09 juillet 2019

JULIAN ALAPHILIPPE EN PÉRIGORD

C’ÉTAIT EN DÉCEMBRE 2010

- Non, ce n’est pas un scoop, mais juste une évocation sur le passage de ce champion dans notre Périgord lorsqu’il était amateur. On ne la pas trouvé pas sur un Tour des cantons de Mareuil, ni sur un Tour de Dordogne, peut-être pas lors d’une épreuve nationale organisée par le VC Monpazier. Mais c’est avec le VC Monpazierois que l’actuel maillot jaune est venu pour courir un cyclo-cross. Celui qui est donc venu à la Roque Gageac, un des plus beaux villages de France est devenu un des plus grands champions actuel. C’était le 19 décembre 2010. Alaphilippe appartenait alors à l’équipe de France juniors et se préparait pour les grandes compétitions hivernales, sous les ordres de Pierre-Yves Chatelon, le successeur de Jean-Yves Plaisance qui lui aussi était venu pour tracer le parcours par amitié à Jean Pitallier et Jean-Louis Gauthier.

4_20140419_134554[1]

Julian Alaphilippe (17 ans) avec Jean-Louis Gauthier

- Le peloton était superbe pour une première dans cette vallée de la Dordogne. Les cinq professionnels annoncés étaient bien présents avec Pierrick Fédrigo, Jimmy Casper, Jean-Luc Delpech, Mathieu Perget et Arnaud Labbe, plus douze coureurs de l’équipe de France Espoirs et Juniors et quelques régionaux. Le parcours était unique, original, avec la montée sur les hauts du bourg par un careyroux avec des escaliers, puis la descente de la mairie pour retrouver le parking du tennis et la partie prairie. D’une longueur de 1,300 km, le circuit permettait aux spectateurs qui étaient venus affronter le froid et la neige, d’assister à un spectacle de grande qualité.
- Dés le départ Arnaud Labbe prenait la direction de course avec le jeune Julian Alaphilippe champion de l’Orléanais et membre de l’équipe de France. Ce dernier âgé seulement de 17 ans va réussir à tenir tête à Labbe pendant 15 minutes, puis le professionnel poursuivait son raid solitaire pour enlever son quatrième succès de la saison de cyclo-cross. Alaphilippe transit de froid, réussissait l’exploit de terminer second, David Menut troisième complétait la grosse performance du club France qui plaçait six coureurs dans le top dix. A l’arrière, les débats étaient très élevés, pour les places d’honneur, même le double champion de France Pierrick Fédrigo s’appliquait pour bien figurer.

5_20140419_134554[1]

Alaphilippe aux côtés de Labbe vainqueur entouré par les autorités
dont Jean Pitallier et M. Peyrat maire de la Roque Gageac

- Le lendemain Alaphilippe prenait le départ du cyclo-cross des Crouchaux à Coulounieix-Chamiers, pour remporter l’épreuve dans sa catégorie juniors. Depuis neuf années sont passées et nous avons tous plaisir de suivre le nouveau parcours de ce champion hors norme du cyclisme français.

Lire le classement sur ce lien.

VÉLO DORDOGNE – JULIAN ALAPHILIPPE © BERNARD PECCABIN
La mémoire du cyclisme en Dordogne est à découvrir sur les blogs :
http://la-dordogne-cycliste.allmyblog.com/ et http://velodordogne.canalblog.com/

Posté par Bernard PECCABIN à 08:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


08 juillet 2019

1969 - LE CYCLISME, SON ACTUALITE (28° semaine de la saison)

IL Y A 50 ANS EN DORDOGNE ET EN AQUITAINE

8 au 14 juillet 1969

- A Montendre, Jean Thomazeau n’a fait aucun détail pour s’imposer et battre les costauds tels Dupuch, Lesca, Delort et Wilhem. D’ailleurs cette deuxième semaine de juillet est faste pour les courses cyclistes d’autant plus que le 14 juillet tombe un lundi et donne ainsi une journée de plus à notre petite reine.
- Roger Darrigade (Dax), Téchené (Stade Montois) et Borda (Capbreton) est le tiercé final du Grand Prix des fêtes d’Ygos tandis que Leduc (Tarbes), Labarthe (Bayonne) et Lalanne (Haut de Gan) est la bonne combinaison pour le prix de Salies de Béarn.
- On a couru aussi à Bressuire avec Daniel Barjolin souverain devant Vallée (Parthenay). Et puis il y a les nocturnes comme celles de Dordogne où à Périgueux comme à Mussidan on ne s’est pas fait de cadeaux.

100 Tours

100 Tours des boulevards et la table des commissaires à Périgueux.
A droite on reconnaît Yves Perpignan

- A Périgueux, sur des boulevards noir de monde, c’est le Tarbais Leduc qui a triomphé devant Saladier (Vic) et Beuffeuil (Saujon) lire résultats en rubrique échos Dordogne. Faut dire que les Périgourdins que l’on avait qualifiés d’invincibles chez eux, ont bu le calice jusqu’à la lie. Dufort (Dax) termine 4°, Darrigade son équipier 5° et le premier Périgourdin Lucien Sautier n’est que 6°, ce qui souligne bien la déroute des locaux. Heureusement qu’à Mussidan, le même Sautier sauve les meubles en s’imposant en solitaire. Zannier (Montastruc) deuxième à 30 secondes précède Fedrigo et Darrigade (Dax).

mussidan

Sautier (maillot Reneka) vainqueur à Mussidan

- D’autres résultats avec la gerbe pour André (Châteauneuf) à Cognac, celle de Christian Dolhats (Tarnos) au Boucau, de Francis Peyré (Tonneins) à Langon, du Foyen Mazeau à Verteillac, de Claude Vallée chez lui à Parthenay, de Barjolin (Civray) à La Rochefoucauld et de Jean-Pierre Guitard (CSM Puteaux) à Folles.
- Il y a eu aussi à Lesterps près de Confolens les championnats de France minimes, cadets et vétérans. L’Alsacien Richard Kern est sacré chez les minimes, Jean-Pierre Devresse (Flandres-Artois) chez les cadets et André Lesca (Tonneins) chez les vétérans qui réalise le doublé ayant été déjà champion la saison passée.

ÉCHOS DE DORDOGNE

Croix d'Allon

A gauche Ulbert deuxième, à droite Faure lauréat à Sarlat (la Croix d'Allon

- Prix de la Croix d’Allon : 1. JP. Faure (Libos), 2. Jean-Claude Ulbert (Sarlat), 3. Pestourie (Cahors), 4. Ottenwalter (Viviez), 5. Machillot (Villeneuve), 6. Murat (Viviez), 7. Salmon, 8. Fridick (Sarlat), 9. Lidier (Sarlat), 10. Dubouit (Nérac), etc...

Tamniès

A Tamniès, de gauche à droite Laurent (2°), M. Lepinoy, le speaker Malgouyat et Galy vainqueur

- Tamniès : 1. Francis Galy (CC Sarlat), 2. Laurent (Ste Foy), 3. Boisdon, 4. Colliac, 5. Bouchet, 6. Basset, 7. Zoccola, 8. Cluzel; 9. Pinel, 10. Garrigue, etc...
- Eygurande et Gardedeuilh : 1. Maurice Bourdin (EC Foyenne), 2. Pascal Leparc (La Couronne), 3. Serge Monchany (Marmande), 4. Bernard Estève (Ste Foy), 5. Roland Munariz (Monségur), 6. Michel Ramirez (Ste Foy), 7. Guy Roland (Mussidan), 8. Francis Lopez (Créon), 9. Gérard Bélins (Marmande), 10. Régis Prat (Mussidan).
- Saint-Martial d’Artenset (prix de Bénévent) : 1. Bernard Demouret (Mussidan), 2. Bernard Queyrouilh (Mussidan), 3. Serge Calmette (Périgueux), 4. Jean-Pierre Gueybaud (Bergerac), 5. Michel Verger (Belvès), etc...

px

A Périgueux, le protocole avec le speaker Chassaigne lors des Cent tours

- Périgueux (les 100 tours) : 1. Christian Leduc (Tarbes) les 105 km en 2h32’, 2. Saladier (Vic), 3. Beuffeuil (Saujon), 4. Dufort (Dax), 5. Darrigade (Dax), 6. Sautier (Périgueux), 7. Dupuch (Bordeaux), 8. Brux (Tarbes), 9. Laforest (Royan), 10. Démartin (Périgueux), etc...
- Mussidan : 1. Lucien Sautier (Périgueux), 2. Zannier (Montastruc), 3. Fédrigo (Tonneins), 4. Darrigade (Dax), 5. Ribérot (Tonneins), 6. Luchsinger (Périgueux), etc...

