RETRO VELO DORDOGNE

22 octobre 2020

BASSILLAC (Palmarès)

AUX PORTES DE PÉRIGUEUX

Bassillac 1996

Départ à Bassillac en 1996

- Bassillac autrefois c’était la campagne, un village rural avec ses exploitations agricoles et son aéroport. Mais aujourd’hui, le village est une cité dortoir aux portes de la ville et de la zone industrielle de Boulazac. Soit encore un lieu très fréquenté par l’automobiliste, ce qui explique que la course cycliste du mois d’août, lors de la fête locale a disparu. Il faut dire que le bourg a été réaménagé et que giratoires et ralentisseurs compliquent bien la situation. Et pourtant l’Ufolep a fait une belle reprise en début de saison avec un circuit par Rognac et retour sur la route Périgueux-Le Change. Il y avait près de deux cents coureurs, du jamais vu... à Bassillac !

Palmarès connu du Prix des fêtes : 1952 René Dubois (Pédale Faidherbe), 1953 Ravary (Pédale Faidherbe), 1957 Robert Lasjaunias (CC Périgueux), 1962 Gardet (Paris), 1969 André Bercouzareau (CC Périgueux), 1996 Jean-Michel Arquey (GC Bergerac), 1997 Vincent Arquey (GC Bergerac), 1998 Didier Lavesne (CC Périgueux);

Bassillac 96

 le podium avec de gauche à droite Jérôme Roy (2°) et premier coureur du club organisateur,
le speaker Pierre Lajarthe, Jean-Michel Arquey (GC Bergerac) vainqueur de cette édition,
Guillaume Carreau (Pédale Faidherbe) premier junior.

RÉTRO VÉLO DORDOGNE – BASSILLAC © BERNARD PECCABIN
Réédition d’articles parus sur le blog la Dordogne Cycliste

Posté par Bernard PECCABIN à 00:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


20 octobre 2020

EYGURANDE-GARDEDEUILH (course disparue)

PERDU DANS LA FORÊT DE LA DOUBLE

- Eygurande et Gardedeuilh est une petite commune de la Forêt de la Double, où jadis il se déroulait un prix des fêtes organisé par l’UC Montponnaise.

Fortin Christian

Palmarès connu de l'épreuve : 1951 Valentin Huot (US Bergerac), 1956 Pierre Dupuy (Pédale Montpon), 1960 Pierre Dory (Bergerac), 1961. Claude Bésarion (Sainte-Foy), 1962 Christian Fortin (EC Foyenne), 1963 René Boucher (CC Périgourdin),  1968 Patrick Duteil (VC Bordelais) en cadets, puis Daniel Barjolin (CA Civray), 1982 Philippe Bruneteau (Ste Livrade).
- Notre photo : Christian Fortin (EC Foyenne) vainqueur en 1962

RÉTRO VÉLO DORDOGNE - EYGURANDE GARDEDEUILH - © BERNARD PECCABIN
Réédition d’articles parus sur le blog la Dordogne Cycliste

Posté par Bernard PECCABIN à 23:57 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

1995 - LE CYCLISME, SON ACTUALITÉ (43° semaine de la saison)

Dief StèphaneIL Y A 25 ANS EN DORDOGNE ET EN AQUITAINE

19 au 25 octobre 1995

- Sur route il reste quelques petites épreuves comme celle de Monsempron-Libos gagnée par Stéphane Dief (UC Le Haillan) ci-contre en médaillon. Mais c’est à Oloron que les toutes catégories se sont livrés la dernière bataille de la saison avec le traditionnel prix de la Saint-Grat. Michel Ambrosini (UV Auch-Lectoure) inscrit son nom au palmarès en devenant le lauréat devant Gérard Ianotto (Guidon Saint-Martinois) et Eric Pascal le local du VC Oloron Haut-Béarn.
- A Tours, le Kilomètre cadet a vu la victoire d’Arnaud Dublé (SA Mérignac) pendant que son frère Fabien remportait à Bordeaux le GP du Conseil Général disputé à Bordeaux-Lac. Ce fut aussi l’occasion à Gilbert Duclos-Lassalle de faire ses adieux à la compétition en s’adjugeant ce jour là l’Omnium des Nations associé à Frédéric Magné.

ÉCHOS DE DORDOGNE

Napias C

Fin de saison en Dordogne et résultats du challenge Dordogne des cadets :
1.Christophe Napias (ASCA Bergerac) 291 pts ci-contre en médaillon, 2. Aurélien Bonnélie (Asptt Périgueux) 265 pts, 3. Jérôme Roy (CC Périgueux) 181 pts, 4. Jean-François Robert (CC Périgueux) 128 pts, 5. Guillaume Carreau (Pédale Faidherbe) 82 pts, 6. Mickaël Estève (Pédale Faidherbe 66 pts, 7. Ludovic Guionie (JS Astérienne et Yannick Péault (Pédale Faidherbe) 61 pts, 9. Stéphane Grade (EVCC Bergerac) 57 pts, 10. Laurent Gillot (CC Périgueux) 54 pts, 11. Jean Mespoulède (Asptt Périgueux), 12. Nicolas Trimoulet (EVCC Bergerac) 27 pts, 13. Nicolas Courbalay (JS Astérienne) 15 pts, 14. Hervé Fauret (Thiviers) 13 pts, 15. Dimitri Lescaut (CC Lidois 12 pts, 16. David Cotté (EC Ribérac) 10 pts, 17. Vincent Arquey (EVCC Bergerac 8 pts, 18. Cyril Lissandreau (Ribérac) 5 pts, 19. Landon (CC Périgueux 2 pts, 20. Sébastien Godineau (Pédale Faidherbe) 1 point.

RÉTRO VÉLO DORDOGNE - 1995/43° SEMAINE © BERNARD PECCABIN
La mémoire du cyclisme en Dordogne est à découvrir sur ce blog

Posté par Bernard PECCABIN à 00:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

19 octobre 2020

QUEYSSAC (Course disparue)

PETIT VILLAGE, PETITS MOYENS

Barjolin Daniel 1

- C’est un village de plus de 300 habitants qui honore sa fête locale le premier dimanche du mois d’août. Situé entre Campsegret et Lembras, ce petit village récemment restauré a surtout excellé dans les passages du Tour de la Dordogne. De plus ce village a été point de départ d’une étape de ce Tour en 2006. Mais à part ça, Queyssac qui est en retrait des grands axes routiers reçoit peu de visites. Il s’est couru des épreuves en 1981, 1983 et 1984 (épreuves de non licenciés) avec le RC Mussidan comme maître de l’organisation mais une en 1980 gagnée par Daniel Barjolin (VC Bazas) notre photo.

Autres faits cyclistes :
- Passage du Tour Dordogne en 2003.
- Passage du Tour Dordogne en 2004.
- Ville départ Tour Dordogne en 2006.
- Passage du Tour Dordogne en 2007.
- Passage du Tour Dordogne en 2008.
- Passage du Tour Dordogne en 2011.

RÉTRO VÉLO DORDOGNE - QUEYSSAC © BERNARD PECCABIN
Réédition d’articles parus sur le blog la Dordogne Cycliste

Posté par Bernard PECCABIN à 18:06 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

1970 - LE CYCLISME, SON ACTUALITE (43° SEMAINE DE LA SAISON)

IL Y A 50 ANS EN DORDOGNE ET EN AQUITAINE

19 au 25 octobre 1970

125423169[1]

- Le 4° Souvenir Georges Briquet disputé sous forme de gentleman à Oradour sur Glane a vu le succès du Parisien Jacques Besse associé à Breuil (CRCL). Sur le podium Hébras associé à Duteil termine deuxième et l’équipe Delavaux-Lourioux prend la troisième place. Le duo Lebaud-Samy remporte le classement des 60 ans et plus et Gauthier-Thimonnier celui des plus de 50 ans.

- La Pédale Talençaise devenue US Talence a été présidée à une époque par M. Garzetti qui n’avait que quatre coureurs en 1967 avec Pauquet, Miconi, Rossignol et Chavansot. De plus ceux-ci ne se consacreront qu’au cyclo-cross. Ils seront renforcés par des routiers ensuite tels Lagrave, Brossard, Estève. En 1968, l’UST totalise 26 coureurs avec la rentrée de Sommacal et Bérard en cadets, Mauvillain et Avila qui vont ramener bon nombre de bouquets et de coupes alors que les débuts de Laborde combleront les couleurs du club. En 1970 on décompte douze dirigeants et 52 coureurs parmi lesquels Vermeulen, Nardi, Walker, Petit, Blanc et Taillacot. Le club totalise cette saison 19 victoires sur route et 16 sur piste. Eric Vermeulen est devenu champion d’Aquitaine de vitesse cadets, qualifié pour le championnat de France vitesse et route, 3° du championnat de France de vitesse à Lorient. Les belles performances de Sommacal laissent augurer un bel avenir.

RÉTRO VÉLO DORDOGNE - 1970/43° SEMAINE © BERNARD PECCABIN
La mémoire du cyclisme en Dordogne

Posté par Bernard PECCABIN à 00:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


17 octobre 2020

MUSSIDAN : LE RACING CLUB (1966-1967)

HISTOIRE DE SON CYCLISME (13° partie) 1966-1967

RCM 66

Un grand moment pour le cyclisme de la vallée de l'Isle avec en juillet 1966, l'inauguration du Circuit "André Darrigade", une initiative de l'UC. Montponnaise. Darrigade terminait en cette saison 1966 sa longue carrière chez les professionnels. Lors de ce 3° critérium, c'est Jean-Louis Bodin, originaire de l'île d'Oléron qui remporta la gagne devant les professionnels. A droite et après son premier succès à Saint-Emilion, Jacques Martinremportera de nombreuses victoires notamment chez les juniors et les seniors... 

1966 : LA MONTÉE AU ZÉNITH DU CLUB DE MUSSIDAN

- Article précédent : 1963-1965 au RC Mussidan (pour ceux qui veulent se situer dans le contexte, cliquez sur le lien)

- 1966 marque le renforcement de l'équipe du Racing par une flopée de jeunes cadets entraînés par Christian Grimald. On retrouve Jacques Martin, Christian Biale, Jean-Marie Couffin, Gérard Mirailles, Estève et Joël Pau chez ces jeunes qui représentent la nouvelle vague. Maurice Jouault lui aussi s'implante à Mussidan et les pavés publicitaires sont là pour nous le prouver. Le célèbre speaker international possède désormais téléphone et boîte postale dans la ville pour laquelle il fera disputer le 19 septembre le 2° critérium international dont on reparlera.
- L'équipe du président Lochin n'a pas chômé puisque vingt et une épreuves sont venues agrémenter le calendrier, ce qui somme toute reste la preuve qu'une reconquête s'est effectuée au sein du club. Bien sûr le cyclisme amateur a changé puisque depuis ce début de saison les indépendants ont disparu, mais c'est ainsi … A Mussidan pas de grandes vedettes, mais un peloton de coureurs tout de même riche de vingt-trois unités qui réconforte les dirigeants avec un Jean Serros
devenu nouveau chef de file.
- A l'ouest l'UC. Montpon élit un nouveau président avec Marcel Poupard qui se définit comme homme de terrain et d'expérience par ailleurs, d'autant plus que depuis 1925 ce dirigeant possède une licence à l'UVF. L'UC. Montpon c'est vrai se structure et conserve René Escudié comme trésorier-secrétaire.Saint-Laurent des Hommes offre un grand spectacle lors de son 3° critérium en baptisant son circuit "André Darrigade" et pour lequel la municipalité a scellé une plaque commémorative en présence des coureurs pros et des autorités politiques et sportives de la vallée de l'Isle.
NDLR/COUREURS LICENCIÉS AU RACING EN 1966 : Jean Serros, Christian Biale, Gérard Mirailles, Joël Pau, Estève, Jean-Marie Couffin, Jean-Pierre Lehoux, Jacques Martin, Jean-Marie Tournier, Roland Serros, Hervé Vettier, Courtoy, Fredou, Devel, Laurière, Jacouty, Guillon.

RCM 66

Jacques Martin aux côtés des siens après son titre régional

- Mis à part cette parenthèse, l'année 1966 du Racing-Club Mussidanais sera marquée par deux évènements : le titre de champion d'Aquitaine des cadets par Jacques Martin (le fils d'Henri) et le 2° critérium International lors des fêtes du comice, soit en définitive deux secteurs d'activités riches en événements.
- Revenons maintenant sur le titre de Jacques Martin remporté le 30 août à Saint-Emilion et relisons ensembles l'article écrit sur le journal "l'athlète" du 1° septembre : "Saint-Emilion, 28 août. - C'est le SCA. Libourne qui avait été chargé d'organiser ce championnat d'Aquitaine des cadets, et c'est un circuit tracé autour de la cité médiévale de Saint-Emilion que s'est déroulée cette course qui n'eut pas l'éclat qu'on eut souhaité en raison de la trop grande passivité des coureurs..
- Ils étaient cent six au départ. Et à l'arrivée ils étaient encore quatre-vingt quatre en peloton, un peloton qui s'étira sur plusieurs centaines de mètres dans la dure côte pavée montant au cœur de la cité des grands vins. En effet, vingt et un coureurs avaient été lâchés, pour des causes diverses. Un autre que ses adversaires jugèrent sans doute bien imprudent, eut l'audace de s'extraire de cette "glu" du peloton et le courage de poursuivre son effort jusqu'à la ligne d'arrivée. C'était Jacques Martin, qui reçut des mains du président Lathière, le maillot de Champion d'Aquitaine.
- Donc, puisqu'à l'avant il ne se passa rien, force nous est de nous intéresser au sort des infortunés qui n'eurent pas le loisir de disputer leurs chances jusqu'au bout. On n'avait pas fait plus de deux kilomètres que le Créonais Aubert s'arrêtait trahi par son dérailleur. Il repartait assez vite, mais sans assez de conviction et il fut le premier éliminé.
- Successivement Merle de Nontron et Fiorato (VC. Targon) étaient lâchés à la régulière. Puis au kilomètre 30 tandis que Dal'Cin (VC. Targon) crevait, Laboutade (Périgueux) était lâché à son tour.
- A Montagne, kilomètre 35, Garcia (Oloron) crevait et tous ses espoirs s'enfuyaient. Au kilomètre 45, on notait que Jacques (La Teste), Rousseau (Nontron), Horrereau (Coutras) et Thomas (Langon) étaient lâchés. Rousseau et Thomas réintégraient quelques kilomètres plus loin, mais le dernier nommé était lâché à nouveau au kilomètre 68.
- Après le lâchage de Lagardère (VC. La Réole), on notait la chute sans gravité, semble t-il, pour le coureur, mais fatale à son matériel, de Robert Pauillac (RC Pont de la Maye), au kilomètre 51.
- Après qu'on eût gravi une première fois la côte pavée, Spadotto (SCAL) voyait sa chaîne sauter. Un moment lâché, il revenait dans le peloton au prix d'un bel effort. Au kilomètre 61, Poisson (CC. Bordelais) était lâché à son tour, tandis que Dangoumeau (Pont de la Maye) crevait. Un kilomètre plus loin, Mazeau (Périgueux) renonçait. Puis c'était au tour de Marchand (Lalinde) au kilomètre 65, de Thomas (Langon) au kilomètre 68, cette fois définitivement, et de Maillard SAB) au kilomètre 70, d'être lâchés. On approchait de la fin et toujours ce peloton imposant qui, roulant "plein pot", perdait un gars par ci, par là, ou bien ralentissant jusqu'à moins de 25 à l'heure, récupérant les moins attardés. Le dernier incident se produisait au kilomètre 76, où Chalmé (SAB), Spadotto (SCAL) et Fulchic (Marmande) tombaient. Le bordelais était touché assez sérieusement au point qu'il dut recevoir des soins du corps médical, mais put tout de même rejoindre son domicile.
- Et c'est au kilomètre 80, qu'un garçon qu'on avait souvent remarqué aux avant-postes, le Mussidanais Jacques Martin tentait de sortir du peloton. Une première tentative lui démontra qu'il avait encore des réserves, mais aussi que ses adversaires manquaient quelque peu de combativité. La seconde tentative fut la bonne et Jacques Martin aurait sans doute pris un avantage plus marqué, s'il ne s'était sans cesse retourné pour voir les réactions du peloton.
- Pour s'être montré le plus audacieux après 80 kilomètres de course, Jacques Martin remportait la première victoire de sa jeune carrière sportive, une victoire dont il gardera le souvenir, puisque elle lui rapporta un maillot de champion d'Aquitaine et la promesse de participer aux championnats de France. Et peut-être, qui sait …!"

NDLR JACQUES MARTIN, fils de commerçants en primeurs, est né le 15 décembre 1950 à Mussidan, où il demeure chez ses parents. Athlète filiforme (1,75 m, 59 kilos), il ne pratique le cyclisme que depuis le début de la présente saison, et c'est tout naturellement au RC. Mussidan qu'il a signé une licence. Etudiant en comptabilité, il a participé à une vingtaine d'épreuves et n'a jamais été classé au-delà de la dixième place. Sa première victoire, c'est dans ce championnat qu'il l'a acquise. De ce fait il sera sélectionné aux championnats de France qui se dérouleront à Xertigny (Vosges).

- Il est sûr qu'une course de cadets avec plus de cent coureurs au départ n'a pas donné le résultat escompté si on s'en réfère à cet article du moins sur le plan de la combativité. Martin a eu de l'audace,il a tenté sa chance, il a réussi avec son dossard 33 à gagner en terre bordelaise comme si ce numéro avait une prédestination. Pourtant lorsque l'on consulte la liste des engagés de ce régional, je peux vous certifier qu'il y avait du beau monde. Bien sûr à l'époque ils étaient des inconnus (âgés de 16 ans) mais à l'heure où j'écris ces lignes soit 35 ans après (NDLR : en 2001), beaucoup d'entre eux qui n'étaient alors que des débutants ont marqué leur carrière cycliste d'une façon magistrale. Tenez, je vais d'ailleurs vous donner juste quelques noms de ces illustres partants et de vous même vous pourrez juger quels étaient les grands adversaires de Jacques Martin :
- Hubert Arbès (US.Coarraze-Nay) futur professionnel, Claude Magni (VC. Langon), Alain Cigana (ASPTT. Bordeaux), Francis Dal'Cin (VC. Targon), Didier Bruletout (US. Coutras), Bernard Tomiet (AS. Miramont), François Boyer (CC. Belvès), Michel Brun (Pédale Nontron), Francis Gras (UC. Montpon), Philippe Barraud (Pédale Nontron), Régis Royère (Guidon Sarlat), Roland Priat (CA. Ribérac), Christian Arquey (EC. Foyenne), Jean Horrereau (US. Coutras), Gérard Vigouroux (UCD. Villeneuve), Jean-Claude Ulbert (Guidon Sarlat), Jean-Marie Galy (Guidon Sarlat), Claude Denis (CC. Périgueux), Christian Dolhats (VC. Tarnos), Jean-Luc Joubert (CC. Périgueux), Jean-Claude Napias (Bordeaux VC), Guy Dagot (UC. Montpon), Jacques Mazeau (CC. Périgueux), Jean-Jacques Bouyer (CA. Ribérac), Guy Morin (SCA.Libourne), etc … (le détail sur ce lien) Ces coureurs nés en 1950 constituaient la nouvelle génération montante, celle qui allait écrire en faits l'histoire cycliste des années 70. Et en ce dernier dimanche d'août Jacques Martin (licence n° 3881) remportait à la fois son premier bouquet et son premier titre d'une carrière cycliste qui ne faisait que débuter et qui honorait les couleurs du Président Lochin.
- Le 2° Critérium International de Mussidan se déroula à l'occasion du comice de septembre et sur deux jours. Le 18 septembre d'abord les cadets donnèrent le ton de ces fêtes par un prologue où 60 jeunes s'étaient tirés la bourre. Le Coutrillon Horrereau (qui avait abandonné lors du championnat régional) l'emportera devant le montponnais Alain Micoine alors que nos Mussidanais pourtant encouragés ne parvinrent pas à tirer leur épingle du jeu.

RCM 66 bis

- Le départ des cadets la veille du 2° critérium international. En première ligne les "rouges et blancs" du  Racing-Club qui auront toutes les difficultés pour se distinguer chez eux. On reconnaît Jacques Martin qui étrennait son maillot de Champion d'Aquitaine devant son public (4° coureur en partant de la droite). C'est Horrereau (Coutras) qui remportera la gerbe de la victoire. Le drapeau est tenu par Georges Gerbeaud maire de la ville. A droite, le protocole du 2° critérium pros à Mussidan avec de gauche à droite Ben-Brahim (3°), Anquetil (2°) et Stablinski (1°).

Horereau 66

Horereau de Coutras vainqueur du prologue du critérium pros

NDLR/LES ENGAGÉS DU 2° CRITÉRIUM DE MUSSIDAN : 1. Rudy Altig (Allemagne), 2. Jacques Anquetil (France), 3. Raymond Poulidor (France), 4. Lucien Aimar (France), 5. Jan Janssen (Hollande), 6. Jean-Claude Theillère (France), 7. Guido Reybroek (Belgique), 8. Tom Simpson (Angleterre), 9. Jean Stablinski (France), 10. Willy Planckaert (Belgique), 11. André Darrigade (France), 12. Roger Pingeon (France), 13. Jean Craczyck (France), 14. Pierre Beuffeuil (France), 15. Jean-Louis Bodin (France), 16. Raymond Mastrotto (France), 17. Alain Le Grévès (France), 18. Guy Epaud (France), 19. Alain Desplat (France), 20. Willy Altig (Allemagne), 21. Mohamed Ben-Brahim (Villeneuve), 22. André Lesca (Villeneuve), 23. Albert Frigo (EC.Foyenne), 24. Alain Célérier (Villeneuve), 25. Pierre Dory (Bergerac), 26. Christian Cuch (Paris), 27. Pierre Barrière (Bergerac), 28. Jacques Favreau (La Rochelle), 29. Gérard Duvaleix (Périgueux), 30. Bernard Gazeau (Bordeaux), 31. Daniel Barjolin (Civray).

