HISTOIRE D’UNE SPORTIVE AU PAYS DE L’HOMME

2005 : Au sein de la formation des Pruneaux d’Agen

- Pour revoir l’article précédent (cliquez ici)

2005

Zabou aux côtés de Jean Mespoulède vainqueur du GP de Cénac et Saint-Julien

CLUB : LES PRUNEAUX D'AGEN

Rappel de sa saison.
- Une fois de plus notre Zabou est bien sortie des sentiers battus, selon son habitude et son tempérament toujours aussi volontariste. Elle a participé aux épreuves élites, à des épreuves de Coupe de France qu’elle termine 6°, à des épreuves de Coupe du Monde (48°), puis enfin aux championnats de France route (16°), et du contre la montre (6°). Avec les filles de son club et du groupe UCI "les Pruneaux d’Agen", elles ont monopolisé le podium des séniors en occupant les trois marches du Championnat d’Aquitaine avec Auroire Jeudy, Elisabeth Chevanne Brunel et Murielle Rideau respectivement classées 1°, 2° et 3° de ce championnat. Mis à part ce côté sportif, Zabou s’est investit en devenant élue du Comiré de Dordogne et membre de la Commission Nationale du Cyclisme Féminin.

Ce qui s’est passé en 2005 en Dordogne.
- Une saison où les effectifs (584 licences) ont sensiblement grandi (+ 10 licenciés) et 105 épreuves organisées soit quatorze de plus qu’en 2004. Chez les coureurs, la Dordogne a été présente dans les différents Championnats de France. Chez les dames, outre Zabou, on a eu le plaisir de voir Cindy Lezoray sur route et Nathalie Mousques qui elle s’est classée deuxième en poursuite puis sur route.
- Chez les garçons et toujours lors des Championnats de France, sélection de Sébastien Lapouges (11°) en cyclo-cross et d’Adrien Thomas (13°) en cadets. Sur route enfin, on a vu la participation de Yoann Poirier (élite), de Charles-Henri Lebrun (juniors) et de Jérémy Château (contre la montre).
- Le Challenge du Conseil Général qui consacre le meilleur régional de la saison a été gagné par Christophe Besse du Racing-Club Mussidanais.
- Les champions de Dordogne ont été remporté par Jérémy Château (CC Périgueux) en juniors, Jérôme Châteauraynaud (CC Périgourdin) chez les départementaux, Christophe Besse (RC Mussidan) pour les régionaux, Cyril Courtois (EC Ribérac) en minimes et Jérémy Leconte (UC Montpon) en cadets.

2005 Léguillac 2005

Départ du GP d’ouverture à Léguillac de Cercles

L’EQUIPE DES PRUNEAUX D’AGEN.

- Après deux ans d'investissement dans le cyclisme féminin, les fameux pruneaux d’Agen financent en 2005 le seul groupe sportif français inscrit auprès de l'UCI. Construite autour de Chevanne-Brunel, Gavlakova, Le Henaff, et des prometteuses Pollet ou Jeudy. Découverte d'une équipe 100% bénévole qui prendra part aux plus grandes épreuves du calendrier international.
- Le Team Pruneaux d’Agen est composé principalement de françaises. Les filles sont licenciées dans un club et sont affiliées au Groupe sportif. Une mesure dérogatoire leur permettra de participer à des épreuves avec leur club ou avec leur interrégion. Alain Brunel, en constituant son équipe a veillé à ne pas compromettre la bonne marche de manœuvre de l’équipe de France en limitant le recrutement des têtes d’affiches. «L’équipe des Pruneaux offre un plus à l’équipe de France, voire un complément». Les filles débuteront cette saison par le Tour des Flandres, manche de la Coupe du monde. Objectif : rivaliser avec les meilleures sur le Tour de l’Aude au printemps. «Pas de Coupe de France avec l’équipe des Pruneaux, afin de permettre aux filles de participer aux manches sous les couleurs de leur club ou de leur interrégion, il ne faut pas empêcher le bon fonctionnement des clubs». C'est là la particularité des équipes féminines (presque) pro : à l'image des «ententes» qui existent à l'échelon espoir, elles font courir de bons éléments tout en respectant la structure des petits clubs. La complémentarité, toujours.

