30 octobre 2017

1967 - LE CYCLISME, SON ACTUALITE (44° semaine de la saison)

IL Y A 50 ANS DANS LE GRAND SUD-OUEST

30/10 au 5 novembre 1967

- Daniel Lacombe (SAM Bordeaux) se distingue lors de la deuxième sortie de l’école de cyclo-cross d’Aquitaine. Disputé à Bègles, Lacombe s’impose en battant le Coutrillon Francis Garcia et le Talençais Lagrave. Chez les cadets, encore une victoire de Macau par le biais de Bernard Martin qui bat son équipier Gatineau qui avait gagné voilà huit jours à Talence.
- A Saint-Martin l’Astier en Dordogne, c’est le Vendéen Debien qui s’adjuge le prix des fêtes. L’ancienne épreuve de cyclo-cross a franchi le pas sur route mais a déçu de nombreuses personnes habituées en ce mois de novembre à des joutes dans les sous bois.
- A Mortiers près de Jonzac, l’épreuve de cyclo-cross a vu la victoire d’Edmond Morel (Nantes) devant Matignon son équipier et Lopez (Navarrenx).
- Sympathique rassemblement au Taillan lors de la gentleman qui a vu le succès de l’Arcachonnais Bougon associé à Suire. L’équipe Goureaud-Sanz termine à 41 secondes en deuxième position alors que Rinco-Delort termine elle à 1’03s.

IL Y A 50 ANS DANS LE PÉRIGORD

Saint-Martin l'Astier 67

Annick Devel fleurit Debien à St. Martin l’Astier

- Saint-Martin l’Astier (3 et 4 par RC Mussidan) : 1. Debien (La Roche sur Yon), 2. Labrousse (Périgueux), 3. Chauvière (La Roche sur Yon), 4. Biale (Mussidan), 5. Delfau (Angoulême), 6. Corbeau (Saint-Claud), 7. Jacques Martin (Mussidan), 8. Salazare (Libourne), 9. Augier (Cognac), 10. Gabillet (Villeneuve), etc…

VELO DORDOGNE - 1967/44° SEMAINE © BERNARD PECCABIN
La mémoire du cyclisme en Dordogne est à découvrir sur les blogs :
http://la-dordogne-cycliste.allmyblog.com/ et http://velodordogne.canalblog.com/

Posté par Bernard PECCABIN à 09:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


28 octobre 2017

CLASSEMENT FFC COUREURS AMATEURS - 1970-1995

1970-1995 UN QUART DE SIÈCLE DE SUCCÈS

DANIEL LEVEAU, LE CANNIBALE DU CYCLISME AMATEUR

1970

- Vous trouverez sur cette page tous les classements FFC de 1970 à 1995, avec le vainqueur respectif en regard de la saison. Il suffit de cliquer sur le lien pour vous rendre sur la page correspondante.

- Classement FFC 1970, Marcel Duchemin (OGC Laval)
- Classement FFC 1971, Régis Ovion (AC Boulogne-Billancourt)
- Classement FFC 1972, Michel Coroller (VC Saint-Hilaire du Harcouët)
- Classement FFC 1973, Bernard Bourreau (CA Civray)
-
Classement FFC 1974, Patrick Perret (Asptt Besançon)
-
Classement FFC 1975, Bernard Vallet (SC Nice)
- Classement FFC 1976, Daniel Leveau (VC Argentan)
- Classement FFC 1977, Daniel Leveau (VC Argentan)
- Classement FFC 1978, Daniel Leveau (CS Villedieu les Poëles)
- Classement FFC 1979, Daniel Leveau (CS Villedieu les Poëles)
- Classement FFC 1980, Daniel Leveau (CS Villedieu les Poëles)
- Classement FFC 1981, Daniel Leveau (CS Villedieu les Poëles)
- Classement FFC 1982, Daniel Leveau (CS Villedieu les Poëles)
- Classement FFC 1983, Daniel Leveau (CS Villedieu les Poëles)
- Classement FFC 1984, Philippe Dalibard (Redon OC)
- Classement FFC 1985, Daniel Amardeilh (CV Montastruc)
- Classement FFC 1986, Claude Carlin (Asptt Paris)
- Classement FFC 1987, Jean-François Laffillé (CC Wasquehal)
- Classement FFC 1988, Laurent Bézault (Anthony Berny Cycliste)
- Classement FFC 1989, Christophe Manin (CC L’Isle en Doubs)
- Classement FFC 1990, Jean-Philippe Dojwa (VC Vaulx en Velin)
- Classement FFC 1991, Sylvain Bolay (CC Varennes-Vauzelle)
- Classement FFC 1992, Sylvain Bolay (CC Varenes-Vauzelle)
- Classement FFC 1993, Pascal Hervé (AS Corbeil-Essonnes)
- Classement FFC 1994, Christophe Mengin (VS Anould)
- Classement FFC 1995, Damien Nazon (Vendée U-La Roche sur Yon)


