISON 2003.

0306A59

Meilleur sprinter à Salignac dans un podium très relevé © Sha (collection SR)

- dans le peloton ronde de la Soule (1° Frédéric Lecrosnier - Jean Floc’h), abandon circuit de la Nive (1° Jésus Vilchez - La Trinitaine), abandon Montastruc (1° Olivier Asmaker - US. Montauban), dans le peloton Trophée des bastides (1° Fabien Rey - Tarbes Bigorre Cycliste), abandon la Dutorccha (1° Jean-François Laroche - Canada), 17° première étape canton Saint-Ciers (1° Evans - VCP/Irlande), dans le peloton deuxième étape Saint-Ciers (1° Jean-François Laroche - Canada), 55° classement général Saint-Ciers (1° Loïc Herbreteau - Bressuire AC), abandon Circuit des vins du Blayais (1° Andréi Ptchelkin - Russie/Moscou), abandon Cénac et Saint-Julien (1° Alain Saillour - UC Felletin), 11° Le Coux et Bigarroque (1° Sébastien Bordes - US Montauban), 31° Tour du Lot-et-Garonne (1° Olivier Asmaker - US Montauban), 12° Circuit Boussaquin (1° Alain Saillour - UC Felletin), 13° Tour du canton d’Hautefort (1° Laurent Estadieu - US Montauban), abandon Tour canton Champagnac de Bélair (1° Gilles Canouet - Jean Floc’h), 8° Mont Villeneuvois (1° Lionel Chatelas - UC Villeneuve), 69° Tour de Corrèze (1° Alain Saillour - UC Felletin), 13° Tour du Périgord (1° Stéphane Auroux - CR4C Roanne), 14° Tour canton Gémozac (1° Tarmo Raudsepp - Nantes 44/Estonie), 52° Ronde la Côle (1° Patrice Peyencet - CC Périgueux-Dordogne), 1° Saint-Barthélémy d’Agenais, 3° Petit-Breton à Saint-Front de Pradoux (1° Alain Saillour - UC Felletin), 9° et meilleur sprinter Salignac-Eyvigues (1° Frédéric Delalande - Jean Floc’h), 1° Libourne, 13° Championnat d’Aquitaine à Fumel (1° Aurélien Bonneteau - AVC Libourne), 1° Critérium de Bergerac, 7° Razac sur l’Isle (1° Jérôme Roy - CC Périgueux-Dordogne), 6° Saint-Médard de Mussidan (1° David Fillon - CC Périgueux-Dordogne), 4° Le Bouscat (1° Patrice Peyencet - CC Périgueux-Dordogne), 6° Tour du Pays de Santon (1° Fabien Fraissignes - GSC Blagnac), 7° Tour canton Neuvic (1° David Fillon - CC Périgueux-Dordogne), 9° La Claude Magni (1° Arnaud Labbe - Cycle Poitevin), 14° Mensignac-Mensignac Tour Dordogne (1° Maxime Gourov - EC Montmarault), 45° Ribérac-Ribérac Tour Dordogne (1° Mickaël Leveau - VC Rouen), 1° Saint-Laurent des Vignes-Gardonne Tour Dordogne, 8° puis maillot jaune Groléjac-Pomport Tour Dordogne (1° David Simon - La Trinitaine), 17° Boulazac-Boulazac Tour Dordogne (1° Frédéric Delalande - Jean Floc’h), 5° Classement général Tour Dordogne (1° Yvan Sartis - France Police), 2° Saint-Astier (1° Michel Ambrosini - Fonbeauzard Vélo-Club), 8° Périgueux les Boulevards (1° Jérôme Paul - CC Périgueux-Dordogne), 1° Nocturne des champions à Mussidan, 20° Nocturne Faidherbe Périgueux (1° Jérôme Paul - CC Périgueux-Dordogne), 18° Miramont de Guyenne (1° Tomasz Kaszuba - VS Chartres), 5° Montech (1° Gaël Moreau - Bressuire AC), abandon Beaussac (1° Romain Chollet - Cycle Poitevin), dans le peloton première étape Tour du Qinghaï (1° Kam Po Wong - Hong Kong), abandon deuxième étape suite chute au Tour du Qinghaï (1° Mattéo Carrara - Italie), 14° Gentleman la Valentin Huot associé à Canteau (1° Bruno Ceyssat CC Périgueux-Dordogne-Gérald Marot UC. Felletin).