Le choix du bénévolat.
«Le groupe pourra se mesurer régulièrement à l’élite mondiale, explique Alain Brunel. Les plus confirmées tenteront de gonfler leur palmarès avec de belles victoires et de briller sur ces épreuves du calendrier UCI.Pour les plus jeunes, elles pourront se frotter aux grandes, progresser et acquérir de l’expérience.» La réglementation permet de créer un Groupe sportif sans salaire, mais avec une obligation de structures et d’encadrement digne d’une équipe professionnelle. Le règlement va dans le sens du projet, il n’y a plus qu’à monter l’équipe et gérer comme il comme il se doit un budget d’environ 60 000 Euros. Budget qui ne permet pas de rémunérer les filles ni le staff d’encadrement.
«Tout le monde est bénévole, pour le moment aucune prime de victoire n’est prévue, précise Alain Brunel. L'objectif du Groupe sportif est de participer aux belles épreuves du calendrier UCI. C’est un choix des filles et de l’équipe».

Treize coursières dans l'équipe.
L’effectif des treize coureuses 2005 est constitué d’un noyau dur : Zlatica Gavlakova, Elisabeth Chevanne-Brunel, Alexandra Le Henaff, Elodie Touffet, Nadia Triquet. Leur objectif est de prendre le départ des grandes épreuves par étapes et les Manches de la Coupe du Monde et de briller tout comme l’a fait Zabou en 2004 à Plouay en terminant 4eme. Alain Brunel voit plus loin, il s’entoure de jeunes espoirs comme Vicky Fournial (qui rentre de blessure et de maladie), Aurore Jeudy, Aude Pollet, Angélique Saldana... L'encadrement sera assuré par Daniel Guillon et Chris Georgas, le directeur sportif de Marion Clignet au Team Basis Aude, exigeant et compréhensif. Il vit à Limoux, lieu du prochain stage de préparation de l’équipe.

Le sponsor a commencé sur la Grande Boucle féminine.
L’histoire des Pruneaux d’Agen avec le cyclisme féminin débute par un partenariat avec la Grande Boucle internationale et le Tour de l’Aude. Les retombées médiatiques sont positives. En 2003, le sponsor veut voir ses couleurs briller dans une équipe ponctuelle sur la Grande Boucle internationale.
- Pierre Boué, organisateur de l'épreuve, demande à Dominique Chignoli de mettre en place l’équipe. Cette année-là, Elisabeth Chevanne-Brunel termine première Française et dans les 20 premières du classement général. Le responsable de la Communication compte pérenniser l’investissement des Pruneaux sur l’ensemble d’une saison, toujours avec Dominique Chignoli, mais ce dernier, déçu des différentes rencontres avec la Fédération française de cyclisme qui n’ont pas abouti, se décourage et laisse tomber son projet. Alain Brunel reprend donc le flambeau.

La dernière équipe de Zabou ?
«Je voulais moi aussi tout arrêter en janvier 2004, avoue-t-il, mais en discutant longuement avec Zabou sur son avenir dans le cyclisme féminin, je me suis dit qu’il fallait que je sois encore sur le circuit pour l’aider à concrétiser ses objectifs avant qu’elle ne mette un terme à sa carrière.» Alain Brunel monte le projet du groupe sportif, sa «merveilleuse aventure» qui débute cette année.
L'an passé, les premières bases ont été jetées. Dans l'escarcelle des victoires : le Tour de l’Ardèche et des victoires d’étapes dans le Tour de la Haute Vienne, au Trophée d’Or etc... En outre, la convivialité soude ce groupe qui permet aux filles esseulées de prendre le départ des épreuves par étapes.
Composition de l’équipe : Elisabeth Chevanne-Brunel, Stéphanie Denuit, Vicky Fournial, Karine Gautard, Zlatica Gavlakova (Slovaquie), Aurore Jeudy, Alexandra Le Henaff, Tiina Nieminen (finlandaise), Aude Pollet, Sylvie Riedle, Angélique Saldana, Elodie Touffet et Nadia Triquet.
Directeurs Sportifs : Christopher Georgas et Daniel Guillon.
Staff technique : Deux kinés, un mécano titulaire.

2005 Td'Or 2005

Trophée d’Or 2005

PALMARÈS DE LA SAISON (source : Michel Lerouge).

