13 octobre 2017

SAINT-AGNE (courses disparues)

Saint-Agne 94

Une chèvre pour le vainqueur c'était en 1994 pour Sébastien Chabreyrou, le Ribéracois

- Saint-Agne constitue une toute petite commune qui à ma connaissance a accueilli trois épreuves. Un souvenir, celui de l’édition 1994 où le vainqueur a gagné une chèvre prête à mettre bas…
Palmarès connu : 1969 Boutet (Valence), 1994 Sébastien Chabreyrou (EC Ribérac), 1995 Jean-Paul Truffy (non licencié)

Saint-Agne 95

Truffy victorieux à droite, Loïc Charles Artigues le Lindois (2°)
et Daniel Fontayne à l'épreuve avec le speaker (saison 1995)

VELO DORDOGNE - SAINT-AGNE (courses disparues) © BERNARD PECCABIN
La mémoire du cyclisme en Dordogne est à découvrir sur les blogs :
http://la-dordogne-cycliste.allmyblog.com/ et http://velodordogne.canalblog.com/

Posté par Bernard PECCABIN à 09:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


11 octobre 2017

1992 - LE CYCLISME, SON ACTUALITE (41° semaine de la saison)

IL Y A 25 ANS DANS LE GRAND SUD-OUEST (9 au 15 octobre 1992)

- Le 10 octobre, Alain Sonson (Sainte-Livrade) gagne le Prix de la foire de la Saint-Firmin au Buisson de Cadouin devant Gilles Dupré (Bon Encontre) et Maxime Cazeaux du même club.
- Le lendemain, Anthony Langella (CC Marmande) remporte le Prix des fêtes de Monsempron, tandis que Fabrice Morassutti (Pédale Jonzac) gagnait à La Réole.
- La toute catégorie de Saint-Denis de Pile revient à Olivier Ouvrard (UC Niort). Magnifique course que ce prix des vendanges où Jean-Yves Elissalde (Orthez) et Eric Daragnès (Guidon Saint-Martinois) s’offrent les places d’honneur.
- En cyclo-cross cette fois, Olivier Macédo (ASPTT Creuse) s’impose à Masmoulinex en distançant dans l’ordre les spécialistes Aquitains tels Laurent Dumont (SC Caudrot), Jean-Paul Raymond (Pédale Faidherbe), David Paggiolo (SC Caudrot) et Bruno Blangeois (Guidon Pellegruen).

IL Y A 25 ANS DANS LE PERIGORD

- Sarlat (gentleman par CC Sarlat) : 1. Jean-Claude Mespoulède et Christophe Lanxade (Asptt Périgueux)

Le Buisson 92

Départ du Prix de la Saint-Firmin au Buisson de Cadouin

- Le Buisson de Cadouin (2.3.4 et juniors par VC Monpazier) : 1. Alain Sonson (VC Sainte-Livrade), 2. Gilles Dupré (Bon Encontre), 3. Maxime Cazeaux (Bon Encontre), 4. Stéphane Lavignac (Asptt Périgueux), 5. Hébrard (Fumel), 6. Ouvrard (Chasseneuil), 7. Bernard Dubost (Brive), 8. Claux (Montpellier), 9. Paulhé (Albi), 10. Massé (VS Quimper), etc…

Soufflets 92

Gentleman des Soufflets de Nontron où Zabou se voit fleurit par le Président Meyleu
Sous les yeux du speaker Serge Sallès (Zabou était associée au local Eric Raud)

VELO DORDOGNE - 1992/41° SEMAINE © BERNARD PECCABIN
La mémoire du cyclisme en Dordogne est à découvrir sur les blogs :
http://la-dordogne-cycliste.allmyblog.com/ et http://velodordogne.canalblog.com/

Posté par Bernard PECCABIN à 10:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

09 octobre 2017

LE MONTEIL (8 octobre 2017)