VÉLO DORDOGNE - 1969/28° SEMAINE © BERNARD PECCABIN
La mémoire du cyclisme en Dordogne est à découvrir sur les blogs :
ttp://la-dordogne-cycliste.allmyblog.com/ et http://velodordogne.canalblog.com/

Posté par Bernard PECCABIN à 09:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

07 juillet 2019

SAINT-GERMAIN DES PRÈS (course disparue)

D'ANDRE COMMERIE A LAURENT ROUX

Image1

André Commerie premier lauréat et Laurent Roux dernier de ceux-ci à St. Germain des Près

- Entre Thiviers et Excideuil, ce petit village a reçu de nombreux prix des fêtes où les petites catégories s’en sont données à cœur joie. Même Laurent Roux l’ancien pro est venu y gagner en junior et ferme le palmarès de cette commune.

Palmarès connu : 1947 André Commerie (Pédale Faidherbe), 1954 André Commerie (CC Périgueux), 1957 Chauprade (CRC Limoges), 1968 Michel Empinet (VC Lardin), 1963 Claude Hue (CC Périgueux), 1964 Jean-Paul Sauvignat (CC Périgueux), 1969 Claude Denis (CC Périgueux), 1970 Christian Darrin (CC Périgueux), 1972 Jean-Paul Châtain (CC Lindois), 1973 Raphaël Truffy (CC Périgueux), 1975 Bernard Tomiet (Tonneins), 1979 Malavaud (Thiviers), 1981 Pierrick Gillereau (Cycle Poitevin), 1982 Jean-François Chaminaud (Pédale Thibérienne), 1984 Jean-Luc Besse (CC Périgourdin), 1985 Hervé Lavignac (CC Périgourdin), 1986 Bernard Macchelberg (CC Marmande), 1987 Pascal Delestage (Thiviers), 1988 Michel Delestage (Thiviers), 1989 Laurent Roux (Stade Cadurcien).

VELO DORDOGNE – SAINT-GERMAIN DES PRÈS - © BERNARD PECCABIN
La mémoire du cyclisme en Dordogne est à découvrir sur les blogs :
http ://la-dordogne-cycliste.allmyblog.com/ et http ://velodordogne.canalblog.com/

Posté par Bernard PECCABIN à 09:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

05 juillet 2019

MUSSIDAN : HISTOIRE DE SON CYCLISME (45° partie) L'AN 2000

page de garde

 C’EST LE MILLÉNIUM A MUSSIDAN
ET C’EST ICI QUE SE SITUE
LE POINT DE DÉPART DE MA PASSION

- Relire sur ce récapitulatif l’histoire du cyclisme à Mussidan.
- Le RCM en 1992.
- Pour accéder à la saison 1993, cliquez ici.
- La saison 1994 du RCM sur ce LIEN.
- Le Racing-Club de Mussidan en 1995.
- Le Racing-Club de Mussidan en 1996.
- Le Racing-Club de Mussidan en 1997.
- Le Racing-Club de Mussidan en 1998.
- Le Racing-Club de Mussidan en 1999.

2000 Chaussade

Albert Chaussade ancien vélociste et fondateur du RC Mussidan en 1941.
Né en 1922, il êtait ses 78 ans au cours de cette saison 2000.

- Et bien maintenant, on y est en l'an 2000 que l'on croyait si lointain à notre naissance voire même inaccessible pour y parvenir un jour. Le cyclisme a subi sa grande révolution, sa mondialisation, son évolution, sa transformation et sa condamnation. Et c'est cette punition qui hante les esprits lorsque l'on cause "vélo". Le cyclisme dit-on et tout son cortège de démons dont le dopage reste d'actualité. Celui-ci lui colle à la peau comme un morceau de scotch qu'on n'arrive pas à se débarrasser du bout de nos doigts. Chaque progrès de la lutte est dépassé par une découverte des biologistes sans parler de tous les manipulateurs qui profitent de cette manne comme font tous les pourvoyeurs dans le trafic de la drogue. La lutte et le dopage ont l'un par rapport à l'autre toujours une année de retard. Le procès de l'affaire Festina s'est même retourné contre la Fédération, où Daniel Baal a été obligé de répondre à la convocation des juges pour apporter des témoignages qui à priori n'ont pas convaincu les magistrats.

2000 chaussade et sa femme

Mme et M. Chaussade pris à son domicile en 2000

- Au Racing-Club de Mussidan, l'an 2000 n'apporte pas de choses sensationnelles. Avec seulement sept épreuves dans le calendrier, on reste toujours dans le rouge. Il est vrai que ce rouge est une des couleurs dominante du club, mais tout de même … Tenez en parlant de rouge, il y en avait beaucoup de coureurs qui y étaient le 9 avril 2000, lorsque ce jour là, l'équipe de Serge Augiéras revient offrir le prix du printemps aux amateurs avec la traditionnelle côte du Bost à gravir plusieurs fois et où se juge l'arrivée. Albert Chaussade fondateur du club et toujours vivant doit s'en souvenir lui qui l'a escaladé fort souvent, notamment lorsque en 1941 il remporte le titre de Champion de la jeune société. Cette année, la victoire revient à Emmanuel Joubert, un junior du Cyclo-Club Périgourdin 2000, qui l'emporte dans l'emballage final. Le reste du calendrier pour le club c'est ni plus ni moins qu'un remake de la saison passée, mais sans les trois saintes glorieuses de la Double, je parle de Saint-André de Double, de Saint-Etienne  de Puycorbier et de Saint-Michel de Double qui ne figurent pas sur les tablettes du millénium. Donc une fois de plus le Racing rétrécit son champ d'action. Il ne gagne que Saint-Louis en l'Isle qui renoue après dix-neuf années de disette, puisque la dernière course de ce bourg remonte à 1981, l'année où Patrice Dumas le postier l'emportait…

2000 Saint-Louis

Serge Augièras aux commandes du RC. Mussidan depuis 1971

- La nocturne des champions revient à Stéphane Reimherr le chef de file du Cyclo-Club Périgourdin 2000 qui se débarrasse cette fois du polonais Marek Lesniewski vainqueur en 1998 et 3° la saison passée. Les coureurs d'Aubervilliers aiment la nocturne du Racing, pour la simple raison qu'ils apprécient le public, le circuit et ses cent dix tours, la dotation qui c'est vrai tient un rang privilégié. Pour un Polonais le gain de la course de Mussidan transformé en monnaie de son pays, c'est peut-être l'équivalent de trois mois de salaire d'un ouvrier des chantiers navals de Gdansk. Lesniewski vainqueur en 1998, Alexandre Chouffe le nouveau pro en 1999 et cette année Marek 2° et Berthier 6° voilà des exemples de fidélité de ces coureurs de la banlieue parisienne, issus de l'anti-chambre de l'équipe professionnelle de "BigMat Auber 93", habitués à cocher chaque saison cette nocturne de province dans leur agenda de coursiers.

2000 Saint-Louis départ

Départ en 2000 de la course à Saint-Louis en l'Isle

- La course du comice de Mussidan nous réserve une agréable surprise, avec la présence de l'équipe de France féminine juniors dames, de retour du 3° Prix des Côtes du Marmandais (le prix de la Tomate des dames). Sur la route de Paris, Mussidan et son prix du comice constitue une halte agréable pour se remettre en jambes et rouler sous le chaud soleil automnal. Ce prix des côtes du Marmandais avait été enlevé par Rébecca Ménard, une équipière de Zabou qui réside à Douzillac, tout prêt de Mussidan. Les filles s'entraînent dans la perspective des Championnats du monde de Plouay où la France doit se distinguer. Des filles comme Pamela Garnier, Marina Jaunatre, Camille Valla et surtout Juliette Vandekerckhove tiennent la corde pour cette sélection, et c'est pour cela qu'elles profitent de Mussidan pour parfaire leur condition physique. Pour en revenir au prix du comice, c'est devant plus de cinquante concurrents que Victor Melchior réalise un véritable pied de nez à tous les jeunes en remportant une fois de plus la gerbe et à 56 ans s'il vous plait ! Quelle santé, il a ce Victor ! J'ai souvent énoncé dans cet ouvrage les faits d'un certain nombre de mutations et d'aller et retour de coureurs notamment entre Montpon et Mussidan. Le Racing a souvent souffert de ces départs mais à l'opposé si on a un cas de fidélité qui sort vraiment du commun, c'est celui de Victor Melchior, ce coureur de Creysse qui porte depuis 1980 ce maillot rouge et blanc du Racing. Un exemple vraiment à méditer.

