06 février 2019

1994 - LE CYCLISME, SON ACTUALITE (6° semaine de la saison)

Paggiolo DavidIL Y A 25 ANS EN DORDOGNE ET EN AQUITAINE

4 au 10 février 1994

- L’Assemblée Générale du Comité Midi-Pyrénées s’est tenue au théâtre municipal de Cahors sous la présidence de Jean Bernussou. Le Comité Régional totalise 103 sociétés (+5), 3077 licenciés (+86) et 505 organisations (+4) soit une progression favorable pour tous les secteurs d’activités.

- A Croutelle, c’est le jeune Paggiolo (Caudrot) - notre photo en médaillon - qui remporte le cyclo-cross de la commune mis sur pied par l’UV Poitiers. Le coureur Aquitain réalise une belle performance devant Guillet (Aizenay), Raymond (Pédale Faidherbe), Dumont (Caudrot) et Aigret (UV Poitiers).

VÉLO DORDOGNE - 1994/6° SEMAINE © BERNARD PECCABIN
La mémoire du cyclisme en Dordogne est à découvrir sur les blogs :
http://la-dordogne-cycliste.allmyblog.com/ et http://velodordogne.canalblog.com/

Posté par Bernard PECCABIN à 10:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


05 février 2019

UNE BONNE OUVERTURE POUR QUENTIN PACHER

DANS LE SPRINT POUR LA 3° PLACE
A 22 SECONDES DU LAURÉAT

51491131_2364686180248281_4860862360035786752_n[1]

Turgis et Combaud lors de la dernière difficulté (© Martine Lefeuvre compte facebook)

- Le Français Anthony Turgis (Direct Energie) a remporté au sprint le 41e Grand Prix La Marseillaise cycliste, à l'issue des 139,8 km (*) dimanche à Marseille.

51352790_2364681063582126_6607124267916066816_n[1]

51540069_2364682793581953_5945591152760586240_n[1]

© Martine Lefeuvre compte facebook

- Le vice-champion de France sur route 2018, 24 ans, a devancé son dernier compagnon d'échappée, son compatriote Romain Combaud (Delko Marseille Provence). Le Belge Tom Van Asbroeck (Israël Cycling Academy) complète le podium, en réglant un peloton de 47 coureurs pointé à 23 secondes, parmi lesquels se trouvaient Quentin Pacher (classé 32°).

51484014_2364687940248105_4984948535062429696_n[1]

© Martine Lefeuvre compte facebook

- Turgis s'empare donc de la première place de la Coupe de France à l'issue de cette première manche de la saison. Mais "Vélo-Dordogne" se réjouit de la place du coureur Bergeracois qui débute bien sa saison 2019. Espérons que l’Etoile de Bessèges et le Tour d’Oman qui constitue son proche calendrier confirmeront ses bonnes dispositions.
Liens (anciennes publications du blog) :
- Quentin Pacher chez les pros continentaux.
- Photos des pros de Dordogne.

(*) LE PARCOURS : Dès l’entame, les coureurs sauront à quoi s’attendre durant cette journée. Avec des premiers kilomètres certes pas très pentus mais constamment en faux-plat montant, les attaques devraient avoir lieu afin de se positionner en tête de course. Et même si ce n’est pas sur des difficultés répertoriées, elles ne seront pas de tout repos. Dans tout le tracé, les phases de plat sont même rares à la différence des montées qui vont s’enchaîner. Le Col du Pas de la Couelle surnommé le Petit Galibier (7,6 à 3,7%) et le Col de l’Espigoulier (11,3 km à 4,3%) seront à franchir avant d’atteindre la mi-course. Puis, un peu moins difficile le Col des Bastides représentera tout de même un obstacle tout comme le Pas de Bellefille (3 km à 5,6%). Ce sera alors le moment de se confronter au plus gros morceau le Col de Crêtes (4,3 km à 7,4%). C’est ici que des coureurs plutôt catalogués puncheurs et grimpeurs devront faire la différence. La dernière difficulté, pour ne pas changer, sera le Col de la Gineste (9,3 km à 3,1%). Quand son sommet sera passé, il restera moins de dix kilomètres pour atteindre la ligne d’arrivée à Marseille.

51279148_2364687513581481_3114751506155307008_n[1]

© Martine Lefeuvre compte facebook (Mickaël Delage parmi les attardés)

LE MOT DU VAINQUEUR
"Je savais que j'étais plus rapide".

