RETRO VELO DORDOGNE

19 octobre 2018

CHAMPIONNATS D'AQUITAINE DE CYCLO-CROSS

- Le 15 décembre 2002 la Dordogne accueillait le Championnat d’Aquitaine de cyclo-cross. D’ailleurs la Dordogne est une terre de cyclo-cross et qui aime les sous bois. En bas de page, à Thiviers en 2002 le podium des séniors avec de gauche à droite Mickaël Estève (CC Périgueux) deuxième, Nicolas Goux (VTT 47) champion et Marty (VC Oloron) troisième. Et "Vélo Dordogne" se souvient que ce jour là il faisait froid et qu’après le protocole Nicolas Goux le champion avait plongé en tenue cycliste dans l’étang du site du départ...

LE PALMARES DE 1946 Á NOS JOURS...

- C'est vrai qu'en cyclo-cross il y a les favoris, les challengers, les possibles et les probables. On n'est jamais à l'abri du pépin, si bien que parfois, c'est une surprise qui sort consacrée des sous bois. A titre indicatif voici les palmarès de l'Aquitaine depuis 1946. On y trouve les habitués, les révélations et toute l'histoire du cyclo-cross. Autrefois, le cyclo-cross c'était un certain nombre de tours qui permettait 1h20' de course grosso modo. Ensuite on est passé à des temps limités. Puis les cadets, les juniors, les dames et les espoirs sont venus s'ajouter dans les palmarès, soit toute une histoire qui a fabriqué cette rétrospective de la discipline et où certains vont certainement se remettre en mémoire des souvenirs lointains… "Dordogne Cycliste" va faire mieux sous peu, en présentant tous les championnats de Guyenne et d'Aquitaine, mais aussi en faisant un incursion chez nos voisins du Limousin, du Poitou et des Pyrénées. A suivre absolument sous peu... Dans le palmarès ci-dessous vous trouverez les dates, le lieu de la confrontation, le club organsateur et bien sur le champion titré.

CHAMPIONNATS DE GUYENNE

 1946 à Caudéran par Asptt Bordeaux : Damien Mélosi (FC Oloron), 1947 à Cenon par Asptt Bordeaux) : Kleber Demanes (Asptt Bordeaux), 1948 à Cenon par Asptt Bordeaux : Damien Mélosi (FC Oloron), 1949 à Salies de Béarn par AS Salies : Georges Andraud (CC Caudéran).

1950 à Mugron par VC Mugron : Kleber Demanes (Asptt Bordeaux), 1951 à La Réole par VC Réolais : André Micas (Asptt Bordeaux), 1952* à Bordeaux par Comité de Guyenne : Jean Lacoste (UC.Peyrehorade), 1953* à Bordeaux-Mérignac par SA Bordelais : Damien Mélosi (FC Oloron), 1954 à Gujan Mestras par UC Gujanaise : Jean Lacoste (UC Peyrehorade), 1955 à Peyrehorade par Peyrehorade Sports : Jean Dupau (Peyrehorade Sports), 1956 à Fronsac par AVC Libourne : Jo Bianco (UC Villeneuve), 1957 à Orthez par UC Orthez : Auguste Diego (FC Oloron), 1958 à Coutras par US Coutrillonne : Marcel Hinard (VC Nay), 1959 à Labatut par Bleuets Labatutois : Pierre Bernet (UC Orthez). (*) championnat disputé sur plusieurs manches.

1965 Bernet et Anirepoque

Pierre Bernet de l'UC Orthez  (13 fois titré) et le président Anirepoque du VC Capbreton

 1960 à Saint-Martin du Bois par EC Saint-Macaire : Auguste Diego (FC Oloron), 1961 à Caumont sur Garonne par VS Marmande : Pierre Miconi (VC Bruges), 1962 à Blaye par Stade Blayais : Pierre Bernet (UC Orthez).

CHAMPIONNATS D'AQUITAINE

Raymond

1963 à Saint-Justin par UC Saint-Justin : Pierre Bernet (UC Orthez), 1964 à Saint-Médard en Jalles par UC Saint-Médard : Pierre Bernet (UC Orthez), 1965 à Coulounieix par CC Périgourdin : Pierre Bernet (UC Orthez), 1966 à Orthez par UC Orthez : Pierre Bernet (UC Orthez), 1967 à Coutras par UC Coutrillonne : Pierre Bernet (UC Orthez), 1968 le 14 janvier 1968 à Anglet par Guidon Bayonnais : Pierre Bernet (UC Orthez), 1969 le 19 janvier 1969 à Mézos par UC Mimizan : Pierre Bernet (UC Orthez).
1970 le 11 janvier 1970 à Navarrenx par CC Navarrais : Pierre Bernet (UC Orthez), 1971 le 17 janvier 1971 à Saint-Michel de Fronsac par AVC Libourne : Serge Dubois (VC Capbreton), 1972 le 30 janvier 1972 à Saint-Barthélémy de Bussière par Pédale Nontron : Pierre Bernet (UC Orthez), 1973 le 21 janvier 1973 à Monein par CC Béarnais : Pierre Bernet (UC Orthez), 1974 le 22 décembre 1974 à Tartas par Pédale Sportive Tarusate : Michel Simon (Pédale Nontron), 1975  le 21 décembre 1975 à Serres Castet par CC Navarrais : Pierre Bernet (UC Orthez), 1976 le 12.12 1976 à Hasparren par Aviron Bayonnais : Serge Dubois (UC Mimizan), 1977 le 18 décembre 1977 à Abjat sur Bandiat par UC Nontron : Jean-Claude Ballion juniors (US Villenave), Pierre-Raymond Villemiane séniors (VC Bergerac), 1978 le 18 décembre 1978 à Soorts-Hossegor par AS Hossegor : Daniel Pandelé juniors (CAM Bordeaux), Jean-Pierre Barbe séniors (CA Béglais), 1979 le 16.12.79 à Bussière-Badil par UC. Nontron : Bruno de Santi juniors (AS Facture-Biganos), Jean-Mary Despert séniors (US Talence).
1980 le 4 janvier 1981 à Samonac par Guidon Séverinois :
Sylvain Abadie juniors (VC Libos), Francis Castaing séniors (CC Marmande), 1981 le 10 janvier 1982 à Arette par SA Bidos : Daniel Lagouarde juniors (UC Orthez), Jean-Paul Raymond séniors (SA Mérignac) - en médaillon ci-dessus, 1983 le 23 janvier 1982 à Salies par VC Salisien : André Bécaas juniors (FC Oloron),Jean-Paul Raymond séniors (SA Mérignac), 1983 le 8 janvier1984 à Lourquen par Pédale Tarusate : Bruno Blangeois juniors (Pédale Faidherbe), Dominique Eyquard séniors (AS Facture Biganos), 1984 le 6 janvier 1985 à Sarlat par CC Sarladais : Bruno Blangeois juniors (Pédale Faidherbe), Dominique Eyquard séniors (UC Arcachon).
1985 le 15 décembre 1985 à Vérac par US Coutras : Yannick Nogué juniors (US. Talence), Jean-Paul Raymond séniors (US Talence), 1986 le 28 décembre 1986 à Tarnos Barthes par VC Tarnos : Rudolph Mondory juniors (AS Testerine), Dominique Eyquard séniors (CC Marmande), 1987 le 27 décembre 1987 à Saint-Cernin de l’Herm par VC Monpazier : Sébastien Mondory juniors (AS Testerine), Rudolph Mondory espoirs (AS Testerine), Jean-Paul Raymond séniors (US Talence), 1988 le 11 décembre 1988 à Fumel par AC Fumel Libos : Sébastien Mondory juniors (AS Testerine), Rudolph Mondory espoirs (AS Testerine), Bruno Blangeois séniors (TS Mourens), 1989 le 17 décembre 1989 à Urdos par FC Oloron : Eric Valèze juniors (UC Montpon), Philippe Bordenave espoirs (UC Orthez), Bruno Blangeois séniors (TS Mourens).

