LES TITRES DE 1955 à 1957

CC

 - Revoir : Palmarès des Championnats de cyclo-cross (Guyenne puis Aquitaine).
- La folie du cyclo-cross.
- Championnats de 1946 à 1948.
- Championnats de 1949 à 1951.
- Championnats de 1952 à 1954

Dupau Jean

1955 le 6 février à Peyrehorade (Organisation Peyrehorade-Sports) : La première constatation qui s’impose intéresse le choix par le comité de Guyenne de l’important chef-lieu de canton des Landes. Peyrehorade comme lieu de combat dimanche 6 février. Choix bien mérité, car réunis aujourd’hui sous une même bannière, celle de Peyrehorade-Sports – la ville possédait il y a peu de temps deux sociétés de cyclisme – les coureurs de ce groupement ont une prédilection marquée pour le cyclo-cross. Bien mieux, l’actuel champion, Jean Lacoste est des leurs. Les concurrents au titre vont donc attaquer, dans son fief, Lacoste est-il homme à s’en laisser dépouiller ? En léger déclin de forme l’aide de ses équipiers lui sera utile. On pense à Jean Dupau véritable outsider, mais aussi à Marcel Garat, Claude Poulitou, Claude Sangla, etc... Tout le clan Peyrehoradais se donnera à fond pour mettre en échec Henri Conques d’Orthez la grande révélation de la saison tout comme Damien Mélosi (Oloron) redoutable spécialiste déjà champion en 1953.
- Il y avait foule, le temps était couvert mais sans pluie pour ce championnat où vingt-deux coureurs se sont présentés au départ. Sur le papier Conques, Mélosi et Lacoste tenaient les pronostics, mais c’est un outsider qui remportera le titre. De quoi consoler les Peyrehoradais puisque ce vainqueur sera un des leurs avec Jean Dupau - en médaillon ci-dessus - qui n’avait jamais gagné cette saison.
- Jean Dussarat président de Peyrehorade Sports pouvait arborer un large sourire. Et si le duel Conques-Dupau se dessina d’entrée, on remarquait l’abandon de Lacoste dès le premier tour. Derrière le duo Conques-Dupau suivaient Hillotte, Mélosi, Coste et Hinart. Au bout de trois tours on remarque la supériorité de Conques sur les parties cyclables et celle de Dupau dans les parties à pied. Fait capital au 6° tour avec la crevaison de Conques, qui permet l’envol vers le titre de Dupau applaudi par un public conquis à sa cause.
Podium : 1. Jean Dupau (Peyrehorade- Sports) les 25 km en 1h07’06 s, 2. Henri Conques (Orthez)  à 1’35s, 3. Albert Costes (AGS Pau) à 2’24s.
La suite du classement : 4. Marc Hillotte (Orthez), 5. Marcel Hinart (Nay), 6. René Samson (Artix), 7. Jean Conques (Orthez), 8. René Tachoires (Mauléon), 9. André Turski (Stade Montois), 10. Olivier Lacrouzade (Monfort), etc...
- Championnat de France prévu à Calais pour Dupau, Conques, Mélosi, Hillotte, Ferrand et Coste.
NB : cette année là, André Dufraisse est champion du Limousin, champion de France à Calais, champion du monde à Sarrebruck.
- Jules Pineau (Montauban) est champion des Pyrénées.
- Stanislas Urbaniak (Angoulême) est champion du Poitou.

 1956 le 5 février à Fronsac (Organisation AVC Libourne) : Alors que l’on s’accordait à prévoir la victoire du Peyrehoradais Jean Lacoste, le plus véloce ou encore celle de l’Oloronais Damien Mélosi, le plus aguerri, c’est un troisième parmi les favoris qui l’a emporté et de la manière la plus nette, le Villeneuvois Jean Bianco... parce qu’il était le plus complet des prétendants. Au milieu des vedettes nationales à Dreux, il peut obtenir un bon classement lors du Championnat de France.

Bianco Jo

- Ce championnat organisé par l’AVC Libourne à Fronsac avait attiré la foule et ce sont 24 concurrents qui partiront à l’assaut des 23,8 km soit cinq passages sur la ligne. Au premier passage, Jo Bianco (photo ci-contre) est largement détaché. Mélosi, Samson, Dexpert, Dupau et Lacoste sont groupés à sa poursuite. Lacoste commet une erreur au deuxième tour et abandonne. Le Villeneuvois profite de l’indécision des poursuivants et prend de l’avance. Mieux il se met à l’abri d’un possible retour et remporte le titre avec une marge de deux minutes sur Mélosi (2°) incapable de prendre l’ascendant. Samson et Dexpert ne font pas mieux alors que Devaux et Dupau perdent du terrain.
Podium : 1. Jo Bianco (UC Villeneuve) les 23,8 km en 1h16’15 s sur cycle Mercier, 2. Damien Mélosi (FC Oloron) à 2’00s, 3. Samson (UC Artix) à 2’20s.
La suite du classement : 4. Dexpert (SA.Bordelais), 5. Dupau (Peyrehorade), 6. Ferran (Bruges), 7. Hillotte (Orthez), etc...
Sont qualifiés pour le Championnat de France à Dreux : Bianco, Mélosi, Samson, Dexpert, Dupau, Ferran et Conques.
NB : cette année là, André Dufraisse est champion du Limousin, Champion de France à Dreux, champion du monde au Luxembourg.
- Luchese (Mazamet) est champion des Pyrénées.
- Jean Currit (UV Poitiers) est champion du Poitou.
- C’est la première fois que l’on aperçoit des coureurs Périgourdins qui courent le Championnat du Limousin, la Dordogne faisant partie de ce comité. On remarque René Grandcoing (6°), André Léonard (Pédale Nontron), Marcel Boucherie (CC Périgueux).