- "La Marseillaise est une course que beaucoup veulent ajouter à leur palmarès", confirme après l'arrivée l'autre leader de Turgis chez Direct Énergie, Lilian Calmejane, finalement 6e, après deux 3es places en 2017 et 2018. Une centaine de mètres plus loin, pris dans l'agitation du protocole, Anthony Turgis ne sait plus quoi faire de la coupe et du bouquet de vainqueur. "Mets-les dans ta poche", plaisante un spectateur de la scène. Le Francillien sourit, fier de son coup, et fait remarquer que dans une saison, les échappées qui vont au bout sont rares. D'autant qu'avec la suppression du parcours de la route des Crêtes, les pronostics semblaient plutôt favorables aux sprinteurs. "La consigne était de mettre quelqu'un de fort devant, c'est tombé sur moi, j'ai réussi à lever les bras donc tant mieux", explique Turgis, cerné toute la journée par trois compagnons de fugue liés à la Provence. L'échappée gagnante a été initiée puis relancée par Julien Antomarchi (Natura4Ever Roubaix Lille Métropole), né à Marseille et vivant à La Bouilladisse ; le Sud-Africain Morne van Niekerk (Saint-Michel Auber 93) fut licencié au Martigues SC en 2017 ; et enfin Romain Combaud entame sa quatrième saison chez Delko Marseille-Provence. Seul ce dernier résistera jusqu'au bout, Antomarchi et Van Niekerk se faisant lâcher durant l'ascension du Pas d'Ouillier. Turgis et Combaud n'avaient plus qu'à résister à un peloton qui avait laissé beaucoup trop de champ à de tels coursiers. "On a cru en nous jusqu'au bout. À 5 km de l'arrivée, on avait la victoire assurée. Je me disais qu'il fallait vraiment qu'on soit à l'arrêt pour que l'on soit rattrapé", poursuit le vainqueur du jour. La guerre des nerfs habituelle dans un sprint à deux n'a pas eu lieu. "Ça fait des années qu'on court ensemble, je savais que j'étais plus rapide. On n'est jamais sûr de gagner, mais sur une arrivée comme ça avec du vent, c'est surtout la valeur brute qui compte."

- Tranquille comme Turgis. Modeste aussi : "Je sais que je suis assez fort, mais je sais aussi qu'il y a plus fort que moi dans l'équipe. Ce n'était pas prévu que j'y aille tout de suite (dans l'échappée), plutôt à mi-parcours pour durcir la course en faveur de Niki et Lilian. Plus j'allais loin, plus ils restaient au chaud, c'était tout à notre avantage." L'ancien de la Cofidis signerait des deux mains pour épargner les jambes de ses leaders chaque week-end et récolter un peu plus de lumière. Ça tombe bien. Son équipe, à la lutte pour arracher une sélection au prochain Tour de France, aura besoin d'un Anthony Turgis en pleine forme. Le cyclisme aussi : c'est précieux un équipier qui fait le boulot sans rechigner, doublé d'un baroudeur qui n'hésite pas à aller au front avec des chances infimes de victoire. Hier, ça a marché.

VÉLO DORDOGNE - LA MARSEILLAISE 2019 © BERNARD PECCABIN
La mémoire du cyclisme en Dordogne est à découvrir sur les blogs :
http://la-dordogne-cycliste.allmyblog.com/ et http://velodordogne.canalblog.com/

Posté par Bernard PECCABIN à 15:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

04 février 2019

1969 - LE CYCLISME, SON ACTUALITE (6° semaine de la saison)

IL Y A 50 ANS EN DORDOGNE ET EN AQUITAINE

4 au 10 février 1969

- Par un temps assez froid, en présence d’un public nombreux la troisième édition des samedis cyclistes hivernaux a obtenu du succès avec une participation qui a dépassé les cent coureurs. La Médaille Bordelaise a vu le succès de Claude Magni (Langon) devant Christian Dolhats (Tarnos) et Michel Cruzin (Le Pian-Médoc). La finale de vitesse séniors a profité à Ravat (US Bouscat) qui bat Besse (Bègles) et Grangé (Talence). Chez les cadets victoire de Dominique Durand (SAM Bordeaux) en vitesse devant Bérard (Talence). Cigana (CC Bordelais) triomphe dans l’individuelle juniors, Bernard Dupuch (SAM Bordeaux) dans celle des séniors et Dominique Durand dans celle des cadets.
- Les cyclistes Mussidanais se retrouvent depuis le mois dernier à la salle annexe des fêtes, où sous la direction de M. Bartolo, ils travaillent leur condition physique. On espère que ces jeunes sauront mettre à profit cette préparation.
- Le bureau du Cyclo-Club Fleixois a été constitué. Présidé par Edmond Goulard, on retrouve Pierre Calès au secrétariat et Maurice Balateau à la trésorerie. On note parmi les membres MM. Henri Buisson, Louis Large, Jean-Luc Armbruster, Lucien Constant, Jean Rousseille, Marcel Buisson et Jacky Blonde. Après 16 ans de service, le club se porte bien et reste fidèle à sa devise : "toujours bien faire et laisser les autres libres".

CCP 1969

De gauche à droite la nouvelle vague du CC Périgourdin avec Patrick Delmas,
Michel Chaumont, Georges Franc et André Marache

- Revue d’effectifs au Cyclo-Club Périgourdin avec les jeunes pousses que sont André Marache, Jean-Luc Durieux, Marc Bailly, Marc Gillet, Michel Chaumont, Christian Strugeon, Germain Lance, Georges Franc qui ont tous obtenu des résultats prometteurs et qui seront renforcés par les frères Peilloux, les frères Chort, Brun, Cossec, Thomasson, Porcher, Joubert, Sauvignat et surtout par Patrick Delmas brillant vainqueur à Bassillac.
- Le Guidon Sarladais a constitué son calendrier qui sera riche en manifestations avec environ 25 épreuves. Parmi les premières, on note les prix des fêtes de Daglan, La Canéda, Saint-Léon sur Vézère, Meyrals, Saint-Circq du Bugue et le prix des Tabacs à Vézac.

