LA PUCE DU LIMOUSIN
(par Gérard Descoubès. Source : Patrimoine cycliste du Grand Sud-Ouest - Tome 1)

- Claude Mazeaud n’est pas un Périgourdin, mais il en est devenu, notamment en passant de nombreuses saisons au CC Lindois, puis à Bergerac où il a terminé sa carrière en qualité de vélociste pour Peugeot. C’est sous les couleurs du CC Lindois, que Mazeaud a conquis le titre de Champion de France des Indépendants. Il rejoint le cercle fermé de nos champions de France tels Valentin Huot (57 & 58), Francis Duteil (76 & 79) et aussi Pierre-Raymond Villemiane (1980) un Foyen qui a porté les couleurs du VC Bergerac.

Meuzac 67

Victorieux à Meuzac (87) en 1960

- Ce petit format énergique et résistant qui possédait une vélocité dévastatrice dans les arrivées en côte n’a jamais recherché la facilité. Il a toujours préféré se frotter à plus fort que lui plutôt que de gagner vingt ou trente courses par an. De plus, il n’aimait absolument pas, mais alors pas du tout, courir avec les jeunes de son âge, cela le démotivait. Il avait débuté directement en indépendant, et n’avait pas hésité à juste dix-huit ans, après six mois de compétition seulement à aller défier les "pros" dans le terrible Bol d’Or des Monédières. De suite dans l’allure, il devait se retrouver échappé avec Roffet et le légendaire coureur Helvète Hugo Koblet. Jacques Anquetil en personne s’était employé pour faire échouer la fugue. Projeté en pleine lumière, il était renvoyé aux ténèbres par deux longues années passées en Algérie. Malgré cette longue coupure forcée, après quelques mois de compétition, il devenait Champion de France des indépendants dans la région Paloise, sur un circuit truffé de bosses et nerveux à souhait, disposant dans la bosse d’arrivée du réputé Normand Jean-Claude Lebaube. Suite à ce titre, plusieurs groupes sportifs lui firent les yeux doux. Il choisit Mercier. Peut-être influencé par la présence de son voisin Raymond Poulidor ? Aujourd’hui l’on peut se poser la question pour savoir si cela avait été le meilleur choix qu’il ait fait. Reclassé "indé" en 1965, il se produira très souvent en Bretagne, où il inscrivit au moins une fois toutes les plus belles courses du Comité à son palmarès. Il était devenu le grand copain de François Le Bihan. A sa retraite cycliste, il œuvrera pour son propre compte dans un prospère magasin de cycles à Bergerac. Son fils Laurent fut quelques années plus tard un bon première catégorie, qui curieusement abandonna la compétition alors qu’il venait de réaliser sa meilleure saison, y remportant ses plus grandes victoires. Il se consacrera à ses chevaux de courses, devenant un driver côté sur tous les hippodromes de France.

Mazeaud fils

Laurent Mazeaud, fils de Claude a également excellé dans le cyclisme

Claude Mazeaud en bref : né le 17 janvier 1937 à Vignols (Corrèze). Taille : 1,63 m, poids 58 kg. Débuts en 1955, professionnel en 1962, reclassé indépendant en 1965, termine sa carrière en 1972.
Clubs successifs : Vélo-Club Arédien (Saint-Yrieix la Perche) de 1955 à 1957, service militaire en Algérie de 1958 à 1959, Cyclo-Club Brive (1960), Cyclo-Club Lindois (1961), Union Vélocipédique Limousine (1962 à 1964), Cyclo-Club Bordelais (1965), Cyclo-Club Lindois (Lalinde de 66 à 1972).

M

Champion de France des Indépendants en 1961, ici avec remise du maillot par M. Louis Daugé président de la FFC