Quelques adversaires de la saison 2003

- Gilles Canouet (Jean Floc’h), Frédéric Delalande (Jean Floc’h), Anthony Langella (Bressuire AC), Sébastien Bordes (Bressuire AC), Jean-Luc Delpech (US Montauban), Olivier Asmaker (US Montauban), Laurent Estadieu (US Montauban), Christian Dupouey (VC Oloron HB), Julien Costedoat (GSC Blagnac), Stéphane Bellicaud (Bressuire AC), Romain Bourrinet (VC Oloron HB), Frédéric Lecrosnier (Jean Floc’h), Carl Naïbo (Bressuire AC), Mathieu Ladagnous (VC Nay), Guylain Friou (AC Jarnac), Fabien Fraissignes (GSC Blagnac), Vincent Dedieu (VC Langon), Vincent Guillout (UC Felletin), Fabien Rey (Tarbes CB), Olivier Cambet (GSC Blagnac), Yvan Becaas (Guidon Saint-Martinois), Jérôme Bonnace (UC Châteauroux), Gilles Zech (Bressuire AC), Loïc Herbreteau (Bressuire AC), Fabien Patanchon (VC Langon), Denis Kudashev (VC Tarnos), Christophe Dpèbe (Guidon Saint-Martinois), Ramuntcho Garmendia (Aviron Bayonnais), Lionel Chateals (UC Villeneuve), Julein Loubet (Saint-Gaudens CC), Alain Saillour (UC Felletin), Benoit Luminet (CR4C Roanne), Arnaud Labbe (Cycle Poitevin), Tomazs Kaszuba (VS Chartres), Mathieu Rémy (CC Marmande), Sébastien Raynaud (CRCL), Stéphane Auroux (CR4C Roanne), Laurent Four (Tarbes CB), Maxime Gourov (EC Montmarault), Yann Huguet (Guidon Saint-Martinois), Michel Ambrosini (Fonbeauzard VC), Nicolas Labussière (VC Oloron HB), Aurélien Bonneteau (AVC Libourne), Willy Perrocheau (CC Marmande), Julien Belgy (Bressuire AC), Vincent Vierge (UC Artix), Yvan Sartis (France Police), etc..

0311E71

Le cyclo-cross, juste un exercice pour s'amuser © Sha (collection SR)

Les licenciés du Cyclo-Club Périgourdin en 2003 : (liste alpha en noir les dirigeants, en bleu les coureurs).
- Allard Benjamin, Alvès Damien, Alvès Guillaume, Amouroux Rodolphe, Audibert Claude, Authier Jean-Louis, Bayssière André, Béneyrol Jean-Luc, Béneyrol Jérémy, Bercouzareau Christine, Bercouzareau Jean-Marie, Bertaux Stella, Boissard Jean-Charles, Boissavy Jean, Boivineau Annaelle, Boivineau Dominique, Boivineau Mélany, Boucher Alex, Boyer Pascal, Canler Nicolas, Canler Paul, Ceyssat Bruno, Château Jérémy, Château François, Château Thibaut, Chateauraynaud Jérôme, Corno Giovanni, Corréia José, Cuménal Christophe, Delage Thomas, Depis Bernard, Dome Jessica, Dutertre Guy, Estève Bernard, Estève Mickaël, Fauchier Alain, Fauchier Cathy, Faure Pierre, Fémandy Francis, Feytou Georges, Fillon David, Froidefond Jean-Charles, Ginsou Florian, Godfroid Romain, Godfroid Xavier, Gouraud Jean-Louis, Lachenaud Alicia, Lacombe Michel, Lajarthe Pierre, Lance Gautier, Landes Fabrice, Lapouge Jacques, Lapouge Sébastien, Lebrun Charles-Henri, Léger Arnaud, Léger Christian, Lezoray Cindy, Maly Christiane, Maly Frédéric, Maly Michel, Martineau Anthony, Napias Christophe, Paul André, Paul Bernard, Paul Christian, Paul Jérôme, Paul Marie-Madeleine, Peccabin Geneviève, Peyencet Patrice, Peyras Joël, Porcher Jean-Claude, Porcher Myriam, Porcher Pascale, Ranoux Mathieu, Ranoux Pierre, Rebeyrotte Nicolas, Reimherr Stéphane, Richez Olivier, Roy Jean-Michel, Roy Jérôme, Sautier Lucien, Sourdy Mickaël, Strugeon Clément, Tanguy Benoit, Valiani Eric, Versos Jonathan, Zampérini Alexandre, Zampérini David.

LIENS SUR LE MEME THÈME.
- Stéphane Reimherr première saison au CC Marmandais -14° partie - 2001)

VÉLO DORDOGNE - STÉPHANE REIMHERR (16) © BERNARD PECCABIN
Prochaine diffusion : 2004 et toujours Périgourdin
http://la-dordogne-cycliste.allmyblog.com/ et http://velodordogne.canalblog.com/

Posté par Bernard PECCABIN à 10:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

02 mars 2018

LE PÔLE DE TALENCE EN PÔLE POSITION A ÉCHOURGNAC (saison 2007)

 - LA RETRO D'UNE EDITION, CELLE DE 2007 -

Pict0017

Départ de l'édition 2007 à Echourgnac et déjà le Pôle espoirs en première ligne

Pict0023

- D’entrée, les coureurs du Pôle de Talence ne manqueront pas de mettre en pratique ce qu’ils apprennent eux au quotidien, ceci dans le but de les amener dans le futur vers le haut-niveau. A chaque tentative, le pôle était là soit avec Damien Le Fustec, soit avec Jérémie Souton ou enfin avec Jérôme Cousin l’équipier de luxe.