ON PREND LES MÊMES ET ON RECOMMENCE

Le Monteil 2017

Pinlou-Fiefvez 2017

- Mauvais choix de date, forte concurrence, soit deux éléments qui ont fait que l’épreuve du Monteil au profit de la recherche médicale a connu une faible affluence. Il est vrai qu’en ce dimanche 8 octobre il y avait en plus de notre gentleman :
- les foulées de Saint-Georges à Périgueux
- le trail de Queyssac
- le cyclo-cross de Bègles,
- le duo Testerin
- l’épreuve de Saint-Léon sur Vézère,
soit de nombreuses occasions à saisir pour les coureurs. Ce sont quatorze équipes qui ont finalement participé à cette 25° gentleman, plus quelques équipes de jeunes. Le duo Rudy Fiefvez et Mathieu Pinlou a réalisé lui un beau doublé. Déjà vainqueur en 2016, l’équipe a confirmé en mettant l’art et la manière puisque le chrono indique 27’58" pour 18 km de parcours.
- Nous remercions les participants tout en regrettant cette faible affluence, mais peut-être qu’il faudra essayer d’organiser soit autrement, soit à une autre date pour les futures éditions… Quoiqu'il en soit, le cyclisme local, on le voit traverse une véritable crise sur le plan participation et c'est inquiètant pour l'avenir... Un grand merci aussi au Rotary Club Bergerac Cyrano qui n'a pas ménagé son énergie pour la mise sur pied de cette gentleman dont les dons profiteront à la recherche sur la maladie de Charcot.
Classements des premiers
1. Rudy Fiefvez (Top 16)-Mathieu Pinlou (EVCC Bergerac) en 57’58" - notre photo en médaillon
2. Rudi Fiefvez (Top 16)-Nicolas Bourzeau (non licencié) 28’34"
3. Jordan Fiefvez-Léo Jarjanette (tous deux EVCCB) en 30’07"
4. Jordan Fiefvez-Mathieu Pinlou (tous deux EVCCB) 30’11"
5. Charlotte Deshayes (NL)-Patrice Mazerat (NL) 30’26", etc…
Plus de 50 ans : 1. Eric Faure-Daniel Pacher 32’48"
Minimes : 1. Enzo Degnati-Corentin Faure (EVCCB) 15’48"
Cadets : Lilian Mazerat-Emmanuel Roméro (Sud Dordogne)

Le Monteil 2017

Le podium des écoles de vélo (photo face book Christo Louann)

LA DORDOGNE CYCLISTE - Le Monteil 2017 © BERNARD PECCABIN
La mémoire du cyclisme en Dordogne est à découvrir sur les blogs :
http://la-dordogne-cycliste.allmyblog.com/ et http://velodordogne.canalblog.com/

Posté par Bernard PECCABIN à 15:41 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

1967 - LE CYCLISME, SON ACTUALITE (41° semaine de la saison)

IL Y A 50 ANS DANS LE GRAND SUD-OUEST

9 au 15 octobre 1967

- On a clôturé la saison à Salies de Béarn où deux sprinters n’ayant pu se départager ont été déclarés vainqueurs après de longues palabres entre les membres du jury. Saladié (UA Vic) et Lalanne (Artix) sont terminent ex-æquo alors que le Bordelais Castaing termine troisième.
- Sur un impitoyable circuit sélectif, le prix de Vielleségure a rassemblé trente quatre coureurs au départ et seulement onze à l’arrivée. Le Bagnérais Bujaldon remporte le bouquet devançant Benoit (Eauze) et Denisières (UA Vic).
- Après de nombreux exploits dans le récent Tour de France, Henri Rabaute prépare sa fin de saison en mettant le cap sur le Tour de la Lombardie qu’il rêve de gagner pour offrir le plus cadeau de mariage à celle qui va devenir sous peu Madame Rabaute.
- Victoire du jeune André Corbeau (Saint-Claud) à Breuillet où il devance un peloton imposant, avant de récidiver à Lussac où il gagne à nouveau cette fois devant Gauvrit (Royan) et Latour (Etaules).

decazes 67

Remise du Challenge Duc Decazes à l’AS Libourne avec Seureau (6°), Besse (8°)
Chaudet (12°) et Dubourdieu (14°) à Saint-Denis de Pile

- Disputé à Saint-Denis de Pile, le Challenge du Duc Decazes a été attribué à l’AS Libourne.
- A Coutras, le prix de la Garenne est finalement revenu à Kerjean (Saint-Claud) plus rapide que Vigouroux (Villeneuve) et Decima (Montpon).