PALMARÈS DE CLAUDE MAZEAUD

1955 : indépendant 4° catégorie (14 victoires)1° à Saint-Hilaire-Foissac, 3° Lubersac
1956 : indépendant (six victoires)
1957 : indépendant (huit victoires)
1958 à 1959 : néant (service militaire en Algérie)
1960 : indépendant (trois victoires) 1° à La Chatre, 1° à Meuzac, 3° Boucles d’Allassac
1961 : indépendant (Polyrey Royal Fabric)
Champion de France sur route individuel (2° Lebaube), Champion du Limousin des sociétés avec le Cyclo-Club Lindois (équipe avec Pierre Frare, Moïse Bodin, Georges Dupré, Roger Tabanou), 1° Châteauroux, Bonnat, Vertheuil sur Charente, Saint-Yrieix la Perche, 1° du critérium d’Auvergne, 1° du Grand Prix Martini à Brive, 1° Bonnat, 2° Oradour sur Glane (1° Stablinski), 2° Grand Prix du Coux et Bigaroque, 2° Montamisé, 3° Oradour sur Vayres, 3° Mende, 3° Belvès, 2° Bessereix, 2° Commentry, 2° Thizy.
1962 : Professionnel (Mercier-BP - Meubles Masbou) 14 victoires
1° Oradour sur Vayres, 1° Grand Prix de Figeac, Saint-Laurent sur Gorre, Piègut-Pluviers, 15° Critérium national de la route, 85° Paris-Tours, 1° Boucles du Bas Limousin, 2° Lubersac, 2° Pluvigner, 2° Pontivy, 1° Cyclo-cross à Sainte-Capraise de Lalinde.
1963 : Professionnel Mercier-BP
1° Oradour sur Vayres, 1° Valence sur Baïse, 1° Grand Prix de Commentry, Meymac (2° J. Gil), 2° Ronde des rasoirs Philips à Vezrgongheon (1° Anquetil), 4° Circuit d’Aquitaine (1° Maliepaard), 5° Bol d’Or des Monédières, 6° Grand Prix de Nice, 14° Paris-Tours, 2° Montmorillon, 2° Eymoutiers, 3° Ussel, 2° Circuit d’Auvergne
1964 : Professionnel Margnat-Paloma
1° Meymac, 1° Prix de la Saint-Jean à La Couronne (2° Bingelli), 1° Saint-Brieuc, 2° Circuit d’Aquitaine, 11° Mont Faron (1° Bahamontès à 3’30s), 3° Boucles du Bas Limousin, 6° Grand Prix d’Aix en Provence
1965 : Reclassé indépendant Berger-Gramont

mazeaud, Raymond, Bidart, Pinaud, Suire, Laborde

Au CC Bordelais (1965) avec Mazeaud, Raymond, Bidart, Pinaud, Suire et Laborde

1° Saint-Brieuc (2° Anquetil), 1°Gensac, 1° Saint-Thomas de Conac (2° Wolfshohl), 7° Bordeaux-Périgueux), 3° Bourbriac, 2° Violay, 2° Boussac, 2° Meymac
1966 : Indépendant Peugeot
Montastruc (Prix Pinel), 1° Brive, 1° Lubersac, 1° Saint-Amandin, 1° Deux journées en Haute-Limagne, Grand Prix de Plouay (2° J. Bourles), 3° Bernos Beaulac, 3° Saint-Flour, 2° Vergongheon, 2° Massiac

sigoulès 67

A Sigoulès (1967) Mazeaud victorieux devant Barjolin

1967 : Indépendant Peugeot
1° Sigoulès, 1° Trémolat, 1° Liorac, 1° Lalinde, 1° Grand Prix de Plouay, 1° de la deuxième étape de la Ronde de Majorque (Espagne), 2° Plancoët (1° Guy Ignolin), 2° Tour du Béarn (1° Luis Ocana), 3° Boucles du Bas Limousin, 3° Bugeat, 2° Lescouët Jugon, 3° Saint-Junien, 2° Valence sur Baïse, 2° Saint-Alvère, 2° Plassala
1968 : Indépendant Peugeot
1° des Trois Jours Bretons qui groupaient les critériums de Guerlesquin-Plassala et Sizun, 1° Guerlesquin (2° André Foucher), 1° Plumieux (2° Guy Ignolin), 1° Plénée Jugon, 1° Saint Cast, 1° Aurillac, 1° Meymac, 1° Sireuil, 1° Grand Prix des Monts de Blond, 1° Circuit d’Aigre, GP de la Trinité à Guéret (1° Raymond Poulidor), 5° Championnat de France des Hors catégorie, 2° Boucles du Bas Limousin, .
1969 : amateur Hors Catégorie Peugeot
1° Le Quillo, 1° Meslan (2° Bouloux), 1° Tour du Béarn, 1° Boucles d’Allassac (2° Riotte), Cénac et Saint-Julien, 3° La Souterraine, 3° La Trimouille, 1° Limoges, 2° Meymac
1970 : amateur Hors catégorie Peugeot - 8 victoires
1° Plessala, 1° Meslan, 1° Chevanceaux, 1° Circuit de l’Argoat, Tour des Landes, 2° Poullalouen
1971 : amateur Hors catégorie Peugeot - 12 victoires
1° Circuit du Gard, 1° Créon d’Armagnac, 1° Angoulême, 1° Hennebont, 1° Châteauneuf, 1° Saint-Just (2° Le Bihan), 1° Spezet, 1° Tour des Alpes de Provence, vainqueur de la deuxième étape du Circuit du Gard, 2° Tour du Vaucluse, 2° La Souterraine (1° Merckx), 2° Sévignac, 5° Montbron, 6° Châteaulin, 10° Tour des Vosges, 1° Saint-Just sur Loire, 3° Meymac
1972 : amateur Hors catégorie Peugeot - 4 victoires
1° de la dernière étape du Tour des Alpes de Provence, 2° Pommerit le Vicomte (1° Bernard Labourdette), 6° Plouay.

