1971 : L’ANNÉE OÙ IL DEVIENT BRIVISTE

Saison 1971 

- Relire sa saison 1967/1968
- Revoir sa
saison 1969

- Sa
saison 1970

UC

De gauche à droite Alain Buffière, Henri Bouny président,
Mme Faugéras secrétaire et Maurice Prodel entraîneur de l'UC Brive

- 1971 est une saison qui marque un tournant dans sa carrière cycliste, puisque notre coureur de Payzac devient Briviste et porte de ce fait les couleurs de son Union Cycliste. Parallèlement à sa passion pour le vélo, Alain Buffière passe son Baccalauréat "D" au Lycée Darnet de Saint-Yrieix la Perche. Il mène de pair le sport et les études avec brio et réussite. Henri Bouny président de l’UCB accueille Alain avec Maurice Prodel l’entraîneur des blanc et noir qui en fait son nouveau chef de file de la société. Une saison 1971 qui réussira à Buffière, puisque pour sa deuxième saison parmi les grands, on le remarque à la 16° place de la hiérarchie du Comité du Limousin. 1971 constituait une saison difficile pour se faire une place, surtout lorsqu’on tombait sur des clients tels Dubreuil, Montlaron, Duteil, Breuil, Barraud, Peter, Savary, Vallet, Servières et Lebourg pour ne citer que les principaux…
- Après quatre saisons à Nontron, Buffière met le cap vers le Sud. Il aurait pu aller sans doute au CRC. Limoges ou à l’UV. Limousine  comme de nombreux Nontronnais l’ont fait. Mais lui a préféré rester au pays, car Brive est à moins de 40 km de Payzac. Et puis la Corrèze c’est un peu chez lui. De sa ferme de "la Reyterie", il aperçoit les coteaux de ce département. Cette Corrèze il l'a voit comme si c'était son futur chantier à conquérir. Avec ses routes escarpées, toutes sinueuses à souhait, souvent ombragées, au milieu des hêtres, des sapins, des bouleaux argentés et des mille senteurs de la campagne, nul doute que cette Corrèze est un terrain idéal pour faire du vélo. Mais en balade, à l’entraînement comme en course, les montées incessantes ne laissent guère de répit. Ceux qui sont venus dans cette région, en gardent un souvenir mémorable. Cols et raidards en tous genres n’arrêtent pas de s’enchaîner. Rare est la portion de plat. Il faut sans cesse pédaler, sur ce relief escarpé. Brive c’est un peu de répit, un peu de plaine autour et où se sont jugés des étapes du Tour de France (1964), des étapes du Tour du Limousin ou de celui de la Corrèze, mais aussi des Grands Prix où tous les coureurs de Bretenoux, Saint-Céré, Cahors, Figeac viennent ici pour se battre contre ceux du Nord Limousin et bien sur contre ceux de cette Corrèze qui a tant vibré lorsque Jean Ségurel le chantre des Monédières organisait à Chaumeil son fameux Bol d’Or. Une course qui fait partie du patrimoine culturel et dont les retombées économiques ne furent pas négligeables. Alain Buffière, fils d'agriculteur est prêt à labourer ce terrain. Et si la Bretagne est une terre de cyclistes, la Corrèze détient ses racines et constitue un lieu où il a marqué les esprits.

les Monédières

Les Monédières en terre Corrézienne avec de gauche à droite, Raymond Poulidor, Jacques Anquetil,
Dino Margelli, Jean Ségurel, Jean Stablinski, Fédérico Bahamontès et assis Rudy Altig.

- Dans cette ville de Prive, il y a eu aussi plusieurs classiques et la Dordogne se souvient de Périgueux-Brive-Périgueux organisé dans les années 50, tout comme du Bordeaux-Brive avec notre Dordogne traversée d’Ouest en Est. (voir sur ce lien l’édition 1955 de Bordeaux-Brive) en bas de page. La Dordogne a toujours pris part à l’histoire du cyclisme briviste, même en 1964 lorsque le Tour s’est arrêté à Brive, au terme de l’étape Bordeaux-Brive qui s’était soldée par l’accident tragique de Port de Couze.
- Ici photo de Périgueux-Brive-Périgueux (Prix Lafond en 1951) haut de côte de Rouffignac.

