16 septembre 2020

ÉLISABETH CHEVANNE BRUNEL - SA 16° SAISON (17° partie)

HISTOIRE D’UNE SPORTIVE AU PAYS DE L’HOMME

2005 : Au sein de la formation des Pruneaux d’Agen

- Pour revoir l’article précédent (cliquez ici)

2005

Zabou aux côtés de Jean Mespoulède vainqueur du GP de Cénac et Saint-Julien

CLUB : LES PRUNEAUX D'AGEN

Rappel de sa saison.
- Une fois de plus notre Zabou est bien sortie des sentiers battus, selon son habitude et son tempérament toujours aussi volontariste. Elle a participé aux épreuves élites, à des épreuves de Coupe de France qu’elle termine 6°, à des épreuves de Coupe du Monde (48°), puis enfin aux championnats de France route (16°), et du contre la montre (6°). Avec les filles de son club et du groupe UCI "les Pruneaux d’Agen", elles ont monopolisé le podium des séniors en occupant les trois marches du Championnat d’Aquitaine avec Auroire Jeudy, Elisabeth Chevanne Brunel et Murielle Rideau respectivement classées 1°, 2° et 3° de ce championnat. Mis à part ce côté sportif, Zabou s’est investit en devenant élue du Comiré de Dordogne et membre de la Commission Nationale du Cyclisme Féminin.

Ce qui s’est passé en 2005 en Dordogne.
- Une saison où les effectifs (584 licences) ont sensiblement grandi (+ 10 licenciés) et 105 épreuves organisées soit quatorze de plus qu’en 2004. Chez les coureurs, la Dordogne a été présente dans les différents Championnats de France. Chez les dames, outre Zabou, on a eu le plaisir de voir Cindy Lezoray sur route et Nathalie Mousques qui elle s’est classée deuxième en poursuite puis sur route.
- Chez les garçons et toujours lors des Championnats de France, sélection de Sébastien Lapouges (11°) en cyclo-cross et d’Adrien Thomas (13°) en cadets. Sur route enfin, on a vu la participation de Yoann Poirier (élite), de Charles-Henri Lebrun (juniors) et de Jérémy Château (contre la montre).
- Le Challenge du Conseil Général qui consacre le meilleur régional de la saison a été gagné par Christophe Besse du Racing-Club Mussidanais.
- Les champions de Dordogne ont été remporté par Jérémy Château (CC Périgueux) en juniors, Jérôme Châteauraynaud (CC Périgourdin) chez les départementaux, Christophe Besse (RC Mussidan) pour les régionaux, Cyril Courtois (EC Ribérac) en minimes et Jérémy Leconte (UC Montpon) en cadets.

2005 Léguillac 2005

Départ du GP d’ouverture à Léguillac de Cercles

L’EQUIPE DES PRUNEAUX D’AGEN.

- Après deux ans d'investissement dans le cyclisme féminin, les fameux pruneaux d’Agen financent en 2005 le seul groupe sportif français inscrit auprès de l'UCI. Construite autour de Chevanne-Brunel, Gavlakova, Le Henaff, et des prometteuses Pollet ou Jeudy. Découverte d'une équipe 100% bénévole qui prendra part aux plus grandes épreuves du calendrier international.
- Le Team Pruneaux d’Agen est composé principalement de françaises. Les filles sont licenciées dans un club et sont affiliées au Groupe sportif. Une mesure dérogatoire leur permettra de participer à des épreuves avec leur club ou avec leur interrégion. Alain Brunel, en constituant son équipe a veillé à ne pas compromettre la bonne marche de manœuvre de l’équipe de France en limitant le recrutement des têtes d’affiches. «L’équipe des Pruneaux offre un plus à l’équipe de France, voire un complément». Les filles débuteront cette saison par le Tour des Flandres, manche de la Coupe du monde. Objectif : rivaliser avec les meilleures sur le Tour de l’Aude au printemps. «Pas de Coupe de France avec l’équipe des Pruneaux, afin de permettre aux filles de participer aux manches sous les couleurs de leur club ou de leur interrégion, il ne faut pas empêcher le bon fonctionnement des clubs». C'est là la particularité des équipes féminines (presque) pro : à l'image des «ententes» qui existent à l'échelon espoir, elles font courir de bons éléments tout en respectant la structure des petits clubs. La complémentarité, toujours.

Le choix du bénévolat.
«Le groupe pourra se mesurer régulièrement à l’élite mondiale, explique Alain Brunel. Les plus confirmées tenteront de gonfler leur palmarès avec de belles victoires et de briller sur ces épreuves du calendrier UCI.Pour les plus jeunes, elles pourront se frotter aux grandes, progresser et acquérir de l’expérience.» La réglementation permet de créer un Groupe sportif sans salaire, mais avec une obligation de structures et d’encadrement digne d’une équipe professionnelle. Le règlement va dans le sens du projet, il n’y a plus qu’à monter l’équipe et gérer comme il comme il se doit un budget d’environ 60 000 Euros. Budget qui ne permet pas de rémunérer les filles ni le staff d’encadrement.
«Tout le monde est bénévole, pour le moment aucune prime de victoire n’est prévue, précise Alain Brunel. L'objectif du Groupe sportif est de participer aux belles épreuves du calendrier UCI. C’est un choix des filles et de l’équipe».

Treize coursières dans l'équipe.
L’effectif des treize coureuses 2005 est constitué d’un noyau dur : Zlatica Gavlakova, Elisabeth Chevanne-Brunel, Alexandra Le Henaff, Elodie Touffet, Nadia Triquet. Leur objectif est de prendre le départ des grandes épreuves par étapes et les Manches de la Coupe du Monde et de briller tout comme l’a fait Zabou en 2004 à Plouay en terminant 4eme. Alain Brunel voit plus loin, il s’entoure de jeunes espoirs comme Vicky Fournial (qui rentre de blessure et de maladie), Aurore Jeudy, Aude Pollet, Angélique Saldana... L'encadrement sera assuré par Daniel Guillon et Chris Georgas, le directeur sportif de Marion Clignet au Team Basis Aude, exigeant et compréhensif. Il vit à Limoux, lieu du prochain stage de préparation de l’équipe.

Le sponsor a commencé sur la Grande Boucle féminine.
L’histoire des Pruneaux d’Agen avec le cyclisme féminin débute par un partenariat avec la Grande Boucle internationale et le Tour de l’Aude. Les retombées médiatiques sont positives. En 2003, le sponsor veut voir ses couleurs briller dans une équipe ponctuelle sur la Grande Boucle internationale.
- Pierre Boué, organisateur de l'épreuve, demande à Dominique Chignoli de mettre en place l’équipe. Cette année-là, Elisabeth Chevanne-Brunel termine première Française et dans les 20 premières du classement général. Le responsable de la Communication compte pérenniser l’investissement des Pruneaux sur l’ensemble d’une saison, toujours avec Dominique Chignoli, mais ce dernier, déçu des différentes rencontres avec la Fédération française de cyclisme qui n’ont pas abouti, se décourage et laisse tomber son projet. Alain Brunel reprend donc le flambeau.

La dernière équipe de Zabou ?
«Je voulais moi aussi tout arrêter en janvier 2004, avoue-t-il, mais en discutant longuement avec Zabou sur son avenir dans le cyclisme féminin, je me suis dit qu’il fallait que je sois encore sur le circuit pour l’aider à concrétiser ses objectifs avant qu’elle ne mette un terme à sa carrière.» Alain Brunel monte le projet du groupe sportif, sa «merveilleuse aventure» qui débute cette année.
L'an passé, les premières bases ont été jetées. Dans l'escarcelle des victoires : le Tour de l’Ardèche et des victoires d’étapes dans le Tour de la Haute Vienne, au Trophée d’Or etc... En outre, la convivialité soude ce groupe qui permet aux filles esseulées de prendre le départ des épreuves par étapes.
Composition de l’équipe : Elisabeth Chevanne-Brunel, Stéphanie Denuit, Vicky Fournial, Karine Gautard, Zlatica Gavlakova (Slovaquie), Aurore Jeudy, Alexandra Le Henaff, Tiina Nieminen (finlandaise), Aude Pollet, Sylvie Riedle, Angélique Saldana, Elodie Touffet et Nadia Triquet.
Directeurs Sportifs : Christopher Georgas et Daniel Guillon.
Staff technique : Deux kinés, un mécano titulaire.

2005 Td'Or 2005

Trophée d’Or 2005

PALMARÈS DE LA SAISON (source : Michel Lerouge).

2005 ZABOU 2005

- 20 mars : 4° Cholet-Pays de Loire (1° manche Coupe de France) 1° Alexandra Le Henaff.
- 28 mars : 8° Le Mont-Pujols (2° manche Coupe de France) 1° Magali Le Floc’h.
- 3 avril : 9° Tour des Flandres (Coupe du Monde) 1° Mirjam Melchers (Pays-Bas).
- 9 avril : 42° Ladies Berry Classic’s Châteauroux-St.Amand 1° Miho Oki (Japon).
- 10 avril : 11° Ladies Berry Classic’s St.Amand-Châteauroux 1° Giorgia Bronzini (Italie).
- 17 avril : (non partante) Saint-Amand Montrond (Coupe de France) 1° Edwige Pitel.
- 20 avril : 54° La Flèche-Wallonne (Coupe du Monde) 1° Nicole Cooke (Grande Bretagne).
- 24 avril : 25° Grand Prix de Berne 1° Edita Pucinskaite (Lituanie).
- 1° mai : 11° Trophée des Grimpeurs (Coupe de France) 1° Johanna Buick (Nouvelle Zélande).
- du 13 au 22 mai : 66° Tour de l’Aude 1° Amber Neben (USA).
- 5 juin : 3° Saint-Brice sur Vienne (Championnat du Grand Sud-Ouest) 1° Delphine Tonini.
- 23 juin : 6° Boulogne sur Mer (Championnat de France clm) 1° Edwige Pitel.
- 25 juin : 16° Boulogne sur Mer (Championnat de France route) 1° Magali Le Floc’h.
- 28/06 au 2 juillet : 6° Grande Boucle Féminine Internationale 1° Priska Doppmann (Suisse).
- 13 au 17 juillet : 15° Tour International Féminin de Bretagne 1° Marina Jaunatre.
- 21 au 24 juillet : 13° Tour Internat. Féminin du Limousin 1° Zinaïda Stahurskaia (Biélorussie).
- du 30 au 31 juillet : 14° Tour de Charente-Maritime 1° Tamara Boyd (Nouvelle Zélande).
- du 2 au 6 août : (abandon) Semaine Cantalienne 1° Corinne Sempé (Aquitaine).
- 20 au 24 août : 19° Le Trophée d’Or 1° Joanne Somarriba (Espagne).
- 27 août : 12° Grand Prix de Plouay (Coupe du Monde) 1° Noémi Cantele (Italie).
- 7 au 11 septembre 10° Tour de l’Ardèche Rhône Alpes 1° Edita Pucinskaite (Lituanie).
- Classement FFC : 9°.
- Classement UCI : 139°.

INTERVIEW 2005

VP - Avec le recul, quel bilan faites-vous de votre saison 2005 ? A t'elle répondue à vos attentes ?
ECB - Avec le recul, il y a eu du bon et du mauvais comme dans toute saison mais ça n'aura pas été la meilleure. J'ai eu pas mal de malchance, deux crevaisons sur la 1ère étape et une autre sur la dernière étape du Tour de Bretagne au moment où se sont faites les décisions. Alors que j'étais 4ème de la Coupe de France après Cholet, je n'ai pu prendre le départ de la 2ème manche clouée au lit toute la journée à cause d'un sale mal au ventre. Je termine tout de même 6ème au général sans la possibilité de jouer ma place pour des points. D'autre part, j'ai eu pas mal de soucis personnels. Mes satisfactions auront été ma 6ème place sur la Grande Boucle et ma 6ème place au Championnat de France de clm à Boulogne sur Mer.
VP - Indépendamment des résultats, quel est votre meilleur souvenir cycliste de la saison écoulée ?
ECB - Les éclats de rire avec mes coéquipières.
VP - Quel est votre sentiment sur le retour de la Grande Boucle Féminine, une épreuve sur laquelle vous avez souvent brillé mais où vous avez aussi connu une lourde chute en 2002 ?
ECB - C'est un sentiment de satisfaction malgré qu'elle ne soit pas au niveau international comme avant et qu'elle ne soit que sur 5 jours et non plus sur 15 jours .Ce qui est bien c'est que ce niveau a permis à plus de françaises d'y prendre part et de découvrir cette course qui mérite d'être courue. L'épreuve a eu moins de transferts et nous a permis de mieux récupérer grâce au fait d'avoir organisé l'épreuve sur une partie de la France et non plus sur toute la France. C'est un point très positif.
VP - Malgré un très bon contre-la-montre final à Vaujany, vous n'avez rien pu faire pour déjouer la suprématie des filles d'Univega. Espèriez-vous mieux qu'une 6ème place au général ?
ECB - Il est vrai que battre Univega était très difficile. Même Anita Valen n'a rien pu faire. Elle était trop esseulée. L'étape de cols aura été très difficile et je n'avais pas récupéré de la veille avec les deux demi-étapes. J'ai commencé à être bien après cette 2ème étape. Il me manquait des courses dans les jambes pour être bien mais c'était un choix pour pouvoir enchaîner avec les courses par étapes suivantes.