COUREURS AYANT GAGNÉ LE PLUS

DE SUCCÈS AU COURS D’UNE SAISON

1970

COUREURS AYANT GAGNÉ LE PLUS DE SUCCÈS AU COURS D’UNE SAISON

- Ci-dessous les coureurs ayant gagné le plus grand nombre de victoires au cours de chaque saison. A remarquer que Daniel Leveau détient un beau record avec 64 bouquets en 1984, sachant que de 1974 à 1987 ce même Daniel Leveau totalise 604 victoires. Une autre remarque, celle de l’UC Châteauroux qui détient les trois derniers leaders en la matière (1993, 1994 et 1995). Après cette période, les classements FFC actuels ont vu le jour, avec des barèmes qui ont évolué au fil des périodes et de l'outil informatique...

1970

1970 : Jean-Yves Lebreton (Asptt Nantes) 32 victoires
1971 : Jacques Esclassan (CV Montastruc) 33 victoires
1972 : Michel Coroller (VC Saint-Hilaire du Harcouët) 36 victoires
1973 : Alain Bernard (US Le Bouscat) 31 victoires
1974 : Raymond Villemiane (VC Bergerac) 34 victoires
1975 : Jean-Claude Daunat (VC Côte de Granit) 37 victoires
1976 : Daniel Leveau (VC Argentan) 41 victoires
1977 : Fernand Farges (UC Aurillac) 45 victoires
1978 : Daniel Leveau (CS Villedieu les Poëles) 54 victoires
1979 : Daniel Leveau (CS Villedieu les Poëles) 51 victoires
1980 : Daniel Leveau (CS Villedieu les Poëles) 51 victoires
1981 : Daniel Leveau (CS Villedieu les Poëles) 52 victoires
1982 : Daniel Leveau (CS Villedieu les Poëles) 41 victoires
1983 : Daniel Leveau (CS Villedieu les Poëles) 53 victoires
1984 : Daniel Leveau (CS Villedieu les Poëles) 64 victoires
1985 : Mariano Martinez (AS Fourchambault) et Daniel Leveau (UV Caen) 36 victoires
1986 : Daniel Leveau (VC Fontainebleau-Avon) 37 victoires
1987 : Philippe Dalibard (AC Brest-Plougonvelin) et Daniel Leveau (Vineuil Sports) 20 victoires
1988 : Philippe Mondory (Cycle Poitevin) 22 victoires
1989 : Marcel Kaikinger (CC L’Isle sur le Doubs) 21 victoires
1990 : Didier Le Huitouze (UC Lochrist-Hennebont) 24 victoires
1991 : Denis Leproux (ECF Changé) 18 victoires
1992 : Denis Leproux (AS Corbeil-Essonnes) 27 victoires
1993 : Franck Boucanville (UC Châteauroux) 14 victoires
1994 : Jean-Pierre Duracka (UC Châteauroux) 19 victoires
1995 : Gérald Liévin (UC Châteauroux) 19 victoires.
(*) en vert les coureurs qui se sont classés la même année premier en termes de victoires et premier du classement FFC national.

MEILLEUR COMITÉ (1970-1995) : 1. Bretagne, 2. Ile de France, 3. Normandie

1970

LA DORDOGNE CYCLISTE – Classements FFC © BERNARD PECCABIN
La mémoire du cyclisme en Dordogne est à découvrir sur les blogs :
ttp://la-dordogne-cycliste.allmyblog.com/ et http://velodordogne.canalblog.com/

Posté par Bernard PECCABIN à 12:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

27 octobre 2017

SAINT-FÉLIX DE VILLADEX (course disparue)

- Saint-Félix de Villadeix a certainement organisé davantage d’épreuves, mais le village a été un carrefour important lors du chrono Bergerac-Périgueux pour le Tour de France 1961.

