15 octobre 2020

LE TOUR DE FRANCE EN DORDOGNE

TOUR DE FRANCE : 26 INCURSIONS EN DORDOGNE

2020

Les passages du Tour de France en Dordogne, depuis sa première
traversée en 1952, constituent un véritable chevelu.

Jusqu'en 1950, le Tour de France épousait les frontières et le littoral de nos côtes. Mais par la suite, il commença à pénétrer dans notre France profonde et parfois, dans notre département. Au début, il s’agissait de faire le Tour de la France, plus tard remplacé par un Tour en France. A ce jour c'est la ville de Bergerac qui a bénéficié du plus grand nombre de passage (10 fois).

 16 juillet 1952 : Bordeaux-Limoges (228 km) dont 117 en Dordogne. Le Tour emprunte les grandes nationales (RN 89) par Moulin Neuf, Ménesplet, Montpon, Mussidan, Périgueux, Thiviers et Firbeix (RN 21). Et comble de bonheur, c'est Jacques Vivier qui précèdera Wim Van Est pour gagner à Limoges où Fausto Coppi reste en jaune.
La Dordogne a tout de même de la chance. Avoir un vainqueur d’étape à l’occasion de la première visite du Tour, c’est tout de même un signe du destin. Bravo à Jacques Vivier et pour la petite histoire c’est Robic qui a franchi en tête la frontière de la Dordogne à Moulin Neuf, réussissant à faire le trou à Ménesplet, pour être ensuite repris...
28 juillet 1955 : Bordeaux-Poitiers (243 kms). Seules les communes de La Roche Chalais et de Parcoul sont traversées. Jean Forestier gagne l'étape et Louison Bobet reste en jaune.
19 juillet 1957 : Libourne-Tours (317 km). Comme en 1955, ce sont encore les communes de La Roche Chalais et de Parcoul (limite Nord-Ouest du département) qui bénéficient du passage de la grande boucle. André Darrigade gagne à Tours et Jacques Anquetil continue sa marche triomphale vers Paris.
4 juillet 1960 : Limoges-Bordeaux (225 km). La course traverse Firbeix, Saint-Saud, Saint-Pardoux la Rivière, Quinsac, Champagnac, Brantôme, Bourdeilles, Lisle, Tocane, Ribérac, La Roche Chalais où est organisé le ravitaillement. Le belge Martin Van Geneugden l'emporte devant Craczyk, alors que le Belge Jan Adriaenssens est en jaune.
- C’est la deuxième traversée dans notre département, mais cette fois en longeant les rives de la Dronne, sur la moitié Nord du département.

étapes 1

Vivier (1952), Forestier (1955), Darrigade (1957) et Van Geneugden (1960)

14 juillet 1961 : Bergerac-Périgueux (74,5 kms contre la montre). Transfert depuis Bordeaux. Le départ de ce chrono se situe place Gambetta à Bergerac, pour passer ensuite par Creysse, Mouleydier, Saint-Sauveur, Liorac, Saint-Félix de Villadeix, Sainte-Foy de Longas, Sainte-Alvère, Vergt, Eglise Neuve, Atur et Périgueux (allées Tourny). Sous une pluie battante, Jacques Anquetil peut poursuivre son périple sur Paris en l'emportant devant Charly Gaul à Périgueux.
- C’est la première fois que le Tour fait étape en Dordogne. Dommage que ce 14 juillet s’est passé sous la pluie mais c’est tout de même un français qui a gagné en ce jour de fête nationale.
15 juillet 1961 : Périgueux-Tours (309,5kms). Le départ a lieu face au palais de Justice. Les coureurs se dirigeant sur Sarliac, Coulaures, Lanouaille, quittent la Dordogne à Angoisse. Darrigade dépossédé du maillot vert la veille par Gainche reprend son bien en signant une victoire à Tours. Anquetil est en passe de réussir un doublé.
- Après un rude contre la montre, les coureurs partent de Périgueux pour un périple de 309 kms... Dur dur !!!