Pict0054

Le Pôle espoirs de Talence en tête de l'échappée

- Le premier tiers de la course verra neuf coureurs aux avant-postes. Puis Fémandy, Galles, Champaud, Cazeaux et Robert prendront quelques espaces, accompagnés cette fois par Rémi Azéma encore du Pôle, bien que très discret jusqu’alors. Recevant le renfort de Cousin, Azéma foncera avec lui vers la banderole et c’est main dans la main, que les deux coureurs franchiront la ligne d’arrivée.

image 1

De gauche à droite le 1° Ribéracois (club organisateur), Galles (3°)
Champaud (1° SD), Azéma lauréat et Cousin (2°)

Le classement : 1. Rémi Azéma (Pôle Talence), 2. Jérôme Cousin (Pôle Talence), 3. Galles (VC Montois), 4. Fémandy (Team FG Sport), 5. Damien Champaud (JS Astérienne), 6. Robert (Jonzac), 7. Cazeaux (Villemur), 8. Durand (Bègles), 9. Massou (Tonneins), 10. Dunet (Maurs), 11. Le Fustec (Pôle Talence), 12. Sancey (VC Montois), 13. Paillot (Nersac), 14. Goizet (Felletin), 15. Garcia (Saintes), 16. Debiossat (VC Montois), 17. Mazetta (VC Médocain), etc...

Solange Fasseur et Michel Chignaguet donnent leur dernier dép

Solange Fasseur (Comité des fêtes) et Michel Chignaguet maire de la commune
deux artisans du succès de cette épreuve de septembre

LIENS VELO DORDOGNE SUR LA COURSE D’ECHOURGNAC

- Photo Echourgnac 1966 (protocole)
- Photos départ de la course d’Echourgnac en 1985
- Photos Echourgnac édition 89
- Photo Echourgnac 1992
- Echourgnac 1999
- Echourgnac 1997
- Echourgnac 1998
- Palmarès de l’épreuve d’Echourgnac

VELO DORDOGNE - ECHOURGNAC 2007 - © BERNARD PECCABIN
La mémoire du cyclisme en Dordogne est à découvrir sur les blogs :
http://la-dordogne-cycliste.allmyblog.com/ et http://velodordogne.canalblog.com/

Posté par Bernard PECCABIN à 11:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


28 février 2018

1993 - LE CYCLISME, SON ACTUALITE (9° semaine de la saison)

Guillout Vincent 96IL Y A 25 ANS DANS LE GRAND SUD-OUEST

26 février au 4 mars 1993

- La saison de cyclo-cross en Aquitaine tire à sa fin et l’épreuve de Fronsac couru dans la propriété du château de la Croix Larroque a amené un excellent plateau de coureurs nationaux. David Pagnier (CSM Persan) remporte le 4° Trophée des Champions malgré la haute lutte fournie par son équipier Cyril Bonnand deuxième et de Hello (VCP Lorient) troisième. Chez les espoirs, Miguel Martinez (AC Decize) s’impose devant David Paggiolo et Arnaud Labbe (tous deux du SC Caudrot).
- Ouverture sur route et à Saint-Aubin du Médoc avec le succès de Stéphane Lavignac (ASPTT Périgueux), qui s’impose malgré Dubourdieu (Tarnos) et Candeau (SC Périgord) classés dans cet ordre.
- On a couru aussi en ce 28 février en Poitou-Charentes. Willy Jardry (VC Montendre) gagne à Neuillac, tout comme Eric Bernier (VC Thouars) à Saint-Paul et Stéphane Barraud (AS Saint-Junien) à Monthoiron. Mais c’est à Montastruc que les As se retrouvent avec le Prix Pinel remporté par un surprenant Vincent Guillout (CRC Limoges) devant Barthe et Frutoso (notre photo en médaillon).
- Victoire du Bourguignon Didier Arbault (AS Fourchambault) au cyclo-cross des As de Savigné. Le Champion de France de la spécialité a gagné sur un terrain sec, devant Xavier Charbonneau (ECP Olonnes) et Laurent Dumont (SC Caudrot)

LES BRÈVES DU PÉRIGORD

piste bis 93

Quelques acteurs des samedis cyclistes avec de gauche à droite Christophe Cuménal,
Raymond Sausin, Guillaume Carreau et Christophe Nietzéba

- Les samedis cyclistes disputés à Périgueux ont donné les résultats suivants :
Minimes : Jean-François Robert (Asptt Périgueux) pour l’individuelle, Guillaume Carreau (CC Périgueux) lors de l’éliminatoire.
Cadets : David Hilaire (EC Ribérac) lors de l’individuelle et de l’éliminatoire.
Juniors/séniors : Christophe Cuménal (EC Ribérac) dans l’individuelle puis lors de l’éliminatoire, Raymond Sausin (Cyclisme 24) pour la vitesse séniors  et Christophe Nietzeba pour celle des juniors.