- Le lendemain 19 septembre place aux professionnels avec un Maurice Jouault à l'organisation et surtout véritable acteur auprès des As du Tour qu'il côtoyait lors des tournées des critériums. Maurice Jouault aidé par les dirigeants du RCM présenta un plateau de trente et un coureurs dont vingt professionnels de grande renommée. Serge Mutel nous raconte une anecdote avec Jean Robic avec qui il avait passé trois heures en sa compagnie au cours de ce critérium où il était venu comme invité d'honneur, Bobet s'étant fait excuser. Jean Robic dit au docteur Mutel : "Tu as vu cette femme là-bas, elle est vachement bien ! Tu la connais ? Bien sûr ! Tu me la présentes ? Ne te fatigue pas, c'est mon épouse !" (Gros éclats de rire et ….présentations….".
- Jean Stablinski remporta la course laissant Anquetil à 35" alors que Ben-Brahim (1° amateur) et Jean-Claude Theillère terminèrent dans l'ordre et dans le même temps. La course se déroula sur la route de Sainte-Foy, la rue Ferdinand Jacques et la rue Pasteur. Des gradins étaient installés sur le circuit pour le public qui fut témoin de la chute spectaculaire de Jean Craczyck. Un vin d'honneur clôtura cette belle fête cycliste qui se termina par le bal du cyclisme animé par l'orchestre de Guy Salles. Dans le chapitre des anecdotes, le docteur Mutel nous signale le fait qu'il manquait 50 000 francs anciens pour couvrir le cachet d'Anquetil. Celui-ci nous dit alors : "c'est très bon, ça va comme ça !" Un seigneur cet Anquetil ajoute notre docteur.
- 1966 fut tout de même une grande saison pour le club puisque en dehors de ces deux évènements, le Prix de Vanxains reçut les meilleurs amateurs du sud-ouest avec un Roger Darrigade à nouveau victorieux et omni présent. Et puis le 13 novembre Maurice Jouault toujours en quête de critériums organisa avec le Racing celui de la ville de Rouffignac. La saison très avancée ne rassembla que quelques coureurs mais avec de glorieux champions comme Darrigade, Pingeon, Groussard, Zimmerman, Mastrotto, Gimondi, Epaud, Ben-Brahim, Archambaud, Amigo, Jimenez, Daunat, Beuffeuil, Bodin, Le Grévès, Barjolin, Mazeau, Barrière, Lesca, Fantino, Rouquette, Duvaleix, Célérier et Frigo. L'italien Felice Gimondi du groupe sportif Salvarini remporta la course devant notre Darrigade national et face à un public très passionné par le spectacle et la grande verve de l'homme orchestre : Maurice Jouault.

RCM 66 ter

Ci-dessus avant le départ, Jacques Anquetil la grande vedette, signe des autographes
aux côtés de Rudy Altig moulé dans sa tunique de Champion du Monde qu’il venait
de remporter sur le circuit du Nurburgring. Au fond à gauche,
Roger Pingeon (Peugeot) qui remportera un an plus tard (en 1967) la grande Boucle.

- La saison se terminait et au sud le Cyclo-Club Fleixois prenait de la hauteur. En recrutant des garçons comme Campaner, Daunat et Gazeau, on était en droit de s'attendre à vivre une saison 1967 particulièrement captivante et capable de réveiller de nouvelles passions. Au Racing l'assemblée générale annuelle se fit attendre. Fixée début décembre, elle fut reportée huit jours plus tard, puis à nouveau décalée pour une date ultérieure. Cette longue attente était certainement synonyme d'un malaise ou d'un problème au sein des instances. Nous sommes donc en droit de nous demander si le critérium "grand luxe" du mois de septembre, suivi par celui de novembre à Rouffignac n'avaient pas causé de lourds préjudices à la trésorerie ? Ce ne sont que des hypothèses, car bien évidemment on ne parle jamais des gros problèmes des associations, surtout à cette époque où l'information restait jalousement cloisonnée. Il fallut attendre le mois de février 1967, pour retrouver une réunion du Racing. Et d'après la presse, le retard n'était dû qu'à la surcharge des activités d'un calendrier 1966 très mouvementé, ce qui, il est vrai, ne pouvait être contesté. Cependant, une photo représentait sur sud-ouest Henri Martin comme étant l'artisan et à l'origine de la reprise des activités du club.
NDLR LE BUREAU DU RCM POUR 1967 (Réunion du bureau mi-février 1967) : Président d'honneur : MM. Bonneau, Vice-Président d'honneur : MM. Gérard Gras, Andrieu et Dr. Mutel. Président actif : M. Pierre Lochin, Vice-Présidents : MM. Queyrou et Lacarrière, Secrétaire : M. Pépin - adjoint : M. Henri Martin, Trésorier : M. Daillens - adjoint : M. Mirailles.
Conclusion : le Racing avait certainement traversé une crise, comme toutes les associations peuvent en traverser, mais l'essentiel était sauvé puisque un nouveau bureau venait d'être formé pour la saison 1967. Dans ce bureau il y avait de nouveaux changements, puisque M. Simonnet n'apparaissait plus au secrétariat, pas plus que M. Denoix à la trésorerie. Il y avait donc eu bel et bien une crise, et il restait maintenant à savoir comment la saison 1967 qui se présentait déjà allait être abordée par le président Lochin, qui désormais devait diriger avec un bureau rénové, puisque Simonnet son secrétaire et Denoix son trésorier avaient laissé leur place, sans préciser les raisons ?

LES ORGANISATIONS DU RCM EN 1966

MUSSIDAN 2007

Prix de la Forge à Mussidan (1° mai).
1° Jean Serros (RC. Mussidan),
2° Alizié (Bon-Encontre), 3° Lespinasse (UC.Montpon), 4° J. Marrec (Bon-Encontre), 5° Maura (CC.Périgueux), 6° Faure (Ambarès), 7° Delserre (Bon-Encontre), 8° Lebau (Bon-Encontre), 9° Bérano (UC.Montpon), 10° Guillon (RC.Mussidan).
A Saint-Médard de Mussidan (13 juin).
1° Lespinasse (UC. Montpon),
2° Gadaud (CC. Périgueux), 3° Eyboulet (EC. Foyenne), 4° Camguilliem (EC. Foyenne), 5° Crochet (Fumel), 6° Semon (EC. Foyenne), 7° Labrousse (Pau), 8° Paul (CC. Périgueux), 9° Guillon (RC.Mussidan).
A Mussidan (14 juillet).
1° Jean-Louis Ribérot (AS. St.Médard),
2° Sinischalchi (Marseille), 3° Cuch (Billancourt), 4° Frigo (Bordeaux), 5° Ben-Brahim (Villeneuve), 6° Dècle (Libourne), 7° Vincent (EC.Foyenne), 8° Cruz (Langon), 9° Brown (CC. Périgueux), 10° Lesca (Villeneuve).
A Eglise Neuve d'Issac (1° Août).
1° Abadie (Libos),
2° Valade (EC.Foyenne), 3° Jean Serros (RC.Mussidan), 4° Lespinasse (RC.Mussidan), 5° Petit (Libourne), 6° Vergez (Le Fleix), 7° Moulon (EC.Foyenne), 8° Lehoux (RC.Mussidan), 9° Jacouty (Ribérac), 10° Verninas (RC.Mussidan).

 

112381491[1]

Jean Robic invité d’honneur du Racing, avait été le seul à se déplacer à Mussidan pour ce critérium.
Vainqueur du Tour de France en 1947, il possédait encore de nombreux supporters de cette époque glorieuse.

A Saint-Germain du Salembre (cadets du 1° août).
1° Amble (CO Couronnais),
2° Biale (RC.Mussidan), 3° Martin (RC.Mussidan), 4° Boyer (CC.Belvès), 5° Mazaud (Périgueux), 6° Pasini (Villeneuve), 7° Eymerie (Périgueux), 8° Strugeon (Périgueux), 9° Priat (Ribérac), 10° Janssen (Montpellier).
A Saint-Germain du Salembre (1° Août).
1° Bérano (Montpon),
2° Coustillas (CC.Périgueux),3° Vincent (EC. Foyenne), 4° Morand (EC.Foyenne), 5° Bernard (Bordeaux), 6° Feyte (Libourne), 7° Guirotti (Langon), 8° Fauliau (Bordeaux), 9° Naud (EC. Foyenne), 10° Blancheton (EC.Foyenne).
A Chantérac (7 août).
1° J.Marie Couffin (RC.Mussidan),
2° Janssen (Montpellier), 3° Brun (Nontron), 4° Martin (RC.Mussidan), 5° Arquey (EC.Foyenne), 6° Goupil (Brive), 7° Nawrocki (EC. Foyenne), 8° Amble (La Couronne), 9° Barbier (La Couronne), 10° Priat (Ribérac).
Aux Lèches (8 août).
1° Barès (La Réole),
2° Rouzeau (Coutras), 3° Gauvrit (Royan), 4° Vieilleville (Coutras), 5° Horrereau (Coutras), 6° Arquey (EC. Foyenne), 7° Callegaro (EC. Foyenne), 8° Biale (RC.Mussidan), 9° Martin (RC.Mussidan), 10° Rambaud (Royan).
A Saint-Vincent de Connezac (21 août).
1° Jean-Marie Sanz (Libourne),
2° Jean Serros (RC.Mussidan), 3° Marbot (Libourne), 4° Feyte (Libourne), 5° Chauveton (CC. Lindois), 6° Martin (Toulouse), 7° Jean-Jacques Blancheton (EC. Foyenne), 8° Chaussat (Libourne), 9° Reymondie (Libourne), 10° Brugeassou (Sarlat).
Prix de Douzillac (28 août).
1° Bretou (CC.Lindois),
2° Hélias (EC.Foyenne), 3° Bouchonneau (Bordeaux), 4° Reymondie (Libourne), 5° Jean Serros (RC.Mussidan), 6° Brugeassou (Sarlat), 7° Mio (Libourne), 8° Dalla-Vallée (CC.Lindois), 9° Péquignot (Sarlat), 10° Labussière (Montpon).
Prix de Beauronne (11 septembre).
1° Martineau (La Roche sur Yon),
2° Couffin (RC.Mussidan), 3° Rousseau (Montpon), 4° Arquey (Ste-Foy), 5° Seguin (Ste-Foy), 6° Gras (Montpon), 7° Brusson (Montpon), 8° Priat (Ribérac), 9° Goupil (Brive), 10° Munaril (Langon).
Prix de Vanxains (12 septembre).
1° Roger Darrigade (US. Dax),
2° Laforest (Royan), 3° Robert (Lyon), 4° Bordier (CC. Bordeaux), 5° Campaner (CC. Bordeaux), 6° Foinet (Bon-Encontre), 7° Ricou (Royan), 8° Sanz (Libourne), 9° Laville (Le Bouscat), 10° Canouet (Bon-Encontre).
A Mussidan (Comice du 18 septembre - Prix cadets).
1° Horrereau (Coutras),
2° Micoine (Montpon), 3° Santarossa (Miramont), 4° Nieucel (Sainte-Livrade), 5° Latour (Royan), 6° Zussa (Toulouse), 7° Barraud (Nontron), 8° Cermangaud (Toulouse), 9° Galy (Sarlat), 10° Smet (Toulouse).
2° Critérium International de Mussidan (19 septembre).
1° Jean Stablinski les 80 kms en 2h01',
2° Jacques Anquetil à 35", 3° Ben-Brahim (m.tps), 4° Theillière (m.tps), 5° Bodin à 1'00", 6° Simpson (m.tps), 7° Pingeon (m.tps), 8° Célérier, 9° Frigo, 10° Le Grévès, 11° Beuffeuil, 12° Janssens (tous m.tps), etc …
Prix de Saint-Michel de Double (2 octobre).
1° Alain Micoine (Montpon),
2° Barès (La Réole), 3° Segui (Libourne), 4° Brun (Nontron), 5° Vigouroux (Villeneuve), 6° Guy Peyré (Ste-Livrade), 7° Magne (Langon), 8° Francis Peyré (Sainte-Livrade), 9° Aubert (Créon), 10° Saint-Martin (Ambarès).
Prix de Saint-Michel de Double (3 octobre).
1° Grimaud (Rochefort),
2° Faye (Cenon), 3° Lagrave (Mérignac), 4° Petit (Libourne), 5° Augé (Lesparre), 6° Doret (Coutras), 7° Labussière (Montpon), 8° Lespinasse (Montpon), 9° Vidal (CC.Lindois), 10° Lopez (Libourne).
Prix de Saint-Front de Pradoux (31 octobre).
1° Ricard (Parentis),
2° Lespinasse (Montpon), 3° Brusson (Montpon), 4° Dubourdieu (Libourne), 5° Lagrave (Mérignac), 6° Augé (Lesparre), 7° Levengerger (Périgueux), 8° Goizet (Nérac), 9° Petit (Libourne), 10° Valade (EC.Foyenne).
Critérium International de Rouffignac (13 novembre).
1° Felice Gimondi (Italie),
2° André Darrigade (France), 3° Lescure, 4° Gonzalès, 5° Daunat, 6° Barjolin, 7° Zannier, 8° Rouquette, 9° Lescaux, 10° Mastrotto.

QUELQUES GRANDS DE LA SAISON 66.

Jacques Anquetil, Raymond Poulidor, Rik Van-Looy, Edouard Sels, Durante, Vandenberghe, Felice Gimondi, Jan Janssen, Desmet, Dancelli, Lucien Aimar, Victor Van Schil, In't Ven, Jean Stablinski, Portaluppi, Gianni Motta, Freddy Maertens, Bernard Guyot, Jean-Claude Theillère, Rudy Altig, Karl Heinz Kunde, de Pra, Jean-Claude Lebaube, Julio Jimenez, Reybrook.

Anquetil 66

Jean Stablinski à gauche et Jacques Anquetil vont être fleuris à Mussidan
On reconnait MM. Lochin, Simonnet, Martin et l'adjudant-chef de gendarmeire Jesson

CEUX QUI BRILLENT EN PÉRIGORD.

Michel Brusson (UC. Montpon), Jean-Pierre Joseph (Pédale Nontron), Francis Dubreuil (Pédale Nontron), Claude Mazeau (CC. Lindois), Roland Lespinasse (UC. Montpon), Jean Vidal (CC. Lindois), Jean Comme (UC. Montpon), Christian Bérano (UC. Montpon), Mickaël Brown (CC.Périgueux).

LES VEDETTES DU SUD-OUEST.

Christian Leduc (S Montois), André Delort (US. Andernos), Christian Bordier (CC. Bordelais), Claude Magni (VC. Langon), J.Claude Daunat (CRC. Limousin), Alexis Eyquard (AS. St.Médard), Maurice Laforest (Royan), Jean-Louis Ribérot (AS. St.Médard), Samy (CRC.Limoges), Claude Vallée (Parthenay), Luis Ocana (Stade Montois), Francis Campaner (CC. Bordelais), Albert Frigo (G. de Bordeaux), Ben-Brahim (UCD.Villeneuve), Max Laville (US.Bouscat), Jean Ricou (Royan).

AUTRES COURSES DU RC.MUSSIDAN EN 1966.

13 mai Prix de la Jemaye : résultats non diffusés sur la presse, 7 août Prix de Saint-Etienne de Puycorbier : résultats non diffusés sur la presse, 7 nov. Prix de St-Martin l'Astier (Cyclo-Cross): Dubois (Capbreton) - Dutour (Coutras) américaine.

Mussidan 1966 (prix du printemps)

Mlles Delcoral et Simonnet fleurissent le Mussidanais Jean Serros. A droite M. Lochin
lors du prix de la Forge en 1966

1967 : LA DESCENTE AUX ENFERS DU CLUB DE MUSSIDAN

- 1967 fut pour le Racing une saison très calme. Pas de grande nocturne du 14 juillet, pas de critérium, plus de Maurice Jouault, un nombre d'organisations en baisse et quelques victoires dont celles du jeune Jacques Martin à Champcevinel, Villars et à Vergt, celle de Christian Biale à Léguillac de Cercles pour ne citer que les succès évoqués dans la presse.
- Henri Martin qui a maintenu le club au cours de cette saison s'est occupé de recevoir les engagements et c'est ainsi que le club a fonctionné avec Monsieur Pépin au secrétariat et Monsieur Daillens (un ancien) à la trésorerie. Et comme il est précisé plus haut, 1967 ne sera pas l'année des folies. Le 14 juillet se résumera à une course cadet avec au micro Gilbert Cuménal et quarante jeunes au départ. Le bureau chercha tout de même à présenter une manifestation qui tienne la route. M. Gérard Gras, le docteur Mutel et maître Andrieu se concerteront pour présenter au comice un critérium avec des amateurs de haut-niveau. Et c'est ainsi que le club réussit à réunir un beau plateau avec notamment Archambaud, Fages, Saint-Jean, Paré, Cuch, Sinischalchi, Brux, Célérier, Gazeau, Delord, Ricou, Ben Brahim, Duvaleix, Berland, Gonzales, Matignon, Labarthe, Dufort et Lescure. Donc pas de professionnels mais des amateurs ciblés et habitués aux grandes joutes. Le circuit utilisé fut celui de la gare avec passage rue Villechanoux, Montaigne, les Ormeaux, Bassy et retour. Les primes et l'arrivée se situaient près du café "Chez Lily" avec au micro un grand animateur Jean Francis et au départ la présence de Yves Guéna
le député de la circonscription.
NDLR COUREURS LICENCIES AU RACING EN 1967 : Christian Biale, Gérard Mirailles, Joël Pau, Jacques Martin, Bernard Demouret, Jean-Pierre Fredou, François Lotterie, Michel Roulhac
- Les fêtes du comice en définitive étaient animées par le cyclisme et un Grand Prix du tiercé "Sud-Ouest". Ce tiercé avec paris engagés était effectué par des enfants de 10 à 13 ans. Les chevaux montés sur roues étaient attelés à un sulky tracté avec des pédales et drivés par cette jeunesse où l'on remarquait au départ d'un des trois prix un certain Albert Chaussade (fils de l'ancien directeur sportif). La société des raids hippiques était également présente lors de ce comice avec un 18° prix couru avec chevaux.
- 1967 fut aussi une année de douleur avec la disparition de Armand Darnauguilhem terrassé par une cruelle maladie. Ancien champion des années 50 et actuel président de l'UC. Mimizan, il avait été une grande figure de notre cyclisme puisque il s'était marié avec une fille de Belvès, club auprès duquel il avait porté les couleurs. Ribérac aussi était en deuil, après la perte de l'ex-président René Crassat. Au comité d'Aquitaine il y avait du changement avec l'arrivée de Hubert Longau à la présidence, en remplacement de Monsieur Lathière. A Bergerac un certain Jean-Marie Defix fondait le Vélo-Club Bergeracois et recrutait pour sa première saison Albert Frigo passé professionnel (équipe de Gribaldy). Côté CC. Fleixois, Daunat passé également professionnel (équipe Peugeot) change de coin pour signer sa licence 68 à l'UV. Limousine. Cette saison c'est aussi celle des critériums et la Dordogne connaît une grande fièvre à l'occasion de celui de Saussignac, qui désormais relègue celui de Vergt au second plan, allez connaître les raisons ? Toujours est-il que Felice Gimondi se distinguera sur les coteaux du Bergeracois en remportant cette course devant Raymond Poulidor (qui gagnera à Vergt), Anquetil terminera 3° devant Pingeon 4° et Vicentini 5°.
- Au mois de novembre le Racing-Club se réunit en assemblée générale au relais de Gabillou. Un repas sympathique fut servi avec la présence de M. Lochin notre président, auquel s'étaient joints le docteur Mutel, Maître Andrieu, Monsieur Daillens et l'adjudant Martial de la brigade de Mussidan. Les récompenses furent remises aux lauréats, tout comme les primes promises et le matériel correspondant aux points classement. L'ambiance fut sereine, on évoqua la chute de Jacques Martin causée par un chien à Libos lors d'une prime et d'autres anecdotes qui émaillent le rythme d'une saison. Et pourtant un malaise subsistait puisque le journal "l'athlète" du 26 octobre 1967 signalait les démissions du club de Christian Biale, Bernard Dumouret, Jean-Pierre Fredou, François Lotterie, Jacques Martin, Gérard Mirailles, Joël Pau et Michel Roulhac soit huit coureurs qui représentaient la totalité des effectifs. Assurément le club vivait une fin de saison sur des charbons ardents, mais la presse qui résumait cette assemblée générale ne signala pas ce bouleversement qui semblait signer l'acte de mort du Racing-Club. En vérité cette demande ne fut pas suivie d'effets et certainement que la raison finit par l'emporter afin que les coureurs continuent à porter les couleurs du club en 1968.
- Un mois après, on relevait sur le journal "Sud-Ouest" du 25 décembre 1967 la nouvelle composition du bureau (lire encadré), avec au poste de secrétaire la nomination d’Henri Martin. Pas de commentaires sur cet article rédigé par l'ami Tibaut, si ce n'est la mention qu'une faveur sera accordée aux dix premiers coureurs qui donneront leur adhésion au club en 1968. Cette mention démontrait bien que l'ambiance manquait de sérénité et qu'une certaine incertitude planait au sein des instances du club, puisque les dirigeants semblaient eux aussi préoccupés pour conserver leurs effectifs.