TDF 61

30 juin 1963 : Limoges-Bordeaux (231,5 kms). Les coureurs rentrent en Dordogne par Angoisse, pour rejoindre Périgueux par Lanouaille, Excideuil, Coulaures, Sarliac et Antonne. Cap ensuite sur Bordeaux par Saint-Astier, Mussidan, Montpon et Villefranche de Lonchat. Etape rondement menée et succès de Rik Van Looy au vélodrome de Bordeaux. Gilbert Desmet le Belge est en jaune.
- Une nouvelle traversée du peloton dans notre département, mais avec une variante par Lanouaille, Coulaures, Sarliac... puis la RN 21 et la RN 89...
11 juillet 1964 : Bordeaux-Brive (215,5 kms). Passage par Lamothe Montravel, Vélines, Sainte-Foy, Bergerac, Lalinde, Sauvebœuf, Pézuls, Le Bugue, Campagne, Sarlat, Salignac, Chavagnac. Etape endeuillée par l'accident de Port de Couze et victoire d'Edouard Sels le Belge à Brive. Anquetil reste en jaune, à la veille du célèbre duel livré au Puy de Dôme avec Poulidor.
- Une journée noire pour le Tour avec un terrible accident à Port de Couze, où une stèle en bordure de route rappelle aujourd’hui cette tragédie. En dehors de ce fait divers, le Tour longe pour la première fois les rives de notre Dordogne.
20 juillet 1967 : Bordeaux-Limoges (217 kms). Une fois de plus La Roche Chalais constitue la porte d'entrée du Périgord de ce Tour de France. Cap ensuite sur Saint-Aulaye, Ribérac, Tocane, Lisle, Brantôme, Nontron et la côte de Moulin Blanc où le suisse Binggelli grappille des points du meilleur grimpeur (côte de 4° catégorie). Jean Stablinski l'emporte en solitaire dans la cité de la porcelaine. Roger Pingeon conserve le maillot de leader.
- Le trajet choisi est identique à celui de 1960, mais en contre sens.
17 juillet 1969 : Libourne-Brive (192,5 kms) de nouveau 110 kms à travers la Dordogne par le même itinéraire qu'en 1964. Barry Hoban remporte l'étape. Merckx reste en jaune.

étapes 2

16 juillet 1971 : Bordeaux-Poitiers (244 kms). La Roche Chalais et Parcoul commune situées en limite de département sont traversées une fois de plus. Merckx porte le maillot jaune et Jean-Pierre Danguillaume triomphe à Poitiers.
19 juillet 1973 : Sainte-Foy la Grande-Brive (248 kms). Près de 155 kms en Dordogne par Le Fleix, Bourg d'Abren, Bergerac, Lalinde, Pezuls, Le Bugue, Saint-Cyprien, Sarlat, Calviac, Rouffillac et Cazoules. Claude Tollet le français gagne à Brive tandis que Luis Ocana est en jaune.
- Un beau parcours avec un crochet sur les rives de la Vézère.
4 juillet 1975 : Angoulême - Bordeaux (134 kms) Et une fois de plus ce sont La Roche Chalais et Parcoul qui sont les communes bénéficiaires. Barry Hoban gagne à Bordeaux. Le roi Eddy encore en jaune.
15 juillet 1976 : Sainte-Foy-Tulle (219,5 kms). Passage par Le Fleix, Bergerac, Lalinde, Le Buisson, Siorac, Saint-Laurent la Vallée, Castelnaud, Cénac, Carsac, Calviac, Peyrillac et Millac soit 130 kms. Victoire du français Hubert Mathis à Tulle. Lucien Van Impe, solide leader au général.