piste 93

L'anneau cycliste de Périgueux : Raymond Sausin bat Cyril Cornut dans l'épreuve vitesse
VELO DORDOGNE - 1993 - 9° Semaine © BERNARD PECCABIN
La mémoire du cyclisme en Dordogne est à découvrir sur les blogs :
http://la-dordogne-cycliste.allmyblog.com/ et http://velodordogne.canalblog.com/

Posté par Bernard PECCABIN à 10:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

26 février 2018

1968 - LE CYCLISME, SON ACTUALITE (9° semaine de la saison)

IL Y A 50 ANS DANS LE GRAND SUD-OUEST

26 février au 4 mars 1968

- Assemblée Générale du Comité du Poitou où Ulysse Suant est redevenu président régional en remplacement de M. Heurtebise démissionnaire. Le Comité compte 1770 licenciés en 1967 soit 70 de plus qu’en 1966 et il a organisé 726 épreuves. Les Champions du comité furent félicités tels Jacques Currit (cyclo-cross), André Corbeau (débutants), Michel André (cadets), Serge Dubois (juniors) Eric Rossignol (séniors), Jean-Louis Jagueneau (hors catégorie) et Jacky Boulan (Km Rustines).

Anglet 1968 Arbès

A Anglet Marie-José Prigent remet la gerbe à Hubert Arbès sous les yeux de Robert Bergès

- Le jeune Angloy Hubert Arbès (ci-dessus) s’est montré prophète en son pays. Lors du Prix d’ouverture d’Anglet, Raoul Llamouzy a lancé de loin le sprint mais Arbès a remonté son handicap pour l’emporter alors que le Créonnais Nossit, finisseur aux dents longues prenait lui la troisième place.

Bayonne 1968 Jagueneau

Tout sourire pour Jean-Louis Jagueneau qui vient d'inscrire
son nom au critérium des remparts à Bayonne

- Le lendemain à Bayonne le critérium des remparts a vu la victoire de Jean-Louis Jagueneau (Civray) sur Daguerre (Anglet) qui lui a disputé le sprint, Chassagne (Sainte-Foy) prenant la troisième place.

Cenon-Castillon 68

Gérard Saint-Martin franchit en solitaire la ligne dans Cenon-Castillon

- Gérard Saint-Martin enlève Cenon-Castillon et retour en  disposant aisément de Claude Magni (2°), Couturier (Ambarès) et Cigana (Créon) qui les ont accompagnés dans la côte de l’Empereur prennent la suite du classement dans cet ordre.
- A Saint-Aubin du Médoc le prix des fêtes a vu le succès du Testerin Alain Baile devant Onfroy (Créon) et Montet (Sainte-Livrade).

Les Essards 68

- Le cyclo-cross des Essards a vu le succès de Pierre Bernet (Orthez) devant le Rochelais Audebourg à une minute et le Limougeaud Peter (3°). (notre photo ci-dessus lors du protocole avec les trois premiers).
- Le Cyclo-Club Bordelais s’est réuni pour distribuer maillots et bicyclettes. Le club compte 89 licenciés au seuil de cette saison où l’on retrouvera Campaner, Perrin et Massey chez Mercier, Périllat et Lalanne chez Peugeot, Wilhem, Espinasseau, Duteil et Bidart chez Tigra. Le plus fort contingent de montes se feront au profit de Gitane avec Alain Bernard, Charbonnier, Carsoulle, Comme, Eyquard, Mazet, Mérilloux, Raymond, Teillet, Mazeau, Moll, Balauze, Degraves et Pérez.

LA SEMAINE EN PERIGORD

Atur 68 CClt

Serge Fauchier et le speaker Bernard Sautier à Atur

- Course de classement organisée par le Cyclo-Club Périgourdin à Atur dont voici le résultat :
Séniors/juniors : 1. Serge Fauchier, 2. Roger Jolivet, 3. Claude Denis, 4. Germain Lance, 5. Raymond Labrousse, 6. Patrick Delmas, 7. Jean-Claude Lalizou, 8. Lucien Maury, 9. André Desmoulin, 10. Georges Franc, 11. François Fluchère, 12. Christian Strugeon, etc…
Cadets
 : 1. André Marache, 2. Jean-Marie Démartin, 3. Jean-Luc Durieux, 4. Francis Picot, 5. Marc Bailly, 6. Alain Brun, etc…

VELO DORDOGNE - 1968/9° SEMAINE © BERNARD PECCABIN
La mémoire du cyclisme en Dordogne est à découvrir sur les blogs :
http://la-dordogne-cycliste.allmyblog.com/ et http://velodordogne.canalblog.com/

Posté par Bernard PECCABIN à 09:58 - - Commentaires [5] - Permalien [#]

24 février 2018

STÉPHANE REIMHERR (2002) : 28 SAISONS SUR LES ROUTES (15° partie)