Berland 67

Berland à gauche et Gonzalès maillot Peugeot vainqueur à Mussidan

LES ORGANISATIONS DU RCM EN 1967

MUSSIDAN 2007

Prix du printemps à Mussidan (1° mai).
1° Roland Lespinasse (EC. Foyenne) les 90 kms en 2h22',
2° Martin (RC.Mussidan), 3° Manfré (AS.Libourne), 4° Cluzel à 2'00", 5° Arquey (VC.Bergerac), 6° Pinel (CC.Périgueux), 7° Gadaud (CC.Périgueux), 8° Blanchard (CC.Périgueux), 9° Clot (Libourne), 10° Agrafeil (Sarlat). L'AS.Libourne 1° par équipe.
Prix de Gare de Neuvic (16 mai).
1° Michel Fontarnou (Libourne) les 90 kms en 2h17',
2° Biale (RC.Mussidan), 3° Martin (RC.Mussidan), 4° Verger (Le Fleix), 5° Petit (Libourne), 6° Merle (Nontron), 7° Joubert (CC. Périgueux), 8° Laporte (Ribérac), 9° Magne (Montpon), 10° Samoillan (Montpon).
Prix du 14 juillet à Mussidan (cadets).
1° Philippe Decima (EC. Foyenne) les 70 kms en 2h02',
2° Moreau (UC.Montpon), 3° Vigouroux (UCD.Villeneuve), 4° Patrick Duteil (VC. Bordeaux), 5° Mirailles (RC.Mussidan), 6° Claude Denis (CC.Périgueux), 7° Peyret (Sainte-Livrade), 8° Gras (Montpon), 9° Brun (Nontron), 10° Demouret (RC.Mussidan), 11° Raffin (Ribérac).
Prix de Saint-Germain du Salembre (30 juillet).
1° Jean-Simon Chassagne (EC.Foyenne),
2° Tromeleue (Toulouse), 3° Moreau (EC.Foyenne), 4° Myszor (Bordeaux), 5° Melchior (Lalinde), 6° Chaudet (Libourne), 7° Hélias (EC.Foyenne), 8° Poutet (Bègles), 9° Cérantola (UCD.Villeneuve), 10° Caporale (US. Bouscat).

RCM Mirailles, Martin, Demouret, Lotterie

Mirailles, Martin, Demouret et Lotterie la jeune vague du Racing en 1967

Prix des fêtes de Chantérac (6 août).
1° Patrick Duteil (CC. Bordeaux),
2° Denis (CC.Périgueux), 3° Jolivet (Périgueux), 4° Sallat (Nontron), 5° Brun (Nontron), 6° Dumaceau (Langon), 7° Napias (Bordeaux VC), 8° Bouyer (Ribérac), 9° Château (Le Fleix), 10° Buffière (Nontron).
Prix d'Eglise Neuve d'Issac (6 août).
1° Pierre Petit (Libourne),
2° Michel Menanteau (Lalinde), 3° Biale (RC.Mussidan), 4° Soucher (CC.Lindois), 5° Micoine (Ribérac), 6° Martin (RC.Mussidan), 7° Delayre (Bergerac), 8° Jean-Claude Menanteau (Lalinde), 9° Clot (Libourne), 10° Dagot (Montpon).
Prix des Lèches (14 août).
1° Jean-Pierre Darrin (Guidon Sarladais),
2° Martin (RC.Mussidan), 3° Gillain (Paris), 4° Biale (RC.Mussidan), 5° Michel Menanteau (Nontron), 6° Santiago (Villenave), 7° Priat (Ribérac), 8° Dazat (Nontron).
Prix de Saint-Vincent de Connezac(20 août).
1° Brugeassou (Sarlat),
2° Mathieu (Ambarès), 3° Raymondie (Libourne), 4° Munaritz (Langon), 5° Dutertre (Nontron), 6° Lamouliatte (ASPTT. Bordeaux), 7° Doret (Coutras), 8° Grimaud (Coutras), 9° Delorme (EC.Foyenne), 10° Paoletti (Ambarès).
Prix des fêtes de Douzillac (27 août).
1° Guy Langlade (VC. Bergerac),
2° Delourme (EC.Foyenne), 3° Fredon (Rougnac), 4° Grimaud (Rochefort), 5° Brugeassou (Sarlat), 6° Musiol (Monségur), 7° Martin (RC.Mussidan), 8° Munaritz (Langon), 9° Loubriat (Sarlat), 10° Greletty (CC.Lindois).
Prix des fêtes de Beauronne (10 septembre).
1° Francis Gras (UC. Montpon) sur cycle Gitane agent Henri Rebeyrey à Montpon,
2° Decima (EC.Foyenne), 3° Château (Le Fleix), 4° Raffin (Ribérac), 5° Moreau (UC.Montpon), 6° Lécuyer (Lalinde), 7° Pouget (Montpon), 8° Boyer (Ribérac), 9° Chantier (Clayes sous Bois), 10° Gam (Bergerac).
Prix du comice de Mussidan (17 septembre).
1° Michel Gonzales (VC. Hendaye) les 100 kms en 2h40 sur cycle Peugeot BP, 2
° Berland (Lyon), 3° Duffort (Puteaux), 4° Champion (Cholet), 5° Lescure (Montastruc), 6° Sinischalchi (Miramas), 7° Archambaud (UCD. Villeneuve), 8° Saint-Jean (Montpellier), 9° Jolivet (Périgueux), 10° Bérano (Girondins de Bx), 11° Melchior (Lalinde).
1° Prix de Saint-Michel de Double (1° Octobre).
1° Michel Pitard (US.Pons),
2° Pérot (Barbezieux), 3° Favreau (Pons), 4° Martin (RC.Mussidan), 5° Guillaud (Saintes), 6° Mazeau (CC.Périgueux), 7° Barreau (Nontron), 8° Bruletout (Coutras), 9° Biale (RC.Mussidan), 10° Bares (La Réole).
Prix cadets de Saint-Michel de Double (2 Octobre).
1° Gérard Vigouroux (UCD. Villeneuve),
2° Denis (CC.Périgueux), 3° Macali (UCD.Villeneuve), 4° Sadet (Sainte-Livrade), 5° Napias (Bordeaux), 6° Jolivet (CC.Périgueux), 7° Decima (Ste-Foy), 8° Lavoux (Créon), 9° Tauzin (Cenon), 10° Moreau (Montpon).

Decima 67

Decima fleurit, le président Lochin, Moreau et le speaker Cuménal à Mussidan

QUELQUES GRANDS DE LA SAISON 1967

Jacques Anquetil, Eddy Merckx, Tom Simpson, Giani Motta, Franco Bitossi, Jan Janssens, Edouard Sels, Rik Van Looy, Rudy Altig, Walter Godefroot, Dino Zandegu, Felice Gimondi, Franco Balmamion, Lucien Aimar, Van Coningsloo, Van Springel, Noël Foré, Désiré Letort, Roger Pingeon, Raymond Poulidor, Julio Jimenez, Roger Rivière, Ferdinand Bracke.

CEUX QUI BRILLENT EN PÉRIGORD

Michel Brusson (UC. Montpon), Francis Dubreuil (Pédale Nontron), Michel Mournat (CC.Périgueux), Michel Brun (Pédale Nontron), Jacques Martin (RC. Mussidan), Jean-Pierre Darrin (Guidon Sarladais), Jean-Pierre Blondel (CC. Périgueux), Roland Priat (CA. Ribérac), Jean-Claude Blanchard (CC. Périgueux), Philippe Barraud (Pédale Nontron), Claude Denis (CC. Périgueux), Guy Dagot (UC.Montpon), Régis Royère (Guidon Sarladais), Gérard Labrousse (CC. Périgueux), William Delayre (CC. Bergerac)

LES VEDETTES DU SUD-OUEST

Luis Ocana (Stade Montois), Robert Laforest (Royan), Michel Lescure (CV. Montastruc), Gérard Vigouroux (UCD. Villeneuve), Hubert Fraisseix (VC. La Souterraine), Daniel Barjolin (CA. Civray), Christian Bordier (EC. Foyenne), Maurice Saint-Jean (Perpignan), André Mériaux (CA. Civray), Claude Mazeaud (CC. Lindois), Pierre Fages (Montpellier), Mohamed Ben Brahim (UCD. Villeneuve), Michel Brux (VC. Tarbais), Michel Manzano (Stade Montois), Guy Mazet (CC. Bordelais), Roger Saladié (UA. Vic), Corbeau (Saint-Claud), Roland Berland (VC. Luçon), Michel Pitard (US. Pons), Bernard Bourreau (Ruelle). 

AUTRES COURSES DU RC.MUSSIDAN EN 1967

19 juin Prix de Saint-Médard de Mussidan : 1° Didier Bruletout (US. Coutras), 5 novembre Prix de Saint-Martin l'Astier : 1° Debien (La Roche sur Yon)

VÉLO DORDOGNE - MUSSIDAN (13) © BERNARD PECCABIN
Prochain épisode : 1968-1969 (la fin des années sixties) à suivre

Posté par Bernard PECCABIN à 14:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

15 octobre 2020

LE TOUR DE FRANCE EN DORDOGNE

TOUR DE FRANCE : 26 INCURSIONS EN DORDOGNE

2020

Les passages du Tour de France en Dordogne, depuis sa première
traversée en 1952, constituent un véritable chevelu.

Jusqu'en 1950, le Tour de France épousait les frontières et le littoral de nos côtes. Mais par la suite, il commença à pénétrer dans notre France profonde et parfois, dans notre département. Au début, il s’agissait de faire le Tour de la France, plus tard remplacé par un Tour en France. A ce jour c'est la ville de Bergerac qui a bénéficié du plus grand nombre de passage (10 fois).

 16 juillet 1952 : Bordeaux-Limoges (228 km) dont 117 en Dordogne. Le Tour emprunte les grandes nationales (RN 89) par Moulin Neuf, Ménesplet, Montpon, Mussidan, Périgueux, Thiviers et Firbeix (RN 21). Et comble de bonheur, c'est Jacques Vivier qui précèdera Wim Van Est pour gagner à Limoges où Fausto Coppi reste en jaune.
La Dordogne a tout de même de la chance. Avoir un vainqueur d’étape à l’occasion de la première visite du Tour, c’est tout de même un signe du destin. Bravo à Jacques Vivier et pour la petite histoire c’est Robic qui a franchi en tête la frontière de la Dordogne à Moulin Neuf, réussissant à faire le trou à Ménesplet, pour être ensuite repris...
28 juillet 1955 : Bordeaux-Poitiers (243 kms). Seules les communes de La Roche Chalais et de Parcoul sont traversées. Jean Forestier gagne l'étape et Louison Bobet reste en jaune.
19 juillet 1957 : Libourne-Tours (317 km). Comme en 1955, ce sont encore les communes de La Roche Chalais et de Parcoul (limite Nord-Ouest du département) qui bénéficient du passage de la grande boucle. André Darrigade gagne à Tours et Jacques Anquetil continue sa marche triomphale vers Paris.
4 juillet 1960 : Limoges-Bordeaux (225 km). La course traverse Firbeix, Saint-Saud, Saint-Pardoux la Rivière, Quinsac, Champagnac, Brantôme, Bourdeilles, Lisle, Tocane, Ribérac, La Roche Chalais où est organisé le ravitaillement. Le belge Martin Van Geneugden l'emporte devant Craczyk, alors que le Belge Jan Adriaenssens est en jaune.
- C’est la deuxième traversée dans notre département, mais cette fois en longeant les rives de la Dronne, sur la moitié Nord du département.

étapes 1

Vivier (1952), Forestier (1955), Darrigade (1957) et Van Geneugden (1960)

14 juillet 1961 : Bergerac-Périgueux (74,5 kms contre la montre). Transfert depuis Bordeaux. Le départ de ce chrono se situe place Gambetta à Bergerac, pour passer ensuite par Creysse, Mouleydier, Saint-Sauveur, Liorac, Saint-Félix de Villadeix, Sainte-Foy de Longas, Sainte-Alvère, Vergt, Eglise Neuve, Atur et Périgueux (allées Tourny). Sous une pluie battante, Jacques Anquetil peut poursuivre son périple sur Paris en l'emportant devant Charly Gaul à Périgueux.
- C’est la première fois que le Tour fait étape en Dordogne. Dommage que ce 14 juillet s’est passé sous la pluie mais c’est tout de même un français qui a gagné en ce jour de fête nationale.
15 juillet 1961 : Périgueux-Tours (309,5kms). Le départ a lieu face au palais de Justice. Les coureurs se dirigeant sur Sarliac, Coulaures, Lanouaille, quittent la Dordogne à Angoisse. Darrigade dépossédé du maillot vert la veille par Gainche reprend son bien en signant une victoire à Tours. Anquetil est en passe de réussir un doublé.
- Après un rude contre la montre, les coureurs partent de Périgueux pour un périple de 309 kms... Dur dur !!!

TDF 61

30 juin 1963 : Limoges-Bordeaux (231,5 kms). Les coureurs rentrent en Dordogne par Angoisse, pour rejoindre Périgueux par Lanouaille, Excideuil, Coulaures, Sarliac et Antonne. Cap ensuite sur Bordeaux par Saint-Astier, Mussidan, Montpon et Villefranche de Lonchat. Etape rondement menée et succès de Rik Van Looy au vélodrome de Bordeaux. Gilbert Desmet le Belge est en jaune.
- Une nouvelle traversée du peloton dans notre département, mais avec une variante par Lanouaille, Coulaures, Sarliac... puis la RN 21 et la RN 89...
11 juillet 1964 : Bordeaux-Brive (215,5 kms). Passage par Lamothe Montravel, Vélines, Sainte-Foy, Bergerac, Lalinde, Sauvebœuf, Pézuls, Le Bugue, Campagne, Sarlat, Salignac, Chavagnac. Etape endeuillée par l'accident de Port de Couze et victoire d'Edouard Sels le Belge à Brive. Anquetil reste en jaune, à la veille du célèbre duel livré au Puy de Dôme avec Poulidor.
- Une journée noire pour le Tour avec un terrible accident à Port de Couze, où une stèle en bordure de route rappelle aujourd’hui cette tragédie. En dehors de ce fait divers, le Tour longe pour la première fois les rives de notre Dordogne.
20 juillet 1967 : Bordeaux-Limoges (217 kms). Une fois de plus La Roche Chalais constitue la porte d'entrée du Périgord de ce Tour de France. Cap ensuite sur Saint-Aulaye, Ribérac, Tocane, Lisle, Brantôme, Nontron et la côte de Moulin Blanc où le suisse Binggelli grappille des points du meilleur grimpeur (côte de 4° catégorie). Jean Stablinski l'emporte en solitaire dans la cité de la porcelaine. Roger Pingeon conserve le maillot de leader.
- Le trajet choisi est identique à celui de 1960, mais en contre sens.
17 juillet 1969 : Libourne-Brive (192,5 kms) de nouveau 110 kms à travers la Dordogne par le même itinéraire qu'en 1964. Barry Hoban remporte l'étape. Merckx reste en jaune.

étapes 2

16 juillet 1971 : Bordeaux-Poitiers (244 kms). La Roche Chalais et Parcoul commune situées en limite de département sont traversées une fois de plus. Merckx porte le maillot jaune et Jean-Pierre Danguillaume triomphe à Poitiers.
19 juillet 1973 : Sainte-Foy la Grande-Brive (248 kms). Près de 155 kms en Dordogne par Le Fleix, Bourg d'Abren, Bergerac, Lalinde, Pezuls, Le Bugue, Saint-Cyprien, Sarlat, Calviac, Rouffillac et Cazoules. Claude Tollet le français gagne à Brive tandis que Luis Ocana est en jaune.
- Un beau parcours avec un crochet sur les rives de la Vézère.
4 juillet 1975 : Angoulême - Bordeaux (134 kms) Et une fois de plus ce sont La Roche Chalais et Parcoul qui sont les communes bénéficiaires. Barry Hoban gagne à Bordeaux. Le roi Eddy encore en jaune.
15 juillet 1976 : Sainte-Foy-Tulle (219,5 kms). Passage par Le Fleix, Bergerac, Lalinde, Le Buisson, Siorac, Saint-Laurent la Vallée, Castelnaud, Cénac, Carsac, Calviac, Peyrillac et Millac soit 130 kms. Victoire du français Hubert Mathis à Tulle. Lucien Van Impe, solide leader au général.

étapes 3

Danguillaume (1971), Tollet 1973), Hoban (1975) et Mathis (1976)

7 juillet 1977 : Bordeaux-Limoges (225,5 kms) Cette fois le Tour rentre en Dordogne par Saint-Barthélémy de Bellegarde, Echourgnac, Ribérac, Verteillac, Mareuil, Nontron, La Chapelle Verlaine. Jan Raas gagne au sprint et le jaune est porté par Dietrich Thurau.
- Un nouveau parcours qui permet à des villages de la Double de voir le Tour et un échappatoire par la Chapelle Verlaine.
7 juillet 1978 : Saint-Emilion-Sainte-Foy (59 kms contre la montre) avec une vingtaine de kilomètres en Dordogne. Passage à Villefranche de Lonchat, Saint-Méard de Gurçon, Fougeyrolles et Port Sainte-Foy. Succès de Bernard Hinault qui devance Joseph Bruyère (maillot jaune) de 37 secondes.
19 juillet 1985 : Montpon-Limoges (225 kms). Transfert depuis Bordeaux. Contrôle départ place Clémenceau à Montpon. Départ sur la sortie de la ville en direction de Saint-Barthélémy de Bellegarde, Echourgnac, Ribérac, Verteillac, Mareuil, Nontron et direction la Haute-Vienne puis passage aux Trois Cerisiers (commune de Miallet). Le Hollandais Johann Lammerts signe la victoire à Limoges, Hinault en jaune.
- Départ de Montpon l’année de naissance d’un certain Mickaël Delage avec même parcours qu’en 1977.

TDF de Montpon

12 juillet 1987 : Brive-Bordeaux (228 kms). Le Tour rentre en Dordogne par Chavagnac, Paulin, Salignac, Sarlat, Saint-Cyprien, Le Bugue, Pézuls, Lalinde, Bergerac, Sainte-Foy, Saint-Antoine de Breuilh et sortie de notre Périgord à Lamothe Montravel. Journée historique en Dordogne où Sean Kelly abandonne après une chute au carrefour Cénac-La Roque Gageac. L'américain David Phinney gagne à Bordeaux tandis que Martial Gayant est en jaune.
- Le Sud-Est de la Dordogne est visité avec des communes comme Chavagnac, Paulin et Salignac, mais il reste encore des zones où le Tour n’est jamais passé...
20 juillet 1988 : Ruelle-Limoges (93,5 kms). Une incursion de dix kilomètres seulement en Dordogne à travers sa campagne de ses confins situés entre Ecuras et Maisonnais sur Tardoire. Gianni Bugno gagne à Limoges. Ce Tour est marqué par l'affaire Delgado qui blanchi remporte cette édition.

étapes 4

30 juillet 1990 : Castillon-Limoges (182,5 kms). Parcours en Périgord par Villefranche de Lonchat, Montpon, Echourgnac, Ribérac, Tocane, Brantôme, Champagnac, Quinsac, Saint-Pardoux, La Chapelle Verlaine. Guido Bontempi gagne en solitaire à Limoges, Greg Lémond en jaune.
- Un remake de 1985...
10 juillet 1994 : Poitiers-Trélissac (218,5 kms). Rentrée par Piègut, Nontron, Brantôme, Ligueux, Sorges, Savignac, Cubjac et victoire de Bo Hamburger le danois à Trélissac. Johan Museeuw le belge conserve le maillot jaune.
- Après 1961, le Tour revient pour trois jours en Dordogne ! Un moment vraiment inoubliable et baigné par le soleil de juillet qui flaire les vacances... Hamburger vainqueur, un comble au Pays du foie gras...
11 juillet 1994 : Périgueux-Bergerac (64 kms contre la montre). Départ de Périgueux, Atur, Lacropte, Vergt, Lamonzie, Lembras et arrivée à Picquecailloux où Miguel Indurain remporte le chrono et se pare du maillot jaune.
12 juillet 1994 : Bergerac-Cahors (160 kms). Départ Place de la République puis direction Lalinde, Pézuls, Le Bugue, Campagne, Les Eyzies, Sarlat, Carsac et Groléjac.  Jacky Durand arrive en solitaire à Cahors, Indurain reste en jaune.

tdf 94

21 juillet 1995 : Montpon-Limoges (166 kms). Transfert depuis Bordeaux. De Montpon les coureurs traversent Echourgnac, Ribérac, Mareuil et Nontron. En souvenir de Fabio Casartelli, un certain Lance Armstrong gagne à Limoges. Miguel Indurain maillot jaune.
- Pour la deuxième fois, Montpon est ville départ du Tour...

TDF de Montpon

19 juillet 1998 : Brive-Montauban (190 kms). Le Tour effleure l'Est du département en passant par Salignac, Sarlat, Cénac, la côte de Saint-Martial de Nabirat puis direction Salviac. Jacky Durand premier à Montauban. Laurent Desbiens en jaune.
8 juillet 2000 : Limoges-Villeneuve sur Lot (203 kms). Passage par Angoisse, Lanouaille, Hautefort, La Bachellerie, Le Moustier, Le Bugue, Le Buisson, Beaumont, puis direction Villeréal. Erik Dekker le hollandais gagne en solitaire. L'italien Alberto Elli inattendu maillot jaune.
- Une nouvelle brèche avec cette traversée Nord-Sud du département sur la bordure Est du département.
27 juillet 2007 : Cahors-Angoulême (211 kms). Passage par Saint-Martial de Nabirat, Saint-Cyprien, Le Bugue, Périgueux, Mareuil. Victoire de Sandy Casar (FDJ) et Alberto Contador en jaune.
- Première traversée du Tour du Sud-Est du département et par le Nord-Ouest, presque toutes les contrées de notre Dordogne ont été visitées..., mais on souhaiterait revoir le Tour quand même. Vingt-quatre passages dans le département du 24, curieuse coïncidence, qui j’espère ne s’arrêtera pas sur ce nombre...