104532802[1]

1990 le 16 décembre 1990 à Margueron par EC Foyenne : David Paggiolo juniors (US Talence), Jean-Olivier Pellier espoirs (AS Facture Biganos), Jean-Paul Raymond  séniors (Pédale Faidherbe), 1991 le 15 décembre 1991 au Boucau par VC Tarnos : Eric Fantino juniors (CC Béarnais), Denis Fantino espoirs (CC Béarnais), Dominique Eyquard séniors (CC Marmande), 1992 le 13 décembre 1992 à Marsaneix par Pédale Faidherbe : Arnaud Labbe juniors (SC Caudrot), David Paggiolo espoirs (SC Caudrot), Bruno Blangeois séniors (Guidon Pellegruen), 1993 le 12 décembre 1993 à Rauzan par US Rauzan : Mickaël Estève cadets (Pédale Faidherbe), Arnaud Labbe juniors (SC Caudrot), David Paggiolo espoirs (SC Caudrot), Dominique Eyquard séniors (SC Caudrot), 1994 le 11 décembre 1994 au Caudrot par SC Caudrot : Mickaël Estève cadets (Pédale Faidherbe), Florent Béchade juniors (SC Libourne), Arnaud Labbe espoirs (SC Caudrot), Laurent Dumont séniors (SC Caudrot), 1995 le 10 décembre 1995 à Lougratte par Comité départemental du Lot-et-Garonne : Sébastien Rolait cadets (US Bouscat), Mickaël Estève juniors (Pédale Faidherbe), Loïc Lavergne espoirs (US Talence), Dominique Eyquard séniors (SC Caudrot), 1996 le 22 décembre 1996 à Labatut par Sud Chalosse : Guillaume Leverd cadets (AVC Libourne), Mickaël Estève juniors (Pédale Faidherbe), Arnaud Labbe espoirs (Pédale Faidherbe), Régis Duros séniors (Guidon Saint-Martinois), 1997 le 21 décembre 1997 à Ménesplet par AC Ménesplet : Patricia Ounzari dames (CS Casteljaloux), Laurent Dublé cadets (SA Mérignac), Guillaume Leverd juniors (AVC Libourne), Mickaël Estève espoirs (Pédale Faidherbe), Laurent Dumont séniors (AVC Libourne), 1998 à le 20 décembre 1998 à Rauzan par US Rauzan : Amélie Vantome dames (GC Bergerac), Arnaud Léger cadets (Pédale Faidherbe), Guillaume Leverd juniors (Pédale Faidherbe), Laurent Dumont séniors (AVC Libourne). 1999 le 19 décembre 1999 à Casteljaloux par CS Casteljaloux : Françoise Thomassin dames (EC Ribérac), Florian Vignolles cadets (US Talence), Arnaud Léger juniors (CC Périgueux), Guillaume Leverd espoirs (AVC Libourne), Laurent Dumont séniors (AVC Libourne).

Notre photo ci-dessus : Laurent Dumont sacré chez lui au Caudrot en 1995. A ses côtés Eyquard (2°) et Blangeois (3°).