Saint-Félix

A gauche Grellety vainqueur en 1967, à droite le départ de l'édition 2000

Palmarès connu : 1965 Gilbert Roussille (AS Miramont), 1967 Henri Grellety (CC Lindois), 2000 Frédéric Bouziani (JS Astérienne).
Passage du Tour de France en 1961 et 1969

VELO DORDOGNE - ST. FÉLIX DE VILLADEIX - © BERNARD PECCABIN
La mémoire du cyclisme en Dordogne est à découvrir sur les blogs :
http://la-dordogne-cycliste.allmyblog.com/ et http://velodordogne.canalblog.com/

Posté par Bernard PECCABIN à 10:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 octobre 2017

NORBERT BOUGON EST MORT : IL AVAIT 97 ANS

LE DERNIER CRABE RESCAPÉ DE BORDEAUX-ARCACHON N’EST PLUS

1_20111001_134458[1]

- Cela n’a rien à voir avec notre Dordogne, mais dans la vie il y a des actualités qui dépassent le cadre local et dont il faut évoquer. Le décès de Norbert Bougon en fait parti, car il a été un grand personnage du cyclisme régional et principalement du bassin d’Arcachon. Décédé dans sa 97° année, il a connu de par ses grands parents et ses parents le cyclisme du 19° siècle, celui du 20° et celui du début du 21° siècle. C’est un homme qui n’a vécu que pour le vélo dont il était un ardent pratiquant. Sa grande malchance, c’est d’avoir eu 20 ans au seuil de la deuxième guerre mondiale, ce qui l’a privée d’accéder plus haut dans la hiérarchie comme il rêvait tant.
- "Dordogne Cycliste" a connu Norbert Bougon lorsqu’il a retracé l’histoire de la plus vieille classique régionale Bordeaux-Arcachon. Il m’avait à cette occasion adressé un gentil courrier qui doit dormir je pense dans mon capharnaüm d’archives. Il m’avait aussi remis un livre sur ses mémoires cyclistes qu’il n’a jamais éditées par pure modestie. Un ouvrage de 230 pages et même plus, au vu de la petite police de caractères employée, un livre qu’il n’a jamais publié, mais dont je conserve jalousement dans mes étagères, tellement il est si bien écrit. Je l’ai lu presque d’un trait tellement il était captivant et je vais juste me permettre de vous transcrire ses premières phrases : "Me voici sur ma machine à écrire, "les cahiers roses" à portée de ma main, entassés les uns sur les autres... Je suis heureux de les retrouver là, avec leurs pages jaunies par les années, car ils vont m’aider à me souvenir de ce passé qui m’apparaît aujourd’hui si lointain..
- J’éprouve toujours la même émotion quand, par hasard, je les feuillette, car on peut y trouver à la fois mes propres impressions, écrites à la hâte au lendemain d’une course et des articles de journaux collées tant bien que mal, relatant mes "exploits" de la veille.
- Ces cahiers sont les témoins de nombreux épisodes de ma vie, durant une période qui prit fin avec la déclaration de la guerre ... Période dont il m’est impossible de me souvenir sans la nostalgie que l’on peut imaginer. C’est avec la passion que donne l’espérance que j’y avais consigné tous les faits importants vécus au cours de mon existence, pendant laquelle je ne poursuivis qu’un seul but : devenir Champion Cycliste Professionnel...
-En effet plus de cinquante ans nous séparent de cette époque où l’avenir se présentait à moi avec toutes ses promesses... Hélas, la tourmente de 1939 vint mettre brusquement un terme à cette carrière qui se dessinait...
- Si j’éprouve en ce moment le désir de fouiller dans mes souvenirs, c’est afin d’accomplir
un vœu qui, depuis quelques temps hante mon esprit : j’ai la profonde conviction, à tord ou à raison, que chacun de nous devrait, à un moment de sa vie, plus particulièrement lorsqu’on est devenu, selon l’expression consacrée, un "homme âgé", faire un retour en arrière...
- Pourquoi se retourner vers son propre passé ? Pourquoi surtout en faire état et en écrire un récit ? A cette question je ferai deux réponses, car il y a deux raisons qui m’ont incité à poursuivre ce but :
- Tout d’abord, c’est parce qu’il m’est agréable au fil des pages relatant ce qui fut, de me souvenir de la plupart des évènements qui ont constitué ma première jeunesse et de retrouver ainsi avec l’atmosphère de l’avant guerre, des sentiments oubliés, voire des états d’âme enfuis pour toujours...
- Ensuite, j’ai l’orgueilleux désir par ce moyen de faire connaître mieux à ceux que j’aime, à ceux qui me sont proches, à ceux pour qui j’ai de l’estime, l’être que je fus à cette époque... Un être dont ils ne peuvent qu’imaginer l’identité...
- Je veux donc écrire désormais pour mon fils, pour ma fille, pour mon petit-fils, pour mes petites filles, ou qui sait, pour un lointain descendant... "
etc, etc... soit plus de 230 pages aussi captivantes les unes que les autres, merci M. Bougon !