étapes 5

25 juillet 2014 : Maubourguet-Bergerac. Rentrée en Dordogne par Eymet, Fonroque, Mescoulès, Côte de Monbazillac, Labarde, Bergerac (arrivée Picquecailloux) (208,5 km). Victoire du Lituanien Ramunas Navardauskas (Garmin). L’Italien Vincenzo Nibali reste en jaune.
26 juillet 2014 : Bergerac-Périgueux contre la montre. Bergerac, Lagudal, Béleymas, Villamblard, Manzac, Coursac, Le cerf, côte des Crouchaux, Coulouniex-Chamiers, Périgueux (54 km). Victoire de Tony Martin (Omega Pharma Quick Step), Nibali reste en jaune.
- Première arrivée d’une étape en ligne à Bergerac et nouveau chrono côté ouest de la RN21. Pour son 25° passage en Dordogne, le Tour innove.

TDF 2014

10 juillet 2017 : Venant de Chambéry, le Tour observe une journée de repos en Dordogne.
11 juillet 2017 : Périgueux-Bergerac : par Boulazac, Thenon, Montignac, Les Eyzies, Sarlat, Domme, Saint-Cyprien, Le Buisson, Lalinde, Creysse, Bergerac (soit 178 km). Victoire de l’allemand Marcel Kittel (Quick Step Flors), Christopher Froome (Sky) est maillot jaune.
- Belle étape avec la traversée du Périgord touristique pour son 26° passage. (Lascaux, vallée de la Vézère, Sarlat, vallée de la Dordogne).
12 juillet 2017 : Eymet-Pau (203 km).

mk

mj

RÉTRO VÉLO DORDOGNE - 26 PASSAGES DU TOUR EN DORDOGNE
La mémoire du cyclisme en Dordogne

Posté par Bernard PECCABIN à 16:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

13 octobre 2020

2009 : 23ème TOUR DE LA DORDOGNE

MESPOULÈDE PREMIER PÉRIGOURDIN LAURÉAT

Ici lien avec le Tour 2008.

Les étapes du Tour

- Ginestet-Bouniagues le 9 juillet : Ginestet, Prigonrieux, La Force, Bourg d’Abren, Gardonne, La Ferrière, Saint-Laurent des Vignes, Monbazillac, Colombier, Saint-Nexans, Saint-Aubin de Lanquais, Faux, Lanquais, Couze, Lalinde, Saubeboeuf, Pézuls, Paunat, Le Bugue, Campagne, Le Coux, Bigaroque, Le Buisson, Cadouin, Saint-Avit Sénieur, Beaumont, Naussanes, Issigeac, Monsaguel, Sadillac, Bouniagues, Sadillac, Bouniagues (soit 174,7 kms)

- Mensignac-Mensignac le 10 juillet : Mensignac, La Jourdonnie, près de Lalande, Dourles, Lambertie, Mensignac (soit 10,1 kms contre la montre)

- Ribérac-Ribérac le 11 juillet : Ribérac, Festalemps, Saint-Privat des Près, Saint-Aulaye, les Massias, Léparon, Eygurande et Gardedeuilh, Montpon, Saint-Laurent des Hommes, Saint-Martin l’Astier, Saint-Front de Pradoux, Mussidan, Bourganc, Issac, Neuvic, Planèze, Saint-Astier, Tamarelle, Saint-Aquilin, Chantérac, Saint-Germain du Salembre, Saint-Vincent de Connezac, Saint-Martin de Ribérac, Ribérac (1er passage), Plaisance, la Garde, Saint-Martin de Ribérac, Ribérac (2ème passage), Plaisance, La Garde, Saint-Martin de Ribérac, Ribérac (soit 156,3 kms)

- Douchapt-Périgueux le 12 juillet : Douchapt, Segonzac, l’Hôpital, Saint-Sulpice de Roumagnac, Saint-Pardoux de Dronne, Saint-Méard de Dronne, Tocane, Montagrier, Saint-Victor, La Rigale, Celles, Bourg des Maisons, La Tour Blanche, Léguillac de Cercles, Pontarnaud, Saint-Crépin de Richemont, La Gonterie Boulounieix, Bélaygues, Brantôme, Valeuil, Bourdeilles, Saint-Vivien, Lisle, Mensignac, La Chapelle Gonaguet, Chancelade, Périgueux arrivée au 4ème passage, (soit 151,6 kms).

td 2009

 Il aura fallu attendre jusqu’en 2009 pour voir un véritable Périgourdin remporter ce Tour de Dordogne,
à l’image de Jean Mespoulède licencié au CC Marmande

- Jean Mespoulède remporte l’un de ses plus beaux succès et dans une épreuve organisée par son club formateur. Gagner dans sa ville et devant son public laisse toujours des souvenirs et une émotion intense comme chacun peut se l’imaginer. Et cette victoire Jean Mespoulède se l’est construite jour après jour devant un public et des suiveurs heureux de voir enfin un Périgourdin finir sur la plus haute marche, sept ans après la dramatique déconvenue de Stéphane Reimher. Lors de la première étape Bergeracoise, Mespoulède n’avait perdu que cinq secondes sur le rouleur Renou (UC Nantes). Mais il avait avec lui de solides vedettes sur son porte bagage lors de cette fin d’étape à Bouniagues. Dans le chrono il est à quatre secondes d’Olejnik nouveau leader, après avoir concédé 20 secondes sur Plouhinec vainqueur à Mensignac. Le samedi Mespoulède n’avait pas les jambes avec lui. Une bien sale journée passée en Ribéracois et Plouhinec encore victorieux. Il y eu enfin le final à Périgeuux et cette ultime étape où Olejnik était toujours en jaune. Mespoulède attaqua dans la côte de Lisle après 100 kms de course. Le maillot jaune reviendra sur lui, mais notre coureur placera une deuxième attaque sur le circuit final dans les rues de Périgueux alors que le maillot jaune était en perdition. C’était gagné, même si Mahé et Luminet l’accompagneront pour le précéder sous la banderole boulevard Wilson.

Classement : 1. Jean Mespoulède (CC Marmande), 2. Couteille (UC Nantes) à 38s, 3. Martinez (Le Creusot) à 45s, 4. Charrier (Wilo Agem 72) à 46s, 5. Gredy (CC Etupes) à 50s, 6. Remherr (UC Artix) à 51s, 7. Lesage (VC Rouen) à 56s, 8. Olejnik (USSAP Barentin), 9. Naïbo (Montauban) à 1’30s, 10. Lebrun (Top 16) à 1’35s.

Ginestet/Bouniagues : Mickaël Renou (UC Nantes)
Mensignac (clm) : Samuel Plouhinec (WiloAgem 72)
Ribérac/Ribérac : Samuel Plouhinec (WiloAgem 72)
Douchapt/Périgueux : Clément Mahé (Brest Isoire Cyclisme)
Général :
Jean Mespoulède (CC Marmande)

RÉTRO VÉLO DORDOGNE – 2009 avec le 23° TOUR DORDOGNE © BERNARD PECCABIN
La mémoire du cyclisme en Dordogne

Posté par Bernard PECCABIN à 23:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

1995 - LE CYCLISME, SON ACTUALITÉ (42° semaine de la saison)

Duros Régis 22IL Y A 25 ANS EN DORDOGNE ET EN AQUITAINE

12 au 18 octobre 1995

- Les cyclo-cross sont déjà là et David Paggiolo (SC Caudrot) sort vainqueur à Annepont où il s’impose devant Thierry Turpaud (Pédale Saint-Florent) et Yves Cardinal (CA Civray). Le même jour à Magnac Bourg, Laurent Dumont gagne en terre Limousine laissant derrière lui Christophe Deluche (UV Limousine) et Almansa (Blagnac).
- A Génissac, le challenge Centre Ouest Atlantique de cyclo-cross a rendu son verdict avec Régis Duros (CSM Persan) en médaillon lauréat devant Blangeois (Pellegrue) et Dumont (Libourne). Sébastien Rolait (US Bouscat) gagne en cadets tout comme Mickaël Estève (¨Pédale Faidherbe) chez les juniors.

ÉCHOS DE DORDOGNE

 

 

Fin de saison en Dordogne et résultats du challenge Dordogne des minimes :
Bonnélie Gaylord 991. Gaylord Bonnélie (Asptt Périgueux) 141 pts notre photo, 2. Julien Sybiac (Pédale Faidherbe) 93 pts, 3. Pierre Pomeyrol (CC Périgueux) 63 pts, 4. Mickaël Lamiraud (EC Ribérac) 61 pts, 5. Nicolas Bercouzareau (CC Périgueux) 44 pts, 6. Frédéric Chène (CC Périgueux) 27 pts, 7. Jérôme Authier (CC Périgueux) 12 pts, 8. Thomas (CC Périgueux) 11 pts, 9. Julien Courbalay (JS St.Astier) 10 pts, 10. Vincent Landon (CC Périgueux) 7 pts, 11. Jean-Christophe Dader (Pédale Faidherbe) 6 pts, 12. Hotte 5 pts, 13. Sébastien Chène (CC Périgueux) 4 pts, 14. Jean-Baptiste Le Bihan (CC Périgueux) 3 pts, 13. Vincent Top (CC Périgueux) 2 points.

RÉTRO VÉLO DORDOGNE - 1995/42° SEMAINE © BERNARD PECCABIN
La mémoire du cyclisme en Dordogne est à découvrir sur ce blog

Posté par Bernard PECCABIN à 00:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

12 octobre 2020

1970 - LE CYCLISME, SON ACTUALITE (42° SEMAINE DE LA SAISON)

IL Y A 50 ANS EN DORDOGNE ET EN AQUITAINE

12 au 18 octobre 1970

La Ferté Bernard 70

Claude Hue (2°) et André Mollet de Paris-La Ferté Bernard

- Le Nordiste André Mollet qui sera professionnel la saison prochaine a mis un terme à sa carrière amateur en remportant la classique Paris-La Ferté Saint-Bernard. C’est dans les dernières difficultés que Mollet a lâché des compagnons d’échappée dont Claude Hue (Périgueux), Botherel (UC Alréenne), Leveau (Pont-Audemer) et Millard (Puteaux) classés dans cet ordre.
- Le Grand Prix de Gannat couru en ce mois d’octobre n’a pas rassemblé la quantité de coureurs espérés mais la qualité était là, si bien que Samy (Saint-Eloy) s’offrait la gerbe en battant Frigo (Périgueux), Rault (Saint-Eloy), Signoret (Saint-Pourçain) et Danguillaume (Tours).

Duteil Francis 7

- A Saint-Astier, le prix du comice cantonal a vu la victoire de Francis Duteil. (notre photo). Le sociétaire du CRCL a passé la banderole en solitaire laissant à une minute Christian Bordier (EC Foyenne), Patrick Guimberteau (Girondins), Vigouroux (UCD Villeneuve) et Villemiane (VC Bergerac).

ÉCHOS DE DORDOGNE

Liorac : 1. Alain Médard (VC St.Agne Toulouse), 2. Beney, 3. Arnoldo, etc...
Saint-Astier : 1. Francis Duteil (CRCL), 2. Christian Bordier (Ste Foy), 3. Patrick Guimberteau (Girondins), 4. Vigouroux (Villeneuve), 5. Villemiane (VC Bergerac), 6. Gaston Wilhem (Girondins), 7. André Lesca (Tonneins), 8. Jacques Mazeau (CRCL), 9. Lucien Sautier (Périgueux), 10. Christian Fauquey (Créon), etc...

RÉTRO VÉLO DORDOGNE - 1970/42° SEMAINE © BERNARD PECCABIN
La mémoire du cyclisme en Dordogne

Posté par Bernard PECCABIN à 00:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

10 octobre 2020

LE CYCLISME A BERGERAC (2006-2020)

 2006/2020 : SURVIVRE A TOUT PRIX

Pour relire l’édition précédente, cliquez ici

RdeFéminine

Départ de la Ronde Féminine le 23 juin 2007 à Bergerac

- De 2005 à nos jours la donne du cyclisme Bergeracois et de sa périphérie évoluent peu. D’ailleurs le peu d’informations recueillies en constitue le témoignage. Quelques créations, un club toujours présent avec l’EVCC, mais des courses de moins en moins nombreuses et de moins en moins peuplées...
2006 - Bergerac Zone Artisanale : Frédéric Maly (CC Périgourdin)
Nocturne de la ville : Christophe Napias (EVCC Bergerac).

ANTO

Jean Antoniazzi président du VTT Club Bergeracois

- L’EVCC Bergerac parvient à mettre sur pied deux épreuves dans la cité de Cyrano, mais des épreuves de petit format. Le CC Lindois lui perd pied, définitivement. Du côté des clubs VTT, le club de Jean Antoniazzi décolle bien avec trente sept licenciés.
2007 - Bergerac Zone Artisanale : Miguel Rabouy (EVCC Bergerac)
Nocturne de la ville : Yannick Carpe (UC Villeneuve Fumel)
- Le VTT Club Bergerac Périgord compte 48 licenciés et vire en tête sur le plan des effectifs sur Bergerac. Le Tour Dordogne prend son départ de Bergerac. C’est sa deuxième visite depuis 1990.
- Le VTT Evasion Pourpre effectue sa dernière saison.
- Alain Fossard ancien sociétaire de l’EVCCB et buraliste dans la ville de Bergerac, devient Champion du Monde des transplantés à Bangkok.
- Un autre évènement : Bergerac est ville départ de la ronde féminine internationale. Les concurrentes partent du site de Picquecailloux, pour rejoindre Casteljaloux, terme de cette étape. Mais cet évènement déplace très peu de monde. Soit une grande manifestation cycliste qui s’est déroulée un 23 juin, mais qui n’aura attiré qu’une vingtaine de personnes...

VTT BPgd

Le VTT Club Bergerac Périgord

2008 - Prix de la ville : Nicolas Alicot (Sainte-Livarde)
Nocturne de la ville : Thierry Barrère (Guidon Biassais)
2009 - Pas de course
2010 - pas de course
- Deux années avec aucune organisation urbaine, voilà le grand évènement que l’on peut relever. L’EVCC Bergerac, le VTT Club Bergerac Périgord sont toujours en lice, tout comme le VTT Evasion Pourpre qui s’installe de Maurens à Creysse.

2011 - Tour Dordogne : Saint-Laurent des Vignes/Bergerac : Angélo Tulik (Vendée U)
Championnats d’Aquitaine de cyclo-cross :
Arnaud Labbe séniors (Cofidis),
Julien Ballion espoirs (CAM Bordeaux)
Maxime Teulière juniors (CS Casteljaloux)
Mickaël Audureau cadets (CS Casteljaloux)
Laetitia Moreau dames (EC Saint-Félix de Foncaude)
.
- Les meubles sont sauvés avec la mise sur pied d’un Championnat d’Aquitaine à Picquecailloux. Les courses urbaines deviennent un luxe que l’on ne peut plus s’offrir face aux aménagements routiers, à la sécurité et à la lassitude d’un public qui n’est plus intéressé... Cette évolution n’est pas spécifique à Bergerac. Sarlat et Nontron les deux autres sous-préfectures de Dordogne sont depuis plus longtemps à l’arrêt. Reste Périgueux où il subsiste deux épreuves à Périgueux, pas pour le sport, mais plus pour le respect d’une tradition qu’on essaye de faire perdurer...

2011 Championnat d'Aquitaine 2011 Bergerac 011

Championnat d'Aquitaine de cyclo-cross en 2011

2012 - Tour Dordogne : Chrono à Bergerac : Shane Archbold (Nouvelle Zélande)
2013 - Bergerac (course PC) : Nicolas Bourzeau (NL) D1
Pierre Lacosse (Ufolep) D2
Patrick Vigné (SA Mussidan) D3
Jacques Durieux (Ufolep) D4
Cyclo-cross :
Arnaud Labbe séniors (Cofidis),
Audureau M. (CS Casteljaloux) juniors
Darribeau S. (CS Casteljaloux) cadets
Gaëlle Poirier Carreau (EC Trélissac CC) dames.

2014 Tour de France : Maubourguet-Bergerac. Rentrée en Dordogne par Eymet, Fonroque, Mescoulès, Côte de Monbazillac, Labarde, Bergerac (arrivée Picquecailloux) (208,5 km). Victoire du Lituanien Ramunas Navardauskas (Garmin). L’Italien Vincenzo Nibali reste en jaune.
Bergerac-Périgueux contre la montre. Bergerac, Lagudal, Béleymas, Villamblard, Manzac, Coursac, Le cerf, côte des Crouchaux, Coulouniex-Chamiers, Périgueux (54 km). Victoire de Tony Martin (Omega Pharma Quick Step), Nibali reste en jaune.

2011 Podiums Chpt Aquitaine 2011 033

Podium du Championnat d'Aquitaine en 2011

Licenciés EVCC Bergerac : Michel Viremouneix, José Goncalvès, Grégoire Lhomme, Alexandre Gouyou, Chloé Mailler, Enzo Massarotto, Patrick Delmonteil, Pierre Mariller, Léo Lasarrétie, Amélie Vantomme, Magali Arfel, Nicolas Arfel, Maxime Léo Lacombe, Axel Dubois, Nicolas Bourdil, Enzo Degnati, Louis Bordes, Stéphane Dunogier, Serge Hidot, Mathieu Pinlou, Guy Boudet, Mathis Bourdil, Maël Nyholm, Guy Lacoste, Adrien Chinour, Gabin Caminade, Jordan Fiefvez, Nicolas Bourzeau, Patrick Fiefvez, Thierry Delmonteil, Eric Faure, Martine Lacoste, Dylan Fiefvez, Rudy Fiefvez, Valérie Fiefvez, Corentin Faure, Alexandre Henrich, Théo Dunogier, Axel Verbeke Arfel, Pierre Thomas, Loïc Carrer, Léna Tocheport.

sprint 2

Sprint mouvementé sur la route mouillée du Tour à Bergerac 2014
alors que Navardaukas lève les bras et remporte l'étape Maubourguet-Bergerac

Navardaukas bis

VTT Club Bergerac : Jean Antoniazzi, Henri Millet, Claude Vergnol, Annabelle Cailleaux, Julien Lamothe, Agathe Alinier, Patrice Delanoe, Arthur Pouget, Antoine Bonnefond, Loïc Millet, François Bacco, Gérard Biard, Thierry Arfeuille, Claude Couderc, Celian Latour, Jean-Jacques Martigné, Simon Arnouilh, Théo Semon, Alain Lucas, Jimmy Bigot, Léo Cazaubiel, Gabriel Eymat, Morgan Genot, Nicolas Meloni, Eric Bigot, Damien Bouvier, Elise Dernoncourt, Yoan Roche, Jérémy Prunis, Annaé Pujol, Diego Sirvin, Marine Carrer, Marjorie Bacco, Olivier Jaud, Thomas Bourde, Loïc Dittmann, Christophe Eymat, Guillaume Jammes, Alexandre Chadeau, Thomas Alinier, Sébastien Alinier, Francis Gautier, Naël Quehen, Théo Ribailler, Corentin Moulinier, Xavier Lamote, Bastien Buoro, Mathis Quehen, Christine Bacco, Ahmed Cherigui, Matahi Pujol, Roland Pujol, Stéphane Bourde, Gaël Dittman, Hervé Quehen, Jean-Christophe Carrère, Céline Grisot, Laurent Prunis.

116689496[1]

Tour de France 2017, victoire de Marcel Kittel à Bergerac

2015 - Cyclo-cross : Loïc Herbreteau (CC Marmande).
2016 - Cyclo-cross : Audric Pasquet (CC Marmande).
- Eric Faure succède à Guy Boudet à la présidence du club.

2017 – Tour de France : Périgueux-Bergerac : par Boulazac, Thenon, Montignac, Les Eyzies, Sarlat, Domme, Saint-Cyprien, Le Buisson, Lalinde, Creysse, Bergerac (soit 178 km). Victoire de l’allemand Marcel Kittel (Quick Step Flors), Christopher Froome (Sky) est maillot jaune.
- 29 décembre : Décès de Patrick Delmonteil ancien sociétaire de l'EVCC Bergerac.
Cyclo-cross : Audric Pasquet (CC Marmande).
- Guy Lacoste succède à Eric Faure à la présidence de l’EVCC Bergerac.

116689513[1]

Et un maillot de plus pour Chris Froome à Bergerac (TDF 2017)

2018 - pas de course
2019 - Critérium de l’UNCP : Thierry Marie (Agrigel/Normandie)

DSC_9683-1024x683[1]

Un critérium couru sous une pluie continue © Guy Dagot

DSC_9549[1]

L'école de vélo de l'EVCC conviée à la fête © Guy Dagot

2020 - pas de course
- Quentin Pacher licencié au club, effectue son premier Tour de France. Auteur de trois échappées il se classe à trois reprises dans les dix premiers de l’étape, est sélectionné en équipe de France pour le Mondial gagné par son leader Julian Alaphilippe.