2002 DEUXIÈME SAISON AU CC. MARMANDAIS (DN2)

ET DIX BOUQUETS

2002 Montastruc

La rage de vaincre annoncée déjà à Montastruc au seuil de cette saison 2002

- Deuxième saison au CC Marmande et première saison de l’ère Yves Brusson, nouveau président du club. L’équipe est composée de Gérald Marot, Stéphane Reimherr, Guillaume Galles, Gilles Canouet, Sébastien Morvan, Konstantin Kuznetsoz, Mathieu Rémy, Vincent Dedieu, Jean Mespoulède (arrivé en cours de saison)et Sébastien Galles.
-
Pour cette saison Reimherr évolue en élite 3 et le voilà dans l’Essor Basque à l’assaut de nouvelles conquêtes. Difficile d’ailleurs de rentrer dans le "top dix" d’une épreuve. Sur les routes étroites et ventées de la côte, avec des pelotons conséquents où ça frotte, il faut avoir de l’expérience et parfois de la chance. Cette année, le coureur Marmandais s’est fait bien voir en course, fidèle à son habitude, puis il s’est classé à deux occasions, ceci pour la deuxième fois de sa carrière. Il a ensuite confirmé à Montastruc où il a été omniprésent dans la difficile ascension de la côte de l’Engalinat pour terminer en seizième position.

2002 Razac

Deuxième à Razac épreuve servant de support au Championnat départemental,
il monte sur la plus haute marche du podium. (1° Lot-et-Garonnais)

- La suite de la saison ce sera les sempiternels critériums en vue de la préparation pour le Championnat d’Aquitaine route. Saint-Ciers, les vins du Blayais, Milhac de Nontron, Cénac Saint-Julien, le Coux, Saint-Barthélémy, le Tour du Lot-et-Garonne qui serviront de rampe de lancement avant de gagner la ronde de la Côle, le prix de Braud Saint-Louis, le prix de Salignac-Eyvigues, la ronde des écureuils et le prix de Libourne soit cinq belles victoires alors que nous ne sommes qu’au mois de juin.
- Il faut tout de même évoquer le carton du CC Marmandais au Tour des Ecureuils avec une équipe composée de Dedieu, Galles, Reimherr, Rémy et Morvan qui ont joué à fond leur carte si bien qu’ils ont tout raflé, y compris le classement par équipes.

2002

En jaune au Tour des Ecureuils

- A Salignac, sur un circuit où le soleil impitoyable a provoqué une cascade d’abandons, Reimherr restera souverain. Cette année 2002 constituait alors les débuts des reportages sur internet. En Dordogne comme dans le grand Sud-Ouest on lisait le site "photovelo.webzine". Certains étaient encore avec le bas débit mais tant pis, on adorait ce site, le premier, celui de notre "sha". D’ailleurs voici un passage du résumé de cette épreuve de Salignac sur ce site : "Le soleil lui aussi a fait un effort... énorme, l’effort ! Il en fait fondre le peloton... Les hommes en forme le savaient, ils ont frappé d’entrée ! Mortelle la grande bosse, assassine la petite. Et ce brusque coup de chauffe qui a fait s’ouvrir les maillots ! Chaque secousse a produit ses effets : abandon en nombre et usure précoce. Mais chaque fois Reimherr est aux avant-postes. L’échappée s’endort-elle qu’il relance la machine trop ronronnante à son goût ! Un dernier maillot du CC Périgourdin trouvera quelques réserves pour l’accompagner et tenter de lui disputer un superbe sprint, mais la victoire finale sera pour Reimherr qui aura tout raflé."

2002 photo vélo

Beaucoup de coureurs de cette époque ont aimé ce haut de page sur leur écran

- Il renouvellera son festival à la Ronde de la Côle, une course qu’il a couru déjà mais sans pouvoir y vaincre. Cette fois ce sera fait, non seulement il gagne mais la manière s’accommodait encore à un véritable festival, celui d’un homme fort et en forme.

2002 Douzillac Dupèbe

Dupèbe champion d'Aquitaine à Douzillac, derrière Reimherr et
Guillout sprintent pour les deux autres places du podium

- C’est dans ces conditions que toute l’Aquitaine cycliste s’est retrouvée à Douzillac pour le Championnat d’Aquitaine. Dès la mi-course de l’épreuve, la bonne échappée réunissait Chatelas (Villeneuve), Dupèbe (Saint-Martin), Reimherr (Marmande), Vierge (Artix), Garmendia (Oloron) et Guillout (Périgueux). Sur les rondeurs de la basse vallée de l’Isle ce groupe de six unités avait l’avantage de réunir six clubs différents. C’est aussi pour cette raison que lorsque le peloton revenait, le groupe se motivait pour reprendre l’avantage. Au sprint personne ne put résister à Dupèbe déjà vainqueur au Mont-Pujols. Reimherr devait se contenter de la troisième place dans ce championnat, la même qu’à Nontron en 1999.