ASSU 71

Buffière champion d'Académie. A droite Priouret (Aubusson) troisième

- "Vélo-Dordogne" ne connait pas trop l’histoire des clubs cyclistes de Brive. Peut-être que Vélo-Quercy en a un jour parlé sur son site ? Toujours est-il que deux clubs existaient à Brive lors de la Libération. On trouvait la Pédale Gaillarde et le Vélo-Club de Brive. Je suis même prêt à parier que ces deux clubs ont du un jour fusionner pour former l’Union Cycliste de Brive. On se souvient dans les années 45-50 des Louis Londéro, Marcel Brunie, Neuville, Dupuy, Pomarel, Pothin, Lajoinie qui étaient les leaders du pays. Bien sur après, il y a eu la relève, dont on peut revoir quelques noms* dans l’alinéa ci-dessous.
(*) Anciens coureurs Brivistes
Années 50 : Martrat, Bouillac, Gallo, Prince, Lajoinie, Empinet, Lacombe, Bouzou
1958 : Jean Prat, Weingarten, Chaussade, Pocaly, Deschamps, Mazeaud, Antoniol.
1962 : Cayre, Castel, Dousseau, Rebière, Masdupuy, Doval, Bellini, Larue, Surrel, Weingarten, Roche, Mallin, Bertin, Chaussade.
1966 : Pomarel, Borderie, Cluzant, Cayre, Castel, Galaud, Vieille, Masdupuy, Goupil, Horeinstein, Albert, Chevalier, Praderol.
1969/70 : Praderol, Morteyrol, Borderie, Bouillaguet, Chevalier, Avice, Praderol, Le Solliec, Goupil, Bellardie
- En cette saison 1971, Alain Buffière a donc signé au club de la sous-préfecture. Il a ainsi préféré rester proche de ses terres pour continuer de respirer les bruyères et les forêts de résineux de cette magnifique région, restant sourd aux sirènes Limousines. Pour cela, il sera épaulé par Cluzant, Goupil, Le Solliec et Avice. Au cours de cette période qui débute en 1971, il ne cessera de courir surtout en Limousin, où il s'y sent comme chez lui. Et puis Buffière c'est du costaud, un rouleur à la carrure athlétique qui affectionne ce terrain, en un mot, tout ce qui est difficile...

Retour sur sa saison 1971
1971 - 2 victoires en 1° catégorie à l’Union Cycliste Briviste avec un contrat cycles Mercier.
- 66 courses - 42 classements
- Vainqueur du prix Maurice Faugeras à Brive, Course de Classement de la Corrèze
- Champion du Limousin ASSU Juniors à Isle et 12° au Championnat de France ASSU à Confolens
- 2° au prix Toubart à Tulle derrière Duteil, à St Pardoux le Vieux, à Bécheresse(16),
- 2° de la finale Contre la montre du Challenge du Limousin à Condat
- 2° du Challenge du Limousin derrière Barraud du CRCL
- 4° à Gènis
- 5° à Chamberet(19), Sornac(19), Aubazine(19), Guéret(23) course contre la montre
- 6° du grand Prix du Limousin à Bessines derrière Bourreau (CA. Civray), Guitard (CSM. Puteaux), Faure (ASPTT Marseille), Fédrigo (US. Tonneins), Aigueparses (CSM. Puteaux).et devant Thomazeau (Pons), Lamoure (Ussel), Barjolin (Civray), Jacquier (Annonay), Chavy (Lyon), Courtois (Cycles Poitevin), Bottazi (Villeurbanne)
- 14° de Angoulême - La Rochelle, 16° du Championnat du Limousin des Amateurs à Ussel
- 28° au Classement Général Final du 4° Tour du Limousin avec l’équipe du Périgord composée de Claude Denis, Patrick Duteil, Lacaud, Tardy Pierre, Sorinet.
- 9° Limoges-St Yrieix CLM par équipe, 53° et Maillot de Meilleur Grimpeur de St Yrieix – Tulle  Echappé avec Savary Daniel mais rejoint à 15 kms de l’arrivée, 39°de Tulle - Ussel ,3° ex aequo de Ussel-Brive, 25° de Brive - Périgueux avec une crevaison du côté de Vergt, 34° de Périgueux - St Junien, 20° de St Junien-Oradour sur Glane, 28° d’Oradour sur Glane-Limoges CLM individuel.