2020 Mondial 2

Quentin Pacher (EVCC Bergerac) à l'extrême droite a
terminé 2020 au sein de l'équipe de France, lors du Mondial à Imola

RÉTRO VÉLO DORDOGNE - LE CYCLISME A BERGERAC (11)
© BERNARD PECCABIN (Fin)

Posté par Bernard PECCABIN à 11:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

08 octobre 2020

MUSSIDAN : LE RACING CLUB 1963-1965

 MUSSIDAN : HISTOIRE DE SON CYCLISME (12° partie) 1963-1965

- Article précédent : 1960-1962 au RC Mussidan (pour ceux qui veulent se situer dans le contexte, cliquez sur le lien)

1963 : LE RETOUR DU TOUR DE FRANCE A MUSSIDAN

- Au seuil de cette année 1963 le Racing-Club de Pierre Lochin se devait d'assurer la continuité avec un bureau rénové dans lequel seul Henri Martin représentait une des traces du passé. Le cyclisme français se comportait assez bien avec un Jacques Anquetil à son apogée, des amateurs talentueux puisque 1962 avait connu un triplé historique lors des championnats du monde à Berne avec Jourden, Bellena et Gestraud. Côté Dordogne, tout changeait aussi puisque désormais les coureurs disputeront maintenant un titre Aquitain et contre des coureurs issus de l'ancienne Guyenne. Marcel Lathière présidait le nouveau comité régional alors que René Leygues devenait maintenant le vice-président, assurant ainsi la représentation de la Dordogne à Bordeaux, après l'avoir assurée durant de nombreuses années à Limoges. Le Racing, après une saison à vide, enregistrait une petite renaissance dans ses effectifs coureurs. Les organisations elles, fléchissaient avec seize épreuves dont toujours les prix rituels au cœur de la ville. Si Georges Simonnet nouveau secrétaire recevait les engagements, Mussidan se fit l'honneur de recevoir le passage du Tour de France et de l'Avenir le dimanche 30 juin, avec l'étape Limoges-Bordeaux gagnée par Rik Van-Looy au vélodrome, devant Foré, Van-Aerde, Darrigade et Janssen, tout ceci à 41,545 km/h de moyenne. Quant au maillot jaune, il était lors de cette étape sur les épaules du belge Gilbert Desmet. Depuis 1952 le Tour avait boudé Mussidan, mais on se souvenait de cette étape Bordeaux-Limoges où Vivier l'enfant du pays s'était permis de prendre la gerbe en disposant du hollandais Wim Van Est devancé de deux cents mètres dans la capitale de la porcelaine. Onze années après, la plus grande course traversait la région, en sens inverse, mais avec toujours le même engouement et la même fébrilité. Dire que depuis ce jour la grande boucle n'est plus passée à Mussidan …

RCM 65

- 1963 aussi était l'époque où la trottinette connaissait une grande vogue. D'ailleurs pour les fêtes du comice, un Tour de Mussidan en plusieurs étapes était organisé. On trouvait parmi les équipes engagées une équipe "Coutisson-Vélosolex", d'autres équipes bien sûr mais aussi la "Verrière-Grandin" parmi les plus connues du cyclisme. Monsieur Coutisson tenait la boutique laissée par Albert Chaussade et Monsieur Verrière toujours dans son magasin radio-son-électroménager apportait ainsi son soutien. Il est intéressant de saluer Jean-Claude Faure vainqueur sous le maillot de l'équipe de l'ex-président Verrière et Jacques Martin 2° (le fils d'Henri), comme quoi entre trottinettes et cyclisme il existait toujours une sorte de lien ou une petite parenté. L'athlète du mois d'août nous apprenait la naissance de Laurent au foyer d'Albert Chaussade, venant ainsi constituer une trinité de jeunes Chaussade aux côtés de ses frères Charles et Albert et de sa fille Danielle.
- 1963 c'est l'année des Marocains avec des garçons comme Ben-Brahim et El Gourch qui se distingueront dans deux de nos épreuves. Le Maroc, avec à sa tête El Gourch, était venu participer au Tour de l'Avenir (Ben Brahim étant naturalisé français) et ces coureurs profitaient des dernières épreuves estivales de notre Dordogne, après un premier séjour à Villefranche du Périgord en 1960, dont ils avaient conservé un excellent souvenir. 1963 c'est aussi quelques petits problèmes avec nos aimables speakers, qui parfois feront des mécontents notamment à Bruc où l'ami Chassaigne mis en cause, provoquera un malaise au sein du comité des fêtes de Grignols, qui refusera au club l'organisation de la manifestation. Mois de juillet où Robert Monlong instrumentera à Mussidan pour l'épreuve phare de la fête nationale, alors que bien souvent c'est l'ami Delord qui prendra le relais de nos épreuves de clocher. La saison 1963 démontrera un petit renouveau côté coureurs avec Vettier jeune cadet mais surtout avec Henri Sedran en pleine ascension. Monsieur Coutisson s'occupait des bicyclettes, alors que du côté de la direction technique, les entraînements étaient placés sous la responsabilité de Raphaël Calmette, l'ex-Tour de France, et de Monsieur Lautrète. Vraiment il y avait du changement au Racing puisque désormais les coureurs se retrouvaient sous les ordres de managers venus d'ailleurs, prouvant ainsi que dans le cyclisme les mariages impossibles devenaient réalisables.
COUREURS LICENCIES AU RACING EN 1963 : Henri Sedran, Edmond Vincent, Louis Vincent, Ouvradou, Demaneuf, Gérard Hélias, Vettier, Mételle, Fredou, Richard.

LES COURSES DU RCM EN 1963

A Saint-Louis en l'Isle (5 mai).
1° Demaneuf (RC. Mussidan), 2° Edmond. Vincent (RC. Mussidan), 3° Gazeau (Saint-Aulaye VC), 4° Louis Vincent (RC. Mussidan), 5° Guglielmini (CC. Périgueux), 6° Robert Sedran (RC. Mussidan), 7° Verninas (Périgueux), 8° Cuménal (Périgueux), 9° Lafont (UC.Montpon), 10° Hélias (RC. Mussidan).
A Mussidan (Prix de l'Ascension du 23 mai).
1° Pierre Gamallerie (UCD. Villeneuve), 2° Michel Zanetti (Lalinde), 3° Ribérot (Libos), 4° Béril (CC. Périgueux), 5° Armand (Lalinde), 6° Tabanou (Lalinde), 7° Naud (EC. Foyenne), 8° Laugt (Ambarès), 9° Chaudet (Libourne), 10° Bernard Subileau (Lalinde).
A la Gare de Neuvic (3 juin).
1° Claude Perletti (CA. Béglais), 2° Chevrier (AVC.Libourne), 3° Boris (Marmande), 4° Serrot (Saint-Aulaye VC), 5° Guglielmini (Périgueux), 6° Dufaud (Marmande), 7° Comme (UC. Montpon), 8° Gazeau (Saint-Aulaye VC), 9° E. Vincent (RC. Mussidan), 10° Molina (Brive).
A Saint-Médard de Mussidan (10 juin).
1° Sanchez (CC. Lalinde), 2° Sautier (Périgueux), 3° Castagnier (Marmande), 4° Ancoin (Marmande), 5° Marousse (Marmande), 6° Jolivet (Périgueux), 7° Vacher (Périgueux), 8° Morot (EC.Foyenne), 9° Billout (EC.Foyenne), 10° Chauveton (Lalinde).
A Mussidan (14 juillet).
1° Pierre Mémy (CC. Bordelais), 2° Archambault (Limoges), 3° Ben Brahim (UA. Vic), 4° Gervais (CC. Périgueux), 5° Chabanne (Libourne), 6° Dècle (Joinville), 7° Chevrier (Libourne), 8° Fortin (EC.Foyenne), 9° Vincent E. (RC. Mussidan), 10° Sedran H. (RC. Mussidan).
A Saint-Germain du Salembre (28 juillet).
1° Henri Sedran (RC. Mussidan), 2° Buatti (Monségur), 3° Lapierre (Libourne), 4° Duffau (Marmande), 5° Lambert (Bordeaux), 6° Chabanne (Libourne), 7° Cabrol (Arcachon), 8° Landa (Andernos), 9° Longaud (Montpon), 10° Apecèche (Bruges).
A Saint-Vincent de Connezac (18 août).
1° Mohamed El Gourch (SA. Bordelais), 2° Gladora (SA. Bordelais), 3° Buatti (Monségur), 4° Richard (CC. Bordeaux), 5° Chabanne (Libourne), 6° Mémy (CC. Bordelais), 7° Béril (CC. Périgueux), 8° Dory (CC. Bergerac), 9° Mallemanche (Nontron), 10° Vacher (CA. Bordeaux).
A Douzillac (Prix des fêtes du 28 août).
1° Daniel Béril (CC. Périgueux), 2° Escalera (Ambarès), 3° Tabanou (Lalinde), 4° Le Pemp (CC. Périgueux), 5° Boucau (Périgueux), 6° Chassagne (Lalinde), 7° Estève (Bordeaux), 8° Cagnero (Bouscat), 9° Dieuaide (EC. Foyenne), 9° Bourdin (Bordeaux), 10° Berger (Lalinde).
A Mussidan (Comice du 16 septembre).
1° Mohamed Ben Brahim (UA. Vic-Fezensac), 2° Brux (Tarbes), 3° Roger Darrigade (US. Dax), 4° Broustaut (Dax), 5° Sabbatini (Libos), 6° Gervais (Périgueux), 7° Chabanne (Libourne), 8° Ferreira (Bordeaux), 9° Bilbao (Hendaye), 10° Mondenx (Dax).
A Saint-Michel de Double (29 septembre).
1° Jean-Pierre Barbe (CA. Bèglais), 2° Perrier (Ste-Foy), 3° Vaincot (CAM Bordeaux), 4° Larpe (Saint-Roch), 5° Castagnier (Angoulême), 6° Néraud (Marmande), 7° Bardet (CAM Bordeaux), 8° Sabathier (Angoulême), 9° Jolivet (Périgueux), 10° Trimoulet (Périgueux).
A Saint-Michel de Double (30 septembre).
1° Guy Dubois (Périgueux), 2° Mémy (Bordeaux), 3° Dory (Ste-Foy), 4° Daunat (St. Aulaye), 5° Béril (Périgueux), 6° Mérillou (Périgueux), 7° Comme (Montpon), 8° Dieuaide (Ste-Foy).

RCM 65

Publicité de Maurice Jouault

 QUELQUES GRANDS DE LA SAISON 63.

Jean Craczyck, Jacques Anquetil, Joseph Groussard, Rolf Wolfshohl, Raymond Poulidor, Jan Janssen, Peter Post, Rik Van Looy, Noël Foré, Franz Melckenbeeck, Tom Simpson, Emile Daems, Pino Cérami, Vittorio Adorni, Vito Taccone, Joseph Planckaert, Jean Stablinski, Rentmeester, Bastian Maliepaard, José Pérez-Frances, Jean-Claude Lebaube, Benoni Beheyt, Joop de Roo, Lucien Aimar, Zimmermann.

CEUX QUI BRILLENT EN PÉRIGORD.

Jean-Claude Daunat (Saint-Aulaye), Claude Hue (CC. Périgueux), Raymond Valèze (UC. Montpon), Alain Charles (CC. Périgueux), Victor Melchior (CC. Lalinde), Roger Paulhiac (Pédale Nontron), Francis Duteil (CC. Périgueux), Jean-Claude Mérillou (CC. Périgueux), Jean-Paul Sauvignat (CC. Périgueux), Edmond Vincent (RC. Mussidan).

LES VEDETTES DU SUD-OUEST.

Claude Cousseau (Parentis-Sports), Michel Gonzalès (A. Bayonnais), Mohamed Ben Brahim (UA. Vic Fezensac), Fernand Delort (US. Andernos), Hubert Fraisseix (Limoges), Robert Gibanel (Pau VC), Belloc (Toulouse), Jean-Claude Moussard (Saintes), Jean Ricou (Royan), Claude Vallée (La Rochelle), Raymond Batan (VC. Tarbais), R. Barrère (US. Dax), Roger Vidal (Villeneuve), Robert. Della-Négra (Saint-Girons), Albert Fontagnères (VC. Capbreton), Manuel Manzano (Stade Montois), Claude Mazeaud (UV. Limousine) Jules Pineau (Guidon Agenais).

AUTRES COURSES DU RC.MUSSIDAN EN 1963.: 28 avril Prix de Bruc : résultats non diffusés sur la presse, 21 avril Saint-Front de Pradoux : 1° Raymond Valèze (UC. Montponnaise), 11 mai Saint-Léon sur l'lsle : 1° Edmond Vincent (RC. Mussidan), 28 octobre Saint-Front de Pradoux : 1° Michel Chapeau (VC. Saintes).

1963

Quelques vainqueurs des épreuves du RCM en 196 avec de gauche à droite
Pierre Mémy, Henry Sedran, Driss Ben Brahim et Jean-Pierre Barbe

1964 AVEC EN TOILE DE FOND LES JEUX OLYMPIQUES A TOKYO

- Lorsque l'on fait un petit calcul rapide on s'aperçoit que les jeunes âgés de 18 ans en 1964 constituaient la nouvelle génération, celle d'après guerre puisqu' ils étaient nés en 1946. Cette petite observation à priori anodine mérite pourtant une explication, car c'est bien dans ces années 60 que le cyclisme a reçu les ricochets du baby boom, de cette génération montante qui présentait encore un certain intérêt. Un certain intérêt parce que ces jeunes dont je suis issu n'ont pas été gâtés comme ceux d'aujourd'hui, bien que la précarité des milieux agricoles et ouvriers de l'époque, ne nous rendait pas malheureux pour autant, mais plutôt courageux pour entreprendre afin de se sortir de cette spirale que le sport en général et le cyclisme en particulier nous offraient. Je me souviens de l'argent que l'on m’offrait comme étrenne lors de la communion solennelle et aussi celui que je gagnais lors des travaux effectués pendant les grandes vacances qui servaient à m'offrir une bicyclette soit pour s'évader, soit pour envisager de faire la course entre camarades du village. C'est donc dans ce contexte que 1964 se présente avec des anciens routiers et cette nouvelle vague de garçons nés entre 1946 et 1948.
LE BUREAU DU RCM POUR 1964 (Assemblée de décembre 1963) : Présidents d'honneur : MM. Gerbeaud (conseiller général et maire), Laplagne, Bonneau et Campagnac.Présidents d'honneur adjoint : M. Verrière et Docteur Mutel, Président actif : M. Pierre Lochin, Vice-Présidents : MM. Daillens, Thouron et Martin, Secrétaire : M. Simonnet adjoint : M. Maze, Trésorier : M. Denoix - adjoint : M. Vettier, Directeur sportif : M. Lautrète, Membres : MM. Antunes, Lespinasse, Louis Vincent, Jacques Sedran, Chevalarias, Elie Barrot, Serge Thouron, Henri Simonnet, Treillis et Brune
- 1964 c'est aussi l'année olympique, le cinquième succès de Jacques Anquetil au Tour de France et pour le Racing, le test de Pierre Lochin désormais Président du club depuis un an déjà et prêt à engager ses couleurs vers de nouveaux cieux après cette première saison d'observation et d'investigations.
- Avec quinze épreuves dans le calendrier la saison se présente sous les meilleurs auspices. Même si ce nombre constitue une baisse la situation n'est pas alarmante, car la concurrence reste seule responsable de l'éclatement des courses, avec le Cyclo-Club Fleixois de Pierre Calès bien armé au sud, l'Etoile Cycliste Foyenne de Monsieur Naegellen très entreprenante, l'UC. Monponnaise de René Escudié décidée à prendre le leadership de la vallée pendant qu'au Nord, le Saint-Aulaye VC de Maurice Talder et le CA. Ribérac d’André Bruneau ne laissent aucun profit pour leurs adversaires potentiels. Au Racing on reste cependant optimiste avec des effectifs de coureurs à la hausse et des résultats sportifs qui semblent arrivés dans une période théoriquement difficile, en raison du contexte interne issu des réaménagements du bureau directeur. Le départ de Pierre Verrière, l'arrivée de Monsieur Lautrète au poste de directeur sportif n'ont pas cassé le ressort de la machine Mussidanaise bien huilée et revigorée par les exploits d'Henri Sedran.
- Mais, au-delà des exploits, il y aussi les malheurs comme l'accident qui coûtera la vie au coureur Maurice Bertrand ou encore la tragique catastrophe du Tour de France lors de son passage à Port de Couze le 12 juillet et qui laissera longtemps des cicatrices dans cette région si passionnée par le cyclisme, même si ces faits sont étrangers à la bonne marche du Racing.
- Chez nos voisins de l'UC. Montpon le club tourne à plein régime, surtout dans ce village de Saint-Laurent des Hommes devenu une citadelle du vélo. Le 10 mai 1964 le premier critérium international profite au parisien Valdois qui inscrit son nom lors de cette nouvelle classique de la vallée. En juillet Saint-Laurent des Hommes servira à nouveau le couvert avec le Championnat d'Aquitaine des cadets remporté par Jean-Paul Sauvignat du Cyclo-Club Périgourdin devant Serge Lapébie le fils de l'illustre Guy. Et pour la petite histoire je ne manquerai pas de signaler que le dossard n° 1 de ce championnat était porté par un certain Michel Fedrigo licencié à l'AS. Miramont. Huit jours après, Saint-Laurent des Hommes invitait les amateurs pour le même championnat. Le circuit empruntait un itinéraire passant par Montignac, les Rambauds, Saint-Barthélémy de Bellegarde, Echourgnac, Saint-Michel de Double et retour par Saint-Laurent des Hommes soit 160 kms d'une course où les Périgourdins remporteront les trois premières places avec Jean-Claude Daunat vainqueur (bien que licencié à l'EC. Foyenne), Claude Hue (2°) et Francis Duteil (3°) tous deux du Cyclo-Club Périgourdin. On ne manquera pas de signaler la 6° place (à 1'20") d'Edmond Vincent le Mussidanais, particulièrement actif lors de ce championnat inoubliable pour les coureurs de notre Périgord.

ag 1965 rcm

Dirigeants du RCM

COUREURS LICENCIES AU RACING EN 1964 : Henri Sedran, Edmond Vincent, Louis Vincent, Jean Serros, Demaneuf, Gérard Hélias, Christian Grimald, Hervé Vettier, Fredou, Robert Sedran, Faure, Lespinasse, Peyrat.
QUELQUES COUREURS AYANT PARTICIPE AU CHAMPIONNAT REGIONAL CADET LE 21 JUIN 1964 A SAINT.LAURENT DES HOMMES : Fédrigo (AS.Miramont), Duresse (SCAL), Dubreuil (Nontron), Joseph (Nontron), Blancheton (UC. Montpon), Loubriat (Belvès), Dutertre (Nontron), Serros (Mussidan), Brusson (CC. Périgueux), Darrin (CC.Périgueux), Sauvignat (CC. Périgueux), Arbes (VC.Nay).

- 1964 nous permet aussi de rendre hommage au Marocain El Gourch victorieux du Tour du Maroc et que l'on avait rencontré en 1962 et en 1963 lors de nos épreuves. Et de nos épreuves il faut en parler avec cette 4° nocturne du 14 juillet que Maurice Jouault animera, avec une sonorisation mise en place par notre ami de toujours Pierre Verrière, le grand spécialiste du son et du service à rendre, puisqu'il ne faut pas oublier non plus que Pierre était aussi lieutenant du centre de secours de la ville à titre bénévole. Albert Fontagnères du VC. Capbreton sera le vainqueur de cette nocturne devant Ben-Brahim. Vincent (5°) et Sedran (8°) sauveront nos couleurs avec beaucoup de talent car le niveau était très relevé, si relevé d'ailleurs que Sedran évoluait depuis le mois de mai chez les "Hors catégories". Pour la première fois la course du comice réunira des cadets et comble de malchance, Serge Lapébie le Bordelais terminera 2° comme à Saint-Laurent des Hommes, battu cette fois sur la ligne par Jean-Pierre Sénamaud de Limoges.
- La saison se terminait 1e 16 novembre avec l'assemblée générale du club mais aussi quelques départs dont ceux d'Edmond Vincent et de Lespinasse vers d'autres cieux.
- On retiendra de cette saison la 2° place de Sauvignat et la 3° du Montponnais Jean-Jacques Blancheton lors du Championnat de France des cadets, prouvant que dans notre vivier de jeunes, il y avait de la graine de champions et pas bien loin de chez nous puisque Jean-Jacques Blancheton était entraîné par Marcel Counord, le vélociste de Moulin-Neuf.
- Je ne terminerai pas 1964 sans rendre hommage à Henri Sedran le grand capitaine de route du Racing. Avec ses trois grandes victoires signées à Neuvic (devant Rabaud et Melchior), aux Réaux de Vélines (devant Dal Sié et Brux) et lors du prix de l'UNA à Périgueux. Sedran d'origine italienne détenait une puissance et une très grande vélocité. Preuve encore avec cette 2° place lors du XIX° Bordeaux-Périgueux, où il ne s'inclinera qu'au sprint face à un grand monsieur, Roger Darrigade (frère d'André). Toujours est-il que notre Mussidanais était redouté non seulement en Dordogne, mais même bien au-delà de notre périmètre régional, puisque il avait participé à des épreuves dans le grand sud-ouest, dans le Centre et en Bretagne.
LE PALMARES 64 D’HENRI SEDRAN : 4° Ruffec, 8° Cénac Saint-Julien, 1° Neuvic, 15° Trémolat, 7° Langon, 5° Le Coux, 8° Tombeboeuf, 5° Brive, 10° Trophée Peugeot, 13° Boucles du Bas Limousin, 7° Péreuil, 1° Réaux les Vélines, 15° première étape du Tour de l'Eure et Loire et 11° du contre la montre de la 3° étape (victime d'un bris de roue), 11° au Tour de Corrèze, 15° Villeneuve sur Lot, 3° La Rochette, 2° Bordeaux-Périgueux, 26° Tour de la Bidassoa, 33° Prix de l'Ecomic en huit étapes, 9° Tour du Blayais, 8° Campagnac les Quercy, 2° Lalinde, 9° Nocturne de Mussidan, 6° Villamblard, 4° Saint-Aulaye, 5° Duras, 6° La Réole, 6° Milhac de Nontron, 11° Couze Saint-Front, 6° Lamonzie, 3° Génis, 10° Barbezieux, 3° Pessac, 2° Villamblard, 13° Vergt, 4° Prix Migot à Périgueux, 1° Prix de l'UNA à Périgueux, 12° Miallet.

