LES TITRES DE 1952 à 1954

 - Revoir : Palmarès des Championnats de cyclo-cross (Guyenne puis Aquitaine).
- La folie du cyclo-cross.
- Championnats de 1946 à 1948.
- Championnats de 1949 à 1951

CA 52-54

Lafforgue Robert

1952 le 3 février à Cenon (Organisation SA Bordelais et UC Floirac) : C’est le premier championnat disputé aux points et sur plusieurs manches et ici il s’agit de la dernière qui se court à Cenon sur le circuit déjà emprunté en 1948 à peu de choses près. Les pluies avaient cessées mais il a fallu tout de même amputer le parcours de quelques tronçons devenus impraticables. Le SA Bordelais et les cycles Verdeun avaient bien fait les choses, aidés par l’Union Cycliste Floiracaise.
- Disons que pour faire disputer un championnat de cyclo-cross, le souci est la recherche d’un parcours dur, difficile, semé d’obstacles, vallonné, empruntant les terrains les plus variés et à parts égales, permettant l’usage du vélo, ou contraignant le coureur à le porter, donc de poursuivre son effort à pied. Ce souci correspond aux vœux du créateur du cross cyclo-pédestre Daniel Gousseau, un grand dirigeant, aujourd’hui retiré et dont les travaux poursuivis pendant 30 années consécutives au secrétariat de l’UVF, ont contribué largement au développement du cyclisme.

Cazala Robert

- A Bordeaux les organisateurs n’ont pas de difficulté pour trouver un parcours. Bordeaux détient à ses portes des coteaux comme ceux de Cenon et de Floirac où il y a un itinéraire idéal. De plus c’est sur ce parcours que les grands spécialistes de Gironde s’éduquèrent tels Fernand Dubourg de Talence, Jean Guibert de Bourg, Robert Laforgue (notre photo ci-dessus en médaillon) deux fois champion de France, Gérard Virol, Pierre Laborie, Gabriel Claverie, André Micas et également Pierre Chazaud, Roland Laforgue, Massié, etc...
- La lutte risque intense derrière Lacoste super favori. Reste à savoir qui sera du voyage à Limoges le 17 février pour le titre National ? On pense à Pierre Labache (Peyrehorade), Robert Cazala (Orthez), Marc Bareyt (VC Mugron), Henri Lanot (SC Asson), Pierre Laregneste (Orthez), Roland Dupau (Mugron), Georges Andraud (Asptt Bordeaux), André Micas (UC Bordeaux Rive Droite), Pierre Lembezat (UC Orthez), Albert Gracianette (Capbreton) soit de nombreux prétendants. 7000 francs seront attribués au premier, plus le voyage payé pour Limoges.
- Le suspense fut tué par l’abandon de Lacoste, son avance lors des manches précédentes était telle dans ce championnat que personne ne peut lui contester sa suprématie et son titre. Mais le vainqueur Robert Cazala (en photo ci-contre) , âgé de 18 ans fut étonnant. Le poulain de M. Pédehonta qui est pour ainsi dire un débutant dans la spécialité est parvenu à battre un chevronné tel André Micas. On a remarqué que Cazala a fait sa course sans cale pieds, qu’il chuta, qu’il eut deux sauts de chaîne et on reste très impressionné par cette valeur sûre. Micas qui défendaient son titre et son honneur voulut montrer à tous qu’il était le meilleur. En tête lors de la première escalade de l’église de Floirac, il était accompagné de Bestaven. Mais son erreur fut de couper son effort lors de l’ultime montée dans la côte de Monrepos au sommet de laquelle se jugeait l’arrivée. Sa confiance fut trahie par le petit Orthézien qui se débarrassa de deux partenaires (Viana et Andraud deux durs de la spécialité) pour revenir sur le leader et le battre de deux longueurs. Victoire de Cazala devant Micas et Bestaven, mais au classement général on retrouve le trio ci-dessous.