- Le cyclisme régional vient de perdre un grand personnage de son histoire. Si vous voulez d’ailleurs mieux le connaître, cliquez sur les liens ci-dessous et principalement sur la 6° partie où il gagnait en 1938 Bordeaux-Arcachon, la course des ses rêves. Il devenait le 3° Bougon à remporter l’épreuve quelques années après son grand-père (1909) et la victoire de son père (1920 en vététrans). Arcachon a été un grand berceau de notre cyclisme, celui de la piste, celui des frères Magne, celui d'Hubert Longau ancien président du comité de Guyenne.
- Le dernier des mohicans nous a quittés, disons plutôt le dernier crabe rescapé de la défunte épreuve, décapitée du calendrier FFC depuis 2004 pour cause de circulation et de l’invasion touristique. Mais on conservera longtemps son image, son souvenir, sa mémoire, celle d’un passionné de vélo qu’on affectionne tant... ne serait-ce qu’au travers des 19 liens que je vous propose ci-dessous, à lire absolument...

2_20111007_140854[1]

De gauche à droite l'UC Arcachon d'avant guerre avec Robert Lafon, René Prévot, Elie Daraillan,
Gabriel Hargues, Jean Andrevie, Robert Dutein, Norbert Bougon
Revivez l’histoire de Norbert BOUGON sur ces liens de la Dordogne Cycliste

- Bordeaux-Arcachon (histoire d’une classique - 1° partie) palmarès 1892-1899
- L’influence de Maurice Martin (histoire d’une classique - 2° partie) palmarès de 1900 à 1913
- Bordeaux-Arcachon (Hypothèses des premières éditions - 3° partie) palmarès de 1914 à 1933
- Une ville, un club, un homme (4° partie) - palmarès de 1934 à 1960
- Norbert Bougon, dernier crabe rescapé de Bordeaux-Arcachon (5° partie) palmarès de 1961 à 1975
- Norbert Bougon consacré pour l’éternité (6° partie)
- Bordeaux-Arcachon 1946 et 1947 (7° partie) - palmarès de 1976 à 1985
- Bordeaux-Arcachon 1948 et 1949 (8° partie)
- Bordeaux-Arcachon 1950 et 1951 (9° partie) - palmarès de 1986 à 1997
- Bordeaux-Arcachon 1952 et 1953 (10° partie)
- Bordeaux-Arcachon 1954 et 1955 (11° partie)
- Bordeaux-Arcachon 1956 et 1957 (12° partie) - palmarès de 1998 à 2004
Bordeaux-Arcachon 1958 et 1959 (13° partie)
- Bordeaux-Arcachon 1960 (14° partie) - palmarès des vétérans
- Potins des différentes éditions de 1892-1947 (15° partie)
- Potins des différentes éditions de 1948 à 1962 (16° partie)
- Potins des différentes éditions de 1963 à 2004 (17° partie)
- Récapitulatif du palmarès de Bordeaux-Arcachon (18° partie)
- Norbert Bougon par Gérard Descoubès (Sud Gironde)

Remerciements à tous ceux qui m'ont aidé et plus particulièrement les archives du journal l'Athlète sur lequel j'ai repris les articles de Charles Bidon son éditorialiste. Merci à Jean-Paul Laplagne maître de conférence en sciences du sport et de l'éducation physique et sportive à Bordeaux 2, merci à Alain Chaussat animateur des derniers Bordeaux-Arcachon, merci à Philippe Dessimoulies qui m'a remis le palmarès d'après guerre. Je dois plus qu'un merci à Norbert Bougon, ancien coureur, vainqueur en 1938 et auteur d'un livre sur sa mémorable carrière cycliste ! Merci à M. Claude Tiffon actuel Président de l'UCA et à Stéphane Eyquard vainqueur en 2001. Merci enfin à Christian Castéra lauréat en 1958 et aujourd'hui disparu, qui au travers d'une lettre de remerciement m'avait incité à raconter l'histoire de cette classique avec mes petits moyens.
NORBERT BOUGON était ancien conseiller municipal d’Arcachon, ancien président de l’UC Arcachonnaise, président d’honneurdes Anciens des Enfants d’Arcachon et médaille d’or de la Jeunesse et des sports