2005 Hte Vienne 2005

Distribution d'autographes au départ d'une course

VP - Parmi les "stars" étrangères que vous avez cotoyées sur les Coupe du Monde notamment, laquelle vous a fait la meilleure impression ?
ECB - Celle qui m'a le plus impressionnée dans l'année 2005 est Karin Thurig par sa puissance développée. Elle pourrait battre de nombreux gars nationaux sur des clm.
J'ai été pas mal impressionnée par Oenone Wood pour sa régularité toute la saison après tout ce qu'elle a pu enchaîner comme compétition. Je pense qu'elle se connait très bien et qu'elle se gère avec une grande intelligence au niveau de l'entraînement.
VP - Après dix années passées au plus haut niveau, comment jugez-vous l'évolution de votre sport ?
ECB - Les autres pays européens ont bien évolués avec de belles structures et un bon encadrement qui leur ont permis de courir toutes les grandes compétitions et donc d'évoluer au plus haut niveau et ainsi progresser. La France elle s'est endormie sur ses lauriers et n'a pas vraiment aidé les structures qui ont essayées de se mettre en place afin de pouvoir disputer de plus grandes courses. On commence à aller mieux mais la France a pris du retard.
VP - Sur un plan plus personnel, dans quel domaine pensez-vous avoir le plus progréssé par rapport à vos qualités premières ?
ECB - Je pense avoir progressé dans le domaine du clm même si je ne serai jamais une très grande rouleuse. L'autre domaine où j'ai bien progressé est ma façon de courir, la façon de me protéger.
VP - Parmi vos nombreuses victoires, quelle est celle qui vous a apporté la plus grande joie ? Inversement, quel est le titre qui vous manque le plus ?
ECB - Parmi mes victoires, celle de Championne du Monde Juniors restera le plus beau titre acquis tout comme celui de Championne d'Europe. Quand on atteint son objectif, c'est l'explosion de joie, la récompense d'un travail préparé avec toutes les exigences demandées. J'ai réalisé bien après ces exploits ce que je venais de faire. Le titre qui me manque le plus et qui pourrait être réalisable est celui de Championne de France. Je n'ai jamais atteint ce titre mais j'ai obtenu des places de 2ème, 3ème, 4ème, etc...
VP - En 2006 vous repartez pour de nouvelles aventures avec les Pruneaux d'Agen dont vous êtes l'emblème et le fer de lance depuis trois ans. Qu'est ce qui fait que vous êtes si bien dans cette équipe ?
ECB - Je suis bien dans cette équipe car c'est un partenaire qui nous fait confiance comme je leur fais confiance. J'ai donc envie d'apporter quelque chose de plus tous les ans à cette équipe afin qu'elle puisse perdurer de nombreuses années encore pour les jeunes qui arrivent. Il y règne une bonne ambiance entre les filles et ça c'est important. Nous devons montrer une bonne image des Pruneaux toute l'année.
VP - N'avez-vous pas été tentée malgré tout, à l'image de Magali Le Floch qui courra pour T-Mobile, de mettre votre talent et votre expèrience au service d'une structure professionnelle étrangère ?
ECB - Oui, j'aurai pu partir en Italie mais c'était un risque. Je préfèrai rester en France avec une équipe où je me sente bien portant une bonne image et pouvant apporter plus au cyclisme féminin français.
VP - On annonce par ailleurs cette année la création de nouveaux groupes sportifs féminins français. Pensez-vous que cela permettra de "booster" le niveau global du cyclisme féminin national et d'augmenter sa reconnaissance par les médias ?
ECB - Je l'espère mais ce n'est pas gagné. Nous aurons plus d'équipes ce qui est bien mais les médias doivent aussi jouer le jeu. Normalement, il y aura une équipe de tournage sur toutes les Coupes de France. J'espère que les images prises passeront bien sur une de nos chaînes et n'iront pas aux archives sans être vues. Nous avons besoin de ça pour que le cyclisme féminin français perdure car s'il n'y pas de retour médiatique, il n'y aura plus de sponsors du tout.
VP - Parmi les talentueuses jeunes athlètes françaises qui marchent sur vos traces, laquelle a, selon vous, le plus grand potentiel pour briller sur le plan international ?
ECB - Marina Jaunâtre a un très beau potentiel pour faire une belle et longue carrière à condition qu'elle n'arrête pas trop tôt. Karine Gautard a aussi beaucoup de classe et n'hésite pas à attaquer même au niveau international ce qui montre sa force de caractère.
VP - Où en êtes-vous de votre préparation hivernale et sur quelle course pensez-vous faire votre rentrée en 2006 ?
ECB - J'ai essayé de concilier au mieux mon travail à plein temps à l'Agence France Telecom et l'entraînement. Je n'ai pas encore mon meilleur niveau mais je me sens déjà bien physiquement. Je ferai ma rentrée le 18/02/2006 et 19/02/2006 sur des courses sur route autour de Perpignan avec les juniors garçons où toute l'équipe des Pruneaux sera engagée.

2005 Pujols 2005

Coupe de France au Mont-Pujol

VP - Quels seront vos principaux objectifs cette saison ?
ECB - Mes objectifs seront de faire de belles places en Coupe du Monde, faire un excellent Tour de l'Aude, une très belle Route de France, un podium au Championnat de France et obtenir ma sélection aux Championnats du Monde à Salzbourg et y terminer ma carrière en beauté. Et surtout me faire plaisir toute cette saison.
VP - On le sait le cyclisme est un sport qui fait voyager. Quel endroit, parmi ceux qu’ils vous ont fait découvrir, vous a le plus marquée ?
ECB - Je dirai l'Australie pour son côté majestueux, son paysage et sa nature. C'est aussi de là bas que j'ai ramené mon plus beau titre et ça restera un de mes plus beaux souvenirs pour tout ce qui s'est passé avant et après. J'ai eu la chance d'y retourner en 1999 grâce à mon fan club et Mr Petit mon président qui m'avait payé le billet à moi et à Carine Peter pour participer aux épreuves de Coupe du Monde de début de saison et à des courses pour s'y préparer. Nous avons logé à Sydney et Canberra. Nous en avons bien profité. Ce sont de superbes souvenirs.
VP - En dehors du vélo, quels sont vos centres d'interêts ? Avez-vous une passion particulière ?
ECB - Oui, j'adore la randonnée en montagne que je pratique avec mon ami Nicolas dès que la saison se termine dans les Pyrénées. Nous avons réussi à atteindre plusieurs 3000m. J'adore aussi le ski alpin et ski de fond. Hélas je n'ai pas pu y aller cet hiver. On ne peut pas tout faire. En plus calme, j’aime lire et regarder des bons films pour me détendre.
VP - Corrigez-moi si je me trompe mais il me semble que vous n'avez pas actuellement de site internet. Envisagez-vous d'en créer un prochainement ?
ECB - J'en ai eu un mais nous avons arrêté car il n'était pas remis à jour systématiquement. Il faut du temps et je ne suis pas assez calée en informatique pour en créer un moi-même.
VP - Pour conclure cet entretien de manière originale, je vous propose d'intervenir librement sur un sujet que nous n'avons pas abordé et qui vous tient à cœur : Allez-y c'est à vous !
ECB - Je tiens tout d'abord à vous remercier pour cet entretien, à remercier Mr Petit, mon Président de Fan club pour l'aide qu'il m'a apporté tout au long de ma carrière et que ne remercierai jamais assez, Mr Calmette et les Pruneaux d'Agen et tous les sponsors qui soutiennent cette équipe dans laquelle je suis, mon encadrement, mes coéquipières à qui je souhaite une superbe saison 2006. Merci aussi à tous les gens qui me soutiennent ou qui m'ont soutenu à un moment donné de ma carrière que ce soit financièrement ou en toute amitié. Je n'oublierai pas aussi de remercier mon nouveau club le CRCL Limousin qui m'a accueilli chaleureusement parmi eux. Et pour terminer merci à mon ami Nicolas qui me supporte tous les jours en bien ou en mal.

RÉTRO VÉLO DORDOGNE - ÉLISABETH CHEVANNE BRUNEL (17)
avec la collaboration de Michel Lerouge pour le palmarès,
certaines informations et photos de notre championne
Prochain article : 2006, la dernière saison d’une championne.

Posté par Bernard PECCABIN à 09:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


15 septembre 2020

1995 - LE CYCLISME, SON ACTUALITÉ (38° semaine de la saison)

IL Y A 25 ANS EN DORDOGNE ET EN AQUITAINE

14 au 20 septembre 1995BAREILLE

- Le 9° critérium cycliste amateur de Brive a réuni un excellent plateau de coureurs, d’où Thierry Ferrer (Montauban) est sorti vainqueur après un rude sprint où il bat Henrick Sobinski (Auch-Lectoure) et Jean-Pierre Duracka (Aulnat 63).
- Saint-Martin d’Ary constitue une course ancienne du calendrier charentais et qui est devenu presque un lieu de pèlerinage, où les meilleurs ont inscrit leur nom à ce riche palmarès. Cette année la palme est revenue à Philippe Escoubet (Châteauroux) qui s’impose devant Menier (Argenton) et Marsac (Niort).
- Les toutes catégories se sont retrouvées au prix du comice de Saint-Astier où le Castelroussin Jérôme Gourgousse passe en tête sous la banderole. Mais ayant tassé Bareille (en médaillon) contre les barrières, les commissaires attribueront la victoire au coureur de Créteil, Bogdanski (Mantes) prenant la 3° position.

FL

Destang, Langella et Bonnace tiercé Marmandais de cette Flèche Landaise
qui servait de championnat régional du clm

- Disputé à Mont de Marsan, la 10° Flèche Landaise constituait un beau chrono gagné par le Marmandais Anthony Langella devant son équipier Guillaume Destang et le Lourdais Pascal Andorra. A noter que cette épreuve servait de championnat d'Aquitaine du contre la montre dans lequel Bonnace se hisse de ce fait en 3° position. Chez les juniors on retrouve un doublé Marmandais avec Nicolas Garineau en pôle position suivi par Ventre alors que Maille (Saint-Alban) prend la 3° place.

