2001

2001 PREMIÈRE SAISON AU CC MARMANDAIS (DN2)

- 2001 est marqué par le retour de Reimherr dans son Lot-et-Garonne natal, là où il est né, là où il a vécu son enfance et là aussi où il a connu ses premiers galops cyclistes. Paradoxalement dès le mois de janvier, il reçoit une mutation de la DDE pour la Dordogne... En 2000 il faisait la navette entre Lot-et-Garonne et Dordogne, cette année il va faire la même chose, mais en sens contraire...
- Moulé dans son nouveau maillot jaune et noir du Cyclo-Club Marmandais du président Ernest Marchi, le voilà chez les élites en quête d’exploits contre "les gros bras" du Grand Sud-Ouest. Durant toute cette saison, il sera entouré avec une équipe où Gilles Canouet sera le virtuel capitaine de route. Une vieille connaissance pour le Stèph qui avait vécu en 1995 et en sa compagnie une saison mémorable au Guidon Agenais, mais c’était avec les régionaux. S’ajouteront dans cette équipe Vincent Dedieu, Jean Mella, Jean-Luc Delpech, Serge Canouet, Jérôme Roy, Sébastien Morvan et Guillaume Galles.

- Cette fois on est en DN2 dans la cour des grands et disons que Gilles Canouet a fait fort pour son club en remportant d’entrée deux épreuves de l’Essor Basque, puis la Ronde Pyrénéenne, le Tour du canton de Champagnac de Bélair, le Tour de Gironde et la classique Béarnaise Abos-Iraty, excusez du peu... sans oublier le Tour du canton d’Hautefort remporté par le frérot Serge.
- Reimherr a poursuivi en 2001 ce qu’il avait engagé la saison précédente, à savoir courir les grandes courses de la région. Il sera présent aux vins du Blayais, dans les Tour du Lot-et-Garonne, celui du Périgord, de Bussière-Badil, mais malheureusement pas au Tour de Gironde ouvert cette années au moins de 25 ans.
- Cette première partie de saison sera ardue. Le "Stèph" certes est toujours présent dans les courses. Il court selon son habitude, voire son tempérament en étant présent sur tous les coups, mais sans pouvoir conclure. Les grandes épreuves se succèdent, parfois sous le maillot du comité régional comme dans Tarbes-Sauveterre où malgré son attaque dans la côte de Burgaronne il n’a pu suivre le rythme. Mais en vieux briscard, il en garde sous la pédale pour remporter le sprint du peloton et se classer au pied du podium.

2001 Mussidan

4° de la Nocturne de Mussidan gagnée par Champeymont (AVC Aix)

- Quarante-huit heures auparavant il avait encore buté dans le Tour du canton de Bussière-Badil où il avait chassé dur jusqu’à vingt kilomètre de la banderole. Et puis il y eu aussi les nocturnes, un exercice qui réussit bien au nouveau citoyen de Fanlac. Mussidan d’ailleurs constitue une référence dans cette ronde infernale où il faut rouler à bloc au ras des barrières et du public. Vainqueur en 2000, ce circuit de 900 mètres constitue pour Reimherr un terrain de prédilection. Mais ce soir là, trois hommes sont partis vers le quarantième kilomètre pour aller jusqu’au bout. Il a dû se résoudre de contrôler pour terminer comme dans Tarbes-Sauveterre au pied du podium.
- Comme chacun sait Reimherr est un vieux loup qui digère mal les défaites. Il a besoin de se remettre vite en question et dès le lendemain, il remet ça en prenant le départ du Prix de la Municipalité à Saint-Astier. Cette fois c’est la gagne, la première en Dordogne et cela, ça se savoure, surtout dans cette période où le cyclisme est chahuté, livré aux suspicions qui oblige les accros à penser différemment, à réfuter les rumeurs sans pouvoir les renier totalement, à considérer le dopage comme des clés de lecture subsidiaire.

2001 Montpon

4° Critérium pros de Montpon gagné par Vinokourov dont on aperçoit à droite

- La suite de la saison constituera de nouvelles séries où il animera les courses, où il sera sacré le plus combatif, mais en butant encore avec le podium en terminant quatrième à Bruch et à Montpon en compagnie des pros. Bien sur il y aura Razac et sa victoire, qui sera un autre petit bout de palmarès, sans plus... Reimherr c’est tout de même un niveau supérieur, un étage au-dessus.
- Mais dans ses combats de cet été 2001 il y a eu aussi le Tour Dordogne, un Tour difficile où Reimherr a été souvent dans les communiqués, notamment lors de la troisième étape entre Trélissac et Mensignac et surtout à l’approche de l’arrivée à Boulazac. Fidèle à son image, il est parti à l’aventure, en se montrant à son avantage. Il a osé, sans se faire d’illusions, mais en livrant une prestation conforme à son niveau habituel.
- 2001 au Cyclo-Club Marmandais n’a pas été une saison exceptionnelle. Disons qu’elle a été une saison normale, avec de bons résultats au haut niveau. Notre coureur a conservé sa foi et n’hésite pas de continuer d’écraser les pédales entre deux haies hurlantes et gesticulantes de spectateurs, pour qui il est devenu une véritable coqueluche. Car Reimherr est un coureur connu, respecté, apprécié, qui exerce un métier et un sport difficile, compliqué, qui mérite plus de compassion qu’il n’en recueille en ces temps perturbés par les affaires. Pour lui ces histoires et cette cacophonie ne constituent pas sa tasse de thé. Il continue de dévorer le bitume sans craindre la concurrence saine comme douteuse. Il connait trop bien la musique, car il sait que pour exister dans ce foutu vélo, il faut se remuer et son seul dopage, c’est son public qu’il fidélise.