VELO DORDOGNE - NORBERT BOUGON © BERNARD PECCABIN
La mémoire du cyclisme en Dordogne est à découvrir sur les blogs :
http://la-dordogne-cycliste.allmyblog.com/ et http://velodordogne.canalblog.com/

Posté par Bernard PECCABIN à 18:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

1992 - LE CYCLISME, SON ACTUALITE (43° semaine de la saison)

IL Y A 25 ANS DANS LE GRAND SUD-OUEST

(23 au 29 octobre 1992)

cardinal

- En cyclo-cross Yves Cardinal (CA Civray) revient au premier plan en remportant l’épreuve de Châtellerault devant Aigret (UV Poitiers) et Malard (VC Blancois). Le Poitevin Tony Civrais gagne l’épreuve des juniors.

- On a couru aussi dans le Cantal avec l’AVC Aurillac club organisateur qui présentait le prix de Sénezergues. Guy Chassang (Châteaumaillant) remporte l’épreuve devant Bernard Estève (Pédale Faidherbe) et Bouvet (Clermont).

IL Y A 25 ANS DANS LE PERIGORD

- Saint-Front de Pradoux (duathlon par JS Astérienne) : 1. Jean-Luc Besse (Paris Olympique Club), 2. Stéphane Lavignac (Asptt Périgueux), 3. Eric Bouvier (Mussidan), etc...

Néophytes : 1. Thierry Dupont (Asptt Périgueux). Jeunes : 1. Jean et Marie Mespoulède (Asptt Périgueux). Equipes : Vaudou et Le Bihan (Pédale faidherbe)

VELO DORDOGNE - 1992/43° SEMAINE © BERNARD PECCABIN
La mémoire du cyclisme en Dordogne est à découvrir sur les blogs :
http://la-dordogne-cycliste.allmyblog.com/ et http://velodordogne.canalblog.com/

Posté par Bernard PECCABIN à 09:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


23 octobre 2017

ANDRÉ MOREL UN AMI DU VÉLO NOUS A QUITTÉS

UN GRAND SERVITEUR DU CYCLISME

4_20111219_160838[1]

- N’en déplaise à certains de ses détracteurs, André Morel ancien maire d’Abjat sur Bandiat a été un homme qui a toujours œuvré en faveur du vélo. Et si la Petite Reine doit beaucoup à quelques uns de ses serviteurs, André Morel fait bien parti de ceux-là. Car c’est bien dans sa commune d’Abjat que se sont déroulées de nombreuses épreuves cyclistes, tout comme c’est bien sa commune d’Abjat qui a révélé de nombreux coureurs dans notre Périgord Vert et c’est encore dans sa bonne ville d’Abjat que se sont déroulés de nombreux championnats et de grandes courses à l’image des boucles du Bandiat. Maire de 1971 à 2001, il a été toujours là pour nous soutenir et pour nous accueillir. De ce personnage haut en couleur, de sa verve très particulière, nous nous souviendrons de ce personnage clé du Nord de la Dordogne, qui savait si bien nous recevoir.

- André Morel s’est donc éteint à l’âge de 89 ans. Ses obsèques se dérouleront le jeudi 26 octobre 2017 en l’église d’Abjat, suivi de son inhumation au cimetière de Puyzillou sur cette même commune. A sa famille, ses proches et ses amis, la rédaction adresse ses sincères condoléances et et ses témoignages de vive sympathie.

Liens et photos Vélo Dordogne sur André Morel

- Nontron et son cyclisme (1981-1985)
- Photo Jean-René Villechanoux et André Morel (1998)
- Course du 7 juin 1998 à Abjat
- Cyclo-cross décembre 86
- Photo protocole juniors à Abjat (Dunlop 87)
- Palmarès cycliste de la commune d’Abjat sur Bandiat
- Cyclo-cross 1992 à Abjat

VELO DORDOGNE – DÉCÉS D’ANDRÉ MOREL - © BERNARD PECCABIN
La mémoire du cyclisme en Dordogne est à découvrir sur les blogs :
http://la-dordogne-cycliste.allmyblog.com/ et http://velodordogne.canalblog.com/