ÉCHOS DE DORDOGNE

saint-astier

Départ du prix du comice à Saint-Astier

Saint-Astier (toutes catégories par JS Astérienne) : 1. Francis Bareille (US Créteil), 2. Jérôme Gourgousse (UC Châteauroux), 3. Jean Bogdanski (Mantes), 4. Ludovic Grechi (Montauban), 5. Gilles Zech (FC Oloron), 6. Sébastien Bessard (Montauban), 7. Olivier Ouvrard (Cycle Poitevin), 8. Lionel Chatelas (Montauban), 9. Bruno Bannes (G.St.Martinois), 10. Stéphane Bellicaud (Argenton), etc…

mussidzn 95

Départ du prix du comice à Mussidan

Mussidan (Prix du comice en 3.4.5 et juniors par RC Mussidan) : 1. Jean-François Guérin CC Marmande), 2. Bourges (Le Haillan), 3. Eric Valade (Ste Foy), 4. Nicolas Brachet (Nontron), 5. Loïc Charles-Artigues (Lalinde), 6. Antoniol (Uzerche), 7. Prioleau (Ste Foy), 8. Pérobe (Tonneins), 9. Longueville (VC Cubzac), 10. Demarchi (Toulouse), etc…

Mussidan 2

Guérin en conversation avec Delestage vainqueur, Loïc Charles Artigues premier junior
et Laurence Restoin (Mérignac VC) première des dames

RÉTRO VÉLO DORDOGNE - 1995/38° SEMAINE © BERNARD PECCABIN
La mémoire du cyclisme en Dordogne est à découvrir sur ce blog

Posté par Bernard PECCABIN à 16:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 septembre 2020

1970 - LE CYCLISME, SON ACTUALITE (38° SEMAINE DE LA SAISON)

IL Y A 50 ANS EN DORDOGNE ET EN AQUITAINE

14 au 20 septembre 1970

Delort André

- C’est sous une grosse chaleur que 45 coureurs ont pris le départ de la classique Angoulême-La Rochelle. Victoire d’André Delort (Andernos) - en médaillon - qui a battu Thomazeau (Pons) sur la ligne. Puis accusant plus de trois minutes de retard, Joubert (Royan), Pérez (Charron) et Berger (Royan) qui parachèvent ce top cinq.
- Le prix des commerçants de Bayonne a été gagné par Alain Bernard échappé à 120 km du but avec Michel Gaudin le charentais. A plus de deux minutes suivront Darrigade (Dax), Barjolin (Civray) et Laforest (Royan).
- Beau monde à Arpajon sur CèreJacques Esclassan s’impose devant le Lyonnais Norce, puis Lescure (Toulouse), Barthez (Lézignan) et Kerner (Carcassonne).
- La Grand Prix de la Tomate à Marmande est revenu au Montalbanais Patrick Gavalda qui a battu dans l’ordre Fedrigo (Tonneins), Ribérot (Tonneins), Hue et Démartin les Périgourdins.
- D’autres succès avec Alain Sanchez (VC Bastidien) à Tosse, de Mazet (Saint-Eloi) à Baignes, de Jacques Bossis (Royan) à Saint-Androny et de Cantin (Ambarès) à Espiens.
- Le 1° cyclo-cross de Béliet est revenu à Lopez (Navarrenx) qui a surpris Bernet (Orthez), puis Daniel Dubois (Capbreton), Gabillet (Talence) et Denis (Saint-Junien).
- Encore quelques routières en ce mois de septembre avec Expert (Créon d’Armagnac) qui gagne à Cachen, Dulhoste (US Bouscat) à Labarthe de Neste, Jean-Pierre Barbe (Bègles) à Castets des Landes, Victor Caneiro (US Bouscat) à Sainte Hélène, Michel Fedrigo (Tonneins) à Saint-Martin d’Ary et Barjolin (Civray) à Sauveterre.

ÉCHOS DE DORDOGNE

sarlat

Poirier brandit la coupe, à gauche Jo Amigo (2°)

Sarlat (prix des commerçants) : 1. Poirier (Pédale Jonzac), 2. Jo Amigo (Commentry), 3. Devaux (Ussel), 4. Hostendie (Nérac), 5. Coudert (Bort), 6. Pellet (Bourges), 7. Delserre (Bon Encontre), 8. Marcel Brunie (Brive), 9. Roiffé (CRCL), 10. Duros (Stade Tarbais), etc...
Badefols d’Ans : 1. Virouleau (Saint-Junien),
2. Dupuy, 3. Calmette, etc...

campniac

A Périgueux Campniac, Gilbert Cuménal avec Dutertre et Daubisse

Périgueux Campniac : 1. Michel Dutertre (UC Nontron), 2. Serge Daubisse, 3. Georges Boyer (tous deux CC Périgueux), etc...
Thiviers : 1. Serge Besse (UC Nontron),
2. Gérard Darrin (Périgueux), 3. Boulesteix (UVL), etc...
Saint-Astier : 1. Christian Darrin (CC Périgueux).
Beauregard : 1. Christian Darrin (CC Périgueux).
Nontron (prix du champ de foire) : 1. Dubreuil (CRCL),
2. Dutertre, 3. Valade, 4. Villemiane, 5. Breuil, 6. Mallavergne, etc...
Saint-Cybranet : 1. Bonis (CC Sarlat), 2. Glaudon (G. Sarlat), 3. Malisan (Libos), 4. Conan (Périgueux), 5. Boyer (Sarlat), 6. Taulou (Périgueux), etc...

Fougueyrolles

Francis Dusseau à droite vainqueur à Fougueyrolles

Fougueyrolles : 1. Francis Dusseau (VC Bergerac), 2. Paulhac (Nontron), 3. Jarry (Cenon), 4. Serrens (Créon), 5. Seube (Cenon), etc...

RÉTRO VÉLO DORDOGNE - 1970/38° SEMAINE © BERNARD PECCABIN
La mémoire du cyclisme en Dordogne

Posté par Bernard PECCABIN à 09:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

13 septembre 2020

TRÉLISSAC (palmarès)

UNE DES COMMUNES LES PLUS SPORTIVES

- Trélissac une des communes des plus sportives de notre Dordogne a accueilli des prix des fêtes en août, un critérium international, des prix cyclistes disputés parfois en juillet, mais aussi des épreuves de quartiers comme aux Maurilloux ou aux Romains, sans oublier le Tour de la Dordogne. Mais à part ces évènements, c’est bien Trélissac ville étape du Tour de France en 1994 qui constituera le plus beau de tous ces évènements. Ville qui aime le sport, Trélissac a reçu aussi des assemblées générales, différentes réunions et même des cyclo-cross et des épreuves VTT qui se sont élancées dans le beau domaine de la forêt de Lanmary.
- Et que dire de la voie verte, une réalisation qui permet aux cyclistes de longer l’Isle en rentrant d’un entraînement, ceci pour rejoindre la ville de Périgueux tout en évitant la circulation de la tumultueuse banlieue.

Trélissac 1965

Le Belge Bénoni Beheyt vainqueur du critérium international en 1965,
au centre Maurice Jouault le speaker et l'Irlandais Seaumus Elliot (2°)

Palmarès connu de Trélissac (prix des fêtes et autres)
1954 Christian Paradol (CC Lindois), 1964 Perrier (EC Foyenne), 1965 (critérium international) Bénoni Beheyt (Belgique), 1969 Marcel Jolivet (CC Périgueux), 1970 Lucien Sautier (CC Périgueux), 1971 Pierre-Raymond Villemiane (VC Bergerac), 1972 André Bentaleb (CC Périgourdin), 1973 Bernard Tomiet (US Bouscat), 1975 Guy Frosio (US Bouscat), 1976 Jean-Marie Valade (EC Foyenne), 1977 Michel Fedrigo (US Tonneins), 1978 Pierre Corre (Bazas), Dominique Arnaud (VC Tarnos), 1988 Claude Denis (EC Ribérac), Pascal Perrocheau (UC Saint-Léonard) en nocturne, 1989 Philippe Maury (VC Sainte Livrade) en cadets et Stéphane Barraud (Saint-Junien) course de juillet, Nicolas Fiacre (ASPTT Périgueux) prix des fêtes, Dominique Eyquard (CC Marmande) en cyclo-cross, 1990 Laurent Roulier (ST. Denis US) et Christophe Nietzeba (ASPTT Périgueux), 1991 Julien Fiacre (ASPTT Périgueux) course en mai, Vincent Guillout (CRCL) étape arrivée Tour Dordogne, 1992 Anthony Morin (CC Plancoët) en mai, 1993 Laurent Mazeaud (Tarbes Cycliste) étape arrivée Tour Dordogne, 1994 Bo Hamburger (TVM) (étape du Tour Poitiers-Trélissac) 1999 Dominique Péré (Cahors VS), 2000 David Merckel (VC Courtrai) arrivée Tour Dordogne, 2005 Hugo Tristani (EVCC Bergerac) en cadets, et Martial Roman (CC Mainsat Expert) en SR, 2008 Franck Vermeulen (VC Rouen) étape Tour Dordogne, 2012 Serge Wolmer (EC Trélissac),

Championnat d’Aquitaine de cyclo-cross en 2012 : Arnaud Labbe (Cofidis) en élites, François Pigeon (Arcachon) en espoirs, Mickaël Audureau (CS Casteljaloux) en juniors et Valentin Empinet (EC Saint-Félix) en cadets.

Trélissac 2013

Palmarès connu de Trélissac (Prix des Maurilloux)

1979 Bernard Metzler (CC Périgourdin), 1980 Francis Dubreuil (CC Périgueux), Thierry Dorchin (CC Périgourdin) en cadets, 1982 Serge Viennat (UC Brive) et Stéphane Petit 5UV Limousine) en cadets, 1983 Roger Fages (AC Uzerche) et Hervé Lavignac (CC Périgourdin) en cadets, 1984 Didier Fraschini (EVCC Bergerac) en cadets et Yves Brusson (ASPTT Paris), 1985 Championnat de Dordogne cadets remporté par Christophe Lanxade (EVCC Bergerac), puis prix des fêts pour  Guy Dutertre (CC Périgourdin) et Michel Cabirol (UC Montpon) en cadets, 1986 Hervé Lavignac (CC Périgourdin) et Bruno Meunier (VC Aix sur Vienne) en cadets, 1987 Patrice Peyencet (CC Périgueux) et Vincent Robert (ASPTT Périgueux) en cadets, 1988 Hervé Lavignac (CC Périgueux) et Eric Valèze (CC Montpon) en cadets, 1989 Thierry Arquey (UC Brive) et Jérôme Paul (CC Périgourdin) en cadets, 1990 Nicolas Fiacre (ASPTT Périgueux) et Christophe Arnaud (VC Nay) en cadets, 1991 Gérard Doumenge (EC Foyenne) et Julien Fiacre (ASPTT Périgueux) en cadets, 1992 Gilles Pacsal (Guidon Pellegruen), 1993 Laurent Mazeaud (Tarbes Cycliste), 1994 Christophe Jany (UV Limousine), 1995 Victor Melchior (RC Mussidan).

TDF 1994

Bo Hamburger le Danois, remporte l'étape du Tour de France à Trélissac en 1994

Palmarès connu de Trélissac (Les Romains)

1995 Christophe Napias (ASCA Bergerac) en cadets et Julien Sybiac (Pédale Faidherbe) en minimes, 1996 Clément Sarrut (CC Périgueux) en minimes et Nicolas Trimoulet (JS Astérienne) en cadets, 1997 Anthony Boyer (CC Périgueux) en minimes et Julien Sybiac (Pédale Faidherbe) en cadets.