étapes 3

Danguillaume (1971), Tollet 1973), Hoban (1975) et Mathis (1976)

7 juillet 1977 : Bordeaux-Limoges (225,5 kms) Cette fois le Tour rentre en Dordogne par Saint-Barthélémy de Bellegarde, Echourgnac, Ribérac, Verteillac, Mareuil, Nontron, La Chapelle Verlaine. Jan Raas gagne au sprint et le jaune est porté par Dietrich Thurau.
- Un nouveau parcours qui permet à des villages de la Double de voir le Tour et un échappatoire par la Chapelle Verlaine.
7 juillet 1978 : Saint-Emilion-Sainte-Foy (59 kms contre la montre) avec une vingtaine de kilomètres en Dordogne. Passage à Villefranche de Lonchat, Saint-Méard de Gurçon, Fougeyrolles et Port Sainte-Foy. Succès de Bernard Hinault qui devance Joseph Bruyère (maillot jaune) de 37 secondes.
19 juillet 1985 : Montpon-Limoges (225 kms). Transfert depuis Bordeaux. Contrôle départ place Clémenceau à Montpon. Départ sur la sortie de la ville en direction de Saint-Barthélémy de Bellegarde, Echourgnac, Ribérac, Verteillac, Mareuil, Nontron et direction la Haute-Vienne puis passage aux Trois Cerisiers (commune de Miallet). Le Hollandais Johann Lammerts signe la victoire à Limoges, Hinault en jaune.
- Départ de Montpon l’année de naissance d’un certain Mickaël Delage avec même parcours qu’en 1977.

TDF de Montpon

12 juillet 1987 : Brive-Bordeaux (228 kms). Le Tour rentre en Dordogne par Chavagnac, Paulin, Salignac, Sarlat, Saint-Cyprien, Le Bugue, Pézuls, Lalinde, Bergerac, Sainte-Foy, Saint-Antoine de Breuilh et sortie de notre Périgord à Lamothe Montravel. Journée historique en Dordogne où Sean Kelly abandonne après une chute au carrefour Cénac-La Roque Gageac. L'américain David Phinney gagne à Bordeaux tandis que Martial Gayant est en jaune.
- Le Sud-Est de la Dordogne est visité avec des communes comme Chavagnac, Paulin et Salignac, mais il reste encore des zones où le Tour n’est jamais passé...
20 juillet 1988 : Ruelle-Limoges (93,5 kms). Une incursion de dix kilomètres seulement en Dordogne à travers sa campagne de ses confins situés entre Ecuras et Maisonnais sur Tardoire. Gianni Bugno gagne à Limoges. Ce Tour est marqué par l'affaire Delgado qui blanchi remporte cette édition.

étapes 4

30 juillet 1990 : Castillon-Limoges (182,5 kms). Parcours en Périgord par Villefranche de Lonchat, Montpon, Echourgnac, Ribérac, Tocane, Brantôme, Champagnac, Quinsac, Saint-Pardoux, La Chapelle Verlaine. Guido Bontempi gagne en solitaire à Limoges, Greg Lémond en jaune.
- Un remake de 1985...
10 juillet 1994 : Poitiers-Trélissac (218,5 kms). Rentrée par Piègut, Nontron, Brantôme, Ligueux, Sorges, Savignac, Cubjac et victoire de Bo Hamburger le danois à Trélissac. Johan Museeuw le belge conserve le maillot jaune.
- Après 1961, le Tour revient pour trois jours en Dordogne ! Un moment vraiment inoubliable et baigné par le soleil de juillet qui flaire les vacances... Hamburger vainqueur, un comble au Pays du foie gras...
11 juillet 1994 : Périgueux-Bergerac (64 kms contre la montre). Départ de Périgueux, Atur, Lacropte, Vergt, Lamonzie, Lembras et arrivée à Picquecailloux où Miguel Indurain remporte le chrono et se pare du maillot jaune.
12 juillet 1994 : Bergerac-Cahors (160 kms). Départ Place de la République puis direction Lalinde, Pézuls, Le Bugue, Campagne, Les Eyzies, Sarlat, Carsac et Groléjac.  Jacky Durand arrive en solitaire à Cahors, Indurain reste en jaune.

tdf 94

21 juillet 1995 : Montpon-Limoges (166 kms). Transfert depuis Bordeaux. De Montpon les coureurs traversent Echourgnac, Ribérac, Mareuil et Nontron. En souvenir de Fabio Casartelli, un certain Lance Armstrong gagne à Limoges. Miguel Indurain maillot jaune.
- Pour la deuxième fois, Montpon est ville départ du Tour...