2000 le 17 décembre 2000 à Bizanos par Narcastet VC : François Thomassin dames (EC Ribérac), Julien Alvès cadets (VC Nay), Arnaud Léger juniors (CC Périgueux), Mickaël Estève espoirs (CC Périgueux), David Marié séniors (VC Montois), 2001 le 16 décembre 2001 à Mont de Marsan par VC Montois : Corinne Sempé dames (VC Oloron), Tony Huet cadets (AS Testerine), Sébastien Lapouge juniors (CC Périgueux), Jean-Charles Kientz espoirs (CC Périgueux), Sébastien Augé séniors (Festina), 2002 le 15 décembre 2002 à Thiviers par Asptt Périgueux : Corinne Sempé dames (VC Oloron), Baptiste Lamarque cadets (VC Tarnos), Yannick Marié juniors (AVC Libourne), Mickaël Szkolnik espoirs (AVC Libourne), Nicolas Goux séniors (VTT 47), 2003 le 14 décembre 2003 à Lansac par US Rauzan : Corinne Sempé dames (Lescar VS), Nicolas Canler cadets (CC Périgueux), Tony Huet juniors (AS Testerine), Sébastien Junqua espoirs (VC Langon), Nicolas Goux séniors (CS Casteljaloux), 2004 le 12 décembre 2004 à Tarnos par VC Tarnos : Corinne Sempé dames (Lescar VS), Nicolas Canler cadets (CC Périgueux), Tony Huet juniors (AS Testerine), Sébastien Junqua espoirs (VC Langon Preignac), Nicolas Goux séniors (CS Casteljaloux), 2005 le 11 décembre 2005 à Marmande par CC Marmande : Corinne Sempé dames (Lescar VS), Damien Deisieux cadets (US Rauzan), Dylan Valade juniors (CS Casteljaloux), Sébastien Lapouge espoirs (UC Artix), Nicolas Goux séniors (CS Casteljaloux), 2006 le 10 décembre 2006 à Saint-Chamassy par VC Buguois : Sébastien Lapouge séniors (UC Artix), Yannick Marié espoirs (AVC Libourne), Adrien Thomas juniors (AVC Libourne), Jason Valade cadets (CS Casteljaloux), Corinne Sempé dames (Lescar VS), 2007 le 9 décembre 2007 à Thiviers par Asptt Périgueux : Sébastien Junqua séniors (VC Langon), Thierry Beaupied espoirs (CC Périgueux), Jason Valade juniors (CS Casteljaloux), Quentin Pacher cadets (EVCC Bergerac), Patricia Ounzari dames (CS Casteljaloux), 2008 le 7 décembre 2008 à Saint-Magne de Castillon par US Rauzan : Loïc Herbreteau séniors (Lescar VS), Dylan Valade espoirs (AVC Libourne), Jason Valade juniors (AVC Libourne), Benjamin Gélabert cadets (US Villenave), Laetitia Moreau dames (EC Saint-Félix de Foncaude), 2009 le 6 décembre 2009 à Guitres par AVC Libourne : Sébastien Lapouge séniors (UC Artix) Dylan Valade espoirs (AVC Libourne), Benjamin Gélabert juniors (US Villenave), Maxime Teulière cadets (CS Casteljaloux), Laetitia Moreau dames (EC Saint-Félix de Foncaude).

Szkolnick Mickaël

2010 le 10 décembre 2010 à Saint-Martin l’Astier par CC Périgueux-Dordogne : Mickaël Szkolnik séniors (AVC Libourne) ci-contre en médaillon, Jason Valade espoirs (AVC Libourne), Maxime Teulière juniors (CS Casteljaloux), Loan Darribeau cadets (CS Casteljaloux), Bernadette Serre dames (Cercle Aquitain), 2011 le 4 décembre 2011 à Bergerac par EVCC Bergerac : Arnaud Labbe séniors (Cofidis), Julien Ballion espoirs (CAM Bordeaux), Maxime Teulière juniors (CS Casteljaloux), Mickaël Audureau cadets (CS Casteljaloux), Laetitia Moreau dames (EC Saint-Félix de Foncaude), 2012 le 16 décembre 2012 à Trélissac par EC Trélissac : Arnaud Labbe séniors (Cofidis), François Pigeon espoirs (UC Arcachon), Mickaël Audureau Juniors (CS Casteljaloux), Valentin Empinet cadets (EC Saint-Félix de Foncaude), Clara Donneger dames (VTT Gauriac), 2013 le 15 décembre 2013 à Marmande par CC Marmande : Loïc Herbreteau séniors (CC Marmande), Maxime Teulière espoirs (CC Marmande), Mickaël Audureau juniors (CC Marmande), Simon Darribeau cadets (CS Casteljaloux), Gaëlle Poirier dames (EC Trélissac), 2014 le 7 décembre 2014 à Mont de Marsan par Stade Montois : Mickaël Skzolnik séniors (Girondins de Bordeaux) notre photo ci-contre, Maxime Teulière espoirs (CC Marmande), Simon Garraud juniors (EC Trélissac), Anthony Courrière cadets (VTT Evasion Pourpre), Gaëlle Poirier dames (EC Trélissac), 2015 le 6 décembre 2015 à Guitres par AVC Libourne : Audric Pasquet séniors (EC Trélissac), Maxime Gossard espoirs (CC Périgueux), Gaëlle Carreau dames (CC Périgueux), Baptiste Pouyau juniors (Béarn VTT), Anthony Courrière cadets (VTT Evasion Pourpre), 2016 le 27 novembre 2016 à Mont de Marsan par Stade Montois : Maxime Gossard (CC. Périgueux) séniors et espoirs, Céline Bouthonier dames (EC.Trélissac CC), Corentin Quilez juniors (LVC Tonneins), Alexandre Le Roux cadets (Peujard VC), 2017 le 10 décembre 2017 à Lansac par VC Bourgeais : Audric Pasquet (CC Marmande) séniors, Simon Garraud (UC Arcachon) espoirs, Xavier Damestoy (Aviron Bayonnais) masters, Marie-Bernadette Serres (VC Tarnos) dames, Anthony Courrière (AS Périgord) juniors, Teddy Vincent (Rain N'Trail) cadets, Mathieu Dupin (VC Sainte-Livrade) minimes. Et ne manquez pas de lire sous peu et sur ce blog les futures publications sur chacun de ces championnats avec classements, photos et reportages).

104514708[1]

Championnats d'Aquitaine 2002 à Thiviers (Estève, Goux et Marty)

VÉLO DORDOGNE – PALMARÈS CYCLO-CROSS © BERNARD PECCABIN
La mémoire du cyclisme en Dordogne est à découvrir sur les blogs :
http://la-dordogne-cycliste.allmyblog.com/ et http://velodordogne.canalblog.com/

Posté par Bernard PECCABIN à 16:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


18 octobre 2018

MÉNESTÉROL (séquence rétro)

C’ÉTAIT UN 31 JUILLET 1983

- Ménestérol sous un beau temps avec son prix cycliste et le concours du Cyclo-Club Montponnais du président Jacques Sciozard. Une course où le vent causa quelques soucis aux coureurs de 2°, 3°, 4° catégorie et juniors deuxième année. Une course enlevée par le Bergeracois Eric Dupré heureux de retrouver au protocole le dynamique Jean-Louis Gauthier.

