LA TRAVERSÉE DU DÉSERT (1960-1974)

Eymet (suite et fin)

- On ne comprend pas très bien ce qui s’est passé après la saison 1959. Toujours est-il qu’à la lecture des résultats le rythme des activités et celle des coureurs a enregistré un net recul. De 1960 à 1974, le vélo a pratiquement disparu dans la bastide. Qui présidait le groupement ? On n’a pas de réponse. Toujours est-il que le vélo de l’AS Eymet n’est jamais sorti de son canton, à l’image des autres formations cyclistes de Dordogne qui organisaient au-delà de leur périmètre géographique. A Eymet, on est toujours resté dans son cadre et dans son canton, à l’exception d’épreuves courues à Flaugeac, ce sera tout ! Dès 1975, une reprise a vu le jour sous l’impulsion de Jean Mercadier mais aussi sous celle de son président Jacques Bello. En 1971, la commune change de physionomie. Les villages de Cogulot, Rouquette et de Saint-Sulpice fusionnent avec Eymet qui devient un gros bourg.

1975-1991 : LE DERNIER SURSAUT DE L’ASE

- A compter de 1975, le cyclisme a rythmé avec un calendrier qui comprenait des épreuves ciblées dans la ville d’Eymet. Une course avait lieu en avril, une au printemps, une autre en juin et enfin le Grand Prix des commerçants en juillet, voire en août et parfois en nocturne. Le club organisait souvent une épreuve soit pour les dames, soit pour les jeunes (minimes, cadets, juniors), rarement pour les anciens (cyclo-sportifs-vétérans), mais toujours un Grand Prix pour les toutes catégories. Un Grand Prix qui rassemblait un nombreux public derrière les barrières. Dans les années 80, Jacques Bello prenait les reines du club en main avec une priorité : la formation des jeunes pour laquelle une école de cyclisme vit le jour. Une école bien fréquentée, une école compétitive, avec plus de vingt gamins dans les effectifs ce qui faisait d’Eymet en 1983, le troisième club du département en termes d’effectifs. Cette année là le club totalisait trente-six licenciés dont 21 élèves, deux cadets, un sénior trois, trois cyclo-sportifs, une féminine, un speaker et sept dirigeants. C’était la période où la famille Arfeuille originaire de Serres Montguyard tenait les reines du club avec Isabelle et Thierry qui jouaient le rôle de chef de file à leur niveau.

Cogulot 83

Georges Bousquet président du comité d'Aquitaine et Claude Longueville
Président du Comité de Dordogne à Cogulot lors du protocole en 1983

Cogulot 1983

Christophe Cazaubon (Dax), Fabien Surault (Cenon) et Vincent Lalanne (Tarnos)
aux championnat d'Aquitaine des cadets à Cogulot en 1983