2001 peut-être Creyssac

Au départ d'une épreuve estivale

- Mais le cyclisme c’est un éternel recommencement. Il se retrouve classé élite 3 en fin de saison, parce que la FFC a créé une nouvelle catégorie élite 2, les élites 1 étant les pros. De restructurations en restructurations, le cyclisme évolue et pour le coureur, il en est ainsi. Pour l’heure Reimherr termine 283° juste à quelques petits points de la catégorie supérieure nouvellement créée où l’Aquitaine trouve trois coureurs : Dulucq et les frères Canouet !

2001 Vézac

Bien qu'ayant animé le Tour du Périgord, la victoire est revenue à Peyencet

- On ferme la page de cette saison au CC Marmandais par le départ du président Ernest Marchi, remplacé par Yves Brusson, mais là on est en 2002 ou presque...

- MEILLEURES PLACES DE LA SAISON 2001

- 7° Circuit des vins du Blayais (1° Arnaud Labbe - Cycle Poitevin), dans le peloton Tour du Lot-et-Garonne (1° Alain Saillour - UC Felletin), peloton Tour canton d’Hautefort (1° Serge Canouet - CC Marmande), dans le peloton Tour du canton de Bussière-Badil (1° Jonathan Dayus - Nantes 44), dans le peloton Tour du Périgord (1° Patrice Peyencet - CC Périgueux-Dordogne), 4° Tarbes-Sauveterre (1° Christophe Dupouey - GSC Blagnac), 5° Prix Claude Magni à Langon (1° Hugues Ané - Albi VS), dans le peloton Championnat d’Aquitaine La Chapelle-Faucher (1° Cyril Bastière - VC Langon), 7° Nocturne d’Agen (1° Gilles Canouet - CC Marmande), 5° Campagnac les Quercy (1° Vincent Guillout - Asptt Périgueux), dans le peloton Tour de Dordogne (1° Stéphane Ravaleu - VC Rouen), 2° Ronde des pins à Mont-de-Marsan (1° Nicolas Portal - GSC Blagnac), 4° Nocturne de Mussidan (1° Franck Champeymont - AVC Aix), 1° Saint-Astier Municipalité, dans le peloton à Monpazier (1° Marek Lesniewski - CM Aubervilliers), 4° Bruch (1° Gilles Canouet - CC Marmande), 4° Critérium pros de Montpon (1° Alexandre Vinokourov - Télékom), 1° Razac sur l’Isle, 8° Critérium pros de Bordeaux (1° Didier Rous - Bonjour), dans le peloton Abos-Iraty (1° Gilles Canouet - CC Marmande). Classé 283° élite 3.

2001 montpon crit

Critérium pros de Montpon, une occasion de cotoyer un autre monde...

Quelques adversaires de la saison 2001

Sébastien Dulucq (US. Dax), Cyril Bastière (VC. Langon), Julien Costedoat (VC. Oloron), Christophe Dupèbe (Guidon Saint-Martinois), David Marié (VC. Montois), Jérôme Paul (CC. Périgueux 2000), Patrice Peyencet (CC. Périgueux 2000), Nicolas Rouillard (VC. Oloron), Hugues Ané (Albi VS), Sébastien Bordes (US. Montauban), Christophe Cousinié (US. Montauban), Christophe Dupouey (GSC. Blagnac), Tomasz Kaszuba (US. Montauban), Gaël Moreau (US. Montauban), Igor Pavlov (Albi VS), Nicolas Portal (GSC. Blagnac), Gwenaël Ronsin-Hardy (Albi VS), Sylvain Calzati (Super Sport 23), Yves Delarue (Super Sport 23), Aïdan Duff (Super Sport 23), Christophe Laurent (Super Sport 23), Christian Magimel (Super Sport 23), Julien Mazet (Super Sport 23), Sébastien Raynaud (Super Sport 23), Vincent Socquin (Super Sport 23), Stéphane Bellicaud (Bressuire AC), Emmanuel Berger (Bressuire AC), Sébastien Chavanel (VC Loudun), Cho Ho Sung (Cycle Poitevin), Chun Dae Hong (Cycle Poitevin), Bertrand Guerry (Cycle Poitevin), Loïc Herbreteau (Cycle Poitevin), Arnaud Labbe (Cycle Poitevin), Joona Laukka (Bressuire AC), Gaylord Tourneur (Cycle Poitevin), Mariusz Witecki (PSF Niort), Gilles Zech (Bressuire AC).

LIENS SUR LE MEME THÈME   .
- Stéphane Reimherr troisième saison au CC Périgourdin -13° partie - 2000)

VÉLO DORDOGNE - STÉPHANE REIMHERR (14) © BERNARD PECCABIN
Prochaine diffusion : 2002 Deuxième saison au CC Marmandais
http://la-dordogne-cycliste.allmyblog.com/ et http://velodordogne.canalblog.com/