Ménestérol 83

Eric Dupré avec le speaker Jean-Louis Gauthier

Le classement : 1. Eric Dupré (EVCC Bergerac), 2. Jean-Pierre Barbe (CA Béglais), 3. Eric Lasserre (AS facture), 4. Gérard Lebaud (Leroy-Somer), 5. Yves Pérez (Thiviers), 6. Francis Bartherote (Villeneuve), 7. Decima (Montmoreau), 8. Marc Dutreuilh (CC Montpon), 9. Gil Neyssenssas (CC Montpon), 10. JL Martineau (Nersac), etc…

VELO DORDOGNE - MÉNESTÉROL 1983 - © BERNARD PECCABIN
La mémoire du cyclisme en Dordogne est à découvrir sur les blogs :
http://la-dordogne-cycliste.allmyblog.com/ et http://velodordogne.canalblog.com/

Posté par Bernard PECCABIN à 12:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

16 octobre 2018

1993 - LE CYCLISME, SON ACTUALITE (42° semaine de la saison)

IL Y A 25 ANS DANS LE GRAND SUD-OUEST

15 au 21 Octobre 1993Castagnet Frédéric

- La saison sur route s’achève avec l’épreuve de Monsempron gagnée par Frédéric Castagné - en médaillon - du Guidon Agenais. Le lendemain 18 octobre à Oloron, le traditionnel Prix de la Saint-Grat permet à l’Orthézien Christophe Bloy de clôturer 1993 en fanfare en s’imposant face au Tarbais Christophe Dupouey et devant le Montalbanais Eric Frutoso.
- Le Championnat d’Aquitaine de VTT disputé sur plusieurs manches revient après l’épreuve de Gauriac à Hervé Donneger. Le club de Gauriac réalise un beau triplé avec Auriacombe (2°) et Gonzalès (3°). Chez les vétérans, succès de Walcke de Morcenx.

LES BRÈVES DU PÉRIGORD

- En ce mois d’octobre, la Dordogne apprend que le prochain Tour de France 1994 fera étape à Trélissac, où l’arrivée sera jugée rue Jean Jaurès. Le lendemain un contre la montre individuel sera couru entre Périgueux et Bergerac, soit une occasion de voir tous les concurrents. Le Tour quittera ensuite le département pour une étape de transition entre Bergerac et Cahors. Depuis 1961, que le Périgord attendait, on commençait c’est vrai à désespérer...

VÉLO DORDOGNE - 1993/42° SEMAINE © BERNARD PECCABIN
La mémoire du cyclisme en Dordogne est à découvrir sur les blogs :
http://la-dordogne-cycliste.allmyblog.com/ et http://velodordogne.canalblog.com/

Posté par Bernard PECCABIN à 18:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

15 octobre 2018

1968 - LE CYCLISME, SON ACTUALITE (42° semaine de la saison)

IL Y A 50 ANS DANS LE GRAND SUD-OUEST

15 au 21 octobre 1968

- En cette trêve cycliste les regards sont portés sur les Jeux Olympiques de Mexico avec la médaille d’or gagné au kilomètre contre la montre par Pierre Trentin, en poursuite par Daniel Rebillard, en vitesse par Daniel Morelon et au tandem par la paire Trentin-Morelon. Cette belle moisson honore le cyclisme français et notamment les pistards.
- Christian Dolhats s’adjuge à Josse le prix des fêtes lors d’un sprint face au Dacquois Criado (2°), Leskerpit (Le Boucau) étant pointé troisième à quinze secondes.
- Dans les Pyrénées-Atlantiques c’est Duros le Bigourdan de Vic qui s’impose à Vielleségure devant Pouyau (Sauveterre) et Mondou (Artix).

10

- C’est sur une distance de 120 km que s’est couru le Prix du Gibeau en Charente-Maritime. Celui-ci s’est achevé par un sprint massif et le succès de Pierre Beuffeuil (Saujon) - ci-dessus - qui bat une brochette de talentueux coureurs dont Ben Brahim (Villeneuve), Laforest (Royan), Bordier (Sainte-Foy) et Barjolin (Civray) classés dans cet ordre.

Maccali

- Jean-Pierre Maccali (UCD Villeneuve) s’honore de ses treize succès acquis sur cycle Peugeot avec notamment ceux de Bon-Encontre, Montpon, Pouillac, Sainte-Livrade, Casseneuil, la Roquille, Saint-Nicolas de Balerme, Monségur, Moulin Neuf, Bénévent, Fouleix, Eynesse et Labretonnie.

LES BRÈVES DU PÉRIGORD

10

A gauche M. Orhand, à droite M. Bourcicault

- Au Cyclo-Club de Belvès deux dirigeants son honorés avec l’attribution de la médaille de la Jeunesse et des sports. Il s’agit de MM. Orhand et Bourcicault qui font parti du bureau.

VÉLO DORDOGNE - 1968/42° SEMAINE © BERNARD PECCABIN
La mémoire du cyclisme en Dordogne est à découvrir sur les blogs :
http://la-dordogne-cycliste.allmyblog.com/ et http://velodordogne.canalblog.com/

Posté par Bernard PECCABIN à 10:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

13 octobre 2018

NANTHIAT (course disparue)

DES BEAUX CHAMPIONNATS MIS SUR PIED

Nanthiat 2002 bis dames

Les demoiselles de Nanthiat en 2002 lors du Championnat de Dordogne
Valérie Eugène, Nathalie Mousques et Gaëlle Porcher (de gauche à droite)

- Commune la plus à l’ouest du canton qui a beaucoup organisé en s’associant avec la commune de Nantheuil de Thiviers. C’est au cours du quatrième dimanche d’août que les courses se sont courues dans ce village qui a organisé de belles compétitions.

Palmarès connu : 1978 Gérard Moyen (UC Brive) cyclo-cross, Alain Brillat (CRC Limoges), 1979 Bernard Dubost (VC Bergerac), 1983 Christian Darrin (Asptt Périgueux), 1984 Yvon Jublot (SV Vailly sur Seurdre), 1991 Claude Dudrat (EVCC Bergerac), 1992 Emmanuel Mercier (CC Chalais), 1993 David Ribérot (AC Uzerche), 1994 Stéphane Valade (EC Foyenne), 1995 Isidore Dudrat (CC Périgueux), 2002 Nicolas Canler (CC Périgourdin) championnat de Dordogne minimes, Mickaël Joubert (UC Montpon) championnat de Dordogne cadets, 2004 Guillaume de Diego (FC Oloron) champion d’Aquitaine minimes, Sébastien Traille (VC Tarnos) champion d’Aquitaine cadets, Dimitri Raffin (UC Villeneuve) champion d’Aquitaine juniors, 2005 Jérémy Château (CC Périgueux) test juniors, 2006 Yoann Poirier (CC Périgueux-Dordogne) championnat d’Aquitaine des masters, 2007 Jérémy Rouyer (AVC Angoulême), circuit des deux rivières.