Barraud

Philippe Barraud le Nontronnais licencié au CRCL vainqueur à domicile

- Le premier cyclo-cross de Nontron, organisé par l’Union Cycliste a remporté un très beau succès populaire. Malgré l’absence des grands spécialistes nationaux participant au championnat de France, un nombreux public s’était rendu sur un parcours judicieux et qui devrait à l’avenir voir une participation importante. La victoire est revenue au jeune Philippe Barraud du CRC Limousin.

VÉLO DORDOGNE - 1969/6° SEMAINE © BERNARD PECCABIN
La mémoire du cyclisme en Dordogne est à découvrir sur les blogs :
http://la-dordogne-cycliste.allmyblog.com/ et http://velodordogne.canalblog.com/

Posté par Bernard PECCABIN à 10:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

02 février 2019

CHAMPIONNATS D’AQUITAINE DE CYCLO-CROSS (1979-1981)

LES TITRES DE 1979 à 1981

LE RENOUVEAU AVEC BARBE, DESPERT ET CASTAING

CC

L'APRES PIERRE BERNET

1979 le 18 décembre 1978 à Soorts (Organisation : AS Hossegor)
- Vous n’aurez pas beaucoup d’infos sur ce championnat dont on ne trouve aucune trace sur la presse. On citera juste les trois premiers avec Jean-Pierre Barbe (CA Béglais) titré devant Serge Dubois (Hossegor) et Bernard Pineau (Talence).Mais voilà qu'un lecteur nous adresse l'info que je vous communique . 1
° Jean-Pierre Barbe (CA Béglais), 2. Serge Dubois Hossegor) à 25", 3. Bernard Pineau (Talence) à 1'45", 4. Jean-Mary Despert (Talence) à 1'55", 5. Bernard Becaas (Renault Gitane) à 2'45", 6. Bruno Avezou (Bègles) à 3'20", 7. Bernard Bodin (Lalinde) à 3'30", 8. Castaing (CC Marmande) à 4'00", 9. Jacques Chauvin (Thiviers), 10. Lauroua (Orthez), 11. Gilbert Duclos-Lassale (Peugeot), 12. Jean-Claude Ulbert (Sarlat), etc...

Bussière-Badil 79

Jean-Pierre Barbe (CA Béglais) pris ici sur une autre épreuve, a gagné le titre à Soorts

NB : Le Championnat de France se déroule sur deux épreuves avec les pros d’un côté et les amateurs de l’autre. Couru à Porchefontaine (Versailles) il consacre André Wilhem qui devance Pierre-Raymond Villemiane notre Bergeracois. Daniel Perret gagne le titre amateur.
- Dans les comités voisins c’est le statuquo avec Yves Cardinal toujours lauré dans le Poitou, tout comme Henri Bonnand dans le comité des Pyrénées. Dans le Limousin, René Princeau reprend on titre (le deuxième de sa carrière).

Quelques pratiquants de cette époque : Daniel Dubois (Talence), Yves Cardinal (CA. Civray), Jacques Chauvin (Pédale Thibérienne), Jean-Pierre Barbe (CA Béglais), Bernard Pineau (Talence), Serge Dubois (Hossegor), Jean-Mary Despert (Talence), Philippe Avezou (Bègles), Bernard Conan (Tursac), Jean-Claude Ulbert (Sarlat), Jean Biniecki (Nontron), Jean-Paul Raymond (Beaulac), Gagnadour (Talence), Nicolas (Navarenx), Jacques Chauvin (Thiviers), Lionard (Talence), Bénamara (Marmande), Mondory (Lalinde), Taillacot (Talence), Couralis (Pau), Audurean (Libourne), Bernard Estève (Périgueux), Heno (Eymet), Ciscatto (Saint-Médard), Jean-Louis Gunder (CC. Périgourdin), Bruno de Santi (Facture), Bruno Barde, Bruno Avezou (Bègles), Vérardo (Langon), Miconi (Carcans), Jean-Luc Castaing (Nontron), Labat (Sainte-Livrade), JM Fabre (Cam Bordeaux), Roger Thévenet (Civray), Franchineau (Parthenay), Philippe Berron (Leroy-Somer), Gilbert Berron (VC Leroy-Somer), Valade (Ruffec), Lebaud (Niort), Gravelaud (Bressuire), Bonneau (Cycle Poitevin), Gillereau (Cycle Poitevin), Magnan (Chef-Boutonne), Henri Bonnand (Saint-Juéry), Claude Montalescot (Pédale Nontron), Maret (CC Gourdon), Métais (Niort), Lacaud (CC Périgueux), Paillot (Leroy-Somer). (en gras les Périgourdins)

 1980 le 16 décembre 1979 à Bussière-Badil (Organisation : Pédale de Nontron)

Bussière-Badil 79

- En ce fameux dimanche de décembre 1979, le ciel déversa des centaines d'hectolitres d'eau sans discontinuer. Sur cette ligne de départ (photo ci-dessus), on attendait les professionnels Villemiane, Duclos-Lassalle, Becaas, Arbès, et d'autres... mais à l'appel, pas de pros en vue, le temps ne les avait pas disposé à sortir. Seuls les amateurs se présentaient courageusement sous une pluie battante. Peu de spectateurs au départ. Le maire et le comité des fêtes noyaient leur chagrin alors que Jacques Chauvin, coureur de la Pédale Thibérienne et conseiller municipal de Bussière-Badil semblait découragé par l'ampleur des trombes d'eau qui s'abattaient sur les prairies de son Périgord Vert et sur le circuit qu'il avait lui-même tracé entre "Chez Jean Faure" et "les Granges".

