TOUR DE FRANCE EN DORDOGNE
 ET RESTRUCTURATION DU CYCLISME

page de garde

 

- Pour suivre la suite de ces publications, vous pouvez cliquer soit :
- ici sur la publication précédente.
- ou sur ce récapitulatif.

 

- 1994 confirme un regain dans les effectifs de notre département. C'est un fait tellement rare que cela mérite d'être signalé. Depuis deux ans, en effet, nos effectifs reprennent une bonne direction, mais cette remontée est principalement la conséquence de la mise en place des cartes vélo et surtout du VTT qui accroche de nombreux jeunes. Toujours est-il que la Dordogne compte maintenant 697 licenciés ce qui la rapproche de ses effectifs de 1982, sans pouvoir encore les dépasser, loin s'en faut. Les courses continuent de dégringoler. Avec 188 courses au compteur contre 172 l'an passé, on remonte un petit peu, mais là aussi grâce au VTT. Ce VTT qui passionne même les dirigeants du Racing dont Jeannot Bourreau qui met sur pied les "six heures VTT" de la Latière à Saint-Aulaye. Avec une dotation exceptionnelle, cette course ouverte à toutes les catégories se devait d'accueillir de nombreux pratiquants. Mais la presse ne mentionne aucun commentaire sur cette gigantesque organisation de l'époque, mais je pense que si elle n'a pas été reconduite, c'est que la participation a été défaillante. Inscrite un 4 avril, il est possible que ce jour là les conditions météorologiques n'étaient point favorables. Les bikers de la Double et l'équipe du Racing composée de Rieublanc, Faurie et Picot, auront tout de même cherché à construire quelque chose de nouveau et peut-être que le tord est de n'avoir pas insisté pour une édition supplémentaire ?
- Si les effectifs de la Dordogne sont en augmentation, ceux du Racing aussi prennent toujours un petit ascendant avec maintenant seize coureurs puisque Jennifer Hispiwac, sœur de Romuald et de Réginald s'est mise à la compétition. Là aussi la Dordogne des dames se réveille et avec Jennifer le Racing possède sans doute sa première féminine dans les effectifs coureurs. C'est vrai qu'Elisabeth Chevanne-Brunel n'est pas étrangère à ce nouvel engouement, d'autant plus que son père vient de former un club féminin : le Team Cycliste Féminin 24. La Pédale Faidherbe perd donc sa championne du monde, mais c'est ainsi car pour les filles le cyclisme reste une discipline vraiment exigeante surtout lorsque les 3/4 du temps il faut se mesurer contre les garçons. C'est aussi pour cette raison qu'une structure féminine était souhaitable et le papa de celle que l'on surnommera Zabou l'a vite compris pour agir dans ce sens.

1994 Saint-Médard

 La course à Saint-Médard de Mussidan, une organisation du Racing

- Le calendrier de la saison ne subit pas de grands changements. A quelque chose près, il est la copie conforme de la saison 1993 mis à part que Grignols organise deux épreuves sur deux jours et que Saint-Aulaye ouvre la saison du Racing par ses six heures de VTT que l'on a évoqué.
- 1994 c'est aussi le décès de Luis Ocana, l'ancien coureur espagnol de Mont-de-Marsan qui était venu jadis à Saint-Aulaye pour remporter l'épreuve contre la montre qui constituait un de ses grands rendez-vous. Le Limousin quand à lui perd le colonel Perrier, son ancien président qui aura marqué le cyclisme de cette région sans oublier le Tour du Limousin dont il est un des membres fondateurs. En Dordogne et plus particulièrement à l'UC. Montpon, Jean-Serge Calmette était remplacé (depuis 1993 déjà) à la présidence par René Cabanat, un entrepreneur de la commune. Fin août, René Cabanat décédera d'une crise cardiaque laissant ainsi la succession à un ancien coureur : Marc Dutreuilh, très connu dans la vallée de l'Isle tout comme à Mussidan dont il avait porté les couleurs à deux reprises.