Nanthiat 2002

Nicolas Canler l'enfant du pays champion de Dordogne minimes en 2002

VELO DORDOGNE - NANTHIAT - © BERNARD PECCABIN
La mémoire du cyclisme en Dordogne est à découvrir sur les blogs :
http://la-dordogne-cycliste.allmyblog.com/ et http://velodordogne.canalblog.com/

Posté par Bernard PECCABIN à 15:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


10 octobre 2018

1993 - LE CYCLISME, SON ACTUALITE (41° semaine de la saison)

IL Y A 25 ANS DANS LE GRAND SUD-OUEST

8 au 14 Octobre 1993

Dumont Laurent 97

- L’ouverture de la saison de cyclo-cross se passe à Sepvret dans les Deux Sèvres et c’est Laurent Dumont (SC Caudrot) - notre photo - qui réussit son ouverture en s’imposant face à Turpaud (Saint-Florent) et à Potet (Civray). Huit jours après, à Saint-Hilaire les Places, David Brulon (AVC Copernic) s’adjuge l’épreuve locale en devançant Laurent Dumont (2°) et Bruno Blangeois (Pellegrue) troisième.
- Le Grand Prix de l’Humanité disputé au Stadium de Bordeaux a permis à la nouvelle élite de faire étalage de ses talents. Chez les juniors, Pain (Talence) a remporté deux des trois épreuves, alors que chez les séniors, les Royannais Marié et Souchon se mettent en évidence. Mais c’est la course des As qui a fait vivre au public un grand moment avec Frédéric Magné impérial en keirin et un Florian Rousseau indétrônable en vitesse.
- Le 8 octobre enfin, l’Omnium des nations disputé à Bordeaux-Lac a vu la victoire de l’Italie devant la France. Adriano Baffi et Pierangélo Bincoletto ont été les artisans de la victoire des Transalpins. Chez les amateurs, Karim Souchon (Royan) eut beaucoup de mérite pour décrocher la troisième place au Grand Prix du Président du Conseil Général remporté par le Belge Etienne de Wilde face à Bincoletto (2°).

LES BRÈVES DU PÉRIGORD

Le buisson 1993

Ianotto avec Jean-Louis Gauthier au Buisson de Cadouin

- Peu d’épreuves en cette fin de saison 1993 où déjà on a des visées sur les cyclo-cross. En attendant, le Prix de la Saint-Firmin organisé par les Vélo-Club Monpazièrois au Buisson de Cadouin, voit la victoire de Gérard Ianotto (Guidon Saint-Martinois) qui s’impose devant Philippe Mondory (Cycle Poitevin) et Bernard Bodin (ASCA Bergerac). Derrière se classent dans l'ordre Castrezzatti, Ribette, Céard, Guérin, Lavignac, Darragnès et Teyssedou.

VÉLO DORDOGNE - 1993/41° SEMAINE © BERNARD PECCABIN
La mémoire du cyclisme en Dordogne est à découvrir sur les blogs :
http://la-dordogne-cycliste.allmyblog.com/ et http://velodordogne.canalblog.com/

Posté par Bernard PECCABIN à 10:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

08 octobre 2018

1968 - LE CYCLISME, SON ACTUALITE (41° semaine de la saison)

IL Y A 50 ANS DANS LE GRAND SUD-OUEST

8 au 14 octobre 1968

10

Podium des trois premiers cadets à Corignac

- Ça sent la fin de saison et on ne retiendra que l’échappée de Francis Campaner au Tour de Lombardie remporté par le Belge Van Springel.
- Serge Lapébie termine 12° du Tour de Grèce couru sur sept étapes au sein de la sélection tricolore, après avoir été en deuxième position durant quelques étapes.
- Sur le plan local la gentleman de Blanquefort a connu un joli succès pour se terminer par le succès du duo Bougon-Suire devant l’équipe Guédon-Dupouy et Goureaud-Laforêt.
- Il est rappelé que les premières boucles du Périgord Noir sont gagnées par Pérot de Barbezieux qui précède Royère (Lalinde) et Bertrand (Fronton). A noter le succès de Jean-Paul Boyer (Belvès) lors de la première étape et de Mainguenaud (Ruffec) lors de la deuxième courue sur le circuit des boulevards à Sarlat.
- Le 19° Grand Prix des commerçants organisé à Marmande par le Vélo-Sport s’est terminé par la victoire de Francis Faye de l’US Cenon Rive Droite, plus rapide que Védrenne (CC Bordelais) et Bernard Tomiet (Langon) classés respectivement à deux et trois longueurs.
- A Corignac le prix des cadets mis sur pied par la Pédale de Jonzac a vu la victoire de Couderc (Mérignac) devant Diaz (Bayonne) et Morand (Saintes).

LES BRÈVES DU PÉRIGORD

- Pas de courses, mais il se prépare à Villamblard un critérium pros pour le 11 novembre avec comme tête d’affiche Anquetil, Pingeon, Aimar, Ocana, Grain, Graczyck et les néo-pros tels Lamy, Frigo, Manzano, Epaud, Roger Darrigade et Claude Mazeaud.

VÉLO DORDOGNE - 1968/41° SEMAINE © BERNARD PECCABIN
La mémoire du cyclisme en Dordogne est à découvrir sur les blogs :
http://la-dordogne-cycliste.allmyblog.com/ et http://velodordogne.canalblog.com/

Posté par Bernard PECCABIN à 10:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

06 octobre 2018

SAINT SULPICE D’EXCIDEUIL (course disparue)

UNE COMMUNE QUI A MONTRÉ L’EXEMPLE

117005461[1]

Départ de course à Saint-Sulpice d'Excideuil en 1992

- Extraordinaire commune que celle de Saint-Sulpice qui a beaucoup donné pour le vélo avec des organisations régulières dans les années 80 et 90 notamment. C’est le Cyclo-Club Périgourdin qui a été maître d’œuvre, remplacé ensuite par la Jeunesse Sportive Astérienne en 1984. Ceci du fait que Henry Gouly l’ancien président du club avait pour ami M. Bourdil, l’ancien maire de ce village. A noter que la première édition a été gagnée par François Alaphilippe, celui qui deviendra président de la Fédération Française de Cyclisme de 1989 à 1992. Autre remarque, les quatre succès de Victor Melchior lors de cette épreuve qui se courait courant septembre.