2012 Trélissac CA de CC bis

Championnat d'Aquitaine de cyclo-cross en 2012 © Sudgironde

RÉTRO VÉLO DORDOGNE - TRÉLISSAC - © BERNARD PECCABIN
La mémoire du cyclisme en Dordogne

Posté par Bernard PECCABIN à 11:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

11 septembre 2020

QUENTIN PACHER NOUS ÉBLOUIT

TRES BONNE PREMIERE PARTIE AU TOUR DE FRANCE

imagesGJ1CQS0K

 - Pour un coup d’essai, Quentin Pacher a réalisé un véritable coup de maître. Alors que la grande boucle entame la deuxième partie de son périple, notre coureur se situe aujourd’hui dans la première moitié du classement général. Mieux, il a tenté de se montrer à son avantage et ceci avec brio.
- Il attendait ça depuis longtemps : courir le Tour de France ! Depuis six ans qu’il est pro, Quentin a patienté. Jusqu’à quelques jours du départ de Nice, où son anxiété a redoublé en raison du COVID. Vrai que le test PCR constitue une véritable épée de Damoclès, voire un jeu style roulette russe. Si tu es positif, tu plies bagage et tu rentres à la maison. Pour Quentin, qui s’était appliqué à rester et à vivre sérieusement, la peur de tout gâcher en raison du virus, l’avait un peu stressé. Et puis le départ a eu lieu et c’est là que notre Bergeracois a rapidement eu un aperçu de ce que serait la course, contre les meilleurs éléments de chaque équipe engagée. Rouler dans un gros peloton n’a pas été une mince affaire. Il faut rester toujours vigilent et concentré dit-il pour éviter la chute. Il y a eu aussi les gros orages à Nice, mais jusqu’ici il a évité tous les pièges, même si parfois les chutes des autres l’ont retardé.
- C’est lors de l’étape Sisteron-Orcières que Quentin a réussi à passer une journée à l’avant en compagnie de quelques cadors. Sous le ciel provençal il a grappillé quelques points de meilleur grimpeur au cas où il pourrait faire fructifier cet acquis dans le futur. Et puis voilà les Pyrénées, une région qu’il connaît bien et où il a lutté avec ses armes. On l’a vu accompagner Nans Peters et Zakarin un temps. Et même si il a lâché prise dans le final, sa prestation lui a permis de prendre ses marques et d’être très motivé.
- Quentin ne gardera pas un bon souvenir de l’incursion du Tour sur les bords de la côte de la lumière. Entre le vent, les ronds points, le public massé en bordure du parcours, comme il dit : "à 60 km/h on ne voit que des culs de coureurs. Il faut faire confiance à ses réflexes et au fait que les autres vont être réglos et prévenir des trous dans la route ou des obstacles. La chance parfois rentre en jeu, ou ça passe ou ça casse…."
- On en vient ensuite à cette première étape en Haut-Limousin, une étape qu’il avait reconnu. Lorsque les trois Sunweb sont sortis, Quentin est parti vite à leur poursuite. S’accrochant au Suc au May, il s’est retrouvé avec Alaphilippe. Mais dans ce groupe ils étaient grillés. Pacher a malgré tout poursuivi son effort pour jouer sa course, laissant Rolland son équipier partir et parfaire le classement de l’équipe en terminant 4° de l’étape.
- On le voit, ce Tour de France a transformé notre Bergeracois. Il reste calme et maître de son destin. Il n’y a chez lui aucune vantardise, aucune gloriole, mais un statut de modestie, de lucidité et de plaisir. Ardent dans la lutte, amoureux du panache, il sait aussi se soumettre au jeu de la course d’équipe. Une équipe sur qui on nourrit des espérances. Bryan Coquard, Pierre Rolland et notre Quentin peuvent encore tirer leur épingle du jeu, même si le plus dur reste à faire, dans un Tour où les favoris n’ont pas tout donné et où un virus peut faire basculer encore des équipes.
- Quoiqu’il en soit, il y avait bien longtemps que la Dordogne n’avait pas fait autant de fois l’honneur des communiqués dans un Tour de France. Cette année Quentin l’a fait, on est fier de lui et on l’apprécie encore plus.

Liens sur Quentin Pacher.
- La Marseillaise 2009.
- Palmarès de Quentin Pacher.

RÉTRO VÉLO DORDOGNE – LE TOUR DE PACHER
 © BERNARD PECCABIN
La mémoire du cyclisme en Dordogne est à découvrir sur ce blog

Posté par Bernard PECCABIN à 12:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


10 septembre 2020

CE JOUR, LE CYCLISME RETROUVE SES RACINES

LE TOUR DE FRANCE CHEZ POULIDOR
et SÉGUREL DANS LES MONÉDIÈRES

Chaumeil

A Chaumeil en 1963, Poulidor remporte le Bol d'Or
devant Stablinski et Anglade  © A. Maulavé

- Aujourd’hui c’est tout un patrimoine de la grande boucle et du cyclisme qui va ressusciter. En traversant cette région du Limousin, tous les souvenirs vont rejaillir dans ce berceau où le vélo s’est bâti une sorte de légende. En rythmant avec le sport, l’accordéon et la chanson, ce sont plusieurs générations de cyclistes qui ont escaladé ce relief qui sent bon la bruyère et les sapins.

Image6

Entourant Jean Ségurel à l'accordéon, de gauche à droite Poulidor, Anquetil, Dino Margelli,
Jean Stablinski, Federico Bahamontès et assis Rudy Altig  © A. Maulavé

- Le Bol d’Or des Monédières fut créé par Jean Ségurel dans son petit village de Chaumeil en août 1952. C’est ici que débuta cette course où la fine fleur du cyclisme, sur un air d’accordéon, se bagarrait sur les routes escarpées, toutes sinueuses à souhait, souvent ombragées, au milieu des hêtres et des sapins où ce fut le terrain idéal pour faire du vélo.

Image12

Bol d'Or 1958,  Valentin Huot amène les échappées au col de Lestards

- C’est toujours la fête quand passent les coureurs, au sein d’une région magnifique qui se prête aux exploits athlétiques. N’en déplaise aux détracteurs, l’amour du sport et des champions, nous donne comme un goût de bonheur. Entre Chauvigny et Sarran, cette 12° étape du Tour de France ne devrait pas échapper à la tradition.

Bol d'or 1 Bobet

1954, l'année où Bobet remporte le Bol d'Or devant Huot

Image14

Raymond Poulidor sera aussi le grand régional de cette étape

RÉTRO VÉLO DORDOGNE – TOUR DE FRANCE 2020
 © BERNARD PECCABIN - La mémoire du cyclisme en Dordogne

Posté par Bernard PECCABIN à 14:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

LE CYCLISME A BERGERAC (1994-1999)

1994/1999 : L’ASCAB QUITTE LA SCÈNE CYCLISTE,

LE GUIDON CLUB REVIENT

Pour relire l’édition précédente, cliquez ici.

1994 TDF 2

Miguel Indurain s'empare du maillot jaune à Bergerac
reçoit le félicitations de M. Manet sénateur maire

- L’évènement clé de cette saison 1994 à Bergerac, c’est le passage du Tour de France. Pour la première fois, Bergerac est ville arrivée et ville départ du Tour de France. Sur les 64 kms reliant Périgueux à Bergerac, le chrono est remporté par Miguel Indurain qui prend du même coup le maillot jaune au Belge Johan Museeuw. Sous le soleil, Indurain a démontré toute sa puissance en emmenant un développement de 9,80 mètres, grâce à un braquet monstrueux de 55 x 12 sur la totalité du parcours. D’ailleurs ce 35° maillot conquis en ce lundi 11 juillet, restera sa propriété jusqu’à l’arrivée à Paris. Mais au delà de la performance du Navarrais, signalons la belle organisation de notre Périgord et l’accueil remarquable réservé aux acteurs de cette grande boucle. Ce fut une belle fête, la plus importante que notre Périgord ait connu en matière de cyclisme, avec trois jours inoubliables.
- Le lendemain Bergerac remet les petits plats dans les grands, avec le départ de la 10° étape en direction de Cahors. Une belle journée encore sur les rives de notre Dordogne qui verra Jacky Durand l’emporter dans la préfecture du Lot.

1994 TDF

Michel Manet et Bernard Hinault au départ de Bergerac-Cahors en 1994

Rappel du parcours Périgueux-Bergerac (Tour de France)

11 juillet 1994 : Périgueux-Bergerac (64 kms contre la montre). Départ de Périgueux, Atur, Lacropte, Vergt, Lamonzie, Lembras et arrivée à Picquecailloux.
Le classement de l’étape : 1. Indurain Miguel (Banesto/Espagne) les 64 kms en 1h15’58s, 2. Tony Rominger (Suisse) à 2’00s, 3. Armand de Las Cuevas (France) à 4’22s, 4. Thierry Marie (France) à 4’45s, 5. Chris Boardman (GB) à 5’27s, 6. Bjorn Riis (Danemark) à 5’33s, 7. Thomas Davy (Fr.) à 5’35s, 8. Abraham Olano (Esp) à 5’45s, 9. Arturas Kasputis (Lituanie) à 6’01s, 10. Piotr Ugrumov (Lettonie) à 6’04s, etc...

TDF Bc Cahors

Départ de Bergerac-Cahors (TDF 94)

12 juillet 1994 : Bergerac-Cahors (160 kms). Départ Place de la République puis direction Lalinde, Pézuls, Le Bugue, Campagne, Les Eyzies, Sarlat, Carsac et Groléjac.  Jacky Durand arrive en solitaire à Cahors, Indurain reste en jaune.

1994 - Critérium open de Bergerac : Pascal Hervé (Festina).
Prologue du critérium : Grégory Joubel (US Bouscat).
28° GP de la ville en nocturne : Philippe Mondory (CG Orléans).
Naillac cadets : Florent Delmon (ASPTT Périgueux).
Naillac minimes : Arnaud Duble (SA Mérignac).
Nocturne des commerçants et des artisans : Fernand Lajo (US Bouscat)
NDLR Le 18 décembre 1994, Bergerac reçoit l’assemblée générale du Comité d’Aquitaine avec le concours de l’EVCC Bergerac. A cette occasion, Aimé Mathieu reçoit la médaille de vermeil de la FFC pour services rendus.
- Côté clubs, l’ASCA Bergerac n’organise qu’une épreuve en ville qui sera gagnée par Fernand Lajo. Quant au critérium professionnel mis sur pied par l’EVCC, il semble connaître un beau succès pour sa quatrième édition. La physionomie du cyclisme est claire : deux clubs à Bergerac, un à Lalinde, un à Sainte-Foy.

1995 - Critérium international open de Bergerac : François Lemarchand (Gan).
Prologue du critérium : Jean-Luc Bésarion (US Bouscat).
29° GP de la ville en nocturne : Fabien Dupin (Guidon Saint-Martinois).
31° Prix du Commerce, des artisans et industriels : Christophe Cuménal (EC Ribérac),
Chancelade-Bergerac (1° Prix des Ets Bricoloisirs) Daudigeos (Guidon Saint-Martinois).

1994 AG Aquitaine bergerac 94

Assemblée Général du Comité d'Aquitaine à Bergerac en 1994
Elisaberth Chevanne Brunel honorée par Jean Pitallier

1996 - Port Sainte-Foy/Bergerac (2° Prix des Ets. Bricoloisirs) Alain Sonson (Sainte-Livrade).
Prologue du Critérium : Loïc Charles-Artigues (CC Lindois).
Critérium international de la ville de Bergerac : Robert Krajevski (AC Bon Encontre).
Prix de Naillac minimes : Christophe Penot (CO Couronne).
Prix de Naillac vélo-loisirs : Alain Ducau (CRC Limoges).
NDLR Le Guidon-Club Bergeracois débute avec 17 licenciés. C’est un coup de théâtre car depuis fin 1955, on en n’avait plus entendu parler. On peut donc dire que 40 ans après Maurice Olluyn, Christian Arquey lui succède et remet en selle cette ancienne société. Il a son épouse à la Trésorerie et Jean-Pierre Gueybaud comme secrétaire.
NDLR
Désormais le critérium de la ville se court avec des coureurs amateurs élites. Dorénavant, on ne verra plus les pros courir avec nos régionaux... ainsi va le règlement FFC...

AG 94

Assemblée Générale du Comité d’Aquitaine à Bergerac le 18 décembre 1994. Yves Perpignan
lit son rapport. A sa droite Max Laville, trésorier, au fond à droite on reconnaît
Jean Pitallier Président du Comité d’Aquitaine.

1997 - Critérium de Bergerac : Thierry Elissalde (Aviron Bayonnais).
Prologue du critérium : Christophe Napias (GC Bergerac).
Nocturne du quartier de la gare : Sébastien Grendene (AC Uzerche).
Prix de Naillac : Victor Melchior (RC Mussidan).
Ronde d’été du Guidon Club : Joaquim Colas (AS Libourne).
NDLR Le Guidon-Club Bergeracois grandit et compte 36 licenciés. L’ASCAB de Jean-Marie Defix est à la dérive. Elle n’organise plus et n’a plus de coureurs dans ses rangs.

GCB

Assemblée Générale du Guidon Club Bergeracois en 1998

1998 - Critérium de la ville de Bergerac : David Marié (Cycle Poitevin).
Prologue du critérium : Cyril Fontayne (GC Bergerac).
Nocturne du quartier de la gare : Olivier Feytou (GC Bergerac).
Prix de Naillac : Victor Melchior (RC Mussidan).
NDLR Le Guidon-Club Bergeracois compte 54 licenciés, l’EVCCB trente-cinq, l’ASCAB six. Côté épreuves, il n’y a plus que l’EVCC Bergerac qui organise dans la ville, le Guidon-Club semble se cantonner à Cours de Pile pour le moment... En novembre, l’ASCAB nous reçoit à l’Orangerie où se déroule l’assemblée générale du Comité de Dordogne.

GCB

Le Guidon-Club remporte plus de 50 victoires. A Verteillac les juniors font carton plein
avec de gauche à droite Ludovic Guionie (2°), Vincent Arquey (1°) et Nicolas Naïbo (3°).