TDF de Montpon

19 juillet 1998 : Brive-Montauban (190 kms). Le Tour effleure l'Est du département en passant par Salignac, Sarlat, Cénac, la côte de Saint-Martial de Nabirat puis direction Salviac. Jacky Durand premier à Montauban. Laurent Desbiens en jaune.
8 juillet 2000 : Limoges-Villeneuve sur Lot (203 kms). Passage par Angoisse, Lanouaille, Hautefort, La Bachellerie, Le Moustier, Le Bugue, Le Buisson, Beaumont, puis direction Villeréal. Erik Dekker le hollandais gagne en solitaire. L'italien Alberto Elli inattendu maillot jaune.
- Une nouvelle brèche avec cette traversée Nord-Sud du département sur la bordure Est du département.
27 juillet 2007 : Cahors-Angoulême (211 kms). Passage par Saint-Martial de Nabirat, Saint-Cyprien, Le Bugue, Périgueux, Mareuil. Victoire de Sandy Casar (FDJ) et Alberto Contador en jaune.
- Première traversée du Tour du Sud-Est du département et par le Nord-Ouest, presque toutes les contrées de notre Dordogne ont été visitées..., mais on souhaiterait revoir le Tour quand même. Vingt-quatre passages dans le département du 24, curieuse coïncidence, qui j’espère ne s’arrêtera pas sur ce nombre...

étapes 5

25 juillet 2014 : Maubourguet-Bergerac. Rentrée en Dordogne par Eymet, Fonroque, Mescoulès, Côte de Monbazillac, Labarde, Bergerac (arrivée Picquecailloux) (208,5 km). Victoire du Lituanien Ramunas Navardauskas (Garmin). L’Italien Vincenzo Nibali reste en jaune.
26 juillet 2014 : Bergerac-Périgueux contre la montre. Bergerac, Lagudal, Béleymas, Villamblard, Manzac, Coursac, Le cerf, côte des Crouchaux, Coulouniex-Chamiers, Périgueux (54 km). Victoire de Tony Martin (Omega Pharma Quick Step), Nibali reste en jaune.
- Première arrivée d’une étape en ligne à Bergerac et nouveau chrono côté ouest de la RN21. Pour son 25° passage en Dordogne, le Tour innove.

TDF 2014

10 juillet 2017 : Venant de Chambéry, le Tour observe une journée de repos en Dordogne.
11 juillet 2017 : Périgueux-Bergerac : par Boulazac, Thenon, Montignac, Les Eyzies, Sarlat, Domme, Saint-Cyprien, Le Buisson, Lalinde, Creysse, Bergerac (soit 178 km). Victoire de l’allemand Marcel Kittel (Quick Step Flors), Christopher Froome (Sky) est maillot jaune.
- Belle étape avec la traversée du Périgord touristique pour son 26° passage. (Lascaux, vallée de la Vézère, Sarlat, vallée de la Dordogne).
12 juillet 2017 : Eymet-Pau (203 km).

mk

mj

RÉTRO VÉLO DORDOGNE - 26 PASSAGES DU TOUR EN DORDOGNE
La mémoire du cyclisme en Dordogne

Posté par Bernard PECCABIN à 16:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


07 octobre 2020

TOUS LES PÉRIGOURDINS QUI ONT COURU LE TOUR DE FRANCE

NOS VINGT TOURS DE FRANCE

Il s’agit des coureurs qui ont eu :
- soit un lien avec un club de Dordogne,
- soit une résidence dans notre département,
- soit du fait qu’ils soient nés dans notre région.
Ils sont vingt à la date de l’édition du présent document.