Palmarès connu : 1959 François Alaphilippe (UV Limousine), 1960 Paulhiac (Pédale Nontron), 1965 Michel Brusson (CC Périgueux), 1967 Jean Gillain (VC Presse Parisienne), 1969 Alain Buffière (Pédale Nontron), 1970 Claude Juge (AC Uzerche), 1973 Desmoulins (CC Périgueux), 1974 Jacques Mérillou (AC Uzerche), 1975 René Coudert (UC Brive), 1976 Christian Bérano (Saint-Astier), 1978 Gérard Pichon (Fontenay), 1979 Victor Melchior (Lalinde), 1982 Guillereau (Poitiers), 1983 Claude Hue (Asptt Périgueux), 1984 Bernard Lenain (Pédale Marchoise), 1985 et 1986 Victor Melchior (RC Mussidan), 1987 Jean-Claude Mespoulède (Asptt Périgueux), 1988 Daniel Samy (UV Limousine), 1989 Victor Melchior (RC Mussidan), 1990 Jean-Claude Mespoulède (Asptt Périgueux), 1991 Laurent Constanty (AC Uzerche), 1992 Jean-Noël Pasquier (US Tonneins), 1993 Laurent Olivier (Asptt Périgueux), 1994 Victor Melchior (RC Mussidan), 1995 Bruno Roy (AC Uzerche), 1996 Denis Bégout (Asptt Périgueux), 1997 Bruno Ceyssat (Asptt Périgueux), 1998 Didier Lavesne (CC Périgueux), 1999 Sébastien Darrin (CA Périgueux), 2000 Anthony Boyer (CC Marmande), 2001 Bruno Marches (UC Villeneuve), 2002 Freddy Chabiron (VC Loudun).

VELO DORDOGNE - SAINT SULPICE D’EXCIDEUIL - © BERNARD PECCABIN
La mémoire du cyclisme en Dordogne est à découvrir sur les blogs :
http://la-dordogne-cycliste.allmyblog.com/ et http://velodordogne.canalblog.com/

Posté par Bernard PECCABIN à 10:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

04 octobre 2018

Elisabeth CHEVANNE-BRUNEL : 25 ANS DÉJĀ

4 octobre 1993 - 4 octobre 2018
CHAMPIONNE DU MONDE EN 1993

25 ANS DEJA

- RETOUR SUR LE TITRE d’une championne
devenue aujourd’hui Elisabeth Chevanne-Brachet -

- A quelques heures de ce championnat Elisabeth Chevanne-Brunel nous livrait ses impressions sur le parcours. "Je viens de découvrir le parcours à Perth en Australie. D’après Bernard Bourreau l’entraîneur national des juniors, ce serait le parcours les plus durs de tous les championnats du monde de cyclisme juniors.
- D’après moi, le parcours est plus difficile que celui d’Athènes en 1992. En effet, il n’y a déjà pas un mètre de plat et les bosses ont des pourcentages qui vont de 8 à 13% avec une surtout à 3 kilomètres de l’arrivée d’une longueur de trois kilomètres en paliers. En fait c’est un parcours qui m’ira très bien car il est très sélectif.
- Par ailleurs, je suis en bonne condition, il y a une bonne ambiance dans l’équipe de France, l’hôtel où nous dormons est très agréable, la nourriture est bonne. Enfin tout va bien, il ne me reste plus qu’à être en forme le jour J et avoir confiance en moi."

4 OCTOBRE : UNE JOURNÉE PAS COMME LES AUTRES

dossard 27

- Il est 18h30 en Australie et le téléphone sonne dans la chambre 64 du Great Eastern Motor Lodge à Perth. Une voix timide se fait entendre. "Oui, j’ai gagné !" Il est 11h30 du matin en France, Elisabeth est championne du monde mais, à l’autre bout du globe, elle ne réalise pas tout à fait la portée de l’exploit. Et pourtant il est de taille.
- Championne du monde ! Elisabeth Chevanne-Brunel, la petite Périgourdine aux yeux malicieux, a concrétisé, à Perth, dans une course toute de panache, les promesses d’Athènes, quand elle avait surgi de nulle part, pour prendre la seconde place des Mondiaux juniors. "J’étais venue pour gagner", nous confie-t-elle. "J’étais en bonne condition, mais à la veille de la course, je ne savais pas trop où j’en étais car je n’avais pas couru depuis quelques semaines."
- Elle fut vite rassuré, car elle trouva un circuit à parcourir cinq fois, convenant parfaitement à ses qualités de grimpeuse. Dès le troisième tour elle saisit sa chance et s’échappa, avec ce panache qui sied aux exploits. "Les filles se regardaient toutes. Alors j’ai décidé de durcir la course. Je suis partie, mais, trop légère dans les descentes, j’ai été reprise au bout d’un tour et demie. Alors je me suis dit qu’il valait mieux me réserver pour le sprint d’arrivée, qui avait lieu en côte."
- Un sprint merveilleux, comme dans un rêve, qui lui donnait cet arc-en-ciel dont elle rêvait tant. "Je dois beaucoup à mes camarades de l’équipe de France, Karine Boitier et Sophie Swaertvaeger, qui ont protégé ma fuite. Elles ont fait un super boulot pour moi."
- Avec Elisabeth Chevanne-Brunel, la Dordogne tient une bien jolie championne, dont le talent s’est peu à peu affirmé, pour la conduire jusqu’à ce titre riche de promesses. "Elle a signé sa première licence à 14 ans," révèle son père Alain, heureux, on le devine, de cette couronne qui rejaillit sur toute la famille. "Elle a progressé petit à petit." Quatre victoires en 1989, onze en 1990, elle commence en 1991 à pointer le bout de son nez chez les grandes, en remportant trois victoires toutes catégories, devenant la meilleure junior française.
- En 1992, elle se lance dans la grande aventure du Tour de France, dans l’équipe de Jeannie Longo, terminant à une trentième place pour le moins honorable. Mais surtout, elle échoue d’un souffle à Athènes pour le titre de championne du monde, battue qu’elle est par l’Allemande Anke Kupfernagel.
- Pour Zabou, ce titre superbe récompense à tous ses efforts, vient effacer les déboires d’une saison où sa renommée toute neuve ne lui a pas permis de toujours s’exprimer. Et ferme la blessure encore fraiche d’un Tour de France décevant, en regard des espoirs qu’elle y avait placé. "Dans l’étape de l’Alpe d’Huez, alors qu’elle avait lâché cinq des concurrentes qui la précédaient au général, elle a eu des ennuis mécaniques et personne dans l’encadrement de l’équipe de France n’est venu la dépanner", explique son manager de père. "Elle était dégoûtée, et voulait quitter ce milieu."
- A la Pédale Faidherbe, où elle s’est toujours entraînée avec nos collègues masculins, on va se sentir fier de ce titre. C’est un peu à ses copains qu’Elisabeth doit son titre. Et chez les Chevanne-Brunel, le champagne pétillait d’une douce euphorie hier soir !