Bussière-Badil 79

1979 Avezou bis

Du beau monde au départ, mais que des amateurs courageux

- Parmi les concurrents (photo du haut) on note de gauche à droite Jean-Pierre Barbe (Bègles), Serge Dubois (Hossegor), Jean-Mary Despert (Talence), Philippe Avezou (Bègles) Ce quatuor constitue le carré d'As idéal pour la conquête du titre. Jean-Pierre Barbe (avec maillot blanc à damiers) est le champion sortant. Partout des ruisseaux s'étaient formés sur un terrain gorgé d'eau et qui ne pouvait plus en supporter. Beaucoup de coureurs abandonnèrent. Jean-Louis Gunder (maillot bleu) terminera dernier de l'épreuve, mais pour lui l'essentiel était de participer.

Bussière Badil 79

Gunder (Cyclo-Club Périgourdin) termine dernier mais n'a pas abandonné

- Après un duel avec Serge Dubois, Jean-Marie Despert parvient à décrocher le titre devant une haie de spectateurs et de parapluies. Favori de l'épreuve, il a construit son succès avec intelligence et lucidité. Le matin chez les juniors, c'est Bruno de Santi (AS Facture Biganos) qui avait enlevé le titre, transformant déjà en bourbier le parcours emprunté l'après-midi par les séniors.

Bussière-Badil 79

Jean-Mary Despert le Bergeracois licencié à Talence titré

Le classement : 1. Jean-Mary Despert (US. Talence), 2. Serge Dubois (Hossegor), 3. Jean-Pierre Barbe (Bègles), 4. Philippe Avezou (Bègles), 5. Bernard Conan (Tursac), 6. Jean-Claude Ulbert (Sarlat), 7. Jean Biniecki (Nontron), 8. Jean-Paul Raymond (Beaulac), 9. Gagnadour (Talence), 10. Nicolas (Navarenx), 11. Jacques Chauvin (Thiviers), 12. Lionard (Talence), 13. Bénamara (Marmande), 14. Mondory (Lalinde), 15. Taillacault (Talence), 16. Couralis (Pau), 17. Audureau (Libourne), 18. Bernard Estève (Périgueux), 19. Heno (Eymet), 20. Ciscatto (Saint-Médard).

1979 Bussière

Le président Bousquet du Comité d'Aquitaine avec le vainqueur

Quelques pratiquants de cette époque : Francis Castaing (CC Marmande), Robert Duros (Maubourguet), Burte (Navarrenx), Lauroua (Orthez), Rumeau (Lannemezan), Benoit (Eauze), Gagnadour (Talence), Duresse (Talence), Couralis (Navarrenx), Jeanneau (Navarrenx), Jean-Mary Despert (Talence), Bruno de Santi (Facture), Huaut (Andernos), Nicolas (Navarrenx), de Diego (Navarrenx), Cabé (Grenade), René Pédejouan (Faux), Michel Jean (Ucapa), Jean Biniecki (Nontron), Lionard (Talence), Vignaud (Ucapa), Jean-Louis Gouraud (Nontron), Octave (Civray), Paillot (Leroy-Somer), Bouchet (Villenave), Drouillard (Ucapa), Philippe Berron (Leroy-Somer), Jacques Chauvin (Thiviers), Martin (Lussac), René Princeau (Saint-Junien), Charbonneau (Champagné les Marais), Gillereau (Cycle Poitevin), Bascle (Cycle Poitevin), Aigret (Lussac), Taillacot (Talence), Philippeau (Talence), Audebrand (Fontenay), Audiguet (UV Angérienne), Michel Larpe (Ucapa), Jean-Paul Raymond (Le Bouscat), Valade (Ruffec), Bernard Estève (Pédale Faidherbe), Gérard Moyen (UC Brive), Malard (UC Corrèzienne), Bruno Avezou (Bègles), Mouret (UV Limousine), Sallet (Saint-Junien), Lecompte (Limoges), Dubès (Asptt Périgueux), Libreau (UC Corrèze), Aigret (Barbezieux), Philippe Avezou (Guidon Séverinois), Cassier (AVC Libourne), Szkolnick (Beaulac-Bernos), Taillacot (Talence), Cuilhé (Guidon Séverinois), Martineau (Libourne), Prépoint (Ambarès), Girard (Cadaujac), Eyquard (Libourne) - en caractères gras, les Périgourdins -

NB : Henri Bonnand est de nouveau champion des Pyrénées devant Robert Duros (Maubourguet) et Gérard Cornand (Montauban). Septième titre pour Yves Cardinal en Poitou-Charentes et de Gérard Moyen (UC Corrèze) en Limousin.
Couru à Langres, le Championnat de France est gagné par Alex Gérardin chez les pros et par Jean-Yves Plaisance chez les amateurs.
- Les Périgourdins se sont montrés avec Conan, Ulbert, Biniecki, Chauvin et Estève.