2000 St

Serge Augièras avec Jacques Prout maire de Saint-Louis en l'Isle

PARLER DU CYCLISME D’ANTAN

- La saison 2000 pour moi est le prolongement ou la photocopie de la saison 1999. Les problèmes se succèdent aux problèmes d'une réglementation qui ne respecte toujours pas la législation nationale. Nous sommes le cas particulier avec des primes que l'on nous oblige de régler aux coureurs en différé, par le biais des comités régionaux. Et la guerre entre les clubs et le comité directeur persiste. Je me souviens de cette douloureuse période et des échanges de vues entre le président Pitallier et moi-même. Le climat est délétère. Je n'ai plus le goût du cyclisme et je reporte toute mon énergie sur les anciens journaux qu'Henry Gouly m'a donnés. Je parcours et je dévore cette presse de ces années glorieuses dont de nombreux articles d'un certain Albert CHAUSSADE. On parle beaucoup du Racing mais très peu des autres clubs de Dordogne à cette époque.

ET SI JE VOUS DISAIS QUE MA PASSION POUR LE CYCLISME D’ANTAN

JE L’AI ATTRAPÉE A MUSSIDAN, DANS CE REPORTAGE

- Au cours d'un repas chez Serge Augiéras (le soir de la course du comice où l'équipe de France des dames est venue), j'évoque au hasard d'une conversation, le nom de ce monsieur Chaussade. A table se trouvent l'animateur Chaussat et son épouse, le trésorier Frare et sa dame, Serge et Pierrette bien évidemment, mon épouse et moi-même en train de déguster un excellent repas (Pierrette est un fin cordon bleu, j'adore sa pintade rôtie et ses cèpes). Et c'est ce 17 septembre 2000 et à ce moment là que Serge Augiéras répond à mon interrogation en déclarant que ce monsieur Chaussade vit une paisible retraite à Mussidan avec son épouse. Je suis très surpris car dans ma tête, si en 1946 il avait cinquante ans, (ce que je pensais sans savoir pourquoi), il n'était plus de notre monde. J'ai longtemps réfléchi sur Albert Chaussade et cette annonce commence à intriguer mon esprit. Cet homme qui en 1946 (je n'étais pas né) rédigeait tant de piges sur le journal l’Athlète, serait donc vivant !

2000 comice

L'équipe de France féminine au départ du Prix du Comice à Mussidan

 - De retour à mon domicile, je feuillète l'annuaire téléphonique où je découvre nom, adresse et numéro du retraité que je croyais dans un autre univers. Après mûres réflexions, je me décide de lui rendre visite, sans prendre soin de téléphoner au préalable. Je suis reçu par Albert Chaussade qui devient mon homme miracle, car vraiment je ne pensais pas du tout le rencontrer vivant. En vérité Albert Chaussade né en 1922 a pris la direction technique du club après la libération à l'âge de 24 ans. Ce signe de jeunesse ne se rencontre plus de nos jours dans les clubs qui sont tous dirigés par des anciens et c'est pour cela que je me suis planté. Vélociste à la libération, Albert Chaussade prend la succession de son père, dans son atelier de "la Planche", un petit hameau se la commune de Saint-Médard de Mussidan sur la route de Sainte-Foy la Grande. Albert Chaussade me raconte tout ce que sa mémoire a retenu, notamment les débuts du club alors que son épouse m'étale de nombreuses photos de l'époque qui lui restent. C'est à partir de ce jour et de cette rencontre que je décide d'écrire l'HISTOIRE DU RACING. Je détiens de vieux journaux, je peux contacter Albert Chaussade et les dirigeants actuels du Racing, donc je me sens paré pour me lancer dans l'écriture. Les débuts sont laborieux. Je recherche toutes les courses organisées par le club et leur date sur la presse officielle. Mais je suis loin de tout posséder et il faut repartir à la conquête de ce qui manque, notamment pour la période de 1963 à 1981. Je commence à désespérer mais je multiplie mes contacts avec Jean-Philippe Dessimoulies qui me prête toute sa collection du journal "Cyclisme" qu'il détient dans son intégralité, c'est à dire pour la période de 1969 à 1975. Je possède la suite de la collection, c'est à dire depuis l'époque de ma première licence de dirigeant. Reste à trouver les courses de 1962 à 1968, puis surtout tous les résultats de 1962 à 1981 ce qui n'est pas une mince affaire. Ces informations nécessitent de longues heures de travail aux archives départementales. Il me suffit de feuilleter tous les journaux (Sud-Ouest) les uns après les autres, et c'est ce que j'ai fait au cours de cette saison. Mais avec du recul, c'est tout de même plus facile à dire qu'à faire ...

- Ce n'est pas croyable ce que la passion soulève comme énergie pour parvenir à atteindre un but. J'ai traversé des périodes difficiles, avec la tentation de laisser tout tomber, mais il y a toujours derrière ma conscience, cette promesse que j'ai faite à Albert Chaussade, celle de lui remettre cet historique (celui que vous lisez sur ce blog). Je ne peux pas laisser tomber quelque chose que j'ai débuté et qui semble aller sur le bon chemin. Ce sont les tristes heures du cyclisme de l'an 2000 puis de 2001 qui m'offrent la chance de me consacrer à cette histoire, pour oublier celle que je vivais au présent.

2000 Mussidan

Remise de dossards chez les féminines de l'équipe de France juniors

- La saison 2000 se termine par l'assemblée générale du comité de Dordogne. Jean Pitallier n'est point venu, prétextant avoir des engagements ailleurs. Dire que j'ai croisé le fer maintes fois avec cet homme. D'ailleurs je me dis qu'il est impossible que cet homme soit réélu au cours de l'élection qui se présente. Voilà quatre ans, il est passé d'une voix et dernier de la liste. Depuis, sa situation s'est compliquée. A Paris, Daniel Baal le président de la FFC déclare qu'il renonce de briguer un nouveau mandat, n'ayant pas digéré le procès d'intention qu'on lui a fait subir lors de l'affaire Festina. Dans les hautes sphères, la guerre de succession est ouverte. Pour ma part je me présente aux élections du département, mais dans le collège des commissaires et uniquement dans le but de m'occuper exclusivement de ce sujet. Candidat unique au poste, je suis élu sans avoir à en tirer une fierté ou une reconnaissance. A vaincre sans périls, on triomphe sans gloire … 
- Annie Jouault est réélue présidente du Comité départemental face à Jean Auber cette fois-ci. Battu voilà quatre ans,  je n'ai aucune envie de me représenter à cette présidence, car pour moi, cela ne sert à rien de forcer un destin pour lequel on a déjà échoué un jour(*). Et puis la situation se dramatise, on ne peut plus rien construire pour le cyclisme, les carottes sont plus que cuites, je ne me vois pas tenir une présidence dans une période aussi trouble. De même, je décide de ne plus postuler candidature au Comité d'Aquitaine, suite à toutes les histoires qui se sont passées en cours de saison. Cette saison qui a vu une fois de plus un Lance Armstrong vêtu de jaune à Paris.

(*) J’ai assuré la présidence du comité départemental en 2007 et 2008, mais par intérim, suite à une longue maladie de Mme Jouault et en fonction des statuts. Par la suite, j’ai été mis en minorité lors d’une élection, ce qui confirme le mauvais climat que le cyclisme et ses instances dirigeantes suscitent. Ironie de mon sort, j’ai assumé ma fonction à une époque où Mussidan organisait un championnat de France de l’Avenir, ce qui préoccupait beaucoup les esprits, car ce n’était pas une mince affaire à gérer, mais moi, il l'a fallu que je le gère. Plus facile à écrire qu'à faire, une fois de plus...