Coutras 67 bis

Le speaker Delord, Vigouroux (2°), Josiane Bechade, Kerjean
et Marie-Claide Roux à Coutras

Montées de catégorie (Aquitaine, Poitou, Pyrénées)
De 4 en 3 : François Pouyaut (US Sauveterre), Robert Loumpré (Guidon Bayonnais)

IL Y A 50 ANS DANS LE PÉRIGORD

- Groléjac (Guidon Sarladais) : 1. Wilhem (Ambarès), 2. Gutkin (Sarrebourg), 3. Favarel (Castelsarrasin), 4. Labat (Nérac), 5. Delbreil (Castelsarrasin), 6. Ménéchal (Bergerac), 7. Brugeassou (Sarlat), 8. Grenier (Ambarès), 9. Besse (Bon Encontre), 10. Couaillac (Castelsarrasin), etc…

Mérilloux 1967

Dernièrement a été célébré à Léguillac de Cercles le mariage
de Jean-Claude Mérilloux (CC Bordelais)  avec Marie-Reine Valeix

VELO DORDOGNE - 1967/41° SEMAINE © BERNARD PECCABIN
La mémoire du cyclisme en Dordogne est à découvrir sur les blogs :
http://la-dordogne-cycliste.allmyblog.com/ et http://velodordogne.canalblog.com/

Posté par Bernard PECCABIN à 10:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

08 octobre 2017

COUZE (course disparue)

COUZE SAINT-FRONT ET SON PALMARES

- Couze et Saint-Front est une commune de Dordogne, connu surtout par son drame, lors du Tour de France 1964. Un drame pour lequel vous pouvez connaître les circonstances et les noms des victimes, bref tous les contours d’une catastrophe, la plus terrible de l’histoire du Tour, en cliquant sur le lien en bas de page. Mis à part cette actualité, Couze a organisé de nombreuses épreuves. Que ce soit dans son village ou à Port de Couze, la commune a été toujours très dynamique avec les clubs de Lalinde, de Bergerac et même de Périgueux.
Palmarès connu : 1950 André Dupré (Stade Foyen), 1951 Armand Darnauguilhem (CC Belvès), 1952 Tino Sabbadini (Libos), 1954 Robert Jugie (CC Belvès) à Port de Couze, 1958 Pierre Frare (Guidon Sarladais), 1959 Honoré Pontoni (Agen).

cOUZE

Quelques uns des vainqueurs de Couze Saint-Front avec de gauche à droite Pierre Frare (1958),
Louis Melchior (1960 & 1962), Roger Démartin (1967), Gilles Dupré (1983), Jean-Claude Nolius (1990)

- 1960 François Mingot (Girondins de Bordeaux), Louis Melchior (CC Lindois) à Port de Couze, René de Santi (VC Langon), 1961 Henri Brunetta (Villeneuve), Bernard Fifre (CC Lindois), 1962 Lucien Dupré (Bordeaux VC), Louis Melchior (CC Lindois), André Dupré (CC Bordeaux), 1963 Alain Charles (CC Périgueux), André Dupré (CC Bordelais), 1964 Jean-Claude Bardy (Girondins de Bordeaux), Bernard Fifre (CC Bordeaux), Guy Vigier (EC Foyenne) cadets, 1965 Pierre Besse (Guidon Sarladais), Jean-Claude Daunat (CRCL), 1965 Abadie (Libos) cadets, 1966 Robert Bertrand (UC Brive), Christian Purgues (Girondins), Roger Rieu (Villeneuve) Port de Couze, 1967 Roger Démartin (CRCL), Vigier (Monségur), Gérard Vigouroux (UCD Villeneuve), 1968 Jean-Pierre Maccali (UCD Villeneuve), 1969 Michel Fedrigo (Tonneins).
- 1970 Démortier (Bergerac), Geoffroy (CC Lindois), Fouquez (minimes), Dusseau (cadets), 1971 Michel Fedrigo (Tonneins), 1975 Jean-Marie Valade EC Foyenne), 1976 Patrick Villemiane (VC Bergerac), 1977 Jean-Luc Castaingt (Pédale Faidherbe), 1978 Michel Fedrigo (Bazas).
- 1980 Victor Caneiro (US. Bouscat), 1983 Gilles Dupré (EC Foyenne), 1990 Jean-Claude Nolius (CS Meaux), 1991 Gilles Pascal (G.Pellegrue).
- La catastrophe de Port de Couze (Tour de France 1964) tous les détails de ce drame sur ce lien

VELO DORDOGNE - COUZE - © BERNARD PECCABIN
La mémoire du cyclisme en Dordogne est à découvrir sur les blogs :
http://la-dordogne-cycliste.allmyblog.com/ et http://velodordogne.canalblog.com/

Posté par Bernard PECCABIN à 07:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


06 octobre 2017

CLASSEMENT FFC COUREURS AMATEURS - SAISON 1995

PALMARÈS DE LA SAISON 1995

1995

1995

1995

- Vous trouverez ci-dessous le classement national FFC de la saison 1995. Il s’agit de classements qui n’ont rien d’officiel, puisqu’à cette époque, ce genre de classement n’était pas d’actualité, mais réalisés par des volontaires et des passionnés de vélo. Il vous permettra de vous remémorer cette saison, au travers des noms relevés sur les différents tableaux. Pour connaître la règle de ces classements lire l’article sur ce lien.