DE 1903 à 1939

mAZAN

MAZAN Lucien (dit Petit-Breton ou l'Argentin) : né le 18 octobre 1882 à Plessé (Loire Atlantique), vainqueur des Tours en 1907 et 1908, il devient Périgourdin en aménageant un magasin de cycles Peugeot à Périgueux en 1908 et fonde le Cyclo-Club Périgourdin en 1911 avec le pasteur Camblong et Jean Galinat. A participé également au Tour en 1905 (5°), en 1906 (4°) puis a abandonné en 1910, 1911, 1912, 1913 et 1914. Décède le 20 décembre 1917.
CHAUMARD Edouard : né à Thenon en 1889, résidant à Vélines, il a participé en 1906 au Tour sous le dossard 77 et la marque Labor-Dunlop. Il abandonna au cours de la première étape Paris-Lille.
CHAUMARD Pierre : originaire de Lamonzie-Saint-Martin, Pierre Chaumard est le frère d’Edouard. Réside à Vélines. En 1910, il s’inscrit à un Tour de France des indépendants sous le numéro 29. Tour couru à l'issue du Tour gagné par Octave Lapize. Termine à la 39° place d’une épreuve remportée par Guenot. Devient plus tard fondateur de l’US Vélines.
RABOISSON Charles : né à Chalais en 1892, demeurant dans la région de Mussidan, licencié au Cyclo-Club Périgourdin, il a couru quatre Tours de France : 1914 (abandon), 1920 (22°), 1921 (25°) et 1922 (abandon).

CALMETTE

CHAUVIÈRE Alexandre : Né le 3 novembre 1885 à Saint-Georges de Montaigu (Vendée) Résidant à Douzillac, Il a participé au Tour de France cycliste de 1912 sous le dossard 16 comme équipier de Oscar Egg et Hector Tiberghien au sein du groupe Griffon-Wolber. Il abandonna au cours de la 4° étape Belfort-Chamonix.
CALMETTE Raphaël : demeurant à Montpon, né le 7 juillet 1901 à Villebois Lavalette (Charente), il a couru en 1928 dans le groupe Fontan-Wolber sous le numéro 48 terminant 26° du général et d'un Tour remporté par le luxembourgeois Nicolas Frantz.

mou

MOUVEROUX Jean : né à Piègut le 5 avril 1902, décédé à Limoges en 1988, inhumé à Piègut. Il s'est classé 21° sur 162 coureurs lors du Tour en 1928 sous le dossard 45, dans le groupe Elvish-Fontan Wolber.
LAVAL Lucien : né à Saint-Vincent de Cosse en 1903, décédé le 21 avril 1969. Il a participé à trois tours (1928, 1929 et 1930). Classé 29° en 1928 dans le groupe Elvish-Fontan Wolber, 35° en 1930 (groupe touriste routier), il abandonne en 1931 au cours de l'étape Caen-Dinan pour aller saluer la naissance de son fils.

DE 1946 à 2020

DARNAUGUILHEM Armand : Landais d'origine (né à Escource le 9 février 1926), marié avec une belvèsoise, il vécut dans notre Périgord Noir. Sélectionné au départ du Tour en 1950 (équipe du Centre Ouest/dossard 93), date où il remportait le 1° Tour de Dordogne. Il abandonna, éliminé lors de l'étape Perpignan-Nîmes.
HUOT Valentin : né le 1° mai 1929 à Creyssensac il totalise six Tours de France (1954/abandon, 1955/abandon, 1956/61°, 1957/abandon, 1959/48° et 1961/39°). Troisième du Grand Prix de la Montagne derrière Gaul et Bahamontès en 1956, il a été un redoutable grimpeur. Un des plus grands champions de notre Périgord, à qui on doit beaucoup pour le passage du Tour durant trois journées en 1994 en Dordogne.
VIVIER Jacques : né à Mareuil le 9 octobre 1930, il a participé consécutivement à cinq Tours de France (1952-1956), dont trois en même temps que Huot (1954, 1955 et 1956). En a terminé deux (1952 : 49° au général et 1954 : 40° au général). Vainqueur de l'étape Bordeaux-Limoges en 1952 et de Brest-Vannes en 1954.