Licenciés dirigeants du Guidon-Club en 1998 : Jean Alvarez, Christian Arquey, Noël Cantarelli, Bernard Delpeuch, Francis Gras, Jean-Pierre Gueybaud, Michel Mortreuil, Serge Sicaud.
Licenciés coureurs du Guidon-Club en 1998 : Julien Alvarez, William Angard, Julien Anglade, Arnaud Anglade, Magali Arfel, Nicolas Arfel, Jean-Michel Arquey, Vincent Arquey, Vivien Arquey, Eric Baptiste, Thierry Bélugue, Pierre Békugue, Mathieu Calmon, Guillaume Carbonnière, Samuel Cattai, Sandrine Debande, Nicolas Delmas, Marina Desprez, Vincent Devaux, Isidore Dudrat, Mickaël Estay, Olivier Feytou, Patrick Fiefvez, Cyril Fontayne, Daniel Fontayne, Nicolas Grezel, Guillaume Grossoleil, Alexandre Gueybaud, Ludovic Guionie, Stéphane Lableigne, Adrien Le Bail, Delphine Lecointe, Jérôme Lozach, Nicolas Naïbo, Carl Naïbo, Philippe Naïbo, Cyril Prieur, Guillaume Saunier, Jean Sicaud, Florent Tanguy, Amélie Vantomme, Christophe Verdier, Julien Villegente, Cyril Zuchet.

1999 - Critérium de la ville : Anders Michaelsen (UC Châteauroux).
Prologue du critérium : Florent Tanguy (GC Bergerac).
Nocturne de la gare : Pierre-Marc Lamontagne (CSM Puteaux).
Prix de Naillac : Thierry Lamy (EC Bourges).
Nocturne du Guidon Club (Ronde de Roxane) : Ludovic Guionie (GC Bergerac).
Gentleman la Pascal Chanteur : résultats non connus.

GCB3

Christian Arquey président du GC savoure le succès de ses couleurs

NDLR La physionomie du cyclisme local change. C’est d’abord la dernière saison de l’ASCAB. Jean-Marie Defix met la clé sous la porte l’année où se termine notre millénaire. Qui en Dordogne peut s’enorgueillir d’avoir eu dans ses rangs Pierre-Raymond Villemiane, Albert Frigo et Christian Jourdan ? Qui peut prétendre avoir osé mettre sur pied un Championnat de France des amateurs ? Jean-Marie Defix était un grand passionné et si cette passion l’a parfois dépassé, nous ne l’oublions pas pour autant et pour tout ce qu’il a apporté au cyclisme de notre Dordogne depuis 1964 et jusqu’en 1999. Il avait bon cœur. Un père de coureur m'avait confié que Jean-Marie avait offert à l'occasion du mariage de son fils une machine à laver. Dans les années 60/70, cela constituait un beau cadeau... Cherchez un président ou un club qui en a fait autant...
- Nous assistons à la naissance du VTT Club Bergerac Périgord présidé par Jean Antoniazzi et du VTT Evasion Pourpre à Maurens. Un cyclisme de détente et de loisirs semble prendre la relève du cyclisme traditionnel.
- Le Guidon Club organise une nocturne et une gentleman dans la ville de Bergerac. Côté VTT, on ne lésine pas puisque le club de Jean Antoniazzi organise trois randonnées VTT à Bergerac plus une manche de la Coupe d’Aquitaine...
- Avant de terminer le Millénium, l’EVCCB compte 38 licenciés, le Guidon-Club 53 licenciés, l’ASCA Bergerac 6 licenciés, le VTT Club Bergerac Périgord 13 licenciés, Evasion Pourpre 24 licenciés, tandis que le CC Lindois caracole en tête avec 65 licenciés.

RÉTRO VÉLO DORDOGNE - LE CYCLISME A BERGERAC (9)
© BERNARD PECCABIN (à suivre de 2000 à 2005)
La mémoire du cyclisme en Dordogne

Posté par Bernard PECCABIN à 11:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

08 septembre 2020

1995 - LE CYCLISME, SON ACTUALITÉ (37° semaine de la saison)

 IL Y A 25 ANS EN DORDOGNE ET EN AQUITAINE

7 au 13 septembre 1995

- Jean-Pierre Duracka (Aulnat 63) s’adjuge à Parthenay le critérium de la Gâtine et retrouve sur le podium Gérald Lièvin (UC Châteauroux) et l’anglais Hurford (Saint-Herblain).

1995 piègut 1

Fernand Lajo revêtu de son maillot de champion de France
des vétérans au départ de nos épreuves et vainqueur à Soorts Hossegor

- A Soorts-Hossegor c’est Fernand Lajo (US Bouscat) qui est le plus rapide malgré Didier Labourdette (Oloron) deuxième et David Escudé (US Montauban) troisième.
- Le prix des fêtes à Marsaneix est gagné par Patrice Castrezatti (Cahors VS) qui trompe Gilles Zech (Oloron) et Julien Fiacre (Asptt Périgueux).
- Vieux-Boucau et son prix cycliste permet à Gérard Ianotto (Guidon Saint-Martinois) d’enrichir son palmarès et de battre Hourdebaigt (VC Oloron), Augé (Lescar), Labourdette (Oloron) et Dulucq (CC Marmande) qui se situent tous dans le top cinq de cette ancienne épreuve de la côte d’Argent.
- La quinzaine se termine avec le succès de Henryck Sobinski (UV Auch-Lectoure) à Agen, celui d’Eric Darragnès (Cahors VS) à Saint-Germain du Puch, de Grégory Pérez (Châteauroux) à Piégut-Pluviers et de Francis Bareille (US Créteil) à Lasseube.

ÉCHOS DE DORDOGNE

1995 piègut 2

Grégory Pérez (UC. Châteauroux) vainqueur à Piègut

- Piègut-Pluviers (toutes par CCP Nontron) : 1. Grégory Pérez (UC Châteauroux), 2. Michaël Larpe (La Couronne), 3. Philippe Ecoubet (Châtellerault), 4. Denis Fantino (Méignac VC), 5. Fernand Lajo (US Bouscat), 6. Sébastien Bordes (Cycle Poitevin), 7. Olivier Laulergue (Cycle Poitvin), 8. Moreau (Cycle Poitvin), 9. Laurent Lévêque (Condat, 10. Dominique Lardin (Cycle Poitevin), etc...

1995 piègut 3

Géreaud (Confolens) vainqueur des prix SR à Piègut

- Montanceix (3.4.5 par JS. Astérienne) : 1. Christophe Cuménal (EC Ribérac), 2. Jean Pinault (AAJ Blois), 3. Jean-François Guérin (CC Marmande), 4. Eric Valade (C Foyenne), 5. Denis Bégout (Asptt Périgueux), 6. Thierry Empinet (Brtenoux), 7. Frédéric Joubert (Asptt Périgueux), 8. Yoshino (CC Périgueux), 10. Eric Dupré (EC Foyenne), etc...
Bergerac (Prix des commerçants et artisans en 3. 4 et juniors par ASCA Bergerac) : 1. Christophe Cuménal (EC Ribérac), 2. Eric Dupré (EC Foyenne), 3. Jacques Napias (ASCA Bergerac), 4. Loïc de Vincenzi (VC Montois), 5. René Leroy (Bon Encontre), 6. Eric Valade (Ste Foy), 7. Girotti (VC Langon), 8. Prépoint (US Bouscat), 9. Yann Simoneau (Brive), 10. Fabrice Anastaze (SC Périgord), etc...

cums

Cuménal (Ribérac) et Feytou (Montpon) les hommes en forme de cette fin de saison

- Badefols d’Ans (3.4.5 et juniors par CC Périgueux) : 1. Olivier Feytou UC Montpon), 2. René Leroy (Bon Encontre), 3. Jean-Claude Bocquier (EC Ribérac), 4. Eric Valade (Ste Foy), 5. Green (CA Evron), 6. Legros (Uzerche), 7. Bégout (Asptt Périgueux), 8. Christophe Cuménal (EC Ribérac), 9. Claude Lévêque (Uzerche), 10. Gérard Antoniol (Uzerche), etc...

RÉTRO VÉLO DORDOGNE - 1995/37° SEMAINE © BERNARD PECCABIN
La mémoire du cyclisme en Dordogne est à découvrir sur ce blog

Posté par Bernard PECCABIN à 15:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

07 septembre 2020

1970 - LE CYCLISME, SON ACTUALITE (37° SEMAINE DE LA SAISON)

IL Y A 50 ANS EN DORDOGNE ET EN AQUITAINE

7 au 13 septembre 1970

- Ce début de septembre est l’occasion d’améliorer son palmarès d’une saison qui touche à sa fin. A Brive c’est Jacques Esclassan qui signe la victoire devant Darthez (Lézignan) et Arnaud (Gap). Et derrière ce trio il y a du beau monde avec Motard, Dubreuil, Lescure, Mazeau et Farges classés dans cet ordre. Et malgré les incitations de Max Poccali au micro, il n’y a pas eu d’échappées, car le circuit ne s’y prêtait pas.
- On a couru aussi à Monségur Fauquey (Créon) finit par avoir raison de Matignon et de Tardy qui se retrouvent quand même sur le podiun.
- A Peyrehorade c’est le Mauléonais Labarthe qui bat Pouyau (Sauvetrre) et le Bayonnais Miguel. Succès aussi pour le jeune Eric Vermeulin (Talence) à Saint-Léon, de Tonini (Miramont) à Villeréal, de William Cosani à Monbéqui dans le Tarn et Garonne où il surprend Roland Mercadié (Castelsarrasin) et Michel Merci (Montastruc). Et puis Michel Esquerre (VC Langon) s’offre la voie du succès à Louchats tout comme le Couronnais Michel Brisseau à Verdot.
- On complète cette semaine avec les bouquets de Jean-Marie Cantin (Ambarès) à Saint-Germain du Puch, celui de Jean Becaas (FC Oloron) à Lasseube, de Jean-Michel Mathonneau (Jonzac) à Frontenac, de Tomiet (Lagon) à Cercoux, de Gaudin (Château d’Olonne) Valence d’Agen et de Mazet (St.Eloi les Mines) à Pey dans les Landes.

ÉCHOS DE DORDOGNE

ESCA

- L’Etoile Sportive des communes Associées (ESCA) qui gravite autour de Mussidan organise une grande réunion à Mussidan en vue de grossir les rangs de son écoles de vélo  (notre photo).
- La nocturne de Belvès a été arrosée et s’est achevée par la victoire de Arnaud (Gap) qui franchit en solitaire la ligne d’arrivée.
Classement : 1. Arnaud (VC Gap), 2. Lescure (CV Montastruc), 3. Esclassan (CV Montastruc), 4. Zannier (CV Montastruc), puis Rolleau, Kerner, Motard, Fages, Thomas et Roger Darriagade.

PIEGUT

Lebreton avec le speaker Jean Tamain à Piègut

Piégut : 1. Jean-Yves Lebreton (Asptt Nantes), 2. Dubreuil (CRCL), 3. Claude Orus (Lézignan), 4. Sautier (Périgueux), 5. Mazet (Saint-Eloi), 6. Dupouy (Lourdes), etc...

Journiac

Dubreuil (CRCL) vainqueur à Journiac

Journiac : 1. Michel Lescure (Montastruc), 2. Mazeau, 3. Sautier, 4. Saladié, 5. Fedrigo, Bernard, Frigo, etc...

Montancix

Villemiane vainqueur  et Denis (2°) à Montanceix

Montanceix : 1. Pierre-Raymond Villemiane (VC Bergerac), 2. Claude Denis (Périgueux), 3. Salat, 4. Tardy, etc...
Génis : 1. Avice (UC. Brive), 2. Espitalier, 3. Brouillard, etc...
Saint-Méard de Gurçon : 1. Valade (EC Foyenne), 2. Lambert (Bergerac), 3. Serge Calmette (Périgueux), etc...
Clairvivre : 1. Aigueparses (ASH Tarentaise), 2. Démartin (Périgueux), 3. Coronas (Carcassonne), etc...
Léguillac de l’Auche : 1. Maxime Cazeau (Libos), 2. Bricaud (Libos), 3. Malisan (Libos), 4. Lapeyronnie (Périgueux), 5. Guillon (Périgueux), etc...
Excideuil : 1. Jean-Marc Gardet (CC Périgueux), 2. Mournat (Uzerche), etc...
Montignac sur Vézère : 1. Lambert (VC Bergerac), 2. Conan (CC Périgueux), etc...
Domme : 1. Bernard Conan (CC Périgueux), 2. Boyer, 3. Serge Daubisse (Périgueux), 4. Gabriel Bonis, 5. Jean Gardet, etc...
Lussas et Nontronneau : 1. Massaloux (CRCL), 2. Paulhac (Nontron), 3. Raynal (Périgueux), 4. Truffy (Périgueux), 5. Jean-Pierre Doucet (Nontron), 6. Sautanie (Périgueux), 7. Géraud (Nontron), 8. Bianchi (Nontron), 9. Mazy (Périgueux), 10. Michel Doucet (Nontron), etc...