Posté par Bernard PECCABIN à 16:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

1967 - LE CYCLISME, SON ACTUALITE (43° semaine de la saison)

IL Y A 50 ANS DANS LE GRAND SUD-OUEST

23 au 29 octobre 1967

Dubois Daniel 67

- La première des cinq sorties d’initiation de l’école de cyclo-cross du Comité d’Aquitaine s’est déroulée au château de Thouars à Talence. Un parcours de trois tours pour les juniors et de deux tours pour les cadets a été proposé aux vingt-deux inscrits. Victoire de Pierre Melle (Coutras) chez les juniors, suivis par Jacouty (Macau) et Francis Garcia (Coutras). Chez les cadets succès de Gatineau (Macau) devant Chambeau (Blanquefort) et Soulé (Macau).
- Les Bleuets de Labatut ont organisé un cyclo-cross à MissonDaniel Dubois (Capbreton) - en médaillon - a annoncé déjà la couleur en s’imposant devant les spécialistes habitués des sous-bois tels Lopez (Navarrenx), Bernet (Orhez), Minvielle (Navarrenx) et Barrère (Labatut) classés dans cet ordre.
- Quarante et un coureurs se sont disputés le Prix des fêtes de Saint-Front de Pradoux. Et c’est le jeune Corbeau (Saint-Claud) qui remporte sa dix-septième victoire sur les rives de l’Isle devant les Vendéens Chauvière et Debien du VC Yonnais.
- Le Grand Prix des commerçants d’Oloron Sainte-Marie revient à Jacques Duffort (CSM Puteaux) qui bat du beau monde tels Francis Duteil (CC Bordelais), Jean-Pierre Parenteau (AC Nersac), Alain Périat (Artix) Salles (Artix) et Saladié (UA Vic) qui terminent dans cet ordre.

IL Y A 50 ANS DANS LE PÉRIGORD

- Saint-Front de Pradoux (3 et 4 par AS Libourne) : 1. Corbeau (Saint-Claud), 2. Chauvière (VC Yonnais), 3. Debien (VC Yonnais), etc…

VELO DORDOGNE - 1967/43° SEMAINE © BERNARD PECCABIN
La mémoire du cyclisme en Dordogne est à découvrir sur les blogs :
http://la-dordogne-cycliste.allmyblog.com/ et http://velodordogne.canalblog.com/

Posté par Bernard PECCABIN à 06:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

21 octobre 2017

DOUZILLAC (édition 2007, qui s’en souvient)

 - LA RETRO D'UNE EDITION, CELLE DE 2007 -

Pict0012

Départ de l'épreuve avec les coureurs Astériens en première ligne

- Ils étaient à peine trente-cinq au départ et on lisait quelque peu la déception du côté des organisateurs Astériens lors de l’appel des coureurs de ce Prix des fêtes, qui méritait il faut le dire, une participation plus conséquente. Mais les aléas du calendrier, la réforme des catégories des coureurs et peut-être la météo de cet ultime week-end du mois d’août, ont fait selon la formule employée, qu’il fallait tout simplement faire avec...
- A cet effet le public n’a pas été déçu, car on a assisté à une belle course. Le Parisien Gayant a d’entrée pris le relais de l’offensive. Mais ce départ précipité ne fut qu’un feu de paille, puisque deux tours après, on observait un Romain Chollet et un Damien Le Boétez capables de ferrailler à eux deux tout une après-midi sous cette chape de plomb. Nantis d’une dizaine de secondes d’avance, les deux hommes de tête parvenaient à gérer leurs efforts pour conserver quelques longueurs sur leurs poursuivants et de ce fait, pour grappiller les points du meilleur grimpeur et les nombreuses primes offertes par le tissu commercial local. Vers la mi-course, Lionel Roye et Roman Naïbo tenteront leur chance. Et c’est là que l’on sentait que cette terrible ascension qui faisait si mal aux jambes les rendait plus forts. A plusieurs reprises où la jonction semblait proche, les hommes de tête savaient positiver la situation pour mieux la renverser en sa faveur. Et Chollet aidé par Le Boétez ne se priveront pas tous les deux de démontrer qu’ils étaient désormais les vrais patrons.