2005 ZABOU 2005

- 20 mars : 4° Cholet-Pays de Loire (1° manche Coupe de France) 1° Alexandra Le Henaff.
- 28 mars : 8° Le Mont-Pujols (2° manche Coupe de France) 1° Magali Le Floc’h.
- 3 avril : 9° Tour des Flandres (Coupe du Monde) 1° Mirjam Melchers (Pays-Bas).
- 9 avril : 42° Ladies Berry Classic’s Châteauroux-St.Amand 1° Miho Oki (Japon).
- 10 avril : 11° Ladies Berry Classic’s St.Amand-Châteauroux 1° Giorgia Bronzini (Italie).
- 17 avril : (non partante) Saint-Amand Montrond (Coupe de France) 1° Edwige Pitel.
- 20 avril : 54° La Flèche-Wallonne (Coupe du Monde) 1° Nicole Cooke (Grande Bretagne).
- 24 avril : 25° Grand Prix de Berne 1° Edita Pucinskaite (Lituanie).
- 1° mai : 11° Trophée des Grimpeurs (Coupe de France) 1° Johanna Buick (Nouvelle Zélande).
- du 13 au 22 mai : 66° Tour de l’Aude 1° Amber Neben (USA).
- 5 juin : 3° Saint-Brice sur Vienne (Championnat du Grand Sud-Ouest) 1° Delphine Tonini.
- 23 juin : 6° Boulogne sur Mer (Championnat de France clm) 1° Edwige Pitel.
- 25 juin : 16° Boulogne sur Mer (Championnat de France route) 1° Magali Le Floc’h.
- 28/06 au 2 juillet : 6° Grande Boucle Féminine Internationale 1° Priska Doppmann (Suisse).
- 13 au 17 juillet : 15° Tour International Féminin de Bretagne 1° Marina Jaunatre.
- 21 au 24 juillet : 13° Tour Internat. Féminin du Limousin 1° Zinaïda Stahurskaia (Biélorussie).
- du 30 au 31 juillet : 14° Tour de Charente-Maritime 1° Tamara Boyd (Nouvelle Zélande).
- du 2 au 6 août : (abandon) Semaine Cantalienne 1° Corinne Sempé (Aquitaine).
- 20 au 24 août : 19° Le Trophée d’Or 1° Joanne Somarriba (Espagne).
- 27 août : 12° Grand Prix de Plouay (Coupe du Monde) 1° Noémi Cantele (Italie).
- 7 au 11 septembre 10° Tour de l’Ardèche Rhône Alpes 1° Edita Pucinskaite (Lituanie).
- Classement FFC : 9°.
- Classement UCI : 139°.

INTERVIEW 2005

VP - Avec le recul, quel bilan faites-vous de votre saison 2005 ? A t'elle répondue à vos attentes ?
ECB - Avec le recul, il y a eu du bon et du mauvais comme dans toute saison mais ça n'aura pas été la meilleure. J'ai eu pas mal de malchance, deux crevaisons sur la 1ère étape et une autre sur la dernière étape du Tour de Bretagne au moment où se sont faites les décisions. Alors que j'étais 4ème de la Coupe de France après Cholet, je n'ai pu prendre le départ de la 2ème manche clouée au lit toute la journée à cause d'un sale mal au ventre. Je termine tout de même 6ème au général sans la possibilité de jouer ma place pour des points. D'autre part, j'ai eu pas mal de soucis personnels. Mes satisfactions auront été ma 6ème place sur la Grande Boucle et ma 6ème place au Championnat de France de clm à Boulogne sur Mer.
VP - Indépendamment des résultats, quel est votre meilleur souvenir cycliste de la saison écoulée ?
ECB - Les éclats de rire avec mes coéquipières.
VP - Quel est votre sentiment sur le retour de la Grande Boucle Féminine, une épreuve sur laquelle vous avez souvent brillé mais où vous avez aussi connu une lourde chute en 2002 ?
ECB - C'est un sentiment de satisfaction malgré qu'elle ne soit pas au niveau international comme avant et qu'elle ne soit que sur 5 jours et non plus sur 15 jours .Ce qui est bien c'est que ce niveau a permis à plus de françaises d'y prendre part et de découvrir cette course qui mérite d'être courue. L'épreuve a eu moins de transferts et nous a permis de mieux récupérer grâce au fait d'avoir organisé l'épreuve sur une partie de la France et non plus sur toute la France. C'est un point très positif.
VP - Malgré un très bon contre-la-montre final à Vaujany, vous n'avez rien pu faire pour déjouer la suprématie des filles d'Univega. Espèriez-vous mieux qu'une 6ème place au général ?
ECB - Il est vrai que battre Univega était très difficile. Même Anita Valen n'a rien pu faire. Elle était trop esseulée. L'étape de cols aura été très difficile et je n'avais pas récupéré de la veille avec les deux demi-étapes. J'ai commencé à être bien après cette 2ème étape. Il me manquait des courses dans les jambes pour être bien mais c'était un choix pour pouvoir enchaîner avec les courses par étapes suivantes.