RÉTRO VÉLO DORDOGNE - 1970/37° SEMAINE © BERNARD PECCABIN
La mémoire du cyclisme en Dordogne

Posté par Bernard PECCABIN à 09:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

04 septembre 2020

MUSSIDAN : LE RACING CLUB 1957-1959

MUSSIDAN : HISTOIRE DE SON CYCLISME (10° partie) 1957-1959

 1957-1959 LA FIN DE LA DÉCENNIE

RCM 1957-1959

- Article précédent : 1955-1956 au RC Mussidan (pour ceux qui veulent se situer dans le contexte)

- Contrairement à des bruits malveillants, le Racing-Club Mussidanais n’avait nullement l’intention de restreindre l’activité de sa section en 1957. Le groupement la maintiendra aussi vivace malgré les résultats de ses coureurs qui eux sont loin de ceux acquis voilà plus de deux ans. Cependant la vie active comme la vie sportive est faite de hauts et de bas et on s’en accommode ainsi. Albert Chaussade est toujours au gouvernail et le navire du RCM poursuit sa croisière florissante Les entraînements reprennent et Angel Barquéro ne manque pas de fourbir méticuleusement son matériel. Il est vrai qu’il s’est promis d’en faire souffrir encore quelques uns et qu’il porte toujours la plus grande confiance à ses dirigeants et à son mentor Albert Chaussade. On parle aussi de récompenser les coureurs et à ce titre, tout vainqueur d’une épreuve de 3° et 4° catégorie se verra remettre une prime de club de 1000 francs. Pour l'ouverture de la saison, la moitié d'une page publicitaire est consacrée au prix du printemps à Mussidan. Sur un pavé on peut même lire celui de la Maison Chaussade qui met à la une ses matériels tels ses Lambrettas, ses Vélosoleix, ses cycles Terrot et Paloma, toute une époque ...
- Côté matériel c’est une firme de la région Paloise qui semblerait s’occuper des coureurs de la vallée de l’Isle. Ainsi et toujours grâce à Monsieur Chaussade. Royal-Sport serait le nouveau venu dans la contrée. De même et grâce à la compréhension des deux clubs, Max Peyssard réputé champion du Cyclo-Club Montponnais rejoindrait l’équipe Mussidanaise.

Francis Jean

- Cette année 1957 sera l’année qui marquera le cyclisme en Dordogne avec le titre de champion de France professionnel de Valentin Huot acquis sur le circuit de Châteaulin, ce qui ne laissera pas indifférents les dirigeants du Racing qui eurent souvent l’honneur de voir cet enfant du pays évoluer dans les rangs amateurs et dans leurs épreuves.
- Dans le canton et à la ronde, le Racing continuera d’assurer des organisations et il était réconfortant de voir soit Peyssard, soit Rotrou, remporter certaines d’entre elles. Le Prix de Mussidan du 14 juillet constituera le grand événement avec au micro Jean Francis (notre photo) un animateur en pleine ascension, puis avec la victoire d’Henri Bogdan de la Pédale Faidherbe devant Jean-Pierre Darrin du CC. Périgourdin et Audibert de Monpazier. Le Prix du Comice sera la revanche et la deuxième grande manifestation cycliste du Mussidanais. Raoul Pouget de Sarlat (ex-champion de vitesse de Tunisie) se saisira du bouquet devant Ricard et Pierre Dory licencié lui au CC. Bergeracois et tout nouveau champion du Limousin sur route. En parlant de champion le RCM en possédait, avec Max Peyssard qui devenait Champion de France des cheminots, ce qui constituait tout de même une belle performance, même si ce titre n'était que corporatif.

Quelques coureurs du Racing en 1957 : Angel Barquéro, Albert Rotrou, Claude Dieuaide, Chadourne, Vernière, Sedran, Gourvat, Roland Rotrou, Claude Peyssard, Bichon, Max Peyssard.

- Le cyclo-cross de Saint-Martin l’Astier en novembre assurera la clôture d’une saison somme toute honnête mais avec la disparition des noms tels que celui de Barquéro ou de Gourmelon qui parvenaient à la fin de leur carrière sportive. Néanmoins le RCM faisait toujours bonne figure dans son comité du Limousin désormais présidé par Monsieur Bargue, qui avait succédé à Monsieur Mourier depuis fort longtemps déjà.
-  Dans la vallée de l’Isle un changement survint. On en parlait depuis longtemps certes, de cette affaire, celle de la fusion de la Pédale de Montpon avec le Cyclo-Club Montponnais. Grâce au dévouement et à la détermination du Docteur Lagoubie, l’Union Cycliste Montponnaise voyait le jour avec à sa tête le Président Segret désormais en route pour faire briller ses nouvelles couleurs.
Le bureau du RC. MUSSIDANAIS en 1957 : Présidents d’honneur : MM. Gerbeaud maire et conseiller général, Deltheil premier adjoint, Demazières et Chevalier Henri. Vice-Présidents d’honneur : M. Turpaut et le Capitaine Perrier. Président actif : Pierre Verrière, Vice-Présidents : MM. Thouron et Serge Coustillas, Trésorier : M. Barrière - Adjoint : Jean Denoix, Secrétaire : M. Albert Chaussade, Adjoints : Arnaud et Raymond Maze, Membres : MM. Lalon, Martin, Boucry, Denoix, Maurice, Juelas, Brunet, Chaumel, Alicot et Rotrou.

LES COURSES AU RC MUSSIDAN EN 1957

1957

Quelques vainqueurs en 1957 avec de gauche à droite Francis Le Pemp au Prix Martini à Mussidan,
Raoul Pouget au prix du comice à Mussidan et André Lesca à Saint-Front de Pradoux

A Mussidan (Course classement du 10 mars).
1° Albert Rotrou (RC.Mussidan), 2° Dieuaide, 3° Roland Rotrou, 4° Verninas, 5° Sedran, 6° Chadourne, 7° Gourvat.
A Saint-Louis en l'Isle (7 avril ).
1° René Montagut (VC. Nontron), 2° Lachartre (P.Montpon), 3° Peyssard (RC.Mussidan), 4° Darrin (CC. Périgueux), 5° Bonnet (Montpon), 6° Albert Rotrou (RC.Mussidan), 7° Kervasse (Périgueux), 8° Dieuaide, 8° Gourmelon, 9° Chadourne (tous RC.Mussidan).
A Mussidan (Prix du printemps du 14 avril).
1° Max Peyssard (RC.Mussidan) les 90 kms en 2h15 sur cycle Royal Asport agent Chaussade à Mussidan, 2° Lachartre (P.Montpon), 3° Gourmelon (RC.Mussidan), 4° Arnaudeau (Bergerac), 5° Barquéro (RC.Mussidan), 6° Duvaleix (P. Faidherbe), 7° Dieuaide (RC.Mussidan).
A Neuvic (22 avril).
1° Losmède (VC XII° Paris), 2° Giusti (VC. Villefranche), 3° Claverie (Périgueux), 4° Peyssard (RC.Mussidan), 5° Dory (CC. Bergerac).
A Saint-Léon sur l'Isle (8 mai).
1° Irénée Giusti (VC. Villefrancois), 2° Dory (Bergerac), 3° Zonoïsky, 4° Walryck, 5° Archambaud, 6° Bogdan, 7° Ducourenau, 8° Rigon, 9° Conty, 10° Duvaleix.
A Lagut (12 mai).
1° Max Peyssard (RC.Mussidan) les 80 kms en 2h15 sur cycle Royal-Asport agent Chaussade à Mussidan, 2° Guy Dubois (P.Faidherbe), 3° Roger Saintonge (Nontron), 4° Camille Saintonge (Nontron), 5° René Dubois (Périgueux), 6° Lacaud (Libourne), 7° Bernard (Montendre), 8° Orones (Libourne), 9° Julien (Libourne), 10° Vernière (RC.Mussidan).
A Neuvic-Gare (10 juin).
1° Albert Rotrou (RC.Mussidan), 2° Lachartre (P.Montpon), 3° Peyssard (RC.Mussidan), 4° Duvaleix (P. Faidherbe), 5° Dieuaide (RC.Mussidan), 6° Sedran (RC.Mussidan).
A Saint-Médard de Mussidan (10 juin).
1° Frappier (CA. Ribérac) les 103 kms en 2h51 sur cycle Aquila agent Bonnafous à Saint-Aulaye, 2° Bichon (RC.Mussidan), 3° Vernière (RC.Mussidan), 4° Puygauthier (CA. Ribérac), 5° Chadourne (RC.Mussidan), 6° Large, 7° Verninas (RC.Mussidan).
A Mussidan (14 juillet).
1° Henri Bogdan (Pédale. Faidherbe), 2° Darrin (CC. Périgueux), 3° Audibert (Monpazier), 4° Lachartre (P. Montpon), 5° René Dubois (Pédale.Faidherbe), 6° Duvaleix (Pédale.Faidherbe), 7° Dupré (CC. Bergerac), 8° Bratti (Pédale de Montpon), 9° Claverie (CC. Périgueux), 10° Peyssard (RC.Mussidan).
Aux Lèches Prix des fêtes du 11 août).
1° Max Peyssard (RC.Mussidan) les 110 kms en 2h56 sur cycle Royal Asport agent Chaussade à Mussidan, 2° Audibert (Monpazier), 3° Arnaudeau (Bergerac), 4° Darrin (CC. Périgueux), 5° Conty, 6° Favreau, 7° Chadourne, 8° Choury.
A Saint-Germain du Salembre (15 août).
1° Fernand Lamy (Paris), 2° René Dubois (P. Faidherbe), 3° Fiore, 4° Duvaleix (P. Faidherbe), 5° Bogdan (P. Faidherbe), 6° Audibert (Monpazier), 7° Guy Dubois, 8° Jouault (CA. Ribérac)
A Saint-Vincent de Connezac (18 août).
1° Jean-Pierre Darrin (CC. Périgueux) les 90 kms en 2h17 sur cycle Royal-Fabric agent Rebière à Périgueux, 2° Bichon (RC.Mussidan), 3° Peyssard (RC.Mussidan), 4° Dieuaide (RC.Mussidan), 5° Chadourne (RC.Mussidan), 6° Montagut (Nontron), 7° Porcel, 8° Neminos, 9° Vernière, 10° Seguin.

QUELQUES GRANDS DE LA SAISON 57.

Wart Wagtmans, Roger Rivère, Gilbert Bauvin, Emmanuel Busto, Ercole Baldini, Camille Le Menn, Fred de Bruyne, Valentin Huot, André Darrigade, Raymond Impanis, Louis Bergaud, René Privat, Raymond Mastrotto, Nicolas Barone, Brian Robinson, Martin Van-Geneugden, Bernard Gauthier, Gastone Nencini, Marcel Rohrbach, Jean Forestier, François Mahé, Albert Bouvet, Jean Stablinski, Roger Walkowiack, Nino Defilippis, Joseph Morvan.

 CEUX QUI BRILLENT EN PÉRIGORD.

Claude Armand (CC. Lindois), Max Peyssard (RC. Mussidan), Emile Delmas (Sarlat), Moïse Bodin (VC. Villefrancois), Raoul Pouget (Guidon Sarladais), Daniel Walryck (Pédale Faidherbe), Pierre Dory (CC. Bergerac), Henri Bogdan (Pédale Faidherbe), Irénée Giusti (VC. Villefrancois), Gilbert Bonnet (Pédale Montpon), Jean-Pierre Darrin (CC. Périgueux), Pierre Frare (Guidon Sarladais), Francis Le Pemp (CC. Périgueux). Robert Lasjaunias (CC. Périgueux).