JE SUIS FIÈRE DE MA SŒUR

- Dès huit heures ce matin, le téléphone n’a pas arrêté de sonner. Alain Brunel, le papa d’Elisabeth n’a pas quitté le combiné dès que la nouvelle s’est répandue comme trainée de poudre.

amis de Zabou

Quelques supporters de Zabou dont Ingrid sa soeur, le président Le Moil de la Pédale Faidherbe,
Bernard Estève secréataire du même club et Jean-Claude Coustillas du CDOS

- La riante maison des environs de Chalagnac, perdue dans la verdure, avait perdu sa tranquillité. Les premiers à appeler furent les dirigeants de la Pédale Faidherbe, le club de Zabou, du président Le Moil à Bernard Estève, sans oublier les amis des autres clubs.
- Ils étaient heureux tous les proches d’Elisabeth. Elle le cachait bien mais la plus heureuse était certainement Ingrid, sa sœur cadette d’un an : "Alain m’a réveillé à six heures pour annoncer cette formidable nouvelle. Je suis fière d’elle, c’est vraiment extraordinaire. Ce titre ne m’a pas surpris, quand elle m’avait téléphoné avant la course, elle était très motivée."
- En tout cas, Ingrid connait le mieux sa sœur, tout cet été elle a arpenté les routes de France et de Dordogne avec elle. Elle savait l’intense frustration qu’avait ressentie Elisabeth après ce final raté du Tour de France. "Elle me demandait souvent si elle allait être championne, je lui répondais que oui". On se doute qu’en arrivant au lycée, la petite sœur annonça la bonne nouvelle à tout le monde. La cour de récré avait son sujet de conversation. !
- Cet entourage d’Elisabeth, il ne cache vraiment pas sa joie. Charly Denis et pas mal d’autres coureurs de l’Asptt roulent souvent à l’entraînement avec Zabou. Charlie ne cache pas son admiration : "Elle a tellement travaillé et tellement de talent qu’elle mérite ce titre. C’est bien pour son père aussi qui a fait tant de sacrifice. A l’entraînement, nous ne lui faisons pas de cadeau et il n’est pas question qu’elle reste dans les roues."

amis de Zabou 1

D'autres supporters : Jean-Claude Gardet conseiller général du Lardin, Charlie Denis camarade d'entraînements
Didier Virvaleix ex-pro et Jean-Pierre Sant-Amand conseiller général de Vergt

- Didier Virvaleix, le porte fanion de notre cyclisme, même s’il court sous les couleurs de Montauban, n’a appris la nouvelle que tard dans l’après-midi : "Je suis épaté. Je suis content pour elle, pour sa sœur, son père, sa mère, ils ont tellement fait de sacrifices. En tout cas, je ne suis pas un cycliste mysogine. C’est fini l’époque des Longo-Madiot".
- Au Conseil Général, là où travaille Annie la maman, ce ne fut pas la révolution, n’empêche, Jean-Claude Coustillas, chef de service dans l’endroit et dans le "civil" président du comité de basket et vice-président de l’Olympisme en Dordogne, se montrait particulièrement fier : "La mère est une collègue de travail, Elisabeth, nous l’avions déjà récompensé à travers les silex. Elle n’est pas grande mais tellement gentille, ça change de ces basketteuses de plus de 1m80, souvent effrontées."
- Cette année Zabou comme l’appellent ses proches, avait été parrainée par le Conseil Général pour une bourse de 30 000 francs. Jean-Claude Gardet, le conseiller général du Lardin, est bien placé pour apprécier la valeur de l’exploit. Certains disent d’ailleurs que le Jean-Claude en question, coureur de talent dans sa jeunesse, eut pu accomplir une carrière de pro : "Cela va permettre de redorer le blason cycliste de la Dordogne. J’ai couru avec Huot, Vivier et Dupré. Depuis, il n’y a pas eu grand-chose si l’on excepte Brun et Virvaleix. Pour en revenir à Elisabeth, j’ai suivi son Tour de France".
- Le mot de la fin, on le laissera à Jean-Pierre Saint-Amand, le conseiller généra de Vergt, le canton de Chalagnac : "Avec Huot, Labrousse et maintenant Zabou, le canton a produit trois beaux champions. Croyez-moi, on ne va pas la laisser revenir comme cela ; je vais voir avec ma collègue mairesse de Chalagnac..."
- Pour sur, le succès de Zabou a réjoui tout le monde !