LES COURSES DU RCM EN 1964

A Mussidan (Prix du RCM le 24 mai)
1° Gérard Hélias (RC. Mussidan), 2° Jacques Jalinié (Périgueux,), 3° Lestage (ASPTT. Bordeaux), 4° Jean Serros (RC. Mussidan), 5° Dussom (CAM Bordeaux), 6° Ferréra (CAM Bordeaux), 7° Alexandrowicz (Créon), 8° Christian Bérano (UC. Montpon), 9° Robert Sedran (RC. Mussidan), 10° Ducher (Périgueux).
 Saint-Médard de Mussidan (15 juin)
1° Serge Ricci (AS. Miramont), 2° Maura (Périgueux), 3° Gautier (Miramont), 4° Eyquard (Libourne), 5° Perrier
(EC.Foyenne), 6° Cuménal (Périgueux), 7° Brugeassou (UC. Montpon), 8° Chazeaud (Ribérac), 9° Beaussoubre (Périgueux), 10° Lafont (Montpon).
A Mussidan (14 juillet)
1° Albert Fontagnères (VC. Capbreton), 2° Mohamed Ben-Brahim (UA. Vic Fezensac), 3° Mémy (Bordeaux), 4° Pinaud (Bordeaux), 5° Vincent Edmond. (RC.Mussidan), 6° Lacrouzade (Mimizan), 7° Michel Brux (Tarbes), 8° Henri Sedran (RC.Mussidan), 9° Roger Tabanou (CC. Lindois), 10° Francis Naud (CA. Créon).
A Saint-Germain du Salembre (26 juillet)
1° Guérino de Nadaï (AS.St.Médard en Jalles), 2° Edmond Vincent (RC.Mussidan), 3° Bernard Fifre (CC. Bordeaux), 4° Albert Frigo (Girondins de Bordeaux), 5° Apecèche (Saint-Médard), 6° Daunat (EC.Foyenne), 7° Comme (Montpon), 8° Palais (Nersac), 9° Dufaud (CC. Marmande), 10° Buatti (Monségur).
A Chantérac (Prix des fêtes du 2 août)
1° Claude Brugeassou (UC. Montpon), 2° Vettier(Mussidan), 3° Hélias (Mussidan), 4° Serros (Mussidan), 5° Chazeaud (Ribérac), 6° Constant (Ribérac), 7° Eyquard (Libourne), 8° Colzavara (Miramont), 9° Gauthier (Miramont), 10° Jarnage (UC.Montpon).
Prix des Lèches (10 août)
1° Gérard Hélias (RC.Mussidan), 2° Bourdial (Lalinde), 3° Peyrat (Mussidan), 4° Bretou (Lalinde), 5° Cuménal (Périgueux), 6° Touvenin (Libourne), 7° Jarnage (Montpon), 8° Grimald (Mussidan), 9° Vigier (Périgueux).

1965

Quelques vainqueurs des épreuves du RCM en 1965 avec de gauche à droite
Jean-Paul Sauvignat, Guy Dutertre, Alexis Eyquard et Jean-Pierre Joseph

A Saint-Vincent de Connezac (16 août)
1° Christian Bérano (UC. Montpon), 2° Vettier (Mussidan), 3° Chazeaud (Ribérac), 4° Serros (Mussidan), 5° Bréjassou (Montpon), 6° Chevalier (Ribérac), 7° Tabanou (Lalinde).
A Villefranche de Lonchat (16 août)
1° Moreau (EC. Foyenne), 2° Priat (Ribérac), 3° Alexandrowicz (Créon), 4° Hélias, 5° Demaneuf, 6° Grimald (tous RC. Mussidan), 7° Touvenin (Libourne), 8° Rouxel (Mussidan), 9° Comme (Montpon).
A Douzillac (Prix des fêtes du 29 août)
1° Claude Brugeassou (UC.Montpon), 2° Péquignot (CC. Belvès), 3° Gérard Hélias (Mussidan), 4° Verninas (EC.Foyenne), 5° Bretou (Lalinde), 6° Bucher (Périgueux), 7° Dauriac (Périgueux), 8° Besse (Belvès), 9° Mortreuil (Le Fleix), 10° Zaccaron (Le Fleix).
Prix des cadets du Comice de Mussidan (24 septembre)
1° Jean-Pierre Sénamaud (Limoges), 2° Serge Lapébie (Girondins de Bordeaux), 3° Besse (Libourne), 4° Vallet (Ambarès), 5° François (La Couronne), 6° Jean-Paul Sauvignat (Périgueux), 7° Dubreuil (Nontron), 8° Penichaud (Gujan-Mestras), 9° Gaury (Ambarès), 10° Poutet (Bègles).
A Saint-Michel de Double (Prix cadets du 4 octobre)
1° Michel Poutet (Bègles), 2° Belloc (Macau), 3° Joseph (Nontron), 4° Blancheton (UC.Montpon), 5° Castaing (Saint-Médard), 6° Dubreuil (Nontron).
A Saint-Michel de Double (5 octobre)
1° Escudier (Lavelanet), 2° Lecubier (Monségur), 3° Mazet (Libos), 4° Lavignac (Périgueux), 5° Jolivet (Périgueux), 6° Touvenin (Libourne), 7° Cavinchilto (Lavelanet), 8° Chazeaud (Ribérac), 9° Bascon (Lavelanet), 10° Sedran Robert (RC. Mussidan).
A Saint-Front de Pradoux (26 octobre)
1° Bascon (Lavelanet), 2° Bordier (Périgueux), 3° Aussenac (Lavelanet), 4° Eyquard (Libourne), 5° Cavinchilto (Lavelanet), 6° Mazet (Libos), 7° Ardouin (Ambarès), 8° Sedran (Mussidan), 9° Porte (Brive), 10° Auget (Lesparre).

QUELQUES GRANDS DE LA SAISON 64

 Jacques Anquetil, Raymond Poulidor, Rudi Altig, Bénoni Beheyt, Peter Post, Van-Coningsloo, Vittorio Adorni, Armand Desmet, Jan Janssen, Uriona, Italo Zilioli, Georges Groussard, Julio Jimenez, Eddy Merckx, Felice Gimondi, Guido Reybrook, Franco Bitossi, Marino Basso.

CEUX QUI BRILLENT EN PERIGORD 

Francis Duteil (CC. Périgueux), Christian Bordier (CC. Périgueux), Roger Paulhac (Pédale Nontron), Yves Berger (CC. Lindois), Claude Brugeassou (UC. Montpon), Daniel Dutertre (Pédale Nontron), Jean-Paul Sauvignat (CC. Périgueux), Christian Bérano (UC. Montpon), André Dupré (CC. Bergerac), Jacques Jalignié (CC. Périgueux), Pierre Besse (CC. Belvès).

LES VEDETTES DU SUD-OUEST 

Claude Coutant (CAM Bordeaux), Luis Ocana (Stade Montois), Jean-Claude Daunat (EC. Foyenne), Michel Brux (UC. Tarbaise), André Delort (US. Andernos), Jean Ricou (Royan), Claude Gabard (Châtellerault), Roger Darrigade (US. Dax), Henri Sedran (RC. Mussidan), A. Duclaud (CA. Civray), Albert Fontagnères (VC. Capbreton), Dejouhannet (Châteauroux), Michel Gonzalès (VC. Hendaye), Maurice Saint-Jean (FLL Perpignan), Jean-Claude Grain (Cycle Poitevin), Christian Leduc (Stade Montois), Robert Della Négra (Montastruc) Pierre. Fages (Perpignan), Jean Prat (Maurs), Claude Moussard (VC. Saintes), Alfred Gratton (Lectoure), Daniel Barjolin (CA. Civray), Maurice Laforest (Royan), Prosper Dalis (Bleuets Labatutois).

AUTRES COURSES DU RC.MUSSIDAN EN 64 : 7 mai Prix de Saint-Léon sur l'Isle : 1° Francis Naud (CA. Créon), 18 mai Prix de la Gare de Neuvic ° Edmond Vincent (RC. Mussidan)

1965 : LE PREMIER CRITÉRIUM PROFESSIONNEL A MUSSIDAN

RCM 65

Premier critérium professionnel avec au départ des coureurs amateurs
heureux d’en découdre avec quelques professionnels

- Pour cette nouvelle saison le Racing retrouve une certaine prospérité avec une équipe composée d'une quinzaine de garçons issus de la région et qui portent fièrement nos couleurs. 1965 année post olympique constitue le premier mandat pour les nouveaux élus avec la continuité pour le Président Lathière maintenu en Aquitaine tout comme monsieur Leygues pour notre département.
LE BUREAU DU RCM POUR 1965 (Assemblée du 16 novembre 1964) : Présidents d'honneur : MM. Gerbeaud (conseiller général et maire),MM Laplagne, Bonneau, Vice-Président d'honneur: Docteur Mutel, Président actif : M. Pierre Lochin, Vice-Présidents: MM. Daillens, Verrière et Elie Barraux, Secrétaire: M. Simonnet - adjoint : M. R. Maze, Trésorier : M. Denoix - adjoint : M. Bidondo, Membres : M. Antunes, Lautrète, Serge Thouron, Henri Simonnet, Jakubowick
- Le Racing se démène et débute la saison avec le Premier Pas Dunlop départemental qui sera remporté à Mussidan par Jean-Paul Sauvignat du Cyclo-Club Périgourdin, par ailleurs vice-champion de France cadets, on l'a vu la saison passée. Un Jean-Paul Sauvignat souverain puisqu'il parviendra à se qualifier plus tard pour le Championnat de France juniors où il terminera 11° alors que le vainqueur n'était autre qu'un certain Mariano Martinez qui on le sait, effectuera un long chemin par la suite chez les professionnels.

Mussidan comice 1965

Prix du comice de Mussidan en 1965

- Jean-Paul Sauvignat a été lâchement abattu il y a quelques unités d’années par un voyou en rentrant à son domicile. Il tenait un café restaurant à Boulazac. Une place porte désormais son nom en sa mémoire près de l’Agora, là où il détenait son commerce, aujourd’hui rasé pour faire place à un rond point destiné à sécuriser la circulation.
- Le Premier Pas Dunlop constituait le véritable championnat pour les juniors avec qualification au niveau régional d'abord, puis national ensuite. A Mussidan le circuit rejoignait les Lèches, puis passait par la Planche, la route de Sainte-Foy, la rue Beaupuy, la rue de Bergerac, place de la République, avenue Gambetta et la côte des Arzens, soit un terrain d'expression digne pour ces garçons ambitieux avec le Mussidanais Jean Serros qui réalisera de très bons débuts.
- Le 14 juillet l'animation de la nocturne était assurée par Maurice Jouault ; c'est Gérard Capdeboscq de l'AC. Bisontine qui l'emportera. Une belle référence pour ce coureur classé 2° de Bordeaux-Saintes cette saison derrière un certain Georges Groussard.- Le club traversera un été chargé avec des nouveautés comme l'épreuve de Beauronne désormais ancrée sur le calendrier, puis en effectuant un come-back en octobre à Saint-Front de Pradoux après de longues années sabbatiques puisque l'épreuve avait été très longtemps confiée au Cyclo-Club Périgourdin.
- Les fêtes du comice agricole seront réservées aux jeunes cadets mais aussi aux trottinettes avec le Tour de Mussidan en plusieurs étapes, Tour où le jeune Jacques Martin (le fils d'Henri) raflera presque toutes les étapes. Mais la grande nouvelle de cette saison ce sera l'annonce du critérium International (pros et indépendants) de Mussidan pour le 31 octobre avec au micro Maurice Jouault dont la complicité avec le président Lochin prenait une nouvelle dimension.
- Vingt-et-un coureurs sont prévus sur le circuit de la nocturne soit 100 tours qui on le sait représentent une distance de 80 kms. Sont annoncés à l'affiche Gimondi, Poulidor, André et Roger Darrigade, Craczyck, Bodin, Beuffeuil, Epaud, Varnajo, Mazeaud, Barjolin, Archambaud, André Dupré, Barrière, Gonzalès, Melchior, Fifre, Duvaleix, Lesca, Ben Brahim et Frigo pour ne citer que les principaux; du beau monde en conséquence pour cette nocturne. Maurice Jouault n'est pas étranger à la venue de tous ces champions, étant en rapport constant avec Roger Piel et Daniel Dousset, les deux grands managers du secteur professionnel. Pour une fois Mussidan faisait la pige à Neuvic sa rivale qui n'avait pas reconduit cette saison son critérium, mais aussi à Saint-Aulaye dont la commune se distinguait avec une épreuve internationale dames et enfin à Saint-Laurent des Hommes qui avait vu cette année la victoire de l'allemand Rolf Wolfshohl. Désormais en vallée de l'Isle la parité était respectée. Il y avait du monde pour ce coup d'essai dont Yves Guéna le député, M. Georges Gerbeaud conseiller général et maire de Mussidan, M. Lathière président du comité d'Aquitaine, M. Salomon président du grand prix de Neuvic, Mrs. Campagnac, Chambon et Mutel adjoints au maire de la ville. Roger Darrigade le Dacquois remportera la course devant son frère André et Raymond Poulidor alors que Daniel Barjolin sera sacré meilleur sprinter de la soirée.
LES ENGAGÉS DU 1° CRITÉRIUM DE MUSSIDAN: Felice Gimondi, Raymond Poulidor, André Darrigade, Georges Chappe, Jean Craczyck, Jean-Louis Bodin, Pierre Beuffeuil, Guy Epaud, Alain Le Grévès, Retrain, Duvaleix, Roger Darrigade, Max Laville, Mouffard, Latrille, Valet, Ribérot, Fantino, Milhas, Marius Archambaud, Lesca, Pierre Barrière, Claude Mazeau, André Dupré, René Serre, Desplat, Christian Pailler, Daniel Barjolin, Jo Amigo, Michel Gonzalès, Louis Melchior, Albert Frigo, Apecèche.

RCM 65

 Ci-dessus André Darrigade au poste de dépannage constitue la grande attraction
de cette épreuve. Notre Dédé national terminait sa carrière débuté en 1951 chez les pros.
Il comptait d’ailleurs 22 victoires d’étapes dans le Tour de France.

 - Cette saison 1965 constituera tout de même un grand tournant pour le cyclisme français puisque ce sera la dernière saison pour nos indépendants. Désormais ceux-ci devront prendre de nouvelles dispositions et appliquer les directives fédérales pour un cyclisme où désormais il ne restera plus que les amateurs d'un côté, les professionnels de l'autre….
COUREURS LICENCIÉS AU RACING EN 1965: Henri Sedran, Jean Serros, Rolland Serros, Christain Grimald, Fredou, Devel, Courtoy, Hervé Vettier, Défarges, Guittet, Massotte, Gérard Hélias, Tournier, Touitoi, Guillon.
- Le 10 novembre le bal du Racing-Club permettra à Jean Denoix de requinquer sa trésorerie, une trésorerie quelque peu secouée par le critérium des professionnels. Mais au Racing on savait faire face aux difficultés pour enchaîner avec l'assemblée générale du club le 12 décembre, qui confirmera un bureau avec des effectifs renforcés et prêts à lancer de nouveaux défis.

LES COURSES DU RCM EN 1965

Pas Dunlop à  Mussidan (11 avril)
1° Jean-Paul Sauvignat (CC. Périgueux), 2° Michel Guittard (CC. Périgueux), 3° Brusson (UC.Montpon), 4° Frances (Lalinde), 5° Salison (CC. Périgueux), 6° Blanchard (CC. Périgueux), 7° Serros (RC. Mussidan), 8° Chapelle (Belvès), 9° Raynal (CC. Périgueux), 10° Chort (Lalinde).
Prix du RCM à Mussidan (2 mai)
1° Hervé Vettier (RC. Mussidan), 2° Serros (RC. Mussidan), 3° Poncet (Créon), 4° Baratie (Bon-Encontre), 5° Tonini Maxime (Miramont), 6° Perrier (EC. Foyenne), 7° Moreau (EC. Foyenne), 8° Canouet (Bon-Encontre), 9° Masseys (Orthez), 10° Salanié (EC. Foyenne).
A Saint-Léon sur l'Isle (8 mai)
1° Guy Dutertre (Pédale Nontron) sur cycle Dilecta agent Chabaud à Abjat, 2° Bouchonneau (Cenon), 3° Guitton (CAM Bordeaux), 4° Mallemanche (Nontron), 5° Vettier (RC. Mussidan), 6° Serros (RC. Mussidan), 7° Moreau (EC. Foyenne), 8° Tonini Maxime (EC.Foyenne), 9° Vallet (Miramont), 10° Bérano (UC. Montpon).
A Gare de Neuvic (7 juin)
1° Bernard (SCA. Libourne), 2° Nicot (SCAL. Libourne), 3° Roland Serros (RC. Mussidan), 4° Boucher (CC. Périgueux), 5° Blancheton (EC. Foyenne), 6° Seguin (SCA.Libourne), 7° Gabana (Coutras), 8° Etournaud (Bordeaux), 9° Jean Serros (RC. Mussidan), 10° Gros (Libourne).
A Saint-Médard de Mussidan (14 juin)
1° Alizié (Bon-Encontre), 2° Colinet (Périgueux), 3° Grossoleil (Périgueux), 4° Priat (SA. Bordeaux), 5° Gautier (Miramont), 6° Lanxade (Périgueux), 7° Paul (Périgueux), 8° Rougier (Périgueux), 9° Gourd (Mimizan), 10° Reiser (Lalinde).
A Mussidan (14 juillet)
1° Gérard Capdeboscq (AC. Besançon), 2° Ben Brahim (UA. Vic Fezensac), 3° Deloche (CC. Lindois), 4° Gervais (CC. Périgueux), 5° Louis Melchior (CC. Lindois), 6° Sinischalchi (Marseille), 7° Fifre (Lalinde), 8° Vincent (EC.Foyenne), 9° Egreteau (Macau), 10° Mémy (Bordeaux).
A Saint-Germain du Salembre (25 juillet)
1° Teillet (Girondins de Bordeaux), 2° Ribérot (Saint-Médard en Jalles), 3° Frigo (G. de Bordeaux), 4° Dulhoste (G. de Bordeaux), 5° de Nadaï (St. Médard en Jalles), 6° Dècle (SCA. Libourne), 7° E. Vincent (EC. Foyenne), 8° Chabanne (Libourne), 9° Debiard (SA. Bordeaux), 10° Ardouin (CC. Bordeaux).
A St. Etienne de Puycorbier (1° août)
1° Jean-Claude Castaing (St.Médard en Jalles), 2° Tournier (RC. Mussidan), 3° Jean-Jacques Blancheton (EC. Foyenne), 4° Christian Bérano (UC.Montpon), 5° Jacouty (CA.Ribérac), 6° Bitard (G. de Bordeaux), 7° Baugier (EC. Foyenne), 8° Devel (RC. Mussidan), 9° Fredou (RC. Mussidan), 10° Courtoy (RC. Mussidan).
Prix des fêtes de Chantérac (1° août)
1° Alexis Eyquard (Libourne), 2° Chazeau (Montpon), 3° Roland Serros (RC. Mussidan), 4° Vettier (RC. Mussidan), 5° Limbert (Fumel), 6° Jean Serros (RC. Mussidan), 7° Bersac (UC.Montpon), 8° Chevalier (Ribérac).
Prix des Lèches (9 août)
1° Baugier (EC. Foyenne), 2° Leguen (Bagnolet), 3° Vigier, 4° Boyer, 5° Cuménal, 6° Langlade, 7° Mamer, 8° Paul (tous CC. Périgueux), 9° Guillon (RC. Mussidan), 10° Tournier (RC. Mussidan),
A Saint-Vincent de Connezac (22 août)
1° Bélorgey (Vitry), 2° Serros (RC. Mussidan), 3° Blancheton (EC. Foyenne), 4° Espinasseau (Ambarès), 5° Augé (Lesparre), 6° Lavaud (Coutras), 7° Brugeassou (UC. Montpon), 8° Carsoulle (St.Médard en Jalles), 9° Perletti (CA. Bègles), 10° Doret (Coutras).
Prix des fêtes de Douzillac (29 août)
1° Furlan (Bon-Encontre), 2° Gauthier (Bordeaux VC), 3° Audibert (CC. Lindois), 4° Roullin (Paris UC), 5° Escalera (Créon), 6° Bon Ventura (Bon-Encontre), 7° Lacaud (Agen), 8° Léculier (La Réole), 9° Dubourdieu (Bordeaux VC), 10° Bru (Agen).
Prix de Beauronne (12 septembre)
1° Jean-Pierre Joseph (Nontron), 2° Duteil (Nontron), 3° Vincent (La Roche sur Yon), 4° Vidal (CC. Lindois), 5° Manariz (Langon), 6° Barrès (La Réole), 7° Arquey (EC. Foyenne), 8° Lagardère (La Réole), 9° Jawicki (Périgueux), 10° Martineau (La Roche sur Yon).
Comice de Mussidan (Prix des cadets du 19 septembre)
1° Marcel Horrereau (Coutras), 2° Mathieu (Coutras), 3° Barbancou (Villeneuve), 4° Micoine (Montpon), 5° Irribernegaray (La Teste), 6° Petit (Libourne), 7° Labrunie, 8° Lamouliatte (Bordeaux), 9° Janeski (Périgueux).
Saint-Michel de Double (3 octobre)
1° Jean-Pierre Joseph (Nontron), 2° Duteil (Nontron), 3° Petit (Libourne), 4° Alain Munariz (Langon), 5° Monfré (Libourne), 6° Lespinasse (UC. Montpon), 7° Micoine (Montpon), 8° Munariz J.Louis (Langon), 9° Rousseau (Montpon), 10° Serrano (Bordeaux).
Saint-Michel de Double (4 octobre)
1° Michel Poutet (Bègles), 2° Prieur (Cenon), 3° Billard (Limoges), 4° Guy Dutertre (Nontron), 5° Blancheton (EC. Foyenne), 6° Proux (Angoulême), 7° Gérard Dutertre (Nontron), 8° Doret (Coutras), 9° Auger (Lesparre), 10° Daunat (Bègles).
Critérium professionnel de Mussidan (31 octobre)
1° Roger Darrigade (Dax), 2° André Darrigade (Dax), 3° Poulidor (Limoges), 4° Le Grévès (Paris), 5° Craczyck (Paris), 6° Lesca (Nérac), 7° Barjolin (Civray), 8° Barrière (Agen), 9° Mazeau (Limoges), 10° Amigo (Commentry).
A Saint-Front de Pradoux (1° Novembre)
1° Bernard Bouchonneau (Cenon), 2° Castaing (St.Médard), 3° Amigo (Commentry), 4° Eyquard (Libourne), 5° Démartin (Périgueux), 6° Bérano (Montpon), 7° Lascaud (Périgueux). 

