page de gardeDE BRILLANTS RÉSULTATS

MAIS UN CONTEXTE DIFFICILE

- Il ne reste plus que huit coureurs et quatre dirigeants au Racing en cette saison 1997. On pourrait bien faire comme d'autres sociétés qui racolent, mais au Racing cela ne s'est jamais fait. On vient au club de son propre gré, c'est la ligne générale de la direction qui n'a jamais changé. C'est bizarre, plus on s'approche de l'échéance de l'an 2000, et plus les statistiques  se détériorent. Les effectifs en Dordogne augmentent de dix unités mais comme les coureurs prennent une licence sans courir, l'incidence du déclin persiste. Le VTT sauve d'ailleurs la peau de la FFC, une vieille dame qui cherche son salut par des restructurations, comme celle des épreuves maintenant codées, - (mondialisation oblige) - et qui fait la part belle à l'élite qui se retrouve dans des clubs dit de première, de deuxième ou de troisième division nationale. La base et les petits clubs sont donc laissés à l'écart et ne compteront plus (ou très peu) d'éléments en élite ou en série nationale.
- A Mussidan c'est la dèche avec maintenant sept courses seulement au calendrier dont une avec des non licenciés. Comme toujours, l'histoire se répète et la nocturne des champions conserve la vedette de toute la vallée de l'Isle. A Mussidan et à la ronde, le public démontre un grand intérêt pour cette course où l'on va comme l'on part dans une kermesse. Cet engouement est différent à l'ouest où l'UC. Montpon cherche son deuxième ou son troisième souffle. Le Cyclo-Club de Montpon est sur le déclin, l'AC. Ménesplet se cantonne sur sa commune, alors qu'à l'Est la JS. Astérienne tire encore son épingle du jeu sur le plan des organisations mais pas sur celui de ses effectifs coureurs. Lors de la nocturne des champions, c'est Dominique Péré qui a brandi le bouquet à la fin du feu d'artifice. A 27 ans cet Agenais qui porte maintenant les couleurs de Cahors a davantage l'habitude de s'imposer au sprint, sa spécialité. Mais sur le circuit de Mussidan qui avait attiré un nombreux public, Péré s'est mis à l'abri de ses poursuivants en infligeant un tour puis deux tours à ses rivaux. A noter la présence d'une équipe ibérique très combative mais aussi celle d'une animation menée tambour battant avec Alain Chaussat, Jean-Louis Roche et Jean-Claude Calmon, les as du micro.
- 1997 se termine avec la montée en puissance du Guidon-Club Bergeracois, le titre de Championne d'Europe espoirs d'Elisabeth Chevanne-Brunel, celui de Championne de France des juniors pour Carinne Peter licenciée également au Team de Zabou. Malgré ce rayon de soleil, il y a pénurie de coureurs, donc de résultats, donc de partenaires financiers. Et tous les problèmes de notre cyclisme se situent dans ce contexte.
- A Bordeaux, le président Pitallier était en difficulté face à son vice-président François Bidou qui demandait du changement. François Bidou avait de bonnes et de nouvelles idées pour tenter de faire avancer le vélo, mais il se heurtait à un dur conservateur, en la personne de Jean Pitallier, vraiment pas disposé à se laisser dominer par ses collègues. Cette situation marquera le début d'une crise qui montera très haut jusqu'en 2000, et qui démoralisera le dernier bastion de notre communauté : celle des bénévoles.

RCM 97

Les vainqueurs des épreuves 1997 organisées pr le RC Mussidan avec de gauche
à droite Dominique Péré, Ludovic Guionie, Bernard Dubost et Victor Melchior

LES COURSES DU RCM EN 1997

Prix de Saint-Médard de Mussidan (8 juin).
1° Pascal Reutenauer (AVC. Libourne), 2° Blangeois (CA. Périgueux), 3° Wieczorek (AC. Bon-Encontre), 4° Hivert (US. Bouscat), 5° Estay (VC. Monpazier), 6° Lauseille (EC. Ribérac), 7° Bournet (VC. Bernos Beaulac), 8° Fiefvez (GC. Bergerac), 9° Anastaze (SC. Périgord), 10° Melchior (RC. Mussidan).
Nocturne des Champions à Mussidan (14 juillet).
1° Dominique Péré (Cahors VS), 2° Fernand Lajo (US. Bouscat), 3° Frutoso (Aviron Bayonnais), 4° Rolleau (GSC. Blagnac), 5° Coca (Espagne), 6° Ianotto (Guidon Saint-Martinois), 7° Lanxade (Cahors VS), 8° Allin (CRC. Limoges), 9° Elissalde T. (Aviron Bayonnais), 10° Lopez (Espagne).
Prix de Grignols (20 juillet - non licenciés).
1° Eric Barret (Ruelle), 2° Bonnélie (Coulounieix), 3° Grimaud (Montlieu), 4° Aubert (Montpon), 5° Michel Fedrigo (Roumagne), 6° Tessonneau (Mussidan), 7° Gracia (Poudenas), 8° Ventadou (Neuvic), 9° Chateauraynaud (Neuvic), 10° Olivera (Grignols).
Prix des fêtes de Saint-Etienne de Puycorbier (27 juillet).
1° Ludovic Guionie (GC. Bergerac), 2° Eric Vouillat (SC. Périgord), 3° Arquey Vincent (GC. Bergerac), 4° Arquey J.Michel (GC. Bergerac), 5° Alary (EVCC. Bergerac), 6° Bordier (AVC. Libourne), 7° Darrin Olivier (Pédale Faidherbe), 8° Soupre (AVC. Libourne), 9° Zuchet (EVCC. Bergerac), 10° Victor Melchior (RC. Mussidan).
Prix du comice de Mussidan (21 septembre).
1° Benoist Bordin (US. Bouscat), 2° Olivier (CA. Périgueux), 3° Christophe Napias (GC. Bergerac), 4° Bricat (US. Rauzan), 5° Delias (VC. Langon), 6° Bodin (Lalinde), 7° Larpe (CCP. Nontron), 8° Wieczoreck (AC. Bon-Encontre), 9° Perobe (VC. Bruilhois), 10° Bournet (VC. Bernos Beaulac).
A Saint-Michel de Double (5 octobre).
1° Victor Melchior (RC. Mussidan), 2° Nicolas Naïbo (CC. Casseneuil), 3° Vouillat (SC. Périgord), 4° Mothes (VC. Bruilhois), 5° Moncé (Mérignac), 6° Darrin O. (Pédale Faidherbe), 7° Bernard (CS. Casteljaloux), 8° Lesault (Bonnetable), 9° Lagouanère (VC. Bruilhois), 10° Causse (VC. Montois).
3 août Prix des fêtes de Beaupouyet.
1° Bernard Dubost (CC. Périgourdin)

VELO DORDOGNE - LE RC MUSSIDAN 1997 © BERNARD PECCABIN
La mémoire du cyclisme en Dordogne est à découvrir sur les blogs :
http://la-dordogne-cycliste.allmyblog.com/ et http://velodordogne.canalblog.com/
Le Racing-Club de Mussidan en 1998