ÉLISABETH, LA FUSÉE DE POCHE !
Interview à chaud à son retour au journal Sud-Ouest

1993

- Elle est de retour au pays, Elisabeth Chevanne-Brunel, celle que la presse Australienne a baptisée "the pocket-rocket", après son titre de championne du monde..
- Elle a les yeux amande et le visage rieur, illuminé d’un superbe sourire. Un côté charmant et sympa qui vous désarme. Elisabeth Chevanne-Brunel, de retour en Dordogne est passée à "Sud-Ouest" pour donner son amical bonjour. Elégante, dans son maillot de championne du monde pourtant un rien trop grand, elle ne réalise pas totalement tout ce qui lui arrive et revit, nostalgique, les milles souvenirs de son séjour australien, premier rêve assouvi d’une athlète en devenir.
- Perth restera marqué à tout jamais au fond de sa mémoire, avec cette course de panache, conclue en apothéose, ces félicitations chaleureuses d’une équipe de France radieuse. "Pocket-rocket" titrait la presse australienne, au lendemain du triomphe de la petite "puce périgourdine". Oui, elle, la fusée de poche s’était hissée au prix d’un talent en pleine maturation, au pinacle de la discipline.
- "Ce jour là, j’étais au dessus du lot. Mais je dois remercier Sophie Swartwegger" confie-t-elle. "Elle a fait tout le boulot derrière pour casser le rythme. Elle a chuté dans le sprint final, mais juste avant elle m’avait dit "ce titre tu vas le gagner". Je lui dois beaucoup. Perth, l’Australie, comment cette jeune fille de 18 ans pourrait-elle oublier ce voyage enchanteur et ces moments magiques vécus par la seule grâce du sport ? "C’était la première fois que j’allais aussi loin" avoue-t-elle. "Je rêvais depuis toujours d’aller en Australie. J’en ai découvert les divers aspects. Ce côté grande ville américaine avec Perth, le côté Hawaï avec Fremantle et le côté désertique, avec ces collines de sable rouge."
- Pour Zabou, la vie, dans le tourbillon chatoyant de cet arc-en-ciel sublime, s’est subitement accéléré. "Je n’avais pas envie de partir parce que c’était le début de l’été, mais en même temps j’étais heureuse de rentrer, de retrouver ma famille que je n’avais pas vue depuis quinze jours." Championne du monde, il lui faut maintenant faire face à sa notoriété toute neuve, satisfaire les demandes qui ne cessent de tomber sur ce téléphone infernal. "Cela fait plaisir de voir que l’on s’intéresse à moi."
- Une réception en Bourgogne chez la grand-mère. Une course aux Herbiers dès son retour, Elisabeth n’a guère eu le temps de souffler. "Au début, aux Herbiers, les gens ne se sont pas intéressés à moi, parce qu’il y avait Graham Obree et Chris Boardman", souffle-t-elle. "Et puis petit à petit, quand ils ont découvert que je venais d’être sacrée championne du monde, ils sont venus. J’ai dû signer toute une série d’autographes."

Perth

Podium mondial avec Cinzia Faccini (Italie), Elisabeth Chevanne-Brunel championne du Monde,
Karine Boitier (France) troisième.

- Aujourd’hui, Elisabeth Chevanne-Brunel a retrouvé la Dordogne et ses nécessités d’un quotidien tranquille. Il lui reste ce maillot, cette médaille et une multitude de souvenirs dans la tête. "Il va falloir que je me remette les idées en place." Reprendre le travail scolaire et passer mon bac. Important pour elle qui comme Catherine Marsal, l‘autre championne du monde junior française, rêve de faire du journalisme.
- L’avenir elle y pense, il s’étend prometteur et riche de conquêtes. "Je vais être surveillée", s’amuse-t-elle. "Mais j’en ai l’habitude. Depuis que je suis junior, on me met la pancarte sur le dos. Mon héritage est peut-être lourd à assumer, mais cela ne me fait pas peur. Je me donne deux ans pour arriver au top niveau chez les séniors..."
- Un superbe challenge, comme elle les aime. Gageons que cette fille, à la force caractère peu commun, saura se donner les moyens de réussir. Elle rêve encore de couronnes mondiales, d’Atlanta. Et de l’Australie, terre d’asile, théâtre de son premier triomphe. Ça tombe bien ! Les jeux de l’an 2000 auront lieu à Sydney...

Chalagnac 1993

La fête à Chalagnac avec Zabou, votre serviteur et son épouse (il y a 25 ans)

- Tout savoir sur la carrière de Zabou en cliquant sur ce LIEN

VÉLO DORDOGNE - ZABOU : 25 ANS DÉJĀ © BERNARD PECCABIN
La mémoire du cyclisme en Dordogne est à découvrir sur les blogs :
http://la-dordogne-cycliste.allmyblog.com/ et http://velodordogne.canalblog.com/

Posté par Bernard PECCABIN à 09:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

03 octobre 2018

1993 - LE CYCLISME, SON ACTUALITE (40° semaine de la saison)

IL Y A 25 ANS DANS LE GRAND SUD-OUEST

1° au 7 Octobre 1993

121092552[1]

- A Perth en Australie, Elisabeth Chevanne-Brunel (Pédale Faidherbe) devient Championne du Monde Juniors après un sprint où elle s’impose devant l’Italienne Faccini et la française Karine Boitier. (notre photo de gauche à droite)
- Le Grand Prix des Capucins à Bordeaux, déjà gagné en 1991 et en 1992 par les étudiants du Creps de Talence, revient une fois de plus aux hommes de Decuyper. En ce 10 octobre 1993, c’est au Tour de Jacques Bogdanski de succéder à Claude Céard et à Sébastien Quadratti, ramenant ainsi coupe, gerbe et trophée au centre de haut niveau de Talence. Philippe Mondory (CG Orléans) et Roger (Creps) complètent le podium.
- D’autres résultats avec le succès de Stéphane Pitard (VC Montendre) au Tour du canton de Montlieu, de Denis Fantino (Mérignac VC) à Chasseneuil et de José Pérez (Roue Cadaujac) à Saint-Michel de Double.

LES BRÈVES DU PÉRIGORD

Saint-Michel de Double 93

Castets, Valade, le maire M. Durand et Pérez à Saint-Michel de Double

- Saint-Michel de Double (séniors 4 et 5 par RC Mussidan) : 1. José Pérez (Roue Cadaujac),2. Jean-Claude Mespoulède (Asptt Périgueux), 3. Denis Bégout (Asptt Périgueux), 4. Figues (Arcachon), 5. Guimberteau (SC Caudrot), 6. Castets (US Bouscat), 7. Melchior (RC Mussidan), 8. JC Daubisse (Cercle Aquitain), 9. Nicolas Brachet (Nontron), 10. Duban (Cadaujac), etc...

VÉLO DORDOGNE - 1993/40° SEMAINE © BERNARD PECCABIN
La mémoire du cyclisme en Dordogne est à découvrir sur les blogs :
http://la-dordogne-cycliste.allmyblog.com/ et http://velodordogne.canalblog.com/

Posté par Bernard PECCABIN à 09:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]