Lebaube, Mazeaud, Jousset 61

Lebaube, Mazeaud et Jousset échappés au Championnat de France à Pau

Claude Mazeaud (CC Lalinde) devient à 24 ans
Champion de France des indépendants
(retour sur cet exploit qui s'est déroulé le samedi 22 juillet 1961 à Pau

LE PARCOURS : Croix du Prince à Pau, Gélos, Mazères, Uzos, Rontignon, Narcastet, Baliros, Pardies-Piétat, Saint-Abit, Arros-Nay, Bourdettes, Nay (km 18), Asson, Bruges, Mifaget, Louvie-Juzon, Arudy, Buzy, Buziet (km 48), Ogeu, Hérrère, Oloron, Esquiule, Barcus, Hoquy, Chéraute, Mauléon (km 92), Viodos, Abense, Espes, Undurein, Charitte-de-bas, Aroue, Etcharry, Domezain, Béhasque, Saint-Palis (km 115), Osserain, Guinarthe, Sauveterre, Lasbordes, Salies de Béarn, Bérenx (km 145), Orthez, Biron, Sarpourenx, Maslacq, Lagor, Mourenx, Lahourcade (km 175), Monein, Cuqueron, Lacommande, Artiguelouve, Laroin (km 200), Jurançon, Pau (arrivée tribunes de la gare, km 208).
- Samedi après un entracte de 24 heures faisant suite à celui des sociétés, le championnat des indépendants se disputait sur un parcours accidenté. Quatre vingt huit coureurs signèrent la feuille de départ. La première attaque est l'œuvre de Demare. Le Normand tient 25 kms après avoir eu près de 45 secondes d'avance. Dans la côte de Barcus (70° km), difficulté sérieuse du parcours on note la tentative de Scavardu et Laversire, bientôt rejoints par l'infatigable Demare. Le Tourangeau Jeugnet est distancé, Salvator perce et revient. Le trio de tête est remplacé par Morvan (Bretagne) et Jouglin (Guyenne). Tous deux prennent jusqu'à 1'15s. Le cap des 100 kms est franchi. Demare perce et ne pourra rejoindre le peloton qui chasse énergiquement et le regroupement général s'effectue au 113° kilomètre.
- Deux bornes plus loin, vers Saint-Palais, Scavardu, Le Friol (Bretagne) et Risso (Languedoc) s'échappent. Mosello, Lebaube, Cousseau, Jouglin, Rouquette, Arnaud, Huiart viennent se joindre à eux. On pense assister à la bonne échappée, mais le regroupement s'opère à nouveau au 135° kilomètre.
- Sur la route nationale menant à Orthez, cinq hommes prennent du champ : Arnaud, Jousset, Gabard, Senicourt et Valfrey. Ce dernier ne peut tenir. De la sorte, à Maslacq (163° km) quatre hommes sont en avance de 45 secondes sur Hocqueaux et Mosello jaillis du peloton, qu'ils précèdent eux-mêmes de 25 secondes.
- De la côte de Lagor (168° km) Jousset franchit le sommet détaché, suivi de Gabard et Senicourt. Arnaud en effet a décroché, mais derrière deux hommes ont surgi : Lebaube l'un des grands favoris et le Périgourdin Mazeaud. Les deux chasseurs passent les leaders en flèche, sauf toutefois René Jousset. Ce dernier ne restera pas dans leur sillage dans la dure côte du Cuqueron (182° km), il est lâché victime de ses efforts. (là où le Tour 2011 est passé pour la première fois)
- Lebaube et Mazeaud continuent donc, le premier dans son style puissant, le second ne rechignant point au relais. Cependant, dans les derniers kilomètres, Lebaube ne laisse pas à Mazeaud la faculté de mener. Tenant un train d'enfer, il pense le lâcher ou l'écœurer, mais ne le peut, et se dégageant dans les derniers mètres, le Périgourdin Mazeaud, plus vite bat in-extrémis, d'une demi-roue le Normand Lebaube sur la ligne.
- Claude Mazeaud (24 ans) grande révélation de ce championnat car aucun pronostic ne pouvait être émis à son égard, appartient au CC Lindois dont les dirigeants particulièrement experts, sont continuellement au labeur pour la pérennité du cyclisme au sud de la Dordogne, donc du Limousin.