2005 Hte Vienne 2005

Distribution d'autographes au départ d'une course

VP - Parmi les "stars" étrangères que vous avez cotoyées sur les Coupe du Monde notamment, laquelle vous a fait la meilleure impression ?
ECB - Celle qui m'a le plus impressionnée dans l'année 2005 est Karin Thurig par sa puissance développée. Elle pourrait battre de nombreux gars nationaux sur des clm.
J'ai été pas mal impressionnée par Oenone Wood pour sa régularité toute la saison après tout ce qu'elle a pu enchaîner comme compétition. Je pense qu'elle se connait très bien et qu'elle se gère avec une grande intelligence au niveau de l'entraînement.
VP - Après dix années passées au plus haut niveau, comment jugez-vous l'évolution de votre sport ?
ECB - Les autres pays européens ont bien évolués avec de belles structures et un bon encadrement qui leur ont permis de courir toutes les grandes compétitions et donc d'évoluer au plus haut niveau et ainsi progresser. La France elle s'est endormie sur ses lauriers et n'a pas vraiment aidé les structures qui ont essayées de se mettre en place afin de pouvoir disputer de plus grandes courses. On commence à aller mieux mais la France a pris du retard.
VP - Sur un plan plus personnel, dans quel domaine pensez-vous avoir le plus progréssé par rapport à vos qualités premières ?
ECB - Je pense avoir progressé dans le domaine du clm même si je ne serai jamais une très grande rouleuse. L'autre domaine où j'ai bien progressé est ma façon de courir, la façon de me protéger.
VP - Parmi vos nombreuses victoires, quelle est celle qui vous a apporté la plus grande joie ? Inversement, quel est le titre qui vous manque le plus ?
ECB - Parmi mes victoires, celle de Championne du Monde Juniors restera le plus beau titre acquis tout comme celui de Championne d'Europe. Quand on atteint son objectif, c'est l'explosion de joie, la récompense d'un travail préparé avec toutes les exigences demandées. J'ai réalisé bien après ces exploits ce que je venais de faire. Le titre qui me manque le plus et qui pourrait être réalisable est celui de Championne de France. Je n'ai jamais atteint ce titre mais j'ai obtenu des places de 2ème, 3ème, 4ème, etc...
VP - En 2006 vous repartez pour de nouvelles aventures avec les Pruneaux d'Agen dont vous êtes l'emblème et le fer de lance depuis trois ans. Qu'est ce qui fait que vous êtes si bien dans cette équipe ?
ECB - Je suis bien dans cette équipe car c'est un partenaire qui nous fait confiance comme je leur fais confiance. J'ai donc envie d'apporter quelque chose de plus tous les ans à cette équipe afin qu'elle puisse perdurer de nombreuses années encore pour les jeunes qui arrivent. Il y règne une bonne ambiance entre les filles et ça c'est important. Nous devons montrer une bonne image des Pruneaux toute l'année.
VP - N'avez-vous pas été tentée malgré tout, à l'image de Magali Le Floch qui courra pour T-Mobile, de mettre votre talent et votre expèrience au service d'une structure professionnelle étrangère ?
ECB - Oui, j'aurai pu partir en Italie mais c'était un risque. Je préfèrai rester en France avec une équipe où je me sente bien portant une bonne image et pouvant apporter plus au cyclisme féminin français.
VP - On annonce par ailleurs cette année la création de nouveaux groupes sportifs féminins français. Pensez-vous que cela permettra de "booster" le niveau global du cyclisme féminin national et d'augmenter sa reconnaissance par les médias ?
ECB - Je l'espère mais ce n'est pas gagné. Nous aurons plus d'équipes ce qui est bien mais les médias doivent aussi jouer le jeu. Normalement, il y aura une équipe de tournage sur toutes les Coupes de France. J'espère que les images prises passeront bien sur une de nos chaînes et n'iront pas aux archives sans être vues. Nous avons besoin de ça pour que le cyclisme féminin français perdure car s'il n'y pas de retour médiatique, il n'y aura plus de sponsors du tout.
VP - Parmi les talentueuses jeunes athlètes françaises qui marchent sur vos traces, laquelle a, selon vous, le plus grand potentiel pour briller sur le plan international ?
ECB - Marina Jaunâtre a un très beau potentiel pour faire une belle et longue carrière à condition qu'elle n'arrête pas trop tôt. Karine Gautard a aussi beaucoup de classe et n'hésite pas à attaquer même au niveau international ce qui montre sa force de caractère.
VP - Où en êtes-vous de votre préparation hivernale et sur quelle course pensez-vous faire votre rentrée en 2006 ?
ECB - J'ai essayé de concilier au mieux mon travail à plein temps à l'Agence France Telecom et l'entraînement. Je n'ai pas encore mon meilleur niveau mais je me sens déjà bien physiquement. Je ferai ma rentrée le 18/02/2006 et 19/02/2006 sur des courses sur route autour de Perpignan avec les juniors garçons où toute l'équipe des Pruneaux sera engagée.