Mussidan 1965 bis

André Darrigade avec Maurice Jouault lors du critérium pro à Mussidan

QUELQUES GRANDS DE LA SAISON 65 

Jacques Anquetil, Jo de Roo, Edouard Sels, Rik Van-Looy, Van-Coningsloo, Vannisten, Felice Gimondi, Vittorio Adorni, Franco Bitossi, Jean Stablinski, Raymond Poulidor, Rudy Altig, Rolf Wolfshohl, Tom Simpson, Henri Anglade, Gianni Motta, Karstens, Bernard Van de Kerckhove.

CEUX QUI BRILLENT EN PERIGORD EN 1965

Michel Brusson (CC. Périgueux), Hervé Vettier (RC. Mussidan), Francis Dubreuil (Pédale Nontron), Lucien Sautier (CC. Périgueux), Jean-Pierre Joseph (Pédale Nontron), Paul Boyer (Guidon Sarladais), Yves Sheid (CC. Lindois), Pierre Péquignot (CC. Belvès), Jean Serros (RC. Mussidan), Christian Coustillas (CC. Périgueux), Jean-Claude Lalizou (CC. Périgourdin), Guy Dutertre (Pédale Nontron), Pierre Besse (Guidon Sarladais).

LES VEDETTES DU SUD-OUEST EN 1965

Christian Leduc (Stade Montois), André Delort (US. Andernos), Michel Gonzalès (VC. Hendaye), Christian Cuch (ACBB), Jacques Suire (CC. Bordelais), Jean Ricou (Royan), Daniel Barjolin (CA. Civray), Claude Mazeaud (CC. Bordelais), Roger Darrigade (Dax), Jagueneau (Royan), Luis Ocana (Stade Montois), Leblanc (G. de Bordeaux), Jean-Pierre Parenteau (Nersac), Claude N'Haux (Sauveterre du Béarn), Jésus Aranzabal (Anglet), Claude Gabard (Châtellerault), Joseph Tellechéa (FC. Oloron).

1° pas Dunlop 1965 à Mussidan avec Sauvignat

Jean-Paul Sauvignat vainqueur du Pas Dunlop 1965 à Mussidan fleurit par Mlle Varas

VÉLO DORDOGNE - MUSSIDAN (12) © BERNARD PECCABIN
Prochain épisode : 1966-1967 (Montée au zénith et descente aux enfers) à suivre

Posté par Bernard PECCABIN à 15:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

07 octobre 2020

TOUS LES PÉRIGOURDINS QUI ONT COURU LE TOUR DE FRANCE

NOS VINGT TOURS DE FRANCE

Il s’agit des coureurs qui ont eu :
- soit un lien avec un club de Dordogne,
- soit une résidence dans notre département,
- soit du fait qu’ils soient nés dans notre région.
Ils sont vingt à la date de l’édition du présent document.

DE 1903 à 1939

mAZAN

MAZAN Lucien (dit Petit-Breton ou l'Argentin) : né le 18 octobre 1882 à Plessé (Loire Atlantique), vainqueur des Tours en 1907 et 1908, il devient Périgourdin en aménageant un magasin de cycles Peugeot à Périgueux en 1908 et fonde le Cyclo-Club Périgourdin en 1911 avec le pasteur Camblong et Jean Galinat. A participé également au Tour en 1905 (5°), en 1906 (4°) puis a abandonné en 1910, 1911, 1912, 1913 et 1914. Décède le 20 décembre 1917.
CHAUMARD Edouard : né à Thenon en 1889, résidant à Vélines, il a participé en 1906 au Tour sous le dossard 77 et la marque Labor-Dunlop. Il abandonna au cours de la première étape Paris-Lille.
CHAUMARD Pierre : originaire de Lamonzie-Saint-Martin, Pierre Chaumard est le frère d’Edouard. Réside à Vélines. En 1910, il s’inscrit à un Tour de France des indépendants sous le numéro 29. Tour couru à l'issue du Tour gagné par Octave Lapize. Termine à la 39° place d’une épreuve remportée par Guenot. Devient plus tard fondateur de l’US Vélines.
RABOISSON Charles : né à Chalais en 1892, demeurant dans la région de Mussidan, licencié au Cyclo-Club Périgourdin, il a couru quatre Tours de France : 1914 (abandon), 1920 (22°), 1921 (25°) et 1922 (abandon).

CALMETTE

CHAUVIÈRE Alexandre : Né le 3 novembre 1885 à Saint-Georges de Montaigu (Vendée) Résidant à Douzillac, Il a participé au Tour de France cycliste de 1912 sous le dossard 16 comme équipier de Oscar Egg et Hector Tiberghien au sein du groupe Griffon-Wolber. Il abandonna au cours de la 4° étape Belfort-Chamonix.
CALMETTE Raphaël : demeurant à Montpon, né le 7 juillet 1901 à Villebois Lavalette (Charente), il a couru en 1928 dans le groupe Fontan-Wolber sous le numéro 48 terminant 26° du général et d'un Tour remporté par le luxembourgeois Nicolas Frantz.

mou

MOUVEROUX Jean : né à Piègut le 5 avril 1902, décédé à Limoges en 1988, inhumé à Piègut. Il s'est classé 21° sur 162 coureurs lors du Tour en 1928 sous le dossard 45, dans le groupe Elvish-Fontan Wolber.
LAVAL Lucien : né à Saint-Vincent de Cosse en 1903, décédé le 21 avril 1969. Il a participé à trois tours (1928, 1929 et 1930). Classé 29° en 1928 dans le groupe Elvish-Fontan Wolber, 35° en 1930 (groupe touriste routier), il abandonne en 1931 au cours de l'étape Caen-Dinan pour aller saluer la naissance de son fils.

DE 1946 à 2020

DARNAUGUILHEM Armand : Landais d'origine (né à Escource le 9 février 1926), marié avec une belvèsoise, il vécut dans notre Périgord Noir. Sélectionné au départ du Tour en 1950 (équipe du Centre Ouest/dossard 93), date où il remportait le 1° Tour de Dordogne. Il abandonna, éliminé lors de l'étape Perpignan-Nîmes.
HUOT Valentin : né le 1° mai 1929 à Creyssensac il totalise six Tours de France (1954/abandon, 1955/abandon, 1956/61°, 1957/abandon, 1959/48° et 1961/39°). Troisième du Grand Prix de la Montagne derrière Gaul et Bahamontès en 1956, il a été un redoutable grimpeur. Un des plus grands champions de notre Périgord, à qui on doit beaucoup pour le passage du Tour durant trois journées en 1994 en Dordogne.
VIVIER Jacques : né à Mareuil le 9 octobre 1930, il a participé consécutivement à cinq Tours de France (1952-1956), dont trois en même temps que Huot (1954, 1955 et 1956). En a terminé deux (1952 : 49° au général et 1954 : 40° au général). Vainqueur de l'étape Bordeaux-Limoges en 1952 et de Brest-Vannes en 1954.

DARNO

DUPRÉ André : né le 7 mai 1931 à Ligueux près de Sainte-Foy la Grande (Gironde), demeurant Bergerac. Il a participé à trois Tours de France : 1955, abandon dans la 11° étape, 1957 : 37°, 1958 : abandon dans la 21° étape.
DAUNAT Jean-Claude : né le 14 septembre 1945 à Villetoureix, longtemps licencié au Saint-Aulaye Vélo-Sport, on l'a suivi dans les équipes régionales du Tour 1971 (46°) et 1972 où il se classait 72°, alors qu’Eddy Merckx régnait en maître. Est décédé en 1999.
VILLEMIANE Pierre-Raymond : né le 12 mars 1951 à Pineuilh (Gironde). Sociétaire du Vélo-Club Bergeracois. Artisan en peinture à Lamonzie Saint-Martin (24). Il a participé et terminé cinq Tours de France et remporté trois étapes : 1977 (Gitane-Campagnolo), vainqueur de la 1° étape Fleurance-Auch, 15° au général ; 1978 (Renault) 31° au général ; 1979 (Renault) vainqueur de l'étape Metz-Ballon d'Alsace, 13° au général ; 1980 (Renault) 70° au général ; 1982 (Wolber) vainqueur de l'étape Saintes-Bordeaux, 55° au général. Champion de France en 1980.

Dup

JOURDAN Christian: né le 31 décembre 1954 à Pineuilh (Gironde). Girondin mais sociétaire du Vélo-Club Bergeracois. Il a disputé sept Tours de France et en a terminé quatre : 1979 (La Redoute 68°), 1983 (même équipe 45°), 1985 (La Vie Claire 71°), 1989 (RMO 118°). Il a participé aussi à trois Tours d'Italie, un Tour d'Espagne, aux JO de Montréal (1976).
BRUN Frédéric : né à Ribérac le 15 septembre 1957. Fils de Pierre Brun ambulancier et de Monique Brun. Il a participé et terminé neuf Tours de France cycliste, le record des périgourdins dans le Tour. Il a porté le maillot du meilleur grimpeur en 1987. Toutes ses participations au sein de l'équipe Peugeot sauf en 1987 et 1988 avec Z et en 1990 avec RMO. 1980 : 74°, 1982 : 66°, 1983 : 78°, 1984 : 89°, 1985 : 134°, 1986 : 10°, 1987 : 92°, 1988 : 81°, 1990 : 84°. Sélectionné dans l'équipe de France pour les championnats du monde de 1987 disputés en Autriche. Vainqueur des grands prix de Plumelec, du 22° Bol d'Or des Monédières (1988) ainsi que d'une étape du Tour du Limousin.
VIRVALEIX Didier : né le 21 septembre 1966. Employé au centre de tri de Périgueux-Marsac. Sociétaire de l'ASPTT Périgueux. Avec l'équipe Histor-Sigma, il a participé au Tour de France cycliste en 1991, s'illustrant dans les Alpes et terminant 50° au général à Paris.

Jourdan

CHANTEUR Pascal : né le 9 février 1968 à Saint-Denis. Devenu Bergeracois, il a eu un commerce de cycles et a été conseiller municipal et adjoint aux sports (2009-2014). Président de l’UNCP et membre du bureau exécutif de la ligue nationale de cyclisme il a été coureur professionnel de 1991 à 2001. Sept tours de France au sein des équipes Chazal, Casino, AG2R et Festina. Places obtenues : 75°/1993, 81°/1994, 26°/1997, 35°/1998, 91°/1999, 69°/2000, 114°/2001.
DELAGE Mickaël : né le 6 août 1985 à Libourne. Brillante carrière amateur. Six participations au Tour de France 117°/2007, 101°/2009, abandon/2010, 132°/2011, 143°/2014, hors délais/2017. Equipes : Française des Jeux, Silence Lotto, Oméga pharma, FDJ puis Groupama/FDJ.
PACHER Quentin : né le 6 janvier 1992 à Libourne. Licencié à l’EVCC Bergerac. Un Tour de France en 2020 où il termine 53° se faisant remarquer au cours de trois étapes qui lui vaut une sélection en équipe de France pour le Mondial gagné par Alaphilippe.

dELAGE

RÉTRO VÉLO DORDOGNE - LES PÉRIGOURDINS DANS LE TOUR
La mémoire du cyclisme en Dordogne

Posté par Bernard PECCABIN à 00:01 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

06 octobre 2020

1995 - LE CYCLISME, SON ACTUALITÉ (41° semaine de la saison)

IL Y A 25 ANS EN DORDOGNE ET EN AQUITAINE

5 au 11 octobre 1995

- Les toutes catégories font la clôture à Barbezieux, avec le prix des commerçants qui est revenu à Yves Beau (Châteauroux). Beau triomphe devant son équipier Escoubet et Jean-Pierre Duracka (Aulnat), tandis que Gérald Lièvin (4°) et Grégory Pérez (5°) parachèvent la suprématie des coureurs du club de Châteauroux.
- Le 8 octobre à Bignay, David Paggiolo remet les pendules à l’heure en triomphant face à son rival Laurent Dumont, tandis que Stéphane Eyquard (Oloron) effectue sa rentrée pour prendre la 3° position.

ÉCHOS DE DORDOGNE

Nontron 1

Départ de la Gentlemen du Périgord Vert à Nontron

- Semaine calme en Dordogne si ce n’est la gentlemen du Périgord Vert à Nontron, fidèle à son itinéraire Nontron-Augignac-Lavenaud-Nontron.Cette épreuve a vu le succès du duo Stéphane Virvaleix-Ferreira devant une centaine d’équipes, mais le record de l’épreuve détenu l’an passé par le duo Victor Melchior-Didier Virvaleix ne sera pas battu.

Nontron 2

Le duo Ferreira-Virvaleix vainqueur de la course

RÉTRO VÉLO DORDOGNE - 1995/41° SEMAINE © BERNARD PECCABIN
La mémoire du cyclisme en Dordogne est à découvrir sur ce blog

Posté par Bernard PECCABIN à 00:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

05 octobre 2020

1970 - LE CYCLISME, SON ACTUALITE (41° SEMAINE DE LA SAISON)

IL Y A 50 ANS EN DORDOGNE ET EN AQUITAINE

5 au 11 octobre 1970

Bernard Alain

- Le Prix de France disputé sur un contre la montre de 52 kms à Saint-Jean de Monts a vu la victoire de Largeau (US Saint-Herblain). Derrière on trouve Schmidt le Danois et Aigueparses, alors que Régis Ovion de l’ACBB se classe cinquième.
- L’Union Sportive Cenon Rive Droite présidée par Antoine Latorre compte 45 licenciés dont 27 coureurs. Le président est secondé par MM. Fontanel, Faye, Houpert et Sajours. Il compte aussi sur sa secrétaire Michelle Latorre, assistée par Antoine Latorre. Et en ce mois d’octobre le club se réjouit de totaliser vingt-deux victoires et 80 places d’honneur. Le junior Luc Jarry occupe la pôle position avec 12 victoires, suivi par Jean-Yves Seube le cadet aux huit victoires.
- Autre club en vogue, l’US Bouscat fondé en 1920 et présidée depuis 1950 par M. Fernand Vrignaud, lui-même secondé par son gendre Max Laville trésorier-secrétaire de la formation qui totalise 13 joueurs polo-vélo, 3 cadets, 13 juniors et 28 seniors. A la clôture de cette saison 1970 nous trouvons Alain Bernard (en médaillon) 17 victoires, Patrick Raymond 8 victoires, Alexis Eyquard 6 victoires, Alain Cigana 5 victoires, René Lannegrand et Victor Caneiro trois victoires, Christian Gardelle 2 victoires et Francis Lamouliatte, André Portillo, Gérard Cordoba tous une victoire. La société organise dix épreuves dont la classique Bordeaux-Arès qui ne manque pas de succès.

ÉCHOS DE DORDOGNE

- Le pré-calendrier de cyclo-cross laisse entrevoir quelques épreuves en Dordogne avec des épreuves à Azerat, Nontron, Blis et Born, Cherveix-Cubas et Villamblard.

RÉTRO VÉLO DORDOGNE - 1970/41° SEMAINE © BERNARD PECCABIN
La mémoire du cyclisme en Dordogne

Posté par Bernard PECCABIN à 10:04 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

03 octobre 2020

ÉLISABETH CHEVANNE BRUNEL - SA 17° SAISON (18° partie)

HISTOIRE D’UNE SPORTIVE AU PAYS DE L’HOMME

2006 : LA DERNIERE SAISON D’UNE CHAMPIONNE

2006 Gde boucle 2006

Zabou brille lors de la Grande Boucle internationale Féminine

Club : LES PRUNEAUX D'AGEN

Revoir sa saison 2005.
Rappel de sa saison
.

- Saison active et difficile pour la Dordogne avec des effectifs stables et une perte minime des organisations cyclistes. Pourtant, de grands évènements se succèdent et on débute janvier avec l’organisation de l’assemblée générale du comité d’Aquitaine à Bergerac. La mise sur pied des futurs championnats de France 2007 de l’Avenir à Mussidan occupe beaucoup les bénévoles, avec un lot de réunions à un rythme plutôt élevé.
- La Route de France féminine nous rend visite et nécessite aussi une mobilisation. Côté licenciés, Martial Roman (EC Trélissac) effectue de nombreuses épreuves nationales dans les rangs des espoirs et sous les couleurs de l’Entente Sud Gascogne.
- Nathalie Mousques remporte le Championnat Interrégions dames couru à Eauze dans le Gers. De plus elle se classe 9° au France du contre la montre à Chantonnay, ce qui constitue un encouragement pour sa progression.
- Au niveau départemental, sont champions de Dordogne : Quentin Pacher (EVCC Bergerac) en minimes, Romain Godfroid (EC Ribérac) en cadets, Hugo Tristani (EVCC Bergerac) en juniors, Lionel Roye (JS Astérienne) en départemental et Christophe Napias (EVCC Bergerac) chez les régionaux, confirmant la main mise du club de Bergerac au cours de cette saison.
- D’autres résultats avec Mickaël Delage (AC Ménesplet) sacré Champion de France de poursuite Olympique à Hyères avec l’équipe d’Aquitaine. En marge de cette actualité, la Dordogne bénéficie toujours de ces épreuves phare, comme le Tour de Dordogne, le Tour des cantons de Mareuil et de Verteillac, le Trophée des Châteaux aux Milandes, le Tour des Communautés des Communes de la vallée de l’Isle, le critérium de Vergt, la Montagrier VTT, la nocturne de Monpazier, le Tour du Périgord....
- 2006 a été enfin l’année de la démission de la présidente Annie Jouault, et dont l’intérim a été assuré par votre serviteur...

zabou

Ce qui s’est passé en 2006 en Dordogne.

- Encore une belle saison pour notre Zabounette, qui termine sa carrière cycliste, à la fin de ce millésime. Dix-huit années de présence à tous les niveaux couronnent ainsi la vie sportive d’une sportive appréciée de tous. Une fille saine, une fille modeste, une fille sérieuse qui s’est toujours battue seule avec ses armes et ses propres moyens.
- Au cours de cette saison 2006, elle baroude encore sur toutes les routes de France confirmant ses capacités et ses dons d’escaladeuse en s’adjugeant le Prix du Meilleur Grimpeur au Tour de la Drôme et lors de la Grande Boucle Internationale Féminine. Et on ne passera pas sous silence son succès lors de l’ultime étape de la Grande Boucle qui s’achevait dans le magnifique décor des Baux de Provence.
- A l’étranger, Zabou court la Flèche Wallone, le Het Volk, le Tour de Montréal au Canada, le Rotterdam Tour le 3 septembre qui constituera sa dernière sortie officielle. Autrement dit ses adieux à la compétition, puisqu’en 2007, elle ne prendra pas de licence...

2006 Grande boucle 2006

Succès d’Elisabeth Chevanne Brunel aux Baux de Provence

PALMARÈS DE LA SAISON(source : Michel Lerouge)
- 5 mars : 17° Mareau aux Près - Tour du Val d’Ardoux (45) 1° Magali Moquery (Savoie).
- 12 mars : 19° Het-Volk (Belgique) 1° Suzanne de Goede (Pays-Bas).
- 19 mars : 11° Cholet Pays de Loire (Coupe de France) 1° Fanny Riberot.
- 8 avril : 24° Saint-Amand-Châteauroux (Coupe de France) 1° Liesbet de Vocht (Belgique).
- 2 avril : 68° Tour des Flandres 1° Mirjam Melchers (Pays-Bas).
- 9 avril : 20° Châteauroux-Saint-Amand 1° Isa N’Guyen Van Tu (France).
- 17 avril : Le Mont Pujols (Coupe de France) 1° Magali Moquery (Savoie).
- 19 avril : 52°La Flèche Wallonne 1° Nicole Cooke (Grande Bretagne).
- 30 avril : Trophée des grimpeurs 1° Maryline Salvetat.
- 12 au 21 mai : 37° Tour de l’Aude 1° Amber Neben (USA) en neuf étapes.
- 27 mai : 17° Montréal (Canada - Coupe du Monde) 1° Judith Arndt (Allemagne).
- 29 mai au 1° juin : 15° Tour du Grand Montréal 1° Christine Thorburn (USA).
- 11 juin : 17° Soissons (Coupe de France) 1° Marina Jaunatre.
- 15° Classement final Coupe de France 1° Grete Treier (Estonie).
- 14 au 17 juin : Tour de la Drôme 1° Béatrice Thomas.
- 1° Grand prix de la montagne du Tour de la Drôme.
- 24 juin : Championnat de France à Chantonnay 1° Jeannie Longo.
- 27 juin au 1° juillet : 15° Grande Boucle Féminine Internationale 1° Nicole Cooke (Gde Bretagne).
- 1° de l’étape Lisle sur la Sorgue-Les Baux de Provence.
-
1° du GP de la montagne.
- 21 au 23 juillet : 7° du Tour Féminin en Limousin 1° Marianne Vos (Pays Bas).
- 5 au 13 août : 21° Route de France 1° Linda Villumsen (Nouvelle Zélande).
- 19 au 23 août : 11° Trophée d’Or 1° Zoulfia Zabirova (Kazakstan).
- 26 août : 14° Grand Prix de Plouay (Coupe du Monde) 1° Nicole Brändli (Suisse).
- 3 septembre : 55° Rotterdam Tour (Coupe du Monde) 1° Ino-Yoko Teutenberg (Allemagne).
- Classement FFC : 8°.
- Classement mondial : 114°.

