RETOUR SUR LES ANNÉES SIXTIES AU GIBEAU

RACONTÉES PAR UN ANCIEN CYCLISTE

1961 départ à droite Robert Monlong

Départ en 1961 du Grand Prix des fêtes du Gibeaud. A droite le speaker Monlong.

- Situé à 7 kilomètres de la Dordogne, "le Gibeau" est un lieu-dit de la commune de Le Fouilloux, tout près de la Roche Chalais. Jean-Louis Rouzeau en est originaire, et il a bien voulu nous présenter cette épreuve, à une époque où tout jeune, il avait déjà le virus du vélo dans la tête. Retour sur les années soixante, des années glorieuses du cyclisme et dans une région véritable carrefour entre Charentes-Périgord et Bordelais.

1961 arrivée Delaunay qui cache Gonzalès, 3° Ben Brahim

Arrivée en 1961 de Roland Delaunay devant Gonzalès

1961 avec Delaunay vainqeur et Gonzalès 2°

1961 : Robert Monlong avec Delaunay lauréat et Gonzalès 2°.

 - Dans les années 60, c'était la dernière course de la saison, ouverte aux amateurs toutes catégories et aux indépendants (coureurs pros sans équipe), le deuxième lundi d'Octobre. Elle était très renommée dans le milieu cycliste, en partie pour sa situation au calendrier mais aussi pour ses primes, qui dans les années 65-66 atteignaient un montant de 6 à 8000 Francs. Soit une somme énorme quand on sait qu'à l'époque un ouvrier moyen gagnait entre 400 et 600 Fr par mois...
- La course du Gibeau venait après les grands prix de Cercoux, St Martin d'Ary, Montguyon et souvent faisait figure de revanche ou de belle suivant les années...
- On y a vu de très beaux vainqueurs comme André Delord, Roger Darrigade, Mohamed Ben Brahim, Roland Delaunay, Michel Gonzalès, Claude Gabard, Guy Epaud, etc... Certains de nos régionaux de l'époque y ont brillé, tels que J.Villeneuve (2ème), G. Mauget (2éme), Roland Delaunay (vainqueur en 61), Pierre Mémy (qui y fera la connaissance de sa future épouse), Guy Epaud, Roger Darrigade, Francis Duteil, Daniel Barjolin, etc...

1962 Ben brahim (1°), 3° Gonzalès

1962 avec le succès de Ben Brahim ici avec Gonzalès 3°.

- Le circuit très sélectif avec l'ascension de la longue côte du Gibeau, avait la particularité de voir les coureurs passer deux fois sur la ligne, un premier passage puis après un demi-tour autour d'une barrique au carrefour de “Courgeau”, devant chez moi, l'arrivée se jugeait au retour devant l'épicerie-bar-station service Blandeau.

1963 Départ avec Delaunay, Villeneuve, à droite 3° position tête nue Guy Mauget

1963 départ avec Delaunay, Villeneuve, à droite tête nue Guy Mauget

- Une anecdote au sujet de cette barrique qui servait de rond point :
- "Il y a quelques années sur une course par chez moi (Tour du canton de Montlieu), j'ai eu le plaisir de rencontrer André Delort. Je me suis fait connaitre en lui expliquant que j'habitais au carrefour ou se trouvait la fameuse barrique. En prenant un air malicieux il me dit : la barrique, elle y est toujours au carrefour ? Et nous sommes partis tous les deux d'un grand éclat de rire et depuis ont a plaisir à se retrouver une fois par an... Comme quoi !"

1964 Darrigade Roger vainqueur, Guyonnet 2°

1964 avec le succès de Roger Darrigade devant Guyonnet

- La journée se terminait soit, chez la famille Chiron, un des plus gros pourvoyeurs de primes, ou alors chez Mme Vidry surnommée “Bibiche”, bar restaurant du “Grand Pineau”, autour d'un grand banquet...
- La saison était finie, alors les coursiers se lâchaient et tout ce beau monde finissait au bal populaire qui clôturait la fête locale du “Gibeau”.

1966 on peut reconnaître Dlort, Ricou et Lucien Dupré

Départ en 1966. On peut reconnaître entre autres Delort, Ricou et Lucien Dupré

- Après une coupure de plusieurs années, cette course fut remise en route, par le facteur Mr Boutini et moi même, sous l'égide de l'UFOLEP, puis de la FFC et ensuite par l'UFOLEP à nouveau. Elle fut maintenue jusqu'au début des années 2000 par Mr Y. Mimaud (maire), puis la fête ayant été déplacée au Fouilloux, elle disparue complètement...

1966 Delort 1°, Gabard 2°

1966 et la victoire de Delort devant Gabard

- Peut être qu'un jour elle reviendra, mais je n'y crois guère, vu le peu d'engouement pour les courses de vélo et surtout la difficulté majeure étant de pouvoir emprunter la D 730 (route de Royan), le prix des courses y étant aussi pour quelque chose...
- Peut être que sur les quelques photos jointes certains se reconnaîtront. Remarquez le public très nombreux, alors que la course avait lieu le lundi. Certaines sociétés du coin déclaraient ce lundi là, jour férié pour que leurs employés puissent aller voir la course : autre temps autre époque!...

1966 Gabrd, Monlong, Delort

Le protocole de l'édition 1966 et toujours autant de public

- Remarquez aussi la discipline des spectateurs : pas de barrières et personne n'empiète sur la chaussée ! Chose impensable de nos jours !
- L'ambiance était assurée par l'inégalable Robert Monlong, soit un spectacle à lui tout seul, un ramasseur de primes extraordinaire. A cette époque les speakers étaient pratiquement des stars, quasiment aussi connus que les coursiers. Dans notre région les plus connus se nommaient Robert Monlong, André Delord (homonyme du coureur), Jean Francis, Guy Chassaigne, Robert Marronneau...

1966 Delort et Gabard

Le tour d'honneur des deux premiers en 1966

- Un grand merci à la famille Chiron, pour les documents photographiques, gentiment prêtés pour réaliser ce sujet. Remerciements aussi à Gérard Mauget et Guy Epaud qui m'ont aidé à mettre des noms et une date sur certains clichés de l'époque...

1968 Beuffeuil

Prix du Gibeau en 1968 (Beuffeuil à gauche avait battu Ben Brahim, Laforest, Bordier et Barjolin).

VÉLO DORDOGNE – LE GIBEAU DES ANNEES SIXTIES © JEAN-LOUIS ROUZEAU
La mémoire du cyclisme en Dordogne est à découvrir sur les blogs :
http://la-dordogne-cycliste.allmyblog.com/ et http://velodordogne.canalblog.com/