Pict0018

Alain Auxerre maire de Douzillac avec Jean-René Villechanoux

- C’est alors que Damien Guérineau venu du peloton essaya longtemps de jouer les troubles fêtes. Car dans la tête du Ribéracois, Le Boétez victorieux pouvait ramasser trente points pour le challenge, ce qui pouvait compliquer ses affaires à une marche du final. Très courageux, dans un style comparable à celui du circuit de la fraise qu’il avait remporté, Guérineau reprenait du terrain, en vain... Dans le dernier tour, il se faisait reprendre par un trio composé de Vandale, du jeune Béneyrol et du Marmandais Turtaud. Devant, la cause était entendue et Romain Chollet n’avait aucune peine de lever les bras sur ce mythique circuit de Douzillac, qui avait consacré tant de champions.

Pict0028

Protocole avec de gauche à droite Lionel Roye, Romain Chollet (1°), Damien Le Boétez (2°),
Sébastien Béneyrol (1° Astérien) et Damien Champaud

Le Classement : 1. Romain Chollet (Cycle Poitevin), 2. Damien Le Boétez (UC Villeneuve), 3. Lionel Roye (JS Astérienne), 4. Roman Naïbo (Sainte-Livrade), 5. Vandale (US Villenave), 6. Sébastien Béneyrol (Saint-Astier), 7. Turtaud (CC Marmande), 8. Damien Guérineau (Ribérac), 9. Tristani (EVCC Bergerac), 10. Champaud (Saint-Astier), 11. Duban (Cadaujac), 12. Barret (VC Langon), 13. Teixéra (VC Buguois), 14. Sentucq (CC Périgueux), 15. Delage (Ménesplet), etc...

LIENS SUR LA COURSE DE DOUZILLAC
- Palmarès de Douzillac
- Podium Douzillac (Championnat d’Aquitaine 2002)
- 
Douzillac 1990 (photos rubrique il y a 25 ans)
-
Douzillac 1992 (photo rubrique il y a 25 ans)

VELO DORDOGNE - DOUZILLAC 2007 - © BERNARD PECCABIN
La mémoire du cyclisme en Dordogne est à découvrir sur les blogs :
http://la-dordogne-cycliste.allmyblog.com/ et http://velodordogne.canalblog.com/

Posté par Bernard PECCABIN à 22:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

20 octobre 2017

CAUSE DE CLÉRANS (Course disparue)

Un village ayant sur son territoire une fraction de la forêt de Liorac

Cause de Clérans

 - Cause de Clérans est un village de 250 âmes environ avec une fête qui se déroulait le 15 août. Et à notre connaissance le village a connu deux manifestations cyclistes, à l’ombre de son clocher inscrit aux monuments historiques.

Palmarès connu : 1953 Bourg (GC Bergerac), 1982 Guy Naullet (CC Marmande)

VELO DORDOGNE - CAUSE DE CLÉRANS - © BERNARD PECCABIN
La mémoire du cyclisme en Dordogne est à découvrir sur les blogs :
http://la-dordogne-cycliste.allmyblog.com/ et http://velodordogne.canalblog.com/

Posté par Bernard PECCABIN à 14:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

18 octobre 2017

PIERRE BESSE EST DÉCÉDÉ

Pierre Besse

- Pierre Besse cet ancien coureur du Guidon Sarladais vient de s’éteindre, terrassé par une crise cardiaque dans sa 74° année. Originaire de Castelnaud la Chapelle, il avait évolué aussi au Cyclo-Club de Belvès dans les années 60. Depuis, ce passionné de cyclisme se faisait voir dans les courses du Sud de la Dordogne et plus particulièrement lors de celle des Milandes mise sur pied par le Vélo-Club Monpazierois. Il avait été de même remarqué auprès de Jean-Luc Delpech quand celui-ci débutait chez les amateurs. Commerçant à Castelnaud, il nous laisse le souvenir d’un homme fou de vélo et avec qui on avait de grandes et longues discussions sur ce sujet. Vous pouvez en cliquant sur ce LIEN, relire un article et une photo de 1965 le concernant (bas de publication).
-
  A sa famille, à ses amis et à ses proches, "Vélo-Dordogne" adresse ses sincères condoléances. Ses obsèques se dérouleront vendredi 20 octobre à 10h30 en l’église de Castelnaud la Chapelle.

VELO DORDOGNE - Pierre BESSE - © Bernard PECCABIN
La mémoire du cyclisme en Dordogne est à découvrir sur les blogs :
http://la-dordogne-cycliste.allmyblog.com/ et http://velodordogne.canalblog.com/

Posté par Bernard PECCABIN à 10:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]