Effectif coureurs en 83 : Robert Heno (3° catégorie), Isabelle Arfeuille (Féminine junior), Jean-Paul Deson, Jean-Pierre Carmel et Noël Arfeuille (tous cyclo-sportif), Thierry Arfeuille et Jean-Pierre Borderie (cadets), plus vingt et un élèves à l’école de cyclisme.
Bureau en 1985
- Président d’honneur : M. Jean Mercadier et M. Gilles Cathus
- Président actif : Jacques Bello
- Vice-présidents : Mario Alpago et Jean-Claude Gemme
- Secrétaire : Gérard Delpech - Trésorier : Jean Robin
- Membres : Jean-Claude Albrigo, Gérard Maury, Michel Lescombe
- Speaker : Jean-Michel Lassagne
- Elèves de l’école de cyclisme en 1985 : Gilles Arfeuille, Céline Bernard, Audrey Bourguignon, Evelyne Carmel, Frédéric Carmel, Olivier Delpech, Jérôme Fioresse, Laurent Le Mercier, Laurent Manière, Sylvie Manière, Sylvain Martinez, Christelle Mauri.
- En 1983 un championnat d’Aquitaine minimes et cadets s’est tenu à Cogulot. La même saison l’ASE assurera le contrôle du Championnat de Dordogne des écoles de cyclisme. Cette initiative sera confirmée en 1985 avec l’organisation d’un championnat d’Aquitaine des écoles de cyclisme dans lequel l’AS Eymet se classera 2°, soit un très bon résultat. Puis en 1987, l’école de vélo arrête ses activités alors que Jean Robin a succédé à la présidence à Jacques Bello. Entre temps, Christelle Maury obtient des résultats prometteurs chez les dames et remporte le Challenge Dordogne de sa catégorie. Une décadence se confirmera puisqu’en 1991, l’AS Eymet organisera sa dernière course ouverte aux féminines et où Chantal Gorostégui (Anglet) l’emportera. Et ce sera le Tour de la Dordogne qui clôturera le cyclisme lors d’une étape Boulazac-Eymet pour laquelle Marc Seynaeve (VS Montluçon) lèvera les bras. Par la suite, quelques épreuves seront mis sur pied à Rouquette mais avec le concours d’un club de Bergerac, en l’occurrence l’ASCAB du président Defix. Et en 1997, c'est l'EVCC Bergerac qui vient à Eymet pour organiser le Championnat d'Aquitaine des sociétés, une grande confrontation par équipe chronométrée. C'est le CC Marmande qui gagnera le titre séniors sur 79,5 km et celle du VC Oloron en juniors avec Duclos-Lassalle, Becaas, Darmaillacq et Jumbou.

 

CC Mde 97

Pitard, Bonnace, Fedrigo et Arretche vainqueurs sous les couleurs du CC Marmande
du Championnat d'Aquitaine des sociétés séniors en 1997 à Eymet

VCOHB

Les juniors Béarnais d'Oloron vainqueurs à Eymet en 1997

 

Eymet 84

Jeunes de l'AS Eymet avec Munier, Arfeuille, Borderie en 1985

- Le cyclisme reviendra dans la Bastide avec le VTT. En 2003 et 2004, Philippe Boglio préside cette nouvelle formation FFC et Ufolep qui porte le nom de "Les Rayons de la Bastide". En 2013, cette formation réapparaît sous la présidence d’Eric Manière, mais le cyclisme, le vrai, celui de compétition a véritablement disparu. Eymet aime et affectionne le cyclisme. Une foule nombreuse a assisté au passage du Tour de France en 2014, ceci pour la première fois de son histoire. En 2017, le village sera ville départ. Et comme on dit que beaucoup d’anglais habitent cette charmante région, des coureurs comme Christopher Froome, Geraint Thomas, Mark Cavendish, Steve Cummings, Adam Yates et bien d’autres rencontreront ici de nombreux supporters.

Eymet 88

Christelle Maury (AS Eymet) première féminine de Dordogne en 1988

- Depuis 1991, le cyclisme sur route n’a plus pignon sur rue à Eymet. Est-ce une certaine lassitude ou une mésentente qui en sont les responsables ? Nul ne le sait, mais depuis, on s’est adapté mais on se prend à rêver avec ce départ d’étape du Tour de France qui peut-être ranimera la flamme chez certains mordus du vélo dans ce beau village du Sud Dordogne. On a été capable avec Yves Gourd puis avec l’école de cyclisme vice championne d’Aquitaine en 1985 de bâtir de belles choses. Alors pourquoi ne pas repartir sur de nouvelles bases ? L’avenir et l’après Tour de France nous le dira…

COUREURS ANGLAIS DU TDF

Christopher Froome, Geraint Thomas, Mark Cavendish, Steve Cummings et Adam Yates
trouveront un bon public anglais au départ de l'étape Eymet-Pau

A lire : Palmarès des courses à Eymet
- Le 104° Tour de France en Dordogne (Historique 1952-2017)
- L’étape Périgueux-Bergerac à la loupe
- Eymet ville étape du TDF, son histoire (1° partie)
- Eymet ville étape du TDF, son histoire (2° partie)

VELO DORDOGNE - LE CYCLISME A EYMET (3° partie) © Bernard PECCABIN
D’autres actualités de Dordogne cycliste sur http://la-dordogne-cycliste.allmyblog.com/