2002 Douzillac CA

Le podium 2002 du Championnat d'Aquitaine à Douzillac

- Le Championnat régional constitue en principe la photo de la première partie de la saison cycliste. Après on retrouve les championnats nationaux, les tours, les critériums d’été et les nocturnes... Ainsi est faite notre discipline, sans oublier les manches de la Coupe de France de DN2. Reimherr aura encore des occasions de se distinguer comme au Tour du Tarn et Garonne créé à l’initiative des producteurs de banane de Guadeloupe. Sous la chaleur tropicale de la Gascogne, Reimherr triomphera en levant les bras juste devant un certain Lilian Jégou, lors d’une étape à Fleurance du Gers. Mais il y aura aussi sa 11° place à Rennes où lors du sprint de cette manche de Coupe de France il a été balancé dans les barrières. Malgré une réclamation, la cause sera entendue...

2002 tour Dordogne (Kusnetov , moi , Mespoulède, Morvan, Marot , Rémy

Le CC Marmande au Tour Dordogne avec de gauche à droite Kusnetzov,
Reimherr, Mespoulède, Morvan, Marot et Rémy

- On reverra Reimherr pour gagner à Saint-Astier et ceci pour la deuxième année consécutive, tout en se distinguant dans les vire vire de Monpazier, de Périgueux-Faidherbe, des Milandes, de Terrasson, de Miramont, du Lardin et autres... Un été chaud et fou, un été inoubliable... La forme est toujours là, Reimherr vole d’épreuves en épreuves pour gagner, comme au Tour de la Dordogne où il est sacré  meilleur sprinter et le plus combatif malgré une opposition redoutable et très structurée.

2002 TD bis

Toujours présent dans les échappées, il remporte le maillot vert
du Tour Dordogne (Meilleur sprinter)

- La fin du mois d’août restera un festival avec ses victoires à Bruch, Montpon et Rudeau-Ladosse, soit trois bouquets de plus qui portent à dix le nombre de cette saison 2002.
- Cette fin 2002 qui se termine assez tôt, puisque au mois de septembre, Stéphane se marie avec sa Magali, qu’il avait rencontré au cours d’une séance de massage en 2000, lors du Tour Dordogne. Désormais, Reimherr négociait un nouveau virage de sa vie en épousant une Périgourdine à Trélissac. Celui qui avait été charpentier voilà sept ans à Laroque-Timbaut devenait du même coup Périgourdin en aménageant à Vergt, haut lieu des critérium cyclistes pour lequel il terminera 5° et premier régional juste derrière les professionnels Jalabert, Vogondy, Vinokourov et Bergès.

2002 Vergt ter

Avec Jalabert et Vogondy à Vergt dont il deviendra un citoyen de la capitale de la fraise

- Cette fin de saison marque aussi son avenir au sein de son club le Cyclo-Club Marmandais. Son président Yves Brusson décide en effet de suivre les instances fédérales favorables à la venue des jeunes dans le haut niveau. La catégorie espoirs (19-23 ans) existe déjà, mais là on pousse le bouchon plus loin en encourageant les clubs à mettre en place des structures de Division Nationale espoirs. C’est la fin programmée pour nos meilleurs amateurs qui se situent au-delà de ce critère d’âge, du moins dans ce club emblématique du Lot-et-Garonne où on annonce déjà des jeunes comme Sébastien Morvan, Mathieu Rémy, Sébastien Garcia, Sébastien Laroche, Adrien Brusson, Guillaume Galès, Frédéric Fayard, Willy Perrocheau, Benjamin Dussault et Mickaël Lamiraud. Mais que vont devenir alors Gilles Canouet, Marot, Kunetsov, Dedieu, Reimherr et autres ?

2002 les milandes

Les Milandes : Reimherr que l'on aperçoit à droite terminera 5° comme en 1999,
soit sa meilleure performance à ce jour sur cette épreuve