1952 Lacoste CA Peyrehorade

Jean Lacoste champion de Guyenne en 1952

Podium : 1. Jean Lacoste (VC Peyrehorade) sur cycle France Sport 27 points,2. Robert Cazala (UC Orthez) 22 points, 3. Pierre Labache (VC Peyrehorade) 17 points.
La suite du classement : 4. Marc Bareyt (UC Mugron), 5. Pierre Larregneste (Orthez), 6. H. Lanot (Asson), 7. Micas (UCBRD), 8. Dupau (Mugron), 9. Georges Andraud (Asptt Bordeaux), 10. Caude Bestaven (AS Facture), etc...
NB : cette année là, André Dufraisse (UV. Limousine) est champion du Limousin.
- Pierre Fiamazzo (Carmaux) est champion des Pyrénées.
- James Béraud (UC Barbezieux) est champion du Poitou.

Mélosi Damien FCO

1953 le 15 février à Mérignac (Organisation SA Bordelais) : C’est le prix du Bourdillot qui sert de support à ce championnat qui se court sur plusieurs manches. L’Oloronais Mélosi - en médaillon ci-contre - en sera le favori. Nanti d’une avance de seize points sur le second Dupau, les jeux sont faits si ce n’est que cette ultime manche peut révéler un coureur. Mais il n’y aura pas de révélation puisque c’est Micas qui l’a remporte devant Dupau et Mélosi, tout ceci après un départ canon d’Andraud (Asptt Bordeaux).
Podium : 1. Damien Mélosi (FC Oloron), 2. Dupau (Mugron), 3. Laloubère (Mugron).
La suite du classement : 4. Bestaven (Facture), 5. Cazala (Orthez), 6. Henri Lanot (Asson), 7. Denis Lanot (Asson) tous qualifiés pour le Championnat de France à Besançon.
NB : cette année là, André Dufraisse (UV. Limousine) est champion du Limousin.
- Jean Menu (PO. Tarbes) est champion des Pyrénées.
- Robert Fedon (Pédale Jonzac) est champion du Poitou.

 1954 le 28 février à Gujan-Mestras (Organisation UA Gujan) En cette saison 1954, la lutte est sans merci entre Mélosi et Lacoste les deux rivaux qui occupent les premières places des épreuves dominicales. Seul le jeune Robert Cazala peut mettre le coureur d’Oloron comme celui de Peyrehorade d’accord. Comme on le voit, la balle sera dans le camp des clubs des deux rives du gave de Pau, plus que jamais berceau du cyclo-cross de Guyenne.
- Résultat logique et disons le, désiré, attendu, car il eut été désastreux qu’après huit victoires remportées sur tous les terrains, le sympathique Peyrehoradais Jean Lacoste qui plait par sa réserve dans ses succès consécutifs, n’en couronnait pas la série avec le titre officiel. Il en faut si peu en cyclo-cross ! Une crevaison, une roue voilée, et le meilleur doit laisser filer la victoire. La voilà bien la glorieuse incertitude de cette spécialité.

Jean Menu (Tarbes)