2006 4ème à Plouay 2006

4° à Plouay puis aux côtés de Bernard Hinault

POTINS D’APRÈS SAISON.

- La saison 2007 prendra son envol dans quelques jours sans Elisabeth Chevanne-Brunel, alias "Zabou" qui annonçait le 14 décembre dernier, sur son site internet, son retrait de la compétition cycliste.
- Elisabeth Chevanne-Brunel aura marqué le cyclisme féminin de son empreinte au cours de ces 15 dernières années. Dès 1992 elle se fait connaître du grand public en devenant à 17 ans vice-championne du monde junior avant d'être championne du monde junior l'année suivante. En 1992, elle participe aussi à la 1ère édition de la Grande Boucle Féminine Internationale (encore dénommé "Tour Féminin" à cette époque) et elle sera l'une des rares athlètes à participer à toutes les éditions de la course.
- Championne d'Europe espoir en 1997, vainqueur du Tour de Charente-Maritime en 2000, du Tour de la Haute-Vienne 2003 ou encore du Tour de l'Ardèche 2004, Elisabeth Chevanne-Brunel aura collectionné tout au long de sa carrière les victoires et les places d'honneur (6ème de la Grande Boucle 94 et 2005, 2ème du Tour de Navarre 98, 3ème du Tour de la Haute-Vienne 99 et 2000, 6ème du Trophée d'Or et 9ème du Championnat du monde en 2000, vice-championne de France 2004, 4ème du GP de Plouay 2004, 3ème du Tour de la Drôme et 4ème de la Grande Boucle 2006, etc.)
- A 31 ans elle raccroche son vélo après une très belle saison 2006, à l'issue de laquelle elle aurait méritée une sélection pour le Championnat du monde sur soute. Sa non-sélection aura probablement pesé dans sa décision d'arrêter. Zabou souhaite à présent se consacrer au duathlon qu'elle pratiquera au sein de son nouveau club, le TDR de Bordeaux. Son sourire et ses qualités sportives manqueront incontestablement au peloton féminin. Merci pour tout Zabou et au revoir...

proto 2006

Autour de Nicolas Cooke (Gde Bretagne) première de la grande boucle

Derniers bruits avant de pendre le vélo de compétition au clou.

- Elisabeth Chevanne-Brunel qui a mis un terme à sa carrière cycliste fin 2006 a rebondi en duathlon. Sacrée championne d'Aquitaine de la discipline il y a quelques jours (2007), elle s'est imposée, dimanche, lors du duathlon du Cellier du Bruilhois à Layrac, un petit village à une dizaine de kilomètres d'Agen (47). Et ce n'est pas tout, elle va se mettre, si tout va bien ... au triathlon !
- Nous ne terminerons pas la carrière de Zabou sans un petit épilogue la concernant, mais cela ce sera pour une prochaine fois...

Prochaine publication : Épilogue d’une vie de championne
RÉTRO VÉLO DORDOGNE - ÉLISABETH CHEVANNE BRUNEL (18)
avec la collaboration de Michel Lerouge pour le palmarès,
certaines informations et photos de notre championne

 

Posté par Bernard PECCABIN à 14:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

02 octobre 2020

PROMOTION CADETS D’AQUITAINE 1966

LÀ AUSSI IL Y AVAIT DU BEAU MONDE

- Et oui, ils étaient très nombreux les cadets qui ont été qualifiés pour disputer le titre de Champion d’Aquitaine de 1966. "Rétro Vélo Dordogne" s’est amusé à les énumérer, histoire de se rappeler de ceux qui y étaient, de ce qui sont devenus, de ceux aussi qui nous ont quittés et enfin de ceux que l’on voit toujours dans le cyclisme, voire de ceux qui ont des descendants toujours branchés avec le vélo... C’est toute une histoire, mais à l’énumération des noms, sur qu’ils évoqueront des souvenirs et sur qu’ils soulèveront des questions... A lire absolument. Des clubs ont disparus, d’autres existent encore... certains de ces coureurs ont eu une carrière professionnelle ou une brillante carrière amateur...
- Ce portrait de cette promotion c’est un peu comme les groupes d’élèves de nos anciennes écoles publiques, dont les photos meublent certains sites et que l’on cherche à retrouver, histoire de revivre cette époque. Tous ces cyclistes âgés de 15 ou 16 ans, étaient nés soit en 1950, soit en 1951, ce qui fait qu’aujourd’hui ils ont 69 ou 70 ans d’âge (à la date de la publication). Je termine pour citer le nom du vainqueur de ce Championnat couru à Saint-Emilion : son nom, Jacques Martin (RC Mussidan).

1966

Quelques concurrents de cette saison 1966 avec en haut Jacques Martin champion 1966,
Claude Magni, Gérard Vigouroux, Christian Dolhats, puis desous Guy Morin,
Jean-Claude Napias, Jean-Claude Ulbert, Christian Arquey

- Hubert Arbès (US Coarraze-Nay), Jean-Pierre Dumoulin (Aviron Bayonnais), Roger Goni (Guidon Bayonnais), Alain Fiel (Aviron Bayonnais), Alain Laplace (CC Béarnais), Claude Magni (VC Langon), Francis Casas (Bordeaux VC), Alain Cigana (ASPTT Bordeaux), Gérard Lajournade (RC Pont de la Maye), Patrick Irriparnegaray (AS Testerine), Jean-François Dal’Sin (VC Targon), Rémi Lafon (UC Arcachon), Philippe Pérez (RC Pont de la Maye), Jean-Marie Bellot (CA Créon), Marc Lopez (US Cenon), Didier Bruletout (US Coutras), Francis Lamouliatte (ASPTT Bordeaux), Jean-Louis Rouzeau (US Coutras), Denis Pallaro (SCA Libourne), Francis Barrachat (US Cenon), Jean-Pierre Vieilleville (US Coutras), Jean-Claude Munaritz (VC Langon), Guy Peyre (VC Sainte-Livrade), Gérard Barbin (VC Sainte-Livrade), Jean Mourleau (VC Puymirol), Alain Pignoly (UCD Villeneuve), Bernard Tomiet (AS Miramont), François Boyer (CC Belvès), Michel Brun (Pédale Nontron), Francis Gras (UC Montpon), Philippe Barraud (Pédale Nontron), Régis Royère (Guidon Sarladais), Jacques Martin (RC Mussidan), Roland Priat (CA Ribérac), Alain Barillot (CA Ribérac), André Begue (Stade Montois), Jacques Navailles (Stade Montois), Jean-Jacques Lanave (Stade Montois), Jacques Castex (UC Mimizan), Daniel Bareille (UC Orthez), Jacques Bascouert (UC Orthez), Robert Garcia (FC Oloron), Gérard Dufour (Aviron Bayonnais), Jacques Derozier (Biarritz Olympique), Jean-Claude Seguin (SCA Libourne), Claude Hautier (EC Foyenne), Albert Aubert (CA Créon), Christian Turani (ECC Saint-Macaire), Christian Arquey (EC Foyenne), Gérard Saint-Martin (VC Ambarès), Jean Horrereau (VC Coutras), Jean-Paul Reaud (CA Béglais), Michel Favereau (EC Foyenne), Jean-Claude Nawrocki (EC Foyenne), Simon Barrès (VC Réolais), Francis Gastoldi (CC Bordelais), Jean Bellocq (AS Testerine), Christian Lopez (US Cenon), Jean-Paul Dumeau (VC Langon), Loïck Chalme (SA Bordelais), Jean-Claude Marcos (CA Béglais), René Poisson (CC Bordelais), Jacques Gallegaro (EC Foyenne), Paul Latouche (VC Blanquefort), Verdi Spadotto (SCA Libourne), Francis Vacher (AS Miramont), Francis Peyre (VC Sainte-Livrade), Marcel Couteau (VS Marmande), Gérard Vigouroux (UCD Villeneuve), Jacki Santarossa (AS Miramont), Guy Marty (Guidon Sarladais), Jean-Claude Ulbert (Guidon Sarladais), Jean-Marie Galy (Guidon Sarladais), Christian Cotte (CA Ribérac), Jean-Louis Laboutade (CC Périgueux), Patrick Merle (Pédale Nontron), Claude Denis (CC Périgueux), Jean-Luc Joubert (CC Périgueux), Joël Abadie (US Dax), André Daminato (Stade Montois), Lionel Bertrand (US Dax), Jean-Louis Sandre (FC Oloron), Francis Pouyaut (US

Dagot Guy 22

Sauveterre), Vercauteren (UC Artix), Gérard Cruza (Biarritz-Olympique), Alain Pederansino (UC Orthez), Antoine Martinez (Aviron Bayonnais), Jean Clastre (CC Béarnais), Gérard Mourgues (ASPTT Bordeaux), Michel Vézard (CC Bordelais), Gérard Thomas (VC Langon), Alain Balles (AS Testerine), Guy Morin (SCA Libourne), Jean-Claude Napias (Bordeaux VC), Jean-Jacques Langlois (AS Testerine), Jacky Lagardère (VC Réolais), Christian Derrips (VC Bordelais), Alain Dubedat (C. Saint-Médard), Patrick Maillard (SA Bordelais), Guy Dangoumeau (RC Pont de la Maye), Christian Poirier (US Cenon), Christian Santiago (RC Pont de la Maye), Patrick Jacques (AS Testerine), Francis Lorenzeti (VC Langon), Michel Fiorotto (VC Targon), Robert Pauillac (RC. Pont de la Maye), Alain Bernatet (VS Marmande), Jean-Louis Moreau (UC Montpon), Lido Pasini (UCD Villeneuve), Patrick Traversin (VC Sainte-Livrade), Gaston Morales (UCD Villeneuve), Michel Fulchic (VS Marmande), Jean-Louis Moreau (UC Montpon), Guy Dagot (UC Montpon) ci-contre en médaillon, Alain Micoine (UC Montpon), Gilbert Buisson (UC Montpon), Jacques Mazeau (CC Périgueux), Alain Rousseau (UC Montpon), Jean-Jacques Bouyer (CA Ribérac), Christian Biale (RC Mussidan), Jean-Claude Marchand (CC Lindois), Roger Mercier (US Dax), Christian Cabe (Stade Montois), Christian Dolhats (VC Tarnos), Christian Ruffet (CA Béglais).
NDLR : Ceux qui ont un passé connu par Dordogne Cycliste sont en caractères gras.

RÉTRO VÉLO DORDOGNE – Cadets 1966 - © BERNARD PECCABIN
Réédition d’articles parus sur le blog la Dordogne Cycliste (à suivre)

Posté par Bernard PECCABIN à 08:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

01 octobre 2020

2007 CIRCUIT DE LA FRAISE EN PERIGORD - REPORTAGE

Fraise 1

TOUS LES MAILLOTS MIS EN JEU, POUR DAMIEN GUÉRINEAU

- Relire l’article précédent du Circuit de la Fraise : cliquez sur ce LIEN.

25° édition (16 juin 2007) :

Avec du culot, de la rage, de la détermination, Damien Guérineau (EC Ribérac) devient un grand vainqueur face aux quatre vingt dix neuf engagés de l’épreuve. Endossant le maillot de leader, le maillot du meilleur grimpeur, le maillot du meilleur sprinter et cerise sur le gâteau, le maillot du Challenge du Conseil Général, le Ribéracois a écrasé l’édition 2007 terminant en solitaire, devant Roman Naïbo (VC Sainte-Livrade) et Pierre Prévost le revenant (UC Brive), qui avait justement gagné devant ce Guérineau voilà deux ans...

Fraise 2

Victoire incontestable de Guérineau pour cette édition du quart de siècle © sha

Le classement : 1. Damien Guérineau (EC Ribérac), 2. Roman Naïbo (Sainte-Livrade), 3. Pierre Prévost (UC Brive), 4. Yoan Soubes (VC Bazas BB), 5. Jérémy Leconte (Dordogne Périgord), 6. M. Martin (Mérignac VC), 7. Julien Ballion (US Villenave), 8. D. Beaune (Peyrehorade Sports), 9. Florian Dubost (UC Brive), 10. Flavien Barret (VC Langon).

PICT0082

Le hold up de Damien Guérineau qui endosse la totalité des maillots. Heureusement que le règlement
stipule qu’il ne peut y avoir cumul, d’où une autre répartition (le 2° du classement)

RÉTRO VÉLO DORDOGNE - HISTOIRE DU CIRCUIT DE LA FRAISE -
© BERNARD PECCABIN
Prochain épisode : 2008 Stéphane Laborde haut la main

Posté par Bernard PECCABIN à 10:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

30 septembre 2020

2008 : 22ème TOUR DE LA DORDOGNE

FRANCK CHARRIER (CC NOGENT) EN JAUNE A TRELISSAC

TD 2008

Dernière étape à Trélissac

Ici lien avec le Tour 2007.

Les étapes du Tour

- Lamonzie Saint-Martin-Monbazillac le 3 juillet : Lamonzie Saint-Martin, Gardonne, Bourg d’Abren, La Force, Ginestet, Maurens, Lembras, Queyssac, Liorac sur Louyre, Sainte-Foy de Longas, Grand Castang, Trémolat, Limeuil, Cadouin, Saint-Avit Sénieur, Beaumont, Nojals et Clottes, Sainte-Sabine, Saint-Léon d’Issigeac, Issigeac, Saint-Aubin de Lanquais, Saint-Nexans, Colombier, Monbazillac, Colombier, Monbazillac (soit 167 kms).
- Payzac-Saint-Yrieix la Perche le 4 juillet : Payzac, Lanouaille, Dussac, Thiviers, Sarrazac, Dussac, Excideuil, Saint-Médard d’Excideuil, Essendiéras, Génis, Salagnac, Clairvivre, Génis, La Pécharias, Saint-Mesmin, Charoncle, Payzac, Angoisse, Jumilhac, Saint-Yrieix, (1er passage) Saint-Yrieix (soit 135,1 kms).
- Mensignac-Mensignac le 5 juillet (matin) : Mensignac, La Jourdonnie, près de Lalande, Dourles, Lambertie, Mensignac (soit 10,1 kms contre la montre).
- Ribérac-Ribérac le 5 juillet (après-midi) : Ribérac, Festalemps, Saint-Privat des Près, Saint-Aulaye, les Massias, Léparon, La Roche Chalais, le Soulard, Echourgnac, Saint-André de Double, Siorac de Ribérac, La Garde, Saint-Martin de Ribérac, Ribérac (1er passage), Plaisance, la Grade, Saint-Martin de Ribérac, Ribérac (2ème passage), Plaisance, La Garde, Saint-Martin de Ribérac, Ribérac (soit 105,3 kms).
- Tocane-Trélissac le 6 juillet (après-midi) : Tocane, Lisle, Bourdeilles, Brantôme, Saint-Martial de Valette, Nontron, Saint-Pardoux la Rivière, Champs-Romain, Saint-Saud, Miallet, Saint-Jory de Chalais, Saint-Martin de Fressengeas, Saint-Jean de Côle, Saint-Pierre de Côle, Saint-Front d’Alemps, Ligueux, Les Piles, Trélissac – trois passages et arrivée (soir 148,5 kms).

- A 31 ans Franck Charrier a pris le meilleur sur Johan Mombaerts, 23 ans. Ce dernier ancien sociétaire du CA Castelsarrasin, licencié maintennat au CM Aubervilliers et futur professionnel chez Auber 93, disputait sa première course par étapes de plus de deux jours. L’affrontement a été quotidien entre ces deux coureurs de génération différente. Le profil de la course a finalement souri à ceux qui avaient le plus de maturité. Mombaerts longtemps second avait commencé avec Charrier à trouver l’ouverture lors de la première étape, mais c’est le deuxième jour que tout s’est précisé, avec un Charrier vainqueur de quatre petites secondes à Saint-Yrieix la Perche devant Mombaerts. Le chrono sera gagné encore par Charrier et le soir à Ribérac on restera sur le statu-quo entre ces deux rivaux, arrivés dans le même temps. Lors de la dernière étape sept coureurs faussèrent compagnie au peloton, mais ils n’étaient point dangereux pour menacer Charrier et son équipe conquérante.

TD 2008

Franck Charrier lors du dernier protocole

Classement : 1. Franck Charrier (CC Nogent sur Oise) en 13h32’26s, 2. Johan Mombaerts (CM Aubervilloiers) à 24 secondes, 3. Cumont (USSAP Barentin) à 2’10, 4. Olejnik (USSAP Barentin) à 2’28, 5. Derangère (SCO Dijon) à 2’40, 6. Lemarchand (CM Aubervilliers) à 2’58, 7. Brice Feillu (CC Nogent sur Oise) à 3’08, 8. Marié (ES Gascogne) à 3’33, 9. Kwiatkowski (US Montauban) à 3’43, 10. Clain (Saint-Cyr les Tours) à 4’45.

Lamonzie/Monbazillac : Damien Branaa (Entente Sud Gascogne)
Payzac/Saint-Yrieix la Perche : Franck Charrier (CC Nogent sur Oise)
Mensignac/Mensignac (clm) : Franck Charrier (CC Nogent sur Oise)
Ribérac/Ribérac : Tomasz Olejnik (US Pavilly Barentin)
Tocane/Trélissac : Franck Vermeulen (VC Rouen)
Général : Franck Charrier (CC Nogent sur Oise)

RÉTRO VÉLO DORDOGNE – 2008 avec le 22° TOUR DORDOGNE
© BERNARD PECCABIN Ici le Tour de la Dordogne 2009
Réédition d’articles parus sur le blog la Dordogne Cycliste

Posté par Bernard PECCABIN à 10:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

29 septembre 2020

24° TOUR DU PÉRIGORD 2020

CLÉMENT JOLIBERT EN SOLO

2020 Tour du Périgord Vallée de l'Homme

Départ sous les rochers de la vallée de l'Homme aux Eyzies © photo Guy Dagot

- Il ne faisait pas chaud (11 degrés à peine) du tout en ce dernier samedi de septembre dans la capitale de la préhistoire. Sur les bords de la Vézère et de la Beune, la pluie était tombée ce qui n’a pas arrangé les organismes des coureurs partis pour une course de 120 kms autour des Eyzies.

2020 Tour du Périgord 3

L'ascension de la côte des Cugnes © photo Guy Dagot

- D’entrée, les hostilités ont été ouvertes par le Périgourdin Thomas Acosta qui a disputé toute la course aux avant-postes, accompagné de Gabriel Peyencet, un autre Périgourdin et Mickaël Larpe (VS Chartres). Jolibert (CSG Blagnac) est sorti en contre vers le km 26 avec un groupe qui a effectué la jonction 32 km plus loin où l’on notait Nathan Vandepitte, Baptiste Lavigne, Kévin Besson, Clément Delcros et Florent Castellarnau.

2020 Tour du Périgord 2020 6

Thomas Acosta (CR4C Roanne) le régional de l'épreuve en tête © photo Guy Dagot

- Au fil des tours les dernières escarmouches se réduiront, tout comme le nombre des échappées avant que Besson d’abord, puis Jolibert ensuite, ne sortent seul pour remporter cette 24° édition.

2020 Tour du Périgord 11DSC_8498-1-1024x683[1]

Clément Jolibert vainqueur © photo Guy Dagot

- Course rendue difficile par la météo, avec 26 coureurs à l’arrivée sur les 70 partants. Courageuse organisation avec des conditions sanitaires imposantes et exigeantes pour le VC Monpazier au contrôle technique et à l’association Sportive "la Cro Magnon" qui avait apporté son concours.

2020 Tour du Périgord 12DSC_8547-1024x683[1]

Jolibert aux côtés de Jean-Louis Gauthier © photo Guy Dagot

Le classement : 1. Clément Jolibert (GSC Blagnac) les 121 km en 2h58’39s, 2. Kévin Besson (Occitane Form.) à 22 s, 3. Clément Delcros (AVC Aix en Provence), 4. Thomas Acosta (CR4C Roanne), 5. Florent Castellarnau (VC Cournon), 6. Baptiste Lavigne (Occitane Form.) tous même temps, 7. Stéphan Bennett (GBR VC Cournon) à 3’02s, 8. Brice Dujardin (Creuse Oxygène à 3’17s, 9. Gabriel Peyencet (U Cube 17) à 3’25s, 10. Maxime Urruty (VC Cournon) à 3’37s, etc...

2020 Tour du Périgord 8

Podium avec de gauche à droite Acosta meilleur grimpeur, Besson (2°) Jolibert le lauréat),
Delcros (3) et Daudin (Sablé Sarthe) 1° SR © photo Guy Dagot

- Récapitulatif des Tours du Périgord sur ce LIEN.

- Autre reportage et photos sur ce LIEN. (Jusqu’à expiration validité).

VÉLO DORDOGNE - 24° TOUR DU PÉRIGORD
© photos Guy Dagot - La mémoire du cyclisme en Dordogne est à découvrir sur ce blog

Posté par Bernard PECCABIN à 14:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]