2005 Pujols 2005

Coupe de France au Mont-Pujol

VP - Quels seront vos principaux objectifs cette saison ?
ECB - Mes objectifs seront de faire de belles places en Coupe du Monde, faire un excellent Tour de l'Aude, une très belle Route de France, un podium au Championnat de France et obtenir ma sélection aux Championnats du Monde à Salzbourg et y terminer ma carrière en beauté. Et surtout me faire plaisir toute cette saison.
VP - On le sait le cyclisme est un sport qui fait voyager. Quel endroit, parmi ceux qu’ils vous ont fait découvrir, vous a le plus marquée ?
ECB - Je dirai l'Australie pour son côté majestueux, son paysage et sa nature. C'est aussi de là bas que j'ai ramené mon plus beau titre et ça restera un de mes plus beaux souvenirs pour tout ce qui s'est passé avant et après. J'ai eu la chance d'y retourner en 1999 grâce à mon fan club et Mr Petit mon président qui m'avait payé le billet à moi et à Carine Peter pour participer aux épreuves de Coupe du Monde de début de saison et à des courses pour s'y préparer. Nous avons logé à Sydney et Canberra. Nous en avons bien profité. Ce sont de superbes souvenirs.
VP - En dehors du vélo, quels sont vos centres d'interêts ? Avez-vous une passion particulière ?
ECB - Oui, j'adore la randonnée en montagne que je pratique avec mon ami Nicolas dès que la saison se termine dans les Pyrénées. Nous avons réussi à atteindre plusieurs 3000m. J'adore aussi le ski alpin et ski de fond. Hélas je n'ai pas pu y aller cet hiver. On ne peut pas tout faire. En plus calme, j’aime lire et regarder des bons films pour me détendre.
VP - Corrigez-moi si je me trompe mais il me semble que vous n'avez pas actuellement de site internet. Envisagez-vous d'en créer un prochainement ?
ECB - J'en ai eu un mais nous avons arrêté car il n'était pas remis à jour systématiquement. Il faut du temps et je ne suis pas assez calée en informatique pour en créer un moi-même.
VP - Pour conclure cet entretien de manière originale, je vous propose d'intervenir librement sur un sujet que nous n'avons pas abordé et qui vous tient à cœur : Allez-y c'est à vous !
ECB - Je tiens tout d'abord à vous remercier pour cet entretien, à remercier Mr Petit, mon Président de Fan club pour l'aide qu'il m'a apporté tout au long de ma carrière et que ne remercierai jamais assez, Mr Calmette et les Pruneaux d'Agen et tous les sponsors qui soutiennent cette équipe dans laquelle je suis, mon encadrement, mes coéquipières à qui je souhaite une superbe saison 2006. Merci aussi à tous les gens qui me soutiennent ou qui m'ont soutenu à un moment donné de ma carrière que ce soit financièrement ou en toute amitié. Je n'oublierai pas aussi de remercier mon nouveau club le CRCL Limousin qui m'a accueilli chaleureusement parmi eux. Et pour terminer merci à mon ami Nicolas qui me supporte tous les jours en bien ou en mal.

RÉTRO VÉLO DORDOGNE - ÉLISABETH CHEVANNE BRUNEL (17)
avec la collaboration de Michel Lerouge pour le palmarès,
certaines informations et photos de notre championne
Prochain article : 2006, la dernière saison d’une championne.