1994 Vanxains 1

A Vanxains, jadis organisé par le Racing, avec au premier plan Jennifer première des dames

1994 Vanxains

 Réginald Hispiwac 2° à Vanxains derrière Delmon le lauréat

- En cette année 1994 il faut tout de même situer le cyclisme de compétition. Miguel Indurain règne en maître dans le Tour de France qui passe durant trois jours dans notre Dordogne. L'étape Périgueux-Bergerac contre la montre restera dans les annales des succès, avec une foule bigarrée tout le long de l'itinéraire qui traversera Vergt comme au cours d'un certain passé … 1994 c'est aussi et surtout la restructuration du cyclisme avec un essai en Aquitaine de course avec licence unique qui déstabilisera de nombreuses initiatives. C'est aussi le début de la mise en place de 10 clubs en 1° division nationale et de cinquante en 2° division nationale. C'est enfin la lourde menace d'un décret gouvernemental qui pèsera et où primes et prix des courses seraient assujettis à l'URSSAF. Le président Baal sauvera le projet qui à coup sur aurait condamné notre discipline et l'amateurisme. Il est intéressant de lire à cette époque le slogan lancé par la FFC qui est le suivant : "Adieu, mon vélo ! Adieu, les milliers de courses villageoises. Adieu, les espoirs de futurs champions. Adieu, l'enthousiasme de milliers de spectateurs. Adieu les rêves de milliers de gamins. Adieu, les dimanches bonhommes de toute la France."  Et d'ajouter à l'encontre du premier ministre : "Vous nous avez privés de recettes de partenariat des alcools et des tabacs, sans compensations financières (à la différence d'autres sports), Monsieur le Premier Ministre. Et maintenant vous voulez grappiller quelques cotisations sociales sur les courses de vélo. En agissant ainsi, vous allez tuer notre sport ! Vous ne voulez pas cela, Monsieur le Premier Ministre, n'est-ce-pas ? signé : Fédération Française de Cyclisme. 1994 s'achève donc dans une crise larvée, sans parler du comité départemental qui enregistre deux autres démissions ce qui dénote que rien ne va pour le mieux …

1994 SLH

Saint-Laurent des Hommes où Gazeau au centre termine premier des vétérans

1994 SLH bis

LES COURSES DU RCM EN 1994

Prix de Saint-Médard de Mussidan (12 juin).
1° Alain Gendreau (Guidon Pellegruen), 2° Savajols (VC. Mende), 3° Stéphane Lavignac (ASPTT. Périgueux), 4° Baron Eric (CRCL), 5° E. Valade (EC. Foyenne), 6° Defaye (ACLBP), 7° Bodin (CC. Lindois), 8° P. Naïbo (AC. Bon-Encontre), 9° Bacou (CC. Marmande), 10° Peytour (ASPTT. Périgueux).
Nocturne de Mussidan (14 juillet).
1° Stéphane Eyquard (SC. Libourne), 2° Gendreau (Pellegrue), 3° M. Vérardo (US. Bouscat), 4° P. Galy (UC. Haillan), 5° G. Peyran (UC. Haillan), 6° Daragnès JC (G. Saint-Martinois), 7° Poujoux (Pellegrue), 8° Gérald Daragnès (G. St.Martinois), 9° Dupré G. (UC. Haillan), 10° Joubel (US. Bouscat).