 1981 le 4 janvier 1981 à Samonac (Organisation : Guidon Séverinois).
- Remarquablement organisé par le Guidon Séverinois, ce championnat constitue un succès par la qualité des participants et le nombreux public. Le parcours boueux en raison des dernières pluies l’avait rendu plus sélectif. Départ canon du professionnel Francis Castaing qui oblige ses rivaux à s’employer à froid. Seul le tenant du titre Jean-Mary Despert resta deux tours dans son sillage, puis du se résoudre à le laisser seul. L’intérêt de la course se porta à l’arrière avec une bagarre pour la troisième place entre Avezou, Raymond et Ulbert. Mais c’est Raymond qui se montra le plus déterminé pour rejoindre Francis Castaing le professionnel du CC Marmande vainqueur et Jean-Mary Despert (Talence) classé deuxième. N’oublions pas de signaler enfin chez les juniors, le titre obtenu par un certain Sylvain Abadie.licencié au VC Libos.

1981 Samonac Castaingt

Francis Castaing victorieux à Samonac

Le classement : 1. Francis Castaing (CC Marmande) en 1h27’, 2. Jean-Mary Despert (Talence), à 50", 2. Jean-Paul Raymond (Créon) à 3’40", 4. Avezou (Guidon Séverinois), 5. Ulbert (Sarlat), 6. Biniecki (Nontron), 7. Lionard (Talence), 8. Nicolas (Navarrenx), 9. Pujos (Beaulac-Bernos), 10. Cassier (Libourne), 11. Burte (Oloron), 12. Gagnadour (Talence), 13. Jeanneau (Navarrenx), 14. Estève (Pédale Faidherbe), 15. Bouchet (VCV), 16. Pédejouan (Faux), 17. Duresse (Talence), 18. Couralis (CC Béarnais), 19. Loustalet, 20. Cuilhé.

NB : Troisième titre pour René Princeau en Limousin. Henri Bonnand toujours champion des Pyrénées et ce depuis 1970 où il règne sans partage. En Poitou-Charentes, même format avec Yves Cardinal indétrônable. Jean Chassang champion de France à Cours les Barres (18), Plaisance l’emporte chez les amateurs. Chez les Périgourdins on retrouve presque les mêmes tels Ulbert, Biniecki, Estève, Pédejouan. Après Lalinde (1960), Coulounieix (1965), Saint-Barthélémy de Bussière (1972), Saint-Cybranet (1974), Abjat sur Bandiat (1978), Bussière-Badil est la sixième commune de Dordogne à organiser un championnat régional.

A voir également : - Cyclo-cross d’antan en Périgord (Saint-Paul de Serre 1982).
-
Championnats d’Aquitaine 1982-1984.

VÉLO DORDOGNE - CAUSONS CYCLO-CROSS 1979-1981 © BERNARD PECCABIN
La mémoire du cyclisme en Dordogne est à découvrir sur les blogs :
http://la-dordogne-cycliste.allmyblog.com/ et http://velodordogne.canalblog.com/

Posté par Bernard PECCABIN à 10:11 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

01 février 2019

VALEUIL (course disparue)

Mespoulède

- Peu d’épreuves dans cette petite commune où pendant un temps, l’Ufolep a pris la suite des opérations. Toujours est-il que la commune réserve un circuit sévère, où des bords de la Dronne il faut remonter le plateau qui domine le bourg avec ses champs de céréales.

Palmarès connu : 1924 Jean Boutinaud, 1981 Alain Denost (AS Libourne), 1982 Roger Desport (CRC Limoges), 1983 Jean-Claude Mespoulède (Asptt Périgueux) notre photo en médaillon.

VELO DORDOGNE - VALEUIL - © BERNARD PECCABIN
La mémoire du cyclisme en Dordogne est à découvrir sur les blogs :
http ://la-dordogne-cycliste.allmyblog.com/ et http ://velodordogne.canalblog.com/

Posté par Bernard PECCABIN à 11:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


SAINT-JULIEN DE BOURDEILLES (course disparue)

Hue Claude 2

- Petite commune qui a profité des Jours cyclistes de Maurice Jouault en 1984 pour y faire disputer une course aux vétérans, gagnée par Claude Hue (Asptt Périgueux) notre photo en médaillon.

VELO DORDOGNE - ST.JULIEN DE BOURDEILLES -
© BERNARD PECCABIN
La mémoire du cyclisme en Dordogne est à découvrir sur les blogs :
http ://la-dordogne-cycliste.allmyblog.com/ et http ://velodordogne.canalblog.com/

Posté par Bernard PECCABIN à 11:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

SAINT-FRONT D’ALEMPS (course disparue)

Vincent JFA L’OMBRE DE SON CLOCHER

- C’est surtout un ancien fief de l’Ufolep. La FFC n’a fait que deux petites apparitions dans cette commune qui comportait un circuit assez difficile.

Palmarès connu : 1988 Bruno Meunier (VC Arédien), 1989 Jean-François Vincent (CC Montpon) notre photo en médaillon.
- Saint-Front d’Alemps Ufolep en 2011.