- Lors du repas de cette assemblée du comité départemental, le CTR Eric Vermeulen prend place à mes côtés. Au cours de la conversation, il m'annonce que son frère Patrick brigue le mandat de Pitallier si celui-ci n'est pas réélu. Et même il me raconte tant de choses que je préfère y mettre mon mouchoir dessus pour ne pas froisser quelques personnes élues... Je pense que c’est à partir de là que j’ai décidé de ne plus faire acte de candidature au comité régional. J’en avais assez entendu, j'étais dégoûté par toutes ces manoeuvres qui se tramaient sous le manteau. Et c'est de la sorte que se déroulait cette fameuse année 2000, celle du Millénium !

2000 Mussidan comice

Victor Melchior vainqueur du Prix du comice à Mussidan avec Alain Chaussat

LE BUREAU DU RCM POUR 2000

Présidents d'honneur : M. Gérard Jean Chevalier (maire). Président actif : M. Serge Augiéras. Vice-Président : M. Jacques Martin. Trésorier : M. Claude Frare. Secrétaire : Mme. Pierrette Augiéras. Membres : Jean-Claude Blanchard, Jean-Claude Delord, Patrick Faurie, André Le Gargasson, Paul Rouby. Cadre technique : Jean-Pierre Barrat. Coureurs : Victor Melchior, Clément Couzy, Christophe Lauzet.

LES COURSES DU RCM EN 2000

 Prix du comité des fêtes à Mussidan (9 avril).
1° Emmanuel Joubert (CC. Périgourdin 2000), 2° Debenne (US. Talence), 3° Gibert (VC. Tonneins), 4° Rulier (CAM Bordeaux), 5° Prudon (Sainte-Livrade), 6° Szkolnick (AVC. Libourne), 7° Jobit (Sainte-Livrade), 8° Vidal (Langon), 9° Pageat (Sainte-Livrade), 10° Dupin (Tonneins).
A Saint-Médard de Mussidan (4 juin).
1° Stéphane Lavignac (GC. Bergerac),
2° Lozach (UC. Villeneuve), 3° Peyran (Mérignac VC), 4° Delmonteil P. (EVCC. Bergerac), 5° Causse (UC. Villeneuve), 6° Caillaud (CC. Périgourdin 2000), 7° Feytou (GC. Bergerac), 8° Dupré Eric (VC. Bernos), 9° Courbalay Nicolas (JS. Astérienne), 10° Ledoux (UC. Montpon).
Nocturne des Champions (14 juillet).
1° Stéphane Reimherr (CC. Périgourdin 2000),
2° Lesniewski (CM. Aubervilliers), 3° Guerry (Cycle Poitevin), 4° Labbe (Cycle Poitevin), 5° Péré (Cahors), 6° Berthier (CM. Aubervilliers), 7° Pavlov (Albi VS), 8° Nunez (Espagne), 9° Bellicaud (23 la Creuse), 10° Peyencet (CC. Périgourdin 2000).

2000 VH

Jean-Pierre Barrat et Bernard Gazeau (RC Mussidan)  lors de la Valentin Huot courue en tandem

Prix de Saint-Louis en l'Isle (5 août).
1° Alain Castets (US. Bouscat),
2° Bouziani (JS. Astérienne), 3° Szkolnick Mickaël (AVC. Libourne), 4° Szkolnick Jean-Jacques (AVC. Libourne), 5° Ledoux (UC. Montpon), 6° Michaud (UC. Montpon), 7° Grossoleil (GC. Bergerac), 8° Marchioro (EC. Foyenne), 9° Claude Daubisse (JS. Astérienne), 10° Dufilh (UC. Arcachon).
Prix des fêtes de Beaupouyet (6 août).
1° Nicolas Bessières (EC. Lac Vert),
2° Gayant (UC. Bry sur Marne), 3° Carl Naïbo (GC. Bergerac), 4° Blangeois (GC. Bergerac), 5° Béneyrol Jean-Luc (CCP. Nontron), 6° Jacouty (EC. Ribérac), 7° Marches (UC. Villeneuve), 8° Fontayne (CC. Marmande), 9° Gillain (UC. Bry sur Marne), 10° Lamiraud Mickaël (GC. Bergerac).
Prix des fêtes de Issac (14 août).
1° Thierry Michaud (UC. Montpon),
2° Melchior (RC. Mussidan), 3° Mignonneau (SC. Chemin Long), 4° Brun (Saint-Alban), 5° Hupfer (CRC. Limoges), 6° Daniel Dutertre (VC. Arédien), 7° Peyrefiche (GC. Bergerac), 8° Roye (JS. Astérienne), 9° Massoubre (ASPTT. Périgueux), 10° Teyssier (EC. Foyenne).
Prix du comice de Mussidan (17 septembre).
1° Victor Melchior (RC. Mussidan),
2° Jardin (AS. Testerine), 4° Castets (US. Bouscat), 4° Ledoux (UC. Montpon), 5° Szkolnick Mickaël (AVC. Libourne), 6° Legros (VC. Tulle), 7° Bernadou (VC. Langon), 8° Sautier (CC. Périgourdin 2000), 9° Château (CC. Périgourdin 2000), 10° Moratinos (EC. Foyenne).

VELO DORDOGNE - LE RC MUSSIDAN 2000 © BERNARD PECCABIN
La mémoire du cyclisme en Dordogne est à découvrir sur les blogs :
http://la-dordogne-cycliste.allmyblog.com/ et
http://velodordogne.canalblog.com/
.
Le Racing-Club de Mussidan en 2001.

Posté par Bernard PECCABIN à 11:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

03 juillet 2019

1994 - LE CYCLISME, SON ACTUALITE (27° semaine de la saison)

IL Y A 25 ANS EN DORDOGNE ET EN AQUITAINE

1° au 7 juillet 1994

- Le mois de juillet débute très fort avec trois probants succès en Aquitaine le premier du mois. Daniel Boutet (Guidon Saint-Martinois) s’adjuge la nocturne d’Oloron, Gilles Dubois (Mérignac VC) le Prix de la Raze à Bègles et Philippe Mondory (CG Orléans) le prix de Tonneins.
- Le lendemain 2 juillet l’Aquitaine continue de s’enflammer avec encore trois épreuves ouvertes aux toutes catégories. Hervé Lacomme (VC Nay) fait son numéro à Sedzère, Jean-Laurent Cazalens (US Montauban) est admirable d’aisance à Fumel, tandis qu’Alain Cessat (CRC Limoges) enfile les victoires comme des perles en rentrant victorieux de la Ronde de la Cole disputée à La Chapelle-Faucher.

Image11

Alain Cessat, Laurent Mazeau et Philippe Mondory grands vainqueurs de la semaine

- Les jours se suivent et se ressemblent avec ce 3 juillet où Laurent Mazeau (GSC Blagnac) termine non seulement vainqueur du Souvenir Petit-Breton à Boulazac, mais entraîne Bordenave, Bareille et Chauvin ses équipiers dans sa roue et qui terminent dans cet ordre, parachevant la suprématie de club de la banlieue de Toulouse. Et que dire des autres épreuves ? Quelques noms de vainqueurs simplement, comme celui d’Etienne Larsen (Orthez) à  Meillon, celui de Lionel Gauzère (Stade Montois) à Artassenx, de Daniel Mendribil (SA Mauléon) à Ondres, d’Eric Porte (PS Creusot) à Vérac, de Christophe Cuzacq (Stade Montois) à Tercis, de Ludovic Grechi (US Montauban) à Saint-Martial de Nabirat et de Marino Vérardo (CC Marmande) à Brantôme.