 LES VEDETTES DU SUD-OUEST.

André Dufraisse (UV.Limousine), André Lesca (G.Agenais), Jacques Bianco (UCD.Villeneuve), Yves Gourd (AS. Eymet), Daniel Dihars (ASPTT. Bordeaux), Bernard Domagé (Stade Montois), Pierre Nardi (VC. Barsac), Michel Friou (VC. Saintes), Pierre Dory (CC. Bergerac), Mohamed Ben Brahim (UCD. Villeneuve), Joseph Cigano (ASPTT. Bordeaux), Tino Sabbadini (Fumel), André Dupré (CC. Bergerac).

1957

Vainqueurs de courses du RC Mussidan avec Albert Rotrou, René Montagut et Max Peyssard

 AUTRES COURSES DU RC. MUSSIDAN EN 57 : 30 mai Prix Martini à Mussidan : 1° Francis Le Pemp (CC. Périgourdin), 30 juin Prix de Sourzac : 1° Pascal Bratti (Pédale Montponnaise), 4 août Prix du Mayet de Saint-Médard : 1° Guy Dubois (Pédale Faidherbe), 25 août Prix des fêtes de Douzillac : 1° Guy Dubois (Pédale Faidherbe), 15 septembre Prix du Comice à Mussidan : 1° Raoul Pouget (Guidon Sarladais), 29 septembre Prix de Bourgnac : 1° Bigot (CC. Bergerac), 28 octobre Saint-Front de Pradoux : 1° André Lesca (Guidon Agenais), 10 novembre Mussidan Prix des Biscuits Brossard : 1° Marcel Lucazeau (VC. Saintes) (Cyclo-cross) : 11 novembre Cyclo-Cross de Saint-Martin l'Astier : 1° Robert Fedon (VC. Saintes)

LA SAISON 1958

- 1958 marque une nouvelle ère dans le cyclisme. Jacques Anquetil a gagné le Tour l’an passé, Gaul l’emportera dans la Chartreuse après une étape homérique. A Mussidan, les Rotrou, Sedran, Peyssard et Madur occupent le haut du pavé. Valentin Huot qui court désormais sous une licence du Cyclo-Club Périgourdin présidé par René Leygues réalise le doublé au championnat de France des professionnels à Belvès en battant au sprint Raphaël Géminiani. Albert Chaussade reste fidèle au poste de directeur sportif mais il semble qu’une lassitude s’installe dans le club. Les articles de presse sont moins élogieux, et on se demande si les causes viennent d’un malaise ou si elles sont du fait que le temps libre manque à l’équipe dirigeante du Racing. Pourtant cette équipe est toujours bien présente avec une vingtaine de courses au programme de la saison dont les rituels prix des quartiers du Mayet et de Lagut, plus bien sûr les grandes épreuves de Mussidan et celles des comités des fêtes de la grande périphérie. Il est d'abord intéressant de voir que les épreuves autrefois empruntaient des itinéraires différents de celles d'aujourd'hui. Tenez pour Douzillac les coureurs partaient sur Beauronne, Saint-Front de Pradoux, Saint-Louis en l'Isle, Douzillac (deux fois) et ensuite cinq fois le circuit d'aujourd'hui qui on le sait, fait très mal notamment sous le chaud soleil de l'été.

Coureurs licenciés en 1958 : Claude Peyssard, Max Peyssard, Madur, Villesuzanne, Verninas, Rémi Rotrou, Robert Sedran, Claude Dieuaide, Gilbert Leguen, Large, Ludwig, Jean Sedran.

- Côté recrutement, des jeunes comme Villesuzanne, Verninas, Large et Leguen amènent un certain renouveau bien que les bouquets soient toujours de moins en moins nombreux… Dieuaide triomphe à Saint-Médard, Claude Peyssard gagne l’inter-club, Dumont à la gare de Neuvic puis à la Jemaye et le jeune Gilbert Leguen à Saint-Géry. Il est évident que ce manque de bouquets devient de plus en plus difficile à gérer, d’autant plus qu’en Dordogne certains clubs possèdent de très bons éléments. Le Guidon Sarladais est au zénith de sa forme et remporte le titre de champion du Limousin des sociétés avec Frare, Pouget, Lardy, Jayle et Amigo. Ce même Joseph Amigo qui cumule les titres avec celui de la route, soit une référence sérieuse pour le club du Périgord Noir. Mais au Racing on n'a jamais cherché à racoler et le club continuera ainsi, quitte à conserver une vitrine défaillante. Les courses s’animent tout de même et les premiers grands speakers font leur apparition comme Robert Monlong, Jean Francis, Michel Graveron, soit de précieux collaborateurs pour organisateurs et coureurs heureux de compter sur ces spécialistes qui parviennent à faire ouvrir de nombreux porte monnaie dans le secteur  des primes. Car des courses il y en a partout, sans parler des critériums d’après Tour dont celui de Nontron remporté par l’italien Vito Favéro et celui de Vergt gagné par l’espagnol Miguel Poblet, pour ne citer que ceux des grands vainqueurs, sans oublier Pierre Ruby le lauréat du cinquantenaire du Cyclo-Club Périgourdin. On retiendra aussi au RCM l'organisation en prologue de certaines épreuves, de brevet du jeune cycliste. Albert Chaussade en a organisé à Neuvic, à Mussidan et peut-être bien ailleurs, avec l'aide de M. Barrière, Denoix et Thouron. Cette année là et pour l'anecdote, on retiendra chez les premières catégories des brevetés la victoire de François Lotterie à Mussidan, une place pour le jeune Charles Chaussade, alors qu'en deuxième catégorie Pierre Dutreuil l'emportera pendant qu'un certain Jacques Martin alors âgé de huit ans terminait 5°.

1958 RCM

Ils ont gagné en 1958 avec le RC Mussidan. De gauche à droite Pierre Frare (Guidon Sarladais),
Daniel Walryck (CC Périgueux), René Montagut (CA. Ribérac), Max Peyssard (RC Mussidan)
et Georges Dupré (VC Monpazier).

LES COURSES DU RACING EN 1958

A Mussidan (Course classement du 16 mars).
1° Claude Peyssard (RC.Mussidan), 2° Max Peyssard, 3° Madur, 4° Villesuzanne, 5° Verninas, 6° Roland Rotrou, 7° Robert Sedran, 8° Dieuaide, 9° Leguen, 10° Jean Sedran, 11° Large.
A Mussidan (Prix du printemps du 30 mars).
1° René Montagut (VC. Nontron), 2° Lasjaunias (Périgueux), 3° Fraisseix (Saint-Léonard), 4° Valet (Terrasson), 5° Camille Saintonge (Nontron), 6° Vergnes (Bergerac), 7° Arnaudeau (Bergerac), 8° Mémy (CC. Bergerac), 9° Chabrier (Limoges), 10° Sedran (RC.Mussidan).
A Neuvic sur l'Isle (8 avril).
1° Walryck Daniel (CC. Périgueux), 2° Castaing (La Réole), 3° Dauléac (Villeréal), 4° Empinet (Le Lardin), 5° Arnaud (Bordeaux), 6° Lasjaunias (CC. Périgueux), 7° Augustin (Bordeaux), 8° Dader (La Réole), 9° Duvaleix (Périgueux), 10° Rebeyrol (Bergerac).
A Saint-Léon (8 mai).
1° Pierre Frare (Guidon Sarladais), 2° Saintonge (Nontron), 3° Arnaud (Bordeaux), 4° Frappier (Ribérac). 1° Jeune : Laporte (Bergerac).
Prix Martini à Mussidan (le 15 mai).
1° Franck Jousson (UC. Montpon), 2° Schoké (Périgueux), 3° Luzier (Périgueux), 4° Deschamps (Périgueux), 5° Longaud (Montpon), 6° Sedran (Mussidan), 7° Puygauthier (Saint-Aulaye), 8° Biot (Montpon), 9° Verninas (Mussidan).
A la Gare de Neuvic (26 mai).
1° Dumont (RC. Mussidan) 2° Boyer (Périgueux), 3° Zaccaron (Le Fleix), 4° Lubiato (Villeréal), 5° Dauléac, (Villeréal), 6° Claverie (Périgueux), 7° Boucherie (Périgueux), 8° Dieuaide (Mussidan), 9° Leguen (Mussidan).
A Saint-Médard de Mussidan (9 juin).
1° Claude Dieuaide (RC.Mussidan), 2° Francis Le Pemp (CC. Périgueux), 3° Dumont (RC.Mussidan), 4° Bonnet (Coutras), 5° Zaccaron (Le Fleix), 6° Gireaudeau (AS. Eymet).
A Sourzac (29 juin).
1° Franck Jousson (UC. Montpon), 2° Sedran (RC.Mussidan), 3° Puygauthier (Saint-Aulaye VC), 4° Dieuaide (RC.Mussidan).
A Mussidan (14 juillet).
1° Georges Dupré (VC. Monpazier), 2° Audibert (Monpazier) tous deux sur cycle Dilecta agent Méredieu à Sainte-Foy, 3° Milani (VC. Lardin), 5° Gourd (AS. Eymet), 6° Dubois (P. Faidherbe), 7° Garbay, 8° Frappier (CA. Ribérac), 9° Dumont (RC.Mussidan), 10° Arnaud (RC.Mussidan).
Saint-Vincent de Connezac (17 août).
1° Losmède (Périgueux), 2° Dubois (Périgueux), 3° Le Pemp (Périgueux), 4° Claverie (Périgueux), 5° Camille Saintonge (Nontron), 6° Boucherie (Périgueux), 7° Dumont (Mussidan), 8° Duvaleix (Périgueux).
A Douzillac (24 août).
1° Henri Guionie (CC.Bergerac), 2° Serros (Saint-Aulaye), 3° Puygauthier (Saint-Aulaye) 4° Dieuaide (RC.Mussidan), 5° Devaud (Montpon), 6° Robert Sedran (RC.Mussidan), 7° Gilbert Leguen (RC.Mussidan), 8° Jean Sedran (RC.Mussidan), 9° Yves Berger (Lalinde), 10° Rotrou (RC.Mussidan).
A Saint-Géry ( 7 septembre).
1° Gilbert Leguen (RC.Mussidan), 2° Puygauthier (Saint-aulaye), 3° Robert Sedran (Mussidan), 4° Blazinet, 5° Serrot, 6° Telancher, 7° Villesuzanne, 8° Biot, 9° Jean Sedran, 10° Marty.
Prix du Comice à Mussidan (21 septembre).
1° Roger Croissant (UCD. Villeneuve), 2° Jugie (Périgueux), 3° Hébras (Limoges), 4° Rebeyrol (Bergerac), 5° Eymerie (Périgueux), 6° Losmède (Périgueux), 7° Lagane (Montauban), 8° Perrier (Le Fleix), 9° Bratti (UC.Montpon), 10° Munini (Bordeaux).
Prix de Bourgnac (28 septembre).
1° Gilbert Biot (UC. Montpon) les 65 kms en 1h45 sur cycle Royal-Fabric agent Lautrète à Montpon, 2° Bonnet (UC. Montpon), 3° Février, 4° Villesuzanne (RC.Mussidan), 5° Rideau, 6° Zacchi 7° Seurin (Bergerac), 8° Gilbert Leguen (RC.Mussidan), 9° Sedran (RC.Mussidan), 10° Rotrou. (RC.Mussidan).

 QUELQUES GRANDS DE LA SAISON 58.

Wart Wagtmans, Roger Rivère, Gérard Saint, Raphaël Géminiani, Gerrit Woorting, Vito Favéro, Arrigo Padovan, Rik Van-Looy, Rik Van-Steenbergen, Emmanuel Busto, Armand Desmet, Gilbert Desmet, Pino Cérami, Fred de Bruyne, Nino Defilippis, Joseph Plankaert, Pierre Everaert, Ercole Baldini, Charly Gaul, Jacques Anquetil, André Darrigade, Joseph Morvan, Jean Stablinski, Jean-Marie Cieleska, Jean Gainche, Jos Hovenaers, Brian Robinson, Francis Pipelin, Louis Rostollan, Guy Ignolin, Joseph Groussard, Valentin Huot, Fédérico Bahamontes, Marcel Janssens

 CEUX QUI BRILLENT EN PÉRIGORD.