1995

1995

Classement_national_FFC_1995 (téléchargez classements divers et passages pros)

- Cet article constitue le dernier de ces classements, car à compter de 1996, sont nés les classements fédéraux des coureurs, autrement dit ceux que vous consultez lors de chaque fin de saison sur la presse officielle.

VELO DORDOGNE – CLASSEMENTS FFC 1995 - © Bernard PECCABIN
La mémoire du cyclisme en Dordogne est à découvrir sur les blogs :
http://la-dordogne-cycliste.allmyblog.com/ et http://velodordogne.canalblog.com/

Posté par Bernard PECCABIN à 10:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

04 octobre 2017

1992 - LE CYCLISME, SON ACTUALITE (40° semaine de la saison)

IL Y A 25 ANS DANS LE GRAND SUD-OUEST (2 au 8 octobre 1992)

- La saison de cyclo-cross a débuté à Sepvret dans les Deux-Sèvres et c’est Thierry Turpaud (UCA Rochelaise) qui s’impose devant Didier Arbault (AS Fourchambault) et Dominique Eyquard (SC Caudrot).
- Les épreuves routières parviennent à leur fin avec le succès d’Olivier Ouvrard (UC Niort) à Saint-Denis de Pile face à Jean-Yves Elissalde (Orthez) et Eric Daragnès (Guidon Saint-Martinois)
- Encore quelques épreuves et le ticket gagnant d’Eric Valade (EC Foyenne) à Feuillade, d’Eric Barbet (CCP Nontron) à Saint-Michel de Double, de Sébastien Quadrati (Creps Talence) à Bordeaux et de Gérard Antoniol chez lui à Uzerche.

IL Y A 25 ANS DANS LE PERIGORD

Saint-Aulaye 1992

Denis Bégout lauréat à Saint-Aulaye, en retrait Claude Lavaile maire de Saint-Aulaye

- Saint-Aulaye (4.5 par EC Ribérac) : 1. Denis Bégout (Asptt Périgueux), 2. Alain Castets (Le Bouscat), 3. Daniel Dutertre (VC Arédien), 4. Léger (VC Montendre), 5. Gaillard (Eysines), 6. Bernardet (La Réole), 7. Gaboriau (Bègles), 8. Dufilh (Le Bouscat), 9. Devert (Mimizan), 10. Claude Daubisse (Sarlat), etc…

Le Monteil 92

Les quatre premières équipes à Lamonzie-Saint-Martin

- Lamonzie Saint-Martin (gentleman par SC Périgord) : 1. Castets frères (US Bouscat), 2. Lanxade et Mespoulède (Asptt Périgueux), 3. Labrousse et Delugin (Ribérac), 4. Doumenge (SC Périgord) et Seurin (Bergerac), etc…
- Saint-Michel de Double (3.4.5 par RC Mussidan) : 1. Eric Barbet (CCP Nontron), 2. Bernard Dubost (Brive), 3. Maxime Cazeaux (Bon Encontre), 4. Demarchi (Toulouse), 5. Lozack (Ste Livrade), 6. Pérobe (Tonneins), 7. Laffineur (VC Bruilhois), 8. Bacou (Marmande), 9. Fiacre (Asptt Périgueux), 10. Jérôme Paul (CC Périgueux), etc…

VELO DORDOGNE - 1992/40° SEMAINE © BERNARD PECCABIN
La mémoire du cyclisme en Dordogne est à découvrir sur les blogs :
http://la-dordogne-cycliste.allmyblog.com/ et
http://velodordogne.canalblog.com/

Posté par Bernard PECCABIN à 22:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

03 octobre 2017

UN DIMANCHE A SAINT-MICHEL DE DOUBLE

LĀ OŪ NOS MÉDIAS AIMENT LE SENSATIONNEL DU CYCLISME 

1_20100928_152849[1]

Départ de l'édition 1991 avec plus de 100 coureurs

- Vous connaissez Saint-Michel de Double ? Oui cette petite commune située comme son nom l’indique dans notre forêt de la Double. Une commune qui a souffert du manque de coureurs en ce dimanche 1° octobre, et qui comme toutes les autres éditions craignait qu’elle constituerait un flop. Et bien ce fut le cas ! Oui, car vous avez tous entendu parler de cette affaire de vélo et de son moteur électrique ? Une première en France et bien sur à ce jeu, c’est la Dordogne qui s’est distinguée.