- De tout cela on en parle en ce 15 septembre 2002 lors du départ du Grand Prix de la Tomate à Marmande. Les rumeurs vont bon train, mais ce jour-là on ne connaîtra pas la destination de Reimherr, pour la simple raison qu’il ne prend pas le départ, car comme on l’a vu précédemment, il s’est marié la veille, dans cette Dordogne qui deviendra désormais, son nouveau fief !
- Au cours d’une saison riche en courses, en victoires et en places d’honneur, Stéphane accède à la catégorie élite 2, précédé juste par Christophe Dupèbe et son équipier Gérald Marot. Bien évidemment, ce sont les classes de courses qui déterminent cette hiérarchie (internationale, nationale, régionale, course en ligne, par étapes, etc...), mais désormais Reimherr est devenu en cette saison 2002 le 181° coureur français.
 MEILLEURES PLACES DE LA SAISON 2002 .
- dans le peloton Boucles de l’Océan (1° Christophe Dupouey - Albi VS), sacré plus combatif de la route de l’Atlantique (1° Christophe Dupouey - Albi VS), 13° circuit de la Nive (1° Sylvain Calzati - CC Etupes), 10° Tour du Labourd (1° Frédéric Delalande - Jean Foc’h), dans le peloton ronde du Pays Basque (1° Eric Berthou - Jean Floc’h), 16° Prix Pinel Montastruc (1° Marck Scalon - VC La Pomme Marseille/IRL), 62° Tour Canton Saint-Ciers (1° Gilles Zech - Bressuire AC), 5° Milhac de Nontron (1° Gérald Marot - CC Marmande), 3° Cénac Saint-Julien (1° Sébastien Bordes - US Montauban), dans le peloton circuit des vins du Blayais (1° Jérôme Bonnace - UC Châteauroux), 6° Le Coux et Bigaroque (1° Stéphane Bellicaud - Bressuire AC), dans le peloton Tour du Lot et Garonne (1° Sébastien Bordes - US Montauban), 3° Boucles de la Haute-Vienne à Dournazac (1° Mickaël Andreyev - CO Chamalières), 2° Razac sur l’Isle (1° Vincent Dedieu - CC Marmande), 9° Saint-Barthélémy d’Agenais (1° Jean Mella - GSC Blagnac), 1° La Chapelle-Faucher, 1° Braud Saint-Louis, 2° Souvenir Petit-Breton à Terrasson (1° Patrice Peyencet - CC Périgueux), 1° Ronde des Ecureuils, 1° Salignac Eyvigues, 1° Prix de Libourne, 3° Douzillac Championnat d’Aquitaine (1° Christophe Dupèbe - Guidon Saint-Martinois),11° Grand Prix de la foire de Rennes manche coupe de France DN2 (1° Hayden Roulston - Bressuire AC), 1° de la quatrième étape du Tour du Tarn et Garonne à Fleurance,10° de la sixième étape (1° Tomasz Kaszuba - US Montauban),maillot plus combatif Tour Dordogne (1° Christophe Thébault - Jean Floc’h), 1° Saint-Astier, 4° Nocturne de la Madeleine Mont de Marsan (1° Jean Mella - GSC Blagnac), 2° Nocturne Périgueux quartier Faidherbe (1° Noël Gagnant - CC Périgueux), 1° Nocturne de Bruch, 6° Nocturne de Monpazier (1° Jean-Luc Delpech - US Montauban), dans le peloton Championnat de France à Briançon (1° Frédéric Delalande - Jean Floc’h suite déclassement de Freddy Bichot positif), 6° Le Lardin (1° Eric Darragnès - US Bouscat), 4° Miramont de Guyenne (1° Nicolas André - Panorimo 23), 1° Nocturne de Montpon, 1° Rudeau-Ladosse, 5° Critérium des Milandes (1° Denis Leproux - UC Sablé), 8° Augignac (1° Pascal Peyramaure - VS Chartres), 3° Soorts-Hossegor (1° Lionel Chatelas - UC Villeneuve), 2° Creyssac (1° Gilles Canouet - CC Marmande), 5° Critérium de Vergt (1° Laurent Jalabert - CSC Tiscali).

2002 TD

2002 une année exceptionnelle pour Stéphane Reimherr, ici en vert sur le podium final
d'un Tour Dordogne gagné par Christophe Thébault (Jean Floc'h)

Quelques adversaires de la saison 2002
Bogdanski Jacques (Mérignac VC), Reimherr Stéphane (CC Marmande), Duclos-Lassalle Hervé (VC Oloron), Dupèbe Christophe (Guidon Saint-Martinois), Marot Gérald (CC Marmande), Morvan Sébastien (CC Marmande), André Nicolas (Panorimmo.com), Duff Aidam (Panorimmo.com), Le Boulanger Yoann (Panorimmo.com), Péré Dominique (Panorimmo 23), Socquin Vincent (Panorimmo.com), Yvan Becaas (Blagnac), Bordenave Philippe (Albi VS), Bordes Sébastien (US Montauban), Mella Jean (Blagnac), Guillout Vincent (CC Périgueux), Chatelas Lionel (Villeneuve), Masdupuy Jean-Yves (Tulle), Paul Jérôme, Peyencet Patrice, Fillon David, (tous CC Périgourdin), Cousinie Christophe (US Colomiers), Delpech Jean-Luc (US Montauban), Dupouey Christophe (Albi VS), Duverbecq Cyril (SO Millau), Kaszuba Tomasz (US Montauban), Murer Wolfgang (Albi VS), Pavlov Igor (Albi VS), Rey Fabien (Tarbes Cyclisme), Bellicaud Stéphane (Bressuire AC), Faghel Grégory (Bressuire AC), Ambrosini Michel (Blagnac), Fernandez Fabien (Cycle Poitevin), Guerry Bertrand (Cycle Poitevin), Herbreteau Loïc (Cycle Poitevin), Labbe Arnaud (Cycle Poitevin), Morel Christophe (Bressuire AC), Naibo Carl (Bressuire AC), Roulston Hayden (Bressuire AC), Zech Gilles (Bressuire AC), etc...