VELO DORDOGNE - ST.FRONT D’ALEMPS -
© BERNARD PECCABIN
La mémoire du cyclisme en Dordogne est à découvrir sur les blogs :
http ://la-dordogne-cycliste.allmyblog.com/ et http ://velodordogne.canalblog.com/

Posté par Bernard PECCABIN à 11:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

31 janvier 2019

MUSSIDAN : HISTOIRE DE SON CYCLISME (38° partie) 1993

page de gardeLES HISPIWAC TOUJOURS AUX COMMANDES DU RCM

- Pour suivre la suite de ces publications, vous pouvez cliquer soit :
- ici sur la publication précédente.
- ou sur ce récapitulatif.

- 1993 dénote une petite amélioration de nos effectifs, y compris ceux du Racing qui comptent maintenant quinze coureurs. Cette augmentation est la conséquence de la mise en place d'une licence appelée "carte vélo", qui permet de rassembler ceux qui optent à la fois pour la compétition et une forme de cyclisme de plaisance ou de loisir. A vrai dire, on en revient un peu comme on faisait autrefois avec les coureurs cyclo-sportifs. Côté résultats le club reste sur son même rythme en se maintenant à la 8° place de la Coupe des clubs. Romuald Hispiwac est maintenant junior, son frère Réginald devenant lui un cadet brillant puisqu'il termine 2° du challenge Dordogne de sa catégorie. Par contre les organisations sont sur le recul. Le club reste toujours avec une nocturne pour les petites catégories et perd en même temps des courses comme celles de l'ascension qui ne sont plus reconduites dans Mussidan, tout comme les tentatives de La Jemaye et de Saint-Privat des Près pour lesquelles on a mis un terme. Dans le fief du président Augiéras, la course de Saint-Géry n'est de même plus reconduite. Dans la vallée de l'Isle, le cyclisme perd des épreuves et l'arrivée d'un club supplémentaire avec l'AC. Ménesplet, voilà un an déjà, ne perturbe pas le train train quotidien, tout le monde cherchant à rester dans son périmètre de compétence. De toute façon au Racing on sait que les courses disparaissent puis reviennent un jour ou l'autre. Dans la Double on ne s'occupe plus que de Saint-Etienne de Puycorbier et de Saint-Michel de Double, mais il est à noter que la JS. Astérienne organise toujours Chantérac, Neuvic-Gare et Douzillac qui sont tous des anciennes places fortes du Racing.

issac

A Issac, victoire de William Bocquier à droite sur le photo

- La grande course du Racing qui a retenu toute l'attention de cette saison 1993 s'est déroulée en Gironde à Saint-Pey de Castets, là où réside le coureur Sylvain Rieublanc. D'ailleurs la raison de cette organisation se situe peut-être dans le fait que la famille Rieublanc tenait à ce que le Racing vienne organiser ce prix des fêtes ouvert aux premières. Bien sur ce n'est pas la première fois que les 1° catégories viennent à Saint-Pey, mais lorsque l'on consulte le classement de cette édition on constate qu'il y avait du beau monde. On trouve Pascal Hervé le vainqueur et ex-champion de France des amateurs qui fera plus tard les beaux jours de Castorama puis de Festina. Derrière lui Sylvain Bolay un redoutable routier, puis Laurent Roux qui sera aussi un futur professionnel et Virvaleix (US. Montauban) qui lui revient de ce milieu qui ne lui a vraiment pas profité. En définitive, force est de constater que le Racing avait réuni un beau plateau en ce 26 juillet 1993 dans ce coin du vignoble girondin.
- En Dordogne pas de grandes nouveautés, si ce n'est le titre de Championne du Monde remporté à Perth en Australie par Elisabeth Chevanne-Brunel, la petite reine de la Pédale Faidherbe, cette Pédale Faidherbe qui se classe derrière l'ASPTT et devant le Cyclo-Club Périgourdin. Comme quoi les clubs de la préfecture tiennent toujours le bon bout même en se divisant, puisque il ne faut pas oublier que l'ASPTT, la Pédale Faidherbe et même Saint-Astier sont des clubs issus de dirigeants mécontents du Cyclo-Club Périgourdin. Ce Cyclo-Club Périgourdin qui ne va pas très bien et qui ne renouvelle pas sa confiance à son président Gilbert Cuménal, à l'occasion d'une élection. C'est désormais Bernard Paul qui lui succèdera pour la future saison.

Comice de Mussidan

Départ de la course du comice de Mussidan le 19 septembre 1993

COUREURS DU RACING EN 1993

Daniel Ramirez, Hervé Teil, Jérémy Dugenet, Olivier Garcelon, Christophe Barit, Sylvain Rieublanc, Jean-Pierre Barrat, Victor Melchior, Laurent Faurie, Romuald Hispiwac, Sébastien Deymes, Réginald Hispiwac, Alain Deloubes-Pradet, Bernard Gazeau, Jean-Michel Bourreau.