1_20100316_180934[1]

- Quoi de plus normal au pays de l’homme ? On a le génie inventif, la science du bricolage avec cette envie d’avancer plus vite que les autres pour en être les précurseurs... Ce n’est pas pour rien qu’on a été les premiers hommes de la planète à manier le pinceau et à décorer nos grottes. Oui en Périgord, on aime ça... et quand les médias se précipitent comme des charognards sur une proie, le succès est garanti... A la Fédé, on est aussi masochiste, on aime chercher le bâton pour se faire battre, c’est à croire, avec ce qu’il s’est passé là-bas en ce premier jour d’octobre...

- Pour ma part j’ai été très peiné d’apprendre cette nouvelle qui constitue un nouveau coup d’arrêt pour notre chère discipline. Je n’approuve pas du tout ce qui a été fait par notre coureur. Mais ce qui m’a le plus surpris à mon niveau, c’est la façon dont cette affaire s’est passée. Si tout me paraît nécessaire et légitime pour sanctionner le fautif, il n’y avait pas besoin les micros, les caméras, les journalistes et tout le saint frusquin de nos médias. Pour une si petite course qui agonisait quelques heures avant le départ (16 partants), on a dérangé toute la France, qui plus est un dimanche, et sous un crachin persistant. On a préparé une opération comme si c’était Daesch qui allait sévir aux fins fonds de la Double ! Bien sur qu’il y a l’état d’urgence, mais tout de même, on pouvait tout faire sans avertir micros et caméras, tout simplement en catimini. (photo ci-contre : protocole en 1994)

- Ces micros et caméras qui s’acharnent à tuer notre beau cyclisme, ces micros et caméras curieuses, qui se goinfrent d’un fait divers tout à fait condamnable, mais d’une façon déplaisante, parfois arrogante. Car aujourd’hui ces médias ne savent pas parler de vélo et de sport cycliste sans cracher le mot de "dopage et de dopés". Des mots qui vont poursuivre demain leur chevauchée critique avec cette nouvelle affaire qui en est une, parce que c’est la première du genre... Et j’ajouterais le fait que notre Lindois aurait gagné selon la presse des cent et des milles... et pourquoi pas l’Euromillion ? De ce fait, aujourd’hui, tous les néophytes du cyclisme doivent penser que nos vainqueurs de la 3° catégorie gagnent beaucoup d’argent... alors qu’ils courent tous pour une misère, mais surtout pour le sport et le plaisir. Voilà la nouvelle façon de faire de l’info.
- Oh ! Ne voyez pas là une sorte de complicité à l’égard du fautif. Mais celui-ci n’a pas tué, celui-ci n’a pas volé, il n’est pas maffieux. Il a triché et il mérite d’être puni ! Mais comme c’est un petit coureur de la hiérarchie, on s’acharne sur lui, comme les médias ont fait et je trouve triste que ces derniers aient été conviés pour assurer ce triste spectacle. Un spectacle qui aujourd’hui profite aux réseaux sociaux pour être mal colporté, bien déformé, voire caricaturé, bref pour rire du sort de notre sport.

2_20140929_112742[1]

