LE PARCOURS ENTRE NIVERSAC ET MONTIGNAC
CONSTITUERA LA SEULE NOUVEAUTE DU TOUR EN DORDOGNE

- Le présent reportage revient sur le passage du Tour de France prévu en 2017. Disons tout d’abord que l’ensemble du parcours a déjà été visité lors de précédentes éditions, à une exception près...

Px-Bc

Le parcours : un itinéraire sinueux avec un faux plat jusqu'à Thenon et une bosse avant Sarlat

PERIGUEUX VILLE REPOS
- C’est une grande première qui permettra à tous de se ressourcer dans une région leader pour le tourisme vert et sa gastronomie.

Périgueux 1994

Plusieurs hypothèses pour quitter la capitale du Périgord : le pont ou le long des quais...
...mais la cathédrale Saint-Front en toile de fond...

PERIGUEUX VILLE DEPART
- Après 1961, Périgueux reprend son rôle de ville départ. On avait assisté alors à un Périgueux-Tours long de 309 km. Mais n’oublions pas non plus le Périgueux-Bergerac dans le cadre cette fois d’un contre la montre (1194). Pour la quatrième fois après 1961, 1994 et 2014 Périgueux est lié avec la ville de Bergerac dans le cadre de la grande boucle. Mais la préfecture a été traversée également en 1952, 1963 et 2007 par le peloton.

Périgueux-Mataguère 94

Place Francheville et sa célèbre tour Mataguère

PERIGUEUX-BERGERAC (étude du parcours)

- La portion Périgueux-Niversac a été empruntée en 2007 en sens contraire lors de l’étape Cahors-Angoulême qui traversait le département en diagonale par les grandes routes.
- De Niversac à Montignac, c’est une grande première puisque jamais sur les vingt-cinq de ses passages, cet itinéraire a été emprunté. Sainte-Marie de Chignac, Saint-Pierre de Chignac, Saint-Crépin d’Auberoche, Milhac Gare, Fossemagne, Thenon et Auriac pourront applaudir pour la première fois de leur histoire la caravane et le peloton du Tour de France.
- Montignac-Les Eyzies a été parcouru lors de l’an 2000. Les coureurs se rendaient de Limoges à Villeneuve sur Lot à cette époque. Ils étaient passés sur les rives de la Vézère jusqu’au Bugue, ville qui sera évitée en 2017.

au pays de Cro Magnon

Au Pays de Cro Magnon

Les Eyzies-Sarlat

Entre Les Eyzies et Sarlat, la côte des Rivaux

- Les Eyzies-Sarlat : ce parcours par la côte des Rivaux ne constitue pas une nouveauté. A plusieurs reprises et même dans les deux sens, le Tour de France s’est rendu sur ce parcours. Si bien que ces deux villes comptent un total de visites qui ferait des envieux (Sarlat : 1964, 1969, 1973, 1987, 1994 et 1998 soit six fois, Les Eyzies : 1964, 1969, 1994 et 2000 soit quatre fois).
- Sarlat-Vitrac : En 1987, lors de l’étape Brive Bordeaux, les coureurs sont passés par la RD 46, chose qui sera faite en 2017.

Sarlat

Sarlat sera traversé en 2017 pour la septième fois par la grande boucle

VALLEE DE LA DORDOGNE
- La vallée de la Dordogne (jusqu’à Bergerac) : elle constitue la grande voie transversale du Tour lorsque celui-ci se rendait de Bordeaux ou Ste Foy au Massif Central et vice versa. La voie a été empruntée d’Ouest en Est et une fois du Nord au Sud, avec, venant du Bugue, traversée du Buisson via Saint-Avit Sénieur.

Périphérie de Lalinde 1994

Du côté de Lalinde, le long du canal latéral de la Dordogne

Pézuls-Le Bugue

Pézuls (cinq passages) sera évité tout comme le Bugue qui ont constitué des itinéraires bis de la vallée de la Dordogne

- C’est surtout le chaînon Bergerac- Lalinde qui tient la corde, avec 1964, 1973, 1976, 1987, 1994 soit cinq passages (parfois de Lalinde, les concurrents filaient sur Sauvebœuf, pour rallier Pézuls puis Le Bugue). Mais c’est sur ce parcours aussi que le Tour de France a connu la plus grande tragédie, celle de Port de Couze (1964). On termine avec une mention pour Creysse, qui en plus des cinq passages précités a été traversé en 1961 lors du chrono Bergerac-Périgueux. (relire l’accident de Port de Couze et sa tragédie sur ce lien).

Port de Couze hier et aujourd'hui

Port de Couze d'hier à aujourd'hui... Le même parcours avec un carrefour modifié

- Autres particularités en 1969, où cette fois là le Tour a utilisé une voix parallèle à la rivière en traversant Bergerac, puis en passant dans le haut de Saint-Sauveur, Liorac, Saint-Félix de Villadeix, Sainte-Foy de Longas, Sainte-Alvère, Le Bugue et les Eyzies... (étape Libourne-Brive). En 1976, le Tour est allé de Bergerac à Siorac en Périgord par la route qui sera prise en 2017 mais en sens contraire. Il avait ensuite visité Belvès, Saint-Laurent la Vallée, Castenaud, Saint-Cybranet pour rejoindre Vitrac puis Carsac (étape Sainte-Foy-Tulle).

Groléjac

En 1994, le Tour traversait le fleuve Dordogne à Groléjac.
En 2017, ils franchiront la rivière espérance à Saint-Cyprien puis à Lalinde

- Quand au reste des rives de la Dordogne, elles ont été utilisées en partie et toujours dans les deux sens. Ceci en 1973 pour la partie Saint-Cyprien-Vézac. Puis en 1976 pour le chainon Le Buisson-Lalinde, en 1987 entre Vitrac et Saint-Cyprien, en 2007 entre la Roque Gageac et Saint-Cyprien. En 1973, le parcours prévu en 2017 a été effectué dans le sens contraire, de Bergerac jusqu’au carrefour de Vézac où les coureurs ont rejoint directement Sarlat.
Conclusion : On se perd un peu dans ces traversées de la vallée de la Dordogne, mais on peut dire que toute la vallée a vu au moins un passage au cours de son histoire.

Bergerac 94

Le Tour à Bergerac : une grande fête

BERGERAC EN POLE POSITION

- La sous-préfecture de la Dordogne a été de loin la plus traversée et visitée dans l’histoire du Tour Elle a été traversée en 1964, 1969, 1973, 1976 et 1987, plus ville départ en 1961 (chrono), 1994 (sur Cahors), 2014 (chrono) et ville arrivée en 1994, 2014 et 2017 soit un total de huit visites pour onze journées de cyclisme.

carte en relief TDF 2017

Sur cette carte en relief le parcours. Notons les parties escarpées juste avant Thenon et Sarlat

VELO DORDOGNE - LE TOUR A LA LOUPE © Bernard PECCABIN
Prochain sujet : Eymet ville départ du Tour 2017 a aussi son histoire cycliste