ÉCHOS DE DORDOGNE

La côle

Alain Cessat (CRCL) entouré par ses rivaux à La Chapelle Faucher

- Ronde de la Côle à La Chapelle-Faucher (séniors toutes par CC Périgourdin) : 1. Alain Cessat (CRC Limoges), 2. Laurent Mazeau (Blagnac), 3. Patrice Peyencet (CRCL), 4. Francis Bareille (Blagnac), 5. Chevalier (Saint-Florent), 6. Gilles Chauvin (Blagnac), 7. Meunier (UV Limousine), 8. Thierry Chamouleau (Brive), 9. Vincent Guillout (SC Toulouse), 10. Bérard (Blagnac), etc...
- Gour de l’Arche (Quartier de Périgueux/Nocturne des HLM en 4.5.CV par Pédale Faidherbe) : 1. Jean-Michel Sybiac (Pédale Faidherbe), 2. Lamougrand (Mérignac), 3. Laffagne (Montpon), 4. Palet (Nersac), 5. Vidal (Barcelone du Gers), 6. Soular (Nersac), 7. Solacroup (Figeac), 8. Dublé (Mérignac), 9. Daubisse (Pédale Faidherbe), 10. J-Yves Béneyrol (Nontron), etc...
- Boulazac - 7° Petit-Breton en toutes par CC Périgourdin) : 1. Laurent Mazeau (GSC. Blagnac), 2. Philippe Bordenave (GSC Blagnac), 3. Francis Bareille (GSC Blagnac), 4. Gilles Chauvin (GSC Blagnac), 5. Berger (Tarbes), 6. David Marié (Côte de Beauté-Royan), 7. Vincent Sauzeau (Chasseneuil), 8. Didier Bouquet (Langon), 9. Guillaume Destang (CC Marmande), 10. Franck Champeymont (UV Limousine), etc...
- Saint-Pierre d’Eyraud (séniors par EVCC Bergerac) : 1. Eric Baron (CRC Limoges), 2. Stéphane Valade (EC Foyenne), 3. Jean-Laurent Peyrefiche (UC Montpon), 4. V. Chouarche (SC Périgord), 5. Jean-Marc Prioleau (EC Foyenne), 6. Thierry Chamouleau (Brive), 7. Christian Arnouilh (EVCC Bergerac), 8. Victor Melchior (RC Mussidan), 9. Bérard Doumenge (EC Foyenne), 10. Xavier Lamontagne (CAM Bordeaux), etc...

1994 SMA

Départ de course à Saint-Martial d'Albarède (Pédale Faidherbe)

- Saint-Martial d’Albarède (4 et 5 par Pédale Faidherbe) : 1. Jean-Sébastien Arretche (Cyclisme 24), 2. Jean-Christophe Arretche (Cyclisme 24), 3. Jean-Michel Gimeaux (Montpon), 4. Christian Top (JS Astérienne), 5. Denis Bégout (Asptt Périgueux), etc...

1994 SMA 1

Jean-Sébastien Arretche vainqueur avec son frère Jean-Christophe (2°) à Saint-Martial d'Albarède

- Saint-Martial de Nabirat (toutes par CC Sarlat) : 1. Ludovic Grechi (US Montauban), 2. Laurent Mazeau (Blagnac), 3. Thierry Ferrer (Mantes), 4. David Moncoutie (EV Bretenoux), 5. Lozach (Ste Livrade), 6. Alain Cessat (CRCL), 7. Bernard Mazeau (Pédale Faidherbe), 8. Pascal (Brive), 9. Eric Grange (Créon), 10. Nomari (UC Villeneuve), etc...

Brantôme

Au centre, Marino Vérardo lauréat à Brantôme

- Brantôme (toutes par CC Nontron) : 1. Marino Vérardo (Marmande), 2. David Marié (Côte de Beauté), 3. Stéphane Eyquard (SC Libourne), 4. Mario Vérardo (Le Bouscat), 5. Thierry Ferrer (Mantes), 6. Philipe Mondory (CG Orléans), 7. Philippe Escoubet (Cycle Poitevin), 8. Beauchaud (Chasseneuil), 9. Nicolas Fournier (Mérignac), 10. Christophe Lanxade (Montauban), etc...

VÉLO DORDOGNE - 1994/26° SEMAINE © BERNARD PECCABIN
La mémoire du cyclisme en Dordogne est à découvrir sur les blogs :
http://la-dordogne-cycliste.allmyblog.com/ et http://velodordogne.canalblog.com/

Posté par Bernard PECCABIN à 09:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


01 juillet 2019

1969 - LE CYCLISME, SON ACTUALITE (27° semaine de la saison)

IL Y A 50 ANS EN DORDOGNE ET EN AQUITAINE

1° au 7 juillet 1969

- La semaine fédérale (Championnat de France) se déroulera à Rouen. Voici d’ailleurs les coureurs juniors sélectionnés : Thomazeau (Pons), Pitard (Pons), Corbeau (Civray) pour le Poitou. Escalier (Tarbes), Armangaud (Muret), More (Saint-Ivry) pour les Pyrénées, Magni (Langon), Dumondin (CC Béarnais), Peyre (Tonneins), Mazeau (EC Foyenne), Cigana (CC Bordelais) pour l’Aquitaine. Chez les séniors sont retenus Parenteau (Nersac), Lorioux, Courtois (Cycle Poitevin) pour le Poitou, Agias (Vic), Mandret (Stadoceste Tarbais), Canut (VC Tarbes) pour les Pyrénées, Raymond (Créon), Dufour (Dax), Dupuch (Sam Bordeaux), Sautier (CC Périgueux), Bordier (EC Foyenne) et Zanetti (VC Bergerac) pour l’Aquitaine (lire résultats en fin d'article).

Mazeaud Claude

- Le 6° Tour de Béarn se déroulera en quatre étapes. Quatre-vingt coureurs sont au départ. Martellozzo et Dubois ont été les lauréats de la première étape. Mais dès le lendemain, piqué au vif, Barjolin prit en main une échappée gagnée sous l’orage par Lapébie devant Lescure et Lalanne. Cette initiative donna le maillot jaune à Barjolin virtuel leader. Pas pour longtemps, puisque lors des deux dernières étapes, Martellozzo s’échappa mais le gain de temps ne lui permettait pas de détrôner Barjolin toujours leader alors que Darrigade gagnait l’étape. Seul contre tous le dernier jour, Barjolin se fit surprendre lors de l’ultime étape remportée encore par Lapébie. Et c’est le Lindois Claude Mazeaud (en médaillon) qui sera la bénéficiaire de cette opération, en s’adjugeant finalement le maillot jaune devant Orus et Barjolin 3° mais bien distancé.
- Des nouvelles du Championnat de France aux Essarts où chez les juniors Claude Magni termine 3° derrière le Breton Le Bourhis lauréat et le Normand Dubost (2°). Thomazeau, Corbeau et Pitard pour le Poitou terminent dans les quinze premiers. Chez les séniors victoire de Ducreux (Normandie) et défaite totale de nos sélectionnés bien loin dans les classements, mis à part le Poitevin Lorioux classé 6° et à une minute du vainqueur. Le Championnat des sociétés n’a pas été plus favorable pour les clubs du Grand Sud-Ouest. La grande nouvelle c’est d’abord la victoire de la Pédale de Chalons sur Marne qui a battu la redoutable formation de Boulogne-Billancourt classée deuxième. Nos couleurs sont loin mais se suivent avec le CA Civray (17°) à plus de douze minutes, Toulouse Sprint (18°), le CRCL (19°) et le CC. Bordelais (20°). Comme quoi, notre cyclisme a encore beaucoup de pain sur la planche pour rivaliser avec les meilleurs...
- Victoire de Dominique Durand (SAM Bordeaux) lors du Championnat d’Aquitaine des cadets à Aire sur Adour devant Bourdin (Libourne), Bérard (Talence), Sommacal (Talence) et Darrin (Périgueux).
- Quelques succès au cours de cette première semaine de juillet avec Bruletout au Douhet, Abadie chez lui à Anglet, Thomazeau (Pons) à Montendre, Fava (SC Toulouse) à Auvillar, de Lucien Sautier (Périgueux) à Goûts-Rossignol, de Francis Duteil (CC Bordelais) au Grand Prix des Monts de Blond et de Claude Hue (Périgueux) à Thenon.

ÉCHOS DE DORDOGNE 

CCP

Les dirigeants du CC Périgourdin en réunion pour les 100 Tours des Boulevards 

- Le Cyclo-Club Périgourdin et son bureau préparent les 100 Tours des Boulevards qui servira de support au 2° Trophée Jacques Leygues. D’ores et déjà on sait que les Périgourdins seront très difficiles à battre avec des guerriers tels Sautier, Hue, Frigo et Démartin.