Le Béglais Michel Poutet vainqueur en 1964

- Saint-Michel de Double n’a pas de chance. La commune était jusqu’à ce jour habituée à des actes de vandalisme, avec un de ses habitants qui taguait des signes nazis sur les monuments et qui visait plus ou moins le comité des fêtes, voire la mairie. Voilà maintenant que la course de la fête votive devient elle aussi un fait divers qui permet au village (279 habitants) d’être connu et remarqué. Dire que cette course aurait pu être annulée à cause des ses 12 ou 16 engagés... Non ! Elle a eu lieu ! Elle a été maintenue pour qu’elle soit livrée en pâture aux journalistes qui ne connaissent que le mauvais de notre sport. Serge Durant son maire, en a vu des courses dans son village. Votre serviteur se souvient je pense qu’en 1991, plus de cent coureurs prenaient le départ à la périphérie de son cimetière. La catégorie proposée était la même et peut-être même moins élevée. La course se courrait un dimanche, en octobre, bref avec les mêmes ingrédients, mais avec un imposant peloton de coureurs...
-
Alors que s’est-il passé en vingt ans pour que l’on arrive à une telle situation ? Le dopage mécanique il faut l’exterminer, c’est une évidence. Mais il faut aussi et surtout s’occuper à faire revenir des coureurs et des courses qui se meurent. L’Etat d’urgence pour le vélo, il est là ! Mais quand va-t-on s’atteler à ce défi ? Quand les futurs responsables élus vont-ils se mettre à la tâche pour de meilleurs jours ? A chaque élection, on nous fait des promesses, mais je constate que le sport c’est comme la politique : des promesses, toujours des promesses... et des électeurs voire des licenciés bernés...
- Notre situation actuelle on ne la doit pas aux affaires. On la doit davantage aux anciennes maffias, aux chaudières, à ceux qui ont partagé derrière les églises leurs gains, à ceux qui continuent aujourd’hui à inculquer cet esprit et cette pratique aux jeunes. Et ces faits sont aussi graves que ceux de Saint-Michel de Double, mais ils n’ont jamais été punis, cherchez l’erreur !!!
- Oui jolie Dordogne, le cyclisme continue de payer son lourd tribu. Nous nous relèverons ou pas de ces moments difficiles. Notre histoire d’ailleurs est faite de "flops et de tops" qui en font notre richesse et qui désormais constitue disons notre patrimoine. On dit que l’affaire du dimanche 1° octobre est la première du genre... moi, je n’en suis pas si sur, si ce n’est que d’autres ont été sans doute un peu plus malin, pour ne pas être pris de la sorte... Aux faits, c’est quand même curieux que dans cette course, on a oublié une chose : celle du nom de son vainqueur, Mathis Fedrigo, dont personne n’a parlé, même pas du côté de nos futés journalistes... du dimanche, il faut le souligner.
- Une pensée enfin pour tous ceux qui ont été trompés en course, pour tous les dirigeants de son club qui ne méritaient pas une telle publicité. C’est triste, je comprends ce qu’ils peuvent éprouvés mais désormais, c’est à la justice de décider en son âme et conscience...
- Ici Palmarès connu de Saint-Michel de Double

111430493[1]

Le Marocain Benquadi vainqueur en 1972, à droite Daniel Dutertre  (2°)

VELO DORDOGNE – ST.MICHEL DE DOUBLE - © BERNARD PECCABIN
La mémoire du cyclisme en Dordogne est à découvrir sur les blogs :
http://la-dordogne-cycliste.allmyblog.com/ et http://velodordogne.canalblog.com/

Posté par Bernard PECCABIN à 17:10 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

02 octobre 2017

1967 - LE CYCLISME, SON ACTUALITE (40° semaine de la saison)

IL Y A 50 ANS DANS LE GRAND SUD-OUEST
2 au 8 octobre 1967

- Cette fois avec le mois d’octobre, nous touchons presque le fond. Les courses cyclistes occupent moins actuellement que la recherche des cèpes ou les vendanges. Tout doucement nous glissons vers la fin de saison où les épreuves des sous bois vont prendre le relais.
- L’Aquitaine vit un automne de rêve avec l’épreuve de Nérac où l’Orthézien Masseys a célébré sa victoire acquise sur Barbe (Bègles) Perrin (Bordeaux), Saladier (Vic), Dubéros (Agen) et Labat (Nérac).

SDP 67

Démartin (2°), le speaker Bannes, Mlle Maryse Chadufaud
et le vainqueur Massey à Saint-Denis de Pile

- Et lundi à Saint-Denis de Pile ce fut une nouvelle victoire pour Masseys qui est l’homme de cette fin de saison. Le coureur d’Orthez a battu d’une demi-roue Démartin (CRCL) qui précède le Gujanais Mirou.
- D’autres succès avec Perriat (Artix) à Cahors, du Vicois Saladié à Miallet, du Nontronnais Philippe Barraud à Echourgnac, de Michel Gonzalès (VC Hendaye) à Prayssac, d’André Delort (Andernos) à Saint-Romain de Charroux et de l’Oloronais Labourdette à Firmi.
- A Civray lors du prix de la municipalité, Jacques Gestraud devance Parenteau puis Mériaux (3°), suivi d’une meute composée de Daguerre, Mazeaud, Lescure, Archambaud et Manzano.
- Au Gibeau Le Fouilloux, Jacky Villeneuve (Royan) surprend tout le monde dans un sprint massif. Derrière lui Bordier, Mazeaud, Lescure, Dufort, Berland, Lesca et Darrigade soit du beau monde...