2002 Rudeau

Rudeau-Ladosse et le 10° bouquet de la saison pour Reimherr cincé entre
Philippe de Courcel conseiller général et Frédéric de Saint-Cernin député

LIENS SUR LE MEME THÈME.
- Stéphane Reimherr première saison au CC Marmandais -14° partie - (2001)

VÉLO DORDOGNE - STÉPHANE REIMHERR (15) © BERNARD PECCABIN
Prochaine diffusion : 2003 Retour en Périgord
http://la-dordogne-cycliste.allmyblog.com/ et http://velodordogne.canalblog.com/

Posté par Bernard PECCABIN à 07:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

23 février 2018

PHILIPPE VERGNAL, ANCIEN DU GUIDON TERRASSONNAIS EST DÉCÉDÉ

Vergnal Philippe

- "Vélo-Dordogne" a relevé le décès de Philippe Vergnal, le 18 février à Clermont-l’Hérault (34). Ancien coureur du Guidon Terrassonnais, il était né le 5 septembre 1966 à Foix. Il avait débuté chez les cadets puis avait poursuivi sa carrière jusqu’en 1993 environ. Coureur discret, il était un régional au palmarès honnête, triomphant à Cours de Pile, Terrasson (deux fois), Saint-Bonnet près Bort, Saint-Christophe de Double et Saint-Céré notamment. Son père Georges, avait été un des présidents du vieux Guidon cher à l’ancien président Chauveau, Gagnebé et autres... sans oublier au cours de cette période l’actif secrétaire qu’était André Bouissou.

- A toute sa famille, à ses proches et à ceux qui l’ont connu, nous adressons nos sincères condoléances. Ses obsèques religieuses seront célébrées le samedi 24 février 2018 à 15 heures en l’église de Marcillac la Croisille (19), suivies de l’inhumation au cimetière communal.

VÉLO DORDOGNE - Philippe VERGNAL © BERNARD PECCABIN
La mémoire du cyclisme en Dordogne est à découvrir sur les blogs :
http://la-dordogne-cycliste.allmyblog.com/ et http://velodordogne.canalblog.com/

Posté par Bernard PECCABIN à 14:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

22 février 2018

SAINT-MARTIN DE FRESSENGEAS (course disparue)

SAINT-MARTIN DE FRESSENGEAS

Pict0002

L'ascension de la côte du bourg, un passage difficile à négocier

salles Serge 8

- Saint-Martin de Fressengeas est une des communes du canton qui a eu le plus de manifestations cyclistes. On doit cela à Serge Sallès (notre photo ci-contre), citoyen de cette localité qui a reçu des cyclo-cross, des épreuves sur route mais aussi des championnats départementaux, voire un test junior Aquitain en empruntant le circuit dit de "la queue d’âne".
- Le Tour Dordogne dont ce même Serge Sallès en est le promoteur est passé dans cette commune en 1996, 1997, 1999, 2001, 2002, 2008 et 2016.

Palmarès connu pour Saint-Martin de Fressengeas : 1961 Marcel Mallemanche (Pédale Nontron), 1981 Jean-Paul Raymond (Créon) cyclo-cross, 1988 Hervé Gourmelon (Créon) cyclo-cross, 1989 Bruno Blangeois (Pédale Faidherbe) cyclo-cross, 1990 Bruno Blangeois (Pédale Faidherbe) cyclo-cross, David Benelli (EC Charentes) jun/sén., Elisabeth Chevanne-Brunel (Pédale Faidherbe) minimes/cadettes, 1995 Bernard Mazeau (Boulazac AC), 1996 Nicolas Brachet (CCP Nontron), 1997 Bruno Blangeois (CA Périgueux) cyclo-cross, 1998 Rémy Picot (EC Ribérac) Vtt, 2000 Nicolas Courbalay (Saint-Astier) SR, Jean Mespoulède (Asptt Périgueux) SN, 2002 Julien Fossard (Guidon Saint-Martinois) test juniors, 2005 Christophe Besse (RC Mussidan) Championnat de Dordogne SR, Jérôme Châteauraynaud (CC Périgueux) Championnat de Dordogne SD, Jérémy Château (CC Périgueux) Championnat de Dordogne juniors, 2006 Ludovic Lardant (RC Mussidan), 2007 Hugo Tristani (EVCC Bergerac) Championnat de Dordogne juniors, Jérôme Châteauraynaud Championnat de Dordogne pass’cyclisme, Denis Bégout Championnat de Dordogne des 3° catégories, Damien Guérineau (EC Ribérac) Championnat de Dordogne des 2° catégorie, 2011 Sébastien Béneyrol (Saint-Astier), 2012 Thierry Gallego (non licencié), 2013 Gabriel Peyencet (CC Périgueux), 2015 Kevin Besson (EV Bretenoux-Biars)

IMG_5509

Championnats de Dordogne route 2007 à Saint-Martin de Fressengeas avec les lauréats

VELO DORDOGNE - Saint.Martin de Fressengeas © BERNARD PECCABIN
La mémoire du cyclisme en Dordogne est à découvrir sur les blogs :
http://la-dordogne-cycliste.allmyblog.com/ et http://velodordogne.canalblog.com

Posté par Bernard PECCABIN à 23:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]