Classement : 1. Claude Mazeaud (CC Lindois), les 208 kms en 5h25'25s, sur cycle Royal Fabric, groupe sportif Polyrey, 2. Jean-Claude Lebaube (VC Rouen) m.tps, 3. Jean-Marie Cieleska (UC Bourges) à 2'50s, 4. Bernard Glays (Pontivy) m.tps, 5. Sinicalschi (Provence), 6. Sandona (Parentis), 7. Poutou (Pau VC), 8. Marsy (Auvergne), 9. Vallée (Poitou), 10. Castel (Lorraine), 11. Viallat (Lyonnais), 12. Barrère (Dax), 13. Sénicourt (Flandres), 14. Grossier (Flandres), 15. Fanthou (Ile de France), 16. Huiart (Normandie), 17. Lefranc (Normandie), 18. Beaufrère (Orléanais), 19. Dujour (Franche Comté), 20. Ferrigno (Provence) etc...

CCL 61

- Championnat du Limousin des sociétés à Lalinde, le 10 juin 1961. De gauche à droite, Henri Mercier directeur sportif, Marcel Puymirat Président du Comité du Limousin, Claude Mazeaud, M. Estay Président du CC Lindois, Georges Dupré, Mademoiselle Estor, Roger Tabanou, Josy Mercier, Pierre Frare et Moïse Bodin.

Assemblée Générale du CC Lindois en 1961

- Le titre si envié de Champion de France des indépendants remporté le 22 juillet dernier (voir sur ce lien) à Pau, par l’un de ses coureurs, Claude Mazeaud a été accueilli au CC Lindois dans l’enthousiasme.
-
 Cette victoire cela se conçoit fur au groupement le grand évènement de la saison qui si elle n’eut sur le plan général l’ampleur des trois précédentes n’en fut pas moins fructueuse en succès. Il y a lieu de rappeler ceux d’un jeune espoir Louis Melchior qui vainqueur à Mauzens-Miremont , Beaumont, Vergt, Echourgnac, Le Buisson, Saint-Avit le Seigneur compte en outre, huit places de second, trois de troisième et autant de quatrième.
- Or les résultats de ce jeune garçon ont suggéré aux dirigeants Lindois de transformer provisoirement le visage de la société. Afin de satisfaire aux exigences déroulant de la situation présente et consistant en départ pour l’armée ou en changement de résidence des certains de ses coureurs, ils ont décidé au cours de leur assemblée tenue à Lalinde en présence de tous les membres ou de réunions, ce qui suit en vue de la prochaine saison :
1. De se consacrer en 1962 aux jeunes et de former en premier lieu dans ce but une équipe de cadets.
2. D’en constituer une seconde avec des jeunes éléments encore, afin d’être progressivement en mesure de disposer d’une grande équipe digne de celles de 1959-60, 61 et placée toujours évidemment sous le patronage de Polyrey, mais plus simple que les précédentes.
Ayant l’intention de faire connaître en temps opportun les résulats des démarches en cours, entreprises dans ce sens, les dirigeants du CC Lindois ont élu au cours de leur assemblée leur bureau et diverses commissions 1962. En voici la composition :
Présidents d’honneur : MM les directeurs d’usines ou présidents des sociétés de Lalinde et de Couze Saint-Front. Vice-Présidents : MM. Les conseillers municipaux de ces villes.
Président d’honneur actifs : MM. Ventenat conseiller général, maire de Lalinde ; Maroussie maire de Couze Saint-Front ; de Libouton des papéteries Sibille à Lalinde ; Milhaud, directeur des papéteries à Port de Couze, Derein des usines Rey à Couze.
Président actif : M. Elie Estay. Vice-Président : M : Henri Mercier.
Secrétaire général : M. Charles Brassart. Adjoint : M. Freddy Smeet. Trésorier : M. Antoine Andréani. Adjoint : M. Louis Decima. Conseiller technique : M. Roger Lapébie.
Commissions - Courses : MM. Mercier, Estay, Brassart, Le Boédec, Valette, Delcel, Lachaud, Smeet, Andréani, Decima. Finances : Delcel, Brassart, Smeet. Vigilance : MM. Estay, Mercier, Brassart, Andréani, Valette, Décima, Smeet. Fêtes : MM. Bach, Fontayne, André et Guy Marchand, Estay, Rayet, Mazeau, Décima, Lachaud et le bureau. Matériel : M. Brassart.