 IL Y A 50 ANS DANS LE PÉRIGORD

Liorac 67 Labrousse

Raymond Labrousse, Monsieur Leygues, Dazat et le speaker Chassagne à Liorac

- Liorac sur Louyre (3 et 4 par CC Périgourdin) : 1. Raymond Labrousse (CC Périgourdin), 2. Jean-Claude Dazat (CC Lindois), 3. André Maroussie (Ste Foy), 4. Michel Dubourdieu (Libourne), 5. Christian Arquey (Bergerac), 6. Jacques Agrafeil (Sarlat), 7. Michel Menanteau (Lalinde), 8. Bernard Matignon (Ste Foy), 9. Francis Petit (Fumel), etc…

SMD 67 CADETS

Mireille Tamarelle va fleurir Vigouroux à Saint-Michel de Double
sous les yeux du speaker Delort

- Saint-Michel (cadets par RC Mussidan) : 1. Gérard Vigouroux (UCD Villeneuve), 2. Claude Denis (CC Périgueux), 3. Jean-Pierre Maccali (Villeneuve), 4. Sadet (Ste Livrade), 5. Napias (Bordeaux), 6. Jolivet (Périgueux), 7. Decima (Montpon), 8. Lavoux (Créon), 9. Tauzin (Cenon), 10. Moreau (Montpon), etc…

VELO DORDOGNE - 1967/40° SEMAINE © BERNARD PECCABIN
La mémoire du cyclisme en Dordogne est à découvrir sur les blogs :
http://la-dordogne-cycliste.allmyblog.com/ et http://velodordogne.canalblog.com/

Posté par Bernard PECCABIN à 13:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

29 septembre 2017

26° GENTLEMAN DU MONTEIL AU PROFIT DE LA RECHERCHE MEDICALE (actualités)

 18 KM SUR UN PARCOURS PLAT

mONTEIL 1

- Si vous voulez faire une bonne action dimanche 8 octobre 2017 pour participer dans un esprit sportif et convivial, n'hésitez pas de venir me rejoindre au Monteil (commune de Lamonzie Saint-Martin). Départ 15h00, protocole et remise des récompenses vers 17h00. (Circuit plat de 18 km soit six tours de 3 km)

Course ouverte à tous (licenciés et non licenciés, toutes fédérations)
Port du casque obligatoire, certificat médical pour les non licenciés
Engagements sur la ligne (écoles du Monteil)

- Dès 14h00, constitution des équipes. Les enfants nés en 2004 et avant cette année feront seulement trois tours de circuit.
- Classement scratch, classement par équipes licenciés et non licenciés FFC
- Classement par catégorie d’âge, catégories coureurs
- Prix en nature
- Buvette, casse croûte, crêpes, etc...
- Et n’oubliez pas d’inviter vos amis et de communiquer l’information. Tous les gains seront reversés à la recherche médicale.

MONTEIL 3

Protocle de la gentleman en 2013

Participer à la course du Monteil,
c’est faire une bonne action au profit
de la lutte contre la maladie de Charcot.

Liens de l’épreuve :
- voir édition 2010 
- voir  édition 2012 
- voir édition 2013 
- Voir édition 2014 
- voir édition 2015 
- voir édition 2016

