SON RETOUR CHEZ LES AMATEURS EN 1988 et 1989

Monpazier 1989

Le retour de Pierre Villemiane chez les amateurs sous les couleurs du SC Caudrot. On le voit ici à Monpazier
en 1989 lors d'une nocturne où il termine 3° derrière Laurent Piéri (Wasquehal) et Marino Vérardo (Marmande)

- Revoir sur ce LIEN la carrière de Villemiane de 1976 à 1983.

- Après sa carrière professionnelle Pierre Villemiane a du reprendre son métier d’artisan de plâtrier peintre. Mais en 1988, il revient à la compétition et signe au SC Caudrot une licence chez les premières catégories. Il y fait bonne figure, obtient de très bons résultats et renoue avec les victoires.

pr

Palmarès de PR Villemiane connu en 1988 : 1° Mont-Pujols, 5° Montpon, 1° Sainte-Foy la Grande, 2° Trophée Bandiat-Tardoire open, 4° Lectoure, 1° Eauze, 1° Tour du canton de Gémozac, 2° Tour du canton de Matha, 4° Nocturne de Blaye, 5° Nocturne du Bouscat, 3° Gardonne, 1° Castelsarrasin, 1° Prix du 14 juillet à Sainte-Foy, 2° Eymet, 5° Orthez, 4° Saint-Vincent de Tyrosse, 3° Langon, 2° Lauzun, 3° Mussidan, 3° Hagetmau, 3° Pompadour, 2° Bruch, 2° Juillac, 1° Bujaleuf, 4° Seissan, 2° Saint-Céré, 4° Miramont de Guyenne, 4° Saint-Astier.

Palmarès de PR Villemiane connu en 1989 : 1° Le Coux, 5° Saint-Barthélémy d’Agenais, 4° Nocturne du Bouscat, 1° Saint-André de Cubzac, 2° Sarlat, 5° Castelmoron, 2° Nocturne de Libourne, 4° Cent tours Périgueux, 1° Nocturne de Mussidan, 1° Nocturne de Bazas, 2° Saint-Germain du Seudre, 1° Hagetmau, 1° Nocturne de Miramont de Guyenne, 1° Saint-Léonard de Noblat, 3° Bujaleuf, 3° Nocturne de Monpazier, 2° Bruch, 4° Auchan Marsac sur l’Isle, 4° Critérium du Chasselas, 4° Agen, 3° Ronde des Boulevards Périgueux, 4° Saint-Astier, 5° Bordeaux-Saintes, 1° Saint-Mathieu, 2° Circuit du Montbronnais.

bibi bis

Simple et amoureux de la nature, Pierre Villemiane passe son temps à la chasse et au jardinage

- A l’issue de cette saison, Villemiane quitte la compétition. Pris par ses activités il est devenu depuis retraité et passe son temps en vivant ses plaisirs comme la chasse à la palombe, mais aussi en revenant aux sources de son enfance avec le jardinage et l’élevage de quelques volailles. Resté simple, éloigné du monde cycliste, Villemiane vit comme un simple citoyen et prend plaisir à être et à rester ainsi...

18

Et voilà notre Pierrot sur le podium comme en ce 18 août 2018 à la nocturne de Montpon,
où il retrouve Jean-Louis Gauthier le speaker et les organisateurs de Sud Dordogne (photo Guy Dagot)

- Devenu depuis juillet 2018 président d'honneur de Sud Dordogne, le club de Sylvain Le Bail, on l'a remarqué notamment lors de la nocturne de Montpon où il a retrouvé le monde de cette petite reine qui lui a tant rapporté.

PATRICK : UN AUTRE VILLEMIANE DE LA FRATRIE

Zacchi et Villemiane

Robert Zacchi au centre, le beau-frère qui a amené les Villemiane sur le cyclisme

- Né le 30 décembre 1957 à Pineuilh, Patrick Villemiane (frère du célèbre Pierre-Raymond) achète son premier vélo à Libourne chez Campaner, puis effectue sa première course en 1971 sous le maillot de Bergerac. "Mes débuts n’étaient vraiment pas glorieux mais je mettais un point d’honneur à finir, même lâché..." Il faut attendre l’année 1976 pour que le déclic se produise : "Je revenais de vacances en Espagne où je m’étais entraîné avec mon beau-frère Robert Zacchi sous la canicule. En revenant je me suis aligné au départ d’une course en Charente à Saint-Amand de Montbron. Il faisait très chaud, je suis parti en "facteur" dans la côte et j’ai gagné à ma grande surprise."

Léguillac Patrick

Patrick Villemiane (maillot Peugeot) au départ de Léguillac de Cercles en 1981

- Après ce succès, il prend confiance en lui et s’impose à Douzillac, Le Fieu, Montignac-Vauclaire, Saint-Géry et Couze. Sous les drapeaux l’année suivante, il gagne quatre courses et se classe 6° du Championnat de France militaire.
- 1979 est sans doute sa meilleure saison sous les couleurs de Bazas. "Je dois dire que j’étais bien préparé car je m’entraînais avec les pros dans la région, on montait les cols dans les Pyrénées."

Patrick Rte de France Puy de Dôme

Patrick sur les pentes du Puy de Dôme lors de la Route de France

 - Patrick remporte brillamment Tarbes-Sauveterre en enlevant par la même occasion les points chauds et les prix des grimpeurs. Vainqueur de Bordeaux-Castillon (450 coureurs au départ), il est aussi victorieux au Puy de Dôme, à Pellegrue, la Roquille, Biron, Albi, etc... Il perd le classement général du Tour du Béarn pour seulement deux secondes, prend la troisième place du championnat d’aquitaine ce qui lui permet de courir le championnat de France et d’être sélectionné pour la troisième fois consécutive à la Route de France. "J’étais surtout un bon grimpeur et je marchais aussi pas trop mal en cyclo-cross. En 1979 j’étais pris chez Peugeot comme Castaingt et je pouvais devenir professionnel."

Ste Eulalie Patrick

Patrick Villemiane sous le maillot de l'UC Villeneuve au départ de Sainte-Eulalie d'Ans (1979)

- En 1980, il gagne le Tour du Lot-et-Garonne, le prix des vins à Marmande et gagne également à Brive. Pourtant Patrick souhaite prendre du recul avec le cyclisme pour diverses raisons personnelles. Il continue un peu pour le plaisir dans une autre fédération (champion d’Aquitaine FSGT en 1982). "En tout dans ma carrière, j’ai franchi une soixantaine de fois la ligne d’arrivée en levant les bras."
NDLR : Merci à Sylvain Le Bail sans qui cet article n’aurait pu se faire, merci au site "archives du cyclisme en Limousin" pour ses infos, merci enfin à Denis et Jacques Reix pour leur ouvrage relatif au cyclisme Foyen, soit autant de personnes qui ont contribué à la réalisation des publications sur notre champion.

VÉLO DORDOGNE - PR. VILLEMIANE DE RETOUR © BERNARD PECCABIN
La mémoire du cyclisme en Dordogne est à découvrir sur les blogs :
http://la-dordogne-cycliste.allmyblog.com/ et http://velodordogne.canalblog.com/