SFD

Frigo, Sautier et Démartin favoris des 100 Tours

Image3

Serge Laurent et Jean Moreau lors du protocole à Saint-Nexans

Mazeau Jacques

Serge Laurent vainqueur du 4° Grand Prix Cycliste à Saint-Nexans a remporté l’épreuve dont le départ a été donné sous une chaleur accablante par M. Fourneau maire. Cinquante trois partants et seulement quatorze courageux à l’arrivée. Photo 93
Classement : 1. Serge Laurent (EC Foyenne), 2. Jean Moreau (RC Mussidan), 3. Bernard Querouilh (RC Mussidan), 4. Michel Dubourdieu (Libourne), 5. Guy Morin (Bordeaux VC), 6. Michel Lécuyer (CC Lindois), 7. Alain Zoccola (Lalinde), 8. Michel Raffin (Ribérac), 9. Jean-Paul Marchand (Lalinde), 10. Gilles Périgault (CC. Bergerac).
- Saint-Pierre d’Eyraud : 1. Albert Frigo (CC Périgourdin), 2. Saladier (UA Vic), 3. Melchior (Saint-Eloy les Mines), etc...
- Château-l’Evêque : 1. Lionel Sallat (Pédale Nontron), 2. Alain Buffière (Pédale Nontron), 3 ; Michel Mournat (CC Périgueux), etc...
- Vergt : 1. Jacques Mazeau (EC Foyenne) notre photo ci-contre, 2. Matignon (EC Foyenne), 3. Youger (SAM. Bordeaux), 4. Prieur (Cenon), 5. Lawrance (Bordeaux VC), etc...
- Goûts-Rossignol : 1. Lucien Sautier (CC Périgueux), 2. Dufort (Dax), 3. Jolivet (Périgueux), 4. Denis (Périgueux), 5. Bernard (Girondins), 6. Lacaud (Agen), 7. Wilhem (Girondins), 8. Carsoulle, 9. Sauvignat (Périgueux), 10. Chassagne (Ste Foy), etc...

Thenon 07

Claude Hue vainqueur à Thenon

- Thenon : 1. Claude Hue (CC Périgueux), 2. Lucien Sautier (CC Périgueux), 3. Roger Démartin (CC Périgueux), 4. Dufhil (Bordeaux), 5. Joubert (Girondins), 6. Jolivet (Périgueux), 7. Frigo (Périgueux), 8. Zannier (Montastruc), 9. Denis (Périgueux),10. Rouquette (Toulouse Cycliste), etc...

VÉLO DORDOGNE - 1969/27° SEMAINE © BERNARD PECCABIN
La mémoire du cyclisme en Dordogne est à découvrir sur les blogs :
http://la-dordogne-cycliste.allmyblog.com/ et http://velodordogne.canalblog.com/

Posté par Bernard PECCABIN à 09:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

29 juin 2019

CHAMPIONNATS D’AQUITAINE DE CYCLO-CROSS (2018-19)

 LA FIN DE L'AQUITAINE ET LA VENUE DE LA NOUVELLE AQUITAINE

2018 le 10 décembre 2017 à Lansac (Organisation : VC. Bourgeais)

Image9

 - On regrettera nous les Périgourdins qu’une chose, le fait qu’Audric Pasquet ne soit plus dans notre comité. L’ancien sociétaire de l’EC Trélissac a en effet repris son titre à Lansac dans des conditions climatiques difficiles et sous le maillot du CC Marmandais. Le circuit s’était transformé en véritable bourbier et la pluie, le froid et le vent ont compliqué sacrément les donnés de la compétition.

2017 Lansac CA

Départ sous la pluie à Lansac © sudgirondecyclisme

- Sociétaire comme Herbreteau au CC Marmande, la situation paraissait cocasse pour Pasquet puisque jusqu’à maintenant, les épreuves des week-end les avaient présentés comme des rivaux. Herbreteau cette saison avait évolué dans le Poitou dont il est originaire, Pasquet en Aquitaine, ce qui fait que ces deux équipiers se retrouvaient en manque de repères au départ. Un départ pris au galop par Pasquet qui comptait déjà douze secondes au deuxième tour. Mais Herbreteau résistait ce qui obligeait Pasquet à ne pas faiblir. En fin de course Pasquet dominait toujours son rival qui faiblissait et permettait ainsi au Périgourdin licencié à Marmande de remporter un deuxième titre, haut la main. Un deuxième mais aussi l’honneur d’être le dernier à inscrire son nom à ce palmarès, juste avant le remaniement des régions. Après la Guyenne, l’Aquitaine, place désormais à la Nouvelle Aquitaine.

2017 Lansac Pasquet Audric CA

Audric Pasquet dans le bourbier de Lansac © sudgirondecyclisme

Le classement : 1. Audric Pasquet (CC Marmande) en 1h00’35", 2. Loïc Herbreteau (CC Marmande) à 2’07", 3. Valade (CC Périgueux) à 3’06", 4. Franck Mengès (CC Périgueux) à 3’23", 5. Chambet (CC Périgueux) à 5’21", 6. Aurélien Pasquet (Evasion Pourpre) à 5’37", 7. Darribeau (Sainte-Livrade) à 5’39", 8. Thierry Beaupied (CC Périgueux) à un tour, 9. Lerosey (CC Périgueux) à plus d’un tour, 10. Le Got (CAM Bordeaux), etc...
Espoirs : 1. Simon Garraud (UC Arcachon), 2. Barthe (Euskadi), 3. Verspieren (VC Saint-Pompon).
Juniors : 1. Anthony Courrière (AS Périgord), 2. Le Roux (Peujard VC), 3. Roy (Peujard VC).
Cadets : 1. Teddy Vincent (Rain N’Trail), 2. Quilez (LVC Tonneins), 3. Boutin (VC Saint-Pompon).
Dames : 1. Marie-Bernadette Serres (VC Tarnos), 2. Laquèbe (Blaireaux de Ligueux), 3. Bouche Ter Heide (Vélo Silex).

ob_3c8c17_championnat-d-aquitaine-de-cyclo-cro[1]

Dernier podium de l'Aquitaine, la Nouvelle est déjà là !  © sudgirondecyclisme

NB : David Menut (HP-BTP Auber 93) conserve son titre en Limousin. Mathieu Morichon (UA La Rochefoucauld) retrouve son titre en Poitou. Dans les Pyrénées, on est passé dans le cadre des nouvelles régions avec le championnat d’Occitanie remporté comme la saison passée pour les Pyrénées par Lilian Calmejane (Direct Energie).
- Pour cet ultime championnat d’Aquitaine, nos coureurs Périgourdins ont réalisé un bon championnat notamment avec ceux du Cyclo-Club qui classent cinq des leurs dans le top dix. Si on ajoute les deux Pasquet qui sont de souche Périgourdine on a sept éléments dans les dix premiers. Avec le titre de Courrière en juniors et les podiums en cadets et chez les dames, on peut dire que ce championnat a été de bonne tenue pour nos licenciés.

 CHAMPIONNATS DE NOUVELLE AQUITAINE
DE CYCLO-CROSS 2019

2018 Saint-Fraigne

Poitou, Limousin, Aquitaine réunis pour un championnat
celui de la Nouvelle Aquitaine  © sudgirondecyclisme

2019 le 16 décembre 2018 à Saint-Fraigne (Organisation : AC Jarnac-Rouillac)

- Le remaniement des régions nous amène donc une nouvelle physionomie du territoire avec le Poitou-Charentes et le Limousin qui se joint à celui de l’Aquitaine, soit une belle couverture et bien sur un championnat qui promet.
- Ironie du sort, les champions de la saison passée Menut (Limousin), Morichon (Poitou) et Pasquet (Aquitaine) sont au départ à Saint-Fraigne, une organisation de l’AC Jarnac-Rouillac. Dès le drapeau baissé David Menut s’en va seul et écrase de sa supériorité et tous ses rivaux, y compris les anciens champions. Menut termine en tête avec 3’23" d’avance sur Morichon et 3’48" sur Pasquet.
- Ajoutons que pour ce championnat les coureurs espoirs sont partis pour 50 mn avec les séniors. Longtemps Courrière et Mainguenaud ont suivi dans le sillage de Paquet. Courrière fut victime d’une crevaison. Il remonta son handicap pour rejoindre Tom Mainguenaud et le battre au sprint.