Image1

L’HISTOIRE DE LA GENTLEMAN ET SON LIEN AVEC LA RECHERCHE

- C’est en 1992, lorsque l’épouse d’un ami du Rotary Bergerac Cyrano est atteinte par la maladie de Charcot, que son président décide de lancer des actions au profit de la recherche. C’est aussi à compter de cette date, que la gentleman est organisée.
- Jusqu’en 2009, de nombreux versements sont adressés à l’hôpital de la Timone à Marseille (professeur Georges Serratrice comme référent).
- Puis le Rotary répartit ses recettes sur deux axes :
        - achat d’équipements de confort pour les malades
        - dons pour la recherche sur la maladie de Charcot
- 3 mars 2010 : achat d’un véhicule pour un malade (coût 15.000 €)
- Le Rotary Bergerac Cyrano prend rendez-vous avec le professeur Gwenaël Le Masson (Hôpital Haut Lévêque-Bordeaux) qui permet de rentrer en contact avec le Centre Sclérose Latérale Amyotrophique d’Aquitaine (SLA) pour connaître les malades en Bergeracois et leurs besoins.
- 9 mai 2010 : participation à l’achat d’un système de communication par le regard (IRISCOM) d’une valeur de 11.000 € permettant d’écrire, de parler, grâce à un synthétiseur de voix, contrôler l’environnement, allumer la télé et autres matériels ménagers, voire au contrôle d’un ordinateur grâce au mouvement de l’œil.
- C’est grâce aux actions du Rotary Bergerac Cyrano que le pôle SLA a pu effectuer ces investissements pour les malades atteint par cette horrible maladie, sans oublier les dons des généreux donateurs.
- Actuellement, le Rotary Bergerac Cyrano est préoccupé par le nombre croissant de malades. Depuis 25 ans, il œuvre pour venir au secours d’une maladie terrible et dont les progrès ne vont pas assez vite malgré les recherches.
- Fin 2009 la course gentleman a apporté pour information la somme de 51.370,21 €, c’est dire les efforts de l’ensemble des membres de cette association, désormais unis pour poursuivre l’œuvre entreprise.

ET VOUS COUREURS CYCLISTES ?

- Le Sprinter-Club du Périgord tient à préciser que votre participation constitue un gage pour que le ROTARY puisse poursuivre sa tâche. Par son organisation, par ses relations, par son expérience, par la diversité de ses membres et de ses contacts, il est en mesure d’assurer une bonne collecte en faveur de la recherche.
- Il est néanmoins nécessaire d’être présent pour prendre le départ, afin d’assurer la manifestation sportive. Être présent :
       - c’est servir la recherche
       - c’est soutenir le Rotary
       - c’est apporter votre contribution pour aider les malades
       - c’est accomplir votre devoir
       - c’est démontrer que le cyclisme et ses cyclistes ne sont pas indifférents à ce mal qui ronge notre société.

- En conséquence, TOUS AU MONTEIL LE 8 OCTOBRE, pour un après-midi sportif et convivial, gage pour chacun, du devoir accompli. Engagement 8,00 € pour les licenciés, 10,00 € non licenciés, 5,00 € les enfants de moins de douze ans

VOUS ÊTES EN BONNE SANTÉ ?
VOTRE DON C’EST VOTRE PARTICIPATION !
NOUS COMPTONS SUR VOUS !!!

Les quinze derniers lauréats :
2001 Jean Mespoulède (Asptt Périgueux)-Jean-Luc Delpech (CC Marmande), 2002 Jean Mespoulède (CC Marmande)-Guy Rauzet (non licencié), 2003 Bruno Ceyssat (CC Périgueux)-Gérald Marot (UC Felletin), 2004 Fabrice Anastaze (CC Marmande)-Michel Goursolle (Saint-Laurent) non licencié, 2005 Philippe Bos-Frédéric Rogliano (Triathlon Ufolep 82), 2006 Jean-Laurent Peyrefiche (VC Buguois)-Pascal Bru (non licencié), 2007 Patrick Ballanger-Mickaël Gilbert (AC Jarnac), 2008 Fabrice Guédon-Aurélien Lefébure (Guidon Biassais), 2009 Anthony Estay (VC Côte d’Argent)-Cyril Ribette (Ufo Saint-Cyprien), 2010 Nicolas Meyze (EVCC Bergerac)-Fabrice Anastaze (CC Marmande), 2011 Lionel Amador (CA Bègles)-Florian Bonhoure (SA Mussidan), 2012 Alain Fossard (SC Périgord)-Patrice Peyencet (CC Périgueux), 2013 Romain et Damien Chaminaud (AVC Libourne), 2014 Quentin Pacher-Rudy Fiefvez (EVCC Bergerac), 2015 Pascal Bru-Jérôme Betch (Team Saint-Médard), 2016 Rudy Fiefvez (Top 16) et Mathieu Pinlou (EVCC Bergerac)

- La maladie de Charcot
- Maladie de Charcot
(AFM téléthon)
-
Sclérose latérale amyotrophique (appelée maladie de Charcot)

MONTEIL 4

Membres du Rotary Bergerac Cyrano présents lors d'une édition

LA DORDOGNE CYCLISTE - GENTLEMAN DU MONTEIL © BERNARD PECCABIN
La mémoire du cyclisme en Dordogne est à découvrir sur les blogs :
http://la-dordogne-cycliste.allmyblog.com/ et http://velodordogne.canalblog.com/

Posté par Bernard PECCABIN à 17:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]