vélodordogne

- Bientôt dix ans que ce blog existe et j’avoue que parfois, une certaine lassitude prend place. Aussi ai-je décidé de modifier un peu les insertions de mes publications. Elles ne seront pas systématiques comme c’est le cas pour la rubrique "il y a 50 ans" et "il y a 25 ans" qui évolueront désormais sur un format réduit. Dix ans, ça commence à peser, car moi aussi, j’en ai pris un sacré coup derrière les oreilles. Comme tous les retraités, j’ai besoin de souffler. J’ai passé effectivement de longues et nombreuses heures aux archives pour vous compter le cyclisme d’antan pour lequel je n’en vois jamais le bout..., mais qui nous fait revivre une belle époque.
- Un cyclisme qui n’a rien à voir avec celui d’aujourd’hui, plus que jamais à bout de souffle. Notre discipline est tombée bien bas. Quoique l’on dise, elle se trouve au fond du gouffre avec peu de courses, peu de coureurs et un manque de motivation des nouvelles générations. Je plains sincèrement ceux qui courageusement poursuivent cette lourde tâche tout en étant heureux d’avoir connu ce que j’ai vécu. Ce lien avec le passé, permet de vous rappeler des souvenirs, de revoir des anciens, des périodes, avec des photos. Les deux blogs "la Dordogne Cycliste" et "Vélo Dordogne" constituent aujourd’hui une banque d’informations de la discipline au niveau départemental et parfois au-delà. Il suffit d’aller sur Google pour vous en rendre compte.
- Mais revenons sur mes propos et sur ma décision de lâcher pas mal de lest. Pas question d’arrêter mes blogs et de perdre cette mine d’informations, mais place à une autre façon de m’impliquer en mettant d’abord le pied sur la pédale du frein. Et puis enfin, il y a un souci d’intendance, avec du matériel qui devient très vite obsolète et pour lequel l’aide reste inexistante et toujours à la charge du retraité que je suis devenu. Soit des circonstances majeures pour calmer mes interventions sur la toile. Je vous avoue que ce n’est pas toujours agréable d’agir seul, sans aide, sans avis, avec si peu de commentaires. J’essaye de m’accrocher, mais cela devient difficile et parfois la saturation me guette.
- Pour être informé, je vous invite maintenant à vous inscrire à ma NEWSLETTER rubrique qui se trouve en haut et à gauche de ma page d’accueil. Il suffit d’insérer votre adresse mail et de cliquer sur les cases qui vous conviendront. Une façon de me suivre de plus près et de ne louper aucun de mes sujets dans le futur.

VÉLO DORDOGNE - PERSPECTIVES ET AVENIR © BERNARD PECCABIN
La mémoire du cyclisme en Dordogne est à découvrir sur les blogs :
http://la-dordogne-cycliste.allmyblog.com/ et http://velodordogne.canalblog.com/