DARNO

DUPRÉ André : né le 7 mai 1931 à Ligueux près de Sainte-Foy la Grande (Gironde), demeurant Bergerac. Il a participé à trois Tours de France : 1955, abandon dans la 11° étape, 1957 : 37°, 1958 : abandon dans la 21° étape.
DAUNAT Jean-Claude : né le 14 septembre 1945 à Villetoureix, longtemps licencié au Saint-Aulaye Vélo-Sport, on l'a suivi dans les équipes régionales du Tour 1971 (46°) et 1972 où il se classait 72°, alors qu’Eddy Merckx régnait en maître. Est décédé en 1999.
VILLEMIANE Pierre-Raymond : né le 12 mars 1951 à Pineuilh (Gironde). Sociétaire du Vélo-Club Bergeracois. Artisan en peinture à Lamonzie Saint-Martin (24). Il a participé et terminé cinq Tours de France et remporté trois étapes : 1977 (Gitane-Campagnolo), vainqueur de la 1° étape Fleurance-Auch, 15° au général ; 1978 (Renault) 31° au général ; 1979 (Renault) vainqueur de l'étape Metz-Ballon d'Alsace, 13° au général ; 1980 (Renault) 70° au général ; 1982 (Wolber) vainqueur de l'étape Saintes-Bordeaux, 55° au général. Champion de France en 1980.

Dup

JOURDAN Christian: né le 31 décembre 1954 à Pineuilh (Gironde). Girondin mais sociétaire du Vélo-Club Bergeracois. Il a disputé sept Tours de France et en a terminé quatre : 1979 (La Redoute 68°), 1983 (même équipe 45°), 1985 (La Vie Claire 71°), 1989 (RMO 118°). Il a participé aussi à trois Tours d'Italie, un Tour d'Espagne, aux JO de Montréal (1976).
BRUN Frédéric : né à Ribérac le 15 septembre 1957. Fils de Pierre Brun ambulancier et de Monique Brun. Il a participé et terminé neuf Tours de France cycliste, le record des périgourdins dans le Tour. Il a porté le maillot du meilleur grimpeur en 1987. Toutes ses participations au sein de l'équipe Peugeot sauf en 1987 et 1988 avec Z et en 1990 avec RMO. 1980 : 74°, 1982 : 66°, 1983 : 78°, 1984 : 89°, 1985 : 134°, 1986 : 10°, 1987 : 92°, 1988 : 81°, 1990 : 84°. Sélectionné dans l'équipe de France pour les championnats du monde de 1987 disputés en Autriche. Vainqueur des grands prix de Plumelec, du 22° Bol d'Or des Monédières (1988) ainsi que d'une étape du Tour du Limousin.
VIRVALEIX Didier : né le 21 septembre 1966. Employé au centre de tri de Périgueux-Marsac. Sociétaire de l'ASPTT Périgueux. Avec l'équipe Histor-Sigma, il a participé au Tour de France cycliste en 1991, s'illustrant dans les Alpes et terminant 50° au général à Paris.

Jourdan

CHANTEUR Pascal : né le 9 février 1968 à Saint-Denis. Devenu Bergeracois, il a eu un commerce de cycles et a été conseiller municipal et adjoint aux sports (2009-2014). Président de l’UNCP et membre du bureau exécutif de la ligue nationale de cyclisme il a été coureur professionnel de 1991 à 2001. Sept tours de France au sein des équipes Chazal, Casino, AG2R et Festina. Places obtenues : 75°/1993, 81°/1994, 26°/1997, 35°/1998, 91°/1999, 69°/2000, 114°/2001.
DELAGE Mickaël : né le 6 août 1985 à Libourne. Brillante carrière amateur. Six participations au Tour de France 117°/2007, 101°/2009, abandon/2010, 132°/2011, 143°/2014, hors délais/2017. Equipes : Française des Jeux, Silence Lotto, Oméga pharma, FDJ puis Groupama/FDJ.
PACHER Quentin : né le 6 janvier 1992 à Libourne. Licencié à l’EVCC Bergerac. Un Tour de France en 2020 où il termine 53° se faisant remarquer au cours de trois étapes qui lui vaut une sélection en équipe de France pour le Mondial gagné par Alaphilippe.

dELAGE

RÉTRO VÉLO DORDOGNE - LES PÉRIGOURDINS DANS LE TOUR
La mémoire du cyclisme en Dordogne

Posté par Bernard PECCABIN à 00:01 - - Commentaires [1] - Permalien [#]