2018 Saint-Fraigne David Menut

La ballade de David Menut à Saint-Fraigne  © sudgirondecyclisme

Le classement : 1. David Menut (Creuse Oxygène) en 1h02’17", 2. Mathieu Morichon (UA La Rochefoucauld) à 3’23", 3. Audric Pasquet (CC Marmande) à 3’48", 4. Loïc Herbretau (CC Marmande) à 5’19", 5. Yohann Cron (UV Angérienne) 6’13", 6. Priscillien Chambet (VC La Souterraine) à 6’32", 7. Aurélien Pasquet (CC Périgueux-Dordogne) à 6’55", 8. Pierrick Gauthier (Gond Pontouvre) à 7’26", 9. Titouan Margueritat (UV. Limousine) à un tour, 10. Grégory Gazonnaud (UV. Limousine) à un tour, etc...
Espoirs : 1. Anthony Courrière (AS Périgord-Bessède), 2. Tom Mainguenaud (Angoulême VC), 3. Baptiste Trichot (Apogé).
Juniors : 1. Brice Dujardin (Creuse Oxygène), 2. Anthony Bregière (EC 3 M), 3. Alexandre Le Roux (Peujard VC).
Cadets : 1. Fabien Potet (CA Civray), 2. Romain Pécondon (CS Casteljaloux), 3. Julien Azile-Lozach (EC Amabazac).
Dames : 1. Audrey Menut (AC Neuil les Saintes), 2. Anaïs Morichon (FS Saint-Hilaire Villefranche), 3. Amélie Laquèbe (les Blaireaux de Ligueux).

2018 Saint-Fraigne Morichon, Menut Pasquet St

Dans ce premier championnat on retrouve les ex-champions de nos anciennes régions
avec Morichon, Menut et Pasquet  © sudgirondecyclisme

NB : On n’a plus que l’Occitanie comme territoire avoisinant et cette année ce championnat a été remporté par Victor Koretzky (VS Narbonne).
- Dans ce championnat très ouvert il ne reste plus que les Pasquet comme tête d’affiche et Anthony Courrière vainqueur chez les espoirs. Mis à part ces trois coureurs, aucun autre est venu courir à Saint-Fraigne, ce n’est pas encourageant...

Quelques pratiquants de cette époque : David Menut (Creuse Oxygène),Mathieu Morichon (UA La Rochefoucauld), Audric Pasquet (CC Marmande), Loïc Herbreteau (CC Marmande), Yohann Cron (UV Angérienne), Priscillien Chambet (VC La Souterraine), Aurélien Pasquet (CC Périgueux-Dordogne), Pierrick Gauthier (Gond Pontouvre), Titouan Margueritat (UV. Limousine), Grégory Gazonnaud (UV. Limousine), Loïc Szewe (UV Mazamet), Ludovic Renard (US Saint-Pierre des Corps), A. Deletang (Creuse Oxygène), Fabien Potet (CA Civray), Benjamin Rivet (Team Cross Safir Ganova), Maxime Gossard (VCP Loudéac), Yoann Paillot (La Couronne), Romain Chaminaud (VC Bazas Bernos Beaulac), Tom Mainguenaud (Angoulême VC), Rémi Eprinchard (UV Limousine), Thomas Audard (Creuse Oxygène), V. Schmit (VTT Haut-Limousin), B. Rivet (UC Condat), Sébastien Junqua (Raid N Trial), Anthony Courrière (AS Périgord-Bessède), Guillaume Rode (LVC Tonneins), Simon Garraud (UC Arcachon), Dylan Valade (Cyclo 4 Haut Agenais), Denis Castagnet (CC Marmande), Alexandre Le Roux (Peujard VC), V. Petiteau (Team U Cube 17), Cyril Bouty (CS Casteljaloux), Tony Haurat (Stade Montois), A. Bregière (EC 3M), Samuel Pontreau (LVC Tonneins).

DSC_7352-2-1024x683[1]

De nombreux titres ont été décernés à Saint-Fraigne pour cette 1° édition

VÉLO DORDOGNE - CAUSONS CYCLO-CROSS 2018-2019 © BERNARD PECCABIN
La mémoire du cyclisme en Dordogne est à découvrir sur les blogs :
http://la-dordogne-cycliste.allmyblog.com/ et http://velodordogne.canalblog.com/
Fin provisoire de cette série cyclo-cross
Pour suivre la totalité de la série retrouvez son début avec ce LIEN.

Posté par Bernard PECCABIN à 10:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

27 juin 2019

14° CRITÉRIUM PROFESSIONNEL DE VERGT 22 AOUT 2004

PIERRICK FEDRIGO VAINQUEUR

 2004 Vergt

- Un critérium qui débute pas très bien car les vedettes ne sont pas là comme Virenque et Voeckler. Il faudra désormais apprendre à patienter et Jean-Luc Noyer (photo ci-dessus) le maire en profite en endossant la casaque du Champion de France de Vockler absent le matin.
- C'est le circuit par Peyrefond qui servira de cadre à cette course. Un circuit avec sa côte et ses espaces verts où la ligne d'arrivée sera tracée.

2004 Vergt 1

Les Miss de service du 14° critérium

2004 Vergt 2

Richard Virenque arrivé l'après-midi est de suite occupé avec les chasseurs d'autographes

2004 Vergt 3

La boutique ambulante sur les pentes de Peyrefond

2004 Vergt 4

Thomas Voeckler avec le maire et le conseiller général

2004 Vergt 5

Pendant l'appel des coureurs

2004 Vergt 6

Peyrefond et la foule des grands jours

2004 Vergt 7

Passage du peloton amené par Voeckler et Fedrigo

2004 Vergt 8

La victoire pour Pierrick Fedrigo à Vergt

2004 Vergt 9

Richard Virenque roi de l'applaudimètre

 Classement : 1. Pierrick Fedrigo (Crédit Agricole), 2. Richard Virenque (Quick Step), 3. Thomas Voeckler (Brioche Boulangère), 4. Alexandre Botcharov (Crédit Agricole), 5. Jean Mespoulède (CC Marmande), 6. Jean-Luc Delpech (Jean Floc’h), 7. Christophe Rinéro (Ragt), 8. Lilian Jegou (Crédit Agricole), 9. Jacky. Durand (Laudbonw Krédit), 10. Stéphane Reimherr (CC Périgueux), etc...

2004 Vergt 10

Thomas Voeckler champion de France sortant a eu aussi sa part de considération du public

2004 Vergt 11

Carlos Da Cruz aime le Monbazillac

2004 Vergt 12

Et tout s'est terminé avec un verre de vin blanc du pays avec la Confrérie de la Fraise

Palmarès des 17 Critériums : 1955 Hervé Prouzet (Guidon Agenais), (prologue gagné par Pierre Dory du CC Bergerac), 1956 Pierre Beuffeuil (VC Saujon), 1957 André Darrigade (France/US.Dax), 1958 (prologue) Raymond Doumenge (EC Foyenne), Miguel Poblet (Espagne), 1959 Roger Rivière (France/Saint-Etienne), 1960 Rick Van Steenbergen (Belgique) et Pierre Frare (CC Lindois) en prologue, 1961 Louis Rostollan (France/Marseille) et Robert Jugie (CC Périgueux) en prologue, 1964 Michel Gonzalès (VC Hendaye), 1966 Giani Motta (Italie) et Régis Royère (Sarlat) en prologue cadets, 1967 Raymond Poulidor (France) et Gérard Vigouroux (UCD Villeneuve) en prologue cadets, 2001 Pascal Chanteur (Festina) et en prologue Benjamin Cornu (VC Roquebrune), 2002 Laurent Jalabert (Tiscali), 2003 David Millar (Cofidis) et Julien Capron (VTT Evasion Pourpre) en prologue, 2004 Pierrick Fedrigo (Crédit Agricole), 2005 Alexandre Vinokourov (Team Mobile), 2006 Juan Manuel Merca (Agritubel), 2007 Cédric Vasseur (Quick Step).

VÉLO DORDOGNE - 14° CRITERIUM DE VERGT 2004 © BERNARD PECCABIN
La mémoire du cyclisme en Dordogne est à découvrir sur les blogs :
http://la-dordogne-cycliste.allmyblog.com/ et http://velodordogne.canalblog.com/

Posté par Bernard PECCABIN à 09:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

26 juin 2019

1994 - LE CYCLISME, SON ACTUALITE (26° semaine de la saison)

IL Y A 25 ANS EN DORDOGNE ET EN AQUITAINE

24 au 30 juin 1994 

Ducloux Bordin Ferrara

Ducloux, Bordin lauréat et Ferrara au Prix CESA à Marmande 

- Le Grand Prix Cesa épreuve nationale juniors courue à Marmande se termine par une échappée de six coureurs dans laquelle Benoit Bordin s’impose devant le Bouscatais Olivier Ducloux et le Camiste Ferrara.
- Le Prix des fêtes du quartier Sainte-Croix disputé à Oloron permet à Gilles Zech le local d’engranger un succès de plus. Hervé Lacomme (Nay) reste un beau dauphin alors que Cabou-Baradat (Orthez) prend la 3° place.
- Le fameux et très ancien Prix de la Saint-Jean à La Couronne existe encore et les coureurs du Poitou ont eu la main mise sur cette édition en classant dans l’ordre Stéphane Bauchaud (Chasseneuil), Karim Souchon (Côte de Beauté) et Eric Charrier (Cycle Poitevin).