Daniel Walryck (CC. Périgueux), Robert Conty (CC. Bergerac), Pierre Frare (G. Sarlat), Georges Dupré (VC. Monpazier), Claude Bédry (CC. Bergerac), Gilles Schoké (CC. Périgueux), Gilbert Empinet (VC. Lardin), Henri Guionie (CC. Bergerac), Claude Armand (CC. Bergerac), Pierre Mémy (CC. Bergerac), Yves Gourd (AS. Eymet), Francis Capitanio (CC. Bergerac), René Rebeyrol (CC. Bergerac), Jean-Pierre Milani (VC. Lardin), Francis Le Pemp (CC. Périgueux).

 LES VEDETTES DU SUD-OUEST.

André Dufraisse (UV.Limousine), Michel Gonzalès (VC. Hendaye), Daniel Dihars (ASPTT. Bordeaux), André Lesca (Guidon Agenais), Robert Gibanel (Pau VC), Jean Ricou (VC. Gémozac), Settino Perrin (Guidon Agenais), Robert Vivensang (Hendaye), Raoul Vivensang (Hendaye), Elie Rascagnères (Toulouse), René Lesbats (CAM Bordeaux), Robert Cazala (VC. Pau), Jacques Suire (Bordeaux VC), Alfred Gratton (Monaco).

 AUTRES COURSES DU RC.MUSSIDAN EN 58 : 13 avril Prix de Saint-Louis en l'Isle1° Robert Conty (CC. Bergerac), 11 mai Prix de Lagut : Résultats non trouvés

LA SAISON 1959

- En 1959 l’activité du Racing faiblit côté organisations. Albert Rotrou remporte les courses de classement, alors que Robert Sedran commence à montrer le bout de son nez. Le Cyclo-Club Lindois remporte le championnat des sociétés du Limousin auquel le club appartient, mais il devient de plus en plus difficile de se faire une place au soleil. Le CC. Fleixois de monsieur Cales marche fort, celui de monsieur Fix à l’UC. Montpon progresse tout comme le Saint-Aulaye Vélo-Club du père Bonnafous qui recrute notre jeune Villesuzanne et à qui profite la mise en sommeil provisoire du CA. Ribéracois.
- A Mussidan on voudrait faire autre chose, mais si on a des idées il faut des moyens, sans parler de l'investissement personnel pour parachever ces éventuelles nouveautés. Le club remporte en mai le challenge Martini. C'est une grande satisfaction pour les dirigeants puisque ce challenge est destiné aux jeunes, ce qui démontre que le club enregistre un certain regain de vitalité. Le 14 juillet se fête toujours au rythme du cyclisme, une occasion pour Pierre Frare d’accrocher une belle épreuve à son palmarès et de démontrer la puissance de cette équipe Lindoise qui évoluait sous l’enseigne des Papèteries Polyrey. Au prix du Comice, honneur au Maroc avec la victoire de Mohamed El Gourch qui devient le lauréat de cette édition 1959 ce qui donne un petit goût d’international à ce cyclisme qui aborde maintenant une nouvelle vitesse de croisière.
Coureurs licenciés en 1959 : Madur, Verninas, Rémi Rotrou, Robert Sedran, Jean Sedran, Claude Dieuaide, Gilbert Leguen, Large, Ludwig, Dumont, Albert Rotrou.
- Les animateurs montent en flèche et le Racing choisit depuis l'an passé pour ses épreuves André Delort originaire du Libournais, mais les Tamain, Le Coguic, Boussat, Mahéo donnent déjà d’excellentes prestations pour préparer la montée en puissance de toutes les épreuves du grand Sud-Ouest. Ce Sud-Ouest qui vibre aux accents Landais, avec la victoire d’André Darrigade au championnat du monde à Zandvoort, soit cinq années après celle de son chef de file Louison Bobet, tout un symbole qui ne nous laisse pas indifférents …!
- A la fin de la saison le palmarès du club enregistrait un timide mieux, avec un Robert Sedran vainqueur à Atur et à La Douze, un Albert Rotrou de retour dans les pelotons et avec les bouquets s’il vous plaît, un Claude Dieuaide à la hauteur, un Jean Sedran valeureux et un Rémi Rotrou accrocheur. Oui on le voit, l’histoire du RCM c’est l’histoire d’un club qui continue de vivre, c’est une histoire qui n’est plus à son apogée certes, mais c’est une histoire qui clôture deux décennies exceptionnelles pour tout notre cyclisme et à tous les niveaux de la compétition.

1959 RCM

1959 avec Albert Rotrou vainqueur à Mussidan, Saint-Louis en l'Isle,
Pierre Frare le 14 juillet à Mussidan

et Daniel Walryck qui fait la cloture à Saint-Michel de Double

LES COURSES DU RACING EN 1959

A Mussidan (course de classement du 13 mars).
1° Albert Rotrou, 2° Ludwig, 3° Robert Sedran, 4° Madur, 5° Jean Sedran.
A Mussidan (Prix des Râmeaux du 22 mars).
1° Henri Guionie (CC. Bergerac), 2° Rousseau (CC.Lalinde), 3° Girard (Saint-Aulaye VC), 4° Rotrou (RC. Mussidan), 5° D. Laronze (Périgueux), 6° C. Laronze (Périgueux), 7° Villesuzanne (Saint-Aulaye VC).
A Saint-Louis en l'Isle (5 avril).
1° Albert Rotrou (RC. Mussidan) les 80 kms en 2h07 sur cycle Helyett agent Chaussade à Mussidan, 2° Gervais (CC. Périgueux), 3° Robert Sedran (RC. Mussidan), 4° Dumont (RC. Mussidan), 5° Mémy (CC. Bergerac), 6° Baucaud, 7° Sallade, 8° Parade, 9° Besse, 10° Serrot (Saint-Aulaye VC).
Prix Martini à Mussidan (7 mai).
1° Albert Rotrou (RC. Mussidan) les 80 kms en 2h01 sur cycle Helyett agent Chaussade à Mussidan, 2° Emery (CC. Périgueux), 3° Valade (Saint-Aulaye VC), 4° Cabianca (Villeneuve), 5° Dumon (RC. Mussidan).
A Saint-Léon sur l'Isle (8 mai).
1° Doumenge (Bergerac), 2° Losmède (Périgueux), 3° Conty (Bergerac), 4° Claverie (Périgueux), 5° Emery (Périgueux), 6° Audibert (Lalinde).
A Neuvic-Gare (18 mai).
1° Claude Dieuaide (RC. Mussidan) les 102 kms en 2h40 sur cycle Royal-Asport agent Chaussade à Mussidan, 2° Albert Rotrou (RC. Mussidan), 3° Schoké (Périgueux), 4° Dumon (RC. Mussidan), 5° Sedran (RC. Mussidan), 6° Ludwig (RC. Mussidan), 7° Leguen (RC. Mussidan), 8° Saintonge (Nontron), 9° Jean Rotrou, 10° Xart.
A Saint-Médard de Mussidan (14 juillet).
1° Henri Guionie (Bergerac), 2° Zaccaron Christian (CC. Fleixois), 3° Segonzac, 4° Rideau.
AMussidan (14 juillet).
1° Pierre Frare (CC. Lalinde) sur cycle Vénétia agent Tristan à Lalinde, 2° Gondolfo (Montluçon), 3° Audibert (CC. Lalinde), 4° Augustin (Bordeaux), 5° El Gourch (Casablanca), 6° Gandora (Bordeaux), 7° Castéra (Bordeaux), 8° Sever-Souchet (Libourne), 9° Vidal (Sainte-Livrade), 10° Célérier (Auvergne).
A Mussidan (Kermesse de Bassy du 26 juillet).
1° Longaud Lilian (UC. Montpon), 2° Geneste, 3° Besdron, 4° Rousseau (CC. Lindois), 5° Guionie (Bergerac), 6° Bouquet, 7° Zaccaron (CC. Fleixois), 8° Albert Rotrou (RC. Mussidan), 9° Dieuaide (RC. Mussidan) , 10° Isard.
A Saint-Vincent de Connezac (16 août).
1° Claude Dieuaide (RC. Mussidan) les 100 kms en 2h39 sur cycle Royal-Asport agent Chaussade à Mussidan, 2° Gervais (CC. Périgueux), 3° Albert Rotrou (RC. Mussidan) , 4° Serrot (Saint-Aulaye VC) , 5° Longaud (UC. Montpon).
A Douzillac (30 août).
1° Rémi Rotrou (RC. Mussidan) les 100 kms en 2h47 sur cycle Géminiani agent Chaussade à Mussidan, 2° Dieuaide (RC. Mussidan), 3° Robert Sedran (RC. Mussidan), 4° Leguen (RC. Mussidan), 5° Trimoulet.
A Saint-Géry 6 septembre).
1° Lécuyer (CC. Lindois), 2° Biot, 3° Vinant, 4° Mazerat, 5° Ovan.

 QUELQUES GRANDS DE LA SAISON 59.

Wart Wagtmans, Gérard Saint, André Darrigade, Fernand Picot, Jean Craczyck, Valentin Huot, Pierre Everaert, Jacques Anquetil, René Privat, Raphaël Géminiani, Jean Stablinski, Roger Rivière, Tino Sabbatini, Michel Dejouhannet, Rick Van-Looy, Nicolas Barone, Henri Anglade, Charly Gaul, Raymond Mastrotto, Roger Hasenforder, Robert Cazala, Eddy Pauwels, Rolf Graf, Jos Hovenaers, Jean Dotto, Fédérico Bahamontès, Joseph Morvan.

 CEUX QUI BRILLENT EN PÉRIGORD.

Pierre Frare (CC. Lindois), Henri Guionie (CC. Bergerac), Emile Delmas (CC. Lindois), Albert Rotrou (RC. Mussidan), René Loustalot (CC. Bergerac), Robert Rousseau (CC. Lindois), Pascal Bratti (CC. Périgueux), Claude Courtine (CC. Lindois), Michel Prellon (AS. Eymet), Jacques Gervais (CC. Périgueux), Lilian Longaud (UC. Montpon), Christian Zaccaron (CC. Fleixois), Robert Sedran (RC. Mussidan), Pierre Mémy (CC. Lindois), Yves Berger (CC. Lindois), Rémi Rotrou (RC. Mussidan), Claude Bésarion (CC. Fleixois), Yves Gourd (AS. Eymet), Claude Dieuaide (RC. Mussidan).

 LES VEDETTES DU SUD-OUEST.

Jacques Pineau (Agen), André Cousinié (UV. Mazamet), Daniel Dihars (ASPTT. Bordeaux), Pierre Rançon (Montauban), Michel Friou (Saintes), André Lesca (Agen), Michel Gonzales (VC. Hendaye), Daniel Walryck (CC. Périgueux), Robert Gibanel (Pau VC), Manuel Manzano (Stade Montois), Jean Belotti (VC. Sainte-Livrade), Roger Vidal (VC. Sainte-Livrade), Mohamed Ben-Brahim (UCD. Villeneuve), René Abadie (Stade Montois), Robert Suire (Guidon Manslois), Jean Deloche (ASPTT. Bordeaux), Jean Currit (UV. Poitiers), Jacques Suire (Bordeaux VC), Michel Brux (Tarbes), Raymond Poulidor (AC. Creusoise), Robert Verdeun (SA. Bordeaux), Henri Bandéra (Tarbes), Claude Colomina (CC. Marmande), Jacques Gestreaud (UCAP.Angoulême), Eugène Fourgeau (G. Manslois), Fernand Delort (US. Andernos), Alain Desplats (UV. Limousine),

 AUTRES COURSES DU RC.MUSSIDAN EN 59 : 5 juillet Prix des fêtes de Sourzac : 1° Max Serrot (Saint-Aulaye VC), 20 septembre Prix du Comice de Mussidan : 1° Mohamed El Gourch (Casablanca) : 5 octobre Saint-Michel de Double : 1° Daniel Walryck (CC. Périgueux)

RÉTRO VÉLO DORDOGN - MUSSIDAN : HISTOIRE DE SON CYCLISME (10) © BERNARD PECCABIN
Prochain épisode : 1960-1962, Le départ d’Albert Chaussade et les premières nocturnes (à suivre)

Posté par Bernard PECCABIN à 08:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]