1994 SMD

Victor Melchior chef de file du RC Mussidan, vainqueur à St. Michel de Double

Prix des fêtes de Grignols (23 juillet).
1° Eric Aubert (UC. Montpon), 2° JM. Sybiac (Pédale Faidherbe), 3° Jayat (EC. Ribérac), 4° Mespoulède (ASPTT. Px), 5° Chevrot (US. St.Herblain), 6° Lamothe (SC. Libourne), 7° Chabreyrou S. (EC. Ribérac), 8° Talobre (EC. Firminy), 9° Gourd (EC. Foyenne), 10° Lafagne (USC. Montpon).
Prix des fêtes de Grignols (24 juillet).
1° Sébastien Arretche (Cyclisme 24), 2° Chevrot (US. St. Herblain), 3° Granger (JS.Astérienne), 4° Soulat (Nersac), 5° Palet (Nersac), 6° Salves (CC. Lindois), 7° Goncalves (Bazas), 8° Oyhanondo (CC. Périgueux), 9° Maly (CC. Périgueux), 10° Gourd (EC. Foyenne).
A Saint-Etienne de Puycorbier (31 juillet).
1° Sébastien Arretche (Cyclisme 24), 2° Goncalves J. (VC Bernos), 3° Top (JS.Astérienne), 4° Gourd (EC. Foyenne), 5° Arretche J.Christophe (Cyclisme 24), 6° Confolens (Barsac), 7° Fontayne Cyril (Lalinde), 8° Mespoulède (PTT. Périgueux), 9° Goncalvès C. (Bazas), 10° Brousse (CAM Bordeaux).
A Saint-Pey de Castets (1° août).
1° Sylvain Gourd (EC. Foyenne), 2° Borderie F. (EC. Foyenne), 3° J. Goncalves (VC. Bernos), 4° Top (JS.Astérienne), 5° Jarjanette (Rauzan), 6° Mespoulède (PTT. Périgueux), 7° Ventre JC. (Talence), 8° Poujoux (Pellegrue), 9° Berlugue (UC. Montpon), 10° Hispiwac (RCM).

1994 Echourgnac

Départ à Echourgnac où on aperçoit à gauche les rouge et blnac du Racing
(Barrat, Gazeau, Melchior)

Prix des fêtes de Beaupouyet (7 août).
1° Jean-Luc Bésarion (US. Bouscat), 2° Mazeau (P.Faidherbe), 3° Bodin (Lalinde), 4° Chouarche O. (SC. Périgord), 5° Melchior (RCM), 6° Le Pemp (PTT. Périgueux), 7° Germain (SC. Périgord), 8° Gourd (EC. Foyenne), 9° Top (JS. Astérienne), 10° Jacouty (EC. Ribérac).
Prix des fêtes de Issac (15 août).
1° Victor Melchior (RC.Mussidan), 2° Jalleau (Pédale Saint-Florent), 3° E. Chevanne-Brunel (TCF 24), 4° Lafagne (UC. Montpon), 5° Lauseille (EC. Ribérac), 6° Brousse (CAM Bordeaux), 7° Maunadier (Boué), 8° Maly (CC. Périgueux), 9° Dubesset (P.Faidherbe), 10° Gourd (EC. Foyenne).
Prix du comice de Mussidan (18 septembre).
1° Sébastien Bordes (Cycle Poitevin), 2° Brousse (CAM Bordeaux), 3° Szkolnick (AVC Libourne), 4° Pérobe (Tonneins), 5° Dupré Gilles (UC. Haillan), 6° Ouvrard B. (VC. Chasseneuil), 7° Peytour (PTT. Périgueux), 8° Hadfield Richard (VC. Chasseneuil), 9° Poujoux (Pellegrue), 10° Anasthaze (SC. Périgord).
A Saint-Michel de Double (2 octobre).
1° Victor Melchior (RC. Mussidan), 2° Durand O. (CC. Chalais), 3° Larpe Michel (Angoulême), 4° Goncalves J. (Barsac), 5° Peytour (PTT. Périgueux), 6° Mespoulède (PTT. Périgueux), 7° Couturon (Pons), 8° Valade (Casteljaloux), 9° Gaillard (Macau), 10° Poujoux (Pellegrue)
3 avril Six heures de VTT de la Latière : résultats non relevés sur la presse.

 

1994 SMD 1

Saint-Michel de Double, une organisation du Racing avec tous les lauréats dont Victor Melchior

VELO DORDOGNE - LE RC MUSSIDAN 1994 © BERNARD PECCABIN
La mémoire du cyclisme en Dordogne est à découvrir sur les blogs :
http://la-dordogne-cycliste.allmyblog.com/ et
http://velodordogne.canalblog.com/
Le Racing-Club de Mussidan en 1995