LES COURSES DU RCM EN 1993

Prix des rameaux à Mussidan (12 avril)
1° Christophe Cuménal (CC.
Périgueux), 2° Daniel Dutertre (VC. Arédien), 3° Garonneau JL (JS. Astérienne), 4° Nodari (UC. Villeneuve), 5° Dutertre Didier (CC. Périgueux), 6° E Loubet (ASPTT. Périgueux), 7° Daniel J (ASPTT Périgueux), 8° Leinster (JS. Astérienne), 9° Mascheretti (UC. Villeneuve), 10° Prigent (SC. Libourne).
A Saint-Médard de Mussidan(13 juin)
1° Paul Jérôme (CC. Périgueux), 2° Bocquier William (CO. Couronnais), 3° Mares (Guidon Agenais), 4° Jacouty (EC. Ribérac), 5° Boisdon (US. Talence), 6° Antoniol (AC. Uzerche), 7° Monserrat (VC. Bruilhois), 8° Germain (SC. Périgord), 9° Chabreyrou S. (JS. Astérienne), 10° Mac Donald (AC. Bon-Encontre).
Nocturne de Mussidan (14 juillet)
1° Philippe Galy (UC. Haillan), 2° Gassian (US. Talence), 3° Castets (US. Bouscat), 4° Cigana (US. Bouscat), 5° Dagot (SC. Caudrot), 6° Gomes (US. Bouscat), 7° Bordet VC. Mérignac), 8° Bodin (ASCA.Bergerac), 9° Joubel (US. Bouscat), 10° Lavignac S. (ASPTT. Périgueux).

SMD

Le protocole à Saint-Michel de Double le 3 octobre 1993

Prix des fêtes de Grignols en nocturne (17 juillet)
1° Nicolas Brachet (CCP. Nontron), 2° Castets (US. Bouscat), 3° Borderie F. (EC. Foyenne), 4° Arretche Jean-Christophe (Cyclisme 24), 5° Mespoulède Jean-Claude (ASPTT. Périgueux), 6° Tiemblo (CC. Chalais), 7° Gourd (EC. Foyenne), 8° Soulat (AC. Nersac), 9° Coulas (ASPTT. Périgueux), 10° Montagne (CC. Marmande).
A Saint-Pey de Castets (26 juillet)
1° Pascal Hervé (AS. Corbeil), 2° Sylvain Bolay (AS.Varennes-Vauzelle), 3° Ambrosini (UCAL), 4° Laurent Roux (Tarbes), 5° Didier Virvaleix (US. Montauban), 6° Destang (Mantes), 7° Blewet (GSC. Blagnac), 8° Otheguy (Guidon Saint-Martinois), 9° Guérin (Guidon Pellegruen), 10° Riou (Nantes).
Prix des fêtes de Beaupouyet (1° août)
1° Bernard Dubost (UC. Brive), 2° Beden (EVCC. Bergerac), 3° Bodin (ASCA.Bergerac), 4° Prioleau (EC. Foyenne), 5° Borderie F. (EC. Foyenne), 6° Bruletout D. (SC. Libourne), 7° Mespoulède (ASPTT. Périgueux), 8° Melchior (RC. Mussidan), 9° Bourzeau (SC. Périgord), 10° Germain (SC. Périgord).
Prix des fêtes de Issac (16 août)
1° William Bocquier (CO. Couronnais), 2° Bordes (Bazas), 3° Borderie F. (EC. Foyenne), 4° Mespoulède (ASPTT. Périgueux), 5° Gourd (EC. Foyenne), 6° Moneger (VC. Tulle), 7° Denis C. (ASPTT. Périgueux), 8° Lachartre (EC. Foyenne), 9° Paul (CC. Périgueux), 10° Lafagne (UC. Montpon).
Prix du comice de Mussidan (19 septembre)
1° Philippe Germain (UA. La Rochefoucauld), 2° Philippe Galy (UC. Haillan), 3° Julien Fiacre (ASPTT. Périgueux), 4° Victor Melchior (RC.Mussidan), 5° Talayssat (UC. Gujan-Mestras), 6° Galy H. (VC. Haillan), 7° Baillet (Girondins de Bordeaux), 8° Frédéric Castagnet (Agen), 9° Bourges (St.Médard en Jalles), 10° Stéphane Germain  (SC. Périgord).
Prix des fêtes de Grignols (non licencié du 18 juillet) : résultats non relevés sur la presse
Prix de Saint-Michel de Double (3 octobre) : 1. José Pérez (Roue Cadaujac), 2. Jean-Claude Mespoulède (Asptt Périgueux), 3. Denis Bégout (Asptt Périgueux), 4. Figues (Arcachon), 5. Guimberteau (SC Caudrot), 6. Castets (US Bouscat), 7. Melchior (RC Mussidan), 8. JC Daubisse (Cercle Aquitain), 9. Nicolas Brachet (Nontron), 10. Duban (Cadaujac), etc...

VELO DORDOGNE - LE RC MUSSIDAN 1993 © BERNARD PECCABIN.
La mémoire du cyclisme en Dordogne est à découvrir sur les blogs :
http://la-dordogne-cycliste.allmyblog.com/ et http://velodordogne.canalblog.com/.
La suite de cette publication sur ce LIEN 

Posté par Bernard PECCABIN à 10:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

30 janvier 2019

1994 - LE CYCLISME, SON ACTUALITE (5° semaine de la saison)

