C’ÉTAIT LE 8 SEPTEMBRE 2001

- Il y a eu de 1986 à 1989, quatre éditions du Tour du Périgord. Des éditions qui se courues en ligne de Sarlat à Domme en empruntant la très touristique voie de la vallée de la Dordogne. Pour cela, il a fallu une sacrée dose de courage aux organisateurs, car le Sarladais est une région encombrée de touristes, si bien que pour mettre sur pied une telle manifestation, cela demande beaucoup de moyens humains et matériels. C’est aussi une raison supplémentaire qui a fait qu’une telle démesure ne pouvait se poursuivre. Car au fil des années, cette région a été envahie par les vacanciers, si bien que les services de l’Etat ont mis de sérieuses restrictions d’utilisation de la voie publique. Le cyclisme en a lourdement pâti, en vain... Cependant, l’envie était toujours présente et la bande à Jacques Ravillon son fondateur et à Jean-Louis Gauthier a décidé alors de transformer cette fabuleuse épreuve en une course sur un beau circuit, avec comme objectif de décrocher une manche de Coupe de France des clubs de division nationale...
- Nous sommes en 2001, quand Vézac reprend le flambeau laissé tout chaud sur les hauteurs de Domme, lorsque Laurent Mazeaud l’enfant du pays licencié à Lorient, remportait la 4° épreuve de ce Tour du Périgord. Vézac a été de tous temps une commune qui aimait le vélo. Jadis, un grand prix des planteurs de tabacs s’y tenait dans une ambiance de kermesse, à une époque où le jeune Jean-Louis Gauthier, moulé dans son maillot du Cyclo-Club de Belvès pratiquait la discipline. Depuis, il y a eu son autre côté du cyclisme avec ces rôles d’animateur et d’organisateur qui lui réussissent si bien...
Revoir les anciennes éditions :
1986 à Domme (cliquez sur ce lien).
1987 à Domme (cliquez sur ce lien);
1988 à Domme (cliquez sur ce lien).
1989 à Domme (cliquez sur ce lien)

PATRICE PEYENCET DEUXIÈME PÉRIGOURDIN

LAURÉAT APRÈS LAURENT MAZEAUD

2001 TP Vézac

Tour du Périgord à Vézac avec la victoire de Peyencet

- Cette épreuve de Vézac constituait le 8 septembre 2001 la dernière manche des clubs de DN3 de la zone Sud-Ouest. Il y avait donc un beau peloton composé des équipes DN 3 de l’Aquitaine, Limousin, Poitou-Charentes et Pyrénées, plus une solide sélection d’Aquitaine et quelques individualités de talent. La course a été lancée par l’Aquitain Marmandais Stéphane Reimherr dès la première ascension de la côte de Simeyrols, la seule difficulté du circuit, longue de deux kilomètres et abordée après cinq kilomètres de course. Repris au sommet, il a de nouveau tenté sa chance au début du deuxième tour, sans plus de réussite. Philip (Guidon Saint-Martinois), au km 22, Rémy (Aquitaine) et Gassian (Langon) au km 29, Chavanel (Loudun) et Duclos-Lassalle (Oloron) au km 34, rejoints plus loin par Pauchet (Loudun), Schick (Castelsarrasin) et Morvan (Aquitaine) ont successivement animé la course. Juste après le regroupement (km 47), Mespoulède (Aquitaine) est sorti pour un numéro solitaire de 18 km. Patrice Peyencet (CC Périgourdin) a laissé faire mais il a flairé le bon coup quand le Dacquois Sébastien Dulucq a attaqué dans la côte (km 69). Brochet (VS Dinan) et Duclos-Lassalle (VC Oloron) l’ont d’abord rejoint, puis le futur vainqueur est revenu avec Bastière (Langon), Lapeyronnie (Guidon Saint-Martinois) et Costedoat (VC Oloron). Quelques kilomètres plus loin, le retour d’un contre avec Paul (CC Périgueux), Delpech (Aquitaine), Blanc, Rouillard et Garmendia (VC Oloron) et Dupèbe (Guidon Saint-Martinois) constituait définitivement la bonne échappée à une cinquantaine de kilomètres de l’arrivée. Avec cinq coureurs dans ce groupe, les coureurs d’Oloron dirigés par Gilbert Duclos-Lassalle assuraient l’essentiel du travail mais l’écart a tout juste dépassé la minute sur un peloton qui ne se résignait pas. Quand cet avantage est tombé à moins de 30 secondes sous le panneau annonçant les dix derniers kilomètres, on s’est un affolé en tête, les démarrages se sont multipliés. Patrice Peyencet a sagement laissé faire, gardant tout son sang froid. Mais, quand il a senti à moins de cinq kilomètres de l’arrivée que ses compagnons éprouvaient le besoin de souffler, c’est lui qui a attaqué, résistant jusqu’au bout à ses poursuivants.

2001 tp vézac 2

J.Louis Gauthier et Patrick Vermeulen président du comité d'Aquitaine avec le lauréat

Le classement : 1. Patrice Peyencet (CC Périgueux-Dordogne) les 125 km en 2h58’10s, 2. Christophe Dupèbe (Guidon Saint-Martinois) à deux secondes, 3. Jérôme Paul (CC Périgueux-Dordogne), 4. Julien Castedoat (VC Oloron), 5. Sébastien Dulucq (US Dax), 6. Rouillard (VC Oloron), 7. Delpech (Aquitaine), 8. Bastière (VC Langon), 9. Brochet (Dinan), 10. Vincent Vierge (US Dax), 11. Hervé Duclos-Lassallle (VC Oloron), 12. Blanc (VC Oloron), 13. Lapeyronnie (Guidon Saint-Martinois), 14. Pauchet (VC Loudun), 15. Jean Mespoulède (Aquitaine) (tous m.tps), 16. Rémy (Aquitaine) à 24", 17. Montagne (Niort), 18. Canouet (Aquitaine), 19. Prunet (Dax), 20. Salère (Lot-et-Garonne), etc...

Classement final Coupe de France Zone sud-ouest : 1. VC Oloron 37 pts, 2. CC Périgueux 32 pts, 3. PSF Niort 31 pts, 4 VC Loudun 26 pts, 5. VC Langon 20 pts, 6. Angoulême VC 18 pts, 7. CRC Limoges 15 pts, 8. Castelsarrasin 13 pts, 9. Guidon Saint-Martinois 13 pts, 10. VC Pays Coteaux 65 12 pts, etc...

(les trois premiers sont qualifiés pour la finale nationale le 23 septembre en Mayenne)

VÉLO DORDOGNE - 5° TOUR DU PÉRIGORD (2001) © BERNARD PECCABIN
La mémoire du cyclisme en Dordogne est à découvrir sur les blogs :
http://la-dordogne-cycliste.allmyblog.com/ et
http://velodordogne.canalblog.com/.
6° Tour du Périgord en 2002, cliquez ici