Tour Lim 71

Du 27 avril au 2 mai le IV° Tour du Limousin couru sur 6 jours, en 8 étapes et sur 900 km.
L'équipe de Dordogne avec de gauche à droite Alain Buffière,
Patrick Duteil, Laggia, Pierre Tardy, Claude Denis, Lacaud
et René Vietto l'entraîneur qui serre la main à Olivier Philip préfet de région

Autres places (saison 1971) : 7° Payzac, 10° Barbezieux, 17° Mareuil, 15° Trémolat, 6° Brive (Prix Eco-Therm), 16° Rochechouart, 6° Tulle, 11° Saint-Jean Ligoure, 9° Reterre, 7° Viam, 11° Circuit des étangs à Compreignac, 7° Merlines, 24° Oradour sur Vayres, 10° Saint-Dizier Leyrenne, 10° Juillac, 12° Lussac les églises, 9° Bugeat, 10° Uzerche (nocturne), 12° Perpezac le Noir, 5° Sornac, 5° Aubazine, 9° Saint-Saturnin, 6° Beyssenac, 7° Marsac (23), 12° Bretenoux, 5° Guéret, 10° Saint-Laurent du Médoc, 10° Pellegrue, 10° Boucles du Périgord Noir.
(en violet épreuves comptant pour le Challenge du Limousin)

Challenge du Limousin 1971

Challenge du Limousin (finale) : Buffière (3°), Barraud vainqueur et François Avice (3°)

- Pour information, ci-dessous les partants du GP de Trémolat organisé par le CC Belvès, qui démontre la valeur des coureurs engagés qui font que les courses n'étaient pas toujours faciles... C'était Fedrigo que l'avait emporté...
Les engagés du GP de Trémolat (13 avril 1971) : Chavy, Chizat, Kunkel (tous Lyon), Manzano, Vasallo, Lançon, Russo (tous Nice), Darrigade (Dax), Van Schendel (Montastruc), Cluzel (Belvès), Trochut (La Rochelle), Hue, Sautier, Sorinet, Mespoulède, Démartin, Fauchier, Calmette, Frigo, Lacaud, Sauvignat (tous Périgueux), Villemiane, Rousseau (Tous Bergerac), Mazeau (Lalinde), Daguerre (Anglet), Joffre (Saint-Nazaire), Gélamur (Lourdes), Vidal, Guimberteau, Lawrence (tous Libourne), Vigier (Pelegrue), Cagana, Raymond, Bernard, Trosco, Wilhem, (tous le Bouscat), Bordier, Roulon, Valade, Marbouty (tous Ste Foy), Saint-Martin, Vaincot, Moréno (tous Bordeaux), Laborde, Grangé (tous Talence), Fedrigo (Tonneins), Gourd (Marmande), Rolleau, Bador Y, Bador G, (tous Tarbes), Gestraud (La Rochefoucauld), Villeneuve, Bourreau, Barjolin (Civray), Mazeau (Saint-Junien), Vallet (Ussel), Aussenac (Pays d’Olmes), Melchior, Samy, Perrotin, Rault (tous Saint-Eloy les Mines), Matuszczak, Maurice, Carême, (tous Tours), Gaudin (Herbretais), Dugué (Esca), Decima, Campedon (CRCL), Barrès (Monségur), Buffière (Brive), Peter (Saint-Junien), Lebreton (Nantes), Gauyhier (Parentis), Duteil (CRCL), Leduc (Tarbes), etc…

VELO DORDOGNE - ALAIN BUFFIERE 1971 © BERNARD PECCABIN (à suivre)
D’autres actualités de Dordogne cycliste sur
http://la-dordogne-cycliste.allmyblog.com/

Participez
au développement de Vélo-Dordogne
sur ce lien