EVCCB

L'EVCC Bergerac devant le magasin Peugeot Cycles Mazeaud

L'EVCC BERGERAC DE CLAUDE MAZEAUD, ENTRAINEUR

Dirigeants de l'EVCC Bergerac en 1984 : Michel Viremouneix, Michel Mortreuil, Guy Thomasson, Aimé Mathieu, Christian Foulquier, Jean-Michel Thomasson, Jeannette Guimberteau, Georges Gazel, Daniel Triat, Francis Boisserie, Claude Mazeaud, Alain Bernard, Michel Cailler, Robert Chaudey, Jean Huitema, Monique Gervais, Liliane Pavageau, Alexandre Stoïkowitch, Théodore Le Boëdec, Henri Mercier, Françoise Carnet, Danielle Mortreuil.
Coureurs : Pierre-Raymond Villemiane (pros), Laurent Mazeaud, Eric Vouillat, Dominique Delort, Thierry Delmonteil, Raphaël Manzano, Jacques Dubost, Eric Stoïkowitch, Jean-Marie Truffy, Alain Fossard, Claude Ferrand, Thierry Bertrand, Robert Bertrand, Clément Rodas, Eric Dupré, Hubert Lavignerie, Didier Fauché, Jean-Claude Barreau, Frédéric Bial, Patrick Delmonteil, Xavier Lamontagne, Pierre-Marc Lamontagne, Alain Ignace, Patrick Delort, Thierry Bigot, Michel Sauviac, Frédéric Andraud, Pascal Jugie, Bruno Mortreuil, Michel Boutan, Jean-Paul Pavageau, Christian Dubur, Franck Colin, Jean-Louis Remonato, Thierry Lachartre, Fabrice Gervais, Daniel Farguette, Eric Durieux, François Château, Jean-Marie Bessou, Philippe Mazières, Karl Dittmann, Michel Delteil, Pascal Van-Hollebecke, Michel Van-Hollebecke, Didier Fraschini, Christophe Introvigne, Frédéric Mesplède, Serge Chadourne, Didier Mileto, Fabrice Boisserie, Jean-Jacques Munier, Claude Ferrand, Ginette Merlos, Francine Merlos, Jean-Marie Siméon, Gilles Dupré, Jean-François Chaminaud, Jacques Suertegaray, Bruno Avezou, Jean-Philipe Avezou, plus vingt-cinq élèves au sein de l'école.

TG 82 Dubost, Vouillat, Fossard, StoI, Delort

Tour de Gironde 1982 avec de gauche à droite Jacques Dubost, Eric Vouillat, Alain Fossard
Eric Stoïkowitch, Dominique Delort et  Claude Mazeaud

LIENS VELO DORDOGNE- Tout sur la carrière cycliste de Claude Mazeaud sur ce LIEN
- Histoire du cyclisme au Pays de Cyrano
(suivre les liens en bas de publication mention "à suivre")
- Le cyclisme à Bergerac avec les Cycles Mazeaud
- Portail des courses courues à Bergerac et sa périphérie

VELO DORDOGNE - Anciens champions du GSO © Gérard DESCOUBÈS & Bernard PECCABIN
Autorisation de publication en date du 23 mai 2017 pour Vélo Dordogne
D’autres actualités de Dordogne cycliste sur http://la-dordogne-cycliste.allmyblog.com/