- En ce 25 juin d’autres courses ont permis à certains de connaître la victoire, tels Didier Saumont (Caudrot) à Salles, Christian Jany (UV Limousine) à Trélissac les Maurilloux et Daniel Boutet (Guidon Saint-Martinois) lauréat à Laluque.
- Le lendemain lors du rituel Prix de Pouydesseaux, Stéphane Diemunsch s’est employé pour que la course ne se termine pas sur une voie de garage, mais par une belle victoire face aux coureurs Basques à l’image de Blaecke (Aviron Bayonnais) deuxième et Mendibril (SA Mauléon) troisième.
- La semaine se poursuit avec le Prix Ivéco cher aux Camistes Bordelais mais qui revient à Bertrand Guerry (Cycle Poitevin) qui fait mouche en entraînant Mainguenaud (PSF Niort) et Pandelé (CAM) sur les petites marches du podium.
- Toujours en ce 26 juin particulièrement pourvu en termes d’épreuve, il faut ajouter encore des bouquets pour Jean-Michel Agut (UV Lourdes) à Abos et pour Jean-Jacques Szkolnick (AVC Libourne) à Chamadelle.
 Fernand Lajo (US Bouscat) reste toujours un solide guerrier. Et le coureur du président Max Laville le prouve en remportant le Prix des fêtes de Mourenx devant Labourdette (FC Oloron) et Bésoli (Dax). Quarante huit heures plus tard à Limoges, voilà que Denis Leproux (CA Mantes) signale sa venue par une grande tournée estivale dans le Sud-Ouest, en gagnant la nocturne de la ville juste devant Olivier Ouvrard (UA La Rochefoucauld) et Jusseau (CC Chatillon).

ÉCHOS DE DORDOGNE

- Trélissac les Mautilloux (toutes par Asptt Périgueux) : 1. Christian Jany (CRCL), 2. Christophe Lanxade (US Montauban), 3. Gilles Dupré (Saint-Médard), 4. Barraud (Saint-Junien), 5. Meunier (UV Limousine), 6. Nicolas Fournier (Mérignac VC), 7. Barlet (VC Aubusson), 8. Jean-François Vincent (CC Marmande), 9. Sébastien Bessard (Montauban), 10. Chabot (CRC), etc...

1994 Vanxains min

Départ de la course minimes à Vanxains

- Vanxains (minimes par EC Ribérac) : 1. Vincent Redoulez (CAM Bordeaux), 2. Arnaud Dublé (SA Mérignac), 3. Sébastien Rollait (US Bouscat), 4. Debenne (VC Langon), 5. Lesbats (CAM Bordeaux), etc...

1994 Vanxains minimes

Dublé, Redoulez vainqueur et Cotté premier Ribéracoix à Vanxians
Au premier plan Jennifer Hispiwack première féminine

1994 Vanxains cad

Départ de la course cadets à Vanxains

 - Vanxains (cadets par EC Ribérac) : 1. Florent Delmon (Asptt Périgueux), 2. R. Hispiwak (Mussidan), 3. Isidore Dudrat (Bergerac), 4. Cazeaux (AC Bon Encontre), 5. Simonet (VC Bruilhois), etc...

1994 Vainxains cadets

Florent Delmon le vainqueur des cadets à Vanxains

- Chantérac (4 et 5 par JS Astérienne) : 1. Jean-Sébastien Arretche (Cyclisme 24), 2. Christian Top (JS Astérienne), 3. Nicolas Brachet (Nontron), 4. Sébastien Chabreyrou (Ribérac), 5. Jean-Christophe Arretche (Cyclisme 24), 6. Verdeaux (Bussière Poitevine), 7. Sébastien Chabreyrou (Saint-Astier), 8. Granger (Saint-Astier), 9. Beden (Bergerac), 10. Marcos (CC Périgueux), etc...

VÉLO DORDOGNE - 1994/25° SEMAINE © BERNARD PECCABIN
La mémoire du cyclisme en Dordogne est à découvrir sur les blogs :
http://la-dordogne-cycliste.allmyblog.com/ et http://velodordogne.canalblog.com/

Posté par Bernard PECCABIN à 09:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

24 juin 2019

1969 - LE CYCLISME, SON ACTUALITE (26° semaine de la saison)

IL Y A 50 ANS EN DORDOGNE ET EN AQUITAINE

24 au 30 juin 1969

Hue 4

- Le prix du comité des fêtes de Chevanceaux a été dominé de bout en bout par Claude Hue et Jean-Pierre Parenteau (Nersac) qui terminèrent les vingt tours d’un circuit pénible avec plus de six minutes d’avance sur le peloton. Victoire de Claude Hue (CC Périgourdin) - notre photo en médaillon - au sprint alors que Sautier (Périgueux), Barjolin (Civray) et Démartin (Périgueux), prennent dans cet ordre la suite du classement.
- Le Grand Prix de la Couronne a réuni près de cinquante coureurs et sur une distance de 171 kms ceci par un très beau temps. Victoire de Leblanc (Ferrières) devant Daunat (Limoges) et Gauthier (Aix en Provence).
- Doublé Langonnais lors de la nocturne de cette ville avec le succès de Christian Cuch qui bat Claude Magni son équipier. Lescure (Montastruc), Daguerre et Labarthe (Bayonne) rentrent dans le top cinq.
- Disputé à Cussac, le championnat du Limousin des cadets s’est soldé par la victoire de Richefort (VC La Souterraine) alors que Boulesteix (UVL) deuxième sera de même sélectionné pour le Championnat de France
- Quelques succès régionaux avec Claude Magni (VC Langon) à Bazas, de Maccali (Villeneuve) à Casseneuil, de Serge Lapébie (SAM Bordeaux) à Saint-Ciers du Taillon, de Roméro (Pau VC) à Oloron et de Pierre Guiraud (Toulouse Cycliste) à Dieupentale
- Dans le Comité des Pyrénées on note les succès de Charles Fava (SC Toulouse) à Saint-Jean L’Union, de Jean-Pierre Barbe (CA Béglais) à la nocturne d’Albi, de Marc Munoz (Castelsarrasin) à Finhan et de Guionnet (Capdenac) à Castelsarrasin.

ÉCHOS DE DORDOGNE

Bénévent

Bercouzareau (2°) à Bénévent et Larrieu le vainqueur à Bénévent

besse SMF 69

Prix cycliste de Bénévent : 1. Jean-Michel Larrieu (CA Créon), 2. André Bercouzareau (CC Périgueux), 3. Bernard Demouret (RC Mussidan), 4. Bernard Apecèche (Ambarès), 5. Jean-Pierre Gueybaud (VC Bergerac), 6. Joël Dauriac (Coutras), 7. Bernard Fiorotto (UCD Villeneuve), 8. Bernard Cucchi (Villeneuve), 9. Jean-Serge Calmette (CC Périgueux), 10. Gérard Mirailles (RC Mussidan), etc…
- C’est à Saint-Nexans que s’est déroulé l’épreuve éliminatoire qualificative pour le championnat régional des cadets. Organisé par le Vélo-Club Bergeracois, cette course a servi de support pour désigner les dix meilleurs cadets de Dordogne.
Classement : 1. Serge Besse (UC Nontron) - notre photo à gauche, 2. Gérard Darrin (CC Périgueux) à 3’20", 3. Guy Rolland (RC Mussidan) m.tps, 4. Francis Picot (CC Périgueux) à 4’50", 5. Roger Joubert (Nontron), 6. Christian Darrin (Périgueux), 7. Serge Daubisse (Périgueux), 8. Jean Taulou (Périgueux), 9. Bernard Conan (CC Sarlat), 10. Jean-Michel Chinouilh (Lalinde).

VÉLO DORDOGNE - 1969/26° SEMAINE © BERNARD PECCABIN
La mémoire du cyclisme en Dordogne est à découvrir sur les blogs :
http://la-dordogne-cycliste.allmyblog.com/ et http://velodordogne.canalblog.com/

Posté par Bernard PECCABIN à 09:43 - - Commentaires [1] - Permalien [#]