LES DÉBUTS D’UN CERTAIN PIERRE BERNET

1957 Auguste diégo

1957 le 10 février à Orthez (Organisation UC Orthez) : Ce parcours fut une course dure avec un terrain boueux, détrempé par une pluie continuelle. Dix-sept coureurs au départ et voilà que d’entrée Bernet et Diego les deux Béarnais prennent le large, si bien que leur offensive mis hors de portée les autres adversaires. Bernet enfant d’Orthez âgé de 17 ans, junior 1° année lança cette échappée suivi d’Auguste Diégo (FC Oloron) et plus loin Jo Bianco le champion sortant. Jusqu’au 4° tour, Bernet jeune et tendre coureur fera front en restant en tête et précédant Diégo de 45 secondes. Alors que Bianco lâchait, Diégo (en médaillon ci-contre) contre attaquait et revenait sur Bernet. A ce moment les deux coureurs possédaient 2’12s d’avance sur Lacoste et Dupau. Alors que Lacoste perçait, Diégo chutait mais avait assez de ressource pour revenir sur Bernet et le battre d’une seconde. Belle victoire du coureur d’Oloron mais belle prestation du jeune Bernet qui pour un début fut très remarquable et remarqué par les autorités et le nombreux public.
Podium : 1. Auguste Diégo (FC Oloron) les 25 km en 1h30’25 s sur cycle Elvish, agent Duc à Oloron Sainte-Marie, 2. Pierre Bernet (UC Orthez) à une seconde, 3. Jean Dupau (Peyrehorade) à 2’00s.
La suite du classement : 4. Marcel Hinard (VC Nay), 5. Jean Lacoste (Orthez), 6. Dexpert (Bruges), 7. Bertrand (Asptt Bordeaux), 8. Guicharousse (Artix), 9. Bianco (Villeneuve), 10. Lacrouzade (Dax), etc...
- Championnat de France prévu à Bourges pour Diégo, Bernet, Dupau, Bertrand, Bianco.
NB : cette année là, André Dufraisse est champion du Limousin, champion du monde à Edelaère (Belgique).
- Escouboué (VC Saint-Agne-Toulouse) est champion des Pyrénées.
Jean Currit (UV Poitevine) est champion du Poitou.
- Mis à part les frères Pouget, nos coureurs Périgourdins ne se sont pas distingués dans ce championnat.
Quelques pratiquants (certains occasionnels) de cette époque : Jean Dupau (Peyrehorade- Sports), Henri Conques (Orthez), Albert Costes (AGS Pau), Marc Hillotte (Orthez), Marcel Hinart (Nay), René Samson (Artix), Jean Conques (Orthez), René Tachoires (Mauléon), André Turski (Stade Montois), Olivier Lacrouzade (Monfort), Jules Pineau (Montauban), Bruel (UC Albi), Ricard (Saint-Juéry), Stanislas Urbaniak (Ucap Angoulême), Boisseau (Thouars), Blanchard (Angoulême), Routaboul (Saint-Juéry), André Dufraisse (UVL), Marcel Guitard (UVL), Tourade (Pédale Marchoise), Marcel Lucazeau (Saintes), Jean Currit (UV Poitiers), Robert Fedon (Jonzac), Jo Bianco (Fumel), Jacques Bianco (Fumel), Dexpert (SA Bordelais), Ferrand (Saint-Médard), Yvan Durrieux (AVC Libourne), Jean Toengi (Saintes), Robert Poirier (Jonzac), Anthony Bisio (Saintes), Lucchese (Mazamet), Brunel (Albi), Barthès (Mazamet), Belloc (Montauban), Arthur Dardanne (Saint-Agne), René Dufour (AC Creusoise), Jacques Tranchant (RC Limousin), René Grandcoing (Pédale Nontron), Yves Viecelli (UV Limousine), Auguste Diégo (FC Oloron), Pierre Bernet (UC Orthez), Jean Dupau (Peyrehorade), Marcel Hinard (VC Nay), Jean Lacoste (Orthez), Dexpert (Bruges), Bertrand (Asptt Bordeaux), Guicharousse (Artix), Bianco (Villeneuve), Emile Escouboue (Saint-Agne), Briscadieu (Auch), Maurice Villemur (Toulouse), Inigo (UC Albi).

VÉLO DORDOGNE - CAUSONS CYCLO-CROSS 1955-1957 © BERNARD PECCABIN
La mémoire du cyclisme en Dordogne est à découvrir sur les blogs :
http://la-dordogne-cycliste.allmyblog.com/ et http://velodordogne.canalblog.com/