- Fort heureusement pour le cyclo-cross en lui-même, le plus méritant, le meilleur a été épargné ce jour par le mauvais sort, et Jean Lacoste est Champion de Guyenne 1954. Voilà pour la satisfaction que nous a donnée ce championnat à Gujan-Mestras. Pourquoi faut-il qu’il se soit montré cruel pour un autre sympathique athlète, pour le Mugronnais Laloubère, qui lui aussi méritait, sinon la victoire, du moins une bonne deuxième place qui lui semblait acquise, tant il galopait au-dessus du lot avec le champion durant la première partie de la course. Hélas une chute le décrochait de la roue de Lacoste, et une crevaison l’en éloignait après un demi-tour sur la jante. Il paraissait néanmoins pouvoir revenir lorsqu’il crevait à nouveau et se voyait définitivement distancé par tout le lot. S’il pouvait y avoir repêchage, nul ne discuterait que Laloubère devrait en être le bénéficiaire.
Podium : 1. Jean Lacoste (UC Peyrehorade) les 30 km en 1h27’, 2. Bestaven (Facture) à 1’15s, 3. Jo Bianco (Guidon Agenais) à 2’14s.
La suite du classement : 4. Roland Dupau (UC Mugron) à 4’00s, 5. Turski (Stade Montois), 6. Mélosi (FC Oloron), 7. Conques (UC Orthez), etc...
- Championnat de France prévu à la Baule pour ces coureurs.
NB : cette année là, André Dufraisse est champion du Limousin, champion du monde à Milan.
- Jean Menu (Tarbes) est champion des Pyrénées. (notre photo ci-dessus)
- Marcel Lucazeau (Saintes) est champion du Poitou.
Quelques pratiquants (certains occasionnels) de cette époque : Robert Cazala (Orthez), Damien Mélosi (Oloron), Henri Lanot (Asson), Roland Dupau (Mugron), Denis Lanot (Tarbes), Paul Provence (CC Béarnais), Ombratieu (CC Béarnais), Cerizet (CC Béarnais), Lembezat (Orthez), Diégo (Oloron), Bestaven (Facture), Brunet (UV Lourdes), Rey (Navarrenx), Capdepuy (Mugron), Cabalet (Lourdes), Maurice Touyrac (Toulouse), Bruno Fiamazzo (VRC Albi), Raoul Vivensang (Carcassonne), Marcel Jean (Carmaux), Mogno (Toulouse), Marcel Guitard (UV Limousine), Salvini (Aubusson), Treuil (CRC Limoges), Sarrazin (Montmorillon), Bernard (UV Limousine), Dada (UV Limousine), Grammont (Montréjeau), André Dufraisse (UV Limousine), Damien Mélosi (FC Oloron), Louis Barès (Dupuy Cycliste), Elie Rascagnères (Blagnac SC), Roger Laborde, Marc Cavarroc, Claude Desplas (tous deux VC Millau), Pierre Routaboul (Saint-Juéry), Raymond Sans (UV Lourdes), Léo Bironneau (VC Barbezieux), Robert Fedon (Jonzac), Dolet (Saintes), Poirier (Jonzac), Friou (Saintes), Langlais (Royan), Laloubère (Mugron), Lecuona (Girondins), Aigret (UV Poitiers), Chiffoleau (La Rochelle), Marcel Guitard (CRC Limoges), Lajat (CRC Limoges), Mannat (CRCL), Moreau (UV Limousine), Longequeue (CRC Limoges), Jean Menu (Pyrénées Olympique Tarbes), Bruel (Carmaux), Sarrat (Tarbes), Fiamozzo (Toulouse), Laborie (Millau), Luchesse (Castres), Tranchant (CRC Limoges), Batan (Tarbes), Solvès, Serres, Fleuet, Leduc (tous Vic Bigorre), Loncan (VC Tarbes), Lambert (Orthez), Kléber Demanes (Asptt Bordeaux), Jo Bianco (Agen), Rodières (Agen), Ferrand (Saint-Médard), Lespès (ST), Broustaut (Gujan), Trévisiol (Agen), Jean Camus (Jonzac), Poirier (Jonzac), Jean Camus (Jonzac), Forestier (Rochefort), Georges Gay (Saint-Cyprien), Marcel Jean (Carmaux), Turski (Stade Montois), Conques (Orthez), Héricé (Cahors), Marcel Lucazeau (Saintes), Barrière (Fumel), Jean Prat (Beaulieu), Gaston Bruel (Carmaux), Touyrac (Toulouse), Georges Madeleine (Angoulême), Grondain (Angoulême), Jean Camus (Jonzac). La suite sur CE LIEN

VÉLO DORDOGNE - CAUSONS CYCLO-CROSS 1952-1954 © BERNARD PECCABIN
La mémoire du cyclisme en Dordogne est à découvrir sur les blogs :
http://la-dordogne-cycliste.allmyblog.com/ et http://velodordogne.canalblog.com/