IL Y A 25 ANS EN DORDOGNE ET EN AQUITAINE

28/01 au 3 février 1994

Raymond Jean-Paul

- Le cyclo-cross de Bourrou est gagné par Jean-Paul Raymond (Pédale Faidherbe) - notre photo - qui engrange ici sa sixième victoire de la saison et la 245° d’une carrière qu’il poursuit. Blangeois (Guidon Pellegruen) et Ulbert (Sarlat) terminent aux places d’honneur, alors que Dominique Eyquard (Caudrot) son éternel rival est relégué en quatrième position, ayant coupé un peu son entraînement après les fêtes de fin d’année.
- Christophe Deluche (UV Limousine) renoue avec la victoire à Migné-Auxances où il réussit à battre Régis Duros (CSM Persan), tandis que David Paggiolo (Caudrot), Potet (Civray) et Aigret (UV Poitiers) complètent le top cinq de cette épreuve.
- Le lendemain à Fontaine le Comte, Régis Duros (CSM Persan) remet les pendules à l’heure en s’imposant cette fois devant Jean-Yves Potet (Civray) et Laurent Dumont (Caudrot). Lors du prologue, victoire de David Cron de l’UV Angérienne.
- Cyril Délias (VC Langon) pour la course aux points, Daniel Pandelé (CAM Bordeaux) et Dominique Péré pour l’américaine ont été les vainqueurs attendus des Championnats interrégionaux d’hiver à Bordeaux-Lac.

VÉLO DORDOGNE - 1994/5° SEMAINE © BERNARD PECCABIN
La mémoire du cyclisme en Dordogne est à découvrir sur les blogs :
http://la-dordogne-cycliste.allmyblog.com/ et http://velodordogne.canalblog.com/

Posté par Bernard PECCABIN à 10:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

29 janvier 2019

15° TOUR DU PÉRIGORD (séquence rétro)

C’ÉTAIT LE 7 MAI 2011 à BIRON (Coupe de France DN2)

THÉO VIMPÈRE CONFIRME SES TALENTS

2011 Tour du Périgord

Victoire en solitaire de Théo Vimpère © sudgironde-cyclisme.net

- Rendu plus sélectif par le vent violent qui l’a balayé pendant toute la course, le circuit de Biron a vu se dérouler une course toujours très animée. Après un premier tour conduit par Ludovic Vasseur (Haguenau) et l’Egyptien James Ibrahim (UVA Troyes), dont l’avance a dépassé la minute, le peloton a été secoué par une succession d’escarmouches dont aucune ne tenait plus de quelques kilomètres tant l’allure générale de la course était rapide.
- Ce sont Adrien Bonnefoy (Charvieu-Chavagneux), Blaise Sonnery (VC Villefranche sur Saône) et Romain Lejeune (UVA Troyes) qui ont lancé le bon coup au km 81. Benetière, qui défendait les couleurs du Creusot, leader de la Coupe de France, Yann Guyot (Armée de Terre), Théo Vimpère (CM Aubervilliers) et Paul Brousse (Poitiers) se sont lancés à leur poursuite 8 km plus loin et les ont rejoints au km 95, alors que le peloton suivait à 32 secondes. Peu après ce peloton a explosé sous les coups de boutoirs de Yannick Martinez, vainqueur de Bourg-Arbent-Bourg le dimanche précédent. Ce peloton s’est reconstitué vers le 100° kilomètre, alors que la course abordait le petit circuit final de 8 km. C’est à ce moment que Frédéric Talpin (Le Creusot) et Jean Mespoulède (Marmande) sont sortis en contre pour revenir sur les hommes de tête, bouchant un trou d’une quarantaine de secondes en 6 km. La bonne échappée était définitivement constituée, jusqu’à l’attaque de Théo Vimpère au pied de l’avant dernière ascension de la côte de Cambou à douze kilomètre de l’arrivée.

2011 Tour du Périgord Vimpère

Théo Vimpère (CM Aubervilliers) avec le speaker Jean-Louis Gauthier

Le classement : 1° Théo Vimpère (CM Aubervilliers) 158 km en 3h53’55", 2. Frédéric Talpin (Le Creusot) à 23", 3. Kevin Pigaglio (Charvieu-Chavagneux) m.tps, 4. Jean Mespoulède (CC Marmande) à 32", 5. Romain Lejeune (UVA Troyes) à 36", 6. Adrien Bonnefoy (Charvieu-Chavagneux) m.tps, 7. Paul Brousse (Cycle Poitevin) à 44", 8. Blaise Sonnery (VC Villefranche) à 49", 9. Yannick Martinez (Le Creusot) à 1’10", 10. Benoit Sinner (Armée de Terre) m.tps, 11. Sylvain Dechereux (Cycle Poitevin) m.tps, 12. Léo Fortin (ESEG Douai) m.tps, 13. Guillaume Leblond (Aubervilliers) m.tps, 14. Ragot (Lanester) m.tps, 15. Sébastien Harbonnier (Armée de Terre) m.tps, 16. Yann Durand (Martigues) m.tps, 17. Nils Penton (Montauban/Suède) à 1’30", 18. Romain Villa (UVA Troyes) à 1’34", 19. Baptiste Domanico (Le Creusot) m.tps, 20. Rémi Delmarquette (ESEG Douai) à 1’41", etc...

 - 16° Tour du Périgord (édition 2012) à Biron (sute des éditions sur ce lien)

VÉLO DORDOGNE - 15° TOUR DU PÉRIGORD (2011) © BERNARD PECCABIN
La mémoire du cyclisme en Dordogne est à découvrir sur les blogs :
http://la-dordogne-cycliste.allmyblog.com/ et http://velodordogne.canalblog.com/